Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Les tricheurs de Fessenheim

Les tricheurs de Fessenheim

La manie de la dissimulation semble être le fer de lance de l’intelligentsia nucléaire, puisque de Fukushima à Fessenheim en passant par le Tricastin, cacher la vérité, ou la déformer, est manifestement devenu la règle.

En effet, on se souvient que Tepco, l’exploitant de la centrale dévastée de Fukushima, avait caché aux médias, et aux populations, pendant de long mois la fusion du cœur des 3 réacteurs. lien

Le petit monde nucléaire est coutumier du fait, et lors des « incidents » survenus à Malville, où tentait tant bien que mal de fonctionner un « super »phénix, on avait déjà du mal à appeler un chat, un chat.

Ainsi lors de la fuite de sodium liquide, liquide refroidisseur indispensable pour empêcher l’emballement du réacteur, il fallut un mois aux techniciens pour découvrir la réalité de la panne, et il est intéressant d’observer le langage complexe utilisé afin d’éviter de dire la réalité des choses. lien

Sur le télex envoyé le 3 avril 1987 par le gestionnaire du site au patron du SCSIN (service central de sûreté des installations nucléaires) était signalé « un incident significatif NF 40  » décrit ainsi : « Le 8 mars 1987 : apparition d’une alarme relative à une détection de fuite dans l’espace inter cuve du barillet de stockage.

Cette alarme n’est pas confirmée en local. Des investigations sont initiées sur les chaines d’acquisition ».

En clair, une alarme signale une fuite de sodium, mais les techniciens croient qu’il s’agit seulement d’un défaut d’alarme, d’un simple problème électrique…

Le lendemain, rebelote, et même analyse des spécialistes…

Le 31 mars «  à l’issue de ces investigations un prélèvement d’azote froid dans l’espace inter cuve n’a pas montré de traces significative de sodium »

En clair : le sodium fuit, mais on n’en a pas la preuve…

Et les techniciens de conclure : « depuis des bilans effectués sur le niveau de sodium du barillet et du réservoir de stockage du circuit de sodium du barillet et des manœuvres d’exploitation effectuées le 2 avril (soit quasi un mois après la première alarme) montrent qu’environ 20 mètres cube de sodium pourraient se trouver dans l’espace inter cuve ».

En clair, finalement, les techniciens sont bien obligés de constater une importante fuite de sodium, mais ils continuent d’utiliser le conditionnel.

Quand on sait que le sodium liquide est un produit particulièrement sensible, qui s’enflamme spontanément au contact de l’air, et explose au contact de l’eau, on comprend un peu mieux la dangerosité de la situation. lien

La situation allait se compliquer par la suite, car le sodium fuyait par des micros fissures, et lorsque le réacteur fut finalement arrêté, les fissures se resserraient, et la fuite s’arrêtait…mais il fallut aux techniciens de longues semaines pour comprendre ce qui se passait.

Au Tricastin, comme dans toutes les vieilles centrales, (Bugey, le Blayais, Gravelines) pour lesquelles Greenpeace et d’autres s’inquiètent à juste titre, (lien) les problèmes s’accumulent, au point que Pierre-Franck Chevet, président de l’ASN indiquait qu’une « anomalie grave » sur les réacteurs français « ne peut absolument pas être exclue, elle est même plausible ». lien

Faisons un tour à Fessenheim ou la règle de minimiser les problèmes vient de frapper une fois de plus.

En effet, le 28 février 2015, ils ont mis à l’arrêt le réacteur n°1 de la centrale nucléaire, en évoquant « un dysfonctionnement  » lié à un « simple problème de tuyauterie  »…et bien sur « sans gravité ».

Le communiqué de presse a été le plus rassurant possible : « l’unité de production n°1 a été mise à l’arrêt suite à un défaut d’étanchéité constaté sur une tuyauterie située en aval du condenseur »

Comme d’habitude, « cet « incident » n’a eu aucune incidence sur la sûreté des installations, l’environnement et la sécurité du personnel ». lien

Mais voilà, l’ASN (autorité de sureté nucléaire) à révélé dans un rapport récent la réalité du « simple problème » : une tuyauterie s’était fissurée, laissant se déverser l’équivalent d’un semi-remorque d’eau dans la salle des machines, soit plus de 100 m3 d’eau, provoquant manifestement des courts-circuits puisque le tableau électrique avait pâti de « l’incident ».

Présenter la rupture d’une tuyauterie, provoquant le déversement de 100 mètres cubes d’eau comme un simple défaut d’étanchéité pose quelques questions d’éthique.

L’ASN évoque « un défaut d’étanchéité », car éclaboussant des boitiers électriques, la fuite a provoqué un défaut d’isolement sur un tableau électrique, en lien avec l’alimentation de circuits de commande de disjoncteur parmi lesquels figurent les éléments importants pour la protection du réacteur nucléaire. lien

Plus grave, le 5 mars suivant, quelques minutes après une inspection de l’ASN, rebelote : une seconde rupture de canalisation se produit, et sur la même tuyauterie, provocant l’indignation de plusieurs associations environnementalistes : « comment pouvez vous autoriser le redémarrage d’un réacteur nucléaire alors que des éléments importants pour sa protection sont alimentés par un boitier peut-être défectueux ? (…) comment pouvez-vous justifier d’avoir pris le risque de remettre en eau une tuyauterie sous pression alors que l’analyse de la première rupture était en cours, comment pouvez vous justifier que vos services aient pu manquer à l’engagement donné à l’ASN, et ceci en leur présence ? » les auteurs de la lettre concluant : comment pouvez vous encore, Monsieur le directeur évoquer la culture de sûreté alors que de tels manquements sont reconnus officiellement ». lien

En effet, le rapport de l’ASN est très clair : le programme des travaux « n’est pas sous assurance qualité » évoquant « un manque de rigueur de le processus de traitement des écarts et la prise en compte du retour d’expérience ». lien

En clair, le boulot est mal fait…

Dans la chronologie des « incidents », l’ASN explique comment la seconde fuite s’est produite : « le 5 mars 2015 à 12h25, la tuyauterie 1 ANG 000 TY a été remise en service au cours de son examen par les inspecteurs en salle de machine. Des vibrations sont apparues quelques secondes après, puis une fuite d’eau s’est produite à 1 mètre du tronçon remplacé. Quelques minutes après, une rupture totale de la tuyauterie s’est produite  ».

Plus grave, ce n’est pas la première fois qu’un « incident » de cette nature se produit : en avril 2014 « une série de mauvaises manipulations avaient provoqué le débordement d’un réservoir, cette inondation ayant ensuite provoqué un court-circuit, amenant l’arrêt d’urgence du réacteur n°1 ».

Il faut rappeler que cette vieille centrale, mise en service en 1976, multiplie les « incidents », et que leur fréquence s’est accélérée ces dernières années, comme on peut le constater sur ce graphique.

Le premier problème est survenu en 2000, et ils se sont multipliés au fil des années, au fur et à mesure du vieillissement de la centrale, laquelle va atteindre sous peu sa 40ème année d’exploitation…alors qu’ils sont de plus en plus nombreux à rappeler au président de la république sa promesse de la fermer avant la fin de son mandat…promesse, on le sait d’ores et déjà, qui ne pourra être tenue, compte tenu des délais règlementaires qui précèdent la fermeture officielle, lesquels délais sont de 5 ans. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « un peuple sans culture, c’est un homme sans parole ».

L’image illustrant l’article vient de leblogfinance.com

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Sites à consulter

L’info au jour le jour sur le site acro

L’observatoire du nucléaire

Greenpeace

Fukushima-blog

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le mensonge nucléaire de sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

L’hallali nucléaire

Fukushima, la stratégie de l’oubli

Fukushima s’enfonce-t-il ?

Fukushima hors contröle

Fukushima, le pire des scénarios

Fukushima, le tonneau des Danaïdes

Fukushima, réaction en chaîne à ciel ouvert

Fukushima, le mois de tous les dangers

Fukushima, la loi du silence

Fukushima, l’illusion d’une solution

Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ?

Fukushima, un désastre illimité

courage, fuyons

Fukushima, 4 longues années


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 24 mars 2015 10:21

    « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ..... »
    lao tseu


    • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 10:46

      @gaijin
      moi qui croyait que c’était d’un autre ?


    • gaijin gaijin 24 mars 2015 14:05

      @olivier cabanel
       smiley


    • Gaston Lanhard 24 mars 2015 13:14

      CABANEL, une stratégie : faire peur au mieux avec mensonge par amalgame.

      faire peur en faisant croire qu’un défaut détanchéité dans une zone non nucléaire va provoquer un accident.
      Cabanel plus fort et plus compétent que les scientifiques (sic) de l’ASN
      Cabanel soutenu par la myriade d’incompétents catastrophistes annonceurs d’apocalypse qui ne se manifeste pas.
      Cabanel qui amalgame une usine victime d’un Tsunami avec une usine installée à 600 km de la mer.
      Cabanel un gourou du mensonge.
      Pas étonnant qu’il a vite troqué son diplôme d’architecte pour celui de poëte ; c’est moins risqué.
      Allez, CABANEL à la niche des chien-chiens de l’obscurantisme attardé.
      Et pis c’est tout ! ; ça ne vaut pas plus.


      • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 13:27

        @Gaston Lanhard
        faire peur ?

        c’est l’argument traditionnel des inféodés de l’atome.
        les mêmes qui écrivaient au moment de tchernobyl que la catastrophe (ils l’appelaient pas comme ça) n’était du qu’à une mauvaise conception ...
        les mêmes aussi qui , lors de la tragédie de fukushima (ils l’appelaient pas comme ça) mettaient tout sur le compte du tsunami, alors que l’on sait qu’il s’agit surtout d’une erreur humaine...
        quand au « défaut d’étanchéité » dont vous affirmez qu’il ne peut altérer la sécurité d’une centrale, il faudra en parler à ceux qui savent que ces « cocottes minute » nucléaire ont besoin d’être refroidies... et sans ça, c’est boum.
        remember tchernobyl, fukushima.
        lorsqu’arrive un point de montée en température hors limite, les réacteurs se mettent en fusion, et rayent une partie d’un territoire de toute vie habitable.
        je vous trouve assez peu réaliste pour le coup.
        à la niche ? oui, je confirme, un chien mérite mieux que vous.
        une niche ? non... une prison... pour tentative de désinformation, et mise en danger de la vie d’autrui en tentant de minimiser les conséquences d’un « incident »
        le ciel vous tienne en joie.
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 16:44

        @jarnidieu
        ben oui... dans toute démocratie qui se respecte, il y a des juges (je ne prétend pas me substituer à eux) mais j’imagine que si il y a faute, pour tentative de désinformation, il y a sanction, surtout quand des centaines de milliers de vies sont en jeu... non ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 17:32

        @jarnidieu

        mon opinion n’a rien a voir la dedans...
        n’importe quel lecteur un tout petit peu objectif réalise à la lecture de l’article ce que l’on peut logiquement appeler de la désinformation.
        au déjà de Pellerin, on avait aussi à l’époque un très bon client.

      • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 18:32

        @jarnidieu

        comme vous avez pu le remarquer, j’ai donné à la fois la version officielle des exploitants des centrales nucléaires, puis la réaction de l’ASN et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’étaient pas sur la même longueur d’onde...exemple type de désinformation.
        mais serez vous assez objectif pour le reconnaitre ?
        j’ai un gros doute.
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 19:17

        @jarnidieu

        combien de fois vous ais-je demandé de vous méfier de la consommation des produits illicites ?
        mais comme d’hab, vous n’en faites qu’à votre tête.
         smiley

      • Layly Victor Layly Victor 25 mars 2015 10:46

        @olivier cabanel

        Votre description de la montée en température d’un réacteur est époustouflante. Il est vrai que vous êtes un grand spécialiste.
        Décidément, vous n’avez honte de rien !
        Comme disait Coluche : les ânes se trouvent très intelligents, c’est normal, puisqu’ils jugent avec leur cerveau.

        D’autre part, l’appel à la prison pour Jarnicoton et les appels au meurtre dont je suis victime ne sont pas surprenants. Devant la raréfaction des ressources de la planète et la déconfiture de la finance, les élites optent de plus en plus pour une récession brutale et un écrasement des peuples, au nom de « sauvez la planète », avec des prédicateurs comme le mage Hulot.
        Mais ce ne sera pas suffisant pour convaincre les pauvres gens qui souffrent du chômage et de la récession. Il faudra un système très autoritaire : le fascisme vert. Certains de vos sectateurs montrent par leurs réactions qu’ils l’ont bien compris.


      • Layly Victor Layly Victor 25 mars 2015 10:56

        @olivier cabanel

        l’ASN est un nid d’énarques anti nucléaires.
        Ils font tout ce qu’ils peuvent depuis des années pour ralentir l’EPR de Flamanville, au mépris de tout ce que ce retard coûte à la nation. Mais ça va leur retomber lourdement sur la gueule, quand les deux EPR chinois vont démarrer.
        Enfin, pas tous les agents de l’ASN, car certains sont très mécontents de la politisation de leurs chefs, mais ils se taisent, à cause de la dictature.
        Ceci dit, ne croyez pas que l’acharnement anti nucléaire des chefs de l’ASN soit du à une conviction quelconque. C’est une allégeance opportuniste à la bien pensance dominante.

        Attendez que le vent tourne un peu, et vous allez les voir détaler comme des lapins, tous ces hommes « lucides et courageux »


      • mmbbb 29 mars 2015 13:58

        @olivier cabanel La catastrophe de Tchernibyl n’est pas concevable en france C’est vrai qu’a l epoque critiquer l URSS valait etre traite de chien Quant au japonnais ils sont assez con d’avoir contruit cette centrale sur le flan est du pacifique De l’autre cote de la cote les Tsunamis sont moins fort et je comprends pas cette construction au bord de l’ocean Quoi qu il en soit les ecolos n ont toujours pas chiffre le remplacement de quelques 559 tera watts heures de la consommation d’electricite dans notre pays par le remplacement des energies alternatives C’est ce flou artitiste que les ecolos entretiennent toujours Jamais de chiffres precis hormis des usines a gaz genre panneaux solaires fabriques en chine et qui ont fait augmenter la facture d ’EDF et payer in fine par le consommateur Vous etes tres fort les ecolos


      • mmbbb 29 mars 2015 14:10

        @Layly Victor Nicolas Hulot je le deteste voici le lien de ce monsieur prenant du plaisir a bord d’un Sukhoi 27
        https://www.youtube.com/watch?v=vMH27INzr6g
        Qu il viennent nous emmerder avec le climat et les emissions de CO2 me rend intolérant Cet avion dont les reacteurs d’anciennes conceptions propulsant un engin de 16 tonnes a vide doit avaler quelques tonnes de kerosenes a chaque sortie Qu il ferme sa gueule ce ecolo hedonisme .


      • Gaston Lanhard 24 mars 2015 13:19

        Pour rafraîchir la mémoire des escrolos conspirationnistes à la « cabanel ».

        La Cour d’Appel de Paris a rendu le 7 septembre 2011 un verdict de non-lieu au bénéfice du Professeur Pierre Pellerin, directeur du Service central de protection contre les rayonnements ionisants (SCPRI) au moment de l’accident de Tchernobyl en 1986. Dans son verdict, la Cour a exonéré le Pr Pellerin de toute accusation de « tromperie », « blessure involontaire » ou « autre qualification pénale ».

        Accusé d’avoir minimisé les risques sanitaires, le Professeur Pellerin se voyait également reprocher par ses détracteurs la responsabilité dans le développement de cancers, attribué par ces mêmes détracteurs aux conséquences sur le sol français du passage du « nuage de Tchernobyl ». La rumeur propage également une légende à propos du Professeur Pellerin, lui attribuant à tort le propos désormais célèbre du « nuage qui s’arrête à la frontière ».

        Les réactions à cette décision de justice n’ont pas manqué : un « déni de justice »1, une Cour qui « vole le procès (sic !) aux malades de la thyroïde »2, etc…

        Pourtant, 25 ans après la catastrophe de Tchernobyl, la Cour d’appel n’a, en l’occurrence, que rendu un verdict conforme aux connaissances sanitaires et à la réalité des faits qui ont survenu en France en 1986*. Ces faits méritant d’être rappelés, nous publions ci-dessous, avec l’accord de l’auteur, un large extrait de la mise au point rédigée par Francis Sorin, directeur du pôle information de la SFEN.

        Science et pseudo-sciences

        * Sur la légende du nuage qui s’arrête à la frontière, voir SPS n°298


        • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 13:31

          @Gaston Lanhard
          vous avez la mémoire courte...ou sélective.sur ce lien

          vous tentez de disculper pellerin... oubliant les communiqués qu’il avait envoyé.*
          extrait

          Pierre Pellerin a toutefois diffusé des communiqués édifiants, dont celui qui certifie alors que « l’élévation relative de la radioactivité est très largement inférieure aux limites réglementaires ».
          on sait aujourd’hui ce qu’il en a été.
          vous devriez avoir honte.

        • Trelawney Trelawney 24 mars 2015 16:18

          @jarnicoton

          J’ai décidé de ne pas répondre à lanhard, car ce type est vraiment trop con. Vous vous avez de l’humour et vous défendez une position qui est diamétralement opposé à Olivier Cabanel que j’estime beaucoup pour ses écrits. Tous les eux vous faites avancer le débat.

          Pour ce qui est de Tchernobyl et de Pellerin j’ai été à l’époque au fait de ces événements car je suis allé plusieurs fois à Kiev et à Tchernobyl (suis même entré dans la zone interdite )avec le secours populaire aussi je peux témoigner.

          Le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl explose et prend feu. Un nuage radioactif s’étend sur toute l’Europe (les vents venaient du nord est). Aussitôt l’Union européenne prend les choses en main car l’étendue de la catastrophe est à l’échelon de l’Europe, mais devant l’originalité et l’aspect innovant de cet accident, elle ne peut émettre que des recommandations. Car tous les pays ont des procédure propre en cas d’accident nucléaires ou de contaminations radioactives.
          La principale recommandation est d’envoyer à Bruxelles toutes les mesure prisent dans les régions sur le taux de radioactivité. Tous les pays s’exécutent sauf la France qui ne transmet absolument rien. Elle en a parfaitement le droit car ce n’est qu’une recommandations. Qui a pris la décision de ne rien transmettre ? Pellerin !
          Une carte avec les taux de radioactivité est émise par Bruxelles toutes les 3 heures. Sur la France il y a marque 0.00 (tête à Toto). Ailleurs les chiffres sont inquiétants (mais pas alarmants). Suite à ses informations, des mesures sont prisent pour confiner le bétail et interdire la ventes de lait et de légumes. En France on ne fait rien. On fait même pire puisqu’on continue à exporter des fruits et légumes qui , des qu’ils arrivent sur le sol belge sont directement incinérés.
          Résultat : une hausse de cancer de la thyroïde, mais comme on n’a pas les chiffres des taux de radiation, on ne peut dire si c’est du à la catastrophe ou si c’est un dégazage d’ovni. On peut supposer que la région la plus atteinte est la Corse à cause de la flore (thym, origan, etc) et de la période pluvieuse pendant la catastrophe. 
          A Kiev ainsi que dans la zone nord (Tchernobyl) et depuis la catastrophe, les cancers de la thyroïde sont légions donc on peut supposer qu’il y a une incidence avec la catastrophe
          Mais pour un juge, une supposition n’est pas une preuve. Aussi si vous etes scandalisé que Fabius et Dufoix soient passés au travers des griffes pour le scandale du sang contaminé, il faut aussi l’être pour Pellerin, Parce que c’est du même registre.

          Mon opinion (mais ce n’est que mon opinion) ; Pellerin est un escroc et une belle ordure.

          .


        • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 16:45

          @jarnicoton
          vous savez très bien aujourd’hui ce qu’il en est, et plus grand monde ne doute que Tchernobyl et ses rejets toxiques sont à l’origine de milliers de cancers...

          non ?
          a moins de mentir et de délirer un peu...
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 17:33

          @Gaston Lanhard
          pour vous rafraichir un peu plus la mémoire, un autre client de choix...un président de la république... sur ce lien


        • Trelawney Trelawney 24 mars 2015 17:52

          @jarnicoton
          J’ai fait plusieurs allez retour pendant 6 ans pour prendre en charge des enfants pour qu’ils passent 1 mois de vacances en France dans le Pas de Calais.

          Lors d’un des voyages, les officiels de là bas nous ont proposé de visiter la ville fantômes. J’ai pu apercevoir de loin le haut du sarcophage tout rouillé en amont du réservoir (vision assez glaçante) et surtout cette ville abandonnée à la hâte.

          Je ne sais pas pour vous, mais à mon retour du premier voyages je ne me sentais pas très en bonne forme. Aussi au second voyage j’ai fait une prise de sang et sur place pas d’alcool et de nourriture riche. Je résidais 15 jours là bas et mes analyses à mon retour n’étaient pas terrible.

          Pour ce qui est des cancers de la Thyroïde, il est vrai que là bas il y en avait beaucoup chez les jeunes à l’époque, mais si on veut être tout à fait objectif pour la France, Il est certain que Tchernobyl a joué un rôle. Il ne faut pas oublié non plus que comme pour le cancer du sein, les visites de contrôle ont à peu prés commencé à la même époque et on peut dire qu’une hausse de cancer est aussi du à ce que l’on quantifiait plus précisément ces cancers.

          Quoiqu’il en soit les fait de ne peut informer la population d’un risque sanitaire potentiellement grave est une faute grave


        • amiaplacidus amiaplacidus 24 mars 2015 19:11

          @jarnicoton qui a écrit : "...Ma tentative solitaire en 2005 pour voir jusqu’où on pouvait se rapprocher de Tchernobyl n’a pas permis de faire mieux que 50 kilomètres. En venant d’Ovroutch, ou Ovruch, un barrage militaire m’a dévié d’autorité sur Kiev ! "

          Je ne comprends pas ! Pourtant, tout est transparent, il n’y a rien à cacher, aucun problème de santé ...

          Ou, alors, m’aurait-on menti ? Bon, de tout façon, pas très grave, un rayon de 50 km, cela ne fait qu’un peu plus de 7800 km2 perdus pour peu de temps, quelques millénaires au plus.


        • Trelawney Trelawney 24 mars 2015 20:51

          @jarnicoton
          On ne vous donnait pas de dosimètre ? 

          C’était des dosimètres de couleur qui variés du gris clair au gris foncé. De toute façon on été en groupe, on ne devait pas se séparer et le guide et les militaires avaient un dosimètre avec des chiffres, mais ils ne nous ont pas dit à combien été la dose.

          On avait interdiction de ramasser quoique ce soit à terre.

          L’ambiance été assez angoissante. On a visité une école, un parc et on est allée sur un toit d’un immeuble d’habitation où il y avait encore des choses sur les tables. De là on a aperçu le bout du sarcophage et les grues. On n’est pas resté plus de 1 heures.


        • Layly Victor Layly Victor 24 mars 2015 21:56

          @Trelawney

          mon opinion : vous êtes un gros salopard de cracher sur la tombe du professeur Pellerin qui, avant son décès, a été à plusieurs reprises innocenté par la justice.

          Toutes les instances médicales ont montré que les cancers de la thyroïde ne peuvent pas être corrélés avec Tchernobyl pour la bonne raison que l’augmentation spectaculaire des cancers, notamment dans la région Est et Sud Est, a commencé bien avant l’accident.

          Il y a des cancers de la thyroïde partout, et ce avant l’accident.

          Le professeur Pellerin a estimé, en son âme et conscience, que la contamination radioactive n’était pas suffisante pour provoquer une panique, et il n’a pas voulu céder à l’hystérie de Bruxelles.
          La suite lui a donné raison.


        • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 22:08

          @Layly Victor
          mon pauvre victor... je suppose que vous n’êtes plus capable de comprendre ce que vous écrivez.

          tout le monde devrait faire un copié collé de votre commentaire tant votre aveuglement irresponsable et votre haine de la vérité vous habite.
          je vous plains sincèrement.
          allez en paix.
          il serait quand même temps de songer à une thérapie...

        • amiaplacidus amiaplacidus 25 mars 2015 08:23

          @jarnicoton
          Je vous sais gré de bien vouloir vous enquérir de ma santé financière.

          Effectivement, à raison de 50 % d’économie de chauffage (économie due uniquement aux fenêtres, la PAC apportant un autre 50 %, soit au total une économie de 75 %,). Et n’oublions pas l’augmentation du confort due au fenêtre (plus de zone froide devant les fenêtres), et à la PAC (plus de zones brûlante devant les radiateur.

          L’énergie que l’on ne consomme pas et sans aucun doute la moins chère et la plus écologique.
          Et l’isolation des bâtiments est une énorme source d’économie d’énergie et un non moins énorme réservoir d’emplois.
          Encore, faut-il avoir la volonté politique de le faire et de ne pas être dépendant de lobbies qui ont lié leur avenir à une consommation effrénée d’énergie et, ce faisant, nous conduise dans le mur.

          Je donne volontiers toutes les preuves comptables et je peux faire visiter ma maison, pour démonter qu’avec changement de fenêtre et pose d’une PAC en géothermie je chauffe 150 m2 (22° dans les pièces à vivre, pas moins de 15° dans les chambres), dans un climat assez rude (Haute-Savoie) pour moins de 500 € par année, c’est à dire, quatre fois moins qu’auparavant


        • Trelawney Trelawney 25 mars 2015 10:21

          @Layly Victor

          @Layly Victor
          Le professeur Pellerin a estimé, en son âme et conscience, que la contamination radioactive n’était pas suffisante pour provoquer une panique, et il n’a pas voulu céder à l’hystérie de Bruxelles.

          La plus grosse ânerie que peut faire un scientifique ou un savant est de se croire intelligent. Pour ce qui concerne Pellerin on a atteint des sommets. Je suis frontalier et de ce fait j’ai suivi les évènements de 1986 en m’informant sur la TV belge et française. A l’époque en Belgique, il diffusait quotidiennement les niveaux de radiation dans sur le Nord de l’Europe (Allemagne, Hollande, Danemark, Belgique et Luxembourg).Bien que les niveaux étaient annoncé comme inquiétant, mais pas alarmant, il n’y a eu aucun mouvement de panique dans ces pays. Par contre il était demandé de ne pas boire de lait et de ne pas manger de légumes frais.

          Vous pouvez aussi vous informer auprès de personnes habitants la Loraine (RTL) et l’Alsace (TV allemande) ils vous diront la même chose.

          En France on a eu droit à un obscure fonctionnaire, même pas élu qui s’est arrogé le droit d’informer ou pas les français sur un cas de pollution grave. Et si vous pensez que le nuage radioactif en provenance de de Tchernobyl est quelque chose d’anodin, vous avez de toute évidence perdu le sens des valeurs.

          Voilà pourquoi je dis que la rétention d’information du seul fait de ce Pellerin, drapé dans ces certitudes que le nucléaire ne peut pas être nocif, est une escroquerie intellectuelle. Et que ce type ne mérite que mon mépris et je ne suis pas le seul à penser cela

          Pour ce qui est de la justice : elle a fait son travail, car on ne saura jamais si l’augmentation de cancer de la thyroïde et du à Tchernobyl et que même si c’est le cas, on ne pourra pas faire le rapprochement  avec la forfaiture de Pellerin. De même que la justice a raison quand elle dit qu’il n’existe aucune corrélation entre Sarkozy et Bettencourt, tout simplement parce que l’on ne peut pas le prouver. Mais sur ce second point je vous sens plus dubitatif

          La suite lui a donné raison

          Monsieur Laly on habite la France et la France est un pays où les fonctionnaires sont là pour faire ce qu’on leur dit de faire. Ils ne sont pas là pour décider en leur âme et conscience de ce qui est utile ou pas de faire. Parce que ce système s’appelle l’anarchie. Maintenant si la secte des pro nucléaires ont trouvé leur grand gourou en la personne de Pellerin tant mieux pour eux ça les discrédite un peu plus.


        • amiaplacidus amiaplacidus 25 mars 2015 10:26

          @jarnicoton
          Je reprends votre chiffre : « ..., on trouve une économie annuelle de 300 kWh par mètre carré de vitrage.... »
          Une maison de 150 m2 au moins 25 m2 de vitrage (c’est la norme minimum). Ce qui fait une économie de 300 kWh x 25 = 7500 kWh annuellement. Au prix moyen de 0,15 € / kWh cela fait une économie de 1125 €.

          À un peu moins de 12.000 € d’investissement, il y un retour sur investissement (ROI) en moins de 11 ans.

          Les fenêtres sont garanties 20 ans pour les vitrages (hors casse accidentelle) et la huisserie (10 ans pour le mécanisme). Il est raisonnable de penser qu’elles auront une durée de vie d’au moins trente ans. Cela fait pour les 19ans après le ROI, un bénéfice de 21.375 €., en enlevant un coût du capital investi de 6000 € (intérêts), il reste un bénéfice net de 15.000 € !

          En me basant sur votre chiffre, on arrive pratiquement aux mêmes résultats que j’ai observé après installation et expérience : fortes économies, rentabilité et confort accru.

          Au surplus, si je comprends bien en lisant votre phrase « ...pour les vieux, c’est de la perte sèche.  », pour vous c’est : « après moi, le déluge ».

          Pour finir, je fais partie des vieux, même si à plus de 70 ans je me sens en pleine forme. Gamin, l’hiver, il gelait dans la chambre où je dormais, alors la dure, je connais. Cela dit, j’ai une une enfance merveilleuse en campagne et j’aimerais que mes descendants puissent en dire autant.


        • Layly Victor Layly Victor 25 mars 2015 11:02

          @Gaston Lanhard

          Le fait que les talibans vous mettent un moins neuf prouve que votre argumentation est crédible et difficilement attaquable. C’est le critère sue agoravox : si vous êtes correct, les talibans envoient une rafale de moins.
          Ce Cabanel est une vipère lubrique, comme disait un vieil ami indien.


        • amiaplacidus amiaplacidus 25 mars 2015 13:41

          @Layly Victor
          Le nombre de moins, voila un argument qui a du poids !

          Le moins que l’on puisse dire M. Victor, c’est que vous êtes le roi de la dialectique.


        • amiaplacidus amiaplacidus 25 mars 2015 14:18

          . @jarnicoton
          La norme RT prévoit une surface de vitrage égale à 1/6 de la surface du local. C’est bien loin d’être des parois vitrées.

          Par exemple, pour mon salon de 22 m2, j’ai deux fenêtre de 155 x 100, soit une surface un peu inférieure à la norme (coef de 7, mais je n’allais pas refaire le trou de maçonnerie pour faire plaisir à la norme).

          Avec vos 7 fenêtres de 1 m2, je suppose 155 x 75, vous me semblez vivre à l’abri de la lumière.

          Je ne suis pas à la soupe populaire, j’ai toujours été salarié (mais dans un secteur porteur) et j’ai une retraite tout à fait convenable.
          Cela dit, j’ai fait un petit héritage et j’ai trouvé plus intelligent de l’utiliser pour améliorer mon habitat plutôt que d’acheter une nouvelle voiture ou tout autre gadget.

          Je vous rejoins totalement sur la dernière phrase de votre intervention. Il faut absolument que la collectivité (c’est à dire, in fino, les pouvoirs publics) aident les personnes sans trop de moyens financiers à faire les travaux nécessaires. Et cela pas par des mesurettes destinées à amuser la galerie (500 € par ci, 300 € par là), mais par de vraies mesures, par exemple des prêts à taux zéro remboursables sur 10-30 ans (en fonction de la capacité financière du bénéficiaire).
          Ce serait de l’argent bien mieux placé que dans les malfaçons de Flamanville ou les milliards que l’on va être obligé de donner à la Finlande.
          Et ceci, pour une technologie que l’on dit d’avenir, mais qui date déjà de 20 ans !


        • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2015 16:14

          @Layly Victor
          un vipère lubrique ?!

          dites ça s’arrange pas votre cas.
          j’ai peur que l’eau froide soit insuffisante.
          à votre place j’envisagerais la camisole de force.
           smiley

        • amiaplacidus amiaplacidus 25 mars 2015 16:47

          @olivier cabanel
          Je n’avais pas fait attention au terme vipère lubrique.
          C’était l’injure favorite des staliniens, injure inaugurée lors des procès de Moscou au milieu des années 1930.

          Alors, Layly Victor, un stalinien comme on n’en fait plus depuis longtemps ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2015 17:47

          @amiaplacidus
          ça explique sûrement sa dévotion à l’atome.

           smiley
          donc il cumule : habité par la haine de la vérité, doté d’un aveuglement irresponsable, prenant le moinssage pour une récompense...j’ai proposé la camisole de force, mais il n’a pas l’air de comprendre que ça lui ferait le plus grand bien.
           smiley

        • Gaston Lanhard 25 mars 2015 18:41

          @olivier cabanel

          La mémoire courte ? Cela me rappelle les diatribes de « je suis partout »
          Ce n’est pas étonnant de votre part.
          Surtout que c’est pour rappeler votre mensonge :
          - troncature du rapport.
          - amalgame avec d’autres faits.
          - travaux de soit-disant experts retoqué par la justice (cf la Corse)
          - plainte de plaignants sois-disant malade à la suite de Tchernobyl retoqué et argumenté scientifiquement et médicalement par la justice.
          Mais mentir pour la cause semble être une seconde nature chez vous. Sauf qu’un jour à force de crier aux loups sans qu’on ne les voit jamais il y a le retour de bâton : 2% aux départementales

        • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2015 19:00

          @Gaston Lanhard
          2%...bien sur...c’est peu.

          chacun sait que les eelv ont fait partie du gouvernement, et même s’ils ont fini par en sortir (un peu tard) devant les promesses non tenues, les électeurs leur en ont logiquement tenu rigueur.
          ceci dit, mon département, l’isère n’a pas a rougir du score des écolos qui ont gagné Grenoble, et qui font un travail remarquable, ne vous déplaise.
           smiley

        • mmbbb 29 mars 2015 19:25

          @Gaston Lanhard Le cas de professeur est quand meme problematique et a meme fait tordre de rire la terre entiere Il a quand meme dit que le nuage s’etait presque arrete a la frontiere Avec Internet il suffit d une requete Arretez de balancer des contre verites Que la justice l’ait discuple certes parce qu il n’est directement responsable Mais la justice est toujours rendu par des hommes Ma compagne a une amie d ’origine allemande Que pensiez qu il soit dit a la meme epoque de l’autre cote du Rhin un discours debile et infantilisant a la Perrin non Il etait dit par les autorites qu’ il fallait eviter de manger cru certains legumes ou fruit et de surcroit de les laver abondamment les champignons furent inderdit de consommation Votre argumentation et votre attaque sur les escrolos sont archi nulles


        • Gaston Lanhard 24 mars 2015 14:01

          je persiste Cabanel est un menteur conspirationiste.Même le nez dans son caca il persiste à mentir.La cour d’appel encore des nuclérocrates bien sûr. Pour donner tout le sens de ses certitudes obscurantistes un lien d’un article qui démonte son discours.


          • olivier cabanel olivier cabanel 24 mars 2015 18:37

            @Gaston Lanhard
            en me traitant de la sorte, je ne suis pas sur que votre crédibilité, déjà largement entamée, tienne le coup très longtemps, et je pense que c’est largement contre productif pour la cause que vous tentez de défendre...il est vrai qu’elle est de toutes façons largement indéfendable.

            vous répondez donc par dépit...voire colère, mais il est vrai qu’il est plus facile de tromper quelqu’un que de le convaincre qu’il a été trompé.
             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2015 10:50

            @jarnidieu

            trop aimable.
             smiley
            mais pas sur de la mériter...elle ne pourrait être attribuée que par un spécialiste en la matière...ce que vous n’êtes pas... à moins que ?
             smiley

          • Gaston Lanhard 24 mars 2015 14:17

            Tchernobyl ! Un accident imbécile provoqué par les politiciens de Kiev et une mauvaise conception de base sans enceinte de confinement.

            Fukushima, une centrale face à une tsunami hors de pensée humaine. Mais quid et pourquoi taire la bonne résistance de la centrale de Fukushima Dai-ni à peine à quelques petits km de la Daichi ?
            Parce qu’elle a très bien résisté au séisme et placée à peine plus haut n’a pas subi le tsunami ; Pourtant la même conception. Pourquoi dire que c’est une erreur humaine alors que...les images sont suffisantes pour démontrer l’imbécillité de telles affirmations.
            Pourquoi ne pas dire que Daichi ne possédait pas de recombineur d’hydrogène (vous savez l’explosion des bâtiments légers) comme c’est le cas dans toutes les centrales françaises y compris Fessenheim.
            Pourquoi ne pas dire que l’ASN a imposé des travaux titanesques avant de permettre une décennie de production ? travaux de renforcement du radiers, de mises en hauteur de l’ensemble de la sécurité, de création de système de production sécuritaires de sources électriques et de refroidissement en hauteur etc etc. Pourquoi ne pas dire que Fessenheim est aujourd’hui au meilleurs nivau de sécurité des réacteur de 2ème génération ?
            Si ton président ne peux fermer Fessenheim et tenir une fumisterie de campagne, c’est que tout à l’évidence lui a donné tord dans ce discours imbécile d’électoralisme solférinien. 
            CABANEL joue nous du pipeau et gratte nous de la guitare, là tu es bien. Pour le reste tu n’es qu’un obscurantiste néo-malthusien.
            Honte à ceux qui ont entaché l’honneur du Pr Pellerin ; honte à Cabanel !


            • amiaplacidus amiaplacidus 24 mars 2015 15:53

              @Gaston Lanhard qui écrit :« Fukushima, une centrale face à une tsunami hors de pensée humaine. »

              Pouvez-vous garantir que toutes les centrales et tous les réacteurs nucléaires français sont à l’abri d’un évènement hors de pensée humaine ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès