Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le Royaume-Uni, fer de lance des écopolis

Le Royaume-Uni, fer de lance des écopolis

Attali préconisait le développement en France des écopolis. Les Anglais poursuivent leur avancée dans ce domaine avec 4 nouvelles cités propres en prévision.


Les écopolis ont toujours la cote ! Ces agglomérations qui se veulent des modèles de développement durable utilisent une large gamme de technologies propres pour gagner en efficacité énergétique, et les résultats sont généralement impressionnants. Le rapport Attali dont nous avions parlé préconisait ce type de projet, et quelques-unes ont fait dans ces colonnes l’objet de notre attention, comme celle de Masdar, aux Emirats arabes unis, dont l’atout principal était un système de transport mixte assez révolutionnaire entre les transports en communs et transports individuels, le tout sans voitures !



Enerzine revient sur la décision du gouvernement britannique de poursuivre le développement de ces éco-villes, après le quartier BedZed du sud de Londres, ce sont 4 villes et près de 10 000 foyers qui devraient voir le jour d’ici 2016. Les sites retenus :

• Whitehill-Bordon, Hampshire sud
• St Austel, Cornouailles sud
• Rackheath, Norfolk est
• Et enfin North-West Biceseter dans le centre de l’Oxforshire

L’énergie y sera entièrement renouvelable (on se rappellera que le Royaume-Uni dispose de très bons atouts dans ce domaine, notamment dans l’énergie marin et l’éolien), les « compteurs intelligents » réduiront les consommations et productions d’énergie inutiles (c’est donc une technologie de type « smart grid »). Objectif pour les habitants : des factures d’électricité moins cher de 200 à 500 euros par an. Côté déplacements, les transports en communs seront à l’honneur ainsi que l’installation de stations de recharges pour véhicules électriques. Les bâtiments publics auront une empreinte carbone nulle, et 40% de l’espace urbain sera réservé aux espace verts.

TechnoPropres
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 22 septembre 2009 10:32

    C’est creux, et c’est pour la seconde partie au moins un copier/coller d’Enerzine...

    Les annonces d’éco-quartier il y en a tous les jours. Une ZAC qui n’arrive pas à sortir est aujourd’hui rebaptisée « éco-quartier » pour accélérer son développement. L’info en tant que telle est banale, l’intérêt est dans les détails de ce qui est prévu, détails absents de cet article.

    Enfin, un bâtiment à empreinte carbone nulle n’existe pas. Toute activité humaine (même une sieste) a une empreinte carbone !


    • moebius 22 septembre 2009 21:50

      ’un bâtiment à empreinte carbone nulle n’existe pas’. Sîi il existe quand il n’est pas habité. La solution consisterait donc a ne pas habiter ce genre de batiment Elle aurait le mérite de faire exister ce type de batiment ce qui somme toute est appréciable


      • Lord_Mahuf Lord_Mahuf 23 septembre 2009 09:59

         : |

        même inhabité, un bâtiment doit être construit... il a fallu fabriquer les matériaux, les extraire, les transporter et les mettre en œuvre. tout ça s’ajoute à l’empreinte carbone du bâtiment.

        Pour plus d’informations sur la comptabilité carbone et les analyses de cycle de vie...

        On peut avoir une empreinte carbone neutre si on n’émet pas plus de carbone que ce que la terre est capable de réabsorber, on ne peut pas avoir une empreinte carbone nulle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès