Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La patte d’éléphant qui tue

La patte d’éléphant qui tue

Il ne s’agit pas d’évoquer ici la méthode cruelle utilisée par quelques Maharadjah pour punir les délinquants, en les faisant mettre à mort par pachyderme interposé, mais pour évoquer une patte d’éléphant tout autant dangereuse, puisqu’elle est le résultat de la formation d’un corium, suite à une catastrophe nucléaire.

Ce genre d’exécutions par éléphant interposé a pris heureusement fin aujourd’hui, et la dernière remonte à 1947 : l’éléphant Hawaï, un pachyderme de 8 tonnes, avait exécuté sous ses pattes près de 150 condamnés. lien

 Oublions ces méthodes barbares et intéressons nous à une autre patte d’éléphant encore plus dangereuse, puisqu’elle peut tuer n’importe quel individu en quelques secondes, si celui-ci s’en approche de trop près.

il s’agit du corium qui se forme après une catastrophe nucléaire.

En effet, après 30 secondes d’exposition, vous serez pris d’étourdissement, de fatigue, puis en moins de 2 minutes, les hémorragies vont commencer, suivies de vomissements, de fièvre, de diarrhée, et il vous reste seulement 2 jours à vivre.

La catastrophe de Tchernobyl a permis d’en savoir plus sur cette « patte d’éléphant », sorte de lave noire, gardant une chaleur importante pendant des années, et assez dangereuse pour administrer une dose létale à n’importe quelle personne qui s’en approcherait de trop près en 300 secondes. lien

Cette patte d’éléphant est composée du combustible radioactif fondu, mais aussi du béton qu’il a détruit, de sable, d’acier fondu,

Le rayonnement qui s’en dégage agit sur notre ADN, en en détruisant les liens, provocant un dérèglement des cellules qui se reproduisent alors de façon incontrôlable.

La patte d’éléphant qui s’est crée après l’explosion du réacteur n°4 dégageait 10 000 roentgens par heure, alors qu’il suffit du 1/10ème de cette dose pour tuer une personne.

Les 600 000 travailleurs appelés étrangement « liquidateurs », (alors que nombre d’entre eux ont été « liquidés »), qui ont œuvré sur le site pour tenter d’enrayer le rayonnement radioactif en savent quelque chose, pour ceux qui ont la chance d’être encore en vie…

On ne sait pas dans quel état se trouvent les photographes qui ont pris cette photo, 10 ans après la catastrophe, mais il ne doit pas être très brillant, car même si ce corium n’émettait plus que le 1/10ème du rayonnement au moment du drame, s’en approcher de si près peut provoquer rapidement la mort.

Une seule certitude, cette patte d’éléphant continuera d’être dangereuse pour un bon siècle, et restera là pendant encore de nombreux siècles, plus ou moins à l’abri dans un sarcophage, lequel est en cours de remplacement, vu le délabrement constaté du 1er. lien

Il devrait être mis en place en 2017 et aura couté finalement 180 millions d’euros. lien

Pourtant il y a pire, puisqu’au Japon, à Fukushima, ce n’est pas un réacteur qui a explosé, mais 3…et l’un d’eux était chargé en Mox, ce combustible dans lequel on trouve du plutonium, qui a, rappelons le, une demi-vie, ou période de 24 000 ans.

Il est 1 million de fois plus radioactif que l’uranium de base. lien

Rien d’étonnant dès lors qu’à fin novembre 2015, 1,2 Sv/h ont été détectés à l’extérieur du réacteur n°3. lien

On pourrait sourire si la situation n’était pas si grave, lorsque Tepco assure pouvoir un jour récupérer les 3 coriums, envisageant d’utiliser des robots, opérations qui, selon l’exploitant, pourraient prendre 10 ou 15 ans.

Il faut savoir en effet que ces coriums, tout comme celui de Tchernobyl, sont toujours en activité, et dégagent tant de radioactivité qu’il est difficile d’imaginer qu’un robot puisse un jour s’en approcher puisque l’émission radioactive est si violente que n’importe quel circuit électronique ne peut y résister.

La seule certitude c’est qu’aucun délai n’est plus donné au sujet du démantèlement complet de l’installation délabrée.

Au-delà des coriums qui continuent a relâcher leur poison radioactif, il reste encore 1673 barres de combustibles à retirer des piscines de refroidissement 1, 2 et 3,ce qui devrait être terminé en 2020 si tout se passe bien, car l’opération est délicate à réaliser, vu les gravats tombés en nombre dans ces piscines.

Un bilan officiel des décès suite à cette catastrophe fait état de 1865 morts, alors que 146 000 personnes ont du être évacuées.

D’autre part, 385 000 enfants ont fait l’objet d’analyses, et au moins 86 d’entre eux ont hérité d’un cancer de la thyroïde.

Information prendre avec précaution, et pourrait être revue à la hausse, car elle émane des autorités japonaise, et on sait qu’a de nombreuses reprises, des informations données on été reconnues fausses, ou sujettes à caution.

En ce début d’année, pas moins de 43 millions de tonnes de terre et de déchets radioactifs mis en sac ont été stockés en attente d’illusoires solutions.

 Le gouvernement japonais à l’intention d’en incinérer 20 millions de tonnes, sauf que ça ne changera rien au problème.

Si le volume de matériaux contaminé sera moindre, la radioactivité du résidu en sera inchangée, et une partie de celle-ci sera relâchée dans l’atmosphère.  lien

Un millier d’immenses cuves sont remplies d’eau contaminée, cuves qui fuient régulièrement, rejoignant l’Océan. lien

Malgré l’importante dilution que permet l’Océan, inexorablement la pollution radioactive se propage un peu partout, et bien plus loin qu’on ne pouvait l’imaginer.

Pour comprendre comment de telles conséquences sont possibles, il faut connaitre le mécanisme déclenché par la pollution nucléaire.

Les lois de la prédation font que les plus petits sont mangés par les plus gros… ce sont la plupart du temps, les plus gros qui arrivent sur nos tables, et les règles de la chaîne alimentaire font que la pollution s’additionne comme on le voit sur cette image.

Et puis, les courants marins aidant, la pollution nucléaire de Fukushima a maintenant atteint l’autre coté du Pacifique comme on peut le constater sur cette image.

Cette vidéo explique comment la pollution de Fukushima provoquera (ou a déjà provoqué) des cancers aux populations américaines, dénonçant aussi le projet abandonné par Tepco de construire un mur assez haut pour mettre à l’abri la centrale nucléaire en cas d’un tsunami.

Une économie de quelques millions qui aurait pu peut-être éviter le pire…

En France, ce n’est guère mieux.

Selon L’ACRO (Association pour le Contrôle de la Radioactivité de l’Ouest) les eaux de la Manche seraient plus radioactives que celles de Fukushima, puisque lors d’un prélèvement en octobre 2012 réalisé dans la baie d’Ecalgrain, à proximité de l’usine de retraitement et stockage nucléaire de La Hague, une concentration record de tritium a été relevée : 110Bq/L, alors qu’au Japon, à proximité de la centrale dévastée les concentrations de tritium vont de 3 à 13 Bq/L. lien

Raison pour laquelle le gouvernement actuel, tout comme celui qui l’a précédé à choisi la solution nommé CIGEO pour gérer ces déchets, projetant de les enfouir à Bure. (Meuse).

L’enfouissement contesté par nombre de défenseurs de l’environnement, devait en 2005, coûter autour des 15 milliards d’euros, facture qui a été réévaluée à 36 milliards d’euros, chiffre contesté par l’industrie nucléaire, lesquels avancent le chiffre de 20 milliards, même si L’Andra l’estime à 34,4 milliards.

Sauf que l’ASN a publié le 11 janvier dernier un rapport qui rejoint le chiffre de l’ANDRA.

Cette installation appelée par les opposants « poubelle nucléaire » consisterait à enfouir à 500 mètres de profondeur 80 000 m3 (voire 100 000) des déchets très dangereux, dont la radioactivité perdurerait pendant des centaines de milliers d’année, voire des millions pour certains.

Malgré l’opposition, le projet continue d’avancer, et devra franchir plusieurs étapes avant son éventuelle mise en service en 2025 : d’abord une loi sur la réversibilité du stockage, puis en 2018, une demande d’autorisation de création. lien

Du coté des opposants, on ne désarme pas, et le 15 novembre dernier, ils ont labouré 1,5 hectares de terre appartenant à l’Andra, ils y ont semé du blé, et planté plusieurs dizaines d’arbres, des fleurs, des boutures…

Une opération d’envergure est prévue pour 2016 et on peut consulter le site des opposants sur ce lien.

Comme dit mon vieil ami africain : « qui rame dans le sens du courant fait rire le crocodile ». 

L’image illustrant l’article vient de nautil.us/blog

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles parus

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

L’hallali nucléaire

Fukushima, la stratégie de l’oubli

Fukushima s’enfonce-t-il ?

Fukushima hors contrôle

Fukushima, le pire des scénarios

Fukushima, le tonneau des Danaïdes

Fukushima, réaction en chaîne à ciel ouvert

Fukushima, le mois de tous les dangers

Fukushima, la loi du silence

Fukushima, l’illusion d’une solution

Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ?

Fukushima, un désastre illimité

Courage, fuyons

Fukushima, 4 longues années

Fukushima, tout le monde descend


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 19 janvier 11:56

    Olivier, vous êtes incorrigible, on vous l’a déjà dit et répété le nucléaire ne tue pas, il n’est pas dangereux et il est écologiquement au top !  Bon c’est vrai, les imbéciles qui vous sortent ces inepties ne passent pas leurs vacances à Tchernobyl ou Fukushima et puis, financièrement, ca rapporte tellement d’argent aux actionnaires principaux qu’ils n’en ont rien à foutre de faire crever les gens de cancers ou autres joyeusetés, déjà qu’ils n’hésitent pas à déclencher des guerres et envahir des pays afin de massacrer des populations entière pour leur voler les matières premières, alors le nucléaire à leurs yeux, ce n’est qu’un détail de l’histoire…


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 janvier 12:45

      @Gabriel
      je fais amende honorable, et des demain je part en vacances au Japon.

      il parait que dans la province de Fukushima, les prix sont particulièrement attractifs...
      je me demande pourquoi ?
      et merci de votre humour.
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 19 janvier 12:47

      @olivier cabanel
      oups ! je pars, bien sur et non pas je part...

       smiley

    • philippe913 19 janvier 11:56

      toujours le même discours, on assène le lecteur avec plein de chiffres, sans aucune mise en perspective, et ce dans le seul but d’affoler et non pas d’informer.
      Pathétique.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 janvier 12:49

        @philippe913
        vous avez raison, il faut rester optimiste.

        même si parfois, ça ne sert pas à grand chose.
         smiley

      • philippe913 19 janvier 13:14

        @olivier cabanel
        il n’était pas utile de répondre, car vous répondez toujours à côté.
        Je n’étais ni optimiste ni pessimiste, je constatais simplement encore le peu de démarche scientifique (pourtant nécessaire dans ce cadre là) que revêtaient vos écrits.
        Vous vous rapprochez plus du journaleux à sensation que du lanceur d’alerte.


      • foufouille foufouille 19 janvier 12:40

        ils sont débiles.
        quand qu’il suffit de quatre patates pour produire 600w ou une multiprise auto-amorçée.
        même quelques aimants est plus efficace et éternel.
        pour démarrer le tout, un alignement des planètes est super utile.
        le prix du sarcophage est surestimé quand on connait le prix d’une maison container qui est de 2000€ ttc.


        • sarcastelle 19 janvier 12:46
          @ Olivier Cabanel 

          1865 morts à Foukouchima ! 

          D’où sortent-ils ? 

          Vous vous moquez encore de nous ? 



          • olivier cabanel olivier cabanel 19 janvier 12:48

            @sarcastelle
            j’ai peur qu’il leur soit difficile de sortir...

            hélas.

          • sarcastelle 19 janvier 12:52

            @olivier cabanel


            Quelle source donne 1865 morts (nucléaires) à Foukouchima ? 

          • philippe913 19 janvier 13:17

            @sarcastelle
            si on en crois wikipédia, et la croix-rouge :

            "Sur les 300 000 personnes de la préfecture de Fukushima qui ont évacué la zone, jusqu’en août 2013, d’après les chiffres de la Croix-rouge161, approximativement 1 600 morts seraient liées aux conditions d’évacuation, comme l’hébergement en abris d’urgence ou en logement temporaire, l’épuisement du aux déplacements, l’aggravation de maladies existantes consécutives à la fermeture d’hôpitaux, les suicides, etc., selon les chiffres de l’Agence de reconstruction complétés par une mise à jour effectuée par le journal Mainichi Shimbun. Un chiffre qui est comparable aux 1 599 décès directement causés par le séisme et le tsunami dans la préfecture de Fukushima, en 2011. De nombreuses municipalités refusent d’indiquer la cause exacte du décès, afin de ne pas perturber les futures projections de demande d’indemnisation des familles pour le pretium doloris162."


          • philippe913 19 janvier 13:19

            @philippe913
            ne demandez pas de réponse ou de source à Cabanel, il ne répond jamais. Il assène, puis fait de l’ironie.
            Une sorte de troll assez particulier.


          • sarcastelle 19 janvier 14:06

            @philippe913


            Si l’on met au débit de l’accident nucléaire les morts induites par le déplacement de populations, il faut s’interroger sur l’opportunité du déplacement tel qu’il est pratiqué.
            Selon quel modèle de dose reçue évacue-t-on ? 
            Si l’on prend un modèle style « linéaire sans seuil » pour estimer le nombre de morts en cas de non-évacuation, alors on évacue extrêmement large et on sur-tue tout à fait inutilement. 
            Et je redoute que...





          • olivier cabanel olivier cabanel 19 janvier 15:05

            @sarcastelle
            des évacuations au Japon ?

            ne me faites pas sourire, j’ai les lèvres gercées...
            quand il y a eu la catastrophe nucléaire, la plupart des habitants ont pris la décision de quitter leur village, et non pas sous l’injonction des autorités.
            du coup, sans trop savoir où ils allaient, ils se sont retrouvés dans des zones autant polluées que leur propre village.
            je suis surpris que vous, pourtant si tatillonne sur l’information, ne soyez pas au courant de ce fait connu de tous.
            quand aux morts, le vrai décompte ne sera possible que dans une dizaine d’années, et à condition que l’état japonais décide de pratiquer la transparence...ce qui est loin d’être gagné.
            tout comme pour Tchernobyl.
             smiley

          • philippe913 19 janvier 15:49

            @olivier cabanel
            ok, donc, comme vous dites qu’on en saura rien avant 10 ans, sciemment, vous donnez des chiffres que vous savez faux ?
            merci de cet aveu.


          • sarcastelle 19 janvier 17:17
            quanT aux morts le vrai décompte ne sera possible que dans une dizaine d’années

            Pas du tout. Les morts sont un million, chiffre syndical pour chaque catastrophe. 
            Vus savez très bien que les morts du nucléaire ne se comptent pas mais se calculent, en faisant le choix du modèle irradiation/cancers qui va bien selon ce qu’on veut prouver. 

          • Nycolas 19 janvier 16:53

            La mauvaise foi dans les commentaires est tout à fait spectaculaire.

            « Permettez-moi de douter de vos chiffres, et puis d’abord, pourquoi ces gens sont partis de chez eux, sous prétexte qu’une simple centrale nucléaire a pété près de chez eux ? » (vous, vous seriez resté, j’imagine, il faut bien qu’une sélection naturelle se fasse)

            « Ah mais pardon, ces gens ne sont pas morts de la radioactivité, donc le nucléaire est hors de cause ! »

            « Et puis d’abord, qu’est-ce qui nous dit que vous n’êtes pas un troll des lobbies anti-nuke ? » (la question inverse concernant le commentateur ne se posant pas, naturellement)

            Moi je ne comprends toujours pas pourquoi ces gens là qui semblent « sincèrement » penser que le nucléaire est propre et exempt de tout réel problème, n’ont pas encore leur résidence secondaire à Fukushima... mais peut-être est-ce le cas ? Ce qui pourrait expliquer certains dégâts sur les capacités d’analyse...

            Il est vrai qu’il y a beaucoup de fantasmes - en positif comme en négatif - sur le nucléaire, du fait qu’il fournit généralement une mort lente et invisible, et du fait qu’il fournit une énergie abondante, justifiant en partie nos modes de vie et leur fuite en avant. De là à parler d’inocuité, ou d’exagération dans la perception des problèmes, je crois qu’on touche là aux limites de la cognition humaine qui justifie toutes les mauvaises foi. D’un côté ceux qui (ils existent) magnifient le danger, car il est invisible et perçu comme très inquiétant, de l’autre ceux qui l’ignorent totalement, parce qu’il est invisible, et parce que ça leur permet de sauvegarder leur foi cynique envers la société dans laquelle ils vivent, et qui - jusqu’à présent - pourvoit à leurs besoins. C’est tellement plus commode, et primaire, que de ne pas se soucier du lendemain... Exactement le mode de raisonnement irresponsable - les générations futures se démerderont - qui nous a emmené là, et plus si affinités.


            • olivier cabanel olivier cabanel 19 janvier 17:14

              @Nycolas
              je confirme,

              il y a en même un qui s’amusait à écrire pour commenter les articles sur Fukushima : « zéro morts »...
              risible, si la situation n’était pas si tragique.
              merci de votre commentaire.

            • blablablietblabla blablablietblabla 19 janvier 17:29

              Bonjour Olivier, fais gaffe le sire Victor risque de rappliquer ceci dit, les déchets nucléaire c’est un cadeau pour toutes les générations qui arriveront ,.

              Merci de nous tenir au courant de cette calamité qui est le nucléaire et et de ces merdes dont on ne c’est quoi faire ! 

              • olivier cabanel olivier cabanel 19 janvier 18:59

                @blablablietblabla
                victor peut venir, ça ne changera rien à la situation.

                de tout temps les lobbystes s’ingénient a nier l’effroyable vérité... et puis il y a ceux qui préfèrent ne pas savoir...la politique de l’autruche, ça s’appelle...mais ça ne change rien à la situation, laquelle est bien plus dramatique que la plupart des gens imaginent.
                merci de ton commentaire

              • Limousin 20 janvier 09:54

                Bonjour jeunes gens,

                Un million de fois plus... Si j’ai bien lu et ce n’est pas garanti, on nous parle d’un « mélange » uranium plutonium, un million de fois plus radioactif que l’uranium. Je ne sais d’ailleurs pas si l’on nous précise de quel uranium il s’agit.

                Lorsque j’étais jeune, j’ai fréquenté la faculté des sciences de Limoges et si je ne me souviens pas de tout, il semble me souvenir que les éléments les plus radioactifs se désintègrent rapidement, ce qui fait qu’ils émettent beaucoup alors que les moins radioactifs, se désintègrent lentement et donc rayonnent peu, mais par contre cela dure beaucoup plus longtemps. C’était une toute petite université, mais y’avait pas de raison qu’ils racontent des salades.

                Si j’ai bon ici, l’iode radioactive de demi-vie huit jours je crois, est considérablement plus radioactive que le plutonium 239 dont la demie-vie est de 24 000 ans.

                Le plutonium est donc « faiblement » radioactif et de ce fait reste radioactif très longtemps et ce qui ajoute aux soucis, c’est que sur le plan chimique, hors de toute considération de radioactivité, c’est un des poisons les plus virulents que l’homme ait créé même si ce n’était pas le but premier. Et dans cette toute petite université, on nous affirmait lorsque l’on parlait du plutonium, qu’il était tellement peu radioactif qu’en général on le manipulait avec des gants, sans doute pas des gants de moto, mais tout de même des gants.

                D’où ma question, si comme on nous le dit ici, on mélange un corps radioactif avec un autre moins radioactif que lui, comment obtient-on un nouveau produit un million de fois plus radioactif que ce corps-là ?

                Bonne journée et n’hésitez pas à me reprendre et à me dire où je me plante.


                • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 10:25

                  @Limousin
                  en effet, il y a quelques erreurs...

                  le plutonium est extrêmement radioactif... et longtemps...un peu plus de 24000 ans pour sa demie vie, ce qui signifie qu’il aura perdu la moitié de sa dangerosité au bout de 24 000 ans, puis la moitié de la moitié pour les 24 000 ans suivant... ainsi de suite.
                  ce plutonium émet des radiations alpha, lesquelles provoquent entre 10 et 1000 fois plus de lésions chromosomiques que les rayons bêta ou gamma.
                  et c’est bien ça le problème avec Fukushima car le réacteur n°3 (il a fondu) était chargé avec des barres de combustible mox, contenant du plutonium.
                  le détail sur ce lien
                  bonne journée quand même

                • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 10:28

                  @Limousin
                  j’ajoute qu’il suffit d’un millionième de gramme de plutonium pour tuer.


                • sarcastelle 20 janvier 13:39

                  @olivier cabanel


                  J’ajoute qu’il suffit d’un millionième de gramme....

                  Voyez-vous, M. Cabanel, l’impertinent Limousin smiley

                  Parmi les documents intéressants sur le plutonium, à la présentation sobre et sans scaphandriers en page d’accueil, on a aussi : 


                  Selon quoi la dose correspondant au seuil du risque d’apparition d’une tumeur pulmonaire serait 87 fois plus élevée. 

                  Il est vrai que selon certains intervenants sur Agoravox le thorium est trois fois plus toxique que le plutonium, et cela malgré une radioactivité pourtant cinq cent mille fois moindre à poids égal (avec pour les deux un rayonnement similaire). 
                  Aussi n’y a-t-il jamais lieu de s’étonner sur ce site. 






                • s4m0 20 janvier 14:55

                  @Limousin

                  Sans essayer de donner un quelconque crédit à l’article de Cabanel, je dois rectifier certaines de vos affirmations.
                  Vous confondez radioactivité et radiotoxicité. Il y a bien une relation inversement proportionnelle entre la période de demi-vie et l’activité, mais aucun lien avec sa radiotoxicité qui dépendra du type d’émission (béta, gamme, alpha) et de l’énergie de cette émission. C’est ce paramètre qui est important car il mesure l’impacte sur les cellules vivantes, donc nous. L’activité d’un élément (dont les excités comme Cabanel aiment s’exalter parce que les ordres de grandeurs sont hors normes), ne présage donc pas de sa « dangerosité ».
                  C’est un peu comme se prendre un milliard de balles de ping-pong à 50km/h n’a pas du tout le même effet qu’un train lancé à la même vitesse ;)

                  L’U235 et l’U238, qui composent le combustible neuf, sont non seulement des éléments assez peu actifs mais aussi assez peu radiotoxiques (éméteur alpha de 4 MeV). C’est pourquoi on peut effectivement les manipuler sans protection particulière.
                  Cependant, une fois passé dans le coeur, le combustible s’est chargé en actinides et produit de fission. En captant un proton, l’U238 forme du PU239 qui est beaucoup plus actif et surtout qui est un émetteur alpha à très haute énergie (>200MeV) . C’est pourquoi sa radiotoxicité est très élevée.
                  Cependant, il s’agit d’un émetteur alpha qui est très peu pénétrant, dont une simple feuille de papier permet de se prémunir. Il s’agit donc surtout d’assurer un confinement hermétique continu pour se prémunir d’une exposition par contamination (ingestion / inhalation).

                  Je vous suggère la lecture des liens suivants :
                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Radiotoxicit%C3%A9
                  http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/rayonsalphabetagamma.htm
                  http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Sante/effet-sur-homme/effets-rayonnements-ionisants/Pages/2-differents-rayonnements-ionisants.aspx#.Vp-QcmNQS2U
                  http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/CompositionCU.htm


                • Limousin 20 janvier 19:46

                  Bonsoir s4mo,

                  Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre par une réponse construite.

                  Comme vous l’avez relevé, je ne m’étais pas aventuré sur le plan des effets, le terrain semblant un peu... miné ici, mais uniquement sur celui de l’assertion selon laquelle, en mélangeant un corps radio actif avec un autre moins radioactif, on pouvait obtenir une radioactivité un million je crois, de fois plus importante.

                  Un peu comme si en prenant du cognac à 45 et en y ajoutant du rouge douze degrés cinq, on pouvait obtenir de l’alcool à 90. J’ai voulu dire que, au moins pour ma petite personne, une telle affirmation n’allait pas d’elle-même.

                  J’étais prêt à entendre que dans un tel pied d’éléphant, avaient lieu des réations mal connues et difficilement étudiables, mais que des capteurs externes montraient que la radioactivité mesurée était considérablement plus élevée que la somme de celles des éléments qui la composaient au départ, avec une petite référence à la source à laquelle ces informations ont été puisées.

                  Il en est souvent de même au sujet des relais alors que les émissions des téléphones sont considérablement plus élevées du fait de la très faible distance entre lesdits téléphones et notre tête par exemple.

                  Il me semble pour avoir passé quelques années sur les bancs de la fac de sciences de Limoges mais pas que, que les assertions définitives nuisent au propos qui est exposé et au débat car déjà on est tenté de répondre d’abord sur la forme comme je l’ai fait, car cette forme fait douter du fond.


                • Homme de Boutx Homme de Boutx 21 janvier 13:38

                  @Limousin
                  Bonjour,
                  votre intervention m’en rappelle une que j’ai faite à Limoges il y a quelques dizaines d’années, dans une mine d’uranium ! C’était un vendredi treize et mon directeur s’en est rendu compte compte tardivement, ne pouvant annuler le vol en caravelle, j’ai hérité du bébé !

                  Mais peut-être pensait-il que le vendredi treize est radioactif ! smiley


                • Ratatouille Ziziledur 20 janvier 12:42

                  @olivier cabanel
                  après 30 secondes d’exposition, vous serez pris d’étourdissement, de fatigue, puis en moins de 2 minutes, les hémorragies vont commencer, suivies de vomissements, de fièvre, de diarrhée, et il vous reste seulement 2 jours à vivre..
                  je ressent les mèmes symptômes après avoir lu l’article,est-il radioactif... ?
                   smiley
                  Je déconne c’est surement une défende (d’y voir) humour.... smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 13:05

                    @Ziziledur
                    de l’humour noir...

                    pourquoi pas ?
                     smiley

                  • Ratatouille Ziziledur 20 janvier 13:07

                    @olivier cabanel
                    cela donne le vertige : la chine double son parc
                    La liste des centrales nucléaires de Chine compte, en mars 2014, 21 réacteurs nucléaires 25 nouvelles centrales nucléairesL’objectif de l’exécutif chinois est clair : d’ici 2020, le pays doit être la 3e puissance nucléaire mondiale
                    http://www.linternaute.com/actualite/grand-projet/projet-chine/centrale-nucleaire-chine.shtml
                    une curieuse configuration des réacteur pour la central de Qinshan
                    Qinshan:1
                    Qinshan ;2.1
                    Qinshan:2.2
                    Qinshan ;2.3
                    Qinshan:2.4
                    Qinshan:3.1
                    Qinshan:3.2
                    7 réacteurs dont 2 différents pour 3 exploitants QNPC, NPQJVC ; TQNPC mais tepco n’est pas dans le coup..
                    si sa pète bonjours les dégâts et le ping pong entre les exploitants
                    des chinoiseries ou des extravagance.
                    va t’ont vers des centrale à dix voir plus de réacteurs... ?


                    • jako jako 20 janvier 19:39

                      @Ziziledur
                      ceci dit avec leur chute économique, ils vont surement passer par le mode « bougies »....


                    • Trelawney Trelawney 25 janvier 10:02

                      @Ziziledur
                      Pour avoir pratiqué les chinois commercialement, je peux vous dire qu’une heure avant de signer le contrat, vous n’êtes pas du tout certain qu’ils vont passer la commande.

                      Aussi ils peuvent annoncer la construction de 10000 réacteurs si ça leur chantent, tant qu’on ne vois pas le bout d’une grue sur le chantier, ça n’est pas fait


                    • Homme de Boutx Homme de Boutx 20 janvier 17:35

                      Bizarre que personne n’ait agité le spectre de l’esprit des serre du CO2 !

                       Cour des comptes Le coût de production de l’électricité nucléaire actualisation 2014 – mai 2014

                      Ce qui me choque c’est qu’EDF n’a pas encore pris la mesure du problèmes :

                      en 2013 Provision pour gestion des déchets et du combustible usé : 1 301 M€

                      Provision pour démantèlement : 520 M€

                       58 réacteurs de 25 ans à démanteler dans 15 ans pour 20 milliards de provision !


                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 20:03

                        @Homme de Boutx
                        il est probable que le coût du démantèlement soit bien plus élevé.

                        la commission énergie évoque 750 milliards...l’institut Montaigne chiffre le tout à 220 milliards...la cour des comptes entre 20 et 40 milliards...
                        il faut se souvenir des approximation d’areva, en prenant l’epr de flamanville estimé à 3 milliards, et qui va atteindre les 10 milliards...ici d’autres chiffres

                      • sarcastelle 20 janvier 20:11

                        @olivier cabanel

                        Génial ! On ne démantèle pas ; on laisse en l’état ou on transforme en terril/piste de ski/deltaplane en recouvrant de terre,
                        Cela ne coûte presque rien, 
                        Et avec les 750 milliards d’économies on peut claquer encore plus que les Allemands pour tapisser la France de photopiles et de porcheries à lisier méthanogène !
                        Super, Tonton Olivier ! 

                      • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 21:48

                        @sarcastelle
                        bien sur grand mère...

                         smiley

                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 20 janvier 21:51

                        @olivier cabanel
                        en parlant de la cour des comptes, elle donne en 2013 un coût de combustible nucléaire de 5,67 €/MWh..

                        c’est 0,567 cts / kWh (on le touche à 10 cts au minimum et normalement 15) on comprend mieux l’engouement des mafia, lorsqu’au minimum à 28 $ le baril, on est 1,76 cts à multiplier par 4 pour un baril à 100 $ (mais c’est sans les déchets à conserver) !


                      • wawa wawa 24 janvier 11:09

                        @sarcastelle


                        ceci dit, couler du beton dans les enceintes couterais surement moins cher et serais moins pollant que de decouper en petit tronçons les reacteurs irradies par 40 ans ou plus de bon et loyaux service pour les mettre ailleurs. on pourrai même y mettre les materiaux de demi vie inferieure au siecle.

                        les pyramide sont là depuis 4000 ans, on doit de nos jour etre capable de faire des cube en beton qui tiennent 500 ans.

                      • Trelawney Trelawney 25 janvier 10:04

                        @wawa
                        les pyramide sont là depuis 4000 ans, on doit de nos jour etre capable de faire des cube en beton qui tiennent 500 ans.

                        Pas avec des matières radioactives en dessous


                      • olivier cabanel olivier cabanel 25 janvier 23:07

                        @sarcastelle
                        tres franchement grand mère, déconstruire une centrale nucléaire, mettre le béton, et le reste dans des containers, en attente de solution...est ce raisonnable ?

                        pourquoi ne pas couler du béton sur tout ça ? 
                        plutot que de déplacer la pollution sans savoir finalement ou là mettre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès