Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La production d’éthanol de maïs explose aux Etats-Unis

La production d’éthanol de maïs explose aux Etats-Unis

La centième unité de production d’éthanol végétal des Etats-Unis vient d’être inaugurée à Gowrie (Iowa) par Broin Companies. Cette unité va produire 60 millions de gallons d’éthanol par an à partir de maïs.

Les raffineries produisant de l’éthanol de maïs fleurissent partout dans le Midwest. Ces raffineries vont consommer 20% de la récolte de maïs des Etats-Unis cette année !

Le diagramme ci-dessus montre que l’éthanol ainsi fabriqué est consommé dans le Midwest, mais surtout en Californie.

Même les Indycar (équivalent américain des Formules 1) vont tourner à 10% d’éthanol en 2006, et à 100% d’éthanol en 2007 !

La production d’éthanol aux Etats-Unis progresse à une vitesse telle que, pour la première fois, les agriculteurs pensent vendre autant de maïs aux raffineries d’éthanol qu’à l’exportation.

"C’est le développement le plus étonnant dans les marchés de l’agriculture aujourd’hui ", affirme Keith Collins, l’économiste en chef du Département de l’agriculture américain.

Pour en savoir plus :
1. Broin Companies ? Frontier Ethanol Grand Opening Honors Nation’s 100th Ethanol Production Facility (Grainnet)
2. Ethanol dazzles Wall Street, White House (Yahoo news)
3. Renewable Fuels Association
4. Iowa Renewable Fuels Association
5. Broin Companies
6. Un réseau de carburant végétal existe déjà aux Etats-Unis (Gaïa)

Crédit infographie : Associated Press


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • W !ll (---.---.154.29) 6 juin 2006 11:35

    A quand la mise en place de telle action en france ?!


    • lulu07 (---.---.49.31) 6 juin 2006 11:51

      Cette énergie qui a terme pourrait remplacer le pétrole ne progressera pas vraiment en France tant que le gouvernement ne lui aura pas trouvé une réglementation l’intégrant complêtement dans la « TIPP » paradoxe mais il faut bien faire de l’argent de tout et sur tout ! Quand on pense qu’il existe des moteurs à hydrogène fiables et performants ne demandant que de l’eau pour fonctionner !!! C’est triste de se tourner vers l’éthanol mais plus rentable sur les taxes que l’eau... Bref tout est histoire de gros sous et l’éthanol une fois bien taxé remplacera en France le pétrole !


      • (---.---.26.252) 6 juin 2006 15:23

        « Quand on pense qu’il existe des moteurs à hydrogène fiables et performants ne demandant que de l’eau pour fonctionner !!! »

        Je ne crois pas que le moteur à eau existe. Il y a le réacteur Pantone, qui consomme de l’eau, qui s’en rapproche, mais pour le démarrer il faut une autre source d’énergie.

        De plus, l’eau risque de devenir d’ici quelques décennis plus rare et plus cher que le pétrole. Alors même un moteur à eau ne serait pas interessant.


      • Stephane Klein (---.---.101.8) 6 juin 2006 12:43

        Le gouvernement a deja trouve la solution .... a son manque a gagner potentiel : seuls les grands reseaux de distribution d’essence sont habilites a vendre l’ethanol, interdit pour un agriculteur de fabriquer son propre ethanol et de la revendre.

        Alors qu’aux US, pas de TIPP : plus de liberte, mais tout ca c’est la faute a l’ultra-neo-liberalisme anglo-saxon....

        Dans la meme veine vous avez foultitude d’entreprises commercialisant des kits pour diesel leur permettant d’accepter pas mal de combustibles differents, huile vegetale inclue. On rejoue malheureusement le meme scenario : interdit de circuler avec de l’huile vegetale en France pour cause de non-paiement de la TIPP.

        Magnifique France socialo-hypocrite, toujours a la pointe de l’evolution.

        « La France a toujours une guerre de retard ».


        • (---.---.26.252) 6 juin 2006 15:27

          « interdit pour un agriculteur de fabriquer son propre ethanol et de la revendre. »

          « Magnifique France socialo-hypocrite, toujours a la pointe de l’evolution. »

          Tous à fait d’accord avec vous. Mais la faute à qui ? A nos gourvernements ou au « grands reseaux de distribution d’essence » ?


        • Gnole (---.---.192.187) 6 juin 2006 21:04

          Un peu de logique tout de même, si chacun peu faire et vendre son ethanol pour faire avancer la voiture, on va se retrouver avec des milliers de produits différents (dont une part sera frelaté) avec une impossibilté de controller la qualité.

          C’est l’avantage du monopole de quelques compagnies, il n’y a que quelques compagnies justement à controller :)


        • Yaarg (---.---.68.160) 7 juin 2006 19:01

          L’interdiction n’est pas nouvelle, produire de l’éthanol est un terme savant. En fait il s’agit d’alcool à brûler pour parler clair et la production d’alcool est contrôlée par l’état (taxes sur les alcool). On n’a pas le droit de construire son propre alambic. Ceci dit, si on veut on peut, mais faut fermer sa gueule.

          Notez aussi qu’unlitre d’alcool à brûler coûte plus cher qu’un litre d’essence. Hors TIPP, un litre d’essence coûte 30 centimes, alors qu’un litre d’alcool coûte 50 centimes...


        • aurelien 6 juin 2006 13:52

          Le scandale des carburants génétiques !


          • aurelien 6 juin 2006 23:01

            Une question : que deviennent les fragments génétiques disséminés dans l’air après que le carburant ait brûlé ?

            Une autre, quel rôle effectif joue la foudre et les incendies de forêts naturels ?

            Je vous laisse réfléchir sur ces questions...

            Bonne soirée,

            Aurélien

            Ps : non, non, je n’ai pas abusé de l’éthanol :)))


          • (---.---.23.177) 6 juin 2006 15:03

            Effectivement et de plus les constructeurs automobiles americains commencent a proposer des vehicules a l’ethanol.

            Il y a quelques semaines, je suivais un debat a la television sur ce choix et ses consequences. Les principales consequences positives etaient, la baisse des importations de petrole donc plus d’independance vis a vis de l’exterieur et amelioration de la balance commerciale. La production d’ethanol necessite la construction d’une multitude d’unites de production creant ainsi d’autant plus d’emplois. Il y a aussi l’aspect ecologique indeniable.

            Par contre, il faut savoir que les USA sont les premiers exportateurs mondiaux de cereale et qu’une baisse importante voire une cessation de ces exportations auraient pour effet une tres forte augmentation du prix de ces cereales et meme de tous les produits de l’agriculture. Les interlocuteurs parlaient de triplement des prix agricoles. Imaginez maintenant une mauvaise recolte sur le continent africain, ces pays n’aurraient plus les moyens d’importer des cereales, d’ou catastrophes humanitaires, famines...


            • Aldoo (---.---.43.7) 6 juin 2006 15:37

              Effectivement, il serait temps de trouver une solution en France. Une fois passées ces sombres histoires de taxes (une taxe qui disparaît devrait logiquement être remplacée par une autre taxe aux revenus équivalents, pour maintenir l’équilibre budgétaire), il faudra aussi se poser d’autres questions, cette fois ci d’ordre écologique.

              A priori le propulser à l’éthanol polluerait un peu moins qu’avec les carburants actuels (juste des rejets de CO2 et de H20... plus les déchets provenant de la combustion d’éventuels additifs), le problème n’est pas là.

              Le problème c’est la culture du maïs. Aujourd’hui, déjà ,la culture du maïs en France, largement subventionnée par la PAC, est source de nombreuses interrogation chaque année quand revient la sécheresse. En effet, cette plante nécesssite une irrigation (scandaleusement) abondante, comparée aux céréales traditionnellement cultivées en France.

              Alors, je me pose une question : peut-on avoir un aussi rendement en produisant de l’éthanol à partir d’une autre plante moins gourmande en eau ? On parle souvent du colza pour la production de carburant (sous forme d’huile). Est-ce que le colza est moins soiffard ?


              • Angus (---.---.131.193) 6 juin 2006 16:17

                Le maïs ne pourrait-il pas être arrosée avec de l’eau de mer désalinisée ? une famille moyenne consomme 150 m3 d’eau potable par an, un seul hectare de mais en consomme 3000, et nous cultivons 700.000 hectares de maïs ...

                Nous avons des mers et des océans, des multinationales leaders mondiales de la spécialité, des politiques en manque de grands projets fédérateurs et relanceurs d’économie, alors pourquoi attendre les prochaines présidentielles ? Cela vous a une autre allure que des CDD pour cadres supposés en fin de parcours, non ?


              • Aldoo (---.---.43.7) 6 juin 2006 16:48

                Dessaliniser de l’eau de mer est une opération coûteuse en énergie, si je ne me trompe pas.

                Néanmoins cela mériterait d’être étudié... si cela n’a pas déjà été fait : en effet, pourquoi n’opère-t-on pas déjà de la sorte ?


              • axion (---.---.174.250) 6 juin 2006 22:45

                Le bilan énergétique est douteux. Devons-nous construire des centrales nucléaires produisant l’electricité nécessaire à la dessalinisation de l’eau pour abreuver du mais que l’on va ensuite transformer en éthanol pour produire du carburant ?

                Le bilan énergétique doit être catastrophiquement bas. Il vaut mieux produire directement de l’hydrogène ou des particules métalliques avec l’electricité des même centrales nucléaires et utilisant ce carburant dans les moteurs.


              • clément (---.---.116.234) 6 juin 2006 21:29

                Il me semble que l’intéret premier de l’agriculture est de produire de quoi nourrir les etres humains... De plus, que peut-on attendre d’une agriculture productiviste lorsqu’il n’y aura plus (ou trop cher) de pétrole ?


                • Aldoo (---.---.117.228) 7 juin 2006 00:42

                  Votre objection n’en est pas une !
                  À quoi cela sert-il d’utiliser des centrales nucléaires alors qu’elles ont besoin d’électricité pour fonctionner ?

                  Pour la culture de plantes à carburant, même combat : il n’y a qu’à propulser les tracteurs et autres moissonneuses-batteuses avec le carburant produit.


                • Stephane Klein (---.---.101.8) 7 juin 2006 13:32

                  Concernant les bio-carburants, il faut se poser les vraise questions :
                  - quelle plus-value ecologique ?
                  - quelle plus-value economique ?

                  Il semble que le rendement energetique de l’ethanol de mais ne soit pas enorme (1.6 litre produit pour 1 litre brule contre 8 litres produits/litre consomme pour l’ethanol de canne a sucre).

                  La plus value economique depend uniquement des taxes : on peut demander a l’Etat de baisser la TIPP voire de ne pas l’appliquer mais on ne peut oublier de debattre du trou dans le budget de l’Etat cree en consequence, par quoi le remplacer ? on supprime le RMI pour circuler l’ethanol , chiche ? L’autre plus-value est strategique : independance energetique vis-a-vis des pays producteurs et financeurs potentiels de terroristes.

                  Et pour finir l’argument massue : il faudrait cultiver trois fois la France pour subvenir a nos besoins energetiques hydrocarbures, en supprimant donc toute culture nourriciere...

                  Les bio-carburants ne sont donc aujourd’hui qu’une solution transitoire permettant de reduire temporairement et partiellement notre impact sur l’environnement...en attend des batteries pour automobiles a capacite suffisantes, dans quelques annees ?


                  • Yaarg (---.---.68.160) 7 juin 2006 18:57

                    C’est clair, l’Amérique se prépare à la guerre avec le monde arabe et ne peut évidemment pas se permettre de dépendre en même temps d’eux pour les approvisionnement en hydrocarbures.

                    Une fois atteinte l’indépendance énergétique, le ou les successeurs des Bush pourront allègrement bombarder iran, irak, jordanie, syrie, arabie saoudite, dubaï...


                    • Martine Giguère (---.---.11.45) 13 juin 2006 17:50

                      Éthanol-maïs : une panacée ?

                      Le Canada propose d’augmenter à 5 % l’éthanol dans l’essence d’ici 2010.

                      L’éthanol sera fabriqué à partir de maïs, une culture exigeante, qui nécessite un travail de sol important, l’apport d’engrais chimique et de pesticides (surtout d’herbicides).

                      Quel est le véritable bilan énergétique et environnemental de l’éthanol-maïs ? Difficile de trouver une réponse objective car les scientifiques, les environnementalistes et autres intervenants ne s’entendent pas. Alors, comment s’y retrouver !

                      En augmentant à 5 % l’éthanol dans l’essence, il est de 1% actuellement, la production canadienne de maïs se suffira pas à la demande. Nous allons donc acheter du maïs américain. Est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

                      Martine Giguère

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès