Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Environnement > Le réacteur EPR recalé

Le réacteur EPR recalé

Fédération Anti-nucléaire Bretagne


Communiqué du 2 novembre 2012 :


Le réacteur EPR recalé aux Etats-Unis par l'autorité de sûreté américaine,

une victoire des anti-nucléaires américains


Deux jours après le passage de la tempête tropicale Sandy qui a montré une nouvelle fois le risque nucléaire face aux évènements climatiques, le projet de réacteur EPR de Calvert Cliff vient d’être recalé*.

Le 30 août, la NRC (Nuclear Regulation Commission) avait donné à EDF un délai supplémentaire** de 60 jours pour trouver un partenaire américain sur son projet de réacteur nucléaire. Ce délai s’est écoulé sans qu’aucune entreprise américaine ne souhaite prendre le risque de construire un nouveau réacteur aux Etats-Unis.

Aucun réacteur nucléaire n’a été construit au Etats-Unis depuis l’accident de Three Miles Island (Harrisburg – Pensylvanie) en 1979. L’Atomic Energy Act interdit le contrôle et la main-mise d’un réacteur américain par une entité étrangère, imposant ainsi un à EDF un partenariat avec une société américaine. Les compagnies d’électricité n’ont pas souhaité investir dans une source d’énergie considérée comme très coûteuse et présentant un risque radioactif très important. Certes, la NRC peut réactiver le projet, mais c’est peu probable et la roue tourne pour EDF qui espérait construire 6 réacteurs de type EPR !

Les Etats-Unis ont ouvert la voie : il est urgent d’arrêter la construction des réacteurs EPR de Flamanville (France) et d’Olkiluoto (Finlande). En pleine crise économique, ces réacteurs ont un coût faramineux d’au moins 10 milliards d’euros et présentent des défauts qui les rendent dangereux avant même leur mise en service (chute d’avion, système de contrôle,…), sans compter les problèmes posés par les lignes THT.

Alors que les populations résistent en Manche et Mayenne, notamment au Chefresne, contre le projet EPR/THT, cette nouvelle est un encouragement pour continuer la lutte et en finir avec le nucléaire.


Le nucléaire est moralement et socialement inacceptable. Il faut en finir maintenant, avant la catastrophe.


* Source : http://www.beyondnuclear.org/home/2012/11/1/french-reactor-at-calvert-cliffs-denied-by-nrc.html  

** Pour plus d’informations : http://www.s323409623.onlinehome.fr/crilan/index.php?option=com_content&view=article&id=248:construction-compromise-pour-lepr-aux-usa&catid=37:communiques&Itemid=63

et http://observ.nucleaire.free.fr/EPR-rejete-par-NRC.htm


Fédération Anti-nucléaire Bretagne

6 rue de la Tannerie – 56000 VANNES

Email : fan-bretagne@laposte.net - Tel : 06 65 72 31 66

 

Contacts presse :

Alain Rivat : 06 65 72 31 66

Chantal Cuisnier : 06 84 14 58 87

Cedric Cadoret : 02 56 22 02 37



La Fédération Anti-nucléaire Bretagne a été constituée le 27 octobre 2012 à Pontivy. Elle a pour but de structurer et d’amplifier l’action régionale du mouvement antinucléaire breton.

 



Plateforme disponible sur les sites www.stop-nucleaire56.org et www.sortirdunucleairecornouaille.org



Sur le même thème

Monsieur Hulot et le grand mensonge de la transition énergétique
Areva, dossier explosif pour la filière nucléaire
La poche trouée d'AREVA
Energie : un tournant type Concordia
L'INSEE veut éviter la fermeture de Fessenheim


Les réactions les plus appréciées

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

anachronix


Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires