Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le plastique se recycle : c’est Vintage !

Le plastique se recycle : c’est Vintage !

Fini les sacs en cuirs, les porte-monnaies en crocos et les sacs de marque bling-bling : les stylistes et designers remettent à l’honneur le bon vieux plastique, loin de l’image cheap et choc qui lui collait à la peau depuis les années 70 !

Pour les jeunes créateurs, il faut croire que la célèbre formule « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » de Lavoisier s’applique aussi aux bâches publicitaires en PVC ou aux bouteilles en plastiques.

On savait déjà que les nouveaux matériaux tirés des bouteilles en plastique entrent dans la composition de nos pulls polaires, anoraks, tee-shirts, baskets et même de nos couettes et de nos matelas. Mais si ces plastiques sont recyclés, ils ne sont pas visibles pour le consommateur.

Entre mode éthique et éco-design

Désormais, un nouveau style de consommation, entre mode éthique et éco-design, revendique haut et fort son goût immodéré pour les matériaux recyclés et recyclables. Et son ambition d’initier un cercle vertueux pour l’environnement. Un mouvement qui prend de l’ampleur, si l’on en croit la multiplication des marques et des collections qui mettent en avant la Récupe Plastique. 

En Allemagne, le collectif de designers « Recycline » vient par exemple de présenter une nouvelle collection d’accessoires décoratifs entièrement fabriqués en bouteille en plastique.Du porte-journaux aux vases, en passant par le vaporisateur, le cendrier ou le porte-bijoux, ces jeunes créateurs détournent la bouteille en plastique de ses usages traditionnels pour en faire un objet de décoration à part entière.

Dans la même lignée, le designer Kosuke Tsumura, qui dessine les produits la marque Issey Miyake Inc. a cru bon de réinventer l’armure des vénérés Samouraï du pays du soleil levant. En donnant à ces seigneurs nippons un brin de fantaisie : son armure est entièrement composée de bouteilles en plastiques. Un résultat surprenant !

Arrosoirs, porte-monnaie, mobilier de bureau : le plastique séduit les designers.

Plus simple mais tout aussi efficace, Nicolas Lemoigne s’est mis à concevoir et commercialiser un « Verso Diverso », magnifique arrosoir au design épuré conçu à partir de bouteilles d’eau en plastique. Du porte-monnaie aux guirlandes, en passant par le mobilier de bureau, les designers rivalisent d’imagination pour faire entrer en force le plastique dans nos intérieurs.Le site écolo-moderne Neomansland a même réalisé un top 10 des meilleures idées de recyclages des bouteilles en plastique.

Même la pub se recycle !

Très tendance aussi, les sacs confectionnés à base de bâches publicitaires. Ces modèles uniques, qui se vendent comme des petits pains chez Agnès B, utilisent des toiles imprimées en PVC comme matière première.

Le fabricant Bilum va plus loin et pousse la conscience écologique jusqu’à utiliser des ceintures de sécurité pour confectionner les anses et poignées de ses sacs. L’ enseigne qui emploie des travailleurs en réinsertion en France, se réclame d’une démarche « unique, éthique et écologique ».

Sur le même concept, la marque « Réversible » brode autour du PVC de nombreux sacs et objets designs. Une fois le sac usé, le client peut même, grâce à une enveloppe de retour fournie avec le sac, renvoyer son sac pour prolonger la chaîne du recyclage. La boucle du recyclable est bouclée…
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • décurion 6 octobre 2009 10:56

    Tant que l’on confondra recyclage et réutilisation, on marchera à côté de nos pompes.


    • LE CHAT LE CHAT 6 octobre 2009 14:48

      Le vintage est un anglicisme appliqué d’abord dans l’œnologie pour parler de millésimes, rapporté dans la mode depuis les années 1990. D’abord utilisé pour désigner les vêtements anciens de créateurs prestigieux (Chanel, Dior, Yves Saint Laurent, Hermès…), le terme s’est étendu à toute pièce d’occasion, datant au plus tard des années 1980, et reflétant un moment particulier de l’histoire de la mode du XXe siècle. La vogue du vintage est telle que le mot est désormais usité au XXIe siècle par extension pour toute pièce un tant soit peu rétro. Or, contrairement à la fripe où peuvent se mêler toutes origines, le vintage est d’abord le reflet d’une authenticité, que ce soit par la marque, les techniques de couture ou les tissus employés.

      La mode du vintage, débutée dans les années 1990, s’est développée mêlant fashionistas et antiquaires du vêtement. Lors d’une vente aux enchères consacrée à Paul Poiret en 2005, les prix ont atteint jusqu’à plus de 100 000 euros pour un manteau. Certaines grandes maisons de couture, attirées par l’aubaine, développent des collections de rééditions de leurs modèles (le smoking Yves Saint-Laurent, par exemple). Les grandes expositions consacrées à l’histoire de la mode ne désemplissent pas (par exemple, Balenciaga, une rétrospective présentée par le Musée des Arts décoratifs à Paris de juillet 2006 à janvier 2007). Cette vogue serait peut-être due à une réaction contre la massification de la mode.

      Les principales sources de vintage sont les boutiques spécialisées (DiVintage.com) et les ventes aux enchères (classiques ou en ligne). Suivant la provenance, l’époque ou l’état du vêtement, les prix peuvent aller de quelques dizaines d’euros à des milliers. Les pièces les plus recherchées sont les pièces griffées, ou antérieures à 1950.


      rien à voir avec le recyclage des sacs poubelle et des bouteilles de flotte en PVC ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

recyclette


Voir ses articles







Palmarès