Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les journalistes n’aiment pas la nature

Les journalistes n’aiment pas la nature

A force de chercher le scoop à tout prix, bon nombre de journalistes font dans la facilité. Et dans ce registre, quoi de mieux que le grand méchant loup ?

Cherchant le sensationnel à tout prix, les animaux continuent de fasciner et de jeter l’effroi. Il est donc aisé de les utiliser pour faire les gros titres, et certains journaux ne s’en privent pas. Hélas, c’est bien souvent en dépit de la réalité, car bien souvent, un simple fait divers banal sera exploité et grossièrement exagéré pour en faire un gros titre spectaculaire, le dernier exemple en date étant : "Un étudiant pris en chasse par un loup en Valais".

Sauf qu’en lisant l’article, on réalise que le loup se trouvait... De l’autre côté du versant, à plusieurs kilomètres. Bien que l’étudiant ait pu effectivement être surpris voir effrayé de cette aventure, rien ne justifie un titre aussi racoleur, qui donne l’impression que le loup ait vraiment attaqué l’étudiant alors qu’il n’en ait rien.

Hélas, ces titres sont légions, surtout lors d’attaques de loups sur les troupeaux : "Attaque de loups dans le Mercantour : un berger en réchappe in extremis"

En lisant l’article, on réalise que ce sont les moutons fuyant qui ont failli tuer le berger, et non le loup...

Mais en dehors des titres racoleurs, il y a aussi le contenu, quasiment toujours identiques : on parle des dégâts du loup, sa place dans nos paysages, puis on va prendre le témoignage d’un éleveur, berger, ou le récurrent Christian Estrosi, maire de Nice qui est un anti-loup notoire. Jamais, ou très rarement, d’autres sons de cloche, de quoi donner l’impression que tout le monde veut la mort du loup ou au moins, sa limitation, et que sa place est remise en question à chacune de ses attaques. Sauf qu’il n’en est rien vu que 80% des français y sont favorables.

Quant aux arguments en faveur du loup, on n’en trouve pas la moindre trace dans ces articles à charge qui oublient systématiquement de mentionner que les dégâts des chiens errants sont bien plus nombreux, mais pas indemnisés... Que le loup régule sangliers et cerfs bien mieux que tout les chasseurs réunis, qu’il joue son rôle en supprimant les individus les plus faibles, ce qui redonne un peu de sens à la biodiversité et aux écosystèmes dans les forêts françaises qui n’ont plus de prédateurs depuis fort longtemps, créant de nombreux problèmes, notamment la prolifération de "nuisibles" et autres animaux provoquant des dégâts aux cultures ou aux paysages.

Et quid des moyens de protection qui sont encore rarement mis en place par ces éleveurs toujours premiers à exiger la mort du loup. Rappelons à ce sujet que l’indemnisation est systématique du moment que le loup soit imputé à l’attaque, même si aucun moyen de protection n’existe, et même si l’éleveur a subit plusieurs attaques sans prendre aucune mesure malgré ses indemnisations. En Allemagne, l’indemnisation est systématique à la première attaque, mais si, à la seconde, aucun moyen de protection n’a été mis en place, il n y aura plus d’indemnisation.

En France, nous continuons de mettre sur le dos du loup tout les problèmes de la filière ovine, comme si sa survie en dépendait alors qu’elle sous perfusion avant même le retour du loup. On continue à promouvoir la filière ovine et à vanter ses bienfaits alors que l’élevage nuit à la biodiversité et n’est plus rentable.

Pourquoi continuer à tirer sur le loup et à protéger un secteur moribond ? Pourquoi vouloir absolument maintenir ce secteur à flot alors que tout indique sa régression ? Pourquoi ne pas redéfinir ce modèle obsolète ? Pourquoi ne pas avoir réfléchi à ces questions bien avant la situation actuelle, qui ne cesse d’empirer ?

Tout simplement car en réalité, nous n’aimons pas le changement, nous ne voulons pas remettre en question nos vies. Les politiques n’ont jamais amené une quelconque évolution dans la société, et ce dossier le prouve une fois de plus : il ne faut pas compter sur eux pour un éventuel changement.

Quant aux éleveurs, exerçant leur métier, on peut comprendre leur réticence à changer leur modèle. Mais il n’est pas acceptable qu’ils s’en prennent ainsi au loup, à un facteur n’ayant qu’un faible impact sur leur activité.

Et il n’est pas normal, pour leur métier et leur honneur, qu’ils se réfugient derrière les politiques sans vouloir remettre en question leurs pratiques, sans même vouloir dialoguer avec les pro-loups qui pourtant ont toujours fait des concessions et donné des conseils et des arguments construits.

Il serait donc temps que les journalistes arrêtent de prendre le parti des politiques qui ne font que suivre les directives de quelques éleveurs haineux qui n’ont d’autres solutions que de tuer tout les loups existants. Que les journalistes fassent ce qu’exige leur métier, c’est à dire, des investigations de fond, objectifs, prenant en compte toutes les opinions et n’y mettent pas leur opinion personnelle.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 19 avril 2015 19:49

    Je passe assez souvent par l’expérience de Stanley Milgram sur la soumission à l’autorité.
    3/4 des personnes peuvent être transformé en nazi. Que penser du libre arbitre et de la réflexion d’une majorité de personnes.
    Maintenant si l’on veut plaire à une majorité, pour placer de la pub ou être élu, c’est pas sûr que le bon sens soit la meilleure stratégie.
    C’est peut être un journaliste qui se trouve dans les 3/4 qui écrit pour les 3/4 des personnes.

    On pourrait être pessimiste par rapport à ses chiffres, la terre tourne quand même malgré quelques travers.

    C’est humain, je me suis occupé de loups pendant 15 jours, pour se faire accepter, les concepts humains on les laisse sur le coté.

    Ce brave journaliste devrait aller en vacances en Roumanie, voir des loups c’est très courant, il y en a même qui se ballade la nuit à Brasov, une ville de 250.000 habitants. Les roumains connaissent, ils peuvent se permettre d’être moins cons à ce sujet. On m’avait dit d’éviter de me mettre entre une ourse et ses petits, c’est tout, pour les loups on m’a dit ’’si t’en vois, tu auras de la chance’’.
    J’ai eu souvent de la chance mais je les cherchais, 15 jours à m’en occuper, la patience et un grand-père braconnier ça aide.


    • Marc Chinal Marc Chinal 20 avril 2015 18:19

      @sls0
      Sans oublier que les chiens (versions domestiquées des loups) mordent et mutilent énormément de gens chaque années. Dont beaucoup de « labrador » (les chien-chiens mignons).
      .
      Seulement... le marché du chien-chien de compagnie, il ne faut pas le mettre en péril ! Rendez-vous compte : des milliards d’euros rien qu’en France et par an, pour le marché des croquettes.
      .
      Vive les trafics, vive les manipulations, le tout, uniquement parce qu’on utilise du fric.
      Ne changez rien, tout va bien.
      (vous pouvez même croire au « fric propre » !  smiley )


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 2015 07:58

      @Marc Chinal
      En milieu rural, tout le monde connait les chiens de tout le monde.
      Vous ne ferez jamais avaler aux ruraux que les chiens tuent les moutons, et pas les loups.


    • Marc Chinal Marc Chinal 21 avril 2015 14:14

      @Fifi Brind_acier
      Il y a « ruraux » et « ruraux ».
      Les chiens errants n’ont pas besoin de l’autorisation humaine pour circuler. Mais quoi qu’il en soit, ma remarque de parlait pas des attaques de moutons par des chiens, mais des blessures de chiens sur des humains et du commerce autour.
      .
      Si vous voulez discourir de l’éradication des espèces nuisibles sur terre, peut-être que l’humain devrait être dans la liste ? Ha mais c’est vrai, cette espère est tellement conne qu’elle s’autodétruit elle-même, entre autres en utilisant des voitures qui répandent des matières cancérigènes dès qu’on les démarre. (même à l’arrêt, par les fuites d’huiles minérales).


    • berry 19 avril 2015 21:00

      « 80 % des français sont favorables au loup »
       
      Ca changera le jour où un gosse se fera bouffer.


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 19 avril 2015 21:05

        @berry

        Moi aussi je suis pour le loup... Mais pas chez moi !


      • POlivier 20 avril 2015 17:28

        @berry
        Le loup a peur de nous. Citez moi des attaques de loups en France, en dehors des cas de rage vous devrez chercher loin et longtemps pour trouver des attaques avérées.


      • berry 20 avril 2015 19:43

        @POlivier
        Quand il y avait beaucoup de loups, et beaucoup d’enfants dans les campagnes, les attaques étaient nombreuses en france.
        http://bdm.typepad.com/files/loup-fin-du-mythe-1.pdf
         
        « Sur le site de l’État consacré au loup, 3 000 décès sont référencés entre 1421 et 1918, dont 1 200 causés par la rage et 1 800 par des animaux non-enragés. »


      • LouisD 21 avril 2015 13:44

        @berry
        L’avis des français n’a aucun intérêt. La charte environnementale constitutionnelle comme la directive habitat parle des population concernées pas des parisiens et autres métropoles. Donc les sondages ne valent rien.
        Il y aurait même des sondages à 90 % Qiu’on s’en foutrai.

        Le plus bel exemple a été la consultation publique de 2011 pour ou contre l’introduction de nouveaux ours. Le résultat est édifiant et les sondages totalement discrédités. Mais les mouvements ecologistes font leur propagande que sur ce qui les favorise meme si c’est le mensonge. 

        Pour le loup des mensonges grossiers ont été relevés y compris chez les services de l’Etat. Des constats d’huissier ont été fait. La suite pour la fin de l’année mais ça risque de faire trés mal. 

        Alors continuez à croire à 80% et toutes ces salades et on s’amusera d’ici peu.


      • POlivier 21 avril 2015 16:48

        @berry
        Nombreuses ? Vous réalisez que c’est sur une période de près de 500 ans, allez, on arrondi à 500 ! Ça fait 1 attaque tout les 100 jours, même pas 4 attaques chaque année, encore moins que les requins. Alors oui, à l’époque nous étions moins nombreux, mais les loups étaient bien plus nombreux, et nous ne nous étions pas autant étalés, je doute qu’on arrive à un tel ratio.

        Je ne prétends pas que le loup est inoffensif, bien sur qu’il peut s’attaquer à nous, comme il peut s’attaquer à des proies bien plus grosses que lui, mais nous sommes encore très loin d’arriver à une telle situation.


      • Rincevent Rincevent 20 avril 2015 00:17

        Que des journaleux qui ne connaissent rien au sujet tentent de faire de l’audience en jouant sur des peurs ancestrales, c’est leur affaire. Si vous voulez apprendre ce qu’est le loup, allez donc faire un tour cet été à Sainte Lucie dans le Gévaudan http://www.loupsdugevaudan.com/ L’endroit est magnifique et on vous expliquera tout sur la bête.

        J’en ai eu deux à 50 cm de moi (sans grillage) et si j’ai été prié de ne pas bouger c’était pour ne pas les effrayer…


        • berry 20 avril 2015 08:02

          @Rincevent
          Ils ne sont pas toujours craintifs et inoffensifs.
           
          En Amérique du nord, ils chassent le bison, c’est pourtant un animal 20 fois plus gros qu’eux.
          Une fois qu’il est acculé et mis à terre, ils n’arrivent pas à le tuer rapidement et le dévorent vivant.
          Le bison agonise pendant des heures...
           
          Des scènes de ce genre ont été observées contre d’autres animaux, des cerfs ou des moutons par exemple.

           


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 12:07

          @berry
          Faut pas dire des trucs pareils aux écolos bobos, ils croient que les loups, ça vit de l’air du temps !


        • ouragan ouragan 20 avril 2015 12:41

          @Rincevent

          Et moi j’en ai eu plusieurs qui ont massacré mes animaux !, et les explications que j’ai reçut n’ont rien à voir avec celle des parcs animaliers qui cherchent a charmer le public pour faire eux aussi du chiffre !

        • Rincevent Rincevent 20 avril 2015 15:26

          @berry

          Quand je dis craintif c’est vis à vis de l’homme. Après, s’agissant de proies habituelles, c’est la nature avec ce que nous appelons cruauté. Or, la cruauté est un sentiment humain qui suppose une volonté, un choix. En ce sens les animaux ne sont pas cruels, ils se nourrissent comme ils peuvent, c’est tout


        • LouisD 21 avril 2015 13:49

          @Rincevent
          Comparer des loups en captivités et des loups sauvages en liberté c’est le fin du fin de la médiocrité. Mais pour la propagande ça fonctionne http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/Cohabitation-Danger-Comportement-Homme/2013-10-13-Ne-pas-loup-captif-du-loup-sauvage-en-liberte.html


        • alinea alinea 20 avril 2015 00:27

          Que de mensonge proférés au sujet de la plus belle bête que nous ayons sur notre territoire ! il est si facile et tellement passionnant d’apprendre à le connaître.


          • cevennevive cevennevive 20 avril 2015 09:26

            @alinea, bonjour,


            Eh oui...

            Il me vient une idée : est-ce que cette haine du loup ne viendrait pas du fait qu’il se conduit comme la plupart de nos hommes politiques ou nos chefs de grosses entreprises ?

            Je m’explique : dans le monde des loups, il y a un chef de meute à qui appartiennent les femelles, et auquel tous les autres mâles doivent obéir. Les petits sont à lui et il ne supportera pas que l’un d’entre eux veuille prendre sa place. Si c’était le cas, il serait banni de la meute.

            Pourquoi cette haine du loup ? Serait-ce parce qu’il nous ressemble trop ?

            Les journalistes obéissent aux « loups » humains la plupart du temps, c’est bien connu. Le « chef de meute » leur apporte sécurité et prébende et s’ils se révoltent, ils sont bannis de la « meute ». 



          • cevennevive cevennevive 20 avril 2015 10:55

            @Gadjo, bonjour,


            Je sais tout cela, mais il est bon de le répéter (à qui veut l’entendre ?)

            Il y a beaucoup de colonies d’animaux variés dont l’homme pourrait prendre exemple. Mais il est si « supérieur » qu’il lui semblerait déchoir. Il vaut mieux éliminer d’éventuels rivaux. Seulement, il ne pense pas que, peut-être, il sera le premier à disparaître de cette planète...

            Je vais rarement au cinéma (trop loin du lieu où je vis) mais je suis tout de même allée voir « le dernier loup » de J-J Annaud.

            Bien à vous et merci pour votre amour pour les loups.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 11:19

            @cevennevive
            Les loups ne sont pas végétariens, savez-vous ?


          • cevennevive cevennevive 20 avril 2015 11:52

            @Fifi Brind_acier

            Evidemment !

            Désireriez-vous ne garder sur terre que les êtres vivants végétariens ?

            Il ne resterait pas grand chose de vivant !

            Dieu ! Que vous êtes bête !

            Les Insectes, les volatiles divers, la plupart des poissons, les singes, sans compter les fauves, mangent de la chair. Il n’y aurait donc que l’homme pour en manger ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 12:05

            @cevennevive
            Et alors ? Des animaux carnivores se nourrissent de viande.
            Et donc de tout ce qui vit, dont vous.


            Le jour où il n’y aura plus de bergers, de chiens et de troupeaux, ils vous boufferont vous, vos enfants, vos chevaux et vos chiens !! C’est la logique de la nature, savez-vous ?
            Ou on les nourrit, ou ils se servent.

          • lermontov lermontov 20 avril 2015 16:43

            @ Fifi Brind_acier

            N’importe quoi. La logique de la nature, c’est un cercle vertueux qui repose sur l’équilibre, avec des mouvements de balancier qui n’ont rien de hasardeux. La seule espèce qui a pu coloniser le globe, c’est l’homme et la cause, c’est : culture, dont l’essence est la surdité aux lois naturelles et dont la conséquence est le massacre environnemental et la nuisance pour tout le vivant. En Afrique ou ailleurs, les fauves n’ont pas de prédateurs ; se sont-ils multipliés à l’infini ? Sont -ils remontés jusqu’au pôle, à la recherche de bouffe ? Le problème des tigres en Inde est lié à la pression de l’expansion humaine ; le territoire des tigres se réduit parce que l’homme empiète pour faire tout ce qui vous idolâtrez, de la bouffe de merde, du bétail de merde, des villes de merde, des sociétés de merde et au fond des hommes de merde. Et effectivement les problème surviennent. Le prédateur a un rôle précis dans la nature, celui de la régulation ; et comme tout autre être vivant, il est sujet à la mort, la maladie, la surpopulation, etc.

            J’ai envie de te dire, fillette : écoute un peu autre chose que le moulin à prières de ton bouddha de la fin de tout.


          • alinea alinea 20 avril 2015 17:19

            @lermontov
            Tu oublies de dire, lermontov, que quand le tigre tue un homme, ce n’est pas n’importe quel tigre ! c’est un bébé dont on a tué la mère et que l’homme a élevé au biberon et relâché. Et puis, las, il est remonté jusqu’en Sibérie, pour devenir la plus belle bête qui soit !
            L’homme est con que veux-tu, même quand il a de bonnes prétentions !
            Il est incapable de s’adapter au monde qui l’environne tellement il est faible et lâche ! et après, on veut nous faire croire à sa supériorité parce qu’il émet quelque vers !!!
            bon, j’aime pas dire « l’homme » parce qu’il y en a d’autres...


          • POlivier 20 avril 2015 17:31

            @Fifi Brind_acier
            Parce que les loups ne mangent que des ovins ? Leur alimentation en Europe est constitué de bien plus que ça : rongeurs, oiseaux, sangliers, cerfs, chevreuils...Quand à nous, rassurez vous : on n’a pas bon goût, pas assez de graisse pour les uns, trop de mauvaises graisses pour les autres, bourrés de pesticides, nicotine et autres substances dont on se gave.


          • lermontov lermontov 20 avril 2015 17:35

            @ alinea

            Entre les dommages causés par l’homme à la faune, ainsi qu’à la flore, et l’inverse, il n’y a pas photo.

            Les grosses ordures qui courent après le hochet pouvoir font sans doute bien plus de victimes humaines par des voies détournées que les quelques specimens de telle espèce maintenus en vie pour faire une nature réifiée et muséifiée.

            Pour Fifi, et donc Asselineau, ben, c’est encore l’aveugle qui veut commander, le rationalisme, le rendement, etc. Et le problème ce n’est pas la façon, c’est avant tout ces pseudo instincts qui les meuvent.
            Je suis surpris souvent du monde idéal que les gens peignent ; genre chacun son petit pouvoir d’achat, son petit boulot foireux jusqu’à la retraite, etc. Si on veut pousser au suicide les ultimes représentants de la nature vraie et authentique, c’est le bon chemin. J’appelle ça l’idéal bête de somme ; ça sera édifiant dans les livres d’histoire : le macaque se dresse dans la savane pour finir prolétariser jusqu’à la racine des cheveux.

            Je vais migrer chez les Amish.


          • berry 20 avril 2015 19:21

            Les chiens domestiques constituent aussi des proies assez faciles.
            Pour certaines meutes de loups, ils constituent une bonne part de leur alimentation.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 19:31

            @lermontov,
            Et voilà les tigres du Bengale !
            Les paysans, avant l’agriculture chimique, ne produisaient pas autre chose que du bio.
            La malbouffe, c’est justement ce que ne produisent pas les éleveurs des montagnes.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 19:36

            @POlivier
            Bien sûr, les « chiens errants mangent les moutons » et les loups mangent des myrtilles !

            Combien coûte les remboursements au regard de ce que coûterait de nourrir les loups ?
            Votre écologie Kmer ne m’impressionne pas du tout.
            Les humains n’ont aucune place dans votre vision des choses.


          • POlivier 20 avril 2015 19:54

            @Fifi Brind_acier
            Oui en effet, les loups peuvent manger des myrtilles, mais c’est clairement pas leur alimentation principale.Taper « attaque chiens errants » dans n’importe quel moteur de recherches pour réaliser qu’il y en a bien plus que des attaques de loups, et pour cause : il y a bien plus de chiens errants, mais c’est beaucoup moins sensationnel.
            Les remboursements ne coûtent pas grand chose par rapport aux subventions données. En fait vous voulez des loups, mais dans des zoos ou des parcs : une vision de la nature bien pâle, ou les forêts seraient gérées par l’ONF et les chasseurs, régulant jusqu’au moindre insecte et à la moindre plante. Ce qui se passe actuellement, quoi. Seulement, à moyen et long terme, les faits le prouve : notre gestion est catastrophique et est en train de tout raser.

            Les humains n’ont aucune place dans ma vision des choses ? Dans la votre, ils sont omniprésents et contrôlent tout, et c’est bien ce que je dénonce. Vous ne laisserez donc aucune place à la nature, la vraie, celle qu’on ne gère pas ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 20:44

            @POlivier
            Accaparement des terres et des semences.
            « L’Europe autorise les brevets sur le semences naturelles ».
            C’est la même chose que la réintroduction du loup, mais vous ne faites pas le lien.


          • Agafia Agafia 20 avril 2015 21:52

            @Fifi Brind_acier
            Laissez tomber les loups et occupez-vous seulement à marteler la propagande de votre pote Asselineau à coups de liens, c’est au moins un sujet que vous maîtrisez. 


            Parce que vos commentaires sur cet article sont effectivement d’une grande bêtise et d’une ignorance crasse.

            La nature est plus intelligente que vous et que nous tous réunis, car en dehors de quelques peuples malheureusement en voie de disparition, ça fait longtemps que je considère que l’homme ne fait plus partie de Mère Nature. Il est même devenu son pire ennemi...


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 22:27

            @Agafia
            Les Français sont préoccupés par l’emploi et les salaires.
            Vous vivez de l’air du temps et de myrtilles , vous aussi ?


            Merci de dire aussi crûment que les emplois, les circuits courts, la vie de milliers de paysans des montagnes, l’agriculture des terroirs, vous vous en foutez !
            Et bien pas l’ UPR.

            Si vous n’avez comme seul projet de faire de la France un bronze c... pour touristes fortunés, ce n’est pas l’avis de l’ UPR. Et si cela ne vous convient pas, ça fait le même usage.

          • alinea alinea 20 avril 2015 22:42

            @Fifi Brind_acier
            Des milliers !! il ne faut pas exagérer ; mais la manne est trop bonne pour les quelques dizaines d’exploitants d’animaux ; qu’est-ce que vous croyez, qu’ils ont la fibre écolo ces gens-là ?
            Un mouton mangé par le loup rapporte plus qu’un mouton mangé par des hommes, pourquoi se priver ?
            Je vais vous dire un truc que je ne comprends pas ; j’avais un ami éleveur de brebis en Margeride ; il avait souvent de gros dégâts à cause des chiens de citadins qui venaient foutre le souc dans le troupeau ; chiens qui ne répondaient pas à leur maître va sans dire.
            Eh bien, pour toucher l’assurance, il fallait une autopsie ; savez-vous le temps imparti pour pouvoir faire une autopsie ? Pas 24 heures ! la bête une fois gonflée on ne peut plus rien voir de sérieux. Alors, expliquez moi comment un éleveur de moutons en « estive », qui habite à des dizaines de Kms de son troupeau, peut trouver, ramener et faire venir un véto en moins de 24 heures ?
            Alors que trouve l’éleveur quand il « monte » une fois par semaine ? Des restes ! et je suis sûre que parfois il ne trouve rien !


          • bakerstreet bakerstreet 20 avril 2015 23:58

            @Fifi Brind_acier


            C’est pas de loups, mais des loups émissaires dont vous parlez....
            Facile de caricaturer une situation pour mieux se moquer des protagonistes ; en faisant des sophismes tellement affligeants que les critiquer est une perte de temps. .

            .Les loups, les requins, tant de délits de sale gueule, qui s’acharnent malgré tout à vivre, dans des derniers carrés, ultimes réserves, à avoir des portées, à entretenir l’espace qui nous sépare des robots !
            Car encore un peu de patiente, et ce seront nous les prochains sur la liste, hanteront peut être aussi la montagne, les derniers refuges, avant de nous faire descendre, pour cause de prédation, et de non rentabilité ! Donc j’ai bien peur que nos pauvres rejetons ne seront plus au gout du jour dans ce monde de mutation qui nous attend demain, et où les questions de la sélection naturelle vont être entrevues d’une manière sans doute différente qu’au temps du nazisme, mais tout aussi radicale.
            C’est en défendant les loups, et toute l’infinité variété, et la richesse du monde que l’on défend notre cause : Celle des abeilles, de la chaîne des espèces liées les unes aux autres, celle d’une certaine philosophie de vie qui depuis un siècle ou deux est en danger de mort. Et ça s’accélère à toute allure, de la même façon que les dérapages du climat, que certains nient tout autant.
             Et ça, vous êtes de ceux ici qui ne l’ont pas compris, ravi de faire du bruit en tapant sur une casserole, et à crier au loup ! Patiente, ce sont d’autres prédateurs que les loups qui vous boufferont, sans hurler à la lune. Mais j’ai bien peur que cela a déjà commencé pour vous

          • bakerstreet bakerstreet 21 avril 2015 00:01

            @Agafia


            Fifi brin d’acier est utile dans le paysage. 

            il sert de sporting partner, justement à cause de cette ignorance et de sa bêtise crasse, qui m’amuse d’habitude, mais qui me met en colère, quand elle s’attaque à la vie, dans ce qu’il lui reste de plus beau.

          • alinea alinea 21 avril 2015 00:18

            @bakerstreet
            hurler à la lune, c’est vrai, ils me l’ont fait presque oublier avec leur méchanceté rivée au corps... quelle sublime beauté..


          • bakerstreet bakerstreet 21 avril 2015 00:29

            alinea


            Certains sont incapable de voir le monde en dehors de leurs propres intérêts. 
            Cela a toujours existé, mais malheureusement la carabine, la tronçonneuse, le DDT ont décuplé le pouvoir de prédation ! Empoisonner l’eau d’une source, menacer une espèce, en osant se justifier par la rationalité nous anime d’une sainte colère. 
            Un espoir cependant, internet à multiplier les réseaux et les connaissances. Les prédateurs, les vrais, je veux dire, se retrouvent maintenant dans le viseur ! 

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 2015 08:04

            @alinea
            Les troupeaux en montagne mangent du foin en hiver et pâturent le reste de l’année.
            Je croyais que vous étiez contre la ferme des 1000 vaches ?
            L’élevage en montagne, c’est l’antithèse de la ferme des 1000 vaches.
            Je suis cohérente, essayez de l’ être aussi.
            Quel modèle agricole défendez-vous ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 2015 09:48

            @lermontov
            La Confédération paysanne est bien plus extrémiste que moi, elle demande l’éradication pure et simple des loups. « Le loup et le pastoralisme : l’impossible cohabitation ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

POlivier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès