Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les arbres en ville sont des trésors

Les arbres en ville sont des trésors

J’ai rédigé il y a quelques semaines une note sur la nécessité de réinventer nos villes. Tout nous pousse vers une densification de l’habitat. Cette densification est nécessaire pour

1) réduire les émissions de CO2 par habitant

2) permettre le développement et l’utilisation de transport en commun qui soulagent l’encombrement des voies publiques

3) réduire les coûts d’assainissement, de canalisation et de collecte des déchets

4) rendre accessible au plus grand nombre des services publics de qualité à des prix abordables pour le contribuable

5) favoriser le commerce de proximité.

Mais on ne peut que constater aujourd’hui que les ménages les plus modestes sont de plus en plus contraints de vivre en ville pendant que les plus aisés font de plus en plus le choix de vivre dans des communes résidentielles ou rurales. La densification ne doit pas seulement se faire par la contrainte des normes d’urbanismes... mais aussi en concevant des villes qui soient plus agréables à vivre.

Ces villes nouvelles ne doivent pas être faites de pierre seulement. Elles doivent savoir intégrer la nature dans le quotidien de ses habitants. Pas seulement dans des parcs pour les promenades du week end, mais dans les trajets quotidiens. Pas seulement à l’extérieur de la ville, comme le voulait la fameuse et désuète conception de "Saint Julien dans un écrin de verdure", mais là où sont les habitants.

Cela suppose des toits et des murs végétalisés. Cela suppose des arbres. Cela suppose des coulées vertes. Cela suppose des sentiers piétonniers en "site propre" qui ne soit pas de simple annexes des routes. Mais cela suppose aussi qu’on préserve les arbres que nous avons.

Après les chênes de l’avenue de Genève qui survivront mal les travaux réalisés, après les massifs d’arbres sur terrain municipaux qui ont été détruits à Chabloux simplement pour améliorer la vue sur le Jura des futures habitations, on nous signale à nouveau l’abattage d’un tulipier dans le jardin de la maison Hoo Paris. C’est regrettable. Nous avons à Saint Julien peu d’essences, nous avons peu de vieux arbres qui donne à la ville une histoire visible au quotidien. Ces essences et ces vieux arbres doivent être protégés avec soin.

La ville de Lyon a établi une liste des arbres protégés... et un tarif de pénalité pour les entreprises ou les particuliers qui abimeraient ces arbres. Des tarifs dissuasifs qui permettent de les préserver.

Nous devons faire revenir la nature dans la ville... et préserver avec soin celle qui y est encore.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 novembre 2009 11:21

    " Mais on ne peut que constater aujourd’hui que les ménages les plus modestes sont de plus en plus contraints de vivre en ville pendant que les plus aisés font de plus en plus le choix de vivre dans des communes résidentielles ou rurales. "

    Excusez moi, mais les ménages les plus modestes ne peuvent plus vivre dans les centre villes devenus trop chers. Ils sont contraints de s’intégrer dans des cités en carton parfois cachées par des peupliers d’Italie à hauteur pour les plus anciens sites. Ces structures soutenues par des lois scélérates comme la Robien, encouragent à déporter les ruraux dans les banlieues avec les problèmes de friction qui s’imposent, et leurs anciennes fermes, longères, fermettes et rurales sont devenues les résidences secondaires de ces gougnafiers et leurs meilleurs complices, banques, marchands de biens, notaires, qui se moquent complètement des arbres sauf devant la plus value qu’ils font peser sur la balance finale. En effet, une maison moche avec un arbre centenaire entraine tout de suite les cilents les plus riches car, si vous mettez deux ans à entreprendre tous les travaux pour rendre la maison moche, belle, il faut néanmoins un siècle pour faire un arbre centenaire...


    • Croa Croa 13 novembre 2009 23:40

      « Excusez moi, mais les ménages les plus modestes ne peuvent plus vivre dans les centre villes devenus trop chers. Ils sont contraints de s’intégrer dans des cités en carton parfois cachées par des peupliers d’Italie à hauteur pour les plus anciens sites. »

      Tout dépend ce que l’on entend par « les plus modestes ». Dans l’absolu ils sont effectivement... dans des cartons !

      Quant aux centres-villes trop chers ça dépends ! Paris n’est pas la seule ville à considérer ! Ailleurs cela dépend des quartiers sachant que généralement en ville on trouve les plus pauvres Et les plus riches, la classe moyenne y a parfois une place mais majoritairement elle serait en banlieu pavillonaire.


    • Plum’ 13 novembre 2009 13:12

      Le probléme est effectivement très sérieux dans de nombreuses villes françaises.

      Je vous invite à lire la page suivante sur la ville de Tours : http://pressibus.free.fr/blogcvl/arbres.html
      Elle montre comment la situation s’est dégradée entre le XIXème siècle où l’on plantait des peupliers de 30 m, le XXème où l’on plantait des cerisiers du Japon de 10 m et le XXIème siècle où l’on est parti à planter des bananiers en bacs ou des chèvrefeuilles sur fil de fer. C’est toute une qualité de vie qui s’est dégradée doucement, subrepticement, sans que l’on s’en rende compte avec une propagande municipale qui a endormi les habitants, soutenant qu’on plantait plus d’arbres qu’on en enlevait, alors qu’on abattait des arbres centenaires et plantait des arbustes à courte durée de vie. Et cette même propagande parle aujourd’hui de saupoudrer la ville de demain d’une « trame vert » (pas bien définie) en continuant à bétonner toujours plus (de façon bien définie...).

      A quand une prise de conscience des citoyens ? A quand un renversement de tendance ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès