Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

LGV Paca

Les projets de construction de lignes de train font en général état d’une surenchère pour desservir un nombre maximum de personnes. Ainsi à prix donné, une ligne sera plus longue en passant dans un désert que dans des agglomérations. Si on considère maintenant que toute commune ayant un TGV à moins de 80 kms est desservie, le projet retenu pourras ne convenir à aucune des communes desservies.

Le projet du LGV PACA semble dans cette lignée : une droite loin des agglomérations importantes mais dans la limite pour qu’officiellement ces communes soient desservies. Les deux projets qui restent en lice sont toujours le projet passant par Marseille et Toulon, et un projet "Nord". Il y a eu aussi un projet alternatif passant par Marseille et le nord de Toulon.

Projet "Nord"

La proposition la plus en vogue du moment propose de faire passer le train au nord par Brignoles. Cette proposition semble exclure Marseille et Toulon du futur axe Nice-Espagne ou Nice-Bordeaux. Cette proposition exclue aussi Toulon du TGV.

Le trafic intra-régional entre Marseille Toulon et Nice continuera de se faire par voiture, sur un axe déjà engorgé. Lorsque l’on parle de Grenelle de l’environnement, ignorer ce genre de réalité est une aberration écologique. Il faut d’ailleurs noter à ce sujet que les études de report de trafic de la route vers le rail grâce à la LGV sont très incomplètes, voir absentes des études.

Les deux projets sont présentés de façon très biaisée : le tracé nord a été clairement sous évalué en nombre d’ouvrages d’art. A l’inverse, le tracé des Métropoles a été manifestement surévalué : il comprend notamment une gare souterraine de 900 millions d’euros à Saint Charles, alors que Blancarde serait aisément aménageable à moindre coût : il faudrait déménager les ateliers d’entretien situés à proximité de la gare pour dégager énormément d’espace : cette gare est déjà reliée par deux lignes de tram, et bien sûr par le ter.

Cela me semble faire une part excessive à Nice qui en soit n’est pas une destination plus importante que Toulon. La desserte de Nice n’a de sens que si elle apporte en plus du Paris-Nice le Paris-Toulon, le Toulon-Nice, le Marseile-Nice et le Montpellier-Nice.

Gare de Toulon-Nord

Un rapport de la Sncf (1) présentait l’avantage d’une nouvelle gare au nord de Toulon. Ce rapport n’est plus en ligne mais voici ce qui m’avait marqué.

Le document explique que cette nouvelle gare dessert 215 000 habitants de moins à l’ouest mais 170 000 de plus à l’est par rapport à la gare actuelle

Ce que l’auteur oubliait de préciser c’est que la nouvelle gare fait doublon avec la gare des Arcs-Draguignan qui resteras une gare TGV tandis que les 215 000 personnes de l’ouest de Toulon n’iront pas prendre le TGV à Marseille.

Sur ce projet, il faut également noter que la gare de Toulon est connectée à tous les transports en commun locaux, ainsi qu’au port (Toulon est le premier port Français vers la Corse). Ce ne sera jamais le cas dans la nouvelle gare. Il n’y aura tout au plus que 2 ou 3 bus vers Toulon, Hyère et quelques autres centres villes ; les usagers changerons une nouvelle fois à la gare routière de Toulon ou d’Hyère pour un nouveau bus.

D’autre part les gares extérieures comme à Valence-TGV, ainsi que les aéroports sont devenus des lieux fermés par des barrières ou l’on entre et l’on sort en payant une taxe (par le parking, ou par un bus sur-taxé que l’on renomme "navette" pour faire plus chic). Des enclaves réservées aux riches, est-ce cela que nous voulons pour le train du futur ?

Position du maire de Nice

Nous avons noté l’attitude pénible du maire de Nice, favorable au tracé excluant les grandes villes. Mis à part une vue assez bornée, nous pouvons expliquer sa position comme suit, pour un voyageur d’affaire se déplaçant de la ville A à la ville B :

  • il lui est commode d’avoir une gare excentrée à la ville B, car il prends systématiquement un taxi de cette gare à sa destination, et sa destination est généralement en périférie.
  • il lui est commode d’avoir une gare en centre ville de A car il loge fréquemment en ville et peut ne pas avoir envie de sortir sa voiture (le métro ou le tramway existent aussi en province).
Ce raisonnement peut expliquer l’intérêt pour Nice d’avoir une gare TGV en centre ville de Nice et une gare TGV en banlieue de Marseille ; mais c’est de courte vue car ce raisonnement ne fonctionne plus pour les personnes qui ne voyagent pas pour les affaires, et je ne peux pas croire que le maire de Nice entende négliger la liaison Marseille-Nice au profit du Paris-Nice ; cela n’a aucun sens.

Position de Paris

Nous avons bien noté que tous les acteurs locaux sont favorables au tracé desservant les villes régionales, mais que malgrés tout le tracé n’y passera pas.

A cela nous savons également que la décision viens de Paris et nous notons tous les avantages de cette dernière solution pour l’élite qui nous gouverne du haut de sa tour d’Ivoire.

En effet, Toulon Nord :
  • double la desserte de la zone du Lavandou à Saint-Tropez ; zone de faible densité d’emploi et de population, mais riche en personnes influentes
  • supprime la desserte de Toulon qui n’intéresse pas les vacances du Parisien lambda.
Ainsi, dans les cafés du commerce, on entends dire que s’il y avait un TGV vers Le Havre, c’est à proximité de Dauville qu’il s’arrêterait et qu’il y aurait une foison d’études bidon justifiant une nouvelle gare du Sud-Havre, évidemment plus commode pour les Havrais.

Je rappellerais donc à notre élite que si Paris est peut-être le centre du monde et en sout cas celui de la France, il n’en reste pas moins que 5/6 des Français ne sont pas Parisien ni "Francilien", et bien qu’ils comprennent l’utilité d’un système étoilé (des grandes villes régionales vers la capitale), ils ne comprennent pas que le système étoilé ne soit pas conservé au niveau régional (de la capitale départementale aux plus petites communes). Ils ne comprennent d’ailleurs pas non plus que le centre de l’étoile soit un terminus.

En clair, si nous avons une gare de Toulon-Nord, ne devrions nous pas avoir un "hub national" à Melun, et demander à tous les parisiens de prendre une navette pour prendre le train ?


 


1. SNCF - VFE - Direction Développement : Etude sur les trois gares nouvelles : Nord Toulon, Est Var, Ouest Alpes Maritimes, Débat Public, janvier 2005. Aciennement disponible sur Debatpublic

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 9 février 2009 22:06

    La SNCF et RFF a deux algorithmes pour determiner une ligne de train en plus de leur position jacobine "Paris d’abord" !

    La position jacobine, si vous ne la croyez pas, vous devreiz vous demandez pourquoi il n’y a pas de ligne de train Valence/Barcelonne/Perpignan/Montpelier/Marseille/Toulon/Nice/Gènes/Rome !!! Sur les 2000 km environ que represente cet Axe duquel Paris n’a rien a voir, Rien que les villes representent plus de 5 millions d’Européens sans compter les zones diffuses intermediaires.

    Le premier algorithme de la SNCF est la concurrence avec Air France et les lignes aeriennes. Pour que l’alternative train VS avion soit positive envers le train il faut que le voyage dure environ 5 heures de centre a centre (c’est le pemps que mets un passager pour partir de Nice-centre et arriver aux invalides a Paris par l’avion) La creation d’une desserte des villes, en particulier Toulon, rallonge et coute du temps qui rend délicate la concurrence avec l’avion.

    Le second algorithme est le cout. Plus on s’approche de la cote plus les prix sont chers et surtout plus le nombre de proprietaire est important, empechant les operations d’intimidations et d’achat en dessous des cours normaux. C’ezst toujours plus facile d’exproprier un agriculteur qui a 50 hectares sur qui on fait pression que 500 proprietaires qui ont bati leur maison... d’autant que certains sont des electeurs des potentats locaux. De plus les associations a buts plus ou moins écologiques sont au garde a vous pret a démarrer au moindre signal.

    Comme pour la ligne haute tension devant traverser le parc du mercantour les parisiens et les concepteurs EDF se fichent eperdument de ce que pensent les locaux et veulent imposer leur point de vue.
    Pour le TGV, globalement la population de la region PACA sont plutôt pour la desserte des grandes villes, avec certaines limitations en ce qui concerne le tracé pour eviter de defigurer l’environnement (comme les abord de La sainte Victoire, les vignobles ou l’Esterel).

    Bonne nuit


    • Forest Ent Forest Ent 10 février 2009 17:34

      Si les acteurs locaux se plaignent des idées parisiennes, ils n’ont qu’à financer eux-mêmes la ligne et ils décideront alors du tracé qu’ils souhaitent. Ils n’ont d’ailleurs plus aucune obligation de la faire construire par la SNCF. Cette ligne sera un gouffre économique aux frais du contribuable. Autant que ce soit le contribuable local.

      Je profite d’ailleurs pour signaler à l’auteur brestois que ça me fera franchement ... suer en tant que contribuable francilien de payer pour une LGV vers Rennes qui coûtera aussi horriblement cher pour ce qu’elle apportera. Si c’est pour désenclaver Brest, que les brestois payent ! Il est d’ailleurs temps qu’ils commencent à payer leurs autoroutes jusqu’ici honteusement subventionnées.

      @ Helios

      Si, bien sûr, il y a le train de Valence à Rome.


      • bastien75-13 4 juin 2009 17:16

        Mais quel égoïsme ! ok, alors si on pousse ton raisonnement, on devrait t’interdire de prendre le TGV ! t’es bien content quand tu le prends je suis sur ! tout à un cout ... réfléchis à ce que tu dis !

        au moins on paye pour le développement du territoires, l’amélioration de la qualité de vie des habitants, le rapprochement des familles, des citoyens, des entreprises, des métropoles ... c’est en ce sens que ce projet n’a de sens que s’il passe par Marseille ! ... il est important que la 2 eme ville de France soit au coeur du développement de la région Euroméditerranéenne.


      • lebonsens 4 juin 2009 18:36

        Cher Ami,

        Je me permets de vous signaler que vous êtes mal renseigné. En effet la LGV-PACA, à l’inverse de la LGV-MED, va être financée en grande partie par les instances régionales. Si pour la LGV-MED, l’état a décidé sans prendre l’avis de la population et de la région PACA, il ne peut en être de même pour la LGV-PACA. Il est donc normal que les financeurs régionaux  donnent leur point de vue et même l’imposent, sinon que l’état paye

        Monsieur Estrosi, en homme intelligent, l’a compris et il a pris position pour le tracé des métropoles.Il y a unanimité de toutes les instances régionales.

        N’oubliez pas que pour imposer le tracé direct, RFF a sous-estimé le coût de ce tracé en omettant de chiffrer de nombreux ouvrages d’art (voir rapport GB-Consultant), alors qu’il a gonflé le coût du tracé par les métropoles.

        D’un autre côté un aspect important n’a pas été soulevé. Le tracé direct correspond à une relation Paris-Nice, projet franco-français de conception jacobine, non éligible de subventions européennes, alors que le tracé des métropoles est un maillon manquant de la relation Barcelone-Gêne, relation essentiellement européenne, (dont profiteront les Paris-Nice) éligible de subventions européennes.

        Pour faire passer le tracé direct RFF n’a pas respecté la

        DIRECTIVE TERRITORIALE D’AMÉNAGEMENT
        DES BOUCHES-DU-RHÔNE
        APPROUVÉE PAR DÉCRET N° 2007-779 DU 10 MAI 2007
        -  JOURNAL OFFICIEL DU 11 MAI 2007

        Directive respectée par le tracé des métropoles.


      • jam4ever 10 février 2009 20:16

        @ Forest Ent

        En ce qui concerne le ratio d’impôts gains / dépenses de l’ile de France il est largement déficitaire, toute la France contribue à payer les moyens de transports, monuments ... parisiens. Une partie des impôts locaux perçu par la "province" est reversé au profit de l’ile de France ... N’inversons pas les rôles !

        Quant au fait qu’une LGV soit complexe à mettre en place, on le conçoit allègrement.
        Corruption, jeux d’influence, écologie, utilité, économie, affluence, tous le monde à son avis, défend son point de vue, même si comme d’habitude les somptueux domaines des riches familles Françaises et étrangères qui bordent les côtes jouent un rôle bien supérieur aux pauvres français lambda, qui lui subira les externalités négatives ( pollutions visuels et sonores, mauvaises dessertes des gares excentrés ...) et payera de surcroît la note !!


        • Forest Ent Forest Ent 11 février 2009 09:51

          @jam4ever

          le ratio d’impôts gains / dépenses de l’ile de France est largement déficitaire

          C’est possible. Je ne sais pas. Avez-vous une source ?

          En tout cas, dans le domaine ferroviaire, c’est le contraire. Et mon post était surtout en réaction à l’article qui critique "la vision bornée de l’élite parisienne", alors que la logique serait de ne pas faire de LGV PACA. Seulement les LGV restent le truc ultime qu’un gouvernement puisse offrir à une baronnie locale. C’est comme ça depuis Napoléon III, et on a construit des milliers de km de voies inutiles. C’est pour cela que l’on fait des arrêts inutiles partout qui démolissent la logique d’un transport rapide de masse. Exemple typique : la gare d’Amiens sur la LGV Paris-Lille pour faire plaisir au PC quand le PS était au pouvoir, et qui ne sert absolument à rien.


        • HELIOS HELIOS 11 février 2009 16:00

          mmhhh, merci Forest pour votre avis d’un Sarkozysme a toute epreuve. L’intelligence de l’amenagement du territoire a l’aune de ceux qui sont les plus riches est fortement interressante...

          Savez vous que c’est avec la solidarité et la répartition des richesses qu’on construiit une societé intelligente moderne et evoluée. Savez vous que si on applique votre methode, c’est la loi de la jungle, c’est a dire la loi du plus fort qui se met en place ?

          Votre point de vue est parfaitement dans la ligne anti-service public, cette plaie que tout le monde paye dans ses impots alors que tout le monde ne l’utilise pas... sauf un jour, quand le besoin s’en fait sentir. c’est ce jour la qu’on se plaint que tout n’a pas été mieux fait.... Dommage, par exemple, que la tempête n’ai pas coupé le courant chez vous, l’edf privé aurait attendu votre virement pour vous rebrancher....

          Pour vous satisfaire, nous, en Provence, il y a longtemps, mais tres longtemps qu’on est plutôt géné par les parisiens. Nous aurions préféré que l’autoroute aille directement vers Strasbourg et la Rhur, que le canal Rhin-Rhone se fasse et que l’arc mediterranéen Barcelonne-Gènes soit une réalité.
          Si on peut aller de Valence a Rome par le train, il faut 4 changements et passer par ... Valence en France ! une expedition africaine en somme dont le prix est décourageant. Il en va de même pour les bateaux, ou l’amenagement du port de Marseille a de nombreuses fois été devoyé pour que justement l’axe Allemagne-Mediterranée qui est riche puisqu’il connecte l’Europe de l’ouest au moyen orient et a l’asie, ne se fasse pas. Actuellement les bateaux font le tour de l’espagne pour atterrir quelques uns au Havre, mais la majorité a Amsterdam en vous faisant ainsi un pied de nez.

          Savez vous egalement que la Provence, a l’exception notable de l’economie de l’automobile, n’est pas déficitaire par rapport aux autres regions ? et si nous divisions la France en 4 parties et que nous gardions le quart mediterranéen, nous pourrions faire un petit pays de pres de 15 millions d’habitants parfaitement viable et plutôt riche même ?

          Nous sommes Français depuis bien longtemps et nous en sommes fier, nous souhaitons simplement que des gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, qui n’ont en général pas mis les pieds chez nous et qui sont investis de pouvoir d’administration soient un peu plus respectueux des territoires. Nous ne sommes pas en colonie où il faut contruire a outrance pour rattraper un retard. Nous n’avons pas de retard. nous souhaitons nous adapter, comme tout le monde aux defis demographiques et organisationnels de demain. Pour cela nous avons une vision pragmatique de la situation.
           
          Nos interêts sont les mêmes a Marseille, Nice ou Paris, mais nous n’avons pas envie de tranformer notre region pour faire plaisirs a quelques connards qui viennent en vacances et qui veulent gagner 1 heure de voyage en train. Il y a l’avion qui marche s’ils sont pressés.
          Que ce soit pour les lignes électriques ou les voies de circulations ferrées et autoroutieres, les habitants ont leur mot a dire ne vous en déplaise d’autant que nous avons si nécessaire les moyens de nous les payer si nous cessons evidement d’alimenter la caisse comune qui nous lie tous pour une des rares solidarité restante. c’est aussi pour ça que je considère que la baisse ou la suppression d’impots est nefaste pour un pays... toute autre consideration a examiner.

          Voila pour répondre a votre excellente remarque sur le desir des parisiens de ne pas mettre la main a la poche pour payer la voie de train que NOUS desirons installer là ou cela NOUS plait, chez NOUS


        • Salade Salade 10 février 2009 20:25

          Autant la question de positionner ou non Marseille sur un axe Italie / Paris / Nord Europe ou Italie / Espagne parait mériter une discussion, autant Il parait étrange d’essayer de justifier le positionnement d’une ligne TGV par rapport à un trafic local Toulon / Marseille.
          Au contraire, on pourrait imaginer que le délestage des lignes de TER grace au détournement d’une partie des voyageurs longue distance permettrait une meilleure dédication de l’infrastructure existante au service local, et donc une augmentation de l’offre.
          Pour les nouvelles gare, la problématique est la même à Toulon, à Nîmes, à Valence, .... Tout le monde préfère un TGV qui arrive au centre de la ville, sans nuisances sonore, sans augmentation de l’emprise au sol, sans construction de km² de parking à proximité, .... Mais ce n’est pas possible


          • major grubert major grubert 10 février 2009 20:35

            pas de LGV pour Nice ?
            tant mieux !
            le temps actuel pour aller à Paris est le même en prenant la ligne actuelle jusqu’a Marseille puis la LGV ensuite que de partir en avion.
            mais il est plus simple d’arriver en centre ville, d’être mieux assis, plus tranquille.
            gagner une heure sur le trajet ?
            je m’en fous royalement. surtout gagner une heure en défigurant encore plus la côte.
            et puis si le trajet est trop court, on devra supporter les Parisiens le WE ! dèjà l’été, c’est plus que suffisant... smiley

            et comme je dis toujours à ceux qui sont pressés / stressés , vous prendrez bien quelques instants pour mourir...


            • LE CHAT LE CHAT 11 février 2009 09:23

              Des enclaves réservées aux riches c’est bien ce que je pense de ces gares extérieures ! 13 euros de parking pour une journée à Aix TGV, ils se mouchent pas du coude chez Hassan Céhef ! c’est scandaleux ! Et ça multiplie des transports pour y arriver dans ces gares excentrées , comme celle d’Amiens TGV qui se trouve perdue au milieu des champs de patates et de betteraves , une abhération !


              • JONAS JONAS 11 février 2009 21:38

                @ TOUS :

                Encore un projet de trous du C.U.L !

                Pour gagner 1 heure sur le temps de parcours Marseille - Nice, des milliards d’euros !

                C’est du ferroutage qu’il faudrait faire pour préserver notre environnement et la planète.

                Cette politique d’irresponsables est digne de la planète des singes.

                Gagnez une heure pour faire bronzer les escalopes et des tournedos, c’est l’avenir pour vous !  smiley

                Votre bêtise est la garantie de votre disparition prochaine, personne ne connaît ni l’heure ni le jour, mais, il est très proche.

                Le cyclone Klauss est un hors-d’œuvre de ce qui vous attend, le réchauffement de la température de l’océan atlantique dans l’hémisphère Nord et bien au-dessus du 45ème parallèle, va provoquer des cyclones de plus en plus violents, comparables à ceux qui frappent les Antilles et le golfe du Mexique.

                Puis, un jour ce sera la débâcle ! Des vagues géantes envahiront plaines et vallées, jusqu’à environ 150 à 200 mètres au-dessus du niveau des eaux.

                Pour conclure : Si la terre était une sphère parfaite, aucunes terres n’émergeraient des eaux, il y aurait une profondeur constante en tout point de 2 500 mètres.  smiley

                Bonne nuit.


                • olivierdesam 28 mars 2009 01:24

                  Bonjour quand même,même si je ne suis pas du tout d’accord avec ce que vous dites tous.Vous où vous habitez vous avez déja le TGV alors evidemment vous etes contre.Si c’etait utile pour vous là vous seriez pour.Alors si pour vous un TGV défigure le paysage et bien on est tombé bien bas. Il y à 32000 kilomètres de voies en France dont certaines passent dans des coins magnifiques et ce n’est pas pour ça que ça défigure le paysage où que ca embête les gens.Cette LGV ne servira pas que pour quelques connards comme vous dites mais elle servira pour toute la région et peut être même l’Europe si elle prolongée jusqu’à Vintimille.En plus cela va créer des emplois.Alors arrêtez d’être contre tout et laissez ce TGV se faire. 


                  • olivierdesam 28 mars 2009 01:28

                    PS Je suis pour le tracé Sud qui dessert Toulon Centre et le Bord de Mer.Je ne suis pas egoïste comme vous en disant de ne pas faire de LGV du tout.


                    • christian christian 12 août 2009 11:29

                      En matière d’aménagement ferroviaire deux solutions :
                      - entretenir et optimiser des lignes ferroviaires existantes.
                      - laisser progressivement le réseau ferriviaire existant se dégrader, et réaliser de nouvelles lignes Grande Vitesse.

                      Les finances publiques ne permettent plus d’entretenir convenablement les lignes existantes, d’où un rallongement progressif du temps de trajet, jusqu’à parfois nécessité de fermer des lignes. Il est évident qu’aucun investisseur privé n’aspirera à entretenir et gérer les lignes existantes de moins en moins rentables.

                      Certains pays européens utilisent du matériel ferroviaire performant capable de rouler sur les lignes existantes à près de 250km/h, les trains pendulaires. Curieusement, le train pendulaire connait le même syndrome que le nuage de Tchernobyl ... il ne passe pas nos frontières françaises.
                      Des directives européennes sont à l’étude afin de limiter la vitesse des trains à 250 km/h par souci d’économie d’énergie.
                      A quoi bon construire des LGV pour des trains pouvant rouler à 320 km/h alors que les vitesses seront limités ?

                      La politique française en matière d’aménagement ferroviaire est une politique de l’autruche :
                      - gaspillons nos finances publiques, puisque de toute façon nous sommes déjà surendettés.
                      - contruisons de nouvelles lignes ferroviaires, puisque nous n’arrivons pas à entretenir les lignes existantes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès