Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le flop de la COP 21

Le flop de la COP 21

 Dans des moments difficiles pour notre planète, on attendait de la COP 21 qu’elle prenne des décisions courageuses et visionnaires.

Mais à l’État d’urgence climatique, l’accord de Paris oppose un bricolage constitué de la somme des égoïsmes nationaux, aussi bien en matière de financements que d’objectifs de réduction des émissions…

 

L’accord de Paris intervenu à la fin de la COP 21 est présenté comme un succès par François Hollande et Laurent Fabius mais il sape en réalité les droits des communautés les plus vulnérables de la planète et ne comprend à peu près rien de contraignant qui garantisse un climat sain et vivable pour les générations futures.

Il y a des années, les États-Unis avaient fait du Protocole de Kyoto un accord inefficace. L’histoire se répète malheureusement à Paris, puisque les États-Unis, avec le soutien de l’UE et des autres pays riches, ont veillé à ce que les parties les plus importantes du traité soient dépouillées et édulcorées au point d’en devenir absurdes.

Car il ne faut pas oublier l’essentiel : l’accord de Paris entérine un réchauffement climatique supérieur à 3°C, sans se doter des dispositifs pour revenir sur une trajectoire inférieure à 1,5°C ou même 2°C.

François Hollande souhaitait qu’on se souvienne de la COP 21 comme du moment déclenchant une « révolution climatique ». Par bien des points, l’accord de Paris tranche en faveur des options les plus conservatrices et les moins ambitieuses qui étaient présentes dans le texte de négociation. Il ne valide qu’une une chose positive : les 195 États de la planète sont d’accord pour maintenir un cadre international et multilatéral de gouvernance du climat pour véritablement changer la donne.

L’accord de Paris est-il ambitieux ?

En entérinant des contributions nationales (INDCs) qui conduisent vers un réchauffement supérieur à 3°C, la COP 21 se montre incapable de désamorcer la bombe climatique.

L’objectif d’1,5°C, qui n’est pas un objectif contraignant, ne saurait masquer l’absence d’engagements chiffrés de réduction d’émissions de GES pour les années à venir (art. 2)

Aucune date n’est mentionnée pour le pic des émissions et l’objectif de long terme, attendu pour 2050, ne concerne que la seconde partie du siècle. La formulation de l’objectif de long terme ouvre la porte à l’utilisation massive de techniques inappropriées telles que le stockage et la séquestration du carbone, la compensation carbone et la géo ingéniérie.

Sans feuille de route clairement établie, sans mention des points de passage en 2020 et 2050 fixés par le GIEC pour revenir sur une trajectoire inférieure à 2°C, l’accord de Paris met en danger le simple droit à vivre de nombreuses populations à travers la planète.

L’accord de Paris est-il doté des moyens suffisants ?

Absence des 100 milliards de dollars comme plancher de financement dans l’accord de Paris, plancher renvoyé dans le texte de décision de la COP 21 et donc soumis à de nouveaux arbitrages futurs, sans force contraignante et sans amélioration par rapport à Copenhague.

Manque de transparence et de prévisibilité des financements pour l’après 2020 : aucune mention des termes « nouveaux » et « additionnels » pour évoquer les financements futurs, pas plus que les termes « adéquats » et « prévisibles ».

Après 25 ans de négociation, et alors qu’ils n’ont jamais débloqué les financements nécessaires, les pays riches historiquement responsables du réchauffement climatique tentent ainsi de se dédouaner de leurs responsabilités !

L’accord de Paris fait-il oeuvre de « justice climatique » ?

Suppression des références aux droits humains et des populations indigènes, références renvoyées dans les préambules.

Très net affaiblissement du mécanisme de « Pertes et dommages » puisque tout ce qui concerne les responsabilités juridiques est retiré de cet l’accord. L’affaiblissement du mécanisme de pertes et dommages sonne comme un aveu de culpabilité des pays responsables du dérèglement climatique.

L’accord de Paris est-il universel ?

Les secteurs de l’aviation civile et du transport maritime, près de 10 % des émissions mondiales sont exemptés de tout objectif.

De nombreuses contributions des États, notamment des pays les plus démunis, dépendent de financements additionnels pour mener à bien leur transition énergétique et politiques d’adaptation. Ces financements ne sont pas là et ne sont pas garantis pour le futur. 

L’Accord de Paris ne se donne pas les moyens d’être universel et refuse de s’attaquer à la machine à réchauffer la planète que constitue la globalisation économique et financière.

L’accord de Paris est-il juridiquement contraignant ?

L’accord ne transforme par les INDCs en des engagements contraignants et les mécanismes de révision des engagements sont faiblement contraignants.

Aucun mécanisme de sanction n’est mis en oeuvre pour sanctionner les États qui ne mèneraient pas à bien leurs engagements ou qui refuseraient de revoir à la hausse leur ambition. Alors que les accords de libéralisation du commerce et de l’investissement sanctionnent les pays lorsqu’ils ne respectent pas les règles établies, encore rien de tel en termes de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

L’accord de Paris est-il dynamique ?

Il sera impossible de rajouter dans les années futures tout ce qui n’est pas dans le texte de l’accord de Paris (100 milliards de dollars comme plancher…)

Des inventaires (stocktaking) sont prévus tous les 5 ans, mais la mise en oeuvre des révisions à la hausse reste dépendante de l’interprétation du texte et de la bonne volonté des États.

L’accord de Paris est-il différencié ?

Avec la mise en oeuvre des INDCs, les États ont accepté à Lima une autodifférenciation en matière de réduction d’émissions de GES : chaque pays met sur la table ce qu’il souhaite.

En matière de financements, alors que la Convention cadre prévoit que les pays historiquement les plus émetteurs débloquent les financements nécessaires à l’adaptation et la mitigation des pays qui en ont besoin, les États-Unis et leurs alliés ont essayé de poursuivre leur œuvre de démolition des principes de la Convention.

L’accord de Paris est-il équilibré ?

Aucun mécanisme clairement défini pour faciliter le transfert des technologies, notamment pour lever les barrières à l’accès générées par les droits de propriété intellectuelle.

Possibilité est laissée aux pays, notamment les plus émetteurs, d’utiliser des mécanismes de compensation carbone pour atteindre leurs objectifs, au détriment d’une réduction domestique des émissions.

Maintien de la référence à « la croissance économique » (art. 10)

Ce très pâle accord reflète donc l’impuissance des gouvernements à s’attaquer aux causes réelles des dérèglements climatiques. Rien d’étonnant : l’avidité des multinationales, les énergies fossiles et l’obsession de la croissance sont considérées comme des données intouchables.

Mais il devient urgent que les règles et principes d’organisation de l’économie mondiale et du commerce international soient soumises à l’objectif climatique. Plus que jamais, il convient de multiplier les initiatives et les alternatives venant du terrain pour sauver le climat et développer des modes de vie socialement justes et écologiquement acceptables…

 

Photo Creative commons par Yahoo Images


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 17 décembre 2015 08:54

    En fait, il ne s’agit pas d’un accord, mais d’une déclaration d’intentions. Un accord est un contrat qui comporte des conditions, des contre-partie et des pénalités en cas de défaillance. Dans le texte concerné, non seulement rien n’est contraignant, mais de plus, l’article 28 permet à tous les signataires de se retirer au bout de trois ans, ce qui revient à ne pas signer :


    Article 28 
    «  À l’expiration d’un délai de trois ans à compter de la date d’entrée en vigueur du présent Accord à l’égard d’une Partie, cette Partie peut, à tout moment, le dénoncer par notification écrite adressée au Dépositaire. »

    Dans trois ans, on verra bien qui dénoncera cette déclaration d’intentions.

    • Croa Croa 17 décembre 2015 23:14

      « mais d’une déclaration d’intentions. »
      C’est à dire d’un GROS MENSONGE !  (Si ces gens avaient des intentions ça se saurait. Le gouvernement organisateur, donc celui des Hollande - Valls, ne montre lui même pas du tout l’exemple et même l’exemple du contraire : Course à la croissance, grands projets, etc... )


    • christophe nicolas christophe nicolas 17 décembre 2015 09:23

      Il faut tout de même rappeler que les moyennes des températures de l’atmosphère, là où l’effet de serre est censé produire son effet, ne sont plus en augmentation depuis 20 ans, comme l’a souligné John Christy devant la chambre US contre l’avis des conseillers de la maison blanche.  

       
      Résumons la théorie de d’Henrik Svensmark : l’activité solaire baisse, son champ magnétique baisse, il arrive donc beaucoup d’astroparticules qui fabriquent des nuages qui favorisent l’albédo ce qui fait baisser la température. La quantité est piloté par l’activité du soleil tandis que le champ magnétique terrestre les canalise vers les pôles magnétiques.
       
      La théorie de Svensmark n’est pas prouvée mais c’est une cause externe, c’est donc plus sérieux. Il a un souci de corrélation depuis 2005 parce que le pole nord magnétique bouge et qu’il est idéalement positionné en ce moment sur le pôle géographique. Tout le monde sait que l’air froid est plus sec tandis que la glace libère peu de vapeur d’eau, Jean-Louis Etienne explique bien tout cela sur son site. Le mécanisme de fabrication des nuages est donc ralenti si le pole nord magnétique est juste au dessus du pole géographique donc Henrik Svensmark doit intégrer ce phénomène à son modèle et ça roulera pour lui.

      Dans 10 ans le pole nord magnétique sera en limite de banquise en été du coté de la sibérie, tous les paramètres seront dans le rouge pour un refroidissement, les étés seront pourris surtout du coté Chinois puisque les vents vont vers l’est.
       
      Vue la position géographique des deux pôles et leur évolution, étant donné le phénomène el nino, étant donné l’activité du soleil, voici le bulletin météo planétaire qui n’est pas au mois près à cause de l’inertie et des phénomènes régulateurs :
      • - 2016 : clément
      • - 2017 : frais, 
      • - 2018 -19 : grand frais
      • - 2020 -24 : redoux
      • - 2025 : fin définitive du redoux
      • - 2030 : refroidissement généralisé des étés, début d’une petite ère froide. Après avoir mis COP21 à la poubelle en 2017, il restera 7 ans pour prévoir des stocks alimentaires et un éventuel protocole d’aide alimentaire des pays du sud vers les pays nordiques pour 2030

      • JMBerniolles 18 décembre 2015 09:45

        @christophe nicolas

        En tout cas avev Svenmark on revient à une véritable approche scientifique de la question.

        Ce n’est pas encore tout à fait 20 ans. Depuis 1998 où nous avons eu un El Nino


      • JL JL 17 décembre 2015 09:46

        On remarquera que c’est aux États que l’on demande de s’engager à prendre des mesures pour ne pas polluer alors que ce sont les entreprises qui polluent.


        Cette façon de faire n’est pas une erreur, elle est diabolique, et c’est ce que j’ai essayé d’expliquer dans mon article récent : TAFTA+COP21, le marteau et l’enclume 

        • Croa Croa 17 décembre 2015 23:20

          À JL,
          C’est l’état qui réglemente : Il peut jouer sur les normes, voire interdire. Ce sont bien les états les responsables même si ce sont les entreprises qui ’’polluent’’.
          (Les guillemets c’est parce que la pollution est ici hors sujet puisque nous parlons du climat ; Le gaz carbonique n’est pas polluant.)


        • JL JL 18 décembre 2015 12:35

          @Croa,


           désolé, vous persistez dans l’erreur que je dénonce et que les médias vous enfoncent dans le crâne.

          - Les entreprises sont multinationales : comment voulez vous que les Etats pussent les contraindre avec des normes, autrement qu’en sacrifiant leurs intérêts économiques nationaux ?

          - La pollution est mondiale, comment voulez vous que les Etats puissent y faire quelque chose, vu que leurs surface d’influence ne couvre que quelques millièmes de la surface de la terre, du volume de l’atmosphère ?

          - Est-ce que la France peut contraindre les porte conteneurs qui sont responsables de la majeure partie des rejets de GES et autres saloperies sont immatriculés dans des pays exotiques ? 

          - Est-ce que vous croyez que ces pays qui offrent si généreusement des pavillons de complaisance, vont prendre des mesures qui les ruineraient à coup sûr ?

          Pfff !

        • JL JL 19 décembre 2015 10:41

          @Cassino,


          ne jouez pas les instruits, ce que vous dites ici au sujet des porte-conteneurs, je l’ai déjà dit des dizaines de fois, et depuis des années. Hélas, je sais que c’est une manie récurrente chez vous.

          Interdire aux porte-conteneurs d’user du fioul lourd, avec le TAFTA sera chose impossible. Si les gouvernements avaient eu des velléités de le faire, ils n’auraient pas œuvré pour mettre en oeuvre le TAFTA, alors la volonté politique là-dedans ...

          Enfin, j’attends toujours que vous répondiez à mon accusation circonstanciée d’escroc de la pensée, . En conséquence, veuillez ne pas employer ce ton de fausse camaraderie avec moi.



        • JC_Lavau JC_Lavau 17 décembre 2015 10:41

          Climatique tique tique !

          GIEC et fraude à l’évolution climatique :
          http://deonto-ethics.org/impostures/index.php?board=30.0

          Non, le dioxyde de carbone est incapable de diriger le climat :
          http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558

          La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »
          http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fraude-a-70-des-arbres-menaces-153196

          Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans »
          http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331

          Le GIEC n’est pas sans précédents dans l’histoire de l’humanité
          http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/le-giec-n-est-pas-sans-precedents-153653

          Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs
          http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ces-ruses-pour-compromettre-des-154986

          Lettre ouverte à Michel Rocard
          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-a-michel-rocard-158820
          ...
          http://www.skyfall.fr/?p=1983
          http://www.skyfall.fr/?p=2021
          ...
          Personnellement je préfère l’écrit à l’oral, mais voici la conférence de François Gervais :

          « L’effet de serre remis en cause »
          https://www.youtube.com/watch?v=6XDdfCLY3TI
          ...


          • izarn 17 décembre 2015 18:16

            @JC_Lavau
            COP21=Mensonges et arnaques
            Le climat ne se réchauffe pas et de plus le CO2 dope la végétation et l’agriculture, et lutte contre la famine.
            Les charlatans sniffent des larmes de requin. smiley


          • JMBerniolles 18 décembre 2015 09:48

            @JC_Lavau

            Merci pour tous ces liens et cette mise au point....

            Les sacrifices humains Incas étaient bien destinés à agir sur le climat


          • JC_Lavau JC_Lavau 21 décembre 2015 10:08

            @Cassino On aura tout vu ! Nul en physique, nul en ingénierie, nul en mécanique, nul en thermique, nul en rayonnements, nul en physique de l’atmosphère, nul en sédimentologie et stratigraphie, nul en géochimie, nul en volcanologie, nul en océanographie, nul en chimie des solutions, nul en paléopédologie et en paléoclimatologie, nul en astronomie, nul en physique du Soleil, nul en chimie analytique, etc. c’est une nullité comme « Cassino » qui pose à l’arbitre des élégances en matière scientifique !


          • JC_Lavau JC_Lavau 21 décembre 2015 16:03

            @Cassino. Toujours plus nul ! Voilà sa devise.

            A l’étudiant paresseux, on rappelle que les manuels de cours, il ne suffit pas de s’asseoir dessus et d’attendre que ça monte par osmose.
            Mais Cassino, c’est mieux encore : il lui suffit de ne jamais se rendre dans une librairie ni dans une B.U. pour réussir à aspirer le contenu des livres, des rapports et des articles, sans même les ouvrir, et sans même savoir qu’ils existent.
            La science infuse, c’est une tare que tu tiens de ton papa, de ta maman, ou des deux ? De l’imam ou du curé ?


          • Phoébée 17 décembre 2015 10:56

            Oui, le changement climatique, un beau pléonasme.


            • Croa Croa 17 décembre 2015 23:22

              Tu peux changer de robe, Phoébée, sans que cela ait le moindre effet sur le climat smiley


            • Daniel Roux Daniel Roux 17 décembre 2015 13:01

              Il paraît que seuls les espèces qui s’adaptent survivent. Hélas, les consciences des hommes évoluent plus lentement que le climat qu’ils dérèglent.

              Un accord qui n’est pas contraignant n’engage personne en réalité. Sur la base de la bonne volonté et du volontariat... Ah ! Ah !..

              Les comiques arrêteront de faire de la politique quand les politiciens arrêteront de nous faire rire.

              En attendant, quelques milliards de pauvres et de malchanceux vont griller ou tenter de migrer.

              La communication remplace l’information. Les financiers remplacent les journalistes. Le mensonge remplace la vérité qui dérange.

              Que dit madame météo ? Bonne nouvelle ! Le week-end sera doux. Les températures sont 7° au-dessus des normales et il ne pleuvra pas.

              Comme quoi, l’inconscience des uns.. font le malheur des autres.


              • JMBerniolles 17 décembre 2015 13:47

                Retrouver ce discours formaté à la Une est assez terrible....

                D’entrée nous avons droit à cette antienne : « sauvons la planète » qui est profondément ridicule et etrange puisque d’habitude ce genre de tâche, si l’on peut dire, est réservé à l’intervention divine.

                S’il y a une évidence c’est bien que notre planète survivra à l’humanité.

                Après comme dans ce genre de discours on jongle avec des degrés sans rien comprendre....

                Dans la mesure où le réchauffement des années 70 à 1998 a été de 0.6 degré c d’ailleurs très inégalement repartis entre hémisphère Nord et Sud, une augmentation de 2 degré c de la température moyenne à la surface du globe est absolument énorme. Faire avaler y compris à des scientifiques que cela serait du à un augmentation de l’ordre de 200 ppm de la concentration atmosphérique en CO2 équivalent est incroyable.

                Dépuis 1998 contrairement aux prévisions du Giec cette température moyenne est plutôt sur un palier malgré des El Nino....

                Mais dans ce monde orwellien il est fondamental de culpabiliser les gens.


                • rotule 17 décembre 2015 18:26

                  @JMBerniolles
                  On peut douter de tout.
                  Et même penser qu’extraire autant de carbone fossile, pour l’injecter dans la fine couche de la biosphère est complètement anodin. Mais celui qui pense ça est ou bien un travailleur de l’industrie du pétrole ou un abruti.
                  Vu les quantités, vu le cumul depuis le début de l’ére industrielle, vu le pourcentage du stock connu de carbone fossile déjà consommé (et le temps que ça a mis à se constituer), il y a de bonnes raisons d’être prudent et de diminuer ce rythme de consommation. Simplement pour en laisser à vos petits enfants, si les chiffres et les données scientifiques vous rebutent (ou si vous travaillez dans l’industrie du pétrole).
                  Maintenant oui, essayer de faire porter la responsabilité sur les citoyens quand les responsables politiques démissionnent ou sont compromis dans les magouilles, oui, c’est vil.


                • JMBerniolles 17 décembre 2015 21:32

                  @rotule

                  Si au lieu de m’opposer un baratin convenu vous avanciez des chiffres.

                  Le Giec prétend que si la concentration en CO2 équivalent dans l’ atmosphère passe de 400 ppm à 550 ppm l’augmentation de la température moyenne à la surface du globe va augmenter de plus de 2 degré celsius ce qui est absolument énorme.

                  Le CO2 équivalent, par son effet de serre propre, est à des années lumières de ce résultat.

                  Il faut passer par des modèles pour mettre en évidence et chiffrer la contre réaction de la vapeur d’eau.

                  Ces modèles de la fin du XXeme siècle se sont avérés faux. Ce que l’on cache aux gens comme beaucoup d’autres choses.

                  Et comme il est dit plus haut il n’y a plus de rechauffement notable depuis presque 20 ans. Hors El Nino qui provoque environ + 0.2 degré c, comme en 2010....


                • baldis30 17 décembre 2015 22:06

                  @rotule
                  bonsoir,

                  et les émissions de CO2 de deux des plus actifs volcans de la planète on les arrête comment ? Etna et Hawaï .... !

                  je veux bien tenter une démarche auprès d’Héphaïstos ( pseudonyme Vulcain) mais je n’ai pas de mandat de l’ONU.... smiley

                  Comme par hasard où sont faites les mesures ... outre les villes dont on sait comment elles sont polluées et pièges à chaleur. Et dans les villes les zones aéroportuaires.....


                • Croa Croa 17 décembre 2015 23:30

                  À rotule
                  En ce qui concerne JMBerniolles j’opterais pour la seconde hypothèse : C’est un abruti.
                  *
                  Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre et pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir c’est bien connu. Le problème c’est que le changement climatique se voit maintenant à l’œil nu et ça, ça fait peur ! 


                • JMBerniolles 18 décembre 2015 09:40

                  @croa

                  Effectivement si vous voyez à l’oeil nu l’évolution de la température moyenne du globe terrestre y rien à ajouter


                • jipebe29 jipebe29 18 décembre 2015 17:08

                  @rotule
                  Je n’accorde aucun crédit au SPM, résumé pour les décideurs, mis au point avec les représentants des gouvernements, diplomates et fonctionnaires, donc sans aucune valeur scientifique. Or, ce SPM est le seul à être diffusé urbi et orbi, et il sert de référence aux politiques. Si vous prenez la peine de lire le volumineux rapport AR5-WG1 (groupe scientifique), vous verrez qu’il est plus mesuré, tient compte des incertitudes et de notre ignorance du fonctionnement global du climat. Page 471, figure 6.1, le bilan des émissions de CO2 montre que la part du CO2 anthropique est d’environ 4 à 5%, compte tenu des incertitudes. Ce chifffre est cohérent avec l’analyse isotopique (5%). Voici cette figure : http://imagesia.com/echanges-co2_10hg0


                • jipebe29 jipebe29 18 décembre 2015 17:11

                  @rotule

                  Le temps de résidence du CO2, quelle que soit son origine, est en moyenne pondérée, selon 36 publications scientifiques, de 8,8 ans. Mais le GIEC a décidé que le TR du CO2 anthropique est de 100 ans, alors qu’il n’y a aucun marqueur spécifique, et que cette décision « idéologique » viole les lois de la Nature (et les procédures du GIEC). C’est de la triche. http://imagesia.com/temps-de-residence-du-co2_10hh5


                • JC_Lavau JC_Lavau 19 décembre 2015 00:09

                  @rotule. « ou un abruti ». Tiens ? Un raisonnement par insultes.
                  Voir cet appel au meurtre des incroyants, par les mêmes financiers qui ont corrompu tes chefs :
                  http://reseauinternational.net/vous-doutez-du-rechauffement-climatique-vous-aurez-votre-tete-de-criminel-placardee-sur-une-affiche-dans-les-rues-de-paris/


                • JMBerniolles 19 décembre 2015 08:31

                  @JC_Lavau

                  Merci pour ce lien Je ne connaissais pas Chris Horner...


                • Homme de Boutx Homme de Boutx 29 décembre 2015 19:04

                  « 
                  @JMBerniolles
                   »Il faut passer par des modèles pour mettre en évidence et chiffrer la contre réaction de la vapeur d’eau."

                  Réfléchissez un tout petit peu : 2 °C, c’est 12 % de vapeur d’eau supplémentaire à 15°C de moyenne, c’est aussi 12 % de l’effet de serre de la vapeur d’eau qui est largement prédominent.

                  De plus, le véritable effet de serre actuel n’est que de 10 ° C et pas 28°C annoncé par les réchauffistes (dans ce cas, les 12% de l’effet de serre de la vapeur d’eau conduirait à 3,4 °C et donc 20 % de vapeur d’eau supplémentaire, 20% de l’effet de serre de la vapeur d’eau qui conduirait à 5,6 °C, etc, comme qui dirait pas très stable la fable de l’effet de serre du CO2.

                  Mais au fait, savez-vous que l"homme taupe" déterre chaque années de quoi :

                  - réchauffer l’atmosphère de la planète de 0,2 °C/an, alors qu’elle n’a réchauffé que de 0,6°C en un siècle,

                  ou

                  - augmenter son taux d’humidité de 2 %/an à température constante,

                  ou

                  - réchauffer le sol de 0,2°C/an sur 1 mètre de profondeur

                  ou même

                  - faire fondre 1200 milliards de tonnes de glaciers, aussi à température constante, lorsque seulement 300 milliards de tonnes de glaciers disparaissent à l’année.

                  Si on compte bien, tous les kWh consommés par nos parents et grands
                  parents sont encore là ! C’est le bon sens de la planète qui conserve tout son patrimoine, quelque soit les prédateurs qui l’habite !


                • JC_Lavau JC_Lavau 30 décembre 2015 10:59

                  @Homme de Boutx. C’est toujours un défi : faire plus Foulx que l’homme de bou.
                  Il ne s’est pas encore aperçu que les nuages et les brouillards, ça existe.
                  Ça se passe comme ça tous les jours sur Agoravox...


                • astus astus 17 décembre 2015 15:19

                  Le climat a toujours eu pour caractéristique de changer constamment depuis toujours. Durant l’hiver 1788 la Seine est resté gelée deux mois durant, et les mauvaise récoltes suivantes furent une des causes de la Révolution Française. En revanche les Vikings ont bénéficié au Moyen Âge de températures très chaudes pour découvrir le Groenland (le vert pays). 

                  Je ne nie pas qu’actuellement la température moyenne semble en hausse sur une grande partie de la planète mais penser que l’on peut réguler celle-ci comme si l’on agissait sur le thermostat de son radiateur pour faire varier celle-ci de quelques degrés n’est qu’une croyance, qui comme toutes les croyances, religieuses ou scientifiques, est fausse. 

                  • baldis30 17 décembre 2015 22:11

                    @astus
                    bonsoir,

                    et j’abonde dans ce sens sur la variabilité solaire, réelle mais relativement faible dans le visible par rapport à ce qu’elle est dans deux domaines : l’IR et le domaine X / gamma. le rapport de variation dans ces deux domaines dont il faut tenir compte varie bien plus par rapport au visible ....

                    En particulier ce sont les études de sédimentologie qui ont bien mis cela en évidence par les concentrations en C14 et en Be 10. Certes ce n’est pas la validation de la théorie de Svensmark , mais ce sont des données qui vont exactement dans le sens qu’il a proposé. Il n’y a surtout pas contradiction .


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 17 décembre 2015 15:58

                    La France a fait marché le monde, les milliardaires apatrides qui gèrent l’Empire financier mondial se réjouissent mais et les populaces payeront les conséquences des crises nationales et de la crise mondiale !


                    La pollution des esprits et de la Nature a de l’avenir !

                    • Homme de Boutx Homme de Boutx 17 décembre 2015 23:55

                      « à s’attaquer aux causes réelles des dérèglements climatiques. »

                      et lorsqu’on apprend que l’électricité produite avec un rendement de 25 % va être favorisée par rapport aux autres énergies primaire, c’est à croire qu’ils ne comprennent rien ! ou alors la mafia est au pouvoir !


                      • jipebe29 jipebe29 18 décembre 2015 17:23

                        @Homme de Boutx

                        Plus précisément, le facteur de charge de l’éolien est de 21% et celui du solaire de 13%. Et les EnR sont intermittentes, donc incapables de gérer en temps réel les fluctuations de la demande.

                      • jipebe29 jipebe29 20 décembre 2015 10:42

                        @Cassino

                        Mes chiffres proviennent du rapport RTE 2014. Le calcul est le suivant : 
                        facteur de charge=production réelle en TWh/puissance installée x365jx24h
                        Par ailleurs, n’oubliez pas que la puissance instantanée est fonction de la vitesse du vent. 

                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 29 décembre 2015 18:43

                        @jipebe29
                        je parle rendement et pas facteur de charge !
                        3 centrales nucléaires, c’est 1 milliard de taxe par an : on préfère de loin faire fonctionner 4 centrales là où une suffirait et les solutions pour gaspiller l’énergie sont « données » aux contribuables énergétiques !


                      • JC_Lavau JC_Lavau 30 décembre 2015 11:03

                        @Homme de Boutx. Ah les Zautres, c’est tous des cons...


                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 2 janvier 23:20

                        @JC_Lavau
                        A vous lire, on ne comprend pas votre manque de vocabulaire dans vos commentaires manifestement dictés par areva ou autres nucléopathes !


                      • julien Le Tyrant 18 décembre 2015 09:24

                        Bonjour, Je vous propose 3 petites vidéos pour réagir à cette Cop 21 : https://youtu.be/vIdBFci8ZTE https://youtu.be/TyYa3Zw0htg https://youtu.be/35oWaD_wGbk Autoproduites, évidemment engagées


                        • SamAgora95 SamAgora95 18 décembre 2015 09:40

                          Vous ne voyez pas que cette histoire de changement climatique qui serait du en grande partie à l’activité humaine est une fumisterie, un mensonge, une palissade, destinée principalement à masquer la pénurie imminente de pétrole et au passage à drainer la manne financière générée par la décroissance forcée par manque de carburant vers une élite qui n’a pas l’intention de subir cette pénurie. Cela dit hors mis l’utilisation qu’ils feront de cette argent, l’intention est louable, puisqu’elle est destinée à dégonfler un mouvement de panique qui ramènerait le prix du pétrole à 300 € le baril d’ici 10 ans, ce qui signifierait la fin brutal de la civilisation.


                          La preuve :

                          Climat :
                          1 - Les changements climatiques ont toujours eu lieu dans l’histoire de la Terre.
                          2 - La part de l’activité solaire dans ces changements est bien plus important que la respiration de l’animal appelé humanité.
                          3 - Ces variations se produisent sur des centaines d’années, des micro variations peuvent avoirs lieu sans pour autant signifier quoi que ce soit sur le long terme.

                          Carbone :
                          1 - La chine construit une centrale à charbon par semaine.
                          2 - l’Allemagne abandonne le nucléaire au profit du charbon.
                          3 - Les énergies renouvelables ne sont pas favorisées, par maque de décision politiques.
                          4 - Seul le pétrole semble être la cible de nos politiques, alors qu’il ne représentera pas la principale source d’émission de CO2.

                          Par conséquent, il est évident que le but de nos gouvernements n’est pas la réduction des émissions des gaz à effet de serre mais bien la réduction de la consommation de pétrole, le climat n’étant qu’un moyen pour aboutir à cet objectif.


                          • Homme de Boutx Homme de Boutx 2 janvier 23:45

                            @SamAgora95
                            si vous essayez de démontrer que l’effet de serre du co2 est bidon, c’est fait.
                            Par contre, la plus forte progression de température à été observée simultanément au développement du parc nucléaire mondial tendant à prouver que c’est plus la vapeur qui provoque ce réchauffement et la chaleur :

                            Avec le nucléaire, c’est 1 kwh dans votre salon pour 4 kWh dans la nature

                            Il est à espérer que les centrales à charbon fonctionnent en cogénération avec récupération de chaleur des turbines, ce que l’on ne peut évidemment faire avec le nucléaire dont personne ne veut, même en périphérie des villes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès