Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le Grenelle de l’environnement trop focalisé sur les outils (...)

Le Grenelle de l’environnement trop focalisé sur les outils économiques nationaux

La défense de l’environnement passe par une modification des outils économiques internationaux

Réponse à "Evaluer l’impact environnemental des outils économiques existants"

Il me semble que malheureusement les outils économiques visés sont par trop focalisés sur les politiques nationales, or la problématique environnementale est à appréhender au niveau mondial, en raison de notre interdépendance. Les externalités négatives induites par une activité économique qui ne prend pas suffisamment en compte l’impact environnemental nous touchent tous. L’exemple le plus flagrant en la matière est bien sûr le réchauffement climatique.

Notre économie est basée sur les flux. L’OMC a pour but de favoriser les échanges internationaux de produits et de services : un Etat membre de l’OMC ne peut refuser les produits en provenance d’un autre Etat membre. La possibilité qui lui est laissée est d’établir des droits de douanes par catégorie de produit fixées par l’OMC. Une fois ce droit fixé, il s’applique sans discrimination à tous les membres de l’OMC, ce qui a un intérêt politique évident : il n’est plus possible d’exercer des mesures de rétorsion économique à l’encontre d’un autre pays membre. L’association "USA Engage" a d’ailleurs réussi à annuler la décision d’une université américaine qui refusait d’acheter son matériel sportif s’il était produit en Birmanie, en raison de leur non-respect des droits de l’homme les plus élémentaires. Ce mécanisme est donc à double tranchant.

L’Union européenne bénéficiait jusqu’au traité de Maastricht d’une dérogation prévue par l’OMC : le statut de Zone économique régionale, qui permettait de se prévaloir de la préférence communautaire. Depuis 1996, cette dérogation a été écartée par l’UE, ouvrant ses frontières aux pays de l’OMC dans des conditions quasi égales à celles prévues pour les produits en provenance d’Europe.

Il est aujourd’hui impératif de pouvoir rendre moins compétitifs les produits venant de l’étranger s’ils ne respectent pas les standards environnementaux. Il ne s’agit pas de se replier et de mettre fin aux échanges internationaux, mais de protéger la compétitivité des entreprises respectueuses. Aujourd’hui, l’incitation est à la délocalisation des activités en direction des Etats aux exigences basses. C’est cette tendance qu’il faut impérativement renverser car même une politique environnementale européenne n’aura d’impact si la préférence communautaire n’est pas rétablie.

Sans vouloir minimiser son importance, en particulier par sa capacité à mettre en avant les enjeux, la négociation internationale a montré ses limites : Kyoto n’a pas eu les effets escomptés. Il n’y a qu’une attitude qui sera déterminante : refuser nos marchés aux produits qui ne s’alignent pas sur des standards minimums. Cette mesure n’est pas discriminatoire : aucun Etat n’est visé, mais simplement les méthodes de production des entreprises. Nous pouvons adopter une attitude unilatérale ou européenne en considérant que les mesures prises tombent sur le coup de la marge de manoeuvre laissée par l’OMC : la protection de la santé.

Lors de la campagne présidentielle, Ségolène Royal (inspirée par J.P. Chevènement) et Nicolas Sarkozy (qui l’avait d’ailleurs mentionné expressément dans sa profession de foi) avaient insisté sur cette nécessité. Les cartes sont dans les mains du second : il est temps de concrétiser les attentes nées chez les citoyens, sans quoi, le Grenelle n’aura qu’un impact symbolique.

Crédit image : La documentation française : Pays membres de l’OMC.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • moebius 12 octobre 2007 21:08

    ...creer un nouveau niveau de contrainte économique pour proteger notre mode de vie ou notre environnement ?.....


    • Stéphane Jean steph 13 octobre 2007 03:46

      J’ai apprécié ton article.

      Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse. Que ce soit en matière environnementale ou sociale, je suis en effet convaincu que la stratégie la plus efficace est de s’appuyer sur les forces du système consumériste mondialisé en place. Pas forcément besoin de droits douane explicites : ajuster la TVA, favoriser la prise de conscience du consommateur qui doit comprendre que ses achats sont des actes politiques.

      J’ai fait un tour sur le forum du Grenelle. Dommage que la fréquentation du site soit apparemment assez basse... Mais les commentaires des participants seront-ils vraiment pris en compte ?? smiley


      • Johan Johan 14 octobre 2007 14:43

        Merci Steph,

        Ma contribution n’a pas été retenue sur le Forum du Grenelle. smiley


      • Johan Johan 14 octobre 2007 14:46

        Un lien vers le même article sur Naturavox.

        Les commentaires n’ont pas été reprise sur Agoravox, pourtant il y a de la qualité.

        http://www.naturavox.fr/article.php3?id_article=2083

        Bon week end à tous.


      • ernst 15 octobre 2007 00:40

        Bonne nouvelle pour ceux qui jugent utile de voir paraître un label de bonne conscience des consommateurs : il est à l’étude, quasi prêt à fonctionner et protègera le commerce équitable, les employés des commerces équitables (pas d’enfants, pas de sous payés, d’abandonnés sociaux etc...). À suivre de près... Je vous tiens au courant dès que viable, en dépit des batons et des roues que mettent les chinois à l’existence de ce nouveau droit moral qui les contrarie fort. Mais notre clientèle leur est indispensable et nos choix éthiques de qualité des produits, le plus sûr moyen de favoriser par le haut les conditions de vie des travailleurs du monde entier.

        Grenelle de l’environnement ?...Pour l’instant, le fait qu’existe cette conférence est déjà un pas vers un lieu où rassembler nos idées et nos forces.

        Pour la perfection, on verra plus tard, quand on en aura les moyens...

        bien des choses chez vous...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès