Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les TEPCO sceptiques

Les TEPCO sceptiques

Depuis des lustres, l’industrie nucléaire est connue pour sa propension à pratiquer la dissimulation, la manipulation, voire le mensonge, et avec TEPCO, l’exploitant japonais, de nouvelles étapes sont franchies régulièrement.

On se souvient que ce n’est que plusieurs mois après que nous avions appris la fusion du cœur de 3 réacteurs qui était pourtant survenue quelques heures après le tsunami. lien

On n’a pas oublié que malgré « l’arrêt à froid » décrété en novembre 2011, une nouvelle escalade de température s’est emparée du réacteur N°2 avec utilisation de bore laissant penser qu’une nouvelle réaction en chaine était en cours. lien

Mais c’est peut-être sur le chapitre des « dommages collatéraux » que TEPCO se fait le plus discret.

Ceux qui continuent à défendre cette énergie ne cessent de prétendre que si le tsunami à fait près de 16 000 victimes, à leur connaissance, la catastrophe nucléaire n’en a pas fait.

Ce qui est faux.

Comme l’écrit le « Daily Yomiuri »  : « 573 décès sont liés à la catastrophe nucléaire  ». lien

Bien sur, ça reste relativement « modeste » face aux morts du tsunami, même si Janette Sherman et Joseph Mangano ont affirmé dans « Pr Newswire », une revue médicale, que 14 000 décès aux USA sont liés à la catastrophe de Fukushima. lien

Et puis ce n’est qu’au bout de quelques années que l’on commencera à décompter les victimes, puisque l’importante pollution radioactive dégagée par les réacteurs fondus de Fukushima ayant fait le tour de la planète, polluant durablement l’air et l’eau, les cancers et leucémies finiront hélas par se multiplier, rendant tout relatif le bilan pourtant terrible du tsunami de mars 2011.

A ce jour 111 000 personnes ont été évacuées en raison de la pollution radioactive dans un rayon de 60 km autour du site, ayant subi fatalement une irradiation importante, et 326 000 personnes sont toujours privées de toit.

Alors TEPCO a beau jeu d’affirmer qu’a ce jour la catastrophe n’a provoqué ni décès, ni cancers, ce qui reste à prouver, Jean René Jourdain, l’un des responsables de l’IRSN (institut de radioprotection et de sureté nucléaire), à déclaré lors d’une conférence de presse qui s’est tenue fin février 2012 : « pour la population générale, il est trop tôt pour compter d’éventuels cancers (…) nous ne pouvons être surs de la sincérité des renseignements fournis par Tepco » ajoutant « les premiers cancers apparaîtront 5 ans après Fukushima ». lien

Ce seront vraisemblablement d’abord des cancers de la thyroïde, et ils toucheront en priorité les enfants japonais.

Quand l’on songe que plus de 2 millions de personnes se trouvaient dans le secteur de Fukushima lors des rejets importants de la centrale, on peut être surpris de la sérénité de Tepco, malgré les 4 études sanitaires lancées pour suivre la santé des habitants pendant 30 ans.

Les réactions surréalistes et déplacées du professeur Shunichi Yamashita ne rassurent pourtant pas grand monde.

En se basant sur des études faites sur les animaux, il a déclaré sans sourire que « les radiations n’affectent pas les gens qui sourient, mais ceux qui sont soucieux (…) rigoler supprimera votre phobie des radiations ».

Le même ayant peut-être des actions dans l’industrie des spiritueux, a ajouté : « Boire peut être mauvais pour votre santé mais les buveurs joyeux sont par chance moins affectés par les radiations  ».

Mais revenons aux dégâts humains consécutifs à la catastrophe : s’il est vrai qu’à Tchernobyl, c’est au bout de 3 mois que nous avions des chiffres précis en ce qui concerne les travailleurs exposés, un an après la catastrophe seulement 6 décès ont été déclarés officiellement, et d’après le gouvernement japonais, aucun de ces décès n’est consécutif à une exposition à la radioactivité.

La transparence n’est pas de mise chez Tepco, et on sait seulement que 169 « liquidateurs » japonais ont reçu des doses supérieures à 100 mSv (lien) mais la réalité est probablement plus noire.

Il faut savoir que  20 000 travailleurs sont déjà intervenus sur le site, dont 3500 appartiennent à Tepco, les autres agissant sous contrat, et étant extérieurs à l’entreprise, mais les autorités japonaises n’ont donné aucun renseignements concernant les pompiers, les agents municipaux ou les policiers qui sont intervenus sur le site, et qui ont été largement exposés à la radioactivité, supposant qu’ils étaient entre 5 000 et 10 000.

On pourrait ajouter que nous sommes toujours sans nouvelles de 840 travailleurs ayant œuvré à Fukushima, et dont Tepco ne trouve plus la trace. lien

En cumulant tous ces chiffres Jean René Jourdain pense que plus de 50 000 personnes sont intervenues sur le site, et affirme que tous les jours depuis un an, 3000 travailleurs s’activent sur le site, faisant des rotations, puisque dès qu’ils ont reçu la dose maximale autorisée (laquelle a été relevée), ils sont fatalement remplacés et ne peuvent plus travailler sur le site. vidéo

Du coté de la NISA, (nucléar and industrial safety agency) on est plus « optimiste », puisque Terasaka Nobuaki, patron de cet organisme limite à 4956, le nombre de travailleurs qui présentaient des taux d’irradiation interne élevée.

On sait aujourd’hui que Tchernobyl a tué près d’un million de personnes, et il n’est pas irréaliste d’imaginer qu’il en sera au moins de même pour Fukushima.

En effet, il faut tenir en compte deux critères : alors qu’à Tchernobyl, un seul réacteur était concerné, à Fukushima, il y en a trois en cause, et puis à Tchernobyl, les rejets ont quasiment cessé, alors que depuis plus d’un an, Fukushima continue de cracher sa radioactivité.

C’est ce qu’à confirmé l’IRSN récemment, affirmant : « la contamination de Fukushima est chronique et pérenne ». lien

L’étude complète de cet organisme portant sur un an est sur ce lien.

Le professeur Chris Bulby, de l’Université de l’Ulster a déclaré récemment que la catastrophe japonaise est pire que celle de Tchernobyl et que Fukushima pourrait générer à terme un million de morts. lien

C’est ce même professeur qui rappelait récemment qu’on trouvait dans les rues de Tokyo un taux de radioactivité comparable à celui de Tchernobyl. lien

Dans leur livre « Tchernobyl, conséquences de la catastrophe pour les populations et l’environnement  », Alexey Nesterenko et Vassili Nesterenko, ainsi que Alexey Yablokov racontent par le détail leur macabre décompte.

Pour découvrir cet ouvrage de 335 pages, publié en décembre 2009, c’est sur ce lien.

Les 830 000 liquidateurs en charge de tenter d’éteindre le feu du réacteur ne sortirons pas indemne de ce travail en Ukraine, même si l’OMS dont on connait la partialité ainsi que l’AIEA ne veulent pas dépasser le chiffre de 200 000 sacrifiés. lien

A l’époque, les auteurs affirmaient que la catastrophe de Tchernobyl avait eu des conséquences tragiques pour les américains, et avaient constaté que le cancer de la thyroïde avait quasi doublé chez les enfants du Connecticut.

Comment ne pas comprendre que si Tchernobyl avait eu tant d’influence sur la santé des Américains, comment n’en serait-il pas de même pour les Européens ?

L’association ACRO (association pour le contrôle de la radioactivité dans l’ouest) s’étonne du flegme français, rappelant qu’avant Fukushima, on ne trouvait ni iode 131, ni césium 134, ou 137 dans l’herbe en France, et que cette contamination actuelle aussi faible soit-elle, ne doit pas être banalisée. lien

Aujourd’hui, rien n’est réglé au Japon, et le silence complice des médias n’empêche pas le danger, car comme dit mon vieil ami africain : « au jour du jugement, la plume du savant pèsera autant que l’épée du guerrier ».

L’image illustrant l’article provient de « cyril-dimeo.over-blog.com »

Olivier Cabanel

Des informations en continu sur scoop.it, zegreenweb, Fukushima diary, gen4, jiji press, nifty, simplyInfo, radiomap, Japan Time, Mainichi daily news, yomiuri day… 

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

Ce cher nucléaire

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Fukushima, les limites du cynisme

Nucléaire, explosion des prix

Fukushima, quand c’est fini ça recommence

L’énergie du désespoir


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

133 réactions à cet article    


  • mic0741 mic0741 17 mars 2012 10:09

    Je vais être cynique, mais, compte tenu de l’importance de la population humaine dans l’écosystème de notre planète, ses propres actions, quelles qu’elles soient (guerre, nouvelles technologies, medicaments, etc...) créeront de plus en plus de morts, dans des catastrophes de plus en plus graves. Mais vaut-il mieux mourir d’une guerre que d’une catastrophe nucléaire, de la pollution en général, du réchauffement climatique ou d’un « SIDA », voire de misère ? 

    L’homme, étant la seule espèce qui n’a pas de prédateur, il l’est forcément pour lui-même, et cela depuis la nuit des temps ! Aucune action humaine n’est exempte de risque, sauf l’absence d’action. Or, agir est dans la nature de l’homme. Il y a ceux qui osent agir (et donc prennent des risques), et les autres qui n’osent pas, subissent... et qui invoquent le principe de précaution.
    Et puis, l’homme est mortel, et si les progrès de la science ont permis, grâce ou malgré les accidents mortels qu’ils ont toujours engendrés, d’améliorer le confort et l’espérance de vie de beaucoup, ils n’ont permis que marginalement à repousser la durée maximale de vie, si jamais ils l’ont fait ! L’homme est le seul être humain à croire qu’il va pouvoir retarder la date de sa mort, alors qu’il est aussi le seul à savoir avec certitude qu’il va mourir. 

    • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 10:32

      mic

      vaste débat
      en effet, l’homme est le seul animal à ma connaissance à être son propre prédateur.
      en cas de conflit entre deux animaux, le vaincu n’est pas mis à mort.
      sauf pour l’homme, lequel ne se contente pas de sa victoire, mais va mettre à mort le vaincu.
      l’homme est aussi atteint de boulimie.
      l’animal se contente d’un foyer, d’une maison, d’un nid...
      l’homme, s’il en a les moyens, va accumuler sans raison tous les biens qu’il pourra acheter : voitures, maisons, poussé peut être par la peur d’en manquer un jour.
      mais, avec le nucléaire, une nouvelle étape a été franchie : le plutonium était présent sur notre planète il y a des milliards d’années, et il a fallu tout ce temps pour que la planète s’en débarrasse.
      or, en moins d’un demi-siècle, on vient d’en recréer un stock pour des millions d’années.
      c’est d’autant plus idiot que nous avons d’autres sources énergétiques à notre portée, des énergies plus propres, renouvelables, ne nous créant pas de dépendance avec un autre état, et malgré tout, c’est le nucléaire (ou le pétrole) qui sont choisis.
      merci de votre commentaire.

    • Soi Même 17 mars 2012 11:14

      Merci, olivier de revenir à la charge, plus que nous serons informés par l’évolution de ce qui se passe au Japon, plus ses informations circulerons, plus quelles mettes en lumière les tenants et les conséquences de cette catastrophe, plus ce qui ce sont chargés de discrédité cette réalité seront balayer par les faits qui ne pourront plus réfutés.

      Dans une des émissions sur la catastrophe de Fukushima, on apprend que Tepco avait donner l’ordre abandonné le site après le tsunami. Même si le Premier Ministre on à beaucoup de chose à lui reproché, par le fait d’avoir refusé cette éventualité à sa façon limité les dégâts.

      Car dans cette éventualité si il n’avait pas agit, à l’heure qu’il est, la situation du Japon aurait été pire que Tchernobyl. la situation est lion d’être stable.

      Tokyo est radioactif ! Les petits mensonges du gouvernement Japonais dévoilés par deux universitaires

      http://www.gen4.fr/blog/2012/02/tokyo-est-radioactif-les-petits-mensonges-du-gouvernement-japonais-d%C3%A9voil%C3%A9s-par-deux-universitaires.html

      Et pendant ce temps les affaires continus.

      Accords dans le nucléaire avec Areva, Rolls-Royce, EDF entre la France et la Grande-Bretagne

      • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 11:55

        Soi même

        bien sur, on ne peut faire l’impasse sur cette catastrophe, d’autant qu’elle est loin d’avoir dit son dernier mot...
        les coriums continuent de circuler on ne sait ou ?
        et on n’est toujours pas à l’abri qu’une escalade.
        merci pour ces liens.
         smiley

      • anarcococo 17 mars 2012 12:02

        Le nucléaire et Hollande, ça commence à sentir un peu mauvais ... Avec des pro-nucléaires comme les chevénementistes et les communistes dans un possible gouvernement PS, les chances de réduction ou de sortie du programme nucléaire sont quasi nulles !


        • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 13:54

          anarcococo

          effectivement, pour qu’hollande se décide à tourner la page nucléaire, il faudrait qu’une centrale nucléaire française lui pète sous le nez.
          ce qui n’est pas impossible, voire probable.
          mais quand cela arrivera-t-il ?
          avant ou après les élections ?
          on préférerait que cela n’arrive jamais, mais les lois de la probabilité l’empêchent.
          et les « incidents » qui se multiplient sur notre petit territoire le confirment.
           smiley


        • joletaxi 17 mars 2012 12:29

          salut les enclumes

          rien de neuf ?

          toujours zéro mort à Fuku, zéro la tête à toto.

          tiens un commentaire intelligent sur sur la daube habituelle du petit chimiste fâché avec newton.
          cela se savoure

          Aucune action humaine n’est exempte de risque, sauf l’absence d’action.

          paradoxalement le risque pourrait encore être plus grand de ne pas agir

          ses propres actions, quelles qu’elles soient (guerre, nouvelles technologies, medicaments, etc...) créeront de plus en plus de morts, dans des catastrophes de plus en plus graves.

          on a fait des progrès non,les 2 petites sauteries ont fait des millions de morts(des bien morts, pas des putatifs statistiquement)

          ils n’ont permis que marginalement à repousser la durée maximale de vie, si jamais ils l’ont fait !

          là je crois que globalement, on a aussi progressé non ?
          Est-ce une grande avancée de sucrer les fraises jusqu’à des âges ruineux pour les caisses de pension est un autre débat.

          le seul à savoir avec certitude qu’il va mourir.

          oui, sauf que jamais il n’y pense, sinon quand la maladie ou l’accident sonne l’alerte.
          Ceci explique en gande partie toutes les dérives.
          Ce monde serait beaucoup plus calme et serein si chaque matin, tout un chacun agissait comme si c’était son dernier jour.


          • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 13:58

            mon pauvre jo

            vous semblez oublier que la terre est un village, et ce qui s’est passé (et qui continue à se passer) nous menace même dans notre petit hexagone.
            on fera appel a vous, si vous êtes encore en vie, dans 20 ans pour faire les décomptes.
            d’accord ?
            ça vous occupera plus que votre philosophie de quatre sous.
            les beaux temps reviennent.
            tachez de nous faire enfin un vrai chateau de sable.
             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 14:37

            soul

            merci de cette intervention qui va me permettre de rebondir sur l’action des mafioso japonaises à fukushima
            il faut lire attentivement cet article édifiant :

          • Bulgroz 17 mars 2012 13:45

            Selon les experts internationaux les plus reconnus en matière de science anti-nucléaire (le coréen Placé Vincent, la norvégienne Joly Eva), si on veut raisonner froidement, vu que Fukushima est plus grave que Tchernobyl, le nombre de morts sera, dans quelques années, au moins aussi important, voire plus, vu la densité du Japon, que Tchernobyl,
            donc 1 million de morts...vraisemblablement.

            L’étude sur le nombre de morts avérés est enfin disponible là  :

            http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/fukushima-plus-jamais-ca-92391?debut_forums=300#forum2886699


            • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 14:00

              zorglub

              je pense qu’hélas je suis, dans ce commentaire, assez éloigné (dans le mauvais sens) de la réalité à venir.
              mais vous l’aviez bien compris.

            • Ni naïf Ni Crédule dede 17 mars 2012 14:03

              " les coriums continuent de circuler on ne sait ou ? "

              Vous avez des sources ?  smiley parceque personne n’en sait rien, pas même le japonais...tant que des inspections télévisuelles n’auront pas été faites !

              Rubrique Spécial Japon

              • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 14:33

                dede

                il est probable que les subtilités de la langue française vous échappe un peu.
                lorsqu’un rédacteur écrit :
                « les coriums continuent de circuler on ne sait où »
                on serait tenté de comprendre qu’on ne sait pas où ils sont passés.
                non ?
                alors vous me faites doucement sourire en évoquant des « inspections télévisuelles », car plonger une caméra, aussi sophistiqué soit-elle, au coeur d’un corium qui est aux environs de 3000°C, c’est un peu léger...
                je pense, sans être un expert, qu’à ces températures, ça relève du challenge, et que la caméra fondra relativement vite.
                merci tout de même pour vos suggestions, 
                les lecteurs en feront leurs choux gras.
                vous êtes un curieux personnage, dede.
                 smiley

              • joletaxi 17 mars 2012 14:38

                notre chimiste de seconde zone ,en lévitation permanente est depuis le début à la recherche des coriums.

                Je ne sais pas pourquoi, mais il a abandonné les fissures dans le sol dont s’échappent des vapeurs mortelles,pourtant c’était de l’info en béton, enfin en cabanelisterie.
                Comme il ne parle plus de l’effondrement du batiment réacteur, (il m’avait fait beaucoup rire quand il avait prétendu que le batiment s’affaissait parce que l’on arrosait...)

                tiens vous êtes au courant de cette source radioactive découverte dans Tokyo ?
                Les thrutter de l’atome, munis de leur petit compteur, arpentent en permanence les rues , des fois qu’ils auraient quelque chose à se mettre sous la dent.
                Bingo, on découvre dans une rue un point hyper chaud bouillant.
                Un morceau du couvercle d’un réacteur à n’en pas douter.
                Grennpisse est en émoi.
                Résultat, dans la cave de l’immeuble jouxtant la rue, on trouve une caisse remplie de fioles contenant des substances radio actives qui sont là depuis au moins 50 ans !
                et la brave dame qui habite l’immeuble depuis plus de 50 ans, et qui va fêter ses 90 ans, dormait au dessus de cette cave et se prenait au bas mot 100 msv .

                Pas à dire, ça conserve, la bonne fée nucléaire


              • Ni naïf Ni Crédule dede 17 mars 2012 16:11

                @OC :

                1) Oh, mais la langue française ne m’échappe pas. Pour simplifier, vous dites « continuent de circuler », donc ma question est : où sont vos sources qui vous permettent d’affirmer ce que ces mots français veulent dire ? Je suis impatient !

                2) concernant l’inspection télévisuelle, je crois que la technologie est suffisamment avancée pour pouvoir y accéder, comme on le fait, par exemple, sur un Tokamak (où je pense que les 3000°C doit-être la température la plus basse).

                3) vu les tonnes d’eau salée que le corium a reçu, il s’est formé une jolie croûte sur le corium.

                Ne croyez-vous pas ?
                Pas la peine de me répondre, je connais à l’avance le contenu d’une hypothétique réponse de votre part.

                Et comme disait mon amis africain : « Le fou parle beaucoup mais le sage se tait. »  smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 18:02

                mon pauvre jo

                vous avez le droit d’orthographier greenpeace comme vous le voulez, 
                parfois, lorsque je songe au millions de personnes qui se mobilisent dans le monde pour arrêter la folie nucléaire, ne serait-ce que pour donner une planète vivable aux générations qui vont venir, et lorsque je vois avec quel mépris vous traitez ces militants courageux, je me demande de quelle sorte de sottise crasse vous êtes habité.
                moi qui pensait, comme d’autres, qu’impossible n’est pas français, vous concernant, j’ai quelques doutes.
                 smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 18:05

                dédé

                si j’en juge par la prolixité de vos commentaires, dois-je en déduire que vous êtes fou ?
                 smiley

              • Ni naïf Ni Crédule dede 17 mars 2012 19:15

                Aussi fou que ce que je vois ou . Et pourtant, ces coriums n’ont pas été noyés.   smiley


              • oncle archibald 19 mars 2012 08:46

                La green pisse n’est pas le signe d’une bonne santé ... En bon écolo vous devriez le savoir !


              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2012 08:49

                cher oncle

                mais le greenpeace est un signe de bonne santé démocratique,
                et ça, je le sais.
                 smiley

              • joletaxi 17 mars 2012 14:40

                au coeur d’un corium qui est aux environs de 3000°C,

                il comprend rien à rien, c’est une vraie enclume de collection....


                • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 18:04

                  mon pauvre jo,

                  rendez vous utile,
                  écrivez à wikipedia pour leur dire qu’ils se sont lourdement trompés au sujet de la température du corium :
                  voila l’extrait :
                  Le corium se forme à très haute température ( 3 000 °C, température de fusion de l’oxyde d’uranium). Il dispose d’une importante puissance thermique résiduelle, c’est-à-dire que contrairement à la lave d’un volcan qui finit par se refroidir, le corium continue à émettre de la chaleur pendant des décennies, en raison de la désintégration des produits de fission, après arrêt du réacteur. Il est hautement toxique, radioactif, extrêmement dense et extrêmement chaud : il peut faire fondre la plupart des matériaux et percer tout ce qui se trouve sous lui. 

                  tenez nous au courant
                   smiley

                • joletaxi 17 mars 2012 18:35

                  c’est bien ce que je disais ,il n’y comprend rien.

                  dites-moi,fils caché de Lavoisier, il semblerait que les performances du renouvelable en Allemagne soient source d’inquiétude pour les « décideurs »

                  http://notrickszone.com/

                  il y a plusieurs articles sur le sujet, mais comme vous nous avez démontré votre lumineuse expertise dans le domaine, ne serait-il pas temps que l’on vous envoie faire une petit séjour chez nos amis teutons,qui semblent pédaler dans la choucroute.

                  De même, pourquoi ne pas aller également faire profiter nos amis américains de votre sidérante connaissance du sujet, car là aussi, il semble que le renouvelable n’aie plus la cote.
                  Pire, ces épouvantables capitalistes exploitent avec succès et profit(dans le sens général aussi) les shale gaz.

                  Quand je pense à tout ce trésor d’imagination qui périclite malgré le soutien des cures d’argile à répétition,je désespère du genre humain.

                  Vous avez vu, les japonais vont exploiter les caltrates ?
                  Et en plus ils se proposent de réactiver leurs centrales nucs.

                  Ce monde est foutu


                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 19:00

                    mon pauvre jo

                    je sais bien que vous avez un faible pour les travaux de plage, chateaux de sable et compagnie, 
                    bien sur, ils ne sont pas au top pour améliorer la réflexion, quoique...
                    vous devriez abandonner la lecture de gala, ou de la semaine de suzette...
                    vous devriez aussi vous renseigner auprès de sources fiables...
                    vous n’ignorez pas que les services de communication d’areva et autres edf sont assez orientés, mais ne gobez pas tous les bobards que vous y lisez.
                    jplus de 4 japonais sur 5 souhaitent que leur pays abandonne le nucléaire.
                    a l’heure ou je vous écris, il ne reste plus qu’un ou deux réacteurs qui y sont encore en fonctionnement...
                    c’est une info AFP
                    les memes confirment ce que viens d’écrire
                    et arretez de troller, ça me fait perdre mon temps.
                    allez donc jouer dehors avec vos petits camarades.

                  • joletaxi 17 mars 2012 19:16

                    oui, vous perdez votre temps,car aucune personne sensée ne croit à vos bobards que vous répétez en boucle depuis des années.
                    Vous êtes le derviche tourneur de la secte anti nuc.


                  • stereo 17 mars 2012 19:34

                    @ joeletaxi.

                    Je ne sais quel âge vous avez, mais vous manquez d’instruction, si vous étiez conscient de ce qu’est la radioactivité, vous ne diriez pas des sottises de ce niveau !
                    J’ai été initié à une « époque » ou l’instruction avait un sens ! alors renseignez-vous, cela ne pourra que vous instruire !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 19:42

                    mon pauvre jo

                    on est au moins d’accord sur un point tous les deux.
                    vous me faites perdre mon temps, 
                    et vous devriez vous interesser à ce qu’en pensait frédéric dard
                    sur le lien qui suit, je crois que c’est la 5eme

                  • Ni naïf Ni Crédule dede 17 mars 2012 21:19
                    @OC :

                    Si vous n’arriver pas accepter pas la critique des commentateurs de ces postes, à quoi bon écrire des articles sur AV ?! Ce n’est pas vous qui nous invitiez à débattre ? Il me semble bien !
                    Vous balayez vos interlocuteurs dans le mépris le plus total, ce qui est un comble...surtout quand on n’abonde pas dans votre sens... Alors qui est le plus fou des deux ? Je vous laisse méditer longuement là-dessus.

                    Malgré tout cela, je ne vois pas trop l’intérêt de ce que vous faites, même si j’ai ma petite idée derrière la tête.
                     smiley 

                  • joletaxi 17 mars 2012 21:26

                    mais oui, mais oui...toujours le même refrain:si on n’abonde pas dans vos convictions, on ne peut qu’être un idiot, ou à la limite un inculte.

                    Mais si vous lisiez un peu de littérature scientifique sur le sujet, et pas les délires de pifgadget cabanel, vous auriez au moins des doutes.
                    ce que j’avance sur la longévité, c’est un fait(et un bonheur au passage), et cela est du au progrès, dans tous les domaines,et le nucléaire en fait partie.

                    si vous examinez un petit tableau des taux de mortalité pat TW produit suivant les sources d’énergie, le nucléaire ne s’en sort pas mal.
                    Et si vous admettez une autre réalité, c’est que la santé et la longévité d’une population est fonction de son revenu per capita, avoir une source d’énergie économique est un atout.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2012 19:46

                    dede

                    ne cherchez pas midi à 14h.
                    vous n’arretez pas de dévier du débat, et vous faites continuellement de la désinformation
                    tout le monde l’a remarqué,
                    alors, je crois que l’on peut être un « homme du dialogue », et ne pas avoir envie de se laisser entrainer sur des débats faussés, comme vous le faites régulièrement.
                    désolé.
                     smiley

                  • Ni naïf Ni Crédule dede 18 mars 2012 21:54

                    @OC : votre réponse démontre exactement ce que je viens de dire...vous balayer tout d’un revers de manche parce que vous ne supportez pas la contrariété et vous ne supportez pas que l’on n’aille pas ailleurs que dans le sens de vos idées ! C’est votre démocratie au pays des bisounours ?


                    Vous ne détenez pas de vérité pas plus que je n’en détient, mais au moins j’apporte quelques cautions qui, jusqu’à preuve du contraire, tiennent la route. A vous de nous prouvez que j’ai tort ou raison.

                    Donc, en résumé, si le discours ne colle pas à ce que vous voulez qu’il soit...point de salut !

                    Vous me faites bien marrer avec votre discours...mais je vois que je ne suis pas le seul.

                    Continuer comme ça, même si je n’attends aucun changements de votre part depuis tous ces nombreux post auxquels mes questions n’ont pas su trouver réponses de votre part, malgré mes multiples relances.

                     smiley 

                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 mars 2012 22:02

                    dede

                    je ne sais pas qui détient la vérité, mais on peut etre scandalisé à plus d’un titre quand l’on voit de quelle manière les négationnistes du danger nucléaire étalent leurs convictions.
                    ouvrez les yeux, le monde change, et votre acharnement pro-nucléaire n’a pas de sens.
                    désolé


                  • Ni naïf Ni Crédule dede 18 mars 2012 22:03

                    @OC : Un petit complément 

                    « A-t-on le droit de ne pas être anti-nucléaire ? »
                     smiley 

                  • Ni naïf Ni Crédule dede 18 mars 2012 22:09

                    Arrêt de la centrale Superphénix de Creys Malville : La saga administrative, juridique, politique et médiatique :




                  • stereo 17 mars 2012 19:12

                    Ce qui est particulièrement désolant dans ces histoires de centrales, c’est bien que l’ homme est conscient ( du moins j’ose l’espérer ! ) des dangers du nucléaire et devrait, de fait, tout faire pour trouver des énergies de substitution au plus vite ( quid de l’énergie libre ? ).
                    Mais voilà le problème qui est toujours le même : la cupidité sans borne quitte à se suicider lui-même ! Avant de penser énergie nouvelle, on pense d’abord compteur pour établir les factures ! C’est plus important que l’humain qui ne sert qu’à être rentable !

                    Je me suis souvent demandé combien de fois, les nuages radioactifs sont passés au-dessus de nos têtes en semant leur mort lente qui guette la population mondiale à plus ou moins brève échéance, mort distillée selon le bon vouloir des vents capricieux qui voyagent selon leur bon vouloir.
                    Enfin pourquoi ne réagissont pas comme nous devrions le faire, encore quelques catastrophes comme celles-ci et le monde deviendra cancéreux, mourra à petits feux... Aussi, ne parlons plus de chiffres, ils deviennent dérisoires face à l’enjeu qui, à terme, est peut-être la survie de l’humanité.

                    Encore une preuve que le monde est lentement mais surement détruit par une moisissure appelée : Homme !...


                    • olivier cabanel olivier cabanel 17 mars 2012 19:42

                      stereo

                      je partage et remercie
                       smiley

                    • oncle archibald 19 mars 2012 08:53

                      " Je me suis souvent demandé combien de fois, les nuages radioactifs sont passés au-dessus de nos têtes en semant leur mort lente"

                      Et comment se fait-il que vous ne vous demandiez pas hic et nunc comment mettre un terme à des pollutions industrielles parfaitement connues, quotidiennes et répertoriées que tout le monde supporte en silence because les emplois industriels etc etc .... 

                      Sont-ce les centrales nuc de la vallée du Rhône qui rendent le poisson du dit Rhône impropre à la consommation ?? Une réponse éclairée serait la bienvenue ...

                      J’aimerai que l’on me dise pourquoi il faut s’opposer à l’hypothétique et ne rien faire sur le certain ...

                    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mars 2012 08:59

                      cher oncle

                      la pollution nucléaire n’est en rien hypothétique, elle est une certitude.
                      ceci dit, les pollutions s’ajoutent, et chacun sait que le Rhone et tous les fleuves français sont largement pollués par l’industrie chimique...
                      alors il n’est peut etre pas judicieux d’additionner toutes ces pollutions.
                       smiley

                    • oncle archibald 19 mars 2012 09:52

                      Olivier j’en ai ras le bol de l’hypocrisie verdâtre et je suis un inconditionnel de Claude Allègre ... Si on cherche à protéger notre santé agissons sur tout ce qui est possible hic et nunc .. Je ne vois pas de défilés pour demander la fermeture de telle ou tyelle usine qui pollue .. pire, on passe sous silence certaines pollutions sans doute parce que la CGT dit que les dénoncer aurait un effet désatreux sur l’emploi ..

                      L’aude est très peu industrialisée (hélas !) mais j’ai vu de mes yeux des truites de plusieurs kilos ventre en l’air à Quillan et repêchées par les pompiers pour etre enfouies après que l’usine Formica ait « nettoyé » ses bacs de résines avec des solvants qui étaient sans doute efficaces et certainement très polluants ... 

                      Des défilés pour faire fermer l’usine ?? Que nenni ! Des défilés pour l’obliger à installer des dispositifs de récupération de ses pollutions ?? Que nenni ! La CGT locale ne voulait surtout pas faire des vagues par crainte de licenciements ... 

                      Seuls les pécheurs de truites gueulaient, mais comme ils ne sont pas politisés tout le monde s’en foutait !

                    • oncle archibald 19 mars 2012 11:27

                      Je vais vous faire un formulaire pour essayer d’éviter que, tel l’anguille du Rhone interdite à la consommation, vous glissiez à travers la question :

                      Sont-ce les centrales nucléaires de la vallée du Rhône qui rendent le poisson du dit Rhône impropre à la consommation ?? 

                      Oui cochez ici -----
                      Non cochez là -----

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès