Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Mais la Terre s’en fout !

Mais la Terre s’en fout !

Leitmotiv ressassé maintes et maintes fois, surtout lors de la COP21 : « il faut sauver la planète ».

Mais la planète s’en fout !

Elle n’est pas en danger !… une fois que l’humanité aura disparu de sa surface, elle mettra quelques millions d’années à s’en remettre, mais elle s’en remettra, mais nous, nous ne serons plus là.

En effet, la Terre n’est pas en danger, ou, s’il existe, il est très provisoire, c’est surtout nous qui sommes en danger.

Avant que l’humanité n’apparaisse à sa surface, il y avait à la surface de la planète des tonnes de plutonium.

La période (ou demi-vie) de ce dangereux élément nucléaire étant de 24 000 ans, il lui a fallu des millions d’années pour s’en débarrasser, mais elle y est parvenu.

Or nous venons de refaire le stock en moins d’un demi-siècle. lien

Avec le temps qui passe, elle se débarrassera des ordures dont nous l’avons recouverte… et les siècles passant, elle en fera du charbon, du pétrole…

En effet, le processus de sédimentation qui se produit à l’échelle de temps dits géologiques, de quelques millions à quelques milliards d’années…mais la planète n’est pas pressée. lien

Les millions de sacs plastiques, lesquels ont une vie de 450 ans, et autres déchets dont nous avons recouvert les océans finiront à terme par se transformer en sédiments.

S’il suffit de 30 ans pour que les tissus en nylon se dégradent, et même s’il faudra 1000 longues années pour la dégradation d’une carte téléphonique, ou d’un morceau de polystyrène, et près de 8000 ans pour qu’une pile se soit dégradée, avec le temps, la planète se débarrassera de tout ça. lien

En effet, qu’est-ce que 8000 ans à l’échelle de la planète alors que la Terre est âgée de 4,6 milliards d’années. lien

La présence des dinosaures n’est attestée qu’il y a  200 millions d’années… alors que celle des hominidés n’apparait qu’il n’y a 7 millions d’années. lien

Si on ramène ces milliards en années, nous sommes là depuis 4 heures, nos industries ont commencé les dégâts il y a 1 minute, et nous venons de détruire 50% de nos forets.

En moins de 2 siècles, nous venons de bouleverser tous les équilibres de cette planète : nous avons fait en quelque sorte que l’eau potable ne le soit quasi plus…pour en trouver encore un peu, il faudrait se rendre en Himalaya, dans la vallée de Hunza, vallée merveilleuse où les femmes sont capables d’avoir des enfants à un âge avancé, ou les habitants vivent plus que centenaires, sans cancers, sans rhumatismes, ni caries dentaires. lien

S’il est vrai que 71% de la surface de la Terre est recouverte par les eaux, 97,5% de celles-ci sont salées, et pour les 2,5% restant, seulement 1% est utilisable.

Pour se faire une image, si toute l’eau de la terre était mise dans un seau, seulement une cuillère à café serait potable. lien

C’est entendu, nous avons encore de l’eau potable destinée à notre consommation, mais, même si les normes l’autorisent, on y trouve maintenant des nitrates, des pesticides, et plein d’autres cochonneries…

On sait que la norme n’empêche pas le danger, et si l’OMS autorise une concentration allant jusqu’à 100 mg/L, recommandant de ne pas dépasser 50 mg/L, on sait aussi que le moindre milligramme avalé ne sera pas une bénédiction pour notre santé, (lien) puisque les nitrates se transforment en nitrites au contact des sucs digestifs, ralentissant ainsi l’oxygénation de notre sang. lien

Quid des tensio-actifs, ces fameux composants chimiques quasi indestructibles, qui rendent nos lessives plus blanches que blanches (lien), des résidus médicamenteux que l’on retrouve régulièrement dans nos eaux dites potables. lien

Ajoutons que beaucoup d’erreurs ont été commises dans cette gestion de l’eau.

Nous avons décidé de capter les eaux de nos déjections, et d’égouts en station d’épuration, nous privons souvent la terre des richesses qu’elle nous avait apporté…et parfois, sans le moindre filtre, ces égouts se jettent dans les fleuves, ou même carrément dans les mers, comme on le constate à Monaco, par exemple (lien) à St Joseph (lien), et ailleurs.

Aujourd’hui encore, le grand émissaire de Marseille, se jette dans la calanque de Cortiou, dans la Méditerranée, malgré les promesses réitérées des élus d’en finir bientôt. lien

C’est d’autant plus dommage que, s’il faut en croire l’Institute for Water, les excréments humains représentent un énorme potentiel énergétique, pouvant produire de l’électricité pour 138 millions de foyers, richesse d’une valeur de 9,5 milliards de dollars. lien

Oublions l’eau, et tournons-nous vers l’air, lequel pour beaucoup d’humains devient irrespirable : en Europe, par exemple, la pollution de l’air tue plus que la route.

En effet, plus de 400 000 européens meurent chaque année d’une trop longue exposition à la pollution de l’air… ajoutons pour la bonne bouche qu’ils sont 6,5 millions de citadins à être victimes de la pollution, laquelle provoque asthmes, bronchites, attaques cardiaques. lien

Au Japon, pays pourtant très nucléarisé, les citadins sont obligés de porter un masque, pour échapper surtout à la pollution. lien

En Chine, la pollution s’est aggravée et provoquerait la mort de 4000 personnes par jour. lien

Qu’en pense notre Terre… bof, pas grand-chose, une fois que nous serons plus sur son sol pour nous livrer à nos activités industrielles, il ne lui faudra pas trop longtemps pour éliminer de l’air toutes ces particules polluantes.

Quant à la terre de notre Planète, elle aussi a beaucoup souffert.

Pour avoir de meilleurs rendements, nous avons dispersé tant d’engrais chimiques, que finalement les fruits et légumes produits en deviennent dangereux.

Les haies ayant disparu, les oiseaux en ont fait de même, et les insectes, devenant finalement résistants à des pesticides de plus en plus violents se multiplient, d’autant qu’ils n’ont plus de prédateurs.

Nous étions pourtant prévenus…

Hubert Reeves avait déclaré un jour : « l’homme mène une guerre contre la nature, s’il gagne, il est perdu ».

 Avant lui, Claude Levy-Strauss avait affirmé :« le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui  », même si le président de la COP21, Laurent Fabius a diplomatiquement changé la formule en affirmant : « …et le risque c’est qu’il se prolonge sans lui ». lien

Au moment ou la COP21 bat son plein, la porte parole de la Coalition 21, Juliette Rousseau, redouble de créativité malgré les obstacles dressés par le gouvernement, (lien) mais dans le camp des nucléocrates, on met les bouchées doubles, et on envoie au front le petit soldat Jancovici, lequel a eu micros offerts le même jour sur Arte, Europe 1, et BFMTV, ce qui a été l’occasion, sans que la moindre contradiction ait pu être apportée, de délivrer un message mensonger afin de tenter sauver le soldat atome.

Pourtant à y regarder de plus près, le bilan nucléaire n’est pas glorieux : en 2014, en France, il fallait 3,36 kWh d’énergie primaire pour produire 1 kWh d’électricité finale, alors qu’avec le photovoltaïque sur un toit, et autoconsommé, avec 1kWh d’énergie primaire on délivre quasi 1 kWh.

Même si dans notre pays, on est très en retard dans le domaine des énergies propres, on vient d’inaugurer près de Bordeaux la plus grande centrale solaire d’Europe, laquelle fournira l’électricité à 50 000 foyers, soit 350 GWh (gigawattheures) par an.

Au Danemark, on bat tous les records, puisque ce pays produit 140% de ses besoins électriques grâce à l’éolien. lien

Pourtant on sait d’ores et déjà, grâce à leurs puissants lobbys fournisseurs d’énergie sale qui ont table ouverte à la COP21, le nucléaire sera hélas une partie d’une illusoire solution.

En Effet Total, EDF, et quelques autres (lien) sont parmi les sponsors de ces journées, ce qui a poussé des artistes du mouvement Brandalism à lancer une campagne d’affichage plutôt bien vue. lien

Sur le thème « ils sont le problème, pas la solution », les affiches ont recouvert les panneaux JCDecaux, affiches que ce dernier s’est empressé de faire enlever.

Finissons par un peu de fiction : un site internet s’est amusé à faire une simulation de la montée des eaux, si, comme c’est à craindre, aucune décision contraignante pour empêcher un réchauffement de moins de 2°, ne sera prise avant le 12 décembre prochain. lien

Car comme disait mon vieil ami africain…et Albert Einstein : « le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ».

L’image illustrant l’article vient de maudkristen.com

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

J’ai découvert l’eau de jouvence

Arrêtez la Terre, je veux descendre

Des égouts et des douleurs

la grande bleue lave plus blanc

Des racines et des arbres

Après Totness, Feldheim

Totness enlève le haut.

Le caillou dans la chaussure

Sans transition, la chute !

L’énergie en partage

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Au pays du soleil, le vent !

De l’eau dans le gasoil

Roulez, roulez, petits plastiques

Faire le plein avec du vide

MHD, l’énergie cachée du futur

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Sortir en douceur du nucléaire

Du pétrole sous les sabots

Energies propres en Suède

De la fuite dans les idées

L’imagination au pouvoir

Tel un avion sans kérosène

Rouler malin

D’autres énergies pour sortir de la crise

Au chaud sur la terre de glace

Simple comme l’eau chaude

Témoignage sur le photovoltaïque en France

Le plein de cochon à la pompe

Le nucléaire dépassé par des cochons

Qui a tué Stan Meyer

Déchets, de l’or dans nos poubelles

En France on a pas de pétrole, et pas d’idées non plus


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 4 décembre 2015 09:51

    ++++++++++++++++++++++

    Tout est dit et bien dit...prouvant l’enfumage de cop21..le p’tit machin pour sauver nos déchets... !

    • olivier cabanel olivier cabanel 5 décembre 2015 08:35

      @Le p’tit Charles
      merci, c’est sympa

       smiley

    • Homme de Boutx Homme de Boutx 7 décembre 2015 17:35

      @olivier cabanel
      justement, je viens de tomber sur cet article qui reprend un peu de mes intuitions sur l’incidence réelle des nuages (*) mal paramétrée dans le modèle radiatif de la terre officiel. Cela devrait vous intéresser !
      bonne lecture smiley

      http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/ce-cachent-nuages-01-07-2006-87405

      Ce que cachent les nuages (l’iris infrarouge)

      "L’avenir dira si l’hypothèse de l’iris est fondée ou doit être jetée à la poubelle fort encombrée des spéculations périmées. "

      (*) http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/cop21-pour-reduire-le-174780


    • olivier cabanel olivier cabanel 7 décembre 2015 19:30

      @Homme de Boutx
      je vais regarder ça de plus près, 

      merci

    • olivier cabanel olivier cabanel 7 décembre 2015 22:44

      @dede
      vous êtes vraiment un guignol...votre article évoquait un résultat attendu pour 2007...

      dois-je vous rappeler que nous sommes en 2015... et plus pour longtemps.
      en résumé, tout ça c’est du vent, 
      le plus grave étant que ça coute des fortunes... que nous payons.
      des errements scientifiques de la même nature que superphénix, et autres balivernes.
      allez, je suis sympa ; vous n’êtes pas un guignol.
      juste un clown... un mauvais clown, mais un clown quand même.
      allez en paix
      smiley


    • Ni naïf Ni Crédule dede 8 décembre 2015 05:26

      @olivier cabanel


      Toujours votre même rhétorique de dénigrement systématique !

      Et pourtant elle tourne ! 

    • olivier cabanel olivier cabanel 8 décembre 2015 08:19

      @dede
      vous l’avez votre casque de bouffon... pourquoi insister ?

      parce qu’une nième étude est publiée sur le sujet en 2015...
      et alors, ça prouve quoi ?
      le téléthon vient de finir, et depuis 1987, il n’y a eu aucune avancée réelle sur les maladies génétiques (le seul intéret pour les lobbystes de cette opération fumeuse consistant à financer les ogm sous le couvert de s’intéresser aux maladies génétiques...)
      sur que vous trouverez en 2016 une nouvelle études sur vos nuages...
      vous êtes décidement toujours dans les nuages, que ce soit pour le nucléaire ou autre chose
       smiley

    • Homme de Boutx Homme de Boutx 8 décembre 2015 09:19

      @dede
      les rayons cosmiques, l’esprit de serre du CO2, vous voulez faire peur à qui ? La planète est recouverte de nuages aux 2/3 sur une planète dont le sol est à 75 % couvert d’eau smiley


    • sarcastelle 4 décembre 2015 10:08
      Mon oncle Olivier a une vision légèrement optimiste du rendement total des panneaux solaires hybrides, qu’il fixe à quasiment 100%. Passons. 

      Oncle Olivier reprend l’argument tordu du mauvais rendement du nucléaire. C’est lassant ! Oui, la vapeur d’eau produite par un réacteur nucléaire n’est pas assez chaude pour donner un rendement aussi bon qu’une turbine de centrale à gaz. Seulement voilà, avec ce défaut l’uranium produit quand même un kWh compétitif, en sorte qu’on ne l’abandonnera pas pour un motif aussi creux que le caractère philosophiquement inesthétique d’un chiffre de rendement modeste : si on laisse l’uranium en terre, le rendement chute cette fois à zéro %.

      Autre élément poétique répétitif aimé de mon oncle : la nature porteuse de plutonium à l’origine, mais qui s’en est débarrassée ensuite. Précisons que la quantité originelle aurait bien pu rester sans que son rayonnement gênât quiconque. Mais mon oncle est fâché avec les chiffres.

      C’est gentil de traiter Jancovici de délivreur de message mensonger, mais le mensonge dans son discours se limite à la divergence d’opinon : les écologistes flétrissent le nucléaire et Jancovici le dit acceptable. 
      Donc, il ment ! smiley

      Car dans sa copieuse information technique, je ne trouve pas de mensonges factuels, à l’inverse de mainte argumentation écologique où la physique est ouvertement bafouée. 

      Enfin Olivier Cabanel me peine en me rejetant comme nièce. Bon, c’est vrai, nous n’avons pas de lien de parenté connu ; mais j’ai perdu enfant tous mes oncles, et j’espérais réparer ce traumatisme en en retrouvant un autre. Mais il juge peut-être mon affection inopportune ? C’est triste ; n’en parlons plus. 

      • Alren Alren 4 décembre 2015 19:36

        @sarcastelleMerci 


        Sarcastelle de rappeler que l’écologie c’est d’abord une science alors que certaines personnes croient que c’est une religion !!! Elles récitent leurs mantras contre le nucléaire qui est le diable, le Malin médiéval et pour le renouvelable comme si celui-ci était une promesse de paradis terrestre !

        Mais non, la Terre n’a jamais été ni ne sera jamais un jardin d’Éden !

        Mais revenons au problème numéro 1 de l’écologie scientifique : ce n’est pas la recherche d’énergie non polluante, le problème numéro 1 qui n’a pas de solution actuellement est celui de l’explosion démographique dans des régions incapables de supporter une telle pullulation : la Chine, oui mais surtout l’Inde et surtout l’Afrique subsaharienne.

        La première mesure qu’il faudrait prendre serait de donner une forte prime aux femmes en âge de procréer qui accepteraient une stérilisation et surtout d’assurer une retraite à toute celles qui auraient moins de trois enfants. Car dans ces pays on a des enfants par manque de contraception facile et gratuite (ce que la pilule n’est pas ) mais aussi pour assurer sa survie quand on ne peut plus travailler. Comme chez nous autrefois.

        Une piste pourrait être de déposer des bouchons dans les trompes de Fallope en suivant les voies naturelles en utilisant la technique rôdée qui permet de déposer des dialtateurs dans les artères du cœur.

        Bien sûr l’islam, l’hindouisme et le christianisme condamneraient aussitôt, et violemment une telle proposition et l’on verrait des religionnaires issus d’elles commettre des assassinats et des attentats contre ceux et celles qui mettraient en œuvre cette mesure, d’urgence absolue pourtant.

        C’est pourquoi je suis pessimiste sur l’avenir de l’humanité. mais d’accord avec Olivier Cabanel : la vie continuerait sur la planète après la disparition prochaine de l’Homme. Mais sans de grands mammifères qu’il aurait entraîné avec lui dans la tombe orangoutangs, gorilles, tigres, éléphants, rhinocéros etc. etc.

        Si la population continue à croître à ce rythme, il faudrait en 2050 recouvrir le continent africain de panneaux solaires pour fournir à deux milliards d’habitants autant d’énergie électrique par tête qu’en consomme un Européen de la classe moyenne.

        Nous serions bien incapables de fabriquer une telle surface de panneaux en cinquante ans qui impliquerait la destruction de tous les arbres ... et l’arrêt de toute agriculture. Absurde.

        Les centrales nucléaires ne fourniront cette énergie que si elles consomment la totalité de l’uranium et non 0,3 %. Autrement dit elles devront produire et utiliser du plutonium, le métal artificiel utilisé dans les bombes atomiques. Dans des pays de terrorisme islamique rémanent qui ne fera que s’exacerber avec les frustrations, c’est inconcevable.

        Les centrales surgénératrices pourraient échapper à ces menaces en étant entièrement robotisées (mais là on peut espérer que l’informatique se sera suffisamment développée) et sous-marines. Des câbles les reliant au continent. Il faudra des lignes à très haute tension pour apporter ce courant à l’intérieur des terres et éviter un trop fort regroupement près des côtes.

        Bien sûr les centrales devraient pouvoir être remorquées sous escorte vers les pays du nord pour recharge en combustible nucléaire. Je n’entre pas dans les détails.

        Mais il faudrait aussi développer les complexes centrales au thorium qui ne seront pas dangereuses.





      • olivier cabanel olivier cabanel 4 décembre 2015 22:21

        @sarcastelle
        à l’attention de celle qui continue de se prendre pour ma nièce, signe d’une carence familiale, je n’ai pas envie de perdre trop de temps à lui expliquer le pourquoi ou le comment, mais je lui conseille de bien se renseigner sur le médiocre rendement du nucléaire, 

        une technologie au fond désuète, puisqu’il s’agit de faire bouillir de l’eau, pour actionner des turbines, et produire de l’ électricité.
        sauf que tout le monde sait que l’eau chaude est rejetée dans les fleuves, provocant un évident gaspillage énergétique.
        tout le monde le sait, sauf celle qui tente de se faire passer pour une de mes nièces.
        ajoutant à la bêtise, une forme inquiétante de schizophrénie.
        j’espère qu’elle s’en sortira.


      • sarcastelle 4 décembre 2015 23:46

        @olivier cabanel


        C’est curieux comme mon oncle ne sait que répéter des enfantillages avec opiniâtreté.

        [le nucléaire] une technique au fond désuète, puisqu’il s’agit de faire bouillir de l’eau pour actionner des turbines, et produire de l’électricité

        Vous me pardonnerez de corriger une faute et de remplacer technologie par technique, comme il se doit lorsqu’on ne parle pas le franglais. 
        L’hydraulique, les éoliennes... Quelle désuétude ! Rien que des trucs séculaires qui tournent bêtement. 
        Quand une turbine marche sans souci des dizaines de milliers d’heures en faisant son travail, la notion de désuétude n’a de sens que devant ce qui la remplace en plus efficace et moins cher. On attend encore...

        je lui conseille [à ma nièce] de bien se renseigner sur le médiocre rendement du nucléaire. 

        Il-ne-com-prend-rien ! Pauvre tonton...
        Uranium qui reste dans la mine = zéro électricité. 
        Uranium qui fissionne dans la centrale = beaucoup d’électricité à un prix compétitif. 
        Si le rendement de la centrale nucléaire (environ 30%) était au niveau de celui des centrales à gaz (près de 60%) le prix du courant produit serait encore plus bas, mais il est déjà très acceptable. 
        Alors, on fait avec le rendement qu’on a et le résultat est très correct.
        Mais les écologistes en recherche permanente d’arguments propres à frapper l’esprit des nigauds ont imaginé entre autres la dénonciation du rendement limité vers 30% (comme celui de la voiture d’Olivier Cabanel). 
        Comme exposé ci-dessus, cet argument est creux mais il fascine quelques esprits épris de chiffre pour le chiffre. 


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 décembre 2015 09:35

        @sarcastelle
        celle qui continue contre vents mauvais, et marées noires, à se prendre pour ma nièce, ferait bien de réfléchir avant d’écrire.

        que ce soit le pétrole, le charbon, l’uranium, toutes ces énergies fossiles doivent rester bien sagement dans le sol, d’autant que nous avons des solutions bien plus propres, comme vous le savez peut-etre, depuis le temps que je l’explique, preuves à l’appui.
         smiley

      • sarcastelle 5 décembre 2015 10:41

        @olivier cabanel


        J’ignore pourquoi la fusion froide serait moins prometteuse que le lisier, mais vous êtes plus savant que moi. 
        D’ailleurs, vous êtes du club qui prend l’uranium pour une chose fossile. 



      • zozoter 6 décembre 2015 06:52

        @sarcastelle


        Je vous réponds sur le sujet du rendement.

        Je me permets de ne pas répondre directement auprès de l’auteur. C’est le genre sectaire qui me saoûle avec ses mensonges répétés sur le sujet.

        « Si le rendement de la centrale nucléaire (environ 30%) était au niveau de celui des centrales à gaz (près de 60%) le prix du courant produit serait encore plus bas, mais il est déjà très acceptable. »

        Mais de quoi parlons nous au juste ? le rendement de quoi ?
        Thermodynamique ?
        Physique ?

        Quand 1 litre de pétrole est égal à 10 kWh, 1 gramme de U235 en produit des dizaines de milliers, une paille. Sur cette affirmation, le rendement thermodynamique est au mieux de 50% pour le premier et 33 % pour le second. Et donc le rendement thermodynamique, on s’en tamponne complet. Sauf la solution thermique des sources froides.



        Sarcastelle, ne vous épuisez pas avec ce bourin. Il aura le dernier mot de toute manière. Et même s’il était coinçé, vous serez taxé de psychopathe.

        Salutations et bon dimanche
        zozoter

        PS : Je ne m’adresse pas à l’auteur. Donc ne réagissez pas à ce message sauf à vouloir faire du chiffre par la médiocrité


      • julius 1ER 6 décembre 2015 08:26

        @sarcastelle


        sauf que les déchets que l’on cherche à enfouir un peu partout ... personne n’en veut et çà a un coût jamais compté....
        et le démantellement des centrales prévues pour durer 40 ans .... çà a un coût .. jamais compté !!
        et le remplacement des centrales .... çà a un coût ... exponnentiel !!

        alors va jouer au blaireau moyen pro-nuc dans ton bac à sable !!

      • howahkan howahkan Hotah 4 décembre 2015 10:13

        Salut Olivier avant de tout relire et d’ouvrir les liens juste un mot sur la conclusion

         le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ».

        je vois les choses différemment, il , le monde des humains, il sera détruit ,si il l’est, par les deux...qui sont ls deux cotés d’une même pièce..

        @+ après re lecture..


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 décembre 2015 20:27

          @howahkan Hotah
          oui, c’est une façon de voir les choses...

          pourtant je trouve cette phrase d’Einstein particulièrement judicieuse : celui qui croise les bras sans réagir devant le désastre n’est-il pas aussi coupable que celui qui à commis le pire ?
          on en reparle.
          merci
           smiley

        • Croa Croa 4 décembre 2015 22:24

          À olivier cabanel,
          La première des choses que s’assurent ceux qui mènent notre monde c’est de confisquer la parole aux autres...
          Hé bien oui on regarde, et on constate : NON cela ne fait pas de nous des coupables !


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 décembre 2015 22:27

          @Croa
          des coupables ? je ne sais pas... mais des silencieux, ça j’en suis sur.

          et comme dit l’autre, le silence vaut acceptation.

        • howahkan howahkan Hotah 5 décembre 2015 09:06

          @olivier cabanel

          oui Olivier c’est ce que je dis., on est sur la même longueur d’onde.....après tout la majorité est d’accord sur l’essentiel : tous en compétition des l’école...cela élimine, crée des tricheries, des conflits, de la violence, des vols , de la guerre etc....3000 ans de ce régime et rien n’est compris...donc les mêmes causes reproduisent encore et encore les mêmes effets...

          nous sommes persuadés, par qui ?? que notre nature profonde serait ainsi, alors combattons..

          la compétition qui élimine est censée donner le meilleur partout et tout le temps , alors devant nos yeux ébahis se déroule ce qu’il y a de mieux..

          alors oui nous sommes tous responsables d’avoir créé le meilleur monde possible...yeah baby yeah !!

           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 décembre 2015 09:32

          @howahkan Hotah
          comme tu le sais, j’ai une autre intuition, persuadé que deux humains voisinent et qui n’ont peut-être pas la même origine...un homme domestiqué, voire fabriqué par ces fameux Elohim évoqués dans plusieurs articles anciens, et un homme « d’origine »

          le premier n’est pas adapté à cette vie, c’est lui qui est responsable de tout ce qui est arrivé, raconté dans l’article, l’air, l’eau, la terre...
          et le deuxième, cet homme d’origine, à toujours vécu en harmonie avec cette planète, se sentant partie d’un tout.
          mais ce n’est que ma modeste intuition.
           smiley

        • howahkan howahkan Hotah 5 décembre 2015 10:05

          @olivier cabanel

          Je ne sais rien de cela....mais je ne le rejette pas...il y a un truc bizarre quelque part oui.....

          en suspend il faut la question laisser..ton intuition pourrait être relié à une vérité, pourquoi pas !!

          merci smiley


        • sarcastelle 5 décembre 2015 12:56

          @olivier cabanel


          comme tu sais j’ai une autre intuition....

          ............................
          ............................
          ............................
          ....mais ce n’est que ma modeste intuition

          La lecture de ces crétineries sous la plume d’un auteur d’articles scientifiques donne évidemment toute confiance en ces derniers. 






        • Croa Croa 5 décembre 2015 23:47

          À olivier cabanel
          Quelle acceptation puisqu’on n’a pas le choix ?
          *
          Effectivement nous pourrions défiler... Comme ça ne sert à rien il n’y a plus grand monde qui défile.
          Bon, avec l’état d’exception nous ne défileront plus, là au moins c’est clair ! Seront nous coupables par obligation ?
          Obligé d’être coupables ?
          *
          En ce qui me concerne jamais je ne me sentirai coupable et pourtant je la ferme (quoique..) !


        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 4 décembre 2015 10:15

          Vous savez bien due l’expression « sauver la planète » est une métonymie, comme « boire un verre ».


          On ne boit pas le verre mais ce qui est dedans.
          De même, le but n’est pas d’éviter à une planète du système solaire de changer d’orbite ou d’imploser après un excès de Glassnost et de Perestroika.
          Le but de ceux qui utilisent cette expression aussi agaçante que « développement durable » et « énergies renouvelables » est de sauver ce qu’il y a dessus et en particulier eux-mêmes, leurs postes juteux, leur compte en banque, leur patrimouine et éventuellement leur famille.

          Parce que vous ou moi, ils s’en tapent le coquillard, mais alors, à un point que vous ne pouvez pas imaginer !

          • Henry Canant Henry Canant 4 décembre 2015 10:22

            « La période (ou demi-vie) de ce dangereux élément nucléaire étant de 24 000 ans, il lui a fallu des millions d’années pour s’en débarrasser, mais elle y est parvenu ».


            Cabanel
            Pourquoi des millions d’années alors que 24 000 suffisaient. ?

            Peux tu m’expliquer ton calcul, il risque d’être hilarant


            • sarcastelle 4 décembre 2015 10:26

              @Henry Canant


              On va dire que vous vous plantez tous les deux. 

            • Henry Canant Henry Canant 4 décembre 2015 11:17

              @sarcastelle
              Comment ça, je n’ai ni affirmer ni infirmer quoique ce soit. Je cite une de ses phrases qui ne semble rien vouloir dire.


            • mic0741 mic0741 4 décembre 2015 11:40

              @Henry Canant
              Juste une précision, pour le fun : la période est le temps nécessaire pour que la quantité de matière fissile soit divisée seulement par 2.


            • K-Trunc K-Trunc 4 décembre 2015 11:59

              @Henry Canant
              Vous confondez durée de vie et demi-vie.

              Au bout de 24000 ans : seulement 50% se transmute
              48000 ans : 75%
              72000 ans : 88%
              96000 ans : 94%
              120000 ans : 97%
              144000 ans : 98.5%
              168000 ans : >99 %
              c’est l’ordre de grandeur et ça n’inclue pas d’autres isotopes du plutonium de demi-vie plus longue, ni la transmutation des produits de désintégration (uranium 235 - demi-vie 700M années, mais lui on semble en vouloir, thorium..)
               


            • Henry Canant Henry Canant 4 décembre 2015 12:03

              @mic0741
              Je te remercie, je mourrai moins bête.

              Suis allé voir des sites spécialisés
              Bonne journée.

            • Henry Canant Henry Canant 4 décembre 2015 12:40

              @K-Trunc
              Merci bien. Après être allé faire un tour sur internet, c’est bien ce que j’avais compris.

              Merci de me le confirmer, c’était expliqué beaucoup moins clairement que toi car non vulgarisé.
              Bonne journée.

            • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 4 décembre 2015 10:35

              Bonjour,
              Oui cela fait des années que je tiens ce langage,merci de commencer par :
              « Mais la planète s’en fout ! » et de ponctuer par "
              c’est surtout nous qui sommes en danger.
              Oui,si l’écologie a une utilité ce n’est qu’un rôle de nettoyage ,mais comment faire en jouant avec les marchands ? le risque est un lourd tribu a payer, la réalité du gain est-elle bien pesée ? dans l’intérêt générale.
              Et puis jouer aux apprentis sorcier ,alors que la science a ce sujet n’est pas franchement avérée. Brasser de l’air pour du pognon, soit,mais pour un risque de nous le pourrir encore plus sans garantie,même si cela s’avérait quelque peu exact. Le risque c’est de mon avis, bientôt retrouver la terre en une boule gazeuse .
              Un monde meilleur dans les brumes humides ? très peu pour moi messieurs les ingénieurs et apprentis sorcier.
              A vouloir prendre du risque à faire du froid ,nous obtenons du chaud,vice et versa,ce n’est qu’aider l’ouvrage de maitre nature, mais la recette n’est pas au point, le temps de cuisson pas défini....Danger !

              Le climat change perpétuellement ,alors aux hommes de changer eux aussi.


              • olivier cabanel olivier cabanel 4 décembre 2015 20:29

                @hervepasgrave !
                pas mieux ! 

                merci
                 smiley

              • cevennevive cevennevive 4 décembre 2015 10:39

                Bonjour Olivier,


                La photo de la terre recouverte de caca est édifiante...

                Voilà une journée ou vous vous ferez brocarder pour avoir dit la vérité... L’on vous fera des querelles de chiffres, d’expressions, etc. Bon courage !

                Cela dit, j’aime votre article, très clair et suis de tout coeur avec vous.

                Mais comment faire sans véhicule, lorsque l’on vit retiré à la campagne ou en montagne ? Et puis, je pense que la notion de véhicule électrique est une hérésie, aussi polluante (indirectement) que le véhicule thermique. Il faudrait une centrale atomique dans toutes les grandes villes pour fournir l’énergie nécessaire aux déplacements.

                Je viens d’effectuer un parcours d’Annecy à Montélimar par l’autoroute. J’y ai vu plus de camions, de bahuts étrangers énormes, que de voitures particulières.

                Cordialement.



                • eugene eugene 4 décembre 2015 17:22

                  @cevennevive
                  Des hortensias encore en fleur dans mon jardin, un pull suffisait pour se promener en bordure de mer. Une température d’avril en décembre. Tout cela augmente d’année en année, jusqu’à la folie et l’irrationnel. Je sais et je sens que nous allons vers le pire, et qu’aucun dieu ne nous sauvera. Ni aucun traité, ni aucune dénégation, ni aucune injure. Les animaux eux aussi ont senti ces choses. Il y a comme un parfum du film « les oiseaux », Hitchcock....On n’avait pas senti combien ce film était futuriste. Un danger qu’on n’avait pas anticipé : L’air, la mer, la température. 

                  Le temps de prendre un thé ou deux encore et de se retirer. 

                • olivier cabanel olivier cabanel 4 décembre 2015 20:31

                  @cevennevive
                  merci, je suis très sensible à votre commentaire.

                  en effet, la voiture électrique telle que la conçoit ségo n’est pas la solution,
                  la seule acceptable serait celle d’une voiture électro-solaire...
                  sinon, c’est justifier encore plus le nucléaire.
                  cordialement
                   smiley

                • Auxi 5 décembre 2015 00:37

                  @olivier cabanel


                  …la seule acceptable serait celle d’une voiture électro-solaire

                  Ou, encore mieux, des transports en commun performants et omniprésents.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès