Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > La qualité de l’eau distribuée serait plus inquiétante qu’on ne (...)

La qualité de l’eau distribuée serait plus inquiétante qu’on ne le dit

Selon l’association CriiEAU (Comité de recherches et d´informations indépendantes sur l´eau), la qualité de l’eau du robinet en France est « bien plus préoccupante » que ce qu’en disent le ministère de l’écologie et même l’UFC-Que Choisir.

Le 20 mars 2012, l´UFC-Que Choisir a publié une étude, qualifiée de « préoccupante », sur la qualité de l’eau potable en France, même si elle conclut que 97,5% des Français ont accès tout au long de l’année à une eau de bonne qualité. Pour l’association en effet, « près de deux millions de consommateurs paient, eux, pour une eau non conforme aux critères règlementaires. Le cocktail des principaux polluants décelés (pesticides, nitrates, sélénium) met en évidence les graves menaces que la pression agricole fait peser sur la ressource ».

Or, selon l’association CriiEAU, la situation est « bien plus préoccupante que l´on ne croit ». Dans un communiqué publié le 24 mars 2012, elle indique que « le constat alarmant lancé par l´UFC-Que choisir sur la qualité de l´eau du réseau repose sur des données fournies par le ministère de l´écologie. Ces données officielles, basés sur des normes obsolètes, livrent une vision incomplète de l´étendue des dommages. Cela fausse l´analyse de l´UFC Que Choisir qui passe ainsi sous silence d´autres pollutions existantes. Notamment celles liées aux résidus pesticides, génétiques et médicamenteux présents dans l´eau ».

Les pesticides : un danger réel sous-estimé

« Le danger réel des pesticides est bien plus grand que ne l´indique l’UFC-Que Choisir. Pour beaucoup de pesticides présents dans l´environnement, seuls 10 % du produit se trouvent sous leur forme moléculaire d´origine. 90 % du produit ont plus ou moins été dégradés par les UV et les bactéries de l´environnement. Ces molécules dégradées ne sont plus détectables simplement par les méthodes physico-chimiques conventionnelles. Ces résidus possèdent pourtant très fréquemment une toxicité similaire aux molécules d´origine. C´est pourquoi l´effet biologique réel des pesticides est très mal évalué par les méthodes physicochimiques conventionnelles. Seuls des tests biologiques (test d´inhibition de la synthèse d´ARN, test d´ancrage cellulaire...) permettent d´en mesurer directement la toxicité. Ces tests biologiques, normalisés depuis 10 ans, ne sont hélas pas pris en compte par les normes réglementaires mesurant la qualité de l´eau ».

L’eau, facteur de diffusion de l’antibiorésistance

« L’enquête [UFC-Que Choisir] ignore différents dangers microbiens transmis par l´eau potable, notamment les rotavirus et les norovirus, résistants à une chloration ordinaire, et à l´origine de nombreuses épidémies de gastroentérites virales hivernales, d´après l´aveu même du ministère de la santé ». De même, sont négligées « les fréquentes parasitoses transmises par l´eau potable (Giarda, un protozoaire) ».

Surtout on ne tient pas compte de « la transmission par l´eau potable de gènes de résistances aux antibiotiques, explique Claude Danglot, médecin et ingénieur hydrologue, responsable scientifique du Criieau. L’eau conforme aux normes bactériologiques contient des bactéries qui, si elles ne sont pas forcément pathogènes, portent des gènes résistants aux antibiotiques. Ceux-ci se retrouvent dans les sols et dans l’eau dite potable et transmettent la biorésistance de façon importante à d’autres bactéries, notamment par le biais des plasmides et des transposons. Ainsi, contrairement à ce qui est dit généralement, la source de la résistance des bactéries aux antibiotiques chez l’homme est plus d’origine environnementale que médicamenteuse. Le Danemark, qui a interdit totalement en 1995 les antibiotiques dans l’élevage animal, a vu s’effondrer en quelques années l’antibiorésistance humaine » (1).

Le problème est que ces éléments génétiques transmis par les germes banals de l´eau ne sont actuellement pas « pris en compte par la réglementation. Ils nous sont transmis en droite ligne par l´élevage animal qui utilise les deux tiers des antibiotiques consommés en France (rapport Afssa) ».

Les nitrates : la position iconoclaste du Criieau

Sur les nitrates, CriiEAU adopte une position à contre courant des positions officielles, comme l’avait fait en son temps Jean L´hirondel dans son livre, soulevant une polémique qui dure toujours (« Les nitrates sont-ils vraiment toxiques pour les nourrissons ? »).

Dans son communiqué, déniant les effets sanitaires délétères des nitrates, le Criieau note : « Il est tout à fait exact de signaler que la présence des nitrates dans l´eau est un indicateur de pollution d´origine agricole. Cependant la lecture détaillée de la littérature scientifique et médicale montre qu´aucun cas de méthémoglobinémie du nourrisson lié à la consommation d´eau contenant des nitrates n’est survenu en France au cours des 50 dernières années. Il convient de rappeler qu´en Australie où la concentration en nitrates peut atteindre 300 mg/l dans certaines eaux potables (Alice Springs), il ne semble pas y avoir de catastrophe sanitaire chez les nourrissons. D´ailleurs, il n´existe pas dans le tube digestif des nourrissons de bactéries capables de réduire les nitrates en nitrites. Les seules méthémoglobinémies décrites sont celles liées à l´absorption directe de nitrites ou d´un réducteur similaire. »

L’aluminium pourrait être remplacé

Concernant le lien de cause à effet entre l´aluminium et la maladie d´Alzheimer, ce sujet fait lui aussi toujours l’objet de controverses scientifiques sur sa dangerosité dans l’eau. Le Criieau rappelle qu’en tout état de cause, « les sels de fer sont substituables avec une totale innocuité aux sels d’aluminium comme floculant pour la potabilisation de l’eau. »

------------------------------------

(1) Frank Moller Aarestrup and co, Danish Veterinary Laboratory, Copenhague : Effect of Abolishment of the Use of Antimicrobial Agents for Growth Promotion on Occurrence of Antimicrobial Resistance in Fecal Enterococci from Food Animals in Denmark, Antimicrobial Agents and Chemtherapy, juillet 2001.

> Article paru sur Ouvertures.


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • snowleopard snowleopard 4 avril 2012 12:50

    La santé n’est pas importante pour nos dirigeants on l’a bien compris avec l’enterrement du dossier de l’aluminium, merci monsieur kouchner.

    De toute manière eau du robinet comme eau de source, tout est délibérément pollué, cherchez des infos sur les chemtrails et leurs compositions, étrangement on retrouve encore l’aluminium, quelle coïncidence.

    Tout est fait de toute manière pour que l’on soit en mauvaise santé, et sur le long terme de plus en plus stérile, ogm, pesticide, vaccin ect...


    • robin 4 avril 2012 15:17

      Suite d’un long projet de dépopulation après par exemple l’autorisation dénoncée par le CRIIRAD de l’introduction de déchets faiblement nucléaires dans les matériaux de construction.

      Explosion à venir des cancers pour la plus grande joie de l’oligarchie.


      • snowleopard snowleopard 4 avril 2012 18:53

        la duré de vie des bien portant est longue.... oui.

        et c’est bien pour cela que la stérilisation et la maladie nous est désormais offertes.

        cela ne contredit en rien les résultats des chercheurs.

        pour les OGM au bout de trois générations, de souris, de rats et d’hamster, ils deviennent tous stériles !
        pour l’aluminium dans l’eau, dans l’air et dans les sols, augmentation des maladies dégénératives, ça été prouvé mais enterré par l’ancien ministre de la santé.

        on peut aussi parlé de tout ces additif cancérigène que nos dirigeant permettent que l’on ingurgite à longueur de journée, ou les vaccins qui rende les enfants autistes, renseignez vous s’il vous plait...


      • snowleopard snowleopard 4 avril 2012 18:56

        mon dieu et vous êtes Chirurgien Vasculaire ?

        si même nos médecins ne s’informent pas, on est mal, je dirais même que ça explique beaucoup de choses.


      • Hamae 15 avril 2012 15:49

        L’eau est un élément unique aux propriétés multiples d’une richesse sans égal et aux vertus sans limite, elle possède une mémoire moléculaire, subit des changements de structure moléculaire fonction de son environnement immédiat, inter-agit avec la pensée & les intentions, peut être énergisée... Beaucoup de travaux ont été réalisés depuis des temps immémoriaux, la connaissance est là...

        Quelle mémoire véhicule une eau impure par ces contaminants chimique, médicamenteux, et autres agents souillant de toute sorte retrouvé dans les études, sans renouvellement, cette eau est morte, sans vie et toxique sous biens des aspects.. 

        Et que dire de la mémoire de l’eau chargée de la montagne dans un mouvement énergisant naturelle... on peux en écrire des pages.


        La surpopulation n’est surement pas à mes yeux la source de tous les problèmes actuels, mais résiderai plutôt dans la façon dont l’humanité est mené par le bout du nez dans des comportements et éducations menant à l’excès par manque de responsabilité individuelle...

        Quel est le propos :

        Pas assez de terres cultivables « Mensonge par omission » pas assez de terres cultivables dans la logique de notre éducation alimentaire, 78% des terres agricoles mondiale sont utilisées de manière directes ou indirectes à nourrir et à élever le bétail...

        « Le monde a consommé 286,2 millions de tonnes de viande et 700 millions de tonnes de lait (sans parler des œufs et des 130 millions de tonnes de poissons) en 2010 »

        « Un américain consomme son poids de corps par an en viande et les européens sont très légèrement derrière »

        les chiffres sont évocateur du problème ou du génocide... Que nous acceptons comme normal, pour justifier notre appétit de chaire sanguinolente, nourries au pesticides, hormones, OGM voir pire aux farines animales (entendez carcasses en putréfaction avancée, poissons dans le même état, le tout cuit et réduit en poudre... Hummm
        Et ce n’est que la première étape d’un long processus pour 22% de protéine animale difficilement assimilable dans un cocktail explosif...

        « certaines algues contiennent jusqu’à 78% de protéines végétale dans un écrin de couleurs (SPIRULINE) » Je rentre de 6 mois en inde, 95% de la population indienne est végétarienne tout le monde mange à sa fin et les vaches sont sacrée ;)


        « Il y a deux façons de concevoir le ciel, comme un toi ou une fenêtre sur ce qui nous entoures vraiment, mais une chose est certaine,  »ce n’est pas en perfectionnant la bougie, que l’on a découvert l’ampoule"

        Sans évolution des consciences individuelles, il n’y a pas de prise de responsabilité, les gens qui nous gouvernent le savent bien, maintenir les gens dans l’ignorance est une chose, ne pas s’instruire ou se faire sa propre opinion en s’informant en est une autres...



      • bakerstreet bakerstreet 4 avril 2012 21:28

        Si les pesticides étaient si mauvais que ça
        Le gouvernement ne viendrait pas de permettre leur épandage par hélicoptère
        Ou alors, il faudrait qu’ils soient tous complètement fous !


        • jacques lemiere 9 avril 2012 02:05

          OUI.....agoravox est un endroit spécial...


          Les gens n’y ont simplement aucune notion de la relativité...
          Leur grille de lecture des risques est absolument effarante...

          il vaut mieux boire une bonne eau naturelle....tirée du puits....c’est évident...
          le médicament(?) homéopathique est meilleur que le médicament car il n’a pas d’effet secondaire...et peu importe si il n’a pas d’effet tout court...

          Le progrès nous tue..c’est évident !!!

          Les gens ici doutent souvent que des avions aient percuté les twin towers mais ne doute pas que rossi ait réussi la fusion froide , preuve en est que cette invention sera , comme tant d’autre étouffée...

          Ceci dit agoravox est un endroit interessant...j’ignorais que des gens pensent de cette façon.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès