Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le loup en France, une espèce protégée à abattre ?

Le loup en France, une espèce protégée à abattre ?

Un projet d’arrêté ministériel est actuellement à l’étude pour fixer les conditions d’autorisation de destruction du loup. One Voice se mobilise pour inciter chacun à participer à la consultation du public qui prend fin le 11 avril prochain !

A terme, cet arrêté devrait permettre aux préfets d’autoriser des tirs sur les loups « lorsque toute autre méthode de prévention se révèle inadaptée ou insuffisante ».
Les discussions autour de ce texte concernent donc les conditions générales fixant ces autorisations exceptionnelles de destruction d’une espèce pourtant protégée par la loi, ainsi que les quotas maximum d’individus « abattables » chaque année.

Condamner le loup
Si un tel arrêté est voté, les conséquences sur ce carnivore peuvent être désastreuses alors qu’on n’en compte moins d’une centaine seulement sur notre territoire.
Le principe même d’éliminer des loups n’a pas de sens. On leur impute des dommages importants sur les troupeaux alors qu’une seule attaque a été recensée en une année !
De plus, il est stipulé que les tirs de prélèvement toucheront des individus au hasard or cette pratique, sans suivi scientifique des populations, pourrait complètement déstructurer des meutes formées et, dans ce cas, créer de vrais problèmes.

Tout ce qu’il faut savoir sur le loup
Réapparu naturellement en France depuis 1992 après 60 ans d’absence, le loup n’est pas le bienvenu. Ses principaux ennemis sont la peur et l’ignorance humaines.
One Voice rappelle que le loup est un animal qui a tendance à éviter l’homme. Il a un rôle majeur sur la régulation des populations d’ongulés sauvages et sur leur état sanitaire.
Et sa structure sociale complexe lui permet de maîtriser sa démographie. Enfin, la présence du loup a un impact positif direct sur l’écotourisme. L’évolution morale et scientifique de notre société justifie pleinement une cohabitation intelligente.

Agir
Vous avez jusqu’au 11 avril 2011 seulement pour contester le projet d' arrêté fixant les règles d'abattage du loup. Vous avez la possibilité de donner votre opinion à l’adresse électronique créée à cet effet sur le site officiel de la consultation publique.
Pour que le ministère de l’Ecologie et du Développement Durable soit le garant du respect et de la dignité des loups en France, merci pour votre mobilisation !


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • olivier cabanel olivier cabanel 8 avril 2011 10:42

    bonjour et bravo pour votre action.
    j’espère que les pressions seront importantes, et feront entendre raison aux décideurs, afin de mieux protéger le loup.


    • Génépy 8 avril 2011 10:57

      Parfaitement d’accord. Bonne chance dans votre combat, qui s’annonce difficile vu le nombre d’ecervellés qui on un permis de port d’arme dans nos vallées.


      • Jack_Hilton Jack_Clint 8 avril 2011 11:09

        Les loups n’ont pas été chassés par nos anciens juste pour le plaisir, nos anciens sont maintenant morts de vieillesse.

        Ceux à qui nos anciens donnaient le biberon, réclament aujourd’hui la réintroduction du loup, sans même jamais en avoir approché un.

        Une méconnaissance du loup, classée « gentil toutou des bois » est faite par cette nouvelle corporation de protecteurs irréfléchis.

        Ne prenons pas nos anciens pour des demeurés, respect à eux !!! Ils savaient très bien ce qu’ils faisaient en exterminant les loups, cet instinct de protection familiale n’est pas venu tout seul, juste pour le seul plaisir de tuer.


        • blancrage 8 avril 2011 21:17

          faire parler les morts il faut le faire.
          un instinct de protection familial, vous dites, laissez moi rire
          depuis quand la mort apporte la sagesse ?
          les chasseurs (d’hier et d’aujourd’hui) éliminent tous les autres prédateurs
          tous ceux qui peuvent concurrencer leur chasse pour le plaisir
          maintenant quand je constate les dégâts occasionnés par les chevreuils réintroduits pour la chasse,je trouve normal que la nature contre balance tout ça
          et pour avoir approché des loups à plusieurs reprises, en liberté très très prés de chez moi
          je dois dire que je les crains moins que les gentils toutous
          et évidement moins que les gentils chasseurs,
          par expérience je pourrai en raconter des tas, les enfants qui jouent + les tirs aux moindres bruits ... se faire mettre en joue durant le jogging, recevoir des plombs dans sa cour ..... ..................


        • Kookaburra Kookaburra 8 avril 2011 12:11

          Pour la protection des animaux j’en suis un fanatique, un intégriste ! Je fais un don chaque année à la SPA, je m’enrage contre les gens qui maltraite leur chien etc. etc. et pourtant j’ai des doutes en ce qui concerne les loups. J’aimerais bien que l’Europe soit aussi sauvage qu’il y a 200 ans avec des loups et des ours partout, mais, hélas, ce n’est plus le cas. Même l’Afrique n’est plus aussi sauvage qu’avant, et les plus magnifiques espèces d’animaux sont menacées de disparition. Cela n’afflige personne plus que moi-même mais que faire ? Les Africains mange les éléphants. C’est un gibier comme un autre. Ils ne comprennent pas la sentimentalité des blancs. On est obligé de faire un choix : l’homme où l’animale. L’homme s’approprie la nature en la volant aux animaux - même en Australie en massacre les kangourous à la mitraillette, en faveur des vaches. Moi je préfère les kangourous, mais que voulez vous faire. C’est l’homme où l’animale. Personnellement j’ai une petite préférence pour l’animale (vive Brigitte Bardot !) mais il faut être raisonnable. C’est pourquoi j’ai des doutes en ce qui concerne le loup. Fallait-il le réintroduire ?


          • ZenZoe ZenZoe 8 avril 2011 12:30

            Je suis complètement opposée au projet ministériel, qui va conduire à un carnage à tous les coups. 

            Je pense aussi qu’il est inutile de réintroduire des espèces sauvages tant que la population locale n’approuve pas. En Italie, en Espagne, le loup semble ne pas poser de problèmes si j’en crois divers reportages. En France, on n’aime décidément pas la diversité (sous toutes ses formes d’ailleurs).


            • cevennevive cevennevive 8 avril 2011 14:01

              Bonjour tous,

              Quand tous les humains de la terre seront moins méchants que les loups, quand nous tous, tout un chacun, ne saurons plus ce qu’est la guerre, la cruauté, l’assassinat et le désir de grandeur et de lucre, je comprendrai les raisons de ceux qui veulent supprimer les loups...

              Un animal, quel qu’il soit, ne tue que pour se nourrir ou pour assurer la prépondérance de sa descendance.

              Honte à ceux qui veulent supprimer les loups et qui se conduisent comme s’ils étaient la race élue de la terre.

              Vouloir supprimer tout ce qui gène, ce qui fait peur, ne nous grandit pas, tout au contraire.

              Voyez-vous, moi j’ai très peur des serpents. Je ne veux pas les faire disparaître de la terre pour autant...

              Merci à One Voice, et cordiales salutations à tous ceux qui aiment les loups (et les autres animaux bien sûr).


              • ALIS ALIS 8 avril 2011 15:15

                Ça fait bientôt 20 ans que le loup est revenu dans nos contrés et cohabite avec les populations et l’on voudrait faire capoter le repeuplement de ce magnifique carnivore pour satisfaire quelques énergumènes attardés. Indignons nous ! One Voice, les amis des animaux, les amoureux de la faune sauvage sont de tout cœur avec vous !


                • foufouille foufouille 8 avril 2011 19:09

                  je prefere un lynx
                  mais ces betes la, ca bouffe


                  • iciailleurs 8 avril 2011 22:07

                    Des loups dans le bois de Boulogne et le bois de Vincennes et pourquoi pas aux Tuileries, ah, j’oubliais les ours aussi.
                    Bon, j’exagère, mais généralement ceux qui veulent réintroduire tel ou tel bestiole vivent en ville.
                    C’est comme pour les éoliennes, à condition quelles soient à la campagne. Moi, les éoliennes, je les veux dans Paris.
                    Globalement, vous avez raison, mais faites gaffes quand même, depuis le petit chaperon rouge...


                    • armand armand 9 avril 2011 10:03

                      Et le retour à l’hippotraction dans les villes. Bizarre comme les écolos n’en parlent pas. Pourtant, on serait libres de toute source d’énergie fossile ou électrique. Et que du bon fumier pour les jardins...


                    • armand armand 9 avril 2011 10:02

                      J’aimerais que les écologistes mettent autant d’acharnement à défendre l’autochtone français dans son habitat, son travail, ses traditions...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès