Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les outrances de Mr Hulot

Les outrances de Mr Hulot

L’écologie est à la mode. Surtout en période électorale.

Au delà des engagements sincères, ils sont nombreux à l’utiliser comme attrape-gogo

On les appelle les éco-tartuffes. lien

Robert Beauvais, décédé en 1982 a été le premier à utiliser ce terme dans son dernier livre.

Nicolas Hulot est manifestement l’un d’eux.

L’expansion dans un article du 1 juin 2005 avait en son temps produit un article remarquable : « le label Hulot certifié 100% rentable ». lien

N.H. nous a proposé récemment un film naïf enfonçant les portes ouvertes, bourré de platitudes, de poncifs et de bons sentiments.

Son « syndrome du Titanic » a vite fait naufrage. lien : les spectateurs potentiels ayant été nombreux à économiser le prix d’un billet de cinéma. lien

On ne peut leur donner tort, c’est une façon de ne pas contribuer au réchauffement climatique en ne se déplaçant pas dans les salles pour voir ce « film ».

Il y a quelques temps des citoyens responsables ont lancé un pacte contre lui. lien

Daniel Mermet, le chroniqueur bien connu de France Inter, s’est même fendu d’une émission sur le sujet le 22 octobre 2009. lien

Quels sont les griefs qui lui sont opposés ?

Le 7 novembre 2006, Il a lancé un pacte écologique. lien

Un pacte gentil, de l’écologie à la petite semaine, un pacte qui ne fâche personne, une guignolade, une imposture.

Une taxe pour résoudre le problème du réchauffement planétaire et d’autres remèdes si caricaturaux qu’ils font sourire : fermez le robinet pendant le lavage de vos dents, éteignez vos veilleuses d’ordi, oubliant qu’un ordinateur allait vieillir plus vite si on ne le gardait pas en veilleuse, et donc générer un gaspillage, provoquant un cout écologique bien plus important.

De l’écologie de salon pour bourgeoisie bien pensante.

il a récolté plus de 750 000 signatures.

Et pas des moindres : on a vu comme signataires des « militants écolos notoires ...de la dernière heure » : Obispo, Aznavour, Marc Lavoine, Julien Clerc, Hugues Aufray marqué à la culotte par Pagny, Yan Arthus Bertrand, montreur d’images pour nous faire rêver de la planète, surtout vue de loin.

Tout ce beau monde, et d’autres plus surprenants ont signé le pacte qui comporte 5 points.

Ce qui est étonnant c’est que le nucléaire en est totalement absent.

Pourquoi l’avoir ignoré, alors que cette énergie est au cœur des problèmes environnementaux de notre société ?

La réponse est probablement liée aux principaux sponsors de la fondation Nicolas Hulot : lien

EDF, gestionnaire du parc nucléaire le plus important du monde au nombre d’habitant, qui écarte pudiquement le problème lié à la gestion impossible des déchets et les risques d’accidents, avec le paravent plus que symbolique de quelques éoliennes, et centrales photovoltaïques.

TF1, donc Bouygues plus connu pour l’exploitation d’uranium, de pétrole, que pour la défense des petites fleurs et des oiseaux lui verse 30 000 € mensuels pour son émission Ushuaïa. C’est aussi le patron des grands travaux autoroutiers peu compatibles avec la protection de l’environnement, et c’est un semeur d’antennes relais génératrices prouvées de cancer.

Il est soutenu aussi par l’Oréal dont on découvre brusquement un intérêt nouveau pour les valeurs environnementales.

Dans la longue liste des sponsors de la fondation on trouve en vrac, les ciments Lafarge, les Autoroutes du Sud de la France, Bouygues Telecom, et tant d’autres.

Il est soutenu par une association : « Nucléaire et environnement  » qui affirme sans rire que le nucléaire est la solution au réchauffement climatique. Bien sûr cette association écarte discrètement les risques d’accident ou la gestion impossible des déchets polluants issus de cette industrie. lien

Le scandale du plutonium planqué à Cadarache, et qui fait depuis peu l’objet de poursuites judiciaires devrait nous faire réfléchir. Lien

Mais la casserole la plus bruyante que traine Hulot est certainement le fait qu’il ait été un étrange candidat potentiel aux élections présidentielles de 2007.

Cette candidature était précédée par le lancement de son pacte.

Puis, par un habile tour de passe-passe, Hulot le 22 janvier 2007 abandonnait toute velléité présidentielle, apportant pour son ami déclaré, Nicolas Sarkozy un bon réservoir de voix.

Il a confirmé le sens de son geste lorsqu’il a envoyé le 7 mai 2007 un communiqué de presse pour féliciter Nicolas Sarkozy de son élection.

Comme disait un vieil ami africain :

« Quand on met du rouge à lèvres à un cochon, il reste quand même un cochon ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • franck2010 27 octobre 2009 17:57

    Si quelqu’un peut comprendre quelchose au foutoir écologiste qu’il se fasse connaître...

    L’écologie ou comment ruiner une bonne idée.




    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:14

      franck2010
      ce n’est pas une nouveauté, mais les français ont la mémoire courte,
      au début de l’écologie politique, le chef de file en était brice lalonde,
      puis il a été remplacé par un collectif représentant chaque région française,
      à l’époque, Mitterand, fin renard, avait nommé Lalonde ministre de l’écologie, alors qu’il ne représentait plus rien au sein des verts.
      diviser pour régner, on connait le principe,
      je ne vais pas vous faire tout l’historique de ce qui s’est passé ensuite
      mais ce qui s’est passé avec Hulot est exactement bâti sur le même principe.
      il lance son pacte quelques mois avant l’élection, fait savoir qu’il a de l’estime pour NS, et retire sa candidature quelques semaines avant l’élection,
      effet garanti.
      750 000 voix qui sont allé benoitement se réfugier sur le candidat UMP.
      le tour est joué.


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 19:18

      Réfléchissons. Est-ce qu’un bédouin ou Monot ou PEV auraient pu faire un président ?
      Qui a cru cela ? Sinon, un... Je laisse remplacer les « . » par ce qu’on veut.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:24

      Guy,
      je ne suis pas aussi catégorique,
      on a pensé longtemps que le président ne pourrait être qu’une personne mure,
      puis pensé que çà ne pourrait jamais être une femme,
      enfin, que çà ne pourrait être un homme venu de la diversité,
      les choses changent,
      les USA ont un président Noir,
      d’autres pays ont des femmes comme présidentes,
      demain, il y aura un écologiste élu président dans une des nations de cette planète,
      çà ne fait aucuns doutes.

      ps : merci du conseil pour le livre de funes, je passe de bons moments !


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 19:39

      Olivier,
       Pour la question « femme », je prie de lire « Femme, avenir de l’homme ».
       Je le disais en long et en large.
       Cela n’a rien à voir avec NH.
       Pas mélanger la fonction et le sexe.

       Je n’ai lu que des passages du fils de Funes, mais j’avais déniché quelques bons moments d’écriture.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:44

      Guy,
      ce bouquin est une véritable charge contre la médecine,
      je suis étonné qu’il n’y ait pas eu plus de vagues.
      tu devrais le lire complètement.


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 21:28

      Olivier,
       Je viens de regarder l’enregistrement du dernier Ushuaia.
       Je confirme. Quand on a connu ce genre d’expériences, on ne se fait jamais ch... à devenir président. Les frontières ce n’est plus le rikiki français, c’est le monde.
       Ce sont les médias qui vous ont fait chanter et penser qu’il le deviendrait.
       En plus, partout où il passe, il est le bienvenu. Quand il rentre en France, il se fait critiquer.
       Non, vraiment. conseil d’un enfoiré, NH reste bien loin de ce foutoir...
       Change pas de main.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:31

      Guy,
      là tu rêves,
      si tu as bien lu mon article, et je crois que c’est le cas, tu as découvert qu’il était totalement impliqué dans le monde politique, au coté de NS, sa majesté empereur des français...


    • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 21:40

      Je peux tu dires sans me tromper que quand il est ailleurs, il n’en a plus rien à cirer. C’est absolument clair. Et je le comprends parfaitement pour avoir été à quelques endroits du monde mais sans n’avoir pu faire le millième de ce qu’il a fait.
      C’est une vie unique.
      Dieuleveu n’a pas eu la chance d’y arriver.
      Tu sais les rêves, c’est aussi travillailler comme je le dis dans mon article actuel.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:45

      Guy,
      à l’évidence, il a eu le privilège de voyager et découvrir des choses extraordinaires,
      mais quand je regarde un film, je me met à la place de celui qui fait les images, et brusquement, la situation n’est plus la même,
      j’imagine le (ou les) caméramens, l’équipe de tournage, les techniciens, le bruit, les magouillages, les trucages, et çà relativise beaucoup de que l’on voit,
      c’est ce qu’on appelle je crois « prendre du recul ».
      je ne suis pas un bon spectateur.
      mais peut-on être trop critique ?


    • Croa Croa 27 octobre 2009 21:47

      Olivier répondant à Franck :

      « au début de l’écologie politique, le chef de file en était brice lalonde, »

      Non, c’était René Dumont. ! (Il y a eu ensuite Antoine...)

      « Lalonde ministre de l’écologie, alors qu’il ne représentait plus rien au sein des verts »

      .Normal, puisqu’il était à Génération écologie !

      « diviser pour régner, on connaît le principe, »

      Juste mais sans le faire exprès, Génération écologie a justement été crée pour concurrencer ce qui existait de manière autonome et indépendante comme écologie politique.

      « je ne vais pas vous faire tout l’historique de ce qui s’est passé ensuite »

      Il ne vaut mieux pas en effet ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 22:00

      Croa,
      je vais peut etre vous surprendre,
      mais j’étais l’un des douze élus ayant remplacé Lalonde, lors des états généraux de l’écologie,
      c’était a Toulouse,il y a quelques années.
      je sais donc parfaitement de quoi je parle, puisque j’en ai été le témoin direct.
      désolé.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:26

        guy,
        c’est de toi ? sous un autre pseudo ?
        en tout cas bravo.


      • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 19:41

        Je n’ai jamais changé de pseudo.
        Il est greffé une fois pour toute.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:50

        guy,
        mille excuses,
        je ne t’avais pas bien compris,
        je ne connaissais pas l’existence de cet article,
        sinon, je n’aurais peut-être pas écris le mien,
        le mienétait préparé depuis la semaine dernière,
        bon, on va dire qu’ils se complètent,
        pour ton commentaire, je ne partage pas ton optimisme, mais çà tu le sais déjà...


      • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 21:31

        Olivier,
         Optimiste ? Si tu as lu mon ’about", je suis un optimiste réaliste.
         Que tu n’ai pas remarqué l’autre article, tu n’es pas le seul à ne pas aller voir ailleurs.
         Tout le monde dans son cocon de son article. Il y en a énormément dans ce bocal AV.
         Je vais jeter un coup d’oeil partout. Cela fait la différence.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:33

        Guy,
        je ne lis pas tout,
        je ne suis pas tout le temps là,
        et je n’ai pas le don d’ubiquité,
        ceci expliquant cela,
        mais je te remercie de m’avoir fait découvrir cet article,
        je n’en partage pas toutes les analyses, mais il a le mérite d’exister.
        à+


      • Paul Cosquer 27 octobre 2009 21:41

        Et comme chantait Bobby Lapointe : L’ubiquité t’a quitté"


      • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 21:42

        Cela fait partie du « jeu ». S’intéresser à tout même en survolant.
        Eviter de rater la montre en or, quoi.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:50

        Paul Cosquer,
        j’ai bien relu,
        c’est une phrase que vous avez rajouté,
        voici le texte original,
        juste pour le fun :

        ce soir au bar de la gare
        Igor hagard est noir il n’arrêt’ guèr’ de boir’
        Car sa katia sa jolie katia vient de le quitter
        Sa katie l’as quitté
        Il a fait chou blanc
        ce grand duc avec ses trucs ses astuces ses ruses de russe blanc
        « ma tactique était toc »dit Igor qui s’endort ivre mort au comptoir du bar
        Un russe blanc qui est noir
        Quel bizzare hasard se marr’nt les fêtards paillards du bar
        Car encore Igor y dort mais prés d’son oreille merveille un réveil vermail
        lui prodigue des conseils pendant son sommeil
        "tic tac tic tac ta Katie t’as quitté
        Tic tac tic tac ta katie t’as quitté
        tic tac tic tac t’es cocu qu’attends tu ?
        cuites toi t’es cocu,t’as qu’à t’as t’cuiter
        et quitté ton quartier
        Ta katie t’as quitté
        otes ta toque et troques ton tricot tout crotté
        et ta croute au couteau
        qu’on t’a tant attaqué
        contre un tacot cotté quatre écus tout compté
        et quittes ton quartier
        t’as katie t’a quitté t’a katie t’as quitté
        tout à coté des catins décaties taquinaient un cocker coquin
        et d’étiques coquettes tout en tricotant caquetaient et discutaient et critiquaient
        un compte toqué qui comptait en tiquant tout un tas de tickets
        de quai
        quand tout a coup....tic tac tic....brrrr.....
        « oh matin quel réveil matin quel réveil matin »
        s’écrie le russe blanc de peur
        « pour une sonnerie,c’est une belle sonnerie ! »


      • Paul Cosquer 27 octobre 2009 22:00

        Celle-là c’est la version qu’il a écrite dans sa cuite. D’ailleurs la répétition du mot « cuite » dans le texte l’atteste. A la suite de quoi, Brel a répondu par « Ne me cuites pas ». L’enfoiré te le confirmera.

        Une histoire de cuite, j’te dis.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 22:19

        paul,
        c’est marrant,
        parce que j’ai écris un pastiche de la célèbre chanson de brel,
        il y a plus de vingt ans,

        je la chantais, avec mon groupe « aristide padygros »
        bref,
        voici le texte original (de mémoire)

        ne te cuites pas,
        vaut mieux boire du lait,
        l’alcool c’est pas bon
        pas bon pour ton foie
        ne te cuites pas
        il vaut mieux fumer
        des herbes étranges
        à s’prendre pour un ange,
        ne te cuites pas (3 fois)
         
        t’as déjà tant bu
        que tu vois passer
        des éléphants verts
        couverts de rosée
        tu vois des limaces
        avec les yeux bleus
        faire des grimaces
        à de vieux messieurs,
        tu vois des zombies
        le cul par’dessus tête
        raconter fleurette
        à une pauv’paquerette,

        ne te cuites pas (trois fois)...


      • Paul Cosquer 28 octobre 2009 00:14

        Ne te cuite pas au pastiche ! Ris, car c’est meilleur !

        Composer des textes sur des mélodies connues parfois cela aide.

        Excuse pour le délai de réponse, j’étais en train de finaliser mon album de demain. 3 nouvelles chansons « seulement » mais des bonnes (j’étais moyennement satisfait de celles d’aujourd’hui, surtout l’orchestration).

        Le titre de ce nouvel album « La terre aquarelle ».


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 07:22

        Paul,
        bonne chance pour cet album,
        au cas ou çà t’intéresse, je te conseille deux sites ou l’on peut présenter ses chansons :
        chansonsrebelles et info-groupe,

        question pastiches, j’avais aussi commis :
        gare aux morilles :
        il parait que certains lactaires
        tout comme la tole, ont du lait,
        que les truffes vivent dans la terre
        mais la terre n’en est pas trufées

        moi quand je rencontre un lactaire,
        sur que son lait aura tourné
        quand aux truffes elles sont pleines de terre
        quand de vers elles sont pas truffées,

        lorsque j’en vois de pas trop laids
        je les mets vite dedans
        mais ce ne sont pas des bolets
        quand au fond du panier ça tend

        gare aux morilles...
        etc


      • Paul Cosquer 28 octobre 2009 07:40

        Olivier,

        je n’ai jamais réussi à écouter les chansons sur le site des chansons rebelles. Le plug in ne veut jamais s’installer et c’est vraiment dommage. Surtout si je ne suis pas le seul dans ce cas.
        Pourquoi ne pas créer des lien url tout ce qu’il y a de normal dans des widgets qui fonctionnent ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 07:43

        Paul,
        ah bon, c’est bizarre,moi je n’ai aucun problèmes,
        enfin je vais en parler au responsable du site, c’est un ami,
        gérard Gorse
        et c’est aussi un auteur compositeur interprète
        voici le lien à tout hasard :
        http://chansonrebelle.com/
        à+


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 10:54

        Paul
        Gerard Gorsse vient de m’envoyer un mail, pour résoudre le problème que tu as rencontré
        voici le contenu :

        Salut Olivier,

        Conseille à ce chanteur de lire attentivement les conseils de navigation sur le site. Il faut qu’il installe Real Player.
        C’est malheureux que les gens ne lisent pas tout ce que nous écrivons.
        Je t’embrasse
        Salut et fraternité
        Gérard

      • tvargentine.com lerma 27 octobre 2009 19:24

        Ce type est un bouffon qui a été utilisé par Chirac pour se donner une caution morale sur l’écologie

        Il a surtout permis à Hulot de créer une « fondation » défiscalisée ,mais son discours ne prend pas car il prend les gens pour des cons et d’ailleurs,nous les cons,avont boycotté son film de merde qui ne mérite même pas un téléchargement internet tellement il est nul tellement il est con

        http://www.tvargentine.com/


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:28

          Lerma,
          et j’ajouterais pas seulement par Chirac, mais par richochet, pour Sarkozy...
          pour le film, en moins excessif, mais je suis d’accord.


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 19:29

          euh...ricochet...pas richochet !


        • krolik krolik 27 octobre 2009 21:01

          Mais nicolas Hulot, ce n’est rien !
          C’est un type qui parle d’une voix doucereuse à l’oreille de grenouilles.
          C’est un journaliste, et la pensée des journalistes... ce n’est pas eux qui fournissent le courant. Ah la prise de courant sémantique !
          Et puis les journalistes changent, il n’y a qu’à voir Noël Mamère qui a son époque de journaliste produisait des émissions à la gloire du nucléaire..
          @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2009 21:04

            Krolik,
            vous voyez qu’a force de creuser, on arrive à trouver des terrains de convergences,
            pour ce que vous dites sur Mamère, il serait opportun de fournir quelques preuves,
            balancer çà comme çà, l’air de rien, c’est quand même quelque chose,
            j’attends.


          • krolik krolik 27 octobre 2009 23:22

            @L’auteur,
            Il faudrait que vous vous teniez un peu plus au courant. Mamère en a parlé maintes fois.
            En cherchant un peu, la première page que je trouve :
            http://www.dissident-media.org/infonucleaire/menages_noel_mamere.pdf
            De là il pense que toutes les personnes qui défendent le nucléaire sont payées....
            Il extrapole aux autres son pêché originel de faisan.
            @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 06:38

            Krolik
            je me demande si vous avez bien lu l’article en question ?
            j’en doutes,
            en effet, vous affirmez « Noël Mamère qui a son époque de journaliste produisait des émissions à la gloire du nucléaire. »
            je lis dans l’article :
            « il prète sa voix chaude au commentaire »ce qui fait une énorme différence,
            en effet, entre prêter sa voix pour faire un commentaire, et produire un film il y a une énorme marge, et par votre affirmation vous vous mettez sous le coup de poursuites de la part de la Noël Mamère.
            ensuite, il est dit dans l’article :
            « que l’on imagine en espèce sonnantes et trébuchantes »
            c’est la toute la richesse de la langue française,
            le journaliste dit « imagine », donc il n’en sait rien.
            j’ai moi-même prété ma voix à de nombreux films environnementaux et en tant que militant je l’ai fait à titre gratuit.
            rien ne m’empèche de penser qu’il en a été de même pour Noel Mamère,
            j’ajouterais qu’à cette époque, il n’était pas dans le parti écologiste, et je crois me souvenir qu’il était socialiste ?communiste ?
            or, quelques socialistes et communiste pensent aujourd’hui comme vous que le nucléaire « c’est l’avenir »
            même s’ils sont de moins en moins nombreux.
            en effet les temps changent, et il n’y a que les montagnes qui ne changent pas d’avis,
            ce qui nous laisse de l’espoir pour votre cas.
            vous voyez Krolik, votre commentaire est révélateur de votre « sens de l’approximation », et explique les nombreuses carences de vos commentaires pro nucléaire.
            quant à Noël Mamère, je lui ai envoyé un mail hier soir, et vous ne tarderez pas a en avoir des nouvelles.
            j’espère que vous avez un bon avocat.
            car comme disait un vieil ami africain :
            « mettez des lunettes à un âne, ce sera encore et toujours un âne »


          • krolik krolik 28 octobre 2009 08:40

            @l’auteur,
            Je vois que vous avez appris quelque chose.
            Et bien aucun problème. Mais je ne représente pas une cible médiatique digne d’intérêt.
            Vous faîtes la différence de pro de la com entre « produire » et « se produire ».
            Récemment on a eu on des difficultés avec un certain Jacquemin-Raffestin qui avait écrit un bouquin « caché ce nuage que je ne saurais voir » (préfacé par le Pr Belpomme-cancérologue dans l’équipe Hulot) . Un ami avait écrit sur son blog que ce gars (Jacquemin) avait été trésorier de l’ARC et condamné comme tel avec Crozemarie. En fait le gars n’avait pas été « trésorier », il avait été seulement, gestionnaire de l’entité qui reversait du fric à Crozemarie. Mais ce type a trouvé qu’il y avait eu diffamation et a attaqué...(ne pas mélanger les wassingues et les serpillères..)
            Finalement c’’est lui qui a été condamné par la justice. On avait pris un avocat qui connaissait son boulot.
            Il est tout de même fabuleux que vous m’accusiez d’approximation, alors que l’on vient de voir sur l’histoire du plutonium 2 que vos réponses aux questions des intervenants n’étaient qu’évasives, alors que les questions étaient insistantes et précises pour le moins.
            C’est marrant cette propension que vous avez à vouloir transférer sur les autres vos propres comportements.
            Mais avec la référence de l’article repris par « dissident-média » vous avez appris quelque chose, si vous aviez su, vous auriez ignoré l’information. Et on ne peut pas soutenir que « dissident-média » soit pro-nucléaire me semble-t-il. Vous devriez mieux étudier vos références classiques en la matière.
            @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 10:58

            Krolik,
            mais dans quel monde vivez vous ?
            tout le monde connait la différence entre PRODUIRE un film et prêter sa voix pour un commentaire,
            même si on n’est pas du métier...
            le producteur, c’est celui qui permet la réalisation, le patron en quelque sorte,
            une voix off, ou un cameramen, ou un autre technicien, ce ne sont que des employés permettant la réalisation d’un film,
            n’allez pas essayer de nous faire croire que vous n’en voyez pas la différence.
            ne vous drapez pas dans votre ignorance afin d’espérer vous en tirer par une pirouette,
            ce que vous avez écrit s’appelle de la diffamation.
            vous connaissez ce mot ?


          • krolik krolik 28 octobre 2009 15:10

            @L’auteur,

            Mais dans quel monde vivez vous ?
            Vous qui ignorez la radioactivité naturelle et l’uranium trimbalé par les fleuves, ainsi que celui des eaux gazeuses du Massif Central.
            Enfin j’ai appris que vous étiez capable de lire un lien que je vous donne.
            Ca c’est une nouveauté.
            Mais apparemment vous avez une lecture pour le moins sélective.
            Il y a des sujets qui vous marquent et des sujets sur lesquels vous passez allègrement...
            Dans le précédent fil je vous ai mis une mise au point sur l’uranium dans l’eau car votre commentaire n’était pour le moins pas honnête.
            Vous n’avez même pas relevé. Vous qui répondez à tous les commentaires.
            Vraiment le niveau baisse.
            @+


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2009 15:26

            Krolik,
            non, vous faites erreur, je ne réponds pas à tous les commentaires,
            la preuve.


          • Croa Croa 27 octobre 2009 22:02

            La meute est lachée !
            Et encore un article lamentable comme il en fleuri partout sur le ouaîbe ces dernier temps !

            Vraiment partout ? Non heureusement ! Si on va sur les sites cinéma on constate que les gens ayant vu vraiment le film de Hulot sont plutôt contents.

            Cette cabale me fait gerber !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès