Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le nucléaire, une filière stratégique ?

Le nucléaire, une filière stratégique ?

La filière nucléaire connait un regain d’activité, notamment du fait des différents contrats signés avec l’étranger. L’accord permettant la construction par EDF de deux EPR au Royaume-Uni à Hinkley Point mais aussi le partenariat établi entre GDF Suez et Areva avec MHI pour la construction de quatre réacteurs en Turquie, témoignent du dynamisme d’une filière en cours de structuration.

Le paysage de l’énergie nucléaire en France

La France possède 58 réacteurs qui sont répartis sur 19 centrales et leur durée de vie est d’au moins 40 ans. En 2016, la centrale de Flamanville (EPR), entrera en fonctionnement et viendra ainsi compenser la fermeture de la centrale de Fessenheim. L’objectif est de rééquilibrer le mix énergétique, pour que l’énergie nucléaire représente 50% de notre production électrique. A ceux qui considèrent que ces décisions ne sont pas suffisantes, les services du ministère de l’énergie répondent que « la seule fermeture de Fessenheim permettra de remplir cet objectif, étant donné que la consommation continue d’augmenter ».

C’est pourquoi, la modernisation du parc fait partie du programme d’action établi par EDF. Elle est assurée par le plan grand carénage. Il permet d’allonger la durée de vie des centrales, ces dernières étant évaluées sur des critères de sûreté pour la prolongation de leur licence d’exploitation. L’investissement permet donc de moderniser et de pérenniser les centrales et le parc nucléaire ; le groupe devra les avoir achevés pour la quatrième visite décennale de l’Autorité de Sûreté Nucléaire, et devrait permettre de prolonger les sites d’au moins 10 ans, comme c’est déjà le cas aux USA.

Arnaud Montebourg investit dans la filière nucléaire

A l’occasion d’un entretien organisé le 12 novembre dernier, le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, a défendu le nucléaire français. 78% de l’électricité française est produite grâce au nucléaire mais seulement 17% est utilisé par les Français, le reste est le plus souvent vendu. Arnaud Montebourg, a affirmé que le nucléaire français était « un avantage compétitif pour la performance de la base industrielle française ». Qui plus est, en 2013, la filière compte 125 000 emplois directs, mais 410 000 emplois induits, et plus de 2500 entreprises travaillent dans le nucléaire. Enfin, selon le ministère de l’économie, le secteur nucléaire se trouve être en quatrième position dans le classement des filières les plus innovantes.

Ces innovations sont dues, en grande partie, au respect de la réglementation. Par exemple, la loi de transition énergétique oblige les entreprises énergéticiennes à réformer, moderniser leurs parcs. Mais surtout, EDF croit en sa capacité d’adaptation, « nous avons construit le parc en 15 ans, nous serons capables, s’il le faut, de le renouveler presque aussi rapidement ». Cependant avec l’augmentation du besoin en énergie et de la crise économique qui persiste, les prix augmenteront de 5% en 2014 afin de préserver la compétitivité de la France. Pour renforcer ce regain d’intérêt et augmenter les contrats étrangers, le Bourget accueillera le premier salon du nucléaire civil en octobre 2014.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.97/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 29 novembre 2013 10:17

    Le « Lobby » du nucléaire se moque bien des gouvernants qui d’ailleurs travaillent pour ce lobby... !

    Il n’y a aucun moyen de remplacer les centrales...elles sont là pour très longtemps...L’éolien est bidon et les panneaux solaires trop chers.. !

    Nous (boufferons) du déchets nucléaire pendant des siècles...

    Amen.


    • Stéphane Lhomme Stéphane Lhomme 29 novembre 2013 10:25

      Très mauvais article sur les analyses et même sur les données : il est totalement faux de prétendre que 17% seulement de l’électricité produite sont consommés par les français, l’auteur confond allègrement avec la part du nucléaire dans la consommation finale d’énergie.

      Par ailleurs, le contrat de dumping entre EDF et Londres sera très probablement annulé par Bruxelles (on ne peut pas rendre « rentable » à grands coups de milliards publics une activité gravement déficitaire)

      Enfin, le programme nucléaire turc est un serpent de mer annoncé puis annulé à de nombreuses reprises depuis... 1967 ! Il ne verra probablement pas le jour lui non plus.

      La part du nucléaire dans l’électricité mondiale est passée de 17% en 2001 à 9% en 2012 (chute libre à suivre !), c’est une énergie sans avenir car beaucoup trop chère. Hélas, elle va mettre des décennies à s’arrêter avec probablement quelques autres Fukushima...


      • claude-michel claude-michel 29 novembre 2013 10:55

        Moi...j’ai ces chiffres...L’énergie nucléaire recule dans le monde

        La part de l’atome dans la production mondiale d’électricité a chuté de 17 à 12 % en moins de dix ans. Le drame de Fukushima n’a fait qu’accentuer la tendance....Sensiblement les mêmes...


      • amiaplacidus amiaplacidus 29 novembre 2013 11:23

        Au surplus, EDF a vendu ces dites centrales à « British Energy » (BE) et, à qui appartient BE  ? Ben voyons, à EDF bien sûr !

        Il est pas beau le tour de passe-passe, visant à faire croire que l’on vend (j’ai eu la tentation d’écrire vent) des centrales nucléaires ? N’est-ce pas un magnifique enfumage ?

        D’autant plus magnifique qu’EDF a payé fort cher en 2008 pour racheter BE, 774 pences par action. Ce qui est un prix exorbitant pour une entreprise qui a accumulé déficit sur déficit. Maintenant, BE n’est plus cotée en bourse et les comptes sont intégrés dans ceux d’EDF, mais il n’y a aucune raison de penser que BE est bénéficiaire, bien au contraire.

        C’est pas merveilleux la propagande ? Proclamer partout que l’on fait des affaires parce que l’on se vend à soi-même des centrales ?

        Alors, c’est de nouveau le cochon de payant Français qui va payer pour tout cela. Les augmentations du prix de l’électricité qui viennent d’avoir lieu ne sont que du pipi de minet en comparaison de ce qui nous attend.


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 29 novembre 2013 12:27

        Ce graphique montre l’évolution du nucléaire dans le monde.


      • moulins 29 novembre 2013 14:26

        Il y a de moins en moins d’électricité produite par des centrales nucléaires : la part du nucléaire dans la production mondiale d’électricité a baissé de 17 à 12 % .La catastrophe de Fukushima n’a fait qu’accentuer la tendance.

        source : journal La Croix, 27 novembre 2013
        http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/L-energie-nucleaire-recule-dans-le-monde-2013-11-27-1067085


      • Pierre FG Pierre FG 29 novembre 2013 15:31

        Bonjour Stéphane Lhomme et vous tous,

        Merci pour l’intérêt porté à ma contribution, pour le 17%, voir réponse à s4m0.

        Pour ce qui est du déclin du nucléaire dans le monde c’est évident, mais avez vous remarqué par quelle énergie il est remplacé ? Le charbon n’est pas la solution, je veux croire au progrès et en notre technologie.

        Elle repose sur des savoir-faire qui méritent d’être développés afin d’améliorer les conditions de vie sur la planète encore bien désolantes au regard de certains pays en marge de la croissance mondiale... Mais aussi et surtout de faire face à l’urgence du changement climatique !

        Quant aux conditions de l’opération, @amiaplacidus, le plus important c’est le tarif de rachat, non ?


      • s4m0 29 novembre 2013 15:50

        @Stephane Lhomme
        A propos de la décision de Bruxelles, nous avons déjà échangé, je ne vois non seulement pas sur quelle base l’Europe pourrait le refuser mais j’ai également de très sérieux doute sur le fait que la CE retoque un projet qui fait l’objet d’un très large soutient politique britannique (le plan de 2011 sur le nucléaire a été voté à 216 voix pour, 14 contre). Ce serait un affront politique que l’UE aurait du mal à se permettre ...

        Deuxième point : je ne vois toujours pas le lien entre la pertinence de l’énergie nucléaire et sa proportion dans le mixe mondiale.
        Entre 2009 et 2012, il y a effectivement une baisse significative due à l’arrêt des réacteurs allemands et nippons. Cependant la plupart des scenarii prévoient un accroissement du parc nucléaire mondiale (lien , lien) notamment grâce à la Chine. Ces projections pourraient être revues à la hausse si les réserves d’hydrocarbures non conventionnels venaient à s’épuiser outre atlantique.
        Aujourd’hui près de 65/70 réacteurs sont en construction, qui représentent près de 60GW de puissance (lien, lien).
        Il y a donc bel et bien un potentiel économique et industriel dans cette filière !

        Puis les ENR (hors hydro) ne représentent quasiment rien dans le mixe mondiale aujourd’hui. Si je suis votre raisonnement, elles seraient donc à abandonner ? !

        Votre argument (que vous répétez en boucle) n’a donc aucun sens !

        troisième point : concernant la Turquie, il semble que c’est à chaque fois le financement qui a manqué à la Turquie (et certainement également de volonté politique). Je pense que le pays n’a jamais été aussi fort économiquement et peut aujourd’hui enfin se permettre d’entrer dans le cercle des pays nucléarisés.
        Des accords ont déjà été signés avec les russes et le duo franco-japonais pour 8 réacteurs. Le projet sur le site d’Akkuyu est légèrement plus avancé et je vois difficilement un retour en arrière puisque les premiers contrats commerciaux ont été signés.

        Enfin, vous ne parlez pas du fond de l’article : les emplois et la filière industrielle ! Est-ce que vous niez son importance et son dynamisme en France ? D’autant qu’il s’agit là d’une industrie à très forte valeur ajoutée que peu de pays maitrisent. Dans un environnement mondial ultra compétitif, n’est ce pas un atout économique ?
        (Avant qu’on ne me fasse dire ce que je n’ai pas dit, je tiens juste à préciser que je ne nie pas non plus qu’il y a un très fort potentiel d’emplois dans les ENR ...).

        @amiaplacidus
        les conditions de rachat de BE ont effectivement été particulières mais cet investissement est davantage le fruit d’une vision long-termiste avec la relance du nucléaire qui était déjà annoncée ! EDF part aujourd’hui avec un énorme avantage industriel (et politique) sur tous ces autres concurrents pour le nucléaire nouveau.
        Puis sur la rentabilité de BE, elle est certaine et affichée dans le bilan 2012 d’EDF : contribution à l’EBITDA à hauteur 2,1Mds d’€ (sur 16.1 au niveau du groupe). Soit environ 1/8, ce qui correspond au ratio que représente le CA dans ce pays (lien).


      • alain38 1er décembre 2013 11:48

        D’accord sur le fait que ce média est mal documenté, et fournit des informations fausses : sur la part du nucléaire consommée par les français (proche de 80% pour l’électricité), et aussi sur l’existence d’une « licence » d’exploitation, qui n’existe que dans le modèle américain. Mais c’est excusable de la part d’un journaliste non spécialiste de ces questions.

        Mais vous, M. Lhomme, donc les convictions antinucléaires sont tellement extrêmes que même mes Verts vous ont exclu de leur parti, vos affirmations sont issues de fantasmes et totalement mensongères.
        En particulier, le contrat signé entre Londres et EDF, relève d’un bon « business » mené par l’entreprise française, qui sera profitable à nos concitoyens au vu du tarif de rachat juteux consenti par nos voisins britanniques à EDF. Je sais bien que cela vous gêne, surtout quand c’est Montebourg qui le dit, mais pourquoi voudriez-vous que Bruxelles dénonce la pratique d’un tarif de rachat fixe pour le kWh nucléaire alors qu’elle le tolère depuis belle lurette pour les énergies dites « vertes » (qui au passage obligent les Allemands à construire en toute hâte des centrales au charbon qui polluent notre atmosphère) ?
        Un dernier point : la décroissance du % de nucléaire dans le mix mondial est tout simplement dû à l’arrêt des centrales japonaises suite au tsunami de 2011. Outre le fait qu’elles vont prochainement redémarrer (Fukushima excepté, évidemment), les projets en cours, ceux des chinois en particulier, vont faire remonter en flèche la part du nucléaire.
        NB : vous brandissez Fukushima comme un mot magique pour stopper le nucléaire. Or, même si cet accident dû à la folie du système japonais est grave, il n’a fait au bas mots qu’une poignée de morts. Vous devriez militer plutôt pour l’arrêt des centrales au charbon dont les émissions de CO2 ont détraqué le climat et provoqué le typhon Haiyan et plusieurs milliers de morts aux Philippines.

      • s4m0 29 novembre 2013 11:29

        Sur le fond, je partage votre avis. Sur la forme, il y a des imprécisions, dont une énorme, qui décrédibilise tout votre discours :

        « leur durée de vie est d’au moins 40 ans »
        La confusion est très souvent faite entre la durée de vie industrielle et l’autorisation d’exploitation. Le premier est une information indicative donnée par le concepteur (AREVA) à l’exploitant (EDF). L’autorisation d’exploitation, seule l’ASN peut l’accorder, et elle le remet en cause tous les dix ans.

        "78% de l’électricité française est produite grâce au nucléaire mais seulement 17% est utilisé par les Français, le reste est le plus souvent vendu".
        votre premier chiffre est juste, le second est faux. 17% : c’est la part du nucléaire dans l’énergie (électricité + tout le reste) consommée par les français.


        • Pierre FG Pierre FG 29 novembre 2013 15:13

          Bonjour S4m0

           Merci pour ces précisions. En effet, en ce qui concerne les exportations de l’électricité française, j’ai écris le contraire de ce que je pensais ; d’après la commission de régulation de l’énergie elles représentent un peu moins de 17%.

           Effectivement, c’est l’ASN qui décide d’accorder la licence d’exploitation à la suite de la visite décennale, et la formulation exacte aurait été « la durée de vie a été étendue à 40 ans en France pour certaines des installations ». Comparativement, l’autorité américaine à prolonger jusqu’à 60 ans une bonne partie des centrales.


        • El Nasl El Nasl 29 novembre 2013 13:27

           Le Nucléaire représente l’avenir de l’espèce humaine . Je suis content que la France maitrise ce domaine . La France possède des savoirs , des savoir-faire, des outils . Il faut tout garder , perfectionner , et poursuivre l’effort commencé . 

           Vive la science , vive le nucléaire !


          • Bulgroz 29 novembre 2013 13:57

            "En 2016, la centrale de Flamanville (EPR), entrera en fonctionnement et viendra ainsi compenser la fermeture de la centrale de Fessenheim »

            FAUX : Le projet de l’EPR avec plans définitifs déposés par EDF remonte à Mai 2006 , c’est une décret signé Villepin datant d’Avril 2007 qui a autorisé cette centrale. Donc bien avant les promesses débiles de Hollande.

            A cette date, il n’était pas question d’arréter Fessemheim, il est donc erroné de dire que l’EPR compensera Fessemheim .

            Les 2 centrales ne sont pas comparables ni substituables en terme d’équilibre des réseaux : l’un alimente le Cotentin et l’OUEST de la France (déficitaire en électricité), l’autre alimente l’EST de la France gros consommateur et exportateur d’électricité.


            • Pierre FG Pierre FG 29 novembre 2013 14:04

              Bonjour à vous,

              Merci de réagir à mon message.

              Ce que je voulais dire par « compensera » c’est en terme de charge électrique sur le réseau.

              Certes, l’EPR a plus de capacités productives que la première centrale de France, mais avec la hausse de la consommation, cela devrait permettre de faire face pour un temps.

              Après la question de l’équilibre du réseau et de la répartition sur le territoire, c’est un bon point que je n’ai pas traité dans cet article. Il faut miser sur les énergies alternatives et décentralisées ainsi que sur les solutions d’efficacité énergétique type smart grid je pense ?


            • Onecinikiou 29 novembre 2013 17:21

              « Il faut miser sur les énergies alternatives et décentralisées ainsi que sur les solutions d’efficacité énergétique type smart grid je pense ? »


              Typiquement une fausse bonne idée. Décentraliser le réseau de production d’énergie électrique est synonyme d’une multiplication à outrance des capacités productives en terme de puissance installée. 

              Ce qui a un coût, proportionnel aux nombres d’infrastructures déployées, qui, dans le cadre d’un éclatement de la production, promet d’être gigantesque. Les Allemands, partisans de cette décentralisation et éclatement, s’en rendent parfaitement compte aujourd’hui, le coût (provisoire) de la transition étant chiffré à 1000 milliards d’€ par le propre Ministre de l’Environnement.


              Un coût dont ne parlent d’ailleurs jamais nos faux écolos, qui passent leur temps à parler du lobby nucléaire et pointer du doigt ses financements, sans vouloir voir qu’ils sont à la botte des lobbys regroupant le prétendu « renouvelable », des lobbys ô combien capitalistiques et dont les maitres d’oeuvre n’ont aucunement dans l’idée d’aller vers le bien commun ou un mieux-disant écologique, mais à faire du profit. 

              Ce qui n’était pas le cas du nucléaire (du moins pour la France), originellement, dont le programme et filière sont très directement issus de la planification gaulliste, qui avait pour but de doter la France d’une énergie de masse fiable, bon marché, nous assurant une relative indépendance énergétique, améliorant notre solde commerciale, et douée d’une forte plus value technologique. 

              Energie qui plus est très peu émettrice de CO2, ce qui ne gâte rien. Et permet de dévoiler l’imposture de nos faux écolos, qui, s’ils l’étaient vraiment, devraient être en toute logique des chaud partisans de son recours.

              • El Nasl El Nasl 29 novembre 2013 17:38

                Onecinikiou :« Et permet de dévoiler l’imposture de nos faux écolos  »

                 exactement . Dans un autre sujet quelqu’un me demandait comment je pouvais être simultanément écolo et pro nucléaire ( et aussi malthusien ) 

                 être anti nucléaire n’est ni une condition nécessaire , ni une condition suffisante pour être écolo . Par exemple il y a des anti nucléaires qui le sont parce que leurs business c’est les energies fossiles ..
                     par contre j’en vois une de condition nécéssaire .Faire 2 gosses au plus dans le contexte actuel . Tous ceux qui ont fait plus de 2 gosses ne peuvent se revendiquer écolo car il contribue significativement à l’augmentation du nombre d’humains , donc à l’augmentation de la prédation sur les ressources naturelles , de l’augmentation de la production de déchets , et à l’augmentation de la destruction de l’environnement . 


              • Croa Croa 29 novembre 2013 23:40

                « Tous ceux qui ont fait plus de 2 gosses ne peuvent se revendiquer écolo »

                Là faut pas exagérer ! Maintenant pour les jeunes peut-être (?) mais l’écologie n’ayant commencé qu’avec Dumont, c’est à dire en 1974 comment pouvions-nous savoir ??? . En 1984, soit après 10 ans de sourires narquois sur TOUS les médias (pas d’Internet à l’époque) l’écologie c’était encore quelques groupes de babas dont bien peu avaient encore une vision complète de l’écologie et donc le sentiment clair que nous étions trop sur cette terre... Bref, l’écologie s’est faite très récemment et certains ont des écolos d’aujourd’hui ont fait des gosses, plus de deux parfois ! Si c’était à refaire ils n’en auraient fait qu’un seul ou pas du tout car c’était de vrais écologistes !

                C’est comme à propos des bagnoles : Qui ne possède pas un de ces engins puants... Mais qui est capable de s’en passer maintenant ?

                Dans ce monde de mensonges, nous n’avons pas eu d’autres choix que d’apprendre par nos erreurs, hélas !


              • lionel 29 novembre 2013 20:21

                Si la finalité souhaitée est le suicide, la mort, alors le nucléaire est en effet une filière stratégique...


                • christophe nicolas christophe nicolas 29 novembre 2013 20:31

                  J’aurais pensé que le nucléaire était indispensable, il y a deux ans. C’est une déformation à cause des film d’Hollywood mais maintenant je peux vous dire que ce n’est qu’une filière de transition en attendant l’antigravité.

                  Suite à la théorie de l’intrication, les voyages spatiaux deviennent envisageables extrêmement simplement. Dans l’atmosphère, les moteurs marchent à l’antigravité par perte de poids et en utilisant la poussée d’Archimède ou l’effet aile d’avion mais pas avec l’aérodynamisme. Pour les sources d’énergie gratuites, non polluantes, disponibles partout et inépuisable qui sont également une conséquence de la théorie de l’intrication, c’est le même principe et ce n’est pas très compliqué non plus, c’est la façon de fonctionner des ovnis mais cela marche avec une atmosphère planétaire. Il restait les moteurs stellaires or comme à très haute vitesse, le vaisseau n’a plus d’interaction avec l’univers, on ne peut pas se permettre un moteur nucléaire car on ne peut pas échanger de l’énergie avec l’extérieur. Mais rassurez vous il y a un moyen extrêmement simple. Du coup le nucléaire est sans avenir mais doit quand même assurer le relais. C’est ainsi, je me contente de tirer des conclusions logiques. Pour les grand du BTP, je peux leur dire que les fondations des futures tours de production d’énergie antigravité demanderont des fondations solides. Il faudra commencer par Dozulé et donc convaincre l’évêque.

                  L’avantage est qu’on pourra facilement envoyer les déchets vers le soleil et vérifier au passage que la température de surface augmente en se rapprochant de ce dernier et que celle de la couronne diminue.

                  Il y a aussi des conséquences en économie . Je l’ai fait sans prétention pour une amie sur un mode humoristique ! Vraiment humoristique mais c’est juste. Je pense que cela enlève toute justification théorique de la spéculation.

                  Vous voyez, on n’a pas besoin de s’emmerder avec une administration européenne qui va mettre des bâtons dans les roues. Pour une fois, c’est le monde qui va venir faire des courbettes à la France, si on accepte Jésus et Marie dans la constitution. Je suis chiant mais ça me parait la moindre des choses pour les remercier.... sauf si vous n’aimez pas la justice, la bonté et la vérité.


                  • Ricquet Ricquet 29 novembre 2013 20:34

                    à propos de nucléaire, la belle prestation de Sophia MAJNONI D’INTIGNANO (Greenpeace France) a mis la commission du sénat dans l’expectative.


                    • christophe nicolas christophe nicolas 29 novembre 2013 21:36

                      Des fois, je me demande pourquoi les gars du département de l’énergie des USA, du CEA, et tous les administrateurs du CERN ne répondent pas à la théorie de l’intrication... Vous pensez que je les ai vexé...

                      A moins que ce soit les présidences... Peut-être les astronomes ont-ils été vexés de voir que l’énergie noire, etc... étaient bidons.

                      Si ça se trouve, c’est les grands industriels ou les oligarques malthusiens ou les pédérastres de Bruxelles....

                      Peut être que les politiques ne souhaitent pas vous donner de l’espoir...

                      Non, moi je crois qu’après m’avoir espionné pendant 5 ans, fait des essais pendant 5 autres années, ils ont été vexés que je trouve tout seul pour 0€ et que je mette cette photo sur l’article

                      Vous croyez que c’est vexant.... non c’est justice. Les présidents et les scientifiques qui n’étaient pas au courant ont dû rigoler.... Les salopards m’ont planté après mais je vais leur serrer les c... C’est bien au 11 avenue Georges V, 75008 Paris, l’ambassade de chine... ce doit bien les seuls qui ne sont pas au courant.

                      Je me demande quel est le Juda de mon ex boite qui a sorti l’information à mon insu... Sans doute tous., une armée de Juda et une armée de Caïphes. Il faudra que je diffuse « lettre à Gog et Magog »

                      Vous croyez qu’il sm’ont fait comme à Saturnin par ce que je les empêche de célébrer leur culte aux idoles... la ténébreuse énergie noire, l’économie de spéculation, le sentiment de puissance que l’argent et le savoir procure... Qui sait ?

                      Et bien vous en savez plus que les nobels....et toc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès