Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le GFN, ce « convoi » pas...

Le GFN, ce « convoi » pas...

Le 19 juin 2012, un convoi nucléaire a tenté de traverser, le plus discrètement possible, une partie de la France, prouvant une fois de plus que la transparence n’est pas de mise au pays du nucléaire. Heureusement une organisation citoyenne, Next-Up, a vendu la mèche.

Ce n’est pas la première fois que des convois nucléaires traversent le pays, et il a fallu enquêter pour découvrir ce qui était transporté.

Comme l’explique l’un des responsables de Next-Up, dans la majorité des villes traversées, ni le maire, ni la police municipale n’ont été avertis, afin d’éviter d’éventuelles fuites. lien

Ce convoi exceptionnel appelé GFN (go fast nucléaire) n’est pourtant pas une première, mais on peut s’interroger sur le choix de circuler en plein jour avec un tel convoi exceptionnel, traversant, comme ça vient d’être le cas des agglomérations ou des boulevards dits « de ceinture », provoquant d’importants bouchons, et surtout mettant la population en danger, en cas d’accident.

Long d’environ 200 mètres, d’un poids de 232 tonnes, hors gabarit, occupant toute la largeur de la route, pour un seul container transporté, le convoi consistait en une douzaine de véhicules, estampillés EDF, accompagnés de véhicules de gendarmerie, dont certains était banalisés, l’un d’entre eux diffusant un message pour le moins curieux : « interdiction de photographier, veuillez apporter vos cartes mémoire  ».

Durant le parcours, il y eut quelques problèmes, puisque à certains endroits le tracteur, et le pousseur, n’avaient pas assez de puissance pour passer la pente de la route, et le convoi fut bloqué quelques temps dans la montée nord du Pont des Allobroges à Romans.

Interrogée par Claude Cassé, conseiller municipal, membre de la CLI (commission locale d’information), et de SDN, (sortir du nucléaire), Elodie Dufour, chargée de communication EDF, a donné quelques détails sur ce convoi exceptionnel : il s’agissait en fait du transport d’un couvercle de cuve de réacteur, provenant probablement de la centrale nucléaire du Tricastin.

Il pèse 100 tonnes et « l’emballage bleu » qui était censé l’isoler pesait 34 tonnes.

La radioactivité mesurée à plus de 6 mètres du container par Next Up, était relativement minime, mais que ce serait-il passé en cas d’accident, puisque le convoi a traversé de nombreuses communes.

Il consistait à transporter un énorme cylindre bleu, en acier, avec la mention « 64 400 méga becquerels  ». photo

Le produit radioactif émis serait du cobalt 60, lequel émet un rayonnement gamma et beta, et il était à destination provisoire de la centrale nucléaire de Bugey pour être acheminé plus tard au centre de déchets de l’Aube implanté sur les communes de Soulaines, Dhuys, Epothémont et La Ville-aux-Bois, géré par l’ANDRA (agence nationale de gestion des déchets radioactifs).

Le cobalt 60 a une demi vie (ou période) de 5,2714 ans, perdant donc la moitié de sa radioactivité au bout d’un peu plus de 5 ans. lien

Pour revenir à la centrale nucléaire de Bugey, l'une des plus vieilles de France, il faut savoir qu’est prévu sur ce site, une installation de conditionnement et d’entreposage de déchets activés (ICEDA), c’est à dire une poubelle de déchets nucléaire, projet qui vient d’être suspendu suite à l’annulation du permis de construire, le 6 janvier 2012, par le Tribunal administratif de Lyon, confirmé en appel le 19 juin 2012, (lien) et une révision du PLU (plan local d’urbanisme) est prévue afin de permettre à EDF de déposer un nouveau permis de construire. lien

C’est en octobre 2005 que fut déposé la demande d’autorisation pour la création de cette structure, suivie par 2 décrets l’un autorisant de procéder au démantèlement de « Bugey 1 », l’autre autorisant la création d’ICEDA, le permis de construire ayant été délivré le 22 février 2010.

Cette installation devait accueillir 500 tonnes de déchets nucléaires, issus de 9 réacteurs français en cours de démantèlement. lien

Cet épisode scabreux remet au devant de la scène le problème des déchets nucléaires.

L’enfouissement de ces déchets, prévu à Bure, est inacceptable, si l’on tient compte que certains de ces déchets ont une période (demi-vie) de plus de 24 000 ans, et qu’il serait irresponsable d’enterrer dans des containers, aussi sécurisés soient-ils, ces déchets dangereux, si l’on veut garantir la sécurité des générations futures. lien

En effet, comment préjuger de l’état de conservation de ces containers en béton au bout de100 000 ans ?

C’est aussi beaucoup d’argent investi en vain, puisque le projet d’enfouissement à Bure est passé en quelques années de 15 à 35 milliards d’euros. lien

Il n’y a guère de solutions pour découvrir les éventuelles fuites radioactives une fois qu'ils seraient enfouis et de surprenants scientifiques, comme Françoise Bastide et Paolo Fabbri, ont imaginé en 1990, l’élevage de chats radiosensibles, marqués génétiquement, qui se coloreraient au contact des rayons radioactifs. lien

Et quid de la tentation d’éventuels terroristes qui en pillant un site, voleraient du plutonium pour commettre des attentats comme l’imagine Marcos Buser ? lien

Le 21 juin 2012, en Suède, une tentative d’attentat a été déjouée, menaçant la centrale nucléaire de Ringhals. lien

Nous sommes donc aujourd’hui sans solution pour gérer les 672 000 tonnes de déchets dangereux français et ceux qui imaginent naïvement les envoyer dans l’espace devraient y réfléchir à 2 fois.

D’après l’ANDRA, à la fin de l’année 2007, il existait déjà en France 1 153 000 m3 de déchets radioactifs dont seulement 824 609 m3 ( lien) ont été éparpillés sur 1121 sites. lien

Une fusée Ariane 5 ne peut en envoyer en orbite plus de 10 tonnes, et sachant que chaque vol coute  160 millions d’euros, malgré la baisse des couts, (lien) il faudrait envisager de payer plus de 10 000 milliards d’euros pour se débarrasser des déchets les plus dangereux.

Et puis comment garantir que l’un des 67 000 vols ne provoque pas un accident, faisant retomber sur la planète 10 tonnes de déchets dangereux ?

La solution tentée à Creys-Malville d’utiliser les déchets nucléaires pour produire de l’énergie, s’est soldée par un cuisant échec coutant en fin de compte près de 20 milliards d’euros. lien

Le nucléaire n’est donc pas la bonne réponse au défi énergétique qui nous est lancé, et au moment ou les énergies fossiles voient leur stock entamer leur décroissance, il serait temps de se tourner définitivement vers les énergies propres et renouvelables, afin de se mettre au diapason de la majorité des états européens.

En attendant, les convois de déchets de combustibles irradiés se multiplient, et le 21 juin, un nouveau convoi ferroviaire de déchets est arrivé dans la Manche, à Valognes afin d’être acheminé par la route vers le site de stockage de La Hague.

Provenant des Pays Bas, Il comportait près de 7 tonnes de combustible irradié, et fait partie de l’un des 750 transports nucléaires organisés tous les ans par AREVA. lien

Ces convois transportent des produits hautement radioactifs, et on a mesuré à proximité des trains des taux de radioactivité élevés.

Yannick Rousselet, chargé de la campagne contre le nucléaire de Greenpeace France affirme que certains taux mesuré à 30 mètres des containers vitrifiés sont de 100 à 1000 fois supérieurs à la moyenne, mettant an danger la santé des populations, même si AREVA affirme que ces taux sont 24 fois inférieurs au seuil normal. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « la cravate est un accessoire qui permet d’indiquer la direction du cerveau de l’homme  ».

L’image illustrant l’article provient de next-up.org

Merci aux internautes de leur aide efficace

Olivier Cabanel

Infos diverses : le 13 octobre 2012, des « marches des réfugiés », convergentes quittant le site de Bugey se rendront en deux jours en plein cœur de Lyon balisant leur parcours par des panneaux « zone d’exclusion »..

Du 7 au 11 juillet 2012, à Notre Dame de Landes, des citoyens et associations échangeront sur le thème des « grands projets inutiles ».lien

Il y a encore beaucoup d’actions prévues tout au long de l’été, comme par exemple les rencontres de La Feclaz,en Savoie (17-19 aout 2012) et la liste est sur ce lien.


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • Laurent C. 22 juin 2012 10:44

    « couvercle de cuve de réacteur »
    Une question simple : pourquoi on déplace ainsi une telle pièce ? S’il elle est irradiée, c’est qu’elle a été utilisée et qu’elle doit être changée.
    Pourquoi elle n’est pas découpée sur place en lots plus adaptés ??
    Cela ne présage pas du bon pour les démantèlements futurs.

    GFN pour go fast. Sans commentaires


    • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2012 11:34

      Laurent

      bien évidemment, elle a été irradiée, et on peut s’interroger sur le fait de la transporter entière, provoquant les bouchons que l’on sait,
      il est possible qu’il était compliqué de la découper sur place, vu le taux de radioactivité qu’elle devait dégager...
      mais alors, comment vont-ils faire ?
      il faudra bien la découper un jour ou l’autre ?
      et comme vous le dites fort justement, ça ne présage rien de bon pour la suite.
      merci de votre commentaire

    • Deli 22 juin 2012 11:45

      Bonjour Olivier et merci pour cette new que j’ignorais.

      Les questions de Laurent étant tès pertinantes j’en attendais vos réponses avec impatiente.

      Mais la principale « Le pourquoi » reste en suspens, je suppose que c’est faute d’information...

       

      Mais encore merci.


    • kriké 22 juin 2012 11:05

       Salut Olivier
      quoi faire de toutes ces cochonneries
      On oublie aussi les jouets inutiles de nos militaires.
      Le démantèlement des bâtiments à propulsion nucléaire (source officielle)

      Le démantèlement de niveau III

      Tous les matériaux et équipements nucléaires sont enlevés, l’installation est entièrement découpée et conditionnée en fûts de déchets pour l’ANDRA. Ces travaux devront être effectués sur site dans une infrastructure spécifique permettant de démanteler complètement la tranche réacteur.

      Le CEA est chargé des études de faisabilité de cette phase. Un premier examen a déjà permis de décrire les hypothèses sur les états de déclassement et les critères de choix des scénarios envisagés pour les opérations à réaliser sur les chaufferies pour passer du niveau II au niveau III de démantèlement.

      La poursuite de ces études permettra de valider la durée d’entreposage de la tranche réacteur ainsi que la compatibilité avec les contraintes de transport et les critères d’acceptabilité de l’ANDRA dans le cadre d’un stockage définitif des colis.

      faisabilité, études ,permettra On est ou là..... ?????????

       A VOIR OU télécharger

      Déchets, le cauchemar du nucléaire (1h37)ps : ouvrir dans une autre fenêtre ou onglet (clik droit sur le lien)

      comme d’habitude
      La France exportait 13 % de son uranium de retraitement en Russie (soit 108 tonnes par an)
      DEMANTELEMENT DU PORTE-AVIONS « CLEMENCEAU »
      Le paquebot France découpé en Inde


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2012 11:36

        kriké

        en effet, on découvre l’état d’impréparation des instances nucléaires, face au démantèlement !
        ce sont vraiment des apprentis sorciers, et notre sort est entre leurs mains.
        merci des liens et du commentaire.


      • epapel epapel 25 juin 2012 23:49

        A tout prendre, il vaut mieux être dans les leurs que dans les vôtres car vous avez des côtés Robespierre et Saint Just inquiétants.


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 juin 2012 06:38

        epapel

        pourquoi vous obstiner ?
        sans excuses de votre part, vos commentaires sont systématiquement repliés,
        et vous le savez bien.

      • colza 22 juin 2012 11:06

        La dernière fois où je me suis trouvé face à une interdiction de photographier, c’était en Grèce, du temps des colonels...
        Serions-nous devenus, sans nous en rendre compte, une dictature ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2012 11:38

          colza

          faudrait que not’ bon président y mette bon ordre !
          c’est effectivement inquiétant.
           smiley

        • Julien Julien 22 juin 2012 13:43

          Détrompez-vous : vous n’avez pas le droit de photographier les centrales nucléaires, même de loin.


          Mon oncle, qui fait de la photographie amateur, aime photographier les pylônes, les vieux bâtiments, etc., car il aime trouver des arrangements inédits dans des objets a priori banals.

          Il y a quelque temps, il a photographié les tours de refroidissement d’une centrale nucléaire, à partir d’un parking public situé à proximité de la centrale. Probablement filmé par des caméras à son insu, quelque minutes plus tard arrivent des flics avec la sirène, et des employés de la centrale. Papiers d’identité, etc. Puis on lui a demandé de supprimer les photos de sa carte. Mon oncle les a fait poireauter : « Elle est belle, cette photo, vous trouvez pas ? Vous croyez pas que je peux la garder ». Et le flic de répondre : « Je ne suis pas un bisounour, supprimez-moi tout ça ». Ça a duré 10 ou 15 minutes. Puis ils sont repartis.
          Seulement, il a pu récupérer toutes ses photos (si je me souviens bien, il les avait simplement « mis à la corbeille » sur son appareil).

          Ces imbéciles finis du nucléaire croient être à la pointe, alors que leur technologie est primitive au possible. On peut les filmer, leurs tas de merde ; après on peut imprimer les photos et se torcher avec.
          Nos très probables visiteurs extraterrestres doivent bien rigoler.

        • nicolas_d nicolas_d 22 juin 2012 14:56

          « Serions-nous devenus, sans nous en rendre compte, une dictature ? »
          Qu’est ce qui peut vous faire croire que nous soyons dans autre chose qu’une dictature ? smiley


        • Ruut Ruut 23 juin 2012 14:04

          Cela fait longtemps (+ de 30 ans) que la France n’est plus une Démocratie au sens pure du terme.
          C’est au mieux une Médiacratie voir une Oligarchie.
          Cela fait longtemps que le peuple n’as plus son mot a dire ni les moyens de s’exprimer avec poids.


        • Blartex 23 juin 2012 14:04

          Connaîtriez des démocraties colza ?
          Pourriez-vous citer un pays ?

          Je préconise de remplacer le mot « dictature » par le mot « dictatune ».
          Et le mot « démocratie », on supprime du dico.


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 juin 2012 17:01

          blartex

          bien trouvé !
          dictatune
          je pense que je vais l’utiliser sous peu.
          des droits d’auteur ?
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 23 juin 2012 17:03

          ruut

          il est vrai que quand on réalise le nombre de voix qu’il faudrait obtenir pour faire aboutir une pétition ! et si l’on compare à d’autres pays européens, notre pays n’est plus depuis longtemps une vrai démocratie.

        • olivier cabanel olivier cabanel 23 juin 2012 17:04

          julie,

          je partage complètement et remercie.

        • vince733 22 juin 2012 11:11

          @Olivier Cabanel
          Merci à vous et à Next-Up pour toutes ces informations.
          Toujours aussi incroyable que les français ne soient pas consultés sur une question aussi fondamentale que le nucléaire, et que tout se passe en catimini !!! J’adore le « interdiction de photographier, veuillez apporter vos cartes mémoire ».
          Et ces solutions pour se débarrasser des déchets, toutes plus farfelues et folles les unes que les autres ... Je me souviens d’une discussion il y a presque 25 ans avec un cadre haut placé du CEA, me disant très doctement au sujet du retraitement des déchets : « Ne t’inquiètes pas, au rythme où va la recherche, dans 50 maximum on aura trouvé le moyen de transmuter les déchets ». Sans commentaire.

          Et pendant ce temps, à Fukushima, la situation est de plus en plus dramatique.

          Et pendant ce temps, dans le bordelais, les viticulteurs vendant de bons « produits du terroir », traitent quotidiennement leurs vignes comme des cochons depuis 3 semaines avec de bons produits « big chimie » ... sous ma fenêtre, pendant que je rédige ce message ...

          Désespérant.


          • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2012 11:39

            vince,

            je partage totalement et remercie.
             smiley

          • 1871-paris 1875-Paris 22 juin 2012 13:29

            Ce cadre du CEA à eu la vanité de croire en sa technologie, mais il ne prenait pas en compte les turpidude politique... ( je pense qu’il pensait à superphenix et son mode de surgeneration)

            Maintenant sur le papier c’est impeccable comme fonctionnement... Sur le papier, après le passage de financier par exemple (ex proglio)... Ont prend vite peur !

          • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2012 13:56

            1875

            si vous pouviez développer,
            avec des preuves pour étayer ?
            dans l’attente...

          • kriké 22 juin 2012 11:46

            Kychtym : le premier Tchernobyl
            La catastrophe de Kychtym est une contamination radioactive qui s’est produite le 29 septembre 1957 au complexe nucléaire Maïak, une usine de retraitement de combustible nucléaire située près de la ville d’Ozyorsk en Union soviétique, dans l’actuelle Russie.
            Mesurée comme niveau 6 sur l’échelle internationale INES des événements nucléaires, c’est, avec la catastrophe de Tchernobyl et les accidents nucléaires de Fukushima, l’un des plus grave accident nucléaire jamais connu.


            • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2012 11:50

              kriké

              merci de cette piqûre de rappel,
              on oublie en effet souvent ce terrible accident.
              à+

            • kriké 22 juin 2012 11:54

              c’était une cuve de déchets hautement radioactif qui a explosée par manque de refroidissent...

              Picine N° 4 pas de souci ????????????????...


              • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2012 13:41

                kriké

                pas une cuve de réacteur ?
                si tu as des liens ?


              • kriké 22 juin 2012 14:28

                c’était un dépôts de 60 réservoirs souterrains (de 250 m3 chacun en acier inoxydable)
                Les réservoirs étaient refroidis en permanence grâce à une circulation d’eau à l’intérieur des fosses.
                Avec les matières radioactive il y avait du nitrate d’ammonium,ça à surchauffé et boum...
                donc en fait c’est une explosion chimique.

                je répond moi même à ma question .. smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 23 juin 2012 05:39

                kriké

                merci de cette info qui complète parfaitement l’article.
                à+

              • kriké 22 juin 2012 11:57

                Kychtym 200 morts sur le coup et 270 000 exposé aux radiations.


                • lavabo 22 juin 2012 12:06

                  On n’a pas de nouvelles du corium fouisseur ??? sacrees enclumes smiley smiley


                  • sylvie 22 juin 2012 12:10

                    brutttti 


                  • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2012 13:44

                    lavabo

                    venir jouer les troubles fêtes (pas sur que le terme « fête » soit approprié), ne sert qu’a agiter des écrans de fumée.
                    depuis le temps, on vous connait bien, ça ne sert pas à grand chose.
                    vous connaissez la phrase de frédéric dard ?
                    au sujet de ceux qui font perdre le temps des autres ?
                    sinon, je vous donne le lien pour que vous compreniez de quoi il s’agit.
                    -)

                  • olivier cabanel olivier cabanel 22 juin 2012 13:54

                    Sylvie

                    court mais efficace.
                     smiley

                  • kriké 22 juin 2012 14:09

                    Le lavabo et le pistolet sont les meilleurs amis de l’incontinent . smiley


                  • Pyrathome Pyrathome 22 juin 2012 15:40

                    Les délires de lavabo, on s’en lave les mains...... smiley


                  • BOBW BOBW 22 juin 2012 20:43

                    « on s’en lave les mains...... »
                    Et le reste ... smiley


                  • Blartex 23 juin 2012 14:13

                    « Le lavabo et le pistolet sont les meilleurs amis de l’incontinent . »

                    Et le fusil le meilleur ami de l’impuissant !


                  • Blartex 23 juin 2012 14:30

                    « Et le fusil le meilleur ami de l’impuissant ! »

                    Pas un chasseur qui moinse ?


                  • gaijin gaijin 22 juin 2012 12:36

                    rassurez moi
                    c’est des ingénieurs qui ont calculé la puissance nécessaire a transbahuter le truc ?
                    parce que si c’est le cas il ont un bel avenir devant eux
                    ( même que ça s’appelle un avenir radieuxactif )
                    http://www.youtube.com/watch?v=ugWKw-cvxHA

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès