Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La plus grande centrale solaire française en 2010

La plus grande centrale solaire française en 2010

En 2010, la plus grande ferme solaire photovoltaïque française sera à Montendre, Charente Maritime.

Sur une superficie de 20 hectares et avec un objectif de 8,8 Mégawatts par an la centrale solaire de Montendre surclassera l’usine de Narbonne qui produit 7,7 Mégawatts sur 16 hectares.

Cette centrale est un projet d’EDF Energies Nouvelles qui va développer, financer, construire et exploiter la centrale avec un investissement de 36 millions d’euros.

EDF EN prendra à sa charge tous les travaux d’aménagement et, si dans 20 ans elle interrompt l’activité de la ferme, s’engage à rendre le terrain à son état premier.

Il n’y aura pas de création d’emploi mais tous les travaux d’aménagement du site seront confiés à des entreprises locales.

Ce projet a été voté le 19 janvier 2009, et à l’unanimité, par le conseil municipal de Montendre.

La commune, qui compte 3300 habitants, obtiendra, sous la forme d’une taxe professionnelle et d’un loyer, la somme de 360 000 euros par an et, ce, pendant 20 ans.

La ferme solaire devrait entrer en activité fin juin 2010.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Al-Capone 4 février 2009 17:06

    A propos du solaire photovoltaique :

    A partir de quelle ressource est fabriqué un panneau photovoltaique ?
    Cette ressource est elle inepuisable et non polluante ?
    Dans quelle proportion est recyclable un panneau photovoltaique ?
    Quel est le cout du kiloWatt ?

    Il serait interessant de faire de la pedagogie aux consommateurs, en leurs expliquant qu’un produit ne se limite pas a la consommation verte...

    Pour avoir un produit "vert", il faut le fabriqué, si possible, en emettant le moins de CO2, on l’utilise, et ensuite, on le recycle, toujours en emettant les moins de CO2, et en utilisant si possible, le moins de produits toxiques... sans oublier qu’il serait encore mieux qu’il soit economiquement viable...

    Dommage que ces apsects de notre consommation ne soit pas plus abordé, nous nous rendrions peut etre un peu plus compte que bcp de nos produits n’ont que l’etiquette de vertes...

    J’insiste sur ce point, parce que même dans des réunions de "la paix verte", ces points ne sont quasi jamais abordés...

    Je sais, je suis un rabas joie... dsl


    • dalat-1945 4 février 2009 18:37

      @ Al Capone,

      Non, vous n’êtes pas un rabat-joie du tout. Je pense que bien souvent, ce sont les Verts eux-mêmes qui sont le plus responsables ! C’est vrai que chez les "Verts" qui veulent d’abord être de gauche, on aime pas beaucoup les scientifiques !
      On se rends compte par exemple maintenant que produire de l’alcool pour en faire un carburant demande de la place. Pour avoir de la place on brûle les forêts, ce qui ne favorise pas beaucoup la dispation du CO2 !!

      On remplace aussi les cultures vivrières par la culture de la canne à sucre (voir au Brésil).

      J’apprécie le combat des écologistes, je hais les "Vert" français, en général plus stupides que lea moyenne de la population.

      Désolé, j’espère que vous n’êtes pas "Vert" !


    • Al-Capone 4 février 2009 20:33

      Je m’interesse aux "green tech", malheureusement, a mon gout, pour avoir participer a divers réunions "paix verte"..., je trouve les discours autant demago que les politiques... et maintenant que le vert est une couleur a la mode, des lobbys tres puissants "financierement" detourne fondamentalement le sujet... Je desespere de voir des elus y repondre... bisness is bisness...surfons sur le vert...

      Un avion vert, est avant tout un avion... malheureusement le message passe...

      ecolos des temps modernes, financiers... quelle différence ???

      Le solaire est tres certainement une voie parmis d’autre, qui peut etre efficace a divers niveaux, je doute de la réelle efficacité du photovoltaique...

      Le solaire thermique est tres prometteur sur bcp d’aspect, frabication, consommation, recyclage, economique... thermique pour le chauffage, ou produire de l’energie electrique (à developper)...

      J’insiste encore une fois, un produit se fabrique, se consomme, et se recycle... il faut imperativement prendre en compte , le cycle de vie du produit...

      Pour les verts... un peu moins de demago, plus de pedago...

      Impossible de trouver des articles sur la fabrication et le recyclage des panneaux photovoltaique !!! Help me !!! J’en veux...



    • Al-Capone 4 février 2009 20:38

      bisness is bisness...

      Même l’auteur l’admet...

      "La commune, qui compte 3300 habitants, obtiendra, sous la forme d’une taxe professionnelle et d’un loyer, la somme de 360 000 euros par an et, ce, pendant 20 ans."

      Les lobbys sont tres persuiasif ...



    • Céline Ertalif Céline Ertalif 4 février 2009 20:50

      C’est vrai que chez les "Verts" qui veulent d’abord être de gauche, on aime pas beaucoup les scientifiques ! Euh, vous êtes sûr de votre affirmation ? Dans le groupe des Verts de ma ville, il y en a pourtant plusieurs... Et au niveau national : vous connaissez le bagage scientifique des Cochet, Lipietz, Rivasi (par exemple) ?

      J’apprécie le combat des écologistes, je hais les "Vert" français, en général plus stupides que lea moyenne de la population. Rassurez-vous, les Verts ne peuvent pas accueillir tous les imbéciles du monde. Pourquoi cette haine ?




    • Al-Capone 4 février 2009 21:00

      Tout a fait d’accord avec vous, des scientifiques de droites ou de gauches participent a ces groupes.

      Aux services de qui ?

      Ecolos scientifiques, ou écolos scientifiques financiers ?


    • dalat-1945 4 février 2009 21:28

      @ Ertalif,

      Tant que les Verts considéreront que l’on ne peut être que de gauche pour faire de l’Ecologie, ce parti restera un parti de minables. Vous avez déjà écouté les discours de Mme Voynet, vous avez vu sa tête, elle vous inspire confiance ?

      D’ici quelques jours, on va pouvoir acheter un nouveau carburant en France avec 10% environ de méthanol et produisant un peu moins de CO2 (mais malheureusement pas beaucoup moins !). C’est une bonne nouvelle. Pour cela, il faut produire plus de betteraves pour faire ce méthanol. En France, c’est possible parce que nous avons encore suffisamment de surfaces cultuivables non cultivées, mais ce n’est pas vrai partout dans le monde et surtout pas dans les pays qui ont à peine suffisamment de terres cultuivables pour se nourrir. Les Ecolos de gauche à la gomme doivent cesser de raconter des histoires et induire le monde en erreur, notamment les pays pauvres en voie de développement


    • Céline Ertalif Céline Ertalif 4 février 2009 21:33

      Est-ce pour donner des leçons en matière de coopération avec le Tiers-monde que vous avez ce pseudo de Dalat, petite ville symbolique du rêve colonial ?


    • dalat-1945 4 février 2009 22:14

      @ Céline
      Oui, pourquoi pas !

      Savez vous que Dalat sur les Hauts Plateaux du Vietnam, a été crée (à partir de rien) par un médecin Colonel Français : Alexandre YERSIN à partir de la fin du 19ème siècle.

      A Dalat (environ 60000 habitants aujourd’hui), la rue principale le long du lac, s’appelle Dong YERSIN (Rue YERSIN). Il y a aussi un lycée YERSIN. Le docteur YERSIN est inhumé au VIetnam à NHATRANG sur la côte, où il y a un musée interessant sur son oeuvre. Sa tombe est entretenue par le gouvernement vietnamien et des vietnamiens viennent quotidiennement s’y recueillir. Il a construit les 2 Instituts Pasteur, ceux de NHATRANG et de DALAT. Il y a aussi une Rue YERSIN à NHATRANG et dans toutes les grandes villes vietnamiennes (Saïgon, Hanoï, Can Tho...).

      Si vous allez au Vietnam (Dalat, Nhatrang et ailleurs), vous pourrez apprendre ce qu’a fait là bas, YERSIN : développement de toutes les cultures possibles de type européen dans la région de Dalat (grace au climat qui le permert) et çà marche encore ! Développement de plusieurs laboratoires (avec fermes modèles pour avoir du sérum) pour produire localement les vaccins indispensables là bas.

      Alexandre YERSIN créateur de Dalat était un écologiste sans le savoir, il y a plus d’un siècle ! Ce n’était pas un gauchiste minable du type de ceux que l’on rencontre chez les Verts aéctuellement en France ! Il n’est pas allé raconter des stupidités dans le tiers monde ! (D’ailleurs, tenez c’est lui qui a découvert le bacille de la peste à Hong Kong à la fin du 19ème siècle avant de venir en Indochine jusqu’à sa mort en 1941 ou 1942).

      Quant à moi, je développe actuellement avec un Institut de recherche vietnamien et une Université française des procédés pour produire des vaccins au Vietnam, à partir de plantes tropicales locales. 

      Alors oui, vous avez trouvé l’origine de mon pseudo. Mais je l’avais déjà expliqué.
      Pour information, 3 membres de ma famille qui ont travaillé là bas avec Alexandre YERSIN y sont enterrés.


    • Céline Ertalif Céline Ertalif 4 février 2009 22:23

      ok - j’ai deviné en partie. Mais alors pourquoi 1945, puisque je n’ai pas connaissance d’événement particulier à Dalat cette année-là ? Si ce n’est pas indiscret...


    • Al-Capone 4 février 2009 22:34

      HS, on parle de photovoltaique...pas de colonisation... circuler y a rien a voir...

      merci


    • dalat-1945 4 février 2009 22:37

      @ Céline,

      Je l’ai déjà expliqué mais cela ne me gène pas de le redire. Le 9 mars 1945, l’armée japonaise à neutralisé en une seule nuit toutes les troupes françaises en Indochine. Je me trouvais alors à Dalat avec ma mère et mon frère. Mon pére militaire, blessé à Saïgon s’est retrouvé prisonnier des Japonais jusqu’en septembre 1945. De mars 1945 à septembre 1945 on s’est retrouvé d’abord dans un camp japonais de regroupement de civils, puis tranférés à Saïgon par le train où le Vietminh nous attendait (très dure cette période !). Deux personnes (des civils) de ma famille ont été enlevées (jamais retrouvés) , le 25 septembre 1945 à Hanoï.


    • Al-Capone 4 février 2009 22:43

      photovoltaique, pas de colonisation...HS, vous vous etes trompés de sujets...


    • Céline Ertalif Céline Ertalif 4 février 2009 22:46

      Merci de ces précisions. Je savais à peu près ce que vous avez écrit sur Yersin, mais à peu près rien de la guerre japonaise et des troupes françaises en 1945 en Indochine - et évidement, je ne prends pas connaissance de tous les commentaires tous les jours sur cet honorable site...
      J’aime comprendre d’où on me dit quoi et pourquoi et je suis résolument hostile à tous les sectarismes. Cordialement.


    • dalat-1945 4 février 2009 23:03

      Merci pour ce dialogue,

      En France peu de gens savent ce qui s’est passé le 9 mars 1945 en Indochine, c’est vrai !
      Une rue à Paris (Rue du Général LEMONNIER) est la seule chose qui le rapelle. Le Général LEMONNIER Polytechnicien et Artilleur, commandait les troupês françaises au TONKIN. Il fut invité à diner le soir du 9 mars 1945 par les autorités japonaises de Hanoï. A la fin du repas qui s’était à peu près bien passé, les Japonais lui ont demandé de signer la rédition de toutes les troupes françaises au Nord. Il a refusé et il a été executé le lendemain, (décapitation au sabre je crois).Les troupes françaises qui ont résisté (notamment à LANGSON à la frontière chinoise), ont été exécuté après s’être rendues (décapitation pour les officiers, fusillés pour les autres).

      La rue du Général LEMONNIER se trouve entre le jardin des Tuileris et le grand parvis du Louvre (prés de l’Arc du Carrousel). Elle est perpendiculaire à la Seine. Le Général LEMONNIER était un copain de mon père.


    • Truk 5 février 2009 00:57

      Les panneaux sont fabriqués à partir de silice, matériau le plus abondant de la croute terrestre et déjà utilisé dans l’informatique et la metallurgie. Il est purifié à différents niveaux en fonction de l’usage (informatique, PV, etc...).
      Des fiflières sont en train de se mettre en place pour purifier du silicium spécialement pour le PV (pas trop pur, car consommateur d’énergie)

      http://web.univ-pau.fr/ scholle/ecosystemes/4-pv/42-fab/42-pg-fr.htm

      Sur le recyclage, les panneaux ne présentent pas plus de difficulté à être recyclés qu’une chaudière (pourquoi ne se pose -t-on pas la question pour une chaudière ou une PAC ?). La filière est également en train de se mettre en place avec la création de pv cycle.

      Si vous êtes interressés par le sujet :

      http://www.outilssolaires.com/pv/prin-bilan.htm

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Cellule_photovolta&iuml ;que

      http://www.pvcycle.org/index.php?id=4


    • Al-Capone 5 février 2009 07:08

      Merci pour ces informations tres interessantes. Enfin !

      En ce qui concerne la frabrication des panneaux, effectivement, les technologie de fabrications sont deja utilisés dans l’industrie informatique, entre autre...

      Cette industrie n’est pas la moins polluante. Que ca soit dans la silicone valley, ou les nappes freatiques sont tres polluer, ou en inde, et les problemes de santés publiques que cela pose. En californie aussi, des problèmes de santé publique apparaissent, du essentiellement a cette industrie.

      En ce qui concerne le recyclage, je reste tres perplexe. Effectivement, je n’ai trouvé qu’un seul et unique article traitant ce sujet, de quelques lignes...

      J’en conclu, que le photovoltaique n’est pas aussi vert qu’on veut nous le faire croire, qu’il reste encore du chemin a faire, et c’est bien dommage que ces le revers de la medaille ne soit pas plus souvent abordé.

      MOINS DE DEMAGO, PLUS DE PEDAGO !!!  smiley


    • manusan 5 février 2009 08:37

      La durée de vie moyenne d’un panneau photovoltaique type silicium est de 10 ans.
      En 10 ans il produira au total moins d’énergie qu’il en a fallu pour le fabriquer.

      Pour le cas de panneau solaire type "chauffe eau" comme en Andalousie, c’est complétement différent.

      Vu les rendements, l’avenir du solaire n’est pas dans la fabrication de centrale mais dans la recherche publique. Aujourd’hui, en ce qui concerne la production d’électricité, rien à part le nucléaire (ou le retour à la bougie).


    • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 5 février 2009 12:02

      "La durée de vie moyenne d’un panneau photovoltaique type silicium est de 10 ans.
      En 10 ans il produira au total moins d’énergie qu’il en a fallu pour le fabriquer. "


      C’est consternant d’encore lire ce genre de stupidités aujourd’hui.

      La durée de vie d’un panneau solaire photovoltaïque est supérieure à 25 ans. Pour preuve la garantie donnée par les fabricants sur leur produit. (par exemple pour Apex BP Solar, page 2, caractéristiques techniques)

      De plus, en europe suivant l’endroit où les panneaux sont installés, il faut de 2 à 4 ans pour les rentabiliser énergétiquement et du point de vue des émissions de gaz à effet de Serre (source : étude de l’agence internationnale de l’énergie page 13 pour la France)

      Si vous pensez vraiment que les panneaux ne durent que 10 ans, citez vos sources plutôt que d’asséner vos "vérités" à la face du monde !


    • dalat-1945 4 février 2009 18:14

      @ l’auteur,

      Information intéressante. Juste une remarque : lorsque vous parlez de 8.8 Mégawatts "par an," le terme "par an" est tout à fait supperflu, celà n’a pas de sens, car il s’agit d’une "puissane" et le terme 8.8 Mégawatts suffit.
      Merci pour cette information.


      • JP 4 février 2009 21:16

        @ Al-Capone

        L’auteur informe. C’est tout.

        http://sortie37.free.fr/voisins.htm

        JP


        • Al-Capone 4 février 2009 21:30

          @l’auteur

          Merci pour l’info... pas besoin de venir sur agoravox pour avoir l’info...

          http://www.enerzine.com/608/la-plus-grande-centrale-solaire-francaise-en-2010/participatif.html

          merci pour le debat sur le photovoltaique et aux autres lecteurs intervenants... rien a dire, circuler y a rien a voir...

          Sujet clos ?!



        • Al-Capone 4 février 2009 21:34

          business is business

          (je voulais corrigé ma fautes, heu, enfin mes photes)

          @ l’auteur

          vous travaillez pour qui ?


        • dalat-1945 4 février 2009 22:24

          @ al Capone,

          Je n’ai pas d’information sur les produits nécessaires pour produire les panneaux voltaïques, sauf qu’il faut du verre (recyclable) et un produit très rare et donc très couteux dont j’ai oublié le nom.


        • Al-Capone 4 février 2009 22:40

          Il faut du silicium, abondant, mais tres couteux a traiter, et tres certainement tres polluant pour qu’il soit pur et plus efficace..

          Et malheureusement, non recyclable et tres polluant...un peu comme le mercure d’un point de vue nocivité...a ma connaissance... avis aux amateur sur cette question... j’aimerais vraiment etre un peu plus eclairer...

          C’est sur ces questions que j’aimerais vraiment d’avantages d’infos... je suis loin d’etre contre le solaire... mais faut pas vendre la peau de l’ours...


        • dalat-1945 4 février 2009 22:44

          @ Al Capone,

          Je suis bien d’accord avec vous


        • Asp Explorer Asp Explorer 4 février 2009 21:53

          Je m’interroge sur l’opportunité de situer une telle installation en Charente Maritime. C’est un département plutôt humide, si mes souvenirs sont bons.

          En tout cas l’article permet de chiffrer la puissance d’une grosse centrale électrique : 8,8 mégawatts. Ce qui a l’air énorme dit comme ça. Mais pas tant que ça si on considère que ce n’est que 0,5% de la puissance d’un unique réacteur EPR.

          Ah oui, mais le nucléaire, ça pue, ça pollue, c’est fait par des ingénieurs qui se la pètent avec leurs cravates et leurs casques de chantier...


          • Al-Capone 4 février 2009 22:00

            Vous reflechissez trop, votre avis n’interesse pas, l’auteur informe, c’est tout...

            Circulez, y a rien a voir, vous etes sur agoravox... bordel de merde...


          • Al-Capone 4 février 2009 22:27

            Cette remarque est juste faite pour titiller le webmaster auteur de cet article qui refuse le debat, evite les questions fondamentales du sujets qu’il propose, surement parce qu’elle derange ces convictions et peut etre ces interets...

            Bon alors, comment fabrique t on un panneaux solaire, est ce recyclable, et est ce que les petites bourses de notre pauvres pays ont les moyens economiques d’assumé cette techonoligie "verte" ?

            Je croyais que le but du jeux sur agoravox etait de lancer des debats sur des sujets de fond... pas sur les pauvres personnes gauchites ou neocon ou je ne sais quoi...

            rien a dire sur le photovoltaique ????

            c’est pourtant avec conviction que je venais debattre... 


          • dalat-1945 4 février 2009 23:19

            @ Al Capone,

            Vous devriez contacter 2 universités scientifiques (en chimie) : Paris 7 et Paris 11 Sud à Orsay.
            Si vous avez un copain chercheur, Il pourra peut être vous introduire. Les chercheurs sont des gens sympa.


          • xcocote 5 février 2009 10:35

            Niveau ensoleillement, c’est un peu meilleur que les régions alentours (aquitaine ou loire atlantique), san être aussi bon que la provence. Mais j’imagine qu’il est plus facile de trouver 20 Ha disponible en Charente maritime que dans l’arrière pays nicois...

            http://www.econologie.com/articles-3137.html


          • docdory docdory 5 février 2009 00:09

             @ JP 

            Bien que totalement ignorant en matière d’énergie solaire , j’ai tendance à penser que l’énergie solaire est une énergie " décentralisée " qui s’oppose donc au concept de " centrale " .
            J’ai depuis longtemps une idée . Avez-vous remarqué que , en plein été , lorsqu’on est stationné en plein soleil sur un parking de supermarché , la voiture devient une véritable fournaise lorsque les achats sont terminés ,ce qui a tendance à inciter à faire fonctionner la climatisation du véhicule , fort coûteuse en énergie , pour ne pas rompre la chaîne du froid .
            Ne pourrait on pas abriter tous ces parkings de supermarchés de sortes d’auvents recouverts de panneaux photovoltaîques , sous lesquels pourraient s’abriter les voitures , lesquelles resteraient ainsi à l’ombre et dans une fraîcheur tolérable , tandis que ces auvents rapporteraient à la longue à ces supermarchés de quoi rembourser leurs investissements en panneaux photovoltaïques ( lesquels seraient de toutes façons négligeables par rapport à leurs bénéfices ) .
            Sachant qu’il y a au moins une centaine de grandes surfaces par département , comprenant chacune au moins un hectare de parking , cela ferait au moins 100 hectares ( 1 km 2 ) de surface photovoltaïque par département , multiplié par 95 départements , on arriverait à une production d’énergie non négligeable , bien supérieure à celle de cette centrale de 20 hectares , et de plus à une forte diminution de l’énergie dépensée en climatiseurs de voiture .
            Pourquoi ne pas faire de ce système une obligation légale pour les hypermarchés disposant de parkings en surface ?


            • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 5 février 2009 13:11

              vous parlez de ça ?

              ça me semble en effet une très bonne idée de valoriser ces espaces perdus que sont les parkings en plein air.


            • docdory docdory 5 février 2009 14:18

               @ Lord Mahuf 

              C’est effectivement à ça que je pensais , je ne savais pas que l’idée avait déjà été réalisée ! Voilà une initiative progressiste et rationaliste !


            • docdory docdory 5 février 2009 14:51

               Il me semble également que de grandes surfaces de panneaux photovoltaïques pourrait être également mises sur les toits de ces centres commerciaux , ainsi que , à moyen terme , sur tous les immeubles d’habitation .


            • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 5 février 2009 17:03

              ça existe certe, mais ce n’est pas encore généralisé, aujourd’hui, ça se limite à une installation pilote sur un E. Leclerc de la région de Montpellier. Quant aux toitures des centres commerciaux, elles intéressent pas mal les investisseurs du photovolatïque, de même que les toitures des usines, centres logistiques, etc.

              Sur des surfaces suffisantes, Edf (Filiale énergies nouvelles réparties) est prêt à investir aujourd’hui quasiment systématiquement pour garnir une toiture de panneaux photovoltaïques pour tout ce qui est au sud d’une ligne Bordeaux-Lyon en France. L’investissement sur 20 ans est rentabilisé grace au tarif de rachat garanti. pour plus d’infos : http://www.edfenr.com/offre_elec.html


            • docdory docdory 5 février 2009 20:49

               @ Lord Mahuf 

              Merci de ces utiles précisions .


            • garlik 5 février 2009 01:57

              36 M€ la centrale de 8 MW, soit 4,5 M€ par MW installé...

              A titre de comparaison, le parc eolien du Goulien, dans le finistère, a couté 6,7 M€ pour 6 MW.

              Plus généralement, on admet que le cout du MW éolien installé est de environ 1 M€. Sachant que le facteur de capcité d’une éolienne est en pratique en moyenne de 30%, cela donne un cout du MW réel éolien de 3,3 M€

              Pour du nucléaire ce coût est a peu près de 1,5 M€ par MW installé. Le facteur de capacité d’une centrale nucléaire est d’environ 80%, ce qui donne 1,9 M€ par MW réel.

              Cette centrale photovoltaique ne devrait pas faire mieux qu’un parc éolien (30% de facteur de capacité), ce qui donne donc 15 M€ par MW réel. Même en admettant que dans l’avenir l’on puisse diviser par 3 (ce qui est énorme !) le cout d’installation des panneaux, on reste encore plus cher qu’un parc éolien, et pour une surface occupée sans commune mesure. smiley


              • xcocote 5 février 2009 10:44

                Le cout du MW nucléaire inclut-il le prix du combustible et de son retraitement, ou s’agit-il uniquement du cout de la centrale "le jour de la mise en service" ?
                Votre comparaison eolien/solaire est intéressante, mais des panneaux solaires sont plus discret pour le voisinage qu’un parc eolien qui se voit à des kilomètres à la ronde, ce qui n’est pas "financièrement quantifiable".


              • garlik 5 février 2009 11:05

                Je parlais bien du MW installe, ce qui inclut les couts de demantelement, mais pas les couts de fonctionnement. Mais ce n’est pas vraiment le coeur du sujet, le nucleaire ne joue pas dans la meme cour que l’eolien ou le solaire.

                Il me semblait en effet plus interessant de comparer ces deux sources d’energie en termes de couts, car les productions sont similaires (intermittence et faibles puissances). De mon point de vue, le solaire thermique me semble nettement plus prometteur que le solaire photovoltaique. L’equippement de base est beaucoup moins technologique, donc moins cher et plus fiable dans la duree, et les performances sont meilleures. En outre, le stockage est beaucoup plus simple et offre un meilleur rendement.

                Pour ce qui concerne l’esthetique des eoliennes, c’est en effet un soucis pour les populations voisines. La bonne question a se poser est la suivante : est-on pret a payer quatre fois plus cher la meme chose pour des considerations esthetiques ? Personnelement je n’ai pas de reponse toute faite a cela.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès