Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les Investisseurs Institutionnels Français et Anglais sont-ils concernés (...)

Les Investisseurs Institutionnels Français et Anglais sont-ils concernés par l’écologie ?

Copenhague 2009 : je réédite "intégralement un article publié ici même en Décembre 2008, il y a presque un an, au sujet d’une étude "réalisée par Novethic sur le comportement des "ZINZINS" sur l’écologie et l’environnement, car je ne crois pas que ces "ZINZINS" là soient contraints par Copenhague de changer leur comportement, cela leur ferait, pensent-ils, perdre pas mal de rentabilité sur les fonds qu’ils gérent.
Aujourd’hui qui est en position de changer le Monde : comme d’habitude ceux qui ont le nerf de la Guerre, l’Argent.
A ce jour dans nos pays capitalistes ( et ailleurs ! ) il est détenu et surtout géré par les "ZINZINS", terme affectif boursier, pour désigner leS Investisseurs Institutionnels.
Et qui sont ces "zinzins", vous allez pour la France les découvrir dans le tableau ci-dessous :
zinzins-français.jpg
Vous y verrez des assureurs privés et mutuelles mais aussi des caisses de retraite ainsi que l’Etat avec la Caisse des dépôts.
Pour les anglais, il y a plus de sociétés privées pures et dures dans les zinzins.
Vous méditerez au passage l’argent que ces zinzins ont perdu pour avoir joué en bourses vos primes d’assurances vies et assurances retraites !
Mais la n’est pas le sujet.
 
 
Réalisée auprès d’un panel représentatif de grands investisseurs français et anglais, l’enquête témoigne d’un très fort sentiment de responsabilité, qui se nuance quand on aborde concrètement les enjeux. Si les Français accordent plus d’importance au social et les Anglais à la gouvernance, ils minorent tous deux l’importance de l’environnement."
Ilustration ci-dessous des mauvais élèves de la classe Institutionnelle européenne :
tableau zinzins et ecologie.jpg
Le texte en clair du graphique ci-dessus :
"Interrogés pour savoir dans quel domaine leur influence semble plus importante et déterminante, les investisseurs français et anglais divergent.
Les Français mettent en avant une sensibilité sociale sans doute renforcée par le nombre d’organismes paritaires présents dans le panel.
Les Anglais privilégient de façon massive la gouvernance (79%).
La vraie surprise vient de la prise en compte des impacts environnementaux.
En France comme en Grande Bretagne, les investisseurs les classent en dernière position.
Moins de 25 % d’entre eux en font un élément déterminant.
L’effet Grenelle de l’environnement en France et le prix Nobel de la paix à Al Gore au plan international montrent leurs limites.
Non seulement l’environnement n’est pas perçu comme une priorité mais les investisseurs sont peu nombreux à considérer qu’ils doivent intervenir prioritairement dans ce domaine auprès des entreprises. Les actions à entreprendre sont majoritairement pour les Anglais de l’ordre de la gouvernance (85%). "
Maintenant les bons Zinzins écolos ils sont Hollandais (cela vous étonne ! ) :
les bons zinzins ecolos.jpg
ENCORE UNE FOIS QUE NOUS DISENT CES TABLEAUX :
Depuis minimum 20 ans la société civile, scientifique, politique, crie Danger Pollution, dégradation de l’environnement, chacun est au minimum sensibilisé.
Le Big probléme de nos sociétés capitalistes est que la base de raisonnement c’est le profit maximum dans un minimum de temps, alors que ces zinzins là étaient censés investir sur long terme (5-10-15 voire 20 ans ).
L’autre big problème, que nous aurions dû tous voir, c’est qu’il est impossible de confier la gestion des intérêts vitaux d’une société ( assurances, retraites, logements, recherche ) à des intérêts privés, ce n’est ni le même temps ni les mêmes objectifs, sans s’attendre un jour ou l’autre à des catastrophes.
Vous voyez tous ici dans ce tableau qui fait partie des zinzins et quelle est leur motivation : gestion pour le profit le plus élevé, ce qui se traduit inévitablement à faire payer ceux-ci (les profits) par la collectivité.
Les zinzins se retrouvent au final dans leur gestion "financière" de leurs investissements à détruire le bien public (assurances, retraites, logements, recherche...) qu’ils auraient au minimum sauvegardés, voire développés.
Le dernier Big problème est que ces investissements financiers du bien public ( avec du privé qui prend caractère public -assurances-retraites) se sont faits et se font en dehors de tout débat démocratique, ce qui apparemment ne nous a pas plus que ça inquiété jusqu’à maintenant !
Sauf qu’avec cette enquête de Novethic, il apparaît quand même, de façon flagrante, que les"zinzins" veulent se mêler de la gestion des entreprises, mais avec comme objectif premier que cela crache au bassinet le plus possible !
Il devient urgent qu’un débat démocratique fixe des règles précises et claires sur les investissements issus de fonds publics ou assimilés comme tel ( assurances, retraites ..)
Car à quoi peut bien servir, que le mandat présidentiel soit à 7 ou 5 ans, que le parlement établisse lui-même son ordre du jour, que l’on fasse des bonus de 1000 euros sur les véhicules "dits propres", etc..., Si les "zinzins" dans leurs politiques d’investissements se désintéressent de la chose publique, pour ne soutenir que des logiques de finance de pure cavalerie, comme on le voit sortir aujourd’hui ! en mettant, de plus, en péril les intérêts de ces mêmes citoyens qu’ils représentent dans leurs investissements. (UBU Roi ! )
Il est urgent de mettre tout ça sur la place publique, de sortir immédiatement et sans délais les "dictateurs" de ces "zinzins", car ce sont des drogués du profit à court terme et sont totalement incapables, d’appliquer d’autres raisonnements et d’autres politiques d’investissements.
Mais aujourd’hui, à droite comme à gauche et au centre qui a cette vision ?
Elle viendra peut-être quand on va s’apercevoir dans 6,9 mois ou un an de l’étendue des dégats !
(Note du 9/12/09 : elle ne vient toujours pas ou alors aidez moi à voir ! )
Mais cela sera certainement un peu tard !
Pour situer l’ampleur du problème, en France uniquement, 80% du Capital de la BNP est détenu par des "zinzins" et la BNP est-elle même un zinzin dans d’autres sociétés.
Au passage la BNP à reversé ces 4 dernières années 14 milliards d’euros de dividendes à ses "zinzins", qu’ils ont perdus en bourse (43% de pertes du cac 40 en 12 mois)
ces simples chiffres démontrent qu’il faut au plus vite que le politique remette la main sur ces pratiques de joueurs de casino, en passant obligatoirement par un débat démocratique,
la survie de nos sociétés et de la démocratie est à ce prix !
Je ne sais pas journalistes et blogueurs , ce que vous en pensez, mais pour ma part je ne vois pas d’autres issues à l’immense jeu de roulette russe qui s’est, pour le coup, institutionnalisé ces 30 dernières années :
Tant qu’il y avait de nouveaux joueurs qui entraient (pour se faire plumer au départ) tout allait pour le mieux, mais maintenant que tous les joueurs ou presque sont autour de la table !!!
A L’ATTENTION DE TOUS CEUX QUI PENSENT QUE JE TIENS DES PROPOS REVOLUTIONNAIRES ALLER LIRE CET ARTICLE DE LA TRIBUNE CELA VIENT DE SORTIR : http://www.latribune.fr/opinions/20081223trib000324882/comment-les-genies-de-la-finance-ont-triche-avec-les-maths.html
----------------------------------------------------------------------
Alors au fait vous voyez des changements de comportement de ces gens là, depuis 1 an ?
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 9 décembre 2009 21:06

    Bon article.

    Qui pourrait se résumer à : un rentier est à tuer car en recherchant un gain sans produire de richesse, il tue forcément quelqu’un d’autre soit une partie de la planéte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès