Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les graines c’est la vie - stop au hold-up du vivant !

Les graines c’est la vie - stop au hold-up du vivant !

L'automne est là et bien là. Des arbres de feu, un léger frimas, quelques ciels mouillés et le grand retour de la soupe au potiron qui, à elle seule, permet de dire joyeusement adieu au soleil estival... Et qui dit soupe au potiron dit bien évidemment récupération des graines qui, une fois lavées et séchées, enduites de beurre et saupoudrées de sel, s'en vont griller au four pour un apéro maison du tonnerre.

Où sont les légumes et les fruits d'antan ?

La soupe au potiron est un plat tellement simple et tellement sublime que je ne peux pas compter le nombre de bols savourés dans ma courte vie, remonteurs de moral, réveilleurs de papilles... Tout en grillant mes graines donc, l'autre soir, je pensais à l'une de mes marottes, les semences. Actuellement, on trouve du potiron, des pâtissons et des butternuts. Et vous me direz que ce n'est déjà pas si mal mais tout de même où sont les Connecticut Field, Lady Godiva, Jaspée de Vendée, Mongogo du Guatemala, Pâtissons panachés, Petites lanternes et Pommes d'or, Styrian Hulless et la Table Gold ?...

Biodiversité alimentaire = sécurité alimentaire

Dans un rapport pétrifiant publié en 2010 sur le site de l'ONU, la FAO estime que nous avons perdu 75 % de la biodiversité alimentaire entre 1900 et 2000 (Centre d'actualité de l'ONU, article FAO : la perte de biodiversité végétale menace la sécurité alimentaire globale). Nous traversons une crise majeure du vivant dont un des aspects les plus dramatiques est cette perte de biodiversité qui passe, entre autres, par l'uniformisation des cultures et des nourritures. Les monocultures dominent avec quelques individus clonés de quelques espèces mutées (en gros blé, riz, soja). Or, c'est périlleux car que ce passera-t-il quand un super-virus contaminera ces quelques variétés ?

Mais quand j'écris « biodiversité », souvent les gens perçoivent quelque chose d'immense, éloigné d'eux, genre la Nature. Faux : la biodiversité commence dans le jardin, sur l'étal du maraîcher avec des tomates jaunes, noires, rouges et non pas une tomate poussée hors-sol, disponible toute l'année, au goût d'eau, calibrée, acheminée par camion et qui ne pourrit pas.

Depuis des années déjà, des collectifs de citoyens se sont organisés, via des associations ou pas, pour alerter et si possible freiner cette catastrophe en marche et préserver la diversité de cet héritage alimentaire patiemment sélectionné et forgé par nos ancêtres qui conservaient librement les graines de leurs plus beaux fruits et légumes. Pas les plus beaux d'une beauté artificielle, insipide, résistante aux chocs et facile à transporter en camion. Non, une beauté vraie, savoureuse, adaptée à la terre, au vent, à la luminosité particulière de leur bout de terrain qui voyait pousser ce pommier, ce pied de tomates, de courgettes, ce prunier, cet olivier. Un héritage fabuleux dont chacun a sa part...

Tout ce qui n'est pas breveté pourrait devenir une contrefaçon

Aujourd'hui, des industries vendent les graines avec interdiction de les utiliser l'année suivante. Sur ces semences, elles disposent d'un droit de propriété absolu et légal, voté en France en 2011. Paysan, soit tu rachètes, soit tu paies des dividendes à l'industrie productrice. En Inde, cette politique de brevetage du vivant en a poussé de milliers au suicide. Et là où ça devient hautement pervers c'est quand les graines peuvent être soupçonnées d'être des contrefaçons – ce qui pourrait devenir « normal » si nous ne faisons rien.

Pour apporter au grand public un outil d'information supplémentaire sur ce sujet, je viens de lancer une campagne proposant aux gens de devenir co-éditeurs de l'édition française d'un livre formidable sur les semences intitulé "Ceux qui sèment - Graines de résistance". Très axé sur l'action, primé aux Etats-Unis, ce livre formidable permettrait vraiment de rendre le sujet accessible à tous dans la francophonie (220 millions de personnes).

Si vous voulez participer, rendez-vous sur la page de la campagne : http://www.babeldoor.com/ceux-qui-sement-graines-de-resistance

Vous trouverez plus d'information sur l'actualité des semences sur le site de Semons la Biodiversité avec des articles récents sur le sujet parus dans LeMonde, TV5, etc.

Eva Wissenz

Ecrivain, éditrice indépendante et journaliste membre des « Journalistes pour la Nature et l'Environnement », créatrice du site informatif de LaSeiche.net et des éditions Seepia, jardinière et maman, elle co-dirige également une entreprise sociale sur l'énergie solaire.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • philippe913 2 décembre 2013 17:47

    vous confondez le fait de breveter abusivement des choses déjà existantes (comme certaines pommes de terre en amérique du sud), et c’est effectivement un vrai scandale, et le brevet de semences nouvelles, essentiellement des ogm.
    Ensuite, il n’y a PAS eu de suicide massif de paysans indiens à cause de ça, et personne ne force les paysans, enfin, pas encore, à acheter des semences à un grand semencier.

    Et enfin, ça fait bien longtemps que beaucoup de paysans, alors qu’ils ne sont pas forcés, achètent tout de même tous les ans leurs semences car ils trouvent ça beaucoup plus pratique et économique.


    • Eva Wissenz Eva Wissenz 2 décembre 2013 20:20

      Bonjour,
      Vous avez raison j’aurais dû être plus précise et ajouter qu’au fait de breveter des plantes, légumes et fruits, les brevets posés sur des semences génétiquement modifiés explorent un pan de plus dans la perversion.

      Pour ce qui concerne les suicides importants de fermiers en Inde 17 500 exactement ont été recensés entre 2002 et 2006. La page en anglais de Wikipédia vous informera de même que la structure de Vandana Shiva, Navdanya. Le piège des semences brevetées pas la seule raison de ce désespoir mais a acceléré et amplifié le phénomène.

      Concernant votre dernier point que vous dire, des millions de gens ne sont pas forcés de regarder la TV et se laissent pourtant gentiment laver le cerveau pendant qu’ailleurs ça brevète, ça exploite, ça détruit, ça confisque les biens communs, etc. Pour l’eau par exemple je vous renvoie à Cochabamba. Et pour revenir aux semences, il est désormais bien connu que l’autre objectif de la guerre en Irak fut la destruction de la biodiversité alimentaire au profit d’une distribution gratuite de semences OGM. 


    • @lbireo @lbireo 2 décembre 2013 22:03

      idem en Haïti après le séisme. on voit monsanto qui se pointe en disant :

       « tenez voilà des semences gratuites et un peu de roundup ! non non ne nous remerciez pas ! c’est normal ! (et puis après on va vous plumer et se faire une fortune sur votre dos ! vu que vous serez esclaves de nos produits) »


    • non667 2 décembre 2013 18:55

      ogm = arme alimentaire du N.O.M. qui réduira tout les peuples en esclavage !


      • tinga 2 décembre 2013 19:29

        Ce scandale est à la hauteur de l’indifférence généralisée autour de ces sujets, la privatisation de tout n’est que la conséquence logique de notre mode vie totalement crétin, déposer un brevet pour quoi que ce soit est une absurdité, cela freine le progrès et va dans le sens de l’anéantissement, la création de deux espèces humaines est désormais à portée de main pour les ordures à qui nous avons la bêtise de confier notre destin.


        • @lbireo @lbireo 2 décembre 2013 21:54

          les industries dont vous parlez sont aussi responsables par leurs pressions de la radiation de 80% des variétés potagères (dont celle que vous évoquez) du « catalogue officiel » (liste de celles dont la vente est « légale ») depuis 1954.

          un maraicher en a récemment fait les frais pour avoir vendu des tomates « non inscrites » :

          http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/verbalise-pour-avoir-vendu-des-42016?

          ce qui à bien sur provoqué des manifestations dans la région.

          toutes ces anciennes variétés m’intéressent beaucoup.

          à chaque Halloween, je décore le palier de citrouilles et potirons sculpté pur les plus grand bonheur des enfants du quartier, et afin de ne rien gaspiller, je cuisine près de vingt litres d’une bonne soupe de potiron en améliorant la recette chaque année ! (depuis plus de six ans maintenant)
          certains de mes proches n’attendent cette date rien que pour la goûter.
          et je suis certain que ces variétés disparues en auraient encore enrichi la qualité !

          c’est d’ailleurs pour la qualité des produits que j’évite au maximum d’acheter mes légumes en supermarché !
          je préfère une petite épicerie en lien direct avec les maraichers !
          et si vous me dites que c’est plus cher, que de goûts et d’arômes supplémentaires pour quelques centimes de plus ! je vous jure que ça vaut le coût !


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 3 décembre 2013 00:50

            Bonjour Eva,

            Merci pour votre article.

            Voici des compléments d’informations :

            Vidéo à voire : Verbalisé pour avoir Vendu des Tomates Hors Catalogue

            A lire : Nouvelle législation européenne sur le commerce des semences


            • devphil30 devphil30 3 décembre 2013 09:39

              C’est une honte , la financiarisation du vivant est une honte dû aux petits arrangements des politiques avec des sociétés comme Monsanto.


              Et au final , si tu payes pas tu ne peux pas planter ....et ensuite l’humanité mange quoi ??????

              Seul les plus riche pourront manger alors car les plus pauvres pourront mourir de faim car les prix seront très élevés , une autre méthode d’eugénisme moins violente mais tant aussi perverse car basé sur l’argent.

              Philippe

              • JL JL 3 décembre 2013 14:30

                Bonjour Eva Wissenz,

                bonne chance pour votre démarche.

                On se rend compte de plus en plus de la nocivité des institutions telles que la Commission Européenne qui produit des choses comme la PAC, pour faire court : le pouvoir des multinationales, et de l’argent capitalisé en général est d’autant plus nuisible qu’il est puissant.


                • philippe913 7 décembre 2013 10:30

                  un peu de documentation intelligente :
                  http://www.imposteurs.org/article-coton-bt-en-inde-pour-en-finir-avec-les-rumeurs-106144487.html
                  http://blogs.mediapart.fr/blog/yann-kindo/101211/nouvelle-version-de-la-legende-des-paysans-indiens-qui-se-suicident-caus

                  " il est désormais bien connu que l’autre objectif de la guerre en Irak fut la destruction de la biodiversité alimentaire au profit d’une distribution gratuite de semences OGM. "
                  vous faites dans l’argumentaire fallacieux ?


                  • Eva Wissenz Eva Wissenz 7 décembre 2013 10:53

                    Bonjour,

                    Vos liens sont brisés.

                    Pour ce qui est de l’Irak, l’argument n’a rien de fallacieux : la directive officielle nommée « Order 81 » a été le cadre légal de cette opération dont l’objectif était le remplacement de la biodiversité alimentaire locale par des semences brevetées américaines. Ce cadre légal a été posé par l’administrateur de la « reconstruction » de l’Irak, Mr Paul Bremer.

                    Une source parmi d’autres : http://tribune.com.pk/story/342986/control-by-seed/
                    Ou là : https://www.commondreams.org/view/2012/06/24

                    Que l’information soit passée inaperçue en France (où nous avions peut-être encore en tête l’implication de nos politiques dans le scandale de l’affaire « Pétrole contre nourriture ») ne garantit pas qu’elle soit fausse et que vous n’arriviez pas à le croire non plus.
                    Eva


                  • Ruut Ruut 9 décembre 2013 11:50

                    Le gène Terminator des OGM se propage aux autre plantes, c’est surtout la le cœur du problème des OGM.

                    Pour moi un OGM sans le gène Terminator, je n’ai rien contre.


                    • passtavie passtavie 22 décembre 2013 20:51

                      Revenons à nos moutons : faire une loi tellement contraignante qu’elle met hors jeu des semences anciennes, je trouve ça scandaleux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Eva Wissenz

Eva Wissenz
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès