Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le Japon lutte contre l’e-waste

Le Japon lutte contre l’e-waste

Le Japon, chef de file de l’industrie informatique, doit se mettre au vert, car la pollution de ce secteur va grandissante. Un guide des bonnes pratiques des TIC est édité actuellement.


Le secteur informatique a longtemps cru qu’il serait épargné par la vague verte de l’écologie et du développement durable. C’est aussi l’une des raisons qui en font l’un des secteurs les plus « porteurs » pour les technologies propres : il y a tout à faire ! De la production de composites moins nocifs au recyclage de ce que l’on appelle l’e-waste (les déchets – nombreux, un "pic" est prévu en 2015 – d’une industrie dont les produits ont des durées de vie limitées).

Les entreprises japonaises du secteur des technologies de l’information (TIC) ont mis en place une commission dans le but de rédiger un "guide des bonnes pratiques écologiques" pour ce secteur dont l’Etat exige des efforts pour préserver l’environnement (Stratégies).


"Nous pensons qu’en tant qu’acteurs du monde des technologies et télécommunications, nous devons aussi renforcer les mesures que nous prenons pour réduire la consommation d’énergie et les rejets de dioxyde de carbone (CO2)", ont acquiescé les opérateurs de télécommunications, industriels de l’informatique et fournisseurs de services internet japonais, cofondateurs de cette commission.

Ces fabricants de matériels et prestataires, nombreux au royaume de la "high-tech" qu’est le Japon, réagissent à un récent rapport d’un comité du ministère de la Communication. Ce dernier insiste dans ce long document sur les apports positifs des TIC dans la réduction des nuisances environnementales (limitation des déplacements grâce aux communications distantes, nouveaux moyens de mesure et régulation des appareils, optimisation des composants, etc.).

Cependant, il y regrette tout aussi fortement leurs effets négatifs (augmentation des équipements requis et de la consommation d’énergie afférente, utilisation de ressources rares, dégradation du paysage, etc). "Il faut accentuer les effets positifs et amoindrir les aspects négatifs", ont souligné les experts du ministère, exigeant une utilisation plus efficiente des moyens techniques, des efforts de conception ainsi que le développement de matériels plus propres et moins gourmands en ressources essentielles.

L’Etat insiste aussi sur la nécessité d’une meilleure récupération et d’un plus important recyclage des appareils usés, notamment des téléphones portables qui contiennent des métaux rares dans une quantité que "le Japon, pays pauvre en matériaux de base, ne peut pas se permettre de négliger".
(AFP)

TechnoPropres
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • french_car 23 juillet 2009 13:27

     Sauf que le Japon n’est pas du tout chef de file de l’industrie informatique mais bon oui comme d’autres ils doivent recycler et réduire leurs émissions de CO2.
     Au passage on se demande comment les FAI ou autres SSII peuvent contribuer à réduire les émissions de CO2 ... en respirant moins peut-être ?


    • plancherDesVaches 23 juillet 2009 17:13

      L’auteur vit de la crainte du tuage de la planète, et exploite à fond le phénomème de peur pour se faire du fric, faut le comprendre.
      On devrait d’ailleurs organiser une quête pour lui. Pour qu’il nous foute la paix.
      Vu tous les discours hypocrites qui sont déjà sortis sur le sujet, ça nous ferait de l’atmosphère.
      Atmosphère.. est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère.. ???
      (tiré d’un film « raingard » dont peu se souviennent... pauvres cons de vieux)

      En attendant, cet « auteur » qui lutte pour sa propre survie est donc en train de tuer tout le monde en nous assénant des informations de peur alors qu’il faudrait être responsable.

      Bref, article à jeter.


    • tylhdar tylhdar 24 juillet 2009 12:12

      Pourquoi parler seulement du CO2 alors que les déchet électronique provoquent des pollutions bien plus grave qu’une augmentation du CO2 dans atmosphère ?


    • plancherDesVaches 23 juillet 2009 17:46

      D’ailleurs, sur un article un peu moins idiot ou tout autant sur l’écologie, je pense avoir mis un lien vers un article du monde qui indiquait que le Japon était assis sur une montagne de déchets technologiques contenant 5900 tonnes d’or (soit 23% des réserves mondiales officielles) et de deux autres métaux excessivements rares qui représentaient 16% des réserves mondiales.
      Bref, rien que de l’écologie....
      Et, cher auteur, va faire les poubelles et décharges du Japon, tu te feras des trucs en or.

      Ne me remercie pas, sourtout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès