Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La marée noire du Golfe du Mexique pourrait atteindre l’Europe

La marée noire du Golfe du Mexique pourrait atteindre l’Europe

Tant que BP n’arrivera pas à endiguer le flux de pétrole du fond du Golfe du Mexique, la marée noire va continuer à s’étendre. Et pour l’instant, les techniques utilisées n’ont pas fonctionné ! Selon les recherches du National Center for Atmospheric Research (NCAR) de Boulder, dans le Colorado, la modélisation des courants et des conditions atmosphériques moyennes à cette période de l’année permet de voir jusqu’où pourrait dériver la nappe d’hydrocarbures.

Passée le Golfe lui-même, le pétrole serait très rapidement emporté le long de la côte Est américaine avec le Gulf Stream, avant de traverser l’Atlantique. Cette modélisation ne vaut pas prédiction, évidemment, puisque les conditions météo particulières et l’état changeant du Gulf Stream peuvent modifier ces trajectoires à tout moment. Mais, tout de même, cela donne une idée de nouvelle de l’ampleur de la catastrophe.


D’autres visuels sont tout aussi impressionnants qui montrent la taille de la nappe de pétrole sur différents territoires. Plus grand que la Suisse et qu’Israël !



Du côté des solutions, pour l’instant pas grand chose, les ballots de cheveux n’ont pas fonctionné. Peut-être qu’une armée de WatCleaner, un robot capable de nettoyer automatiquement les saletés en mer pourraient faire l’affaire.

TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (31 votes)


Réagissez à l'article

54 réactions à cet article


  • Dinu pass Dinu pass 21 juin 2010 10:41

    La marée noire ne semble pas la chose la plus grave (c’est relatif !)...les gaz qui s’échappent sont extrêmement toxiques à des niveaux très faibles (quelques PPM cad particules par millaird)...les témoignages locaux aux USA commencent à apparaître avec notamment des atteintes respiratoires. On retrouvera ces toxiques dans les pluies qui vont tomber sur la France.

    Les medias en France n’en parlent pas et nous bassinent avec la bande de guignols en Afrique du Sud...

    Le gouvernement US souhaitent ils vraiment stoppé ce désastre ?

    Si le pétrole est vraiment produit par la décomposition des dinosaures pour quoi un puit à plus de 10 000 mètres  ? Le pétrole n’est il pas abiotique et produit dans les entrailles de la terre et dans ce cas , la fuite n’aura pas de fin...


    • Corben Dallas Corben Dallas 21 juin 2010 13:00

      Gaz qui s’échappent :

      Sulfure d’hydrogène. Niveau autorisé : 5 à 10 parts par milliard (PPM). Niveau relevé au dessus du golfe la semaine dernière : 1200 PPM

      Benzène. Niveau autorisé 0 à 4 PPM . Niveau relevé : 3000 PPM

      Chlorure de méthylène. Niveau autorisé 61 PPM. Niveau relevé : 3000 à 3400

      D’après Lindsay Williams

      http://www.dailymotion.com/video/xdnq3n_partie-1-lindsey-williams-explicati_news#from=embed?start=20


    • dominique 21 juin 2010 15:24

      Juste une petite erreur de qques zéros.
      Une partie par million (abrégé en ppm) est un terme fréquemment utilisé par les scientifiques (toxicologie, formulation, chimie, métallurgie, électronique, ...
      fr.wikipedia.org/wiki/Partie_par_million


    • Corben Dallas Corben Dallas 21 juin 2010 17:02

      Merci pour la précision.
      Voici les données après cette « correction » :

      --------

      Gaz qui s’échappent :

      Sulfure d’hydrogène. Niveau autorisé : 5 à 10 parts par millions (PPM). Niveau relevé au dessus du golfe la semaine dernière : 1200 PPM

      Benzène. Niveau autorisé 0 à 4 PPM . Niveau relevé : 3000 PPM

      Chlorure de méthylène. Niveau autorisé 61 PPM. Niveau relevé : 3000 à 3400 PPM

      -----

      Je ne prend même pas la peine de commenter ces chiffres et ce qu’ils signifient...
      C’est sûr que les frasques de la bande de pingouins à Domeneque sont autrement plus important...


    • bj33 21 juin 2010 18:07

      Sachant que 100ppm est considéré comme une dose mortelle sue une suele inhalation, on ne va pas tarder à être débarrassé des américains, si ces chiffres sont vrais (pour mémoire, à 800 ppm 50% des adultes meurent en 5 minutes ou moins)


    • bj33 21 juin 2010 18:08

      pas 100 ppm, mais 1000 ppm comme dose létale instantanée


    • Bigre Bigre 22 juin 2010 09:11

      Faudrait encore que le vent souffle dans le bon sens ....c’est le cas ?

      Et qui va nous jouer du jazz New Orleans dans ce cas  ?


    • goc goc 21 juin 2010 11:08

      Il suffit de voir le mal de chien et surtout les échecs successifs de colmatage de la fuite, pour comprendre que tout le monde minimise l’importance de cette fuite

      Maintenant il est clair que si cette nappe commence à « naviguer » sur le GulfStream", alors on va avoir une catastrophe climatique majeure d’ici peu de temps. Déjà l’ajout massif d’eau douce (suite la fonte du permafrost) dans les eaux de l’arctique, pourrait ralentir le Gulfstream, mais avec cette nappe qui accélèrerait le réchauffement en surface, on pourrait bien assister à une évolution anarchique du courant. Et là, je ne vous raconte pas les dégâts sur notre climat !


      • Pyrathome pyralene 21 juin 2010 13:03

        Ton cerveau entier est une boulette de pétrole....


      • dom y loulou dom 21 juin 2010 13:04


        non, cette info a été démentie entretemps... c’était des boulettes de shit afghan ;)


      • Pascain Pascain 21 juin 2010 11:18

        Ils creusent un trou parallèle au premier, pour y glisser une bombe nucléaire.
        Et il vont la faire exploser...
        C’est le seul moyen qu’ils ont à leur disposition pour essayer d’arrêter la fuite.
        (voir le blog : http://www.jovanovic.com/blog.htm)
        Mais je crois qu’ils vont faire péter carrément le golf du Mexique, et griller le sud des états unis. Car en dessous il y aurait une poche de gaz grosse comme une montagne...
        Libérant le pétrole qui va couvrir l’océan atlantique (1/3 des océans).


        • bj33 21 juin 2010 22:45

           ?? une poche de gaz grosse comme une montagne ??

          ca c’est de la géologie..... Il n’y a pas de poches de gaz souterraines, pas plus qu’il n’y a de nappes de pétrole souterraine. Il s’agit de gaz ou d’huile dans des porosités de la couche de terrain. Il faudrait revoir un peu la géologie.


        • Pascain Pascain 22 juin 2010 17:45

          « Il s’agit de gaz ou d’huile dans des porosites de la couche de terrain. »...
          ...dont le volume representerait le volume du mont Saint Helens...
          Y a pas a revoir sa « geologie », ou etre prof de cette meme « geologie », faut pas faire des cacas nerveux pour un mot (poche, volume, ........)...
           smiley


        • dom y loulou dom 21 juin 2010 13:00


          british petroleum a libéré une pression de profondeur à -10’000 mètres

          nous n’avons pas de technologies capables d’arrêter une telle pression et fallait être ou complètement con ou alors CRIMINEL de faire un tel forage jamais tenté en haute mer avec de tels risques encourus.

          Il n’y a pas que du pétrole qui séchappe de ce puits, mais quantités de chimies autres bien plus toxqiues encore... provennt de couches sédimentaires sous le pétrole et des gaz qui le forment, les diluants ajoutés en surface, eux, accroissent encore l’effet nocif de ce merdier.

          ...

          Faudra quand même signifier à ces escrocs de wall street, très de mèche avec BP apparemment puisque Goldmann Sachs a vendu tous ses titres BP en même temps que le DIRECTEUR de BP une petite semaine avant la catatstrophe, que si cette merde touche les côtes d’autres pays, tous ces pays demanderont des dédomagements TRES conséquents au gvt americain. 
           

          Alors que les dirigeants US semblent vouloir faire croire que tout se règle par l’argent et que la taxe car bonne qui manque tout le temps les pauvres pour leur guerre chérie, oui, l’argent des taxes va refermer le puits !!!

          avec Obama c’est une nouvelle religion de la taxe à milliards de milliards manquants, la taxe vous sauvera, payez, yes you can !!!  smiley 

          but you cannot stop the oil wasting lifes ?

          you will pay a many a lot of damage if this shit touches other coasts !!!


          • goc goc 21 juin 2010 16:06

            Et pour l’instant, les techniques utilisées n’ont pas fonctionné !

             smiley

            j’imagine un abonné au concours Lepine, qui irait proposer aux ricains, un bouchon super-etudié en pierre de perlinpimpin qui pourrait boucher une fuite d’au moins 5 bars...

            je vous laisse deviner la tête des experts chargés de choisir le « sauveur », et obligés de cacher qu’il faut arreter une fuite de 500 bars à 6000m de profondeur !


            • Corben Dallas Corben Dallas 21 juin 2010 18:06

              D’après Lindsay Williams, la pression de sortie serait astronomique, de l’ordre de 5000 à 7000 bars...

              Les connaisseurs apprécieront !


            • Croa Croa 21 juin 2010 23:06

              Les ingénieurs de BP sont fous tout simplement smiley

              Les patrons de BP aussi -> Je ne peux pas croire à une absence de mise en garde de la part d’ingénieurs normaux... Mais le milieu du pétrole étant aussi celui de l’argent tout projet trouve forcément des volontaires !

              Conclusion : Les patrons de BP sont des types dangereux.


            • mcjb 21 juin 2010 17:02

              est ce que finalement on est sur que cela est un accident , car il y a un detail troublan
              t c’est que le logo de bp est fait de 72 petales a voir sous wikipedia et le nombre 72 s’obtient comme suit 84-4=72+12=84/7=7

              un detail qui m’a ete aimablement fourni par bible et nombres, je poste une page web qui fait reference a un possible attentat

              http://infoguerilla.fr/?p=2864

              c’est une affaire tres grave apparamment caren plus les dommages aux cotes americaines les cotes d’europepourraient etre atteintes , 


              • mcjb 21 juin 2010 17:16

                une precision sur ce decompte , je ne l’avais pas il y a 12 jour ce cet accident ou crime contre l’humanite, je viens seulement de le poster ce jour


              • mcjb 21 juin 2010 17:18

                lire 84-12=72+12=84/12=7


              • Ali 21 juin 2010 17:38

                on l’attendait celle là

                BP ne serait pas en cause

                BP victime d’un sabotage

                un sabotage réalisé par Oussama Ben Laden himself (après rasage de la barbe pour passer incognito) 


              • Croa Croa 21 juin 2010 23:12

                « cet accident ou crime contre l’humanite, »

                Non pire... Carrément un crime contre la vie sur terre ! smiley


              • Croa Croa 21 juin 2010 23:17

                Précision :

                Inutile d’aller chercher midi à quatorze heure et des hypothèses farfelues pour trouver le crime

                C’est toujours des patrons de BP qu’il faut parler !


              • Le péripate Le péripate 21 juin 2010 17:11

                Wouarf !

                Denis Delbeq, qui est écologiste, mais aussi scientifique, écrivait il y a quelques jours sur son excellent blog « Comment faire fliper le public inutilement.... si le pétrole arrive sur nos côtes, ce sera à un tel taux de dilution qu’il en serait invisible »...

                Mais bon, il y en a qui aime ça, fliper.


                • Pascain Pascain 21 juin 2010 17:43

                  Une fuite de pétrole de 10 à 15 millions de litres par jours...
                  sur un ans, sur deux ans ??? Comment tu vas diluer ça ???
                  Pour t’aider à comprendre comment ils vont essayer d’arrêter une fuite de 100 000 barils de pétrole par jour :

                  http://www.youtube.com/watch?v=CpPNQoTlacU&feature=player_embedded


                • Le péripate Le péripate 21 juin 2010 18:09

                  Dans l’eau de mer, banane.

                   smiley


                • Traroth Traroth 21 juin 2010 18:34

                  Je connais quelqu’un qui dilue de l’huile avec de l’eau, comme ça, aussi...

                   smiley


                • Le péripate Le péripate 21 juin 2010 18:35

                  Pour fixer les idées, le volume de l’Atlantique est de 76 640 000 kilometre-cubes Soit, comme 1 km3 fait 10 puissance 12 litres, 76 640 000 000 000 000 000 litres.

                  Ou en millions de litres, 76 640 000 000 000 millions de litres.

                  Je me suis peut-être trompé d’un zéro, mais à la louche, c’est ça.

                  Alors 24 millions de litres/jour pendant dix ans, ça fait, voyons 86 400 millions de litres.

                  Soit une dilution de 1 sur mille millions. Homéopathique. smiley


                • Le péripate Le péripate 21 juin 2010 18:38

                  Tiens, la banane Traroth.

                  Le pétrole est un produit fragile, les bactéries en rafollent (hum, c’est bon !!! ), ils se fractionne, est attaqué par les UV... Enfin, moi je dis ça.

                  Puisque vous avez envie de flipper, flippez donc.


                • Pascain Pascain 21 juin 2010 19:08

                  C’est pas parce que les gens parlent d’un sujet qu’ils « flippent »...
                  J’vois bien là l’AS de la chimie, bientôt il va nous dire qu’il obtient de l’or avec sa « dilution »...

                   smiley


                • Croa Croa 21 juin 2010 23:20

                  Je suggère à Péripate de retourner à l’école smiley


                • Traroth Traroth 22 juin 2010 12:22

                  @Péripate :

                  "Le pétrole est un produit fragile, les bactéries en rafollent (hum, c’est bon !!! ), ils se fractionne, est attaqué par les UV" : Et le résultat de ces réactions, d’après vous, ça serait des produits non-polluants ?

                  Enfin, moi je dis ça. Puisque vous avez envie de lénifier, lénifiez donc...


                • Le matou 23 juin 2010 21:09

                  On attendait une réaction du péripate sur ce sujet. En effet, cette catastrophe démontre une fois de plus l’inanité des théories ultralibérales de notre cher péripathétique. Cette catastrophe écologique peut-être la plus importante de l’Histoire des Etats-Unis a été provoquée par des compagnies privées qui réalisaient ces forages en toute liberté, puisque l’Etat américain avait, pour faire plaisir à ces industries, renoncé à les contrôler... On voit donc l’efficacité du système libéral de « laisser-faire » en matière de protection de l’environnement...

                  Amoco Cadiz, Exxon Valdez, Bhopa, les PCB du Rhône... les plus grandes catastrophes écologiques sont toujours liées à des compagnies privées à qui on a, pour faire plaisir au(x) péripate(s), laissé bien trop de latitude pour agir.

                  Pas surprenant donc que le Péripate vienne ici pour nier la gravité de cette catastrophe arrivée sur le territoire des Etats-Unis (le pays de référence des ultralibéraux) et due à quelques très puissantes compagnie privée anglo-saxonnes et états-unienne...


                • Le péripate Le péripate 23 juin 2010 21:36

                  Pour nier, patate ?

                  J’ai donné le lien d’un écologiste connu pour ses positions, et qui vous prend pour des truffes naïves. Allez lire le lien donné plus haut.

                  Maintenant, sur l’aspect politique. Il y a du pétrole dans des zones peu profondes au USA, mais règlement règlement, pas touche. Pourtant les risques sont multipliés exponentiellement avec la profondeur.
                  Ces stupides « précautions » ne sont pas tout. L’État fédéral, encore lui, limite par la loi les responsabilités en matière d’indemnisation pour les compagnies.

                  Donc, un, l’État poussa à aller en eau très profonde et deux il organise la responsabilité financière limitée.

                  Et vous, vous roulez en vélo ?


                • Le matou 23 juin 2010 22:12

                  « L’État fédéral, encore lui, limite par la loi les responsabilités en matière d’indemnisation pour les compagnies. »

                  Qui a voté cela ? Les libéraux (et les néoconservateurs) chers à votre coeur.

                  Obama au contraire a déjà obtenu un minimum de 20 milliards de dollars de la part de BP... Ce que vous appelez des responsabilités limitées en matière d’indemnisation...

                  Quant aux zones peu profondes, elles sont également exploitées, rassurez-vous.

                  Sinon voire au Nigeria ou en Somalie ce qui se passe dans des pays sans Etat ou avec un Etat faible. Qu’est-ce que vous attendez pour déménager dans ces pays où les impôts sont faibles voire inexistants, et où les Etats ne se mêlent pas des affaires des entreprises car ils n’en ont ni les moyens, ni la volonté ?

                  Votre mauvaise foi est épouvantable.


                • Le péripate Le péripate 24 juin 2010 06:11

                  Vous ne dites rien à propos de l’article de Delbeq et vous tentez de m’emmenez sur un autre terrain selon le bon principe du bottage en touche.

                  Mauvaise foi, dites-vous ?


                • Le matou 24 juin 2010 14:36

                  Que le pétrole de Louisiane arrive en Europe extrêmement dilué est évident. Il n’y a rien de plus à dire là dessus.C’est votre intervention qui est remarquable, car comme par hasard, vous commentez toujours quand il s’agit de minorer les effets d’une catastrophe.

                  J’essaie de vous emmener sur un terrain qui est le vôtre et qui a tout à fait à voir avec la politique qui a été menée ces dernières années par les républicains (comme par les démocrates dans une moindre mesure) aux Etats-Unis : dérèglementation, diminution de l’intervention de l’Etat, etc... ce qui est votre dada favori et qui est en partie responsable de cet accident, outre la cupidité des dirigeants des compagnies privées.

                  Mais je comprends que vous soyez gênés pour répondre, l’enjeu des politiques ultralibérales n’est en effet rien d’autre que de permettre à de puissants intérêts privés de piller les richesses de la planète sans considération pour l’intérêt général ni l’environnement (voir aussi ce qui s’est passé en Amérique latine avec la privatisation de l’eau... il n’y a pas que le pétrole qui est concerné...)


                • charles-edouard charles-edouard 21 juin 2010 19:24

                  et pendant ce temps tony hayward passe du bon temps s’offre une régate

                  http://expresse.excite.fr/news/10107/Maree-noire-le-patron-de-BP-en-vacances


                  • Clojea CLOJEA 21 juin 2010 21:07

                    Le problème est qu’une pollution ajoutée à une autre encore et encore, finissent par abîmer la planète, les animaux et les plantes. Donc hyper nuisible. Vite d’autres énergies


                    • jjwaDal jjwaDal 21 juin 2010 21:24

                      La seule certitude est qu’à force de faire les cons on va finir par décrocher le jackpot...
                      On a plusieurs appréhensions légitimes : on ne connaît toujours pas le débit et la pression de sortie du mélange gaz/pétrole (gênant quand on prétend maîtriser des forages sous-marins à grande profondeur) et il semble que le débit augmente avec le temps (oildrum en parle).
                      On pense aussi qu’il existe au moins une deuxième fuite à 6/7 miles de celle qui fait la une. La cause pourrait être une avarie au tube à grande profondeur.
                      Le pétrole se répandrait dans le sous-sol marin (au-dessus de la nappe c’est imperméable mais si la conduite fuit dans une zone supérieure non étanche, on fracture/fissure le sous-sol marin (non étanche) et le tout migre via une ligne de fracture.
                      Le fait est qu’il semble y avoir trop de pétrole émis pour les débits qui ont été annoncés (surtout qu’une partie a été « dispersée » et est donc invisible).
                      Le gros soucis à court terme est que la saison des cyclones arrivent. Or, ils sont d’autant plus violents que la surface de la mer est chaude et une mer couverte de pétrole va chauffer.... Un cyclone particulièrement violent serait capable de napper des centaines de km de côtes, sans qu’on n’y puisse rien.
                      Or personne ne songe à un arrêt du flot avant la fin août (en étant optimiste).
                      Les volatils dont on parle seront libérés en mer, dilués dans la biosphère et photolysés en grande partie (sinon microbes). Lyndsey williams (un pasteur) est un « allumé » qui défend
                      la thèse (très fragile) du pétrole « abiotique ». On sait par la composition isotopique n’avoir pas (jusqu’ici) récupéré ce pétrole (s’il existe).

                      Ajouter une réaction

                      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                      FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès