Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le réchauffement climatique : les pays pauvres en toute première (...)

Le réchauffement climatique : les pays pauvres en toute première ligne

La question écologique est devenue au sein des pays riches une préoccupation majeure, qui touche de plus en plus l’opinion publique. Parallèlement, certaines voix se font entendre pour demander que les pays pauvres ne soient pas privés de la possibilité d’emprunter les mêmes voies de développement que nous. Sous couvert de bonnes intentions, cet argument masque la réalité la plus cruelle du réchauffement climatique, mis en lumière par les dernières publications du Giec : ce sont les pays pauvres qui auront le plus à en souffrir...

Le scientifique suédois Svante Arrhenius postulait dès 1896 que la révolution industrielle basée sur l’utilisation massive de charbon produirait un accroissement tel de la production de CO2, que la température du globe terrestre augmenterait très sensiblement.

De fait, alors qu’au cours du précédent millénaire la température moyenne avait à peine progressé de 0,2 degrés, les 150 dernières années ont vu la température augmenter de 0,6 degrés ; la décennie des années 1990 fut la plus chaude jamais mesurée, et 1998 a constitué une année record.

Les conséquences de ce réchauffement, admis par la quasi-totalité des scientifiques, et dont on attribue la principale responsabilité à l’utilisation des énergies fossiles, à l’agriculture intensive, à la production chimique, etc., affecteront paradoxalement de manière particulièrement violente les populations des pays en voie de développement (PVD), qui au total n’y ont contribué que de manière marginale.

Au premier chef, la montée du niveau des océans, de l’ordre de 5 mm par an actuellement, va menacer directement l’habitat et les zones de culture des populations vivant au bord de mer (20/100 de la population mondiale vit à mois de 30 km d’une côte, +de 30/100 de la population de PVD, qui de surcroît exploite largement cet espace pour sa subsistance). D’autre part, une hausse de 2 à 2,5 degrés de la température, évaluation médiane de ce qui pourrait se produire durant les 5 prochaines décennies, augmentant au global les précipitations par accélération du cycle de l’eau, générera des changements climatiques locaux considérables et très hétérogènes. On considère ainsi que si l’Europe devrait connaître des étés plus secs et des hivers nettement plus pluvieux, l’Inde et le Sud-Est asiatique verront leurs possibilités de culture se réduire de manière dramatique par défaut de précipitations, de même que les zones désertiques africaines connaîtront une extension importante. Enfin, les catastrophes ponctuelles, inondations, sécheresses, etc. affecteront plus particulièrement les régions tropicales, où se concentrent les populations sous-développées.

Il importe de noter que les PVD vont se trouver ainsi les plus exposés à des changements climatiques contre lesquels ils ont, relativement aux pays développés, le moins de moyens de se protéger. Plus dépendants d’un environnement qui sera probablement davantage altéré, ils ne possèdent pas les moyens financiers et techniques pour faire face à ce changement, que ce soit dans l’adaptation de leurs modes d’utilisation des ressources (problématiques d’irrigation, par exemple) que dans la sécurisation minimale des lieux d’habitat (infrastructures, accès à l’eau, etc.) Dans ces conditions, face à un réchauffement planétaire dont on sait au moins à court terme le caractère inexorable, l’aide au développement et les transferts de technologie voulus dans le cadre ODM se trouvent engagés dans une véritable course contre la montre.


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 2 mai 2008 10:26

    Arrêtons de nous servir la soupe froide sur les "pays en voie de developpement" concept des années 70,lancé sur la politique des non-alignés de TITO

    Un pays en voie de développement c’est quoi ????

    La Chine ,L’inde ????? ,mais ce sont des puissances spaciales,industrielles ,agricoles et non des pays en voie de développement

    Qu’il existe dans ces grands pays beaucoup de misère parce que les richesses ne sont par réparti équitablement ne nous concerne pas

    Je ne parle pas de l’Afrique qui est un cas à part,mais constatons que les Chinois signent beaucoup de contrat en Afrique et travaillent dans des conditions qu’un africain refuse !

    Donc,ou sont aujourd’hui les "pays en voie de développement" que vous citez ???

     


    • Trashon Trashon 2 mai 2008 11:04

      Les PVD sont dans l’hémisphère sud, par contre le cerveau en voie de développement a déserté vos deux hémisphères


    • LE CHAT LE CHAT 2 mai 2008 11:29

      @trashon

       que cela est bien dit !


    • Serpico Serpico 2 mai 2008 13:02

      Lerma, tu es un type en VSD : en voie de sous-développement.

       

      Et tu es très avancé dans la voie.


    • Serpico Serpico 2 mai 2008 11:21

      L’auteur : "certaines voix se font entendre pour demander que les pays pauvres ne soient pas privés de la possibilité d’emprunter les mêmes voies de développement que nous. Sous couvert de bonnes intentions...."

       

      *************

      Oui mais vous oubliez un détail : on demande aux PVD de se mettre aux énergies "vertes" ou moins polluantes tout en sachant qu’elles ne permettront jamais un vrai développement.

       

      En face, les pays riches, ceux qui ont amené la planète là où elle est en ce moment, continuent comme avant.

       

      Autrement dit, le chantage est évident : vous vous serrez la ceinture pour nous permettre de continuer à vous empoisonner la vie.

       

      Il serait plus simple que les pays riches NE S’OCCUPENT que de leur ordures : abandonner ce qui pollue et faire exactement ce qu’ils conseillent aux PVD.

       

      Ce serait plus moral.


      • OGM=DRM 2 mai 2008 14:30

        Excusez moi d ’intervenir ici , mais ca concerne justement l ’ effet de serre , il y avait ce matin un article sur l ’ hydrogene et il a subitement disparu !

        A t on dit quelque-chose de mal dans les commentaires ou est - ce une erreur ?

        Quelqu ’ un l ’ a t il vu ?

         

         


        • Trashon Trashon 2 mai 2008 14:59

          cet article a bal et bien été vaporisé


        • Trashon Trashon 2 mai 2008 15:01

          qui e invarsà la a at la e sur mon cleviar


          • del Toro Kabyle d’Espagne 2 mai 2008 20:54

            Un jour, ce sera une prestation des mutuelles privées que de donner à respirer de l’air pur, et un privilège de Golden Boy que de vivre en cilmat tempéré.

            L’Humanité me déprime.


            • fafou0 3 mai 2008 06:53

              Qui peut encore croire le Giec alors que l’on sait très bien que beaucoup de scientifiques ont quitté cette organisation pour cause de faits non avérés et non scientifiques mais que cette organisation les a gardés sur leur liste !

              Le Giec, composé de beaucoup de membres non scientifiques ou de scientifiques à leurs "bottes", est tout simplement un grand lobby capitaliste qui joue sur la peur des gens en diffusant de fausses informations et qui au final s’enrichit et s’enrichira encore, pendant que le peuple devra se mettre à leurs normes sans en avoir les moyens financiers !

              Les informations, maintenant relayées en temps réel grâce aux techniques audio-visuels, nous diffusent à grand renfort de catastrophisme des phénomènes naturels qui ont toujours existé dans certains pays vu leurs emplacements géographique...

              Une température de 0,6 degrés n’augmentera pas le niveau des mers sauf dans ces régions du monde, notamment en Asie, qui ont toujours dû faire face à ce genre de catastrophes, les terres à ces endroits étant parfois au-dessous du niveau des mers...Comment expliquer que l’Arctique était verdoyant à une certaine période ? Beaucoup de scientifiques pensent que nous n’avons pas assez de "recul" pour "affirmer" de telles choses !

              Pour la petite histoire, Al Gore s’est vu interdire la diffusion de son film dans les écoles Anglaises car il a été démontré qu’il y avait 11 erreurs scientifiques, ce qu’Al Gore a lui même a reconnues !!!!

              Mon post n’est fait que sur la base du titre "réchauffement climatique" et non sur la "pollution", déforestation, manque de matières premières à terme vu la démographie galopante sur notre planète, surconsommation, guerres polluantes, la liste est non exhaustive... qui sont les seuls véritables problèmes auxquels nous devons déjà faire face...

              D’aucuns scientifiques prédisent qu’après une période de réchauffement, la terre devra faire face à une petite ère glaciaire d’ici une cinquantaine d’années !


              • 5A3N5D 3 mai 2008 11:06

                D’aucuns scientifiques prédisent qu’après une période de réchauffement, la terre devra faire face à une petite ère glaciaire d’ici une cinquantaine d’années !

                C’est également l’opinion de la communauté scientifique russe : le réchauffement actuel serait dû à des éruptions solaires et une nouvelle période de refroidissement se produirait vers 2050.

                Je n’ai pas les connaissances scientifiques nécessaires pour porter un jugement sur ces affirmations.

                Demeure quand même le fait que l’accumulation de CO2 acidifie les oséans et porte atteinte aux massifs de coraux bâtisseurs. Alors, que penser ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès