Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les araignées prédatrices des cicadelles,....quant aux fourmis (...)

Les araignées prédatrices des cicadelles,....quant aux fourmis !!!

La cicadelle Metcalfa Pruinosa (dite aussi cicadelle blanche ou cicadelle pruineuse) venant d’Italie est apparue en France dans les années 80.(voir ici et ), mon article n’est pas destiné a vous parler des dégâts que cause ce ravageur (il colonise plus de 200 végétaux, une autre source).

Par contre sur cet insecte je vais vous évoquer comment se crée dans la nature un équilibre entre les ravageurs et les auxiliaires, et parmi ces derniers l’un deux est un excellent auxiliaire de culture,....j’ai nommé les araignées.

A partir du 23 juillet pendant un mois, j’ai séjourné en Haute Corse et plus particulièrement à Zalana, depuis mon arrivée en venant de la plaine d’Aléria et en empruntant la route qui conduit au village j’avais remarqué sur les ronciers situés en bordure, la présence de très nombreuses toiles d’araignées. (cliquez pour agrandir)

Comme je suis curieux, un jour je me suis arrêté pour les observer de plus près... et c’est là que j’ai compris la raison qui avait fait que ces arachnides avaient tissé leurs toiles piégeuses sous ces végétaux !

Les ronces sont envahies de cicadelles !

Nous l’avons vu plus haut Metcalfa pruinosa peut « s’attaquer » à plus de 200 variétés de végétaux... et parmi ceux-ci j’ai constaté que les ronces font partie de leurs préférences, et à Zalana les ronciers bordant la route en étaient envahis.

Les toiles d’araignées... un piège mortel pour les cicadelles !

Nous le savons la plupart des araignées capturent leurs proies grâce à leurs toiles. Ces dernières faites de fils de soie très résistants (Le diamètre du fil de soie varie entre 25 et 70 µm (à diamètre équivalent, ces fils sont plus durs que de l’acier et possèdent une mémoire de forme 5 à 12 fois plus grande que le latex ).source paragraphe la soie.

Dans le cas présent les araignées (je ne suis un spécialiste en entomologie et encore moins en arachnides, mais une recherche sur le web et l’observation de la forme de leurs toiles de formes irrégulières avec dans leur fond un tube soyeux, me fait penser que dans le cas présent il s’agit peut-être d’araignées appartenant à la variété Agelena labyrinthica (voir les photos de ce site : ici, et sur celui-là.

En observant les toiles de plus près, j’ai constaté des dépouilles de cicadelles (seul restaient les ailes d’un blanc bleuté) .

Pendant plusieurs jours j’ai guetté l’entrée de plusieurs tubes, j’ai surpris quelques araignées à l’affût sur leur toile : ici et .

Les cicadelles se font piéger dans les toiles !

Seul les cicadelles adultes se font piéger, ( au stade larvaire les larves se déplaçant très peu y échappent ), les adultes eux parfois effectuent des sauts ou des cours vols de déplacement, ( ou pour échapper à un prédateur un oiseau par exemple : vidéo ! ) et c’est au moment de se poser qu’elles risquent « d’atterrir » sur une toile d’araignée,... pour être prisonnières d’un piège mortel dont peu s’échappent.

J’ai également fait une autre constatation, les zones de ronciers non atteintes par les cicadelles ne portent pas de toiles d’araignées, cela montre que l’équilibre de la nature va de paire avec le couple prédateurs/auxiliaires.

Mes observations !

A mon arrivée j’ai constaté sur les ronciers bordant la route un fort envahissement de cicadelle adultes, bien que l’éclosion de plusieurs générations se poursuit en général jusqu’à fin septembre, à partir de la mi-août j’ai bien observé que ces dernières n’étaient pratiquement plus présentes sur ces ronciers. Par contre dans le village de Zalana des mûriers platane ainsi qu’une treille recouverte de vigne vierge en étaient toujours porteurs... et comme ces végétaux n’étaient pas porteurs de toiles d’araignées,.. il est facile de comprendre le rôle que peuvent jouer les araignées dans la régulation des cicadelles, ainsi quand on voit les services que les araignées peuvent rendre, alors n’oubliez pas que lorsque vous utilisez des insecticides pour combattre les ravageurs de votre jardin, les araignées présentes sur place seront hélas elles aussi éliminées !

La cicadelle est adepte de l’évitement et de l’esquive !

Pour échapper aux autres prédateurs par exemple aux lézards ou aux oiseaux, les cicadelles ( elles sont toujours regroupées plusieurs ensemble ont une technique qui leur est propre, en fait elle sont des championnes de l’évitement et de l’esquive.

En effet lorsque le prédateur s’approche d’elles pour les saisir ces dernières effectuent sur la branche ou elles sont posées une petite esquive en faisant « quelques pas en crabe » pour aller doucement sur le côté opposé.

Regardez ces deux petites vidéos prises par votre serviteur. 12 . (Pour info ces trois vidéo ont été prise à mon retour sur le continent, car en Corse, la carte mémoire de mon petit numérique ...était pleine !)

Les fourmis font fi des toiles d’araignées !

Vers la mi-juillet à Zalana, en observant des toiles d’araignées, un jour j’ai remarqué une chose qui m’a surpris... une fourmis se baladait tranquillement sur une toile d’araignée.

D’un seul cas constaté il ne faut pas en faire une certitude, néanmoins je me pose cette question, ....la toile était peut-être ancienne et n’avait plus ses pouvoirs « collants »,...ou est-ce tout simplement que les fourmis sont des insectes qui ne se prennent pas dans les toiles !

De retour sur le continent, pour en avoir le coeur net, j’ai décidé de capturer quelques fourmis, les placer dans une petite boite ... et de les relâcher sur quelques toiles d’araignées...et d’attendre le résultat de « l’expérience »

C’est ce que j’ai fait le lundi 1er août en fin d’après-midi, après avoir repéré le pied d’un arbre ou gravitait des fourmis, (genre petite fourmis d’argentine rousses !) à la base de l’arbre j’ai placé un petit morceau de jambon cuit au sol,... et j’ai attendu une quinzaine de mn. ...ensuite, j’ai récupéré et déposé ma « récolte » sur une toile d’araignée ( en bon état ) qui était sous un ronciers dans le périmètre des Étangs de Villepey,... et de nouveau j’ai constaté que « mes fourmis »,... se comportaient un peu comme un humain qui marche allègrement sur un filet de protection placé sous les trapézistes de cirque !

Le 02/09 j’ai refait l’expérience, après avoir attrapé une fourmi bien plus plus grosse qu’une petite fourmi argentine.

2ème expérience, j’ai récupéré une fourmi Européenne de plus en plus rare (elle se baladait toute seule comme une âme en peine ! ) dans le Sud du fait de l’implantation de la fourmi d’argentine ( voir paragraphe L’invasion de la fourmi d’Argentine) ... , et je l’ai déposée sur une toile araignée en bon état , on peut remarquer que cette dernière peut très bien se balader sans problème sur une toile d’araignée

Dur.. dur de déposer d’une main la fourmi sur la toile,... et de l’autre tenir mon appareil photo (non muni d’un stabilisateur !) pour filmer ! vidéo

Ceci est juste une constatation qui montre que certaines fourmis ne se font pas piéger par les toiles d’araignées, ...mais une fourmi qui se déplace « tranquillement » sur une toile n’est pas à l’abri d’être transformé en cocon par une araignée au guet : vidéo

De toute façon même après la parution de mon article je vais continuer à chercher d’autres fourmis surtout des plus grosses et continuer « cette expérience », et bien sûr le résultat sera publié en rajout.

Si certaines fourmis se promènent « tranquillement »sur les toiles d’araignées, il ne faut pas oublier que d’autres espèces peuvent elles s’attaquer aux fourmis,....la preuve  !

Autres constatations sur les toiles d’araignées !

J’ai longtemps habité en Montagne Bourbonnaise, tous les ans ( au printemps et en fin d’été ) je reviens sur place. Ainsi la première semaine de septembre 2006 sur le plateau de la Verrerie :1 -23 ( c’est dans l’Allier, ce plateau qui se trouve au Col de la Rivière noire sur la commune de Saint Nicolas des Biefs).

Cette année j’avais pris quelques photos de toiles d’araignées, à cette époque je ramassais des myrtilles ( on trouve encore ) : ,...et j’avais pris ces photos pour simplement immortaliser les gouttes de rosée sur les toiles !) : 1 - 2 - 3 - 4 -5 .

Depuis le début septembre je suis sur place.... et à mon grand étonnement au cours de mes nombreuses balades sur le plateau,... je n’ai pas vu une toile d’araignée.

La période d’enneigement a-t-elle été trop longue, la pluviométrie des deux années a-t-elle été différente, ou le froid de l’hiver a-t-il « tué » les oeufs ou les larves des insectes, (un vieux dicton dit que le froid tue la vermine .) ... mais pour l’instant je n’ai hélas pas la réponse !

Autre constatation, sur le plateau au 14 septembre... les hirondelles sont toujours présentes, et comme dit l’autre ... allez savoir pourquoi cette année les araignées ne sont pas présentes !!!

 

En annexe :

Les araignées en Corse

Les araignées auxiliaires du jardinier : et ici.

Site sur les araignées : 1 - 2

Les espèces invasives

INRA. La biodiversité au service de la lutte biologique.

 

@+ P@py


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • MICHEL GERMAIN jacques Roux 16 septembre 2009 11:37

    Bonjour,

    Un petit mot pour vous exprimer ma reconnaissance. Reconnaissance donnée au curieux de la vie. Ce sont des gens comme vous qui font avancer dans le sens de la vie la planète et, avec elle, l’Humanité.

    Avant l’emploi massif des pesticides, dont la DDT a été le plus nocif et le plus répandu aprés guerre, l’agriculture en France donnait à manger à 42 millions de personnes. Aujourd’hui, faute de curieux dans votre genre qui redécouvrent le fonctionnement de la vie, les fruits et légumes, les oeufs, la viande, sont cueillis dans les supermarchés approvisionnés par des camions venus d’une Espagne aux terres agonisantes et aux produits nourriciers surtraités . Elles viennent également du monde entier ces nourritures que nous ne savons plus faire et que, pour pas mal d’entre elles, nous ne connaissions pas il y a 50 ans et nous nous passions très bien. Personne ou presque aujourd’hui en France ne sais conserver des graines et les faire vivre sans insecticides et engrais chimiques. Personne ne sait ni ne peut dans ce paysage que l’on conçoit comme agglomération, métropole, et qui n’est plus la campagne sans être la ville.

    Mais, des gens comme vous, seront ceux sur qui nous pourrons compter quand nous aurons enfin compris que la production due au travail des hommes aujourd’hui donne de quoi nourrir 13 milliards d’individus (nous ne sommes que 6,5 milliards) et dont 2 milliards au moins sont pas ou mal nourris (rapport 2006 de l’O.N.U. Direction de l’Alimentation). Ceux qui, comme vous et dans tous les domaines vitaux, savent que tout est (relativement) simple en fait.

    Merci au Gardien de la Paix. (je n’aurais jamais pensé pouvoir écrire une telle conclusion un jour, croyez moi, mais aujourd’hui elle ne me coûte pas).





    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 septembre 2009 10:30

      Salut Jacques,


      Je pense que l’emploi d’insecticide est parfois nécessaire, mais l’ excès est mauvais en tout.

      Concernant le DTT ,...avec la puissance médiatique des lobbies des fabricants d’insecticides,...dur dur de se faire une opignon objective !( voir le copier coller ci dessous )



      Dans sa stratégie de lutte contre le paludisme, l’Organisation Mondiale de la Santé a récemment introduit la pulvérisation d’insecticide à effet rémanent, le DTT, à l’intérieur des habitations dans les pays où le paludisme est endémique. source.


      Alors le DTT ange ou démon ?????


      « Merci au Gardien de la Paix. (je n’aurais jamais pensé pouvoir écrire une telle conclusion un jour, croyez moi, mais aujourd’hui elle ne me coûte pas). »


      Merci Jacques pour cette belle phrase, j’ai toujours bien aimé le nom de mon ancien métier Gardien de la Paix... tout un symbole !


      @+P@py


    • Talion Talion 16 septembre 2009 12:29

      Article très sympa, merci P@py !  smiley


      • LE CHAT LE CHAT 16 septembre 2009 13:38

        y’en a moins sur ma glycine de ces cicadelles cette année , ptet ben que les 40 cm de neige l’hiver passé et la sécheresse de l’été leur ont pas fait du bien !


        • jcm jcm 16 septembre 2009 14:22

          En fait d’après quelques expériences réalisées il y a quelques années il semble que les araignées, au moins certaines espèces, localisent leurs proies (et d’abord les détectent) aux vibrations émises par l’intrus.

          Une petite fourmi émet-elle des vibrations d’une amplitude suffisante à une fréquence appropriée (car la fréquence joue aussi un rôle) ?


          • Fergus Fergus 16 septembre 2009 16:26

            Bravo, Papy, et merci pour cet article et ces superbes observations.

            Une petite précision : je reviens d’Auvergne et j’ai moi aussi été très étonné du faible nombre de toiles d’araignées tendues entre les genêts où elles sont d’habitude nombreuses. Mais je n’ai pas non plus d’explication sur ce phénomène...

            Bonne journée.


            • catastrophy catastrophy 16 septembre 2009 18:51

              Mon Jardin est envahi par la cicadelle cette année.. je crains pour les arbres, car à part arroser abondamment les branches il n’y a rien a faire... oui mais il faut trop d’eau et ce n’est pas très écologique de gaspiller de l’eau.

               Cette bestiole est une véritable plaie.


              • Gasty Gasty 16 septembre 2009 20:01

                Cette année, je n’ai pas vu une seule guêpe. Pourtant sous un prunier, guêpes et frelons ne sont jamais loin...... Ou peuvent-ils être ???


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 septembre 2009 20:21

                  Salut l’Chat


                  Cet été en Corse... plein, même que pour le pique-nique avant d’attaquer le repas ... fallait ruser, c’est à dire à environ 2 ms nous placions dans une assiette un « échantillon »du repas,j’ai remarqué quelles préfèrent la viande ( jambon poulet etc ).. comme les guêpes cassaient la croute dans leur coin tranquille .. et nous itou....SQFD !!!


                  @+P@py


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 septembre 2009 20:08

                  Dur dur de placer mes réponses, je suis en connexion SFR 3G+, et ou je me trouve en Montagne Bourbonnaise,cette connexion est très aléatoire, voir par moment impossible, c’est le cas depuis cet après-midi...alors je suis descendu un peu plus bas pour trouver un endroit ou la liaison peut être meilleure !( demain matin je descendrais à Roanne chez ma mère pour placer les autres réponseset quelques photos )


                  J’ai enfin éclaircis le mystère de la « disparition » des toiles d’araignées, .. ; en fait l’P@py .... est tout simplement miro !


                  En corse même par beau temps les toiles d’araignées sont bien visibles( ce n’est pas la même variété les araignées sont bien plus grosses de la taille d’une noisette,....alors que celles qui sont sur le plateau ( j’en ai vu ) ont la grosseur d’un petit petit pois !... et tissent des toiles très très fines qui se relèvent invisibles si elles ne sont pas mouillées par la rosée ou par la pluie..

                  En 2006, ce sont les gouttes de rosée déposées sur les toiles qui m’ont attiré l’oeil, aujourd’hui, idem il a bruiné toute la journée, et cette après midi quand je suis retourné sur place,... j’ai vu des centaines de toiles d’araignées, et avec ces milliers de gouttelettes ces toiles étaient bien visibles :. et ici ( je me disais la semaine dernière,... avec toutes ces hirondelles qui volent sur le plateau,...sur qu’il il a des insectes... sacré P@py va ! )

                  Quand le beau temps reviendra ( d’après la météo dimanche ) je ferais l’expérience suivante, sur une toile araignée sèche, ( qui en principe sera peu visible ...je p cela intéresse, je propose de faire une expérience commuulvériserais de l’eau ... et nous regarderions ensemble le résultat !


                  Pour en revenir aux fourmis et leurs déplacements sur les toiles d’araignées, pour ceux ( ou celles) à quine, dans la nature, si vous trouvez

                  des toiles d’araignées, ... essayez de déposer quelques fourmis dessus ?... et SVP faites moi part de vos observations ( tiens une classe d’école voilà un bon sujet d’observation nature )


                  Merci @+P@py


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 septembre 2009 10:39

                    Salut l’Chat,


                    Tiens en parlant de guêpes, en Corse cet été, j’aurais aimé a&évoir une caméra performante, j’aurais pris plusieurs vidéos de guêpes

                    qui découpaient un morceau de viande avec leurs mandibules pour le transporter...., mais qui trop gros .... les empêcher de s’envoler !!!!

                    Un jour sur un morceau de jambon, j’ai assisté à une lutte entre une grosse fourmi et une guêpe, pendant un instant la fourmi avait le dessus... jusqu’au moment ou elle sait fait piquer par la guêpe.

                    Quelques secondes plus tard,...la fourmi s’est éloignée en dansant la danse de saint-gui !!!!... et je l’ai perdu de vue.



                    @+P@py


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 septembre 2009 10:56

                      Bonjour à tous,


                      Je suis actuellement dans mon bureau ambulant- ( ma titine ) à 500 ms d’ou je loge, c’est l’endroit ou la connexion 3G+ passe bien.


                      Dans un instant je vais quitter les lieux, mais si vous revenez plus tard ( cet après-midi ou demain ) vous trouverez quelques autres photos.



                      @+P@py


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 8 octobre 2009 20:51

                        Rajout du:08/10/09


                        J’ai enfin éclaircis le mystère de la « disparition » des toiles d’araignées, .. ; en fait l’P@py .... est tout simplement miro !

                        En corse même par beau temps les toiles d’araignées sont bien visibles( ce n’est pas la même variété les araignées sont bien plus grosses de la taille d’une noisette,....alors que celles qui sont sur le plateau ( j’en ai vu ) ont la grosseur d’un petit petit pois !... et tissent des toiles très très fines qui se relèvent invisibles si elles ne sont pas mouillées par la rosée ou par la pluie..

                        En 2007, ce sont les gouttes de rosée déposées sur les toiles qui m’avaient attirées l’oeil.

                        En 2009 depuis le début du mois de septembre sur le plateau de la Verrerie il fait un beau temps sec, et c’est cette sécheresse qui rend les toiles d’araignées invisibles,...mais le 17/09, il a bruiné toute la journée, et cette après midi quand je suis retourné sur le plateau de la Verrerie ,... j’ai vu des centaines de toiles d’araignées, et avec ces milliers de gouttelettes ces toiles étaient bien visibles :. et ici ( je me disais la semaine dernière,... avec toutes ces hirondelles qui volent sur le plateau,...sur qu’il il a des insectes... sacré P@py va ! )

                        Le lendemain matin ( 18/09 ) vers les 10 heures il y avait pas mal d’humidité et en bordure de la route menant au plateau,et j’ai pris ces photos :1234 ( les toiles d’araignées bien visibles ), dans le reste de la journée le soleil a brillé et à fait évaporer l’humidité qui était déposer sur les toiles, ce qui fait que vers les 17 heures 30, ces dernières étaient redevenues « invisibles » :1234 .

                        SQFD !

                        Plus tard le beau temps persistant, j’ai fais l’expérience suivante sur une toile araignée sèche, qui en principe est très peu visible, avec un petit pulvérisateur pour nettoyer les vitre, j’ai aspergé d’eau une toile araignée sèche, nous regarderions ensemble le résultat vidéos :1 ,photos :1
                        2

                        Fin septembre en Montagne Bourbonnaise, j’ai poursuivi mon « expérience » sur les déplacement des fourmis sur une toile d’araignée ;

                        Sur une fourmilière située au pied du Mont Saint Vincent à Ferrières sur Sichon dans l’Allier, 12 , j’ai récupéré quelques fourmis pour les déposer sur une toile araignée ( très fine ).

                        Comme ont peut le constater à l’instar de ma vidéo tournée en Corse et l’autre tournée à Saint-Aygulf,ces dernières sont très à l’aise dessus et se déplacent sans problèmes !


                        Regardez cette vidéo sur la fourmilière ou les fourmis ont été prélevées.

                        http://www.dailymotion.com/video/xaqb56_homeuserdisk-20udiskcroix-du-sud-se_animals


                        les fourmis en balade sur une toile d’araignée


                        A Zalana Corse (2B)

                        http://www.dailymotion.com/user/gilbertspagnolo/video/xacwuq_fourmi-sur-toile-araigneehomeuserdi_animals


                        A Saint-Aygulf (83)

                        http://www.dailymotion.com/user/gilbertspagnolo/video/xabzmh_homeuserdisk-20udiskmov00165_animals


                        En Montagne Bourbonnaise

                        http://www.dailymotion.com/video/xaqeq7_homeuserdisk-20udiskmov01644


                        Pour en revenir aux fourmis et leurs déplacements sur les toiles d’araignées, pour ceux ( ou celles) à qui cela intéresse dans la nature si vous trouvez des toiles d’araignées, ... essayez de déposer quelques fourmis dessus ?... et SVP faites moi part de vos observations ( tiens pour une classe d’école voilà un bon sujet d’observation nature )

                        @+P@py




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès