Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le chauffage solaire : une solution pertinente !

Le chauffage solaire : une solution pertinente !

70 à 80 % des besoins en chauffage peuvent etre fournis par une installation solaire pour une maison bien orientée et bien isolée !!

Trop peu médiatisé, le principe du chauffage solaire est connu depuis les années 1970. Pourtant les réalisations existent en nombre, mais ce principe n'a pas connu le succès qu'il mérite : avec l'augmentation du cout des energies à venir, cette solution devient LA solution raisonable, à condition que le site de mise en place le permette. Le récent rachat par EDF du leader français dans la fabrication des ces système n'est pas anodin... 

Le principe d'une installation de chauffage solaire est simple : un fluide caloporteur emmagasine les calories dans les capteurs en toiture ( 10 à 12 m² pour une maison de 100 m² ), puis est acheminé vers un plancher solaire ou des ventillos convecteurs ( en neuf ) ou des radiateurs ( en rénovation ) via une groupe de régulation. 

Le groupe de régulation intègre généralement un echangeur à plaques haute performance permettant de fournir en temps réel de l'eau chaude sanitaire (système dit "combiné"). 

Ce groupe peut etre autonome ( on parle de système avec appoint séparé de type poële à bois ou convecteurs existants ) ou bien intégrer un système de production d'énergie au gaz, ou électrique, ou encore etre raccordé sur une chaudière existante. Cet appoint permet de fournir les 20 % à 30% de chaleur necessaire pour apporter la totalité des besoins de la construction, en cas de ciel couvert pendant plusieurs jours. 

Le coût de cette installation se situe entre 15000 et 18000 € pour une surface habitable de 100 m² avec un plancher chauffant (crédit d'impot déduit) 

Le coût d'une installation avec diffusion par ventillo-convecteurs se situe entre 10 000 € et 13 000 €. Toutefois cette diffusion par air ne bénéficie pas encore d'un retour sur experience suffisant, et l'installation d'un plancher chauffant doit etre privilégiée. En effet, la forte inertie du plancher permet de stocker l'energie et d'absorber ainsi les variations de températures exterieures en allongeant la période de diffusion.

Peu de fabricants proposent de tels systèmes : un fabriquant français se démarque, CLIPSOL, du fait de la forte performance de son système de plancher solaire direct. Une étude menée en 2002 par l'ADEME a mis en évidence la supériorité de sa technologie.

Mais les installateurs compétents pour ce système sont rares, et face a cette situation de quasi monopole technologique, les prix ont du mal à baisser. Toutefois, le cout global reste très interessant compte tenu des apports gratuits.

Ce système comporte toutefois des contraintes et ne peut etre mis en place partout :

- il faut bien évidemment une orientation le plus au sud possible des capteurs, pas d'ombre portée sur les capteurs en hivers ( végétation à feuilles caduques a privilégier ). Un terrain avec un relief prononcé au sud empechera la mise en place d'une telle solution. L'angle des capteurs par rapport à l'horizontale est idéal entre 45° et 60°, ce qui a une incidence sur l'architecture, et doit etre intégré des la conception du projet. La pose sur une toiture à 33 % est envisageable mais la performance sera moindre, parce que le système est d'autant plus efficace que le volume de fluide est faible.

- Il faut aussi evacuer les calories en été vers une boucle exterieure enterrée, d'autant plus grande que les capteurs recoivent le soleil perpendiulairement à leur face... Une surface de 20 m² environ suffit pour 100 m² à chauffer.

- Le système necessite une étude fine, par le bureau d'étude du fabricant qui va valider le principe, et dimensionner l'ensemble de l'installation ( surface des capteurs, tubes du plancher chauffant ) 

- La mise en oeuvre doit etre parfaite, par une entreprise spécialisée agréée par le fabricant : ces système sont complexes, parce qu'ils visent une récupération maximale d'énergie en intégrant une régulation de haute technologie. Une erreur sur l'écartement des tubes du plancher chauffant ou leur diametre peut ainsi faire baisser considérablement le rendement théorique. 

- Ce système ne trouve son interet que dans une maison très bien isolée, idéalement BBC ou THPE, et conçue selon les principes bioclimatiques ( captation naturelle de l'energie solaire dans les volumes habitables )

Si ces conditions sont respectées, alors l'installation fournira une chaleur douce et gratuite. La solution idéale est d'apporter le complément avec un poèle a bois les longs soirs d'hivers... ce qui ne manque pas non plus de charme.

Liens : http://www.outilssolaires.com/Archi/index-combi.htm


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 28 février 2011 11:18

    pour ce prix la, tu as un poele de masse
    et pas besoin d’appoint


    • ObjectifObjectif 28 février 2011 15:17

      Les panneaux solaires thermiques ne demandent plus aucune consommation ensuite, et les prix indiqués semblent très exagérés.


    • littlewalter littlewalter 1er mars 2011 14:30

      Foufouille,

      votre poele de masse fonctionne au bois ... lourd a transporter, on ne peut pas comparer !!!

    • ObjectifObjectif 28 février 2011 11:30

      Merci pour cet article et son principe : oui, le chauffage solaire thermique est le chauffage le plus économique et le moins polluant.

      Mais pourquoi présenter des prix pour faire peur et qui me semblent largement plus grands que dans la réalité ?
      3m2 de capteurs solaires sous vide, les plus efficaces, c’est actuellement 350€ dans une grande surface.

      Et ils sont utilisables sur un réseau de radiateurs à eau normaux, donc pas besoin d’un chauffage par le sol.

      Par contre, il faut stocker le plus d’eau chaude possible quand il fait beau, car les pertes du stockage sont directement du chauffage de la maison. De gros chauffe-eau dont on n’utilise pas la résistance électrique font très bien l’affaire, car ils ne sont pas chers.

      Enfin, un poêle à granulés parait la meilleure solution pour compléter pendant les jours sans soleil, éventuellement avec l’option eau chaude.

      On est loin des 18000€ annoncés.

      Et l’utilisation devient effectivement gratuite !


      • ObjectifObjectif 28 février 2011 14:35

        Pour donner des exemple concrets :

        - capteurs thermiques sous vide à 350€ pour 3m2 : 30m2 ne couterait que 3500€ !
        http://www.bricodepot.fr/annemasse-vetraz-monthoux/chauffe-eau-solaire/panneau-solaire-pour-chauffe-eau

        - l’autoconstruction est facile, on peut utiliser du matériel standard pour l’eau chaude, avec un système en autovidange.

        - dans une maison neuve, on peut faire une cuve à eau en béton et résine au coeur de la maison, c’est le moins cher. Sinon, il faut trouver des chauffe-eau de récupération ou neufs, dont on n’utilise pas les résistances électriques.


      • epapel epapel 28 février 2011 18:27

        Le solaire thermique ne se limite pas à l’acquisition des capteurs, il y a tout un système à mettre en place derrière (système de stockage de chaleur, raccordements, régulation,...) il faut prévoir un chauffage d’appoint dans les pièces principales et le prix intègre le montage par un professionnel. C’est comme ça qu’on arrive à une facture 18000 € sur cette surface.


      • littlewalter littlewalter 1er mars 2011 14:07

        @ Objectif


        Le couts annoncés sont ceux établis en moyenne par les entreprises que je consulte au quotidien pour ces travaux. 

        Bient sur, l’autoconstruction permet de reduire le cout, mais l’installation n’est pas la meme : il ne faut pas faire croire que les groupes de regulation combinés sont construits à partir de produits issus de fournisseurs aux garanties plus que discutables : La solution brico dépot, pour moi c’est du bricolage : il y a bcp de problemes sur les produits issus de ca marchands .... 
        Si on est pret a mettre la main à la pate, autant investir dans du materiel de qualité...

      • Gérard Luçon Gerard Lucon 28 février 2011 12:13

        c’est pas un article, c’est de la PROPAGANDE pour une firme bien precise....

        Vous oubliez VOLONTAIREMENT un petit detail : les photovoltaiques sont faits a partir de cristaux de Silice, initialement les allemands faisaient cela chez eux mais la poudre de silice, qui reste, est totalement inutilisable ..

        donc les allemands se sont installes en Chine , Inde et Indonesie ou ils polluent tranquillement .... et amenent en Europe le produit « presque » fini, il reste a mettre une vis ici ou la et le produit est estampille Norme Europeenne ....


        • Nouri Nouri 28 février 2011 13:16

          C’est sympa de dénoncer une soit-disant propagande et de chier sur l’article... tout en étant complètement à côté de la plaque...

          Le problème, c’est qu’ici, il ne s’agit pas de panneaux photovoltaiques, mais de panneaux solaires chauffant (après, vos arguments sur les panneaux photovoltaiques restent sensés).

          L’auteur de l’article n’oublie finalement rien VOLONTAIREMENT...

          panneaux photovoltaiques = conversion directe de la lumière en électricité.

          panneaux solaires chauffants = concentration du rayonnement solaire pour directement chauffer de l’eau.


        • dawei dawei 28 février 2011 13:33

          pan dans les dents smiley


        • ObjectifObjectif 28 février 2011 14:23

          à Gérard Lucon : "les photovoltaiques sont faits a partir de cristaux de Silice, initialement les allemands faisaient cela chez eux mais la poudre de silice, qui reste, est totalement inutilisable ..« 

          Ils sont sable, et ils retourneront sable smiley car c’est juste du sable, les fameux »cristaux de silice". Ensuite que ce soit des allemands qui en font plus, c’est bien parce que les fabricants français n’ont pas pu résister au dumping de l’électricité nucléaire, dont le prix a été maintenu artificiellement bas par des subventions et la non prise en compte des véritables coûts de retraitement et de destruction.

          Mais tous les panneaux ne sont pas non plus en silicium. Par exemple http://www.nanosolar.com/

          Pour revenir à l’article, il parle seulement de capteurs thermiques, dont l’efficacité atteint couramment 60% à 70% (contre 14% pour les panneaux photovoltaiques).

          En fait, il n’y a pas plus efficace que les panneaux solaires thermiques smiley


        • epapel epapel 28 février 2011 18:10

          Et voilà comment un L se transforme en D.


        • littlewalter littlewalter 28 février 2011 19:56

          @ Gerard Lucon,


          Je vois que les agoranautes ont déja bien corrigé vontre erreur d’interprétation malheureusement trop courante sur le type de panneaux. Je n’y reviendrai pas, mais votre confusion entre photovoltaique et solaire thermique est revelatrice du manque d’interet et d’information de beaucoup de personnes sur le sujet .... 

          En revanche, sur l’accusation de propagande, je ne peux que contester :je ne fais que rapporter le résultat de l’étude ADEME sur les systèmes combinés, qui mettent en avant une marque bien au dessus des autres en terme de performance. 

          Si vous connaissez d’autres marques, libre à vous de les indiquer. 


        • littlewalter littlewalter 28 février 2011 20:32

          Merci objectif, Lucon avait besoin d’une leçon, vous etes trop bon....


        • yvanstanislas 28 février 2011 15:26

          Ceci est une PUB même pas déguiser du fabricant « clipsol ».

          Les prix annoncés semblent comformes et réaliste MAIS SEULEMENT pour un habitat aux normes BBC ou BHPE.
          BBCet BHPE sont des nouveaux labels energetiques et environementales quiengendrent des contraintes et un cout trés important lors de la construction.

           Bien moins de 1/100du parc immobilié peut revendiquer ces label en FRANCE.

          En clair :pour l’immence majorité des gens cette pub risque de les induire en érreur en leur faisant croire que le solaire (dans notre pays) peut être la sourse principale de chauffage, ce qui est faux ; tout au plus un complément...et à quel prix !
          Ps:je suis moi- même un proféssionnel en énergie solaire,mais il me reste encore un peu de déonthologie....

          • joletaxi 28 février 2011 17:59

            Ne tentez pas de faire toucher les dures réalités aux adeptes,il est bon que chacun puisse aller au bout de ses lubies.Et puis, quand on aime, on ne compte.

            Dans une économie « normale » le tri se fait par la rentabilité.
            Nous ne sommes plus dans ce monde là depuis un bout de temps.



          • littlewalter littlewalter 28 février 2011 20:31

            @ yvan 


            « BBCet BHPE sont des nouveaux labels energetiques et environementales quiengendrent des contraintes et un cout trés important lors de la construction »  : C’est faux !! ces normes seront obligatoires prochainement, et le surcout est amorti rapidement, a moins que vous souhaitiez qu’on continue a construire de vraies passoires ??

            « Ceci est une PUB même pas déguiser du fabricant »clipsol« . »
            Oui !!!, j’assume cette publicité indirecte car il n’existe pas actuellement de produit équivalent en france. Y a t il un mal a faire la publicité d’un système tres performant ? 

            « pour l’immence majorité des gens cette pub risque de les induire en érreur en leur faisant croire que le solaire (dans notre pays) peut être la sourse principale de chauffage, ce qui est faux ; tout au plus un complément...et à quel prix ! »

            Vous etes professionnel du solaire ? vous etes sur ?? etes vous agree qualisol ? avez vous un site professionnel ? Diffusez le ici que l’on voit a qui on a a faire :)
            Bien sur que cette solution peut apporter l’essentiel des besoins en chauffage partout en france !! a quel prix ? 17 000 euros pour 100 m² cela vous parait cher sachant que lenergie ne coute rien ? ? svp, argumentez vos critiques !!




          • yvanstanislas 1er mars 2011 00:12

            Mr Littlewalter,

            De toute évidence vous maitrisez « l’art et la manière de noyer le poisson ». Vous faites dire au gens ce qu’ils n’ont pas écrit… et pour finir vous attaquez  la probité des intervenants dans le seul but de les discréditer.

            1°) oui  les label BBE : BHPE seront un jour obligatoires, non le surcout n’est pas rapidement amorti, oui ces labels sont une très bonne chose…

            2°) ex de produits équivalents : WEISHAU.. /SONNENKRA.. / VIESSMA.. Voilà 3 marques qui possédent des impressionnants cahiers techniques et une multitude de schémas hydrauliques répondant à tous les cas de figure envisageables.

            3°) oui qualisol, qualiNr, qualigaz, installe et vends aussi PAC, chaud TBT, plancher chauffant etc…

            ET pour finir, J’ai jeté un coup d’œil sur l’étude ADEME que vous citez dans votre article ; dans la conclusion il est dit : « une installation qui fonctionne bien et qui est dimensionnée correctement permet d’économiser de l’ordre de 350 kWh/m².an. Pour un projet moyen comportant une surface de capteurs solaire de l’ordre de 15 m², situé dans un climat moyen, ce sont plus de 5000 kWh qui sont économisés annuellement. »

            Donc pour votre exemple cela fait : 12m² x350 = 4200kWh d’économie /an sachant que le prix du kWh oscille entre 0.03 € et 0.11 € (suivant le type d’énergie : déchets de bois, gaz, fuel, elect etc…) il est très simple de déduire l’économie comparer au autre mode de chauffage.

            Soit 4200x0.03= 126€ à 4200x 0.11= 462€.

            EN RESUME : une économie de 126 à 462€ /an.

            Et surtout ne pas oublier de compter le cout en kWh /an de l’appoint, ce cout sera d’autant plus grand que l’isolation sera mauvaise…d’où l’intérêt d’une bonne isolation !!!

             

            CQFD : l’achat D’un SSC doit relever plus d’une démarche citoyenne et responsable que d’un calcul de rentabilité.


          • littlewalter littlewalter 1er mars 2011 14:33

            @Yvan : votre calcul est FAUX !!!!!


            350 kwh/m²/an : cest par metre carré habitable et pas par surface de capteurs !!!!!!

            Vous vous discréditez vous mème !!! 

          • yvanstanislas 1er mars 2011 15:53

            Mr Littlewalter,


            parceque vous en connaissant beaucoup des maisons de 15m² ???
            Car 15m², c’est quand même, le chiffre qui est donné comme exemple par l’ADEME !!!
            EN clair vous dite que l’ADEME n’est pas crédible !
            Alors pourquoi s’appuyer sur cette organisme si c’est pour refuter ses conclusions(car ceci est écrit noir sur blanc dans le chapitre conclusion)
            J’ai aussi vu que vous menaciez de : « retirer le com » posté par « charles edouard »...
            De grace Mr, on veut de véritables arguments techniques pas des menaces .

            PS : ce méssage va t-il comme mon précédent être cencuré ?

          • epapel epapel 28 février 2011 18:18

            Si le rapport coût-efficacité était aussi intéressant, il y a bien longtemps que le solaire thermique se serait imposé pour le chauffage, or ce n’est pas le cas en dépit des subventions.

            Je viens de faire construire une maison et j’ai pris une pompe à chaleur malgré ma préférence pour le solaire thermique car il n’y a pas photo.


            • littlewalter littlewalter 28 février 2011 20:20

              @ epapel


              Merci de votre jugement au couperet : mais s’il n’y a pas photo, merci d’argumenter et d’indiquer les raisons précises de votre choix, afin de communiquer votre experience.... 

              Avez vous la naiveté de croire que les bonnes solutions économiques et rentables ont toujours le succes quelles meritent ? Surtout quand elles visent l’indépendance vis a vis des energies fossiles : pourquoi les voitures electriques n’ont pas eu plus de succès depuis 80 ans alors que Tesla a inventé un principe revolutionnaire ? Pourquoi les moteurs a eau, chaudieres sterling, moteurs a energie propre ne sont pas aujourdhui fabriqués à grande echelle ? 

              La réponse est simple : ces solutions vont a l’encontre des forces économiques en présence, et des « lobby »



            • epapel epapel 1er mars 2011 17:14

              Les raisons précises de mon choix :
              - solaire thermique 20000 € (chauffage d’appoint compris) : dépenses annuelles 150 € pour l’appoint
              - pompe à chaleur 10000€, dépenses annuelles 450 €
              - 3500 d’intérêts en plus que compense le crédit d’impôts.

              Résultat brut : (20000-10000)/300= 33 ans pour rattraper l’écart


            • epapel epapel 1er mars 2011 17:25

              Tesla a inventé un principe révolutionnaire ?

              Oui mais entre le principe et la pratique, il y a apparemment un pas qui n’a pas pu être franchi (faisabilité non établie ou dangerosité trop forte). Une idée qui marche finit toujours par s’imposer (en France internet a fini par dégager le minitel alors que les lobbies s’y opposaient).

              Rien n’interdit à des entrepreneurs audacieux de reprendre les travaux de Tesla et de commercialiser leur solution car ils trouveront toujours un pays et des utilisateurs pour l’acheter : si ce ne sont pas les occidentaux alors ce sera les chinois ou n’importe quel pays émergent soucieux de faire la différence.

              Einstein aussi a inventé un principe révolutionnaire : E=mc². Et pourtant on court toujours après la fusion thermonucléaire et la surgénération n’est pas au point, d’un autre côté si on y arrive on dispose d’une énergie infinie ou presque, alors expliquez-moi pourquoi on continue ces recherches coûteuses et pourquoi les lobbies ne les empêchent pas.


            • epapel epapel 1er mars 2011 17:31

              Avez vous la naiveté de croire que les bonnes solutions économiques et rentables ont toujours le succes quelles meritent ?

              Cet argument ne concerne pas le solaire thermique : chacun est libre d’en faire l’acquisition car il y a assez d’installateurs pour le faire.


            • amipb amipb 28 février 2011 21:35

              Un problème que personne n’a relevé, c’est l’usure du produit nécessaire au transit calorifique. Cette usure intervient, bien souvent, avant rentabilisation complète de l’installation.

              Sans parler de la fragilité des panneaux, même si de nets progrès ont été faits.

              Je pense que, pour rentabiliser 18000 € d’investissement, il faut au minimum 15 ans pour une surface à chauffer assez importante.

              Dans tous les cas, il est toujours nécessaire de commencer par l’isolation pour faire des économies d’énergie. Cela semble évident, mais je connais nombre de personnes qui changent leur chaudière ou installent une VMC alors que leur maison chauffe l’extérieur...


              • littlewalter littlewalter 1er mars 2011 14:20

                @amipb

                Le cout du remplacement du fluide est infime par rapport à l’économie réalisée sur l’énergie !!! de l’ordre de 300 euros tous les dix ans ... 

              • littlewalter littlewalter 1er mars 2011 14:12

                @ALchimie
                Effectivement, il y a un cout d’entretien d’environ 200 euros par an. Cela ne coute donc « presque rien »

              • joletaxi 28 février 2011 23:00

                « Bien sur que cette solution peut apporter l’essentiel des besoins en chauffage partout en france »


                Ben voyons.Le soleil, c’est 1300 w/m2 le rendement d’un panneau c’est maxi 85 %,au zénith. comptez 1/2 sur la durée du jour.Ne parlons pas de l’été,nous sommes en hiver, et la durée du jour n’excède pas 8 heures avec un soleil les 3/4 du temps sur l’horizon,cela fait maxi 2 kw.
                Avec 10m/2,s’il n’y a pas de nuage, vous disposez de 20 kw sur 24 heures pour chauffer votre maison.Presqu’autant qu’un candélabre avec 10 bougies
                Vous avez intérêt à vous mettre à tricoter.

                • littlewalter littlewalter 1er mars 2011 14:16

                  @joletaxi


                  De nombreuses installations fonctionnent partout en France !! Cherchez sur le net, avant de faire des calculs stupides dans votre coin ...

                • joletaxi 1er mars 2011 15:40

                  Avant de traiter les autres de stupides, vous feriez bien de réviser les notions de base.

                  j’attends que vous démontriez que mon calcul, très optimiste est faux.

                  Ce que vous faites n’est ni plus ni moins que du baratin de bonimenteur pour promotionner votre camelote 
                  Quant à votre théorie du complot qui tiendrait sous l’éteignoir des « inventions miracles », vous sombrez dans le pathétique

                  Bref un article sans intérêt.
                   

                • littlewalter littlewalter 1er mars 2011 16:42

                  @ joletaxi


                  Voici quelques liens utiles pour eviter toute polémique, car je laisse les calculs à ceux qui savent les faire, et ce n’est pas l’endroit pour afficher des calculs bricolés :

                  Exemple d’une realisation suivie par l’ademe

                  document essentiel : 

                  Ce dernier rapport est fait sur des maisons aux normes thermiques anciennes : apport solaire de 40 à 62 % !!



                • joletaxi 1er mars 2011 17:39

                  Vous avez raison, ce sont des calculs bricolés qui pêchent par optimisme.


                  Faites une petite recherche sur Google, sur l’ensoleillement suivant les saisons, vous trouverez des chiffres officiels, avec la hauteur du soleil suivant l’heure de la journée,et la puissance disponible .

                  Pour vous donner une petite idée, Monsieur le spécialiste, l’ensoleillement dans le Nord de la France et de la Belgique, pour les derniers mois de novembre ,décembre, janvier, a été au total de 87 heures.,soit moins d’une heure par jour en moyenne !!
                  Même avec les panneaux miracles Clipsol, cela vous fera à tout casser moins de 500 watts par jour, .Autant se chauffer avec de bonnes ampoules 100 watts, en plus au moins on verra clair.
                  Pour faire bonne mesure,je ne saurais trop conseiller la marque Viessmann, des pionniers dans le domaine, qui offrent l’avantage de fournir des solutions où tous les composants sont étudiés et fabriqués par la marque,contrairement aux autres qui se fournissent un peu partout.

                  Relisez bien, Monsieur le donneur de leçon : 87 heures de soleil,à 15 ° sur l’horizon ,et pas nécessairement dans le plan de vos panneaux,sur 3 mois.

                  Vous êtes décidément soit un rigolo, soit un camelot.



                • le poulpe entartré 2 mars 2011 05:10

                  Vous êtes trop dur !

                  Cela étant effectivement, de novembre à janvier c’est un peu mort pour chauffer même en appoint. Par contre en mi-saison ( printemps automne ) cela semble très bien. En été on cherche plutôt la fraicheur donc sans intérêt sauf pour la piscine.

                  Le chf solaire est une bonne idée, bien moins chère que 18000 balles à réaliser. C’est une bonne solution d’apport mais probablement pas La solution (poêle de masse canadien par exemple).


                • le poulpe entartré 2 mars 2011 05:26

                  La bonne réponse est la 2.

                  Bien vu et bien démasqué


                • joletaxi 2 mars 2011 14:51

                  l’auteur nous fait miroiter que l’on pourrait substituer ce mode de chauffage à un chauffage conventionnel.

                  Or on voit bien que ce n’est même pas imaginable.
                  Pour les autres saisons, il est effectivement possible de considérer ce système ,tout est affaire de possibilité d’amortissement.
                  Mais par exemple, pour une personne qui est équipée d’un chauffage conventionnel, l’économie risque d’être dérisoire.
                  Mieux vaut investir dans de l’isolation à tout va.
                  Pour une construction neuve,par expérience ,je sais que même avec une isolation performante,il est impossible d’obtenir une t° convenable par un hiver rigoureux, sans un apport substantiel d’énergie.(un client m’a même fait une procès pour ces raisons)
                  Pour une piscine, c’est LA SOLUTION.


                • charles-edouard charles-edouard 1er mars 2011 08:13

                  un peu chére l’energie solaire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès