Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les Etats-Unis et la Chine signent un accord pour polluer en (...)

Les Etats-Unis et la Chine signent un accord pour polluer en paix

« Accord historique » pour Barack Obama, Pékin et Washington ont convenu le 12 novembre de réduire mutuellement leurs émissions de gaz à effet de serre. Après les négociations sur le climat de Copenhague en 2009, les Etats-Unis et la Chine recréent le « G2 » des plus gros pollueurs, avec 42% des émissions mondiales !

Des promesses trompeuses

A première vue, le projet semble contenir des vraies avancées. Le gouvernement américain s’engage à réduire de 26 à 28 % les émissions d'ici à 2025 par rapport à 2005. L’Etat chinois anticipe, lui, une augmentation des émissions jusqu’aux « alentours de 2030 », puis une réduction progressive des gaz à effet de serre.

Dans les faits, les efforts sont quasi-nuls. Les américains ont choisi 2005 comme année de référence, or, selon les données de l’AIE, leurs émissions ont déjà baissé de 10% par rapport à cette date. Cette réduction, la première puissance mondiale n’y est pas parvenue grâce au développement l’efficacité énergétique ou des énergies décarbonées. Non, cette réduction est simplement due au ralentissement de l’économie américaine et au recours à des énergies fossiles moins émettrices. Le gaz de schiste sert ainsi à remplacer le charbon dans les centrales américaines, charbon qui est désormais exporté (notamment en Europe).

La Chine ne fait pas non plus beaucoup d’efforts. Le pic des émissions « vers 2030 » correspond simplement aux projections de croissance économique du pays. Certes, de nombreux barrages hydroélectriques et centrales nucléaires sont en construction, mais ces infrastructures ne font qu’accompagner la hausse de la demande d’énergie et ne remplacent pas les centrales à charbon.

L’opinion publique, clef de voûte de l’action contre le changement climatique

En comparaison, l’Europe s’est, elle, lancée un vrai défi : réduire ses émissions de 40% par rapport à 1990, notamment en consommant moins d’énergie et en stimulant les renouvelables. Deux facteurs expliquent cette plus grande mobilisation des Etats : les prix élevés de l’énergie en Europe et une opinion publique plus concernée par le changement climatique.

Ce sont justement ces deux éléments qui font actuellement défaut aux Etats-Unis. Grâce au gaz de schiste, les Américains voient leurs factures diminuer. La réduction de la consommation d’énergie pour économiser n’est donc pas à l’ordre du jour. De plus, une partie de l’électorat considère que les réglementations environnementales sont une menace pour l’emploi. Les Républicains (dont seulement 22% de l’électorat pense sur le changement climatique est une menace) ont d’ailleurs promis de réduire les moyens de l’agence américaine de protection de l’environnement.

Paradoxalement, il est possible que les citoyens chinois puissent peser davantage que leurs homologues américains. Le militantisme environnemental est devenu une vraie préoccupation pour le pouvoir communiste. La pollution locale (smog, produits toxiques dans les cours d’eau…) atteint en effet des niveaux sans précédents qui mobilisent la population. La réduction des polluants, dont les gaz brûlés des énergies fossiles, est donc un moyen de maintenir la paix sociale pour les autorités, et quelques actions en ce sens commencent à être entreprises. Mais, globalement, seuls 39% des Chinois se disent concernés par le réchauffement climatique.

L’accord sino-américain sur le changement climatique n’est donc que de la poudre aux yeux. Tant que les opinions publiques américaines et chinoises ne pousseront pas davantage leurs dirigeants, il n’y aura pas d’avancées globales. Cet accord est donc surtout destiné à se préserver des critiques internationales en donnant l’impression d’agir. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • hans 13 novembre 2014 12:06

    Bonjour et merci, ce qui commence (depuis 10 ans déja) à m’inquiéter très très fort, c’est que tout le monde admet qu’il va y avoir de gros problèmes climatiques, et aussi de ressources, pourquoi n’y a t’il pas une sorte d’entente mondiale pour essayer de trouver une solution ?


    • Gasty Gasty 13 novembre 2014 12:53

      Ce sont eux les patrons, nous ne sommes que des petits dépourvu de structures syndicales.


    • doctorix doctorix 13 novembre 2014 16:28

      Les Etats-Unis comme la Chine savent parfaitement que de véritables énergies 100% renouvelables et 100% non polluantes sont sur le point d’éclore.

      L’E-Cat, dont j’ai déja parlé.
      Mais aussi le générateur de John Searl :
      Et combien d’autres brevets qui ne demandent qu’à sortir des cartons...
      Il se pourrait donc que, sans le savoir, ces deux dirigeants prophétisent juste.
      Vous ne vous y attendez pas, mais nous sommes à la veille d’une véritable révolution énergétique.

      • Piloukalos 13 novembre 2014 18:02

        L’ énergie libre une des grandes chimères de notre siècle !
        Ce n’est pas sérieux de votre part de relayer ces hoax qui polluent le net et font espérer aux gens que nous pouvons continuer à vivre de cette manière car des solutions miracles vont apparaître.
        L’énergie la plus libre est celle du soleil du vent de la terre mais là encore ces énergies renouvelables sont une hérésie car au rythme de notre consommation actuelle nous n’aurons pas assez de ressource en métaux rare pour construire tous les systèmes électroniques qui accompagneront notre « croissance verte » Les personnes qui restent dans ce paradigme ont une vision à court terme de l’ordre de la trentaine d’année.
        Avant de chercher une autre énergie autre que fossile nous devons réduire notre consommation et revoir notre mode de vie occidentale etc’est là que le bas blesse en Chine et aux Etats-Unis. Le premier a pour ambition de devenir l’usine du Monde qui consomme et le deuxième veut maintenir son niveau de vie qui« n’est pas négociable » selon Bush.


      • Enabomber Enabomber 15 novembre 2014 14:28

        Même si elle existait, l’énergie libre ne serait pas une solution. Vous croyez que l’équipe Meadows n’a pas étudié un tel scénario ? Il se terminait comme les autres, avec peut-être juste un délai. Mais bon, ça semble de toutes façons évident, si on ne règle pas le problème à la source, c’est-à-dire les comportements (sans préjuger de qui pollue plus, qui pollue moins), régler le problème de l’énergie ne peut pas suffire, on ne ferait qu’alimenter l’effet rebond.


      • soi même 13 novembre 2014 19:20

        ( leurs émissions de gaz à effet de serre ), c’est due vent, on fait un pas en avant avec l’industrie et dix pas en arrière avec le trafic aériens et leurs cochonneries chimiques !


        • christophe nicolas christophe nicolas 13 novembre 2014 20:06

          Etes vous certains de ne pas vous tromper de théorie ?

           

          Théorie A : 

          • Giec (méthodes démontées par Jacques Duran collègue de Pierre-Gilles de Gennes)
          Théorie B : 

           

          Risque B : diminution du champ magnétique terrestre
           
          Causes de A : Consommation d’hydrocarbures
          Causes de B : Transport électrique et terrassement roches
           
          Conséquences de A : 
          • dilatation thermique des eaux et élévation de 10 cm en 50 ans et encore... c’est du linéaire, si on se met en variationnel c’est peut-être moins mais c’est incalculable.
          • amélioration de la susceptibilité magnétique donc du champ magnétique terrestre
          Conséquences de B : 
           
          Solutions de A : transport électrique en supegrids, travaux donc terrassements de roches
          Solutions de B : Energie autonome et propre qui puisent dans l’entropie
          1. -nucléaire basse énergie E-cat et Hot-cat d’Andréa Rossi
          2. -hydrolyse basse énergie de Stanley Meyer. exemple de la firme canadienne, GDS technologie
          3. -centrale qui produit de l’électricité avec la force d’Archimède. Ce produit en vente sur le site officiel de Rosch Innovations
          4. -Systeme Pantone
          5. -systèmes électromagnétiques, testatika, machine de Searl, N machine de De Palma, etc...
           
          Les solutions de A déclenchent les conséquences cataclysmiques de B tandis que les solutions de B répondent aux deux risques A et B. 

          • Spartacus Spartacus 13 novembre 2014 23:08

            Ils sont quand même moins con en Chine et USA à ne pas se soumettre à des ayatollahs et prophètes vert de gris professant l’apocalypse. 


            C’est pas un accord pour polluer c’est un accord pour ne pas se faire emmerder par des malthusiens rouge et verts de gris qui depuis la chute du mur de Berlin se sont convertis du directivisme rouge au directivisme vert.

            La thèse supposant que le CO2 ait un quelconque effet de serre est une supercherie sans nom..

            Bien au contraire, le CO2 est essentiel à la vie. 

            Chacun peut juger que la température varie en fonction de bien d’autres éléments que le CO2. Comme la hauteur, la densité d’humidité dans l’air la rayonnance dynamqie du soleil. Le niveau de CO2 n’ayant qu’un niveau tellement marginal que c’est pathétique.

            Le niveau de la mer n’est même pas mesuré pareillement selon les méthodes. Mesurer une différence de 1 cm relève de la mesure au doigt mouillé.

            Il n’existe pas de réfugiés climatique mais uniquement des réfugiés météorologiques.

            Jamais les Bermudes n’ont été submergées par les eaux, malgrès les conférences d’il y a 15 ans qui l’avaient prévue.....

            La terre ne s’est pas réchauffée malgrès les prédiction des verts de gris. Les banquises on fondu d’un coté mais ont augmenté de l’autre, c’est la dynamique des glaces, qui n’a rien a voir avec une éventuelle action de l’homme.

            Les cons de verts de gris ont obligé les Allemand à changer d’énergie et maintenant ce sont eux qui polluent le plus sur terre.

            On ne fait pas fonctionner une fusée ou un super tanker avec des cellules photovoltaïques.

            Il est temps de sortir de l’autocratie des pastèques, vert à l’extérieur et rouge autocrates à l’intérieur.


            • Piloukalos 14 novembre 2014 08:22

              Quand vous dites que les allemands « ce sont eux qui polluent le plus sur terre » vous parlez de quel polluant ?


            • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 14 novembre 2014 08:50

              Décidément Spartacus, vous êtes un champion de la relativisation ! Le héros des causes que plus personne n’ose défendre !


            • Ruut Ruut 14 novembre 2014 15:16

              Indirectement les moteurs a Dihydrogène des fusées ne polluent pas eux.


            • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 14 novembre 2014 21:44

              Je crois que vous vouliez dire « directement » non ? Non parce que directement ça ne pollue pas mais indirectement, fabriquer le dihydrogène pollue. Non ?


            • mmbbb 15 novembre 2014 12:01

              Non vous oubliez un element la Chine est devenue la zone industrielle du monde et il est de bon ton de critiquer ce pays Nous pouvons etre vertueux puisque nous ne produisons presque plus rien et les ecolos peuvent etre fier notre pays deviendra un immense parc de loisir pour la classe moyenne chinoise Les ecolos sont tres sympathiques mais a l’instar de N Hulot qui ne cesse de critiquer cette societe de consommation tout en usant et abusant des bienfaits des progres scientifiques Ce monsieur est monte dans une avion Sukhoi 27 russe uniquement pour faire des jolies pirouettes et son bilan carbonne depasse le mien Ecolo dites moi comment vous vivez et je vous ecouterais eventuellement surtout si vous ne prenez pas l’avion pour aller a l’autre bout du monde lors de vos vacances pour trempez votre cul dans des eux turquoises


            • Citrik_Elektrik Citrik_Elektrik 14 novembre 2014 09:07

              Cet accord, ce ne sont pas la Chine et les US les seuls responsables. Si l’on arrêtait de cautionner les politiques délocalisation, notre production aurais aussi sa part de responsabilité à endosser.

               
              Je vous rappelle juste que la Chine a demandé la réduction de l’exploitation des terres rares qui polluent gravement leurs sols et consomment énormément d’énergie fossile pour leur extraction. Mais les lobbies ont saisi l’OMC qui s’est empressé de condamner la Chine pour ces quotas.
               
              Or quelles technologies demandent une quantité pharaonique de ces terres rares ? L’éolien et le solaire ! On pollue plus là-bas pour être propre ici ! De l’humanisme sélectif en quelques sortes...
               
              Donc oui, nous avons un grave problème avec le réchauffement climatique mais avant de s’occuper de la merde des autres, on devrait aussi réfléchir à ce qu’on fait de travers ici. 50 milliards filés aux banques tous les ans et une misère à l’investissement dans la recherche d’énergies propres. Aucune loi privilégiant les éoliennes qui se passent de néodyme... L’Europe est décidément d’une efficacité redoutable !

              • Cassiopée R 14 novembre 2014 14:38

                Ce sont des accords non contraignants donc ils peuvent faire ce qu’ils veulent, et il en est de même pour les accords européens, ça permets de faire croire qu’on a des objectifs pour s’investir dans le réchauffement climatique et dans le même temps libéraliser les économies pour encore augmenter la pollution atmosphérique.

                Le principal est de faire croire aux populations civiles ou aux opinions publiques que les dirigeants interviennent dans le cadre écologique. En aucun cas dans les faits il est question de baisser la consommation des énergies fossiles et la production industrielle.


                • Vache à lait Vache à lait 15 novembre 2014 10:11

                  Bien sûr que c’est de la poudre aux yeux !

                  Y-at-il quelque chose à attendre de la part, comme vous le dites des deux plus gros pollueurs de la planète.

                  En chine on en arrive à un niveau ou le risque sanitaire est mortel

                  http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/pollution-extreme-video-nuage-pollution-meurtrier-chine-49755/

                  http://www.ladepeche.fr/article/2014/03/13/1838512-pollution-en-chine-panasonic-va-dedommager-ses-salaries-expatries.html

                  Quand aux Etats-Unis d’Amérique, tout est bon pour faire du fric, le gaz de schiste en est un parfait exemple.

                  Le point de non-retour est peut-être franchit au niveau d’une intoxication de l’eau. Par la simple spirale de conditionnement de l’eau sur terre, et le niveau de pollution des océans, il suffit d’attendre un peu pour voir les sources une à une contaminées.

                  L’oxygène et l’eau, les deux principales ressources de vie sur terre.


                  • fred.foyn Le p’tit Charles 15 novembre 2014 10:39

                    la plus belle arnaque des deux plus gros pollueurs de la planète...


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 novembre 2014 10:24

                      Le problème est ailleurs. Tant que le vrai fléau mondial n’est pas pointé de sept milliards de doigts, le monde continuera sa descente vers la merde ! Personne n’avait jamais pensé, dans les siècles passés, qu’un temps arrivera où les richesses du monde soient accaparées par une poignées de malades milliardaires et pire encore, ces parasites nuisibles au développement humain effaceraient lentement mais surement les frontières qui sont nécessaires parce qu’en encadrant les populations et en les confinant au sein des territoires, elles permettent l’utilisation des richesses nationales à leurs profit ! Quel monde de merde dans lequel nous sommes, même ceux que vous voulez défendre se dressent conte vous !

                      Ces pays qui polluent, ils polluent bien plus gravement et autrement ... S’ils affichent aujourd’hui leur hypocrisie à compresser un peu leurs nuages noirs qui dissimulent leurs réelles politiques, c’est parce que des experts et des spécialistes au service des affaires de la mondialisation de l’agent leur ont soufflé ce « conseil »... C’est juste un affichage officiel d’un accord qui ne s’accorde à aucune décision sur le terrain de la pollution des esprits et de la nature !

                      ----------

                      Ces « grands présidents » ne décident de rien en réalité ! Il y a des « systèmes » et des « appareils » dans chaque pays qui font marcher les affaires politiques officielles et décident de ce que dira tel ou tel  « chef d’État » sur une tribune officielle ! Ces systèmes et ces appareils sont subordonnés au pouvoir de l’argent et l’argent de la planète n’est pas à chercher sur une Comète lointaine ; il est dans les Banques des milliardaires apatrides qui veulent en finir avec les frontières réelles et virtuelles pour que leur train de vie satanique continue au détriment du développement au profit des peuples ! Vous ne comprenez pas  ? Il est fini le temps où les chef d’États disaient fièrement être au service de leur pays, ce qui n’a jamais été synonyme de « repli sur soi » ni de « mépris envers les autres » comme le laissent entendre les idiots français, c’était juste la meilleure façon de servir la Nation pour que l’ensemble des Nations avancent chacune selon ses moyens ! Aujourd’hui les guignoles élus ont peur de prononcer le mot « Nation », ils s’évadent vers le bordel planétaire pour satisfaire les malades milliardaires accumulateurs nuisibles des richesses nationales ! Quel est ce chef d’État, ces dernières décennies, qui peut dire honnêtement qu’il a réussi à tenir et réussi à concrétiser ses promesses électorales ou qu’il a fait respecter ses engagements internationaux ?

                      Foutaises  ! Ces guignoles savent qu’il y a derrière eux des populations fortement polluées par la désinformation et outrageusement ici et là corrompues et terrorisées, ce qui les conforte dans le fait qu’aucune cohésion nationale et encore moins planétaire ne leur seront opposées pour les amener à changer de cap et de comportement !

                      Le monde pue ! Les G1, G2, G3...........................................G20 sont au service du seul G-ZÉRO, un groupe d’individus sans aucune responsabilité politique nationale ou internationale, qui s’éparpillent sur la Planète et accaparent l’argent et les richesses parce que la science et la technologie développées depuis des milliers d’années est, il faut bien le dire mise à leur service par les États et par les gouvernement incompétents et complaisants !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès