Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le retour du gaz de schiste, encore une solution énergétique miracle (...)

Le retour du gaz de schiste, encore une solution énergétique miracle !

Dans certains milieux écologistes, l’avenir énergétique sera exclusivement renouvelable (solaire, éolien…) ou ne sera pas. Pour d’autres, le moindre questionnement sur la place du nucléaire en France serait un parjure à la nation et nous ferait retourner directement à l’âge de pierre.

Alors avec quelle solution pour se chauffer, se déplacer, produire, alors que les prix de l’essence atteignent de nouveaux records ?
 

La France sur un tas d’or

Dormez tranquille, personne ne le sait encore mais, comme l’annonce les Echos dans son éditorial du 28 février, la France est « sur un tas d’or ». De quoi s’agit-il ? La réponse est une du Monde du 29 février : le gaz de schiste qui « attend », pendant que le pétrole flambe.

Pour certains experts de l’Agence Internationale de l’Energie nous serions à la veille « d’une âge d’or du gaz ». Le gaz serait ainsi le nouvel eldorado, notamment pour la France qui, « posséderait avec la Pologne, une des plus grandes réserves d’Europe ». Aux Etats-Unis « où les prix du gaz sont désormais trois à quatre fois plus faibles qu'en Europe, le gaz de schiste a donné un formidable coup de pouce à la productivité de l'industrie, au point que de grands groupes y relocalisent des usines », selon Les Echos.

De sorte que, pour Le Monde, « les gaz de schiste dessinent un scénario économique moins sombre que certaines prédictions écologistes », avec : un renforcement de l’indépendance énergétique, un regain de compétitivité et « pourquoi pas la relocalisation des certaines industries avec plus d’emplois et de recettes fiscales à la clé » !

Controverses et retournements

En période de campagne électorale, de quoi alimenter les promesses de plus d’un candidat à la présidence de la République ! Il serait cependant périlleux pour eux de s’aventurer sans précaution sur ce terrain explosif. De fait, l’actuel gouvernement s’est déjà fait prendre à des bisbilles et des retournements écologistes sur ce dossier (voir notamment : Gaz de schiste : Borloo a fait une "erreur" affirme Kosciusko-Morizet), suite à un soulèvement d’opposition radicale de la part de mouvements écologistes.

Pour ces derniers, les répercussions environnementales du procédé d’extraction du gaz de schiste posent encore de nombreuses questions, qui rendent toute expérimentation condamnable, en application du principe de précaution. En plus, des critiques s’élèvent aussi sur la question de la rentabilité des investissements dans ce domaine aux Etats-Unis, où certains s’interrogent sur l’existence d’une « bulle de gaz de schiste ».

Pas de solution miracle

Ainsi, les oppositions radicales et les incertitudes qui pèsent lourdement sur cette nouvelle énergie, qui « attend » dans nos sous-sol, rend l’avènement proche d’un « âge d’or du gaz » peu probable. Par ailleurs, les tensions qui pèsent sur le pétrole ne laissent pas augurer d’une tendance à la baisse des prix et, enfin, les énergies renouvelables ne sont pas, pour le moment, en mesure de se substituer par un claquement de doigt à celles que nous utilisons aujourd’hui.

Devant de tels défis, médias, politiques et porte-voix de la société civile feraient mieux de faire œuvre de plus de transparence et de pédagogie, pour explorer ensemble l’ensemble des pistes sur lesquels des progrès sont réalisés (économie d’énergie, réseaux intelligents, stockage de l’électricité etc.) et sans exclure, par dogmatisme, toute nouvelle piste, ni proclamer chaque matin avoir trouvé LA solution miracle.


Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Giordano Bruno 1er mars 2012 13:05

    Un film incontournable sur le gaz de schiste :

    Gasland


    • Yoann Yoann 1er mars 2012 16:41

      La version sous titré FR est ici : Gasland, danger de la fracturation hydraulique


    • Enjeux Electriques Enjeux Electriques 2 mars 2012 11:47

      Lg,
      je vous invite à lire l’article, tout de même, avant de réagir :).

      Gasland est une référence qui montre des abus évidents et le vécu de victimes. Donc, en l’état, le gaz de schiste ne peut être une solution miracle, puisqu’il a fait des dégâts aux Etats-Unis. 

      Cependant il ne faut pas non plus exclure, par dogmatisme, toute réflexion et recherche sur d’éventuels progrès sur cette piste, comme sur toute autre puisque aucune n’apporte aujourd’hui de solution miracle (danger des déchets nucléaires, pollution du pétrole, intermittence des énergies solaires et éoliennes, biocarburants nuisible aux ressources agricoles ...)


    • Enjeux Electriques Enjeux Electriques 2 mars 2012 14:57

       Lg,

      suis content de savoir que vous avez bien lu l’article et vous en remercie.

      Mais vous disiez « Avant même de lire l’article j’allais le linker en dessous » et je vous invitais juste, vous comme tout le monde, à ne se pas contenter d’un titre pour « réagir » rapidement sans bien prendre connaissance du contenu d’un article.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er mars 2012 14:33

      Moi je suis d’accord avec Fillon,il faut mettre des aspirateurs dans les halls d’immeuble pour récupérer le gaz de shit !


      • alain_àààé 1er mars 2012 15:31

        je me demande ce qu il y a dans cet article.je voudrais faire une remarque si le gaz se serait trouvé dans le nord de la france on ferait le necessaire pour l extraire comme pour le cas des déchets nucléraire en lorraine ses ordures de pantins d écologie qui nous font payer cher leur connerie s ils veulent vivre dans les cavernes se seraient bien.se sont de fous ou des degeneré mais ils ne disent pas combien ils empochent avec leurs mandats de politiciens


        • Soi Même 1er mars 2012 17:35

          Je ne sais si vous allez accepté d’être le cobaye qui mangera la production agricole français pollué par l’exploitation du gaz de schiste. Car il faut être réaliste, cette exploitation est d’une des pollutions des plus insidieuses. Elle aura vite fait de stérilisé 75% du territoire Français.
          Et cela que vous voulez ?


          • epicure 1er mars 2012 22:18

            produire du gaz ou boire de l’eau potable, il faut choisir.
            L’eau est une nécessité, le gaz de schiste non.


            • joletaxi 1er mars 2012 22:37

              heureusement qu’en France, on a des flèches !!!

              cela fait 40 ans que l’on utilise le fracking, et même pour la géothermie que vous aimez tant, les petits hommes verts.
              cela fait maintenant plus de 15 ans que l’on fore aux USA, il y a plus de 100.000 puits en activité, et que je sache, à part votre petit film de propagande foireuse, il n’y a pas de catastrophe, quelques plaintes pour des accidents(connaissez-vous une activité où il n’y a pas d’accidents ?)
              Les USA ne sont pas devenus inhabitables, et leurs règles environnementales sont bien plus strictes que les nôtres,et les associations de défense des consommateurs bien plus riches, leurs avocats bien plus virulents et rapaces.
              Cela crée un véritable renouveau économique, à tel point que des industries sont relocalisées,avec des emplois par dizaines de milliers à la clé
              mais vous avez raison, laissons ces ressources pour les générations futures, on est riches, et ma foi, le pays survit avec sa cohorte de chomeurs.

              Les polonais ,les allemands, les anglais nous vendront ce gaz diabolique.


              • le libère-terre le libère-terre 2 mars 2012 11:51

                Non, Non et Non... et c’est un vrai écologiste qui le dit, et pas un de ces ignares de EELV par exemple...

                L’industrie et le progrès n’a jamais su qu’aller au plus facile et au plus polluant pour répondre aux besoins d’énergie. Il y a pourtant une autre alternative qui aurait elle tout les suffrages :

                L’Hydrate de méthane. ce dernier est en volume supérieur de 2 fois à tous le gaz, charbon, pétole utilisé et utilisable...

                En plus, pour l’utiliser écologiquement il est prévu d’injecter du co2 dans les nappes (oui celui du réchauffement climatique vous avez bien lu) et d’en faire un produit stable qui permette d’attendre l’écologie... en ne nuisant pas au climat. et la technologie existe sur le papier.

                En plus elle éviterait l’emballement climatique qui, avec la hausse des températures serait pressenti avec un gaz (méthane) 10x plus nocif que le co2 question réchauffement.

                Alors que le gaz de schiste lui est bel est bien polluant. en preuve ce dossier bien complet :
                http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/gaz-de-schiste-l-exemple-americain-edition_70128/


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 mars 2012 12:24

                  Bonjour EE,

                  le gaz de schiste pour les nuls comme jolitaxo et sarco007 et epalel :

                  Ils forent un puits assez profond pour pouvoir espérer faire disparaitre les traces de passage en sous sol, aussi profond d’ailleurs que pour la géothermie qui se contente de propulser de l’eau sous pression pour qu’elle remonte par un second puits latéral réchauffée par la croute terrestre. Entièrement naturel et propre.

                  Dans le cas dont l’on parle, la poule aux oeufs d’or du système néocon est d’introduire des centaines de produits chimique dont ils ne savent au bout du compte pas quoi faire tellement ils sont polluants, dangereux et inutiles. En les injectant sous terre dans un ordre bien précis, ils se mélangent lentement et se recombinent en une véritable bombe chimique qui finit par exploser mille cinq cent mètres sous terre. En fractionnant ainsi la croute terrestre sous une pression progressive et fort dangereuse, le gaz naturel contenu est repoussé jusqu’à la surface par le second puits, mais y compris par tous les pores et fissures de la planète. c’est comme ça qu’on le retrouve communément dans l’eau du robinet bonjour l’angoisse...

                  je vous laisse méditer là dessus, les conséquences notoires à terme de cette polyindustrie nuisible qui a permis aux étasuniens de mentir sur leurs évaluations de capacités disponibles afin de rester dans le tableau des producteurs de gaz loin derrière la Russie et l’Iran..." En 2008, elles correspondaient à 60 ans de consommation et étaient concentrées pour 40 % au Moyen Orient. Les spécialistes estimaient alors que la Russie, l’Iran et le Qatar détenaient à eux seuls plus de 50 % des réserves mondiales. Depuis, les évolutions technologiques ont permis des découvertes de gaz non conventionnel menant ainsi à une réévaluation des réserves de 60 à 250 % selon les zones1. "

                  En un mot, la géothermie c’est trop simple et facile pour les empoisonneurs prédateurs mondiaux monstrueux...http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/ces-monstres-qui-nous-gouvernent-99844


                  • le libère-terre le libère-terre 8 mars 2012 09:49

                    Pour faire vivre cet article, voici une récente réflexion pertinente :

                    http://www.enerzine.com/12/13601+gaw-de-schiste----lunion-europeenne-evalue-les-risques+.html

                    méthane, effet de serre (co2), salinité de l’eau, etc... toujours très controversé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès