Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La maison net zéro, une norme de construction intelligente

La maison net zéro, une norme de construction intelligente

Le réchauffement climatique est un problème environnemental grandissant de plus en plus alarmant. Face à cette situation, des pays de partout dans le monde tentent de trouver des solutions afin de contrer ce problème qui commence tranquillement à se faire sentir, par exemple en participant au Protocole de Kyoto. Toutefois, certains pays, comme ceux de l’Union Européenne, sont allés plus loin dans la protection de l’environnement en instaurant une loi selon laquelle toute maison nouvellement construite devra désormais être une maison net zéro et ce, à partir de 2018.

 

En premier lieu, il est important de savoir que la maison net zéro, ou maison à énergie positive, est une maison produisant plus d’énergie, sous forme de chaleur et d’électricité, qu’elle n’en a besoin pour fonctionner. La norme de construction net zéro s’avère être une bonne décision prise par l’UE puisque la maison à énergie positive n’a pas, voire très peu d’impact sur l’environnement. La maison produit de l’énergie en utilisant des énergies renouvelables telles que le vent, le soleil, la géothermie, mais également en réduisant le plus possible les besoins énergétiques par l’isolation, des équipements économes, et plus encore. Ainsi, l’utilisation de technologies de production d’énergies vertes permet à cette maison de ne rejeter que très peu de dioxyde de carbone (CO2), ce gaz étant connu pour ses effets dévastateurs dans l’atmosphère, notamment en ce qui concerne le réchauffement climatique. De plus, le fait d’utiliser des énergies renouvelables a également pour effet de conserver les ressources naturelles présentes en quantité limitée qui sont utilisées afin de créer de l’énergie, telles que le propane et le pétrole. Il y a également le fait que l’installation des technologies nécessaires au bon fonctionnement de la maison net zéro n’a aucun effet sur la faune et la flore, contrairement à d’autres installations, comme par exemple les barrages hydro-électriques qui ont de nombreuses conséquences nocives pour la nature et les animaux environnants.

 

En second lieu, contrairement aux maisons ordinaires, la maison net zéro est une maison autonome, c’est-à-dire qu’elle produit elle-même l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement. Ainsi, les propriétaires d’une telle maison que n’ont pas besoin de recourir à d’autres sources d’énergie comme doivent le faire les autres maisons. Ainsi, le fait d’exiger la construction de maisons net zéro à partir de 2018 aura pour effet de réduire la demande d’énergies venant d’ailleurs, entrainant ainsi la baisse de construction d’infrastructures nécessaires à la production de ces énergies. En d’autres mots, si toutes les maisons étaient de type net zéro, plus personne n’aurait recours à d’autres moyens de production d’énergie, puisque chacun aurait déjà produit sa propre énergie. Par exemple, si, au Québec, toute la population se dotait de maisons à énergie positive, les demandes d’énergie au sein d’Hydro-Québec seraient beaucoup moins importantes qu’à présent. De cette façon, la quantité d’énergie disponible se ferait plus grande et ainsi, la construction de barrages afin d’exploiter de nouveaux cours d’eau deviendrait, par le fait même, inutile. Diminuer la construction d’infrastructures nécessaire à la production d’énergie ne serait alors que bénéfique pour la biosphère. En effet, ces installations peuvent s’avérer très néfastes, notamment parce qu’elles peuvent détruire une grande partie de la flore environnante et, par le fait même, tuer les animaux habitants ce milieu. De plus, certains processus de production d’énergie produisent des gaz très dangereux pour l’être humain, comme par exemple lors d’une fracturation hydraulique afin d’extraire du gaz de schiste. De plus, le fait que la maison net zéro soit autonome n’a pas seulement des effets positifs sur l’environnement. En effet, celle-ci produit l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement, voire même plus. Ce surplus d’énergie peut alors être utilisé à des fins autres que celles du fonctionnement de la maison, par exemple pour recharger la batterie d’une voiture électrique.

 

En troisième lieu, la construction de ce type de maison n’est pas seulement bénéfique pour l’environnement ; elle l’est également pour le portefeuille. En effet, celle-ci permet de faire économiser beaucoup d’argent et parfois même, permet de faire des bénéfices. En fait, comme mentionné précédemment, la maison net zéro produit plus d’énergie qu’elle en a besoin pour fonctionner. De cette façon, l’énergie supplémentaire peut alors être vendue aux voisins de la maison ou à un fournisseur d’énergie, alors que la produire n’aurait rien coûter. Ainsi, maison net zéro permet parfois de faire du profit. De plus, le principe de la maison net zéro réside dans sa construction bien spécifique ; celle-ci est construite de manière à réduire au maximum ses besoins énergétiques. Ainsi, la maison a besoin de moins d’énergie pour fonctionner que les maisons habituelles et, dans la plupart des cas, la maison elle-même produit toute l’énergie requise. Lors de la saison hivernale, la maison à énergie positive étant mieux isolée, l’énergie nécessaire au chauffage de la bâtisse est alors beaucoup moins importante qu’à l’ordinaire, ce qui permet alors d’économiser une certaine somme d’argent sur la facture de chauffage. Un autre avantage économique très important des maisons à énergie positives réside dans le fait que les propriétaires de la maison n’ont plus à s’inquiéter d’une hausse du prix de l’énergie, car ils en sont effectivement indépendants des autres fournisseurs. Si on se fie aux tendances du passé, le prix de l’énergie ne devrait cesser d’augmenter, comme le prix de l’essence par exemple. Ainsi, en construisant une maison net zéro, on se protège contre cette hausse de prix, et par le fait même, on économise alors l’argent que nous aurions dû investir afin de s’approvisionner suffisamment en énergie.

Bref, tous devraient s'inspirer de ce projet merveilleux qui ne pourrait avoir que des effets bénéfiques sur notre planète de plus en plus malade. Si nous n'agissons pas, c'est nos générations futures qui écoperont pour nos mauvaises décisions.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Atlantis Atlantis 30 novembre 2011 09:39

    c’est un article pour télérama ?


    • ARMINIUS ARMINIUS 30 novembre 2011 10:18

      La maison net zéro existe depuis longtemps, sous d’autres appellations, son intérêt est immense mais elle se heurte à un obstacle de taille : son prix la réserve à une clientèle « aisée ».IKEA fait fabriquer sous licence quelque chose d’approchant( en Allemagne et pays nordiques), un peu cher aussi, en habitat collectif de petite hauteur pour répondre aux normes éco les plus logiques, l’habitat type maison individuelle étant plus énergivore. Par contre l’idée globale- gain de place et clarté- qu’ils appliquent semble tout à fait correspondre aux nouvelles nécessités. Vous aurez compris que l’obstacle étant le financement il faut donc creuser et trouver d’autres pistes...


      • milu 30 novembre 2011 13:01

        et elle est faite en quoi cette maison ? 


        • easy easy 30 novembre 2011 13:23

          Les tipis nécessitaient du chauffage mais pas les igloos.
          Les habitations situées dans les endroit les plus froids et ventés du Globe étaient depuis toujours Net Zéro.

          Alors dans notre entreprise vers le Net Zéro, nous devrions tenir compte du cas de l’igloo pour remarquer que notre difficulté à atteindre ce Net Zéro est liée à notre exigence de confort matérialiste.

          Un igloo ne fonctionne correctement en NZ que parce qu’il est petit et hémisphérique. On ne peut y placer un lave-linge, une cuisine équipée, cinq lits, deux voitures, 4 ordinateurs, une collection de BD, des combinaisons de ski, une baignoire, un bidet...


          • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 30 novembre 2011 14:01

            Un particulier documenté et motivé peut construire lui-même sa propre maison à énergie positive pour un coût comparable à celui d’une habitation classique, les modèles et les exemples ne manquent pas.

            Alors certes, si on spécifie au préalable des contraintes esthétiques d’ordre culturel à son habitat, cela devient un peu plus difficile... smiley

            Je dis ça, je ne dis rien.


            • ARMINIUS ARMINIUS 30 novembre 2011 17:10

              C’est une bonne piste, à suivre...


            • joletaxi 30 novembre 2011 14:23

              Le réchauffement climatique est un problème environnemental grandissant de plus en plus alarmant.

              dioxyde de carbone (CO2), ce gaz étant connu pour ses effets dévastateurs dans l’atmosphère, notamment en ce qui concerne le réchauffement climatique

              la construction de barrages afin d’exploiter de nouveaux cours d’eau deviendrait, par le fait même, inutile.
              ces installations peuvent s’avérer très néfastes, notamment parce qu’elles peuvent détruire une grande partie de la flore environnante et, par le fait même, tuer les animaux habitants ce milieu. De plus, certains processus de production d’énergie produisent des gaz très dangereux pour l’être humain, comme par exemple lors d’une fracturation hydraulique afin d’extraire du gaz de schiste.

              tout le baration eco certifié de la secte

              vous êtes fatiguant pour le dire poliment sinon ch... avec votre catéchisme crétin


              • sagesse 30 novembre 2011 16:24

                Bonjour,
                Puisqu’il y a urgence, pourquoi attendre 2018 ?
                Combien de centrales nucléaires en moins si nous étions majoritairement logés en maison zéro en France ?
                Quel gâchis, comme d’habitude.


                •  C BARRATIER C BARRATIER 30 novembre 2011 20:26

                  N’exagérons pas. On peut bâtir « isolé », et en bon ensoleillement limiter énormément les besoins de chauffage (mais il faudra bien rafraîchir l’été).

                  Certains isolants coûtent de l’énergie pour les fabriquer, les transporter, les éoliennes et panneaux solaires aussi.
                  Mais c’est une bonne démarche intellectuelle et civique...qui n’est pas nouvelle cependant...

                  • jacques lemiere 1er décembre 2011 13:53

                    IL y a quelques petits bémols...

                    primo, il y a un surcoût énergétique ..donc un investissement... ( avec des problématique de loyer, le proprio ne paye pas le chauffage mais paye l’isolation)
                    secundo , il ne suffit pas de construire une maison , il faut encore y loger, ça semble idiot , mais ça ne l’est pas, il faut pouvoir prédire la distribution des populations , pas trivial dans un monde en « révolution verte » avec par exemple une exode rural à l’envers...
                    tertio ; il faut que le pouvoir d’achat des gens diminuent car sinon, il est a parier que les économies monétaires resultants des économie d’énergie seront  réorientées vers de nouvelles consommations d’énergie, en clair les riches oisifs consomment beaucoup d’énergie.

                    Ma foi c’est une bonne idée d’isoler sa maison, mais vous devez bien admettre que la motivation des gens pour le faire est avant tout économique et non écologique.

                    ET cela semble si loin de préoccupation des gens obligés de vivre à la rue ou dans des garages, ou de ceux qui n’en sont pas à investir pour isoler mais ne peuvent pas se payer le chauffage.

                    • Toto Toto 1er décembre 2011 19:15

                      article interressant, il manque tout de meme le surcout d’une tel construction. avec quel matériaux ?

                      ossature bois ?
                      je sais que ça existe déja en allemagne et un tout petit peu en france. Ce sont bien sur des maisons d’avenir car le prix des énergies pour le chauffage n’a pas fini de monter.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

sandrinep.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès