Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les ampoules à économie d’énergie : un vrai faux progrès

Les ampoules à économie d’énergie : un vrai faux progrès

Disparition progressive des ampoules à incandescence et halogènes

- à partir de septembre 2009 : retrait à la vente des ampoules à incandescence de 100 W et des lampes halogènes de 75 W et plus,

- à partir de septembre 2010  : retrait à la vente des ampoules à incandescence de 75 W et des lampes halogènes de 60 W,

- à partir de septembre 2011 : retrait à la vente des ampoules à incandescence de 60 W et des lampes halogènes de 40 W,

- d’ici fin 2012 : retrait à la vente de toutes les autres ampoules à incandescence (15 à 40 W) et des lampes halogènes de 25 W.

Sur le site reglementation-environnement.com, on peut lire la phrase suivante : "La disparition de ces ampoules énergivores se fait au profit des ampoules basse consommation qui rappelons le : durent 8 à 10 fois plus longtemps, consomment 4 à 5 fois moins d'énergie, sont recyclables à 93 % de leur poids."

La disparition de ces ampoules énergivores se fait au profit des ampoules basse consommation qui rappelons le : durent 8 à 10 fois plus longtemps (j’ai une ampoule qui fonctionne depuis 15 ans, sa remplaçante durera 150 ans ?) , consomment 4 à 5 fois moins d'énergie (faudra voir sur la facture EDF, mais bon, vu l’augmentation permanente du prix du kw, pas facile à vérifier !) parenthèse 2 ( 4 à 5 fois moins d’énergie, mais 2 à 3 fois moins d’intensité lumineuse, fil aut le dire aussi !), sont recyclables à 93 % de leur poids (ok je veux bien, mais les 7 % restants, non recyclables, ça serait pas du mercure, par hasard, métal lourd stocké en cumul éternel dans le corps humain ; celui-là même qu’on avait interdit dans les années 70, dans les ampoules, puis même dans les thermomètres quelques années plus tard ?).

Et le "Le 8 à 10 fois plus longtemps", ça serait pas plutôt un prétexte pour justifier leur prix 10 à 20 fois plus élevé ? Véridique : j’en ai mis une il y a à peine un mois (pas le choix, y’a plus que ça en 60 watts) et ben elle a grillé la semaine dernière ! A plus de 9 euros l’ampoule, ils pourraient au moins offrir une garantie, plutôt qu’une allégation mensongère !
En plus, elles ne sont pas plus solides que les autres ; vous n’avez jamais cassé d’ampoules, vous ? Et bien désormais, votre maladresse vous coutera 20 fois plus cher !
Rien que du pognon et du commerce, tout ça ! L’écologie, la vraie, ce devrait être tout sauf de l’argent !

 

1. Emission d'ondes électromagnétiques

Economie d'énergie = danger ? Les ampoules basse consommation vous permettent de protéger la planète et d'épargner votre portefeuille. Mais pas votre santé !

Les ampoules basse consommation fluo-compactes (LBC) - vous savez, ces ampoules très chères mais qui durent longtemps et chouchoutent votre facture d'électricité - seraient dangereuses pour la santé à cause de puissants champs électromagnétiques qu'elles génèrent.

Les scientifiques du Centre de recherche et d'information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem) et de l'Arca Ibérica (Espagne) ont réalisé un banc d'essai de ce type d'ampoules et montré leur dangerosité. Elles sont pourtant recommandées pour la lutte contre le réchauffement de la planète et les économies d'énergie.

Comment ont-ils prouvé cela ?
L'expérimentation, menée près de Valence, en Espagne, et réalisée en chambre anéchoïque - des pièces dont les murs et le plafond absorbent totalement les ondes sonores ou électromagnétiques - avec différentes lampes, de marques et puissances variées, montre que les ampoules LBC, dès l'allumage, sont à l'origine d'importants rayonnements radioélectriques.

En conclusion, la Criirem préconise de ne pas utiliser ces ampoules "en tant que lampes de chevet ou de bureau et demande aux fabricants de remédier à cette électropollution".

Source : http://www.lepost.fr/article/2007/09/25/1025491_economie-d-energie-danger.html

 

2. Vapeurs de mercure

La présence de mercure dans les ampoules fluocompactes impose une attention toute particulière lors de leur élimination. En fin de vie, ces ampoules sont classées "déchets dangereux".
Cette particularité oblige les consommateurs à rapporter les ampoules à leur point de vente ou à un revendeur (ou une déchetterie) qui, depuis août 2005, ont l’obligation de les reprendre gratuitement (décret sur les déchets d’équipement électriques et électroniques ou DEEE) pour une élimination respectueuse de l’environnement.

La casse de ce type d’ampoule oblige à un nettoyage efficace et une bonne aération. Il est aussi conseillé de se protéger les mains pour le ramassage des débris de verre, notamment pour éviter que le mercure ne pénètre dans le sang.

Source : http://www.arehn.asso.fr/dossiers/ampoules/ampoules.html

La procédure en cas de bris suivante, est proposée par ASF (Association Santé Environnement France) complétée par les recommandation d'Osram ainsi que la commission de sécurité des consommateurs :

  • Bien aérer la pièce en ouvrant la fenêtre et quitter celle-ci pendant 15 minutes avant de procéder au nettoyage. Coupez les éventuels systèmes de climatisation, VMC, etc. qui contribueraient à diffuser les vapeurs de mercure.
  • Si la lampe s'est brisée dans un luminaire, assurez-vous que le luminaire ne soit plus sous tension pour éviter de vous électrocuter.
  • Rassemblez tous les morceaux de la lampe, en balayant. Attention à ne pas utiliser d’aspirateur pour nettoyer les débris car cela peut contribuer à répandre le mercure à travers la pièce en plus de contaminer l’aspirateur (Si l'on utilise l'aspirateur Osram préconise de jeter le sac contaminé de l'aspirateur après l'opération. Voir aussi section Recyclage).
  • Faites attention de ne pas vous couper avec un éclat de verre. Procédez au nettoyage des débris et de la zone où a eu lieu le bris, de préférence en utilisant des gants. Utilisez un essuie-tout ou une bande adhésive afin de ramasser les éclats de verre et particules éparpillés.
  • Placez tous les débris, essuie-tout compris... dans un contenant hermétique.
  • Continuer la ventilation de la pièce pendant plusieurs heures.

 

3. Poudre de fluor

Les LFC (lamples fluoro compactes) sont dangereuses à cause du fluor, qui est un poison extrêmement violent ( qui recouvre la surface intérieure de l’ampoule, sorte de poudre blanche). Une simple coupure avec ces ampoules, devient problématique pour la santé, car il est impossible d ‘éliminer ce fluor qui est hautement toxique !

Sachez que normalement, si un sol présente quelques poussières de fluor, il faut nettoyer et jeter la matière qui a été en contact avec le fluor, dans des lieux appropriés….. S'il s'agit par exemple d'un tapis… je doute qu'on le jette après !

Sources : http://www.rmc.fr/forum/rmc/sciences/danger-mercure-lampe-basse-consommationlfc-63/messages-1.html

 

4. Rayonnement UV

Dangereuse ampoule économique ?

Elle pourrait causer des dégâts chez les personnes à peau sensible, notamment.

Les ampoules économiques, dont on ne cesse de nous vanter les mérites pour la bonne santé de la planète représenteraient-elles un véritable danger... pour la santé de certaines personnes particulièrement sensibles ?

C’est en tout cas l’avis de médecins britanniques, partis en croisade contre les propositions européennes visant à retirer d’ici 2012 les lampes à incandescence du marché européen au profit d’ampoules économiques. Ils redoutent des effets sanitaires néfastes pour les personnes à la peau sensible.

Les groupes de pression Right To Light et Spectrum Alliance estiment que la commercialisation des lampes classiques doit être maintenue pour certaines exceptions, notamment les gens souffrant d’allergies cutanées ou ayant une peau très sensible à la lumière.

Selon les détracteurs de lampes fluo compactes, celles-ci recèlent plusieurs dangers potentiels. Emettrices de rayons ultraviolets, elles augmenteraient le risque de développer un cancer de la peau, et provoqueraient d’autres problèmes auprès de personnes à la peau sensible.

Le placement d’une paroi de verre autour des lampes économiques suffit souvent à arrêter pas mal de ces rayons UV. Mais peu de consommateurs connaissent cette solution.

Source : http://www.lalibre.be/societe/sciences-sante/article/489077/dangereuse-ampoule-economique.html


Pour finir, une petite vidéo qui résume le tout :


L'article chez lui : Les ampoules à économie d'énergie : un vrai faux progrés


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • pierrarnard 2 décembre 2011 08:17

    Je me suis toujours demandé qui était l’ami de Sarko qui avait poussé a l"application de cette tartufferie.
    Tant que le bon peuple n’aura pas compris que les argumentaires sur le réchauffement climatique ne sont là que pour effrayer le troupeau et pousser les moutons a consommer ce que l’on a envie qu’il consomment ce sera comme ça.

    Souvent on se demande comment la croissance peut être infinie dans un monde fini, l’une des méthode est en œuvre, la peur du réchauffement, aujourd’hui c’est la prime électroménager vert qui entre en lisse, une pure merveille...
    Des milliers de gens qui votn racheter des laves vaisselle neufs pour faire tourner l’industrie en croyant sauver leurs enfants.
     Pour économiser 10l d’eau par vaisselle il faut 300€ de plus sur le modèle qu’un vendeur voulait me refiler.
    Et 10l d’eau c’est 30 seconde de douche....

    Au prix du mètre cube il faudrait 20 ans pour amortir la différence.... sans commentaire.


    • Fergus Fergus 2 décembre 2011 10:14

      Bonjour, Pierranard.

      D’accord avec vous sur le volet consumériste destiné à alimenter les profits des industriels.
       
      Que vous puissiez en revanche mettre en cause le réchauffement me stupéfait tant celui-ci est désormais reconnu, preuves à l’appui, par les experts en climatologie et seulement contesté par quelques rares personnalités qui n’ont trouv que ce moyen pour accéder aux médias.


    • pierrarnard 2 décembre 2011 12:41

      Bonjour Fergus,
      loin de moi l’idée d’envisager de commettre de près ou de loin le crime de contestation du rechauffement climatique.

      Simplement j’abhorre la propagande qui en est faite par les lobby financiers en recherche de croissance a tout prix et qui ont fabriqué une nouvelle manne en criant a tous les vents « achetez écolo ou vos enfants vont mourrir »

      Ainsi ou nous incite (ou oblige dans le cas des ampoules ) a jeter nos vieux produits polluants pour en acheter de neufs moins polluants avec l’argument culpabilisant de la destruction de la planète.

      Comme je le dis plus haut j’achète un lave vaiselle neuf 300€ de plus parce qu’il consomme 10l de moins que celui que j’ai.
      Comme ma conscience ecolo est forte, j’admet que je mettrai 20 ans a amortir la difference, mais je peux regarder mes enfants dans les yeux et enplus je reduis mes douches de 30 secondes .

      Donc je jette mon lave vaisselle actuel qui aurait pu durer encore 5 ans et je genère donc l’empreinte carbone soit de son recyclage soit de sa destruction.

      En plus il y a l’empreinte de la fabrication de celui que j’achète.et dont je n’aurai pas eu besoin si j’etait resté hors du champ de conscience du moment.

      Question, la somme de ces 2 empreintes est elle inférieure au gain des mes 3 metres cubes d’eau annuel economsés ??


      Pareil avec ma voiture dont on me laisse netendre qu’au bout de 5 ans elle est devenue dangereuse puisqu’il faut la passer en controle technique.

      J’achète donc un tas de ferraille neuf plus cher pour consommer 50 g de CO2 par km soit avec 12000km par ans de français moyen 600kg annuel de CO2 et je regarde mes enfants avec amour.
      Mais quid de l’empreinte du recyclage de mon tacot (ou de son roulage d’occasion) et de la fabrication de mon carrosse ???

      Ne voit on pas poindre sous cette bienséance ecologique les travers de la société de consommation qu’elle entend pourtant eradiquer ???

      Ainsi , a l’insu de mon plein gré je polluerai plus en achetant écologique qu’en restant comme je suis ???

      Et si en plus dans mon lave vaisselle, comme pour les ampoules et la bagnole, on me glisse de l’obsolescence programmée, j’en rachète un autre dans 3 ans et en bon dindon j’economiserai encore 5 autres litres d’eau tous mes 2 jours de vaisselle...en ayant pollué 2 fois plus que si j’avait gardé le premier....

      Elle est la dedans , la continuation folle de la croissance.....
      Si je veux etre écolo, j’achète du réparable, et surtout je répare.

      Mais soyons rassurés pendant que nous sauvons la planète en vidant nos tirelires dans l’écologiquement responsable les norias de camions a 40l aux cent continuent pour que nous ayons des cerises a noel et 60% de l’eau potable part par les fuites des réseaux non entretenus.....


    • Rudolph 2 décembre 2011 13:25

      Le monde n’est pas fini car d’une il y a la créativité humaine, de deux il n’est physiquement pas fini. Ou alors vous êtes comme les romains qui croyaient que la terre était plate. Nous sommes plongés dans un monde très vaste tout sauf fini. 


    • pierrarnard 2 décembre 2011 14:09

      mouais, mais pour l’instant les échanges commerciaux avec les autres planètes ne gonflent pas le PIB.
       Alos en attendant, on renouvelle l’exisatnt a coup de loi ou de stratégie du choc emotionnel....


    • Kuota Kuota 2 décembre 2011 15:16

      Bonjour.

      Je suis d’accord avec le fond de cet article. Le développement durable n’a pas de sens si on se contente d’apposer un logo DD ou BIO si dans le même temps on augmente la quantité de bien vendu plus cher avec des logo DD ou BIO. Bref, le capitalisme vert est une triste farce.

      Toutefois, comme la plupart des personnes qui se rendent compte de ce phénomène, je trouve que vous allez un peu vite en qualifiant par exemple le réchauffement climatique de farce pour faire peur. Bien sur, les médias, les politiciens sont corrompus, mais il faut esayer de comprendre les enjeux géo économique qui se joue dans ce débat.

      Le lobby pétrolier, on tenté de semer le doute sur ce concept de réchauffement climatique, il y a arrive assez bien, mais comme ils savent aussi que la fin des énergié carboné inéluctable, ils tentent d’en réduire la vitesse de consommation en suggérant des taxes carbone etc.... Cette stratégie leur permet de gagner du temps, de se donner une bonne image, de continuer à faire du profit.

      La question de fond n’est pas : est ce que le climat de réchauffe à cause de l’homme, mais est que l’homme n’a pas intérêt à anticiper seul (sans les lobbys pétrolier) la mutation énergétique ? Il est évident que les lobby vont pousser à la taxe carbone, mais il est aussi vrai que le climat se réchauffe. Et nous sommes bien trop dépendant des lobbys pétrolier en tout point, nous n’avons rien à perdre à tenter de nous libérer de ce chantage énergético financier.... EXON, BP, TOTAL.... on tout à perdre...

      http://info-resistance.org/ecologie/rechauffement-climatique/


    • Hétérodoxe 2 décembre 2011 19:23

      "Que vous puissiez en revanche mettre en cause le réchauffement me stupéfait tant celui-ci est désormais reconnu, preuves à l’appui,"

      Quelles preuves ?
      Le relevé des températures en Antarctique à l’aide de thermomètres à infra rouge de l’année 1713 ?

      Balèzes les pingouins ...


    • Croa Croa 2 décembre 2011 21:55

      Le pompon c’est la prime à la casse des bagnoles !

      - Il est faux de prétendre que les derniers modèles consomment moins et produisent moins de CO2 ! (On admettra des progrès plus réels sur les pollutions malignes mais il existe des alternatives à la voiture en ce qui concerne la ville.)

      - Ces connerie ont générés énormément de déchets (bien que le taux de recyclage en casse soit de 90%.) et détruit des d’emplois de proximités (carrossiers et mécaniciens) tout en ne faisant que maintenir les emplois centralisés du secteur (construction automobile.) Le profit du secteur, non liés aux emplois, se porte bien grâce à ça, merci.

      - Il serait étonnant que les voitures neuves d’aujourd’hui durent plus de 10 ans ! (En raison d’éléments électroniques spécifiques dont les constructeur décident unilatéralement d’en assurer le maintient ou pas.) Ceux qui disposent de voitures des années 80 n’ont et n’auront pas ce problème smiley

      Une excellente étude sur le sujet est parue dans Fakir (il y a longtemps, désolé.)


    • Attilax Attilax 4 décembre 2011 01:36

      @ Fergus

      Que la terre se réchauffe, cela ne fait aucun doute.
      Sur les raisons de ce réchauffement, les choses ne sont pas aussi évidentes que tu le prétends.
      Je pense que tu devrais voir d’urgence « L’imposture climatique », un documentaire des plus instructifs qui révèle que de nombreux scientifiques ne sont absolument pas d’accord sur l’effet réel du co2 sur le réchauffement de notre planète. Preuves à l’appui.
      C’est suffisement troublant pour qu’on se demande : qui bosse pour qui ? La manipulation est politique, planétaire et les enjeux sont énormes.
      Va voir par toi-même. C’est édifiant. Le passage avec Al Gore est un régal.
      http://video.google.ca/videoplay?docid=-3483608200922759033&ei=1goQS_PTD5TiqgKg_8G8CA&q=Climat&hl=fr&client=firefox-a#

      En ce qui concerne les ampoules, je suis 100% d’accord avec cet article, encore un beau foutage de gueule dans notre si belle « démocratie ».
      Il y a deux explications : ou ce sont des vendus qui ont permis ça, ou ce sont des débiles.
      Dans les deux cas, ce sont des incompétents.


    • CoolRaoul CoolRaoul 2 décembre 2011 09:05

       « à partir de septembre 2009 : retrait à la vente des ampoules à incandescence de 100 W et des lampes halogènes de 75 W et plus »


      Suis très étonné de lire ça, j’ai encore pu acheter une ampoule halogene 150W pas plus tard que la semaine dernier dans un supermarché à coté de mon domicile, et on les trouve aussi en vente sur les site de bricolage

      La seule différence est qu’ils ont ajouté le mot « eco » sur l’emballage mais a part ça c’est exactement le même produit.

      • Yoann Yoann 2 décembre 2011 10:08

        Il ne s’agit pas des ampoules halogène qui n’ont pas d’équivalent en économie d’énergie pour le moment, mais des ampoules traditionnelles à incandescence, les culots E27 par exemple pour les plus utilisées.

        Pour répondre à l’auteur, je suis à 100% d’accord, les ampoules à économie d’énergie sont une arnaque sans nom, la majorité des miennes ont laché au bout de quelques mois, soit une durée de vie inférieure ou égale aux ampoules à incandescence, poiur un prix 10 à 20x plus élevé comme vous le soulignez ... On passe aussi sur les problèmes de pollution et les problèmes de santé que cela peut poser, à croire qu’on veut nous empoisonner ...
        Un très bon article qui reprends vos arguments : L’arnaque des ampoules économiques

        Et pour finir, si vous souhaitez une ampoule qui dure 150ans, vous vivez malheureusement un siècle trop tard ... (cf l’ampoule qui a fêté ses 100ans dans une caserne de pompier aux USA) smiley


      • Fergus Fergus 2 décembre 2011 10:17

        Bonjour à tous.

        Je confirme ce qu’a écrit Yoann sur la longévité des lampes basse consommation : moi aussi j’en ai qui ont d’ores et déjà rendu l’âme alors que la plupart de mes ampoules à incandescence fonctionnent encore sans problème.


      • AntoineR 2 décembre 2011 12:05

        Je pense qu’il ne faut pas se leurrer sur la durée de vie des ampoules. Peut-être que cette nouvelle technologie peut permettre d’allonger la durée de vie des ampoules mais les fabricants eux feront tout pour réduire la durée de vie des ampoules comme ils l’ont fait avec celles à incandescence.
        C’est de l’obsolescence programmée et une entente entre les fabricants.
        Vous croyez vraiment qu’ils vont vous vendre des trucs qui durent 7 fois plus longtemps ?


      • patricia 9 août 2013 18:40

        et voila, on est 2 ans plus tard, et ces ampoules fluocompactes ont totalement disparues ! La LED est déja venu remplacer ce produit.... Bon la Led à quand même permis des progrès, notamment dans les projecteurs qui peuvent enfin éclairer autant que de l’halogène sans la consommation monstrueuse. Pour ce qui est des ampoules traditionnelles, il est clair que les bonnes vieilles ampoules à filament étaient très bien, et ne consommait pas vraiment plus d’énergie puisque la chaleur dissipée, permettait de chauffer la pièce, maintenant il faut rajouter ces calories via le chauffage !


      • devphil30 devphil30 2 décembre 2011 09:22

        Fantastique ......


        Merci pour votre article 

        Encore une fumisterie ecolo politico economique dont nous sommes les dindons bien farcis par la politique actuelle

        A quand la réduction de l’éclairage public , l’arrêt des magasins allumés toute la nuit , les immeubles allumés.
        Il est possible avec les technologies actuelles de stocker l’énergie solaire pour la redistribuer la nuit MAIS tout cela coûte cher alors il est plus simple de faire payer comme l’explique l’auteur.

        Autre point ces ampoules ne doivent pas être allumés puis éteinte trop fréquemment donc l’argument de durée de vie ne tiendra pas sauf à les laisser allumer tout le temps ...sans commentaire

        Philippe 

        • jef88 jef88 2 décembre 2011 12:46

          Et les illuminations de Noel !!!


        • Micka FRENCH Micka FRENCH 2 décembre 2011 18:14

          Des nouvelles de l’Ecossaise, éclairée...

          Merci pour votre article.

          Je serais curieuse d’avoir votre avis sur mes « SMD LIGHT LEDS DAYLIGHT » 2,5W / 40W équivalentes, dont je me suis équipée (40 à 50 lampes) en Ecosse et en France....

          Merci par avance...

          Micka FRENCH sur le Web..
          http://mickafrench.unblog.fr


        • BOBW BOBW 2 décembre 2011 20:41

          Dans le même esprit d’économie d’énergie pour les objets techniques courants ,notons la plupart de nos box internet qui chauffent énormément sans dispositif de veille (qui permettrait de pouvoir rester en stand by et de téléphoner sans fonctionner 24h/24 « à fond la caisse ») smiley

          À ce sujet il est étonnant que les fabricants n’ont pas encore trouvé des modèles plus « intelligents » ??

        • Gabriel Gabriel 2 décembre 2011 09:55

          Ca sent le lobby à plein nez ! Y aurait-il pas des petits copains de l’UPM qui auraient des ampoules basses consommations à nous refourguer ?


          • Yaltanne 2 décembre 2011 11:10

            Bonjour tous :)

            Je profite de cet article pour vous poser une question quant à la consommation de ces fameuses ampoules (dont on nous a imposé l’usage avec une violence qui, à elle seule aurait du suffire à éveiller les soupçons : a-t-on jamais retiré du marché et cessé la production de quoique ce soit de nocif, pour l’humain ou sa planète ??)
            Question à laquelle je ne parviens pas à trouver de réponse.

            Quelle est la courbe de consommation de ces ampoules ?
            J’avais la croyance que ces saloperies (oui saloperies, je maintiens) consommaient bcp pendant les première minutes d’usage, et que ce n’est que par la suite, quand enfin elles éclairent (vaguement), que leur consommation est moindre que celle d’une ampoule à incandescence.
            Je pensais que c’est ce pourquoi les autorités en déconseillaient l’usage ds les lieux de passage, couloirs, toilettes etc. (on allume, ça sur-consomme sans éclairer et on éteint avant que l’ampoule soit arrivée au stade de moindre consommation, donc on dépense beaucoup plus qu’avec l’ancien modèle).

            Un vendeur m’a récemment affirmé le contraire, à savoir : la consommation est constante.
            Il se trouve que c’est un vendeur, comme je l’ai dit, et que je ne me fie jamais aux infos fournies par quelqu’un dont le pouvoir d’achat est subordonné aux dites infos… ;)
            Mauvais fond, je sais smiley

            Si d’aucuns d’entre vous ont des lumières (oui… bon…) à ce sujet, je les en remercie par anticipation :)


            • foufouille foufouille 2 décembre 2011 13:47

              achetes une prise qui enregistre la conso electrique


            • BOBW BOBW 2 décembre 2011 20:56

              Actuellement nous pouvons trouver les lampes L.E.D. qui semblent moins « énergivores ».


              Souhaitons que les fabricants les améliorent notamment à propos du spectre lumineux à rendre plus confortable pour la vue et de leur prix de vente.

            • Karash 2 décembre 2011 21:35

              Il faut éviter de les mettre dans les lieux de passages car l’électronique ne supporte pas bien les variations de courant. Tout simplement.
              Le temps de chauffe doit simplement être lié au temps qu’il faut pour activer le revêtement des lampes.


            • Croa Croa 2 décembre 2011 22:42

              à BOBW,

              Les lampes à leds sont plutôt l’avenir. Aujourd’hui c’est encore cher. Les acheteurs essuient les plâtres et certaines boites douteuses se sont lancées dans ce créneau. On est tenté parce que ces lampes sont jolies en plus d’être économes en énergie mais je déconseille www.ampoule-leds.fr : Ils ont réussi à me fourguer une réglette HS et n’en ont rien à foutre que je sois en colère smiley


            • BOBW BOBW 3 décembre 2011 09:26

              Croa : Merci du « tuyau » :Ces renseignements vécus et vérifiés« de bouche à oreille » sont les meilleures pubs ou contre pubs .


              Ils permettent de choisir d’acheter des plus petits objets aux plus gros ( Puces— cartes mères-montres- PC- motos-ulm- maison-« immeuble » ...) avec les détails sur les avantages et inconvénients, et la fiabilité.
              Exemple : avant d’acheter mon ordinateur j’avais demandé les avis sur les composants aux membres usagers et pros sur un site (linux...) puis je l’ai fait assembler par un artisan voisin.

              Depuis plus de 6 ans il fonctionne sans incidents « sur des roulettes » ! smiley


            • Crazy Horse Crazy Horse 2 décembre 2011 11:29

              Lorsque la vague écolo s’est amenée, on nous a vendu des « ampoules économiques » qui posent effectivement tout un tas de problèmes et qui ne sont pas si « économiques » qu’on veut nous le faire croire, ni particulièrement fiables.

              Et ou sont passées les LEDs ? Je galère toujours à en trouver alors qu’il me semble que c’est une solution bien plus intéressante :

              Avantages.

              * consommation nettement inférieure aux ampoules basse consommation (entre 3-8W réels pour un équivalent 60W) ;

              * une durée de vie inégalée (je connaissais un type qui en avait installé dans son usine : en 30 ans il en a changé 1) ;

              * possibilité de les fabriquer en recyclant des composants électronique.

              Désavantages.

              * contraire à la logique de l’obsolescence programmée (monstrueusement efficace et durable - garanties en général pour 15-20 000 heures) ;

              * nuit à la consommation cyclique nécessaire à la croissance (une fois que tout le monde est équipé, on n’en vendra plus pendant 10-15 ans).

              * il paraît que quand ça pète c’est l’équivalent de 6 bombes de Hiroshima (mais ça je pense que ce n’est qu’une rumeur smiley.

              En conclusion :

              Voyez vous-même : http://www.led-fr.net/

              Perso je l’ai testé, ça coûte cher à l’achat mais ensuite on n’est pas déçu. La lumière émise est équivalente à celle des ampoules à incandescence (avec l’application de filtres, on résout le problème de scintillement ou l’effet lumière d’hôpital). La consommation électrique est négligeable : idéal pour les maisons autonomes à production d’énergie solaire et éolien.

              REMARQUE : euh... je vous jure que je ne vends pas de LED smiley


              • wesson wesson 2 décembre 2011 14:43

                bonjour Crazy Horse,

                ben les led c’est pas vraiment mieux. D’abord il y a la lumière qui est fortement monochromatique, ce qui ne les prédestinent pas à fournir une lumière naturelle - chaude. En fait les led blanches sont des led bleues qui réagissent avec du phosphore ce qui donne un blanc en général assez froid.

                ensuite, leur production est celle de l’électronique, donc très polluante. Qui plus est, les techniques actuelles ne permettent pas d’avoir des performances homogènes, bref il y a pas mal de déchets.

                Leur alimentation est encore plus critique que pour les fluocompactes : il faut une source à courant constant et à très faible tension, donc le problème de rayonnement est identique à celui des fluocompactes (car c’est surtout l’alim qui rayonne).

                Et dernier point, le plus critique de tous : la température. une LED, comme tout semi-conducteur - ont leur performance qui se dégradent très vite avec la température, et la température de destruction irrémédiable est aux alentours de 250 °C - ce qui est très vite atteint avec quelques watts. Bref, leur refroidissement est critique, et sur toute ampoules à led, le corps est en fait un radiateur qui permet d’éviter la destruction de la LED.

                Bref, même si sur le papier le rendement lumineux des LED est sans équivalent (plus de 100 lumens par watt), elles sont très compliqués à mettre en œuvre - donc beaucoup plus chères - et ne donnent pas des résultats homogènes.


              • foufouille foufouille 2 décembre 2011 15:37

                une led ne chauffe pas
                sauf si le voltage est trop elevee


              • BOBW BOBW 2 décembre 2011 21:01

                « Je galère toujours à en trouver »

                Vous pourrez le faire de plus en plus dans certaines grandes surfaces.

              • wesson wesson 2 décembre 2011 21:19

                bonsoir foufouille,

                « une led ne chauffe pas »

                une led, c’est un composant électronique, et comme tous les composant électronique, il chauffe.

                A partir de 1W, il faut la monter sur un radiateur.


              • Croa Croa 2 décembre 2011 22:54

                Comme indiqué précédemment les leds sont l’éclairage de l’avenir. Il ne faut pas se précipiter mais elles arrivent !

                En ce qui concerne les couleurs, ce n’est qu’une question de goût. Les blancs froids sont très élégants pour les vitrines et en salle de bain (de nombreux modèles fonctionnent en très basse tension.)


              • Croa Croa 2 décembre 2011 23:08

                J’oubliais : Les leds sont bien aussi pour les automobiles. smiley
                 Il y a par exemple un truc à la mode tout à fait autorisé et homologué qui vient de sortir : Les « feux de jours ». Ce sont des sortes de super-veilleuses d’un blanc éclatant qu’on met à coté du phare. On peut les laisser allumés tout le temps (d’où le nom) car ça consomme très peu mais c’est encore mieux pour retarder l’allumage des codes (qui font vraiment consommer, eux !) Certains de ces feux sont en forme de réglettes, d’autres d’ondulations : Vous en avez sûrement vu !

                On en trouve par exemple chez Conrad (ce marchand est correct !)


              • foufouille foufouille 3 décembre 2011 00:07

                @ wesson
                non
                aucun composant ne chauffe dans ses limites
                on met un radiateur quand on depasse
                le cas le plus courant est celui des transistor de puissance
                mais on peut en mettre plus
                il s’agit d’economie
                la led de 1W qui chauffe ne doit pas griller ce qui est peu possible vu sa taille


              • wesson wesson 3 décembre 2011 03:30

                « non aucun composant ne chauffe dans ses limites »

                Ben vous avez pas du faire beaucoup d’électronique dans votre vie parce que les composants électroniques, ils passent leur temps à péter lorsqu’ils chauffent trop.

                « on met un radiateur quand on depasse »
                C’est justement ça le problème. Dans le volume d’une lampe, on ne peut pas mettre un radiateur très efficace. En pratique et pour un volume équivalent aux lampes conventionnelles, vous ne pourrez mettre guère plus que du 5-6 watts en Led.

                « la led de 1W qui chauffe ne doit pas griller ce qui est peu possible vu sa taille »
                contrairement à vous, j’en ai fait l’expérience avec une led CREE de 1Watt en blanc. A 30 secondes elle fumait, et elle a grillé à 52 secondes.


              • Crazy Horse Crazy Horse 4 décembre 2011 09:37

                Au risque de me répéter et en toute humilité (je ne suis pas électronicien) : j’’ai équipé un 25m² de LEDs et je n’ai eu aucun des problèmes dont vous parlez Wesson.

                Ce que j’ai lu ça et là c’est qu’il y a beaucoup d’idées reçues sur les LEDs.

                D’abord concernant la pollution : oui la fabrication des composants électronique pollue certainement plus que la production d’ampoules traditionnelles ou même de bougies en paraffine. Mais si réellement les ampoules LED consomment moins d’énergie et durent plus de 100 000 heures, alors si l’on fait le calcul, ça pollue sans doute moins en définitive.

                Quand on parle d’ampoule LED, on devrait parler d’ampoule à LEDs : chaque « ampoule » (dans mon cas c’étaient des spots) contient plusieurs LEDs - une dizaine à la louche.

                Effectivement le voltage était passé en 12V, donc j’avais de petits boitiers pour transformer le courant (ce qui était très con d’ailleurs puisque je le transformais en 220V à la sortie des batteries pour le repasser en 12V avant qu’il arrive dans les spots).

                Vu qu’un spot consommait autour de 3W, je suppose que chaque LED individuellement en consommait 3 fois moins.

                Concernant la chaleur : oui ça chauffait mais moins qu’une ampoule à incandescence puisque je pouvais laisser ma main dessus (essayez de faire ça avec une ampoule à incandescence...).

                Et pour ce qui est de la qualité de la lumière, les spots dont je me suis équipé avaient un ou des filtres (je ne sais pas trop comment ça marchait, je n’ai pas disséqué). Au final j’obtenais une lumière chaude et douce, rien à voir avec la lumière froide blanchâtre que j’ai pu observer avec des réglettes de LEDs standards.

                Je veux bien croire que c’est un produit plus délicat à utiliser que d’autre sources d’éclairage, mais ce qu’on m’a vendu était un produit fini qui garantissait un résultat donné.

                Pour ceux qui en cherche, et qui ne trouve aucun revendeur (ou très peu de choix), je vous conseille d’aller chez W....OM, il n’y a que chez eux que j’ai trouvé une large gamme de produits. Sinon on doit pouvoir en commander facilement sur Internet.


              • wesson wesson 4 décembre 2011 15:31

                "Au risque de me répéter et en toute humilité (je ne suis pas électronicien) : j’’ai équipé un 25m² de LEDs et je n’ai eu aucun des problèmes dont vous parlez Wesson."

                les problèmes dont je fait état sont des problèmes industriels, dont l’acheteur lambda n’a évidemment pas connaissance lorsqu’il va acheter son ampoule.

                Pour faire court, la LED c’est effectivement une source lumineuse efficace. Cette efficacité s’exprime en lumen / watt, pour une LED blanche, c’est au alentour de 50-80 lm/watt, alors qu’une ampoule à incandescence c’est 10-15 lm/watt.

                Sauf que, comme une ampoule incandescente, une LED ne convertit pas toute la puissance électrique en lumière, et va dissiper donc une part de cette puissance électrique. Une lampe à incandescence ne convertit que 2% de la puissance en lumière (et donc dissipe les 98% restant), une LED c’est mieux - 15% - mais très loin d’être parfait, 85% donc de la puissance électrique étant convertie en chaleur. ça c’est pour répondre de manière plus technique à foufouille, une led ça chauffe.

                Et là où se situe le problème, c’est que alors que pour une ampoule à incandescence le filament est à environ 2500 °C et peut tenir jusqu’à 3500, pour une LED à 250 °C c’est adieu Berthe la jonction fond !

                Bref, alors que dans une lampe à incandescence le matériau émetteur de lumière n’a pas besoin d’être refroidi, pour une LED il doit l’être obligatoirement. La LED, dès lors qu’elle dépasse les 0.5 Watt doit être montée sur un radiateur. Après, bien évidemment que lorsque vous achetez une ampoule à LED, si celle ci contient des leds de puissance alors le corps de l’ampoule est le radiateur - ce qui fera une ampoule bien plus lourde, parfois plus volumineuse et probablement une forme avec des ailettes.

                Autre problème que vous évoquez : l’alimentation. Une jonction LED s’alimente sous quelques volts (4 volts), en continu et en courant constant. Si vous partez de source en 12 volt continu effectivement c’est bien plus simple, par contre si on part du 220 alternatif, il faudra aussi loger l’alimentation dans l’ampoule, et le fait qu’il faille un courant constant complique pas mal les choses. D’expérience, pour les ampoules 220V à LED, l’alim intégré est encore plus fragile que pour les fluocompactes, et à 100% des cas, c’est elle qui pète bien avant la LED qui effectivement a une énorme durée de vie. Et cela s’applique aussi à votre système en 12 Volt. Quelque part dans votre mur il doit y avoir une alimentation, j’espère pour vous qu’elle est accessible pour son remplacement ...

                Et je n’ai même pas évoqué un autre problème des LEDS, leur lumière est très directionnelle, et on est pratiquement toujours obligé d’y mettre une lentille derrière pour élargir le faisceau lumineux. ça éclaire très bien, mais dans une seule direction.


              • rastapopulo rastapopulo 4 décembre 2011 21:55

                - Les Leds sont en vente et se branchent directement sur les culots sans problème de radiateur !

                - En soit une quinzaine de LEDs sur du 220V règle déjà le problème de la tension d’alim.


              • Montagnais Montagnais 2 décembre 2011 11:39

                Bien l’Auteur, votre article devrait être repris et publié dans tous les journaux de France, de Navarre et l’Euroland compris.


                Les Ampoules dites BC sont à nos bonnes vieilles - et oh combien hyper-modernes - ampoules BM (bon marché), ce que les OGM sont au bon vieux « treuki » (comprendre « blé de Turquie », Maïs) de mon Grand-père.

                Lampes à Gogo..

                A quand un José Bové contre les LED, ampoules dites basse consommation et autres marketing-inventions à la con ?

                Quand j’entends parler de consommation, je sors mon adbusters..

                • Gagarstl 2 décembre 2011 11:49

                  Merci pour cet article. Quelqu’un s’est-il demandé quelle part de la facture est représentée par l’éclairage de son domicile ? J’ai étudié mon compteur sur 15 jours, en journée, et la nuit. Il n’échappera à personne que le seul appareil qui fait tourner le compteur, c’est le chauffe eau. Alors les économies d’énergie avec les ampoules, c’est faux, dès l’énoncé. Je me suis moi-même fait avoir par cette propagande, parce que j’ai agit avant de réfléchir. J’ai réagi alors qu’il ne me restait plus que deux ampoules à changer (qui tiennent toujours d’ailleurs, et que je garde en guise de protestation smiley. J’ai même une ampoule qui a grillé au bout de 3 jours. Surtout, garder le ticket de caisse !


                  • wesson wesson 2 décembre 2011 12:09

                    bonjour l’auteur,
                    a l’unisson effectivement ces ampoules « basse conso » sont effectivement une arnaque, mais désolé ce n’est pas les écolos qui ont voulu les imposer, mais les industriels de l’électronique, car qu’elles soient à LED ou à tube, ces merveilles en sont bardé !

                    Et c’est précisément ça qui lâche en premier : l’électronique ça n’aime pas le froid, ni le chaud, ni la poussière, ni l’humidité, ni les vibrations, ni le courant de mauvaise qualité et le vieillissement. Une de ces basse conso dans une cave un peu humide, et vous êtes bon pour la changer tous les 3 mois !

                    et effectivement sur le recyclage, c’est là ou la tartufferie est la plus grande. D’abord, fabriquer des composants électronique est polluant, et les recycler c’est pas mieux. Comparé à une simple lampe à filament, qui est juste du verre, du tungstène et un peu de ferraille. Autrement dit là aussi niveau pollution c’est la bonne vieille lampe à filament qui l’emporte haut la main.

                    Et pour finir sur la durée de vie, on peut se rappeler de l’histoire du cartel de phoebus : En 1924 ce cartel composé des fabriquants de lampes à incandescence décide de faire passer la durée de vie de leur produits de 2500 heures à 1000 heures, afin d’assurer le renouvellement régulier. Par la suite, des ententes de ce type se sont fait sur à peu près tous les produits, dont la durée de vie ne doit pas excéder 3 à 5 ans. C’est dire si l’argument de la durée de vie des nouvelles lampes est archi-faux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Chien Guevara

Chien Guevara
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès