Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le tabac tue ! Et les gaz des pots d’échappements, en ville (...)

Le tabac tue ! Et les gaz des pots d’échappements, en ville ?

Le tabac tue, les fumeurs autant que les non-fumeurs. Le tabac provoque des maladies graves, maladies cardio-vasculaires, des cancers du poumon, l’impuissance (je n’invente rien, tout cela est écrit noir sur blanc, c’est le cas de le dire, sur les paquets de cigarette). Alors il est vrai que les arguments anti-tabac sont nombreux.

Le premier janvier 2008 nous serons donc sauvés. Il n’y aura plus de maladies cardio-vasculaires, plus d’impuissance, il n’y aura plus que des gens gais comme des pinsons et en pleine santé. Fini le trou de la Sécu, les maux de gorge et autres désagréments quotidiens.

Mais moi, si je tousse le matin, si l’odeur de mon steak, que je prends en terrasse sur la place d’Italie, a un goût de fumée, le tabac n’y est pour rien. On parle de santé publique et on pointe du doigt le tabagisme actif ou passif comme responsable de tous les maux. Si je suis un fumeur actif, je suis un piéton asphyxié passif. A choisir, être quelque peu enfumé dans un bistrot quand j’y mets les pieds (c’est-à-dire pas à longueur de journée) ou respirer tout au long de ma vie de Parisien les gaz crachés par ces voitures, je choisis la première solution. Pourra-t-on nous faire croire encore longtemps que la voiture ne tue pas dans les zones urbaines ? Qui ose encore dire qu’il y a plus de morts dus au tabagisme passif que de morts dus à l’asphyxie urbaine passive (tout en sachant qu’il n’existe pas d’asphyxie urbaine active puisque le conducteur est à l’intérieur de son véhicule sans contact direct avec l’air extérieur) ?

Vous désirez des chiffres, attention, soyez bien accrochés. Selon un rapport européen du programme APHEIS (Air Pollution and Health European Information System) publié le 6 septembre, l’émission de gaz des pots d’échappement pourrait être responsable d’environ 9500 décès en 2002 en France parmi les personnes de plus de trente ans. Ce chiffre ne concerne que les décès liés aux maladies cardio-pulmonaires et au cancer du poumon, ce qui laisse imaginer un chiffre plus élevé au total. 9500 morts, ce n’est pas tellement plus élevé que les 3000 à 5000 morts par an dus au tabagisme passif. Mais le pire, c’est que des études que je ne citerai pas ici puisque je ne peux, pas plus que leurs rédacteurs, prouver exactement que les décès sont réellement la conséquence de la pollution automobile.

Le 1er janvier 2008, je ne pourrai plus, nous ne pourrons plus fumer notre cigarette avec notre café dans le bar d’en bas. Par contre nous aurons droit, en sortant de ce même bistrot, à l’assassine pollution des voitures.

Je ne suis pas un anti-voiture aussi acharné que le sont les anti-tabac. Je reconnais l’utilité de la voiture, mais pourquoi est-elle nécessaire dans une ville où elle tue plus que le tabagisme passif ? Alors soit, Messieurs les gouvernants, vous êtes les élus du peuple, si celui-ci vous suit dans vos réformes, je vous suivrai, mais ne nous mentez pas, pointez les vrais problèmes. Ne gâchez pas la vie des fumeurs sous prétexte de santé publique alors que vous laissez en paix des automobilistes égoïstes incapables de prendre le métro et qui chaque jour assassinent leurs concitoyens et ravagent leur planète.


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (186 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • Fabrice Fabrice Duplaquet 20 octobre 2006 14:15

    La concentration de produits cancérigènes que vous inhalez en inspirant une bouffée de tabac est bien supérieure à ce que vous inhalez en respirant les fumées émisent lors d’un embouteillage... Pourquoi ne pas comparer cela au tabagisme passif ? Deuxième argument : ces substances ihnalées agissent en cofacteurs de synergie : donc limiter l’un (le tabac) diminue le risque de l’autre (avant de pouvoir l’éliminer).

    Donc dire qu’il y a pire que le tabac pour arreter la lutte contre le tabac est inutile.


    • Saint Sébastien (---.---.211.163) 21 octobre 2006 02:30

      De toute façon, les jeunes ne fument plus mais sniffent de la coke, ...


    • tvb (---.---.222.32) 21 octobre 2006 10:43

      Bonjour, je ne suis pas scientifique et je n’ai pas pu vérifier cette information lue récemment, mais savez-vous sil est vrai que les véhicules motorisés au diesel sont interdits dans certaines villes du Japon ? Si oui , pour quelle(s) raison(s) ?


    • Fabrice Fabrice Duplaquet 21 octobre 2006 11:09

      je n’ai pas d’informations sur le japon mais il est vrai que le diesel est suspecté d’être cancérigène mais il n’y a pas encore de preuve suffisante. PAr contre, il est connu que le diesel est vecteur d’asthme.


    • Eupalinos (---.---.128.251) 22 octobre 2006 07:58

      Pour le Japon, je ne sais pas non plus sauf que la fabrication et l’achat de moteurs hybrides et électriques là-bas connaît une progression de 178% !!! En France ni Peugeot, ni Renault, ni Citroen n’ont quoi que ce soit de prévu à la vente avant 2010 !

      Quant au diesel, on découvre dans le rapport de l’AFSSE (voir http://www.afsse.fr/documents/Rapport_1.pdf) réalisé en 2004 à la demande du gouvernement français que le diesel cause encore bien plus de décès par maladies cardio-pulmonaires que par le seul cancer des voies respiratoires. Le nombre total de décès dûs aux particules fines dans l’atmosphère (donc essentiellement au diesel) est estimé à 31700 morts en 2000 en France (rapport AFSSE, page 60) : à comparer aux 30000 dûs au tabac ou aux 7000 environ dûs aux accidents de la route. Et il ne faut pas oublier que, si le tabagisme passif existe (et a heureusement bien chuté depuis la loi Evin), la grande majorité de ces 30000 concerne les fumeurs eux-mêmes et c’est à chacun de prendre ses responsabilités ; en revanche le dieselisme est totalement passif. Le diesel tue malgré eux beaucoup plus de monde que le tabac et les accidents de la route réunis !


    • pot d’echappement noir (---.---.204.235) 20 octobre 2006 14:38

      Article du Harald Tribune International Extrait : «  » Among them are new car emission standards and requiring filters for diesel cars, said Barbara Helfferich, spokeswoman for the European Commission’s environment directorate. « We know that Europe has 350,000 dying early each year because of air quality, particularly small particles, »" 350000 morts par an en Europe a cause des microparticules. 350000/population europeenne = 1 habitant/1000 chaque annee ! Dans l’article, on peut aussi lire que les europeens perdent une annee de vie en moyenne a cause des microparticules. Tout cela pour expliquer que je crains beaucoup moins le tabac des autres que les diesels des autres. http://www.iht.com/articles/2005/09/20/news/air.php


      • Cochonouh Cochonouh 20 octobre 2006 14:42

        Le tabac est dangereux pour la santé.

        La voiture aussi (et pas que pour les gaz d’échappement, mais ce n’est pas ici le problème).

        Il doit également y avoir moult professions où l’on est exposé à des produits chimiques (solvants...) dont l’inhalation est dangereuse.

        Mais la question que je me pose, c’est comment les spécialistes font pour établir ses chiffres.

        Qu’on me dise qu’il y a 1,4 million de décès annuels par cancers, soit.

        Mais comment savoir si c’est le tabac, les gaz d’échappement, le barbecue, le thé trop chaud où les colorants alimentaires.

        Comment sont établies ses statistiques qu’on nous balance sur le nombre de morts dus au tabagisme passif ?


        • Panama (---.---.198.59) 20 octobre 2006 14:51

          Bientôt en gros, écrit à l’arrière et à l’avant de nos voitures :

          ROULER PROVOQUE DES CANCERS DES POUMONS

          Et si on parlait des chaudières à fioul des particuliers ? Des chauffages électriques alimentés par des centrales à charbon ? Et des pesticides utilisés contre les moustiques dans nos charmantes demeures ?

          Non finalement, tout celà me déprime. S’il y a bien un moyen de transport qui pollue beaucoup moins qu’avant, c’est bien l’automobile.

          J’en ai marre qu’on essaye de me culpabiliser. Y a qu’à revenir aux bons vieux cheveaux, ben non ça pollue aussi, avec du crottin, sans compter les émissions de méthane lors de la digestion...


          • rjolly (---.---.227.38) 20 octobre 2006 15:07

            « Et des pesticides utilisés contre les moustiques dans nos charmantes demeures ? » Apparemment on s’en est préoccupé car il est maintenant impossible de trouver des boules de naphtaline contre les mites (sauf erreur ; si d’ailleurs quelqu’un sait pourquoi, merci.)


          • (---.---.107.66) 20 octobre 2006 15:25

            « S’il y a bien un moyen de transport qui pollue beaucoup moins qu’avant, c’est bien l’automobile. »

            Ca pollue moins par voiture, mais il y en a 15 fois plus, des voitures, donc la pollution totale a largement augmenté par rapport à « avant ». L’air s’en fout bien de savoir que chaque voiture pollue moins, lui tout ce qu’il fait, c’est accumuler les émissions croissantes, et sa qualité s’en dégrade d’autant.

            Ce n’est pas parce que ça pollue « moins qu’avant » que c’est positif, ça n’est pas un bon critère pour juger de la chose, car il ne s’agit pas de faire un jugement moral et de distribuer des bons points (« c’est bien, petite voiture, tu es en progrès ») mais de suivre et surveiller l’évolution de la qualité de l’environnement. Le vélo, par exemple, ne peut guère polluer moins qu’avant, lui, puisqu’il ne pollue (quasiment) pas, ce n’est pas pour cela qu’il faut le délaisser.

            Les gens n’essayent pas de te culpabiliser pour le plaisir. Si tu n’es pas capable d’admettre que rouler en voiture, c’est effectivement pas terrible niveau pollution, et bien c’est dommage. Tu peux continuer à rouler en voiture pour diverses raisons, mais assume-les, et ne nie pas que c’est quelque chose de négatif.


          • (---.---.68.208) 20 octobre 2006 19:06

            pourquoi on ne trouve plus de naphtaline, (mais par contre une foule de marques toxiques), ben voyons ! :

            la Naphtaline ne fait pas l’objet d’un brevet , d’un « droit de propriété intellectuelle », voilà le raison !!! si vous voyez ce que je veux dire ......

            la naphtaline est un produit libre qui fait partie du patrimoine culturel global de la civilisation, donc à proscrire et , surtout, il n’y a pas de frais de pub (pardon ! on doit dire maintenant de « communication » !) et tous le juteux marché que ça implique pour la naphtaline, donc aucun interêt.

             smiley


          • rjolly (---.---.227.38) 20 octobre 2006 19:58

            oui m’enfin ces boules étaient proposées par des marques... elles ont disparu des rayons il y a un ou deux ans sans que j’en trouve l’explication dans la presse.


          • Titi (---.---.216.149) 21 octobre 2006 08:53

            Ne confondez pas boules à mites et... heu... smiley


          • dapeacemaker (---.---.1.14) 23 octobre 2006 14:15

            « la voiture pollue bien moins qu avant... » c est vrai,comment pourrait on imaginer le contraire... et grace a elle et a vous bande d incivils, l a Terre est bien moins belle qu avant aussi, non ?

            Notre planete a un cancer du poumon.... quand allons nous la laisser arreter de fumer ?

            Merci aux etres Humains qui survivent intellectuelement dans ce monde ou l imbecilité et l ignorance sont devenu des valeurs surs.

            DPM


          • rjolly (---.---.227.38) 20 octobre 2006 15:01

            Les automobilistes ne sont pas plus à l’abri que les piétons, c’est même l’inverse : la pollution est plus concentrée sur les routes (embouteillages) et les voitures ne sont pas étanches, à part certains modèles de luxe dotés de filtres (dont la technologie s’inspire des masques à gaz : charbon actif).


            • jeffjoubert jeffjoubert 20 octobre 2006 15:02

              Le tabac, les gaz d’échappement, et la connerie tue ! Attention, je ne parle pas de l’auteur de l’article, car je suis de son avis, je n’ai jamais entendu, mais certains ici auront le plaisir de me contredire que, la fumée d’un fumeur égoïste augmente l’effet de serre, et favorise les changements climatique en cours, que nous avons tous remarqué. Ce débat, va bien plus loin que les anti tabac, voiture, etc...

              Ce débat, démontre l’hypocritie arrongante, de ceux qui possède l’ego du pouvoir, et cherche à nous mettre en laisse. Bientôt, nous n’aurons plu de liberté !


              • Roland (---.---.68.208) 20 octobre 2006 19:09

                exact, vous avez bien vu la clé du problème.


              • (---.---.68.208) 20 octobre 2006 19:17

                pour aprofondir le débat (si ! si ! c’est tout àa fait sérieux) relisons et meditons les excellentes réflexions d’un blogeur http://bebereulnanar.blogspot.com/

                "Les fatwas lancées par tous les chevaliers blancs au triste visage pâle, sont lancées pour notre bien. Bien enserrés dans nos multiples ceintures de sécurités, serrant bien notre droite, nous voila lancés à 90 à l’heure sur l’autoroute d’un bonheur précontraint : nous mourrons vieux et en bonne santé ! Nous cotiserons beaucoup et ne coûterons rien à la sécurité sociale !

                Qu’importe si notre longue vie préalable n’aura été consommée qu’avec modération, l’important est qu’elle aura été consommée en consommant le plus possible ce qui est défini comme légitimement consommable, c’est à dire rentable. Un bon consommateur est un consommé de con, sommé de consommer du politiquement consommable, c’est à dire du rentable.

                Nos chères colonies n’ont été abandonnées que lorsqu’elles ont cessé d’être rentables. Les fumeurs sont les harkis d’une consommation rendue autrefois quasi obligatoire, par la publicité, La Société NATIONALE des Tabacs et Allumettes, par la distribution de Troupes aux troupes etc. Ils y ont cru, tant pis pour eux, on va les livrer au FLN des anti-fumée.

                Parlons-en, du Front-de-Libération-National-de-la-tabagie-des-autres, avec leurs gueules de chiens battus, avec leur santé qu’ils portent comme une croix, vers le sommet de leur vie-Golgotha, bien obéissants aux ordres qui les ont sommés d’arriver en haut avec une croix en bon état, afin d’y être crucifiés bien proprement, sans bavures, sans risquer de tacher leur joli suaire bien blanc... Parlons-en, de leur aigreur permanente, de leur ressentiment, de leurs regards en coin, pleins de commisération haineuse, au passage d’un fumeur, d’un buveur, d’un viveur...(la langue ne se trompe pas...). Des regards de vieilles bigottes qui voient passer une jolie jeune femme en pensant « Fais la belle, tu mourras avant moi... » Crève donc le plus tard possible, vieille salope, traîne-la donc, ta vie de merde, juqu’au bout, vas-y crever, dans ton hospice, vas-y bouffer des yaourts-nature-sans-sucre-et-sans-matière-grasse, j’espère même qu’on va t’en inventer, rien que pour toi, des yaourts déyaourtisés, délactés, déshydratés. Ces gens-là vivent comme s’il n’y avait pas de platanes au bord des routes, pas de tuiles qui tombent du toit, pas de pots de fleurs sur les appuis de fenêtre. Ils commencent à faire abattre les platanes, il continueront par faire interdire les tuiles, ils finiront par prohiber les fleurs et pourquoi pas, les fenêtres..."


              • (---.---.34.144) 21 octobre 2006 11:46

                @208

                Toujours de la dérision facile. Quand est ce que les pro du tabagisme discuteront vraiment des conséquences du tabagisme passif sur les gens qui sont toujours exposés (ceux qui travaillent dans les restaurants et bars) ? Quand est ce qu’on engagera une discussion constructin sur la limite de nos libertés ?


              • Cochonouh Cochonouh 21 octobre 2006 14:48

                T’appelles ça de la dérision facile, moi je trouve que c’est un beau texte.

                Bravo 208 !

                Et je repose ma question :

                Comment sont établies ses statistiques qu’on nous balance sur le nombre de morts dus au tabagisme passif ?


              • (---.---.34.144) 21 octobre 2006 16:00

                Beau texte, peut être mais ce n’est que de la rhétorique : on dénigre l’autre en se moquant et en le caricaturant sans vraiment parler du sujet. Une discussion argumentée aurait été plus intéressant mais cela n’engage que moi.

                Quant à votre question, on procède tout simplement par étude épidémiologique. Par exemple : « Une étude épidémiologique, portant sur 305 000 couples suivis prospectivement, montre une augmentation de 20% du risque de décès par maladies coronariennes chez les non-fumeurs mariés à des fumeuses (par rapport à ceux mariés à des non-fumeuses) et une augmentatioon de 10% pour les femmes non-fumeuses mariées à des fumeurs. Le risque relatif est donc voisin de celui du cancer du poumon mais, compte tenu de la prévalence beaucoup plus grande des maladies cardio-vasculaires, le nombre de décès estimé aux Etats-Unis se situerait entre 30 000 et 60 000 par an. »

                Sachant que la cigarette tue, je ne vois en pas comment un fumeur passif, c’est à dire quelqu’un qui inhale la fumée de la cigarette sans filtre ainsi que celle qui est expirée par un fumeur, pourrait ne pas être soumis aux même effets de la cigarette que le fumeur.

                A moins que vous remettiez en cause la nocivité de la cigarette même ?


              • wledoux (---.---.58.172) 21 octobre 2006 22:48

                Dans quelques années, votre commentaire sera classé avec l’avis de ceux qui s’opposaient à la ceinture de sécurité obligatoire en disant qu’ils étaient libres de traverser le pare-brise s’ils le voulaient et que c’était leur responsabilité. A la différence qu’a l’époque aucune industrie ne s’était efforcée pendant des décénies de lui donner envie de s’exploser la tête contre et de l’y rendre dépendant.

                On nous a fait bouffer du tabac pendant des années, assenant que ce n’était pas nocif, (voire même que c’était bon pour la santé au début) et ça a marché plutôt pas mal, mais honnêtement, on s’en serait passé. Les consommateurs prennent bêtement ce qu’on leur donne, et après vont s’y accrocher comme un esclave a ses chaines. Les viveurs comme vous les appellez pensent ’Qu’on me laisse faire ce que je veux’ alors qu’on les as précisément manipulé pour qu’ils en arrivent à dire ça. Pour une fois qu’on essaie de défaire les méfaits d’une machine a fric immorale comme celle de l’industrie du tabac...

                Mais bon là je parle de la lutte contre le tabac, alors que ce n’est pas le propos. Ici, on lutte contre le tabagisme PASSIF.

                Que quelqu’un défonce son pare-brise ne me regarde pas, vous avez raison de revendiquer ce droit. Du moment que mon coeur est pas déchiqueté par les éclats de verre.

                Cette mesure n’empêche pas les gens de fumer pour arrêter le tabagisme et choisir à la place de ces gens ce qui est bien pour eux (comme une suppression des platanes).

                Elle les empêche de fumer pour respecter un principe fondamental qui aurait dû l’être depuis le début : La liberté des uns s’arrête la ou commence celle des autres, c’est à dire faire en sorte que personne ne se prenne un platane par la faute d’un autre.

                On ne dicte pas aux fumeurs la conduite à adopter ; ont les empêche d’imposer les méfaits de cette conduite aux autres.

                A l’auteur :

                Evidement il y a d’autres problèmes de nuisances passives comme la polution des voitures, mais ça ne veux pas dire qu’il ne faut pas régler celui-là. A dis « occupe toi plutôt de B » B dit « occupe toi de C, c’est bien plus grave » , au final on ne fait rien et on se renvoie la patate chaude sans la refroidir.

                Avez-vous l’impression d’avoir fait un article constructif ?

                Ne trouvez vous pas qu’il y avait là un problème et qu’il n’est jamais négatif de tenter de le résoudre, quel que soit la raison de cette initiative et la subsitance d’autres problèmes similaires ?


              • Zamenhof (---.---.195.83) 22 octobre 2006 11:43

                Dejà Louis de Bonald avait son idée sur les « limites de notre liberté », et il semble qu’on y revienne ....

                La pensée-De-Bonald sortie par la porte au cours du XIXèmesiècle, est en train de rentrer par la fenêtre !.... adaptée à l’déologie de notre époque bien sûr, les dieux ne sont plus les même et le clergé n’est pls le même, mais il y en a toujours un, cherchez où ! smiley


              • alain (---.---.126.95) 20 octobre 2006 15:29

                je suis moi meme fumeur. l hypocrisie de l état est absoluement scandaleuse ! prendre sa dime sur un produit dont il ne cesse de nous repeter qu il est extremement dangereux ! nous sommes 13 millions de fumeurs environ. serait il possible que nous fassions l effort enorme de nous abstenir de fumer, ne serait ce qu une quinzaine de jours. je pense, que devant les multiples problemes que cela provoquerait nos elus y reflechiraient a deux fois avant de continuer dans cette voie liberticide. qui plus est, la pluspart des fumeurs sont majeurs, donc electeurs ; que nos elus ne l’oublie pas. cordialement.


                • vinsou (---.---.235.44) 20 octobre 2006 23:28

                  c sur l’etat est hypocrite moi aussi je suis fumeur et je ne comprend toujour pas une chose on augmente le prix du tabac et cet argent va ou pas a la securité social c logique sa reboucheré trop rapidement le trou de la secu.pourtant ce serait logique etant donné que le tabac cause des cancers et autre chose bizarement le prix des cigares a beaucoup moins bouges que les clopes bizarre sa


                • Maux tot dans le nez (---.---.28.210) 20 octobre 2006 15:46

                  A Paris lorsque les motos stationnées sur les trotoirs (des milliers) démarrent, comme la plupart du temps les conducteurs ont la fleine de pousser leur engins , les piétons s’en prennent plein les bronches. Hier une sortie d’Ecole maternelle dans paris centre, un motard qui avait laissé la son engin (gros) le démarre sur le trotoir lorsque les enfants sortent de la maternelle , les gaz en plein dans le nez ! Les motos = une nuisance exponentielle dans Paris !


                  • Grou (---.---.39.53) 20 octobre 2006 16:00

                    Superbe raisonnement : « le tabac tue moins que d’autres choses, donc il ne faut pas interdire le tabac. »

                    C’est comme ça qu’on avance, bravo !


                    • Gaspard Gaspard 20 octobre 2006 16:57

                      Je n’ai jamais dit ca, il faut bien lire avant de balancer certaines choses. Dans ce cas ma réponse argmentée à ce commenatire se trouve dans l’article.


                    • (---.---.159.247) 20 octobre 2006 16:59

                      @Gaspard

                      Je vous cite : « Ne gâchez pas la vie des fumeurs sous prétexte de santé publique »

                      vous semblez quand même être contre l’interdiction de fumer dans les lieux publiques !


                    • Gaspard Gaspard 20 octobre 2006 17:31

                      Je dis simplement que certains problèmes sont plus graves que la cigarette. De plus le seul responsable du fait qu’il y ait des fumeurs est l’état. alors oui il gache la vie des fumeurs quand il autorise la vente de cigarettes mais qu’il interdit de les fumer.


                    • (---.---.159.247) 20 octobre 2006 17:52

                      « De plus le seul responsable du fait qu’il y ait des fumeurs est l’état. »

                      Encore de la mauvaise foi. Je ne prétends pas que l’état n’a rien à se reprocher mais dire qu’il est le « seul » responsable... Peut être que si les fumeurs étaient un peu plus responsables (et respectueux des autres), ils ne mettraient pas le doigt dans l’engrenage.


                    • Gaspard Gaspard 20 octobre 2006 19:07

                      Deux raisons me poussent à dire que la seule responsabilité est celle de l’état. On commence à fumer jeune (mineur), personne ne commence à fumer à 25 ans ou 35 ans. Or on est légalement un incapable quand on est mineur et puis « on est pas sérieux quand on a 17 ans ». Or il est aujourd"hui possible de consommer des cigarettes étant mineur. Deuxio, le tabac provoque une dépendance, c’est prouver. Donc on commence mineur et on finit dépendant majeur


                    • (---.---.33.59) 20 octobre 2006 20:05

                      Que faites vous de la responsabilité PERSONNELLE ? On a fait des campagnes contre le tabac, on renseigne les gens sur les effets du tabac sur soi et les proches. Il reste de gens très peu pour nier que la non dangerosité du tabac. L’état ne peut être responsable du moindre fait et geste des citoyens.


                    • Le Hérisson Le Hérisson 20 octobre 2006 16:06

                      Vous avez peut-être raison, en ce qui concerne les automobiles. Mais cela ne diminue en rien la nocivité du tabac et vous faites des raccourcis vraiment rapide. J’ai eu plusieurs décès proches à moins de 50 ans, du fait du tabac, dont mon propre père, ainsi qu’un ami à l’âge de 43 ans. A ce que je sache, il n’y a que 3% à 5% de cancers du poumon qui ne sont pas liés au tabac. Et dans ces 3 à 5 %, il n’y a pas que des personnes vivant en ville. Aucune corrélation n’a pu être faite jusqu’à présent entre pollution urbaine et cancer du poumon, l’un des plus redoutable et difficile à soigner qui soit.Alors, de grâce, ne mettez pas le tabac, véritable scandale de santé publique, et la pollution urbaine sur le même plan.


                      • Le Hérisson Le Hérisson 20 octobre 2006 16:12

                        Encore un mot : s’il est difficile d’incriminer uniquement le tabac dans les problèmes cardio-vasculaires (car de multiples autres causes peuvent être possibles : surcharge pondérale, manque d’exercice, mauvaise hygiène de vie en général, mauvaise alimentation....), en revanche, toutes les statistiques montrent que le cancer du poumon est lié à 95 % au tabac. C’est désolant d’avoir encore à rappeler une telle évidence !


                      • Cochonouh Cochonouh 20 octobre 2006 20:42

                        « en revanche, toutes les statistiques montrent que le cancer du poumon est lié à 95 % au tabac »

                        Je pense que ce chiffre est valable pour les fumeurs actifs.

                        Pour les passifs, je ne pense pas qu’une statistique quelconque puisse être avancée. Les seules études qui ont été faites portent sur l’augmentation des risques pour les conjoints non-fumeurs, les enfants et même les chiens... Mais quels ont été les échantillons choisis ? Sont-ils représentatifs ? Je ne réussis pas à trouver de documentations sérieuses.

                        Par contre, je peux rassurer les non-fumeurs :

                        Sachant que l’on est 6 600 000 000 sur Terre, qu’il y a 1 300 000 morts par cancer du poumon par an et que 9,5 sur 10 d’entre eux sont des fumeurs, vous n’avez qu’une (mal)chance sur 50 000 de d’attraper un cancer du poumon l’an prochain... et rien ne prouvera de toutes façons que c’est votre voisin de table qui vous l’a refilé avec ses clopes pourries.


                      • Christophe (---.---.58.18) 21 octobre 2006 10:09

                        Mais cela ne diminue en rien la nocivité du tabac

                        Entièrement d’accord ; la nocivité du tabac est prouvée.

                        A ce que je sache, il n’y a que 3% à 5% de cancers du poumon qui ne sont pas liés au tabac. Et dans ces 3 à 5 %, il n’y a pas que des personnes vivant en ville. Aucune corrélation n’a pu être faite jusqu’à présent entre pollution urbaine et cancer du poumon

                        Pour les chiffres j’ai un petit doute à lever : Comment sont-ils comptabilisés ? Par ailleurs, il est impossible d’isoler le problème d’après vos propos puisque certaines corrélations (exemple entre pollution urbaine et effet sur les poumons) n’ont pu, jusqu’à présent, être faites. C’est un sujet pertinent que de faire des études de la sorte ; une amie est décédée d’un cancer des poumons ... alors qu’elle n’a jamais fumé ; son malheur a été de travailler dans un marché couvert à quelques pas d’un carrefour fort fréquenté par ... des automobiles.

                        Alors, de grâce, ne mettez pas le tabac, véritable scandale de santé publique, et la pollution urbaine sur le même plan.

                        Désolé, mais si c’est un tel scandale de santé publique, on interdit la vente, non ??? Restons un tant soit peu cohérent !

                        en revanche, toutes les statistiques montrent que le cancer du poumon est lié à 95 % au tabac. C’est désolant d’avoir encore à rappeler une telle évidence !

                        Quand on utilise les statistiques, faute de ne pouvoir prouver scientifiquement les résultats, il faut rester prudent. donc toutes les statistiques montrent que le cancer du poumon serait lié à 95 % au tabac. En aucun cas, ce que vous avancez est une certitude et encore moins une évidence.

                        Dois-je rappeler qu’il existe des études faites par des chercheurs en pneumologie qui mettent en évidence que les enduit projettent des particules de ciment néfastes pour l’appareil respiratoire ; comme les vapeurs de goudron lors des constructions de route, .... Il existe un nombre important de facteurs quotidiens qui ont des effets néfastes sur les voies respiratoires. Cela ne retire en rien la dangerosité du tabac, mais avant d’exprimer des certitudes, ou des évidences comme vous l’écrivez, ...

                        Il faut faire la part des choses entre des études scientifiques et le discours ! Pour l’automobile, si elles n’étaient pas néfastes pour la santé, nous pourrions fermer notre garage, moteur allumé sans aucun danger ; or, je ne le vous recommande pas ! Donc dire que rien n’est démontré sur la dangerosité des automobiles sur la santé suite à l’inhalation des gaz d’échappement me semble friser la mauvaise foi ; comme de soutenir que le tabac n’est pas dangereux pour la santé.


                      • kesed 20 octobre 2006 16:12

                        Demat,

                        L’automobiliste fumeur à l’échafaud... d’accord avec Grou.

                        Si les fumeurs veulent être impuissants, parfait, mais mar plij prenez la seringue, ce n’est pas polluant !

                        kenavo


                        • olivier (---.---.20.126) 20 octobre 2006 16:46

                          saloperies de bagnoles, surtout diesel mais c’est la politique européenne (et française) de favoriser les diesels et ne parlons pas des filtres à particules qui laissent passer les PM2.5 (les plus nocives) ou des normes anti pollution des 4x4 (bien moins strictes que celles des voitures normales), tout cela n’est que poudre aux yeux pour faire croire que ces voitures sont « propres »


                          • Stéfan Stéfan 20 octobre 2006 16:47

                            J’apprécie la volonté de mettre les choses en perspective. Toutefois, on peut difficilement comparer un outil (la voiture) d’un gadget (la cigarette). Ou plutôt, on peut le faire, mais dans ce cas-là il est important de bien prendre en considération dans la balance le fait que le premier a une utilité, qui peut compenser (au moins en partie) ses inconvénients, alors que l’autre relève d’un plaisir de l’utilisateur dont il pourrait se passer, et que par conséquent les nuisances liées à cet objet sont moins facilement tolérables.

                            Je note que la conclusion de l’article s’oriente un peu en ce sens, mais n’aborde pas le problème entièrement : je suis bien d’accord sur le fait que beaucoup de gens utilisent leur voiture alors qu’ils pourraient prendre les transports en commun. Mais ça ne marche qu’en ville, et à condition de disposer de services de transports en communs performants (réseau très ramifié, fréquence des passages...). En dehors des grandes villes, on peut difficilement se passer de la voiture. Dans les zones mal desservies par les transports en commun, on peut difficilement se passer de la voiture.

                            Donc : merci pour cet article qui cherche à faire ouvrir les yeux, mais ne pas oublier :
                            - que la cigarette n’apporte rien à la société, alors que la voiture sert à aller travailler, à amener ses enfants à l’école, à aller faire ses courses...
                            - qu’on ne peut pas toujours se passer de la voiture (même si je pense comme toi qu’il y a des gens qui pourraient s’en passer mais qui ne le font pas ; ceux-là sont alors dans la même situation que les fumeurs dans les lieux publics : ils imposent une nuisance aux autres pour leur seul confort/plaisir personnel)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès