Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Mais que fait la police ?!

Mais que fait la police ?!

On le sait, la sécurité est primordiale surtout lorsqu’il s’agit de l’énergie nucléaire, et pourtant à plusieurs reprises, l’association « Greenpeace » a prouvé que l’on pouvait entrer dans une centrale nucléaire comme dans un moulin…

En effet, le 18 mars 2014, près de 60 militants de Greenpeace, ont réussi à s’introduire en toute impunité dans la centrale nucléaire de Fessenheim, cette centrale dont Hollande avait annoncé la fermeture s’il était élu, puis repoussant à fin 2016 cette éventualité. lien

Ils ont réussi à déployer une banderole portant le message « stop risking Europe » tout en haut du bâtiment. lien

Ces militants, de 14 nationalités différentes, ont passé les différentes sécurités pendant que d’autres, aux commandes de 5 canots pneumatiques se trouvaient sur le grand canal d’Alsace, pour souligner le risque d’inondation couru par la vieille centrale. lien

Greenpeace rappelle qu’en cas d’accident à Fessenheim plus de 4 millions de personnes se trouvant à moins de 75 km du site sont en danger. lien

Ces militants lanceurs d’alerte étaient allemands, belges, hollandais, italiens, suisses, polonais, tchèques, suédois, slovènes, autrichiens, turcs, israéliens, australiens, et bien sur français.

Sur ce lien, le détail de l’action.

EELV (Europe Ecologie-Les Verts) a félicité Greenpeace pour leurs « coups d’éclat (…) qui mettent en lumière la fragilité de nos installations nucléaires  ». lien

Cette action fait suite à une action conjointe menée il y a 2 semaines d’occupation de centrales nucléaires en Suisse, en France, aux Pays-Bas, de Suède et d’Espagne afin de dénoncer le danger liés au vieillissement des réacteurs nucléaires européens. lien

Sur ce lien, on peut constater l’état de dégradation du béton, laissant apparaitre parfois le ferraillage rouillé.

Alors bien sur, les autorités annoncent, pour une énième fois que la protection des centrales va être renforcée, mais la démonstration de Greenpeace n’est pas une première, et à chaque nouvelle intrusion, la même annonce est faite, sans beaucoup de résultats. lien

C’était en juillet 2013 que des militants de Greenpeace avaient réussi à pénétrer sur le site nucléaire du Tricastin, et au lieu d’être félicités pour leur citoyenneté, ils ont tout de même écopés de 3 mois de prison avec sursis.

Ils étaient menacés de 5 ans de prison et d’une amende de 75 000 euros. lien

Quelques jours après, rebelote, 18 militants de Greenpeace avaient réussi à pénétrer dans la centrale nucléaire de Gravelines.

Les actions de Greenpeace ne sont pas une nouveauté, et je suis personnellement fier d’avoir participé à l’une d’elles, il y a assez longtemps, du temps où la dangereuse centrale « super » phénix était encore en activité.

Il avait été question d’installer une banderole au sommet des pylônes électriques avec un message destiné au président d’alors, un certain François Mitterrand, et pour que l’opération soit possible, il fallait opérer une diversion afin de mobiliser les forces de police de l’autre coté de la centrale.

Les militants suisses de Contratom avaient donc demandé une invitation pour visiter la centrale, et plusieurs bus étaient prévus.

Inquiets, les responsables du site avaient validé la visite, mais avaient aussi prévenu les forces de police, lesquelles s’étaient massées en force à l’entrée de la centrale, de l’autre coté des pylônes, ce qui a permis à Greenpeace d’installer tranquillement l’énorme banderole avec son message : « Mitterrand, ferme là ! ».

On se souvient aussi que c’est le 2 mai 2012 qu’un militant de Greenpeace, à bord d’un parapente motorisé avait réussi a déposer une fumigène sur l’un des réacteurs de la centrale nucléaire de Bugey, l’une des plus vieilles de France. lien

Si 60 personnes motivées, et non armées, ont réussi à pénétrer dans une centrale nucléaire, on imagine sans peine la facilité qu’aurait un commando de terroristes déterminés, et bien armés, pour commettre un attentat sur un site nucléaire, mettant ainsi en danger la vie de milliers de citoyens.

Ceci dit, il parait assez illusoire d’imaginer une protection qui soit 100% efficace, puisqu’il suffirait à un commando terroriste de lancer contre une centrale un missile de la dernière génération.

Certains, comme le AS30, sont capables de traverser 2 mètres de béton sans rencontrer la moindre résistance, et une porte blindé ne leur fait pas peur.

Encore mieux, la bombe MK82 traverse 40 mm de blindage ou 4 mètres de béton, et la bombe Durandal, larguée à basse altitude, fonce à 270 mètres secondes avant de s’enfoncer dans le sol, explosant sur commande, même plusieurs heures après l’impact. lien

C’est d’ailleurs l’une des préoccupations de Greenpeace qui avait consulté un expert indépendant s’interrogeant sur la validité des mesures prises en France pour contrer un attentat terroriste contre une centrale nucléaire, notamment dans le cas de la chute accidentelle, ou pas, d’un avion de ligne sur l’EPR, le dernier « fleuron » de l’industrie nucléaire.

Un rapport secret, qui ne l’est manifestement pas resté longtemps, puisque Greenpeace et le réseau « sortir du nucléaire » l’avaient mis en ligne, avait été rédigé affirmant que tous les risques avaient bien étés envisagés.

« Ce document (…) manifeste un manque presque total de préparation pour prémunir d’une attaque terroriste ». lien

Bien sur, depuis 2009, une convention a été signée entre EDF et la gendarmerie, prévoyant la présence de 40 à 60 gendarmes sur les sites nucléaires, dénommés PSPG (peloton spécialisé de protection de la gendarmerie dont on nous assure qu’ils seraient formés aux risques toxiques et nucléaires, mais, à la lumière des différentes opérations menées par Greenpeace, on voit combien est illusoire cette présence, et que pourraient-ils faire face à un commando terroriste déterminé, et bien armé ?

Et pourtant, selon un sondage effectué par Europe 1, ils y a encore 69% de français qui désapprouvent l’action de Greenpeace (pour 4911 votants).

Alors bien sur, EDF déclare vouloir investir 700 millions pour « renforcer » la sécurité autour des sites nucléaires (lien) et annonce vouloir lutter contre les intrusions.

On se souvient qu’en 2011, un député UMP, Claude Birraux, président de l’OPECST (office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques) s’était rendu pour une visite surprise à la centrale de Paluel.

A sa demande, l’ASN (autorité de sureté nucléaire) a simulé un accident similaire à celui de Fukushima, soit une perte totale d’alimentation électrique, et une panne du groupe électrogène de secours.

L’alerte fictive a été lancée à 22h.

A 23h30 les agents qui géraient la « difficulté » cherchaient une clé nécessaire pour ouvrir un panneau d’alimentation électrique.

Hélas, la clé était « en commande » et donc indisponible.

A minuit, l’équipe de choc pénètre dans le local électrique du réacteur n°1 et constatent que «  les indications du document de procédure ne correspondent pas au panneau électrique ».

Ils contournent la difficulté en décidant de se raccorder au réseau du réacteur n°3.

Ils ont un nouveau problème : le local n’est pas numéroté.

Il y a un doute (dixit le communiqué de l’AFP) les clés sur le panneau sont-elles mal étiquetées, ou bien sommes nous dans le mauvais local et comme le local n’est pas non plus numéroté, ça ne « facilite pas la manœuvre » a ajouté le député.

Agacement de l’ASN qui se plaint que « la procédure comportait « de nombreuses erreurs (…) lacunes (…) à l’évidence pas opérationnel ».

En même temps, un sénateur, Bruno Sido, vice président de l’OPECST menait une opération convergente à la centrale du Blayais.

Il a fallu une demi-heure, et 4 personnes pour tenter de répondre à une situation de crise.

La question posée était « quel est le critère conduisant à l’arrêt du pompage d’eau en cas d’inondation  ».

Ces « professionnels de la sécurité » cherchaient en vain dans la rubrique «  pompage » une information qui était dans la rubrique « inondation ». lien

Nous voilà rassurés...

Le risque zéro n’existe pas, mais la meilleure solution ne serait-elle pas de tourner le dos à cette énergie si porteuse de dangers ?

Le récent effondrement du plafond dans une ancienne mine de sel au Nouveau Mexique, dans laquelle sont stockés des milliers de fûts contenants des déchets hautement radioactifs vient d’en apporter la preuve. lien

L’information n’est pas vraiment relayée par les médias et à ce jour on sait seulement que de grosses quantités de plutonium se sont échappées dans l’environnement, et que l’accès aux galeries est évidemment interdit…(lien) alors qu’à Fukushima, le système de décontamination partielle, puisqu'il ne filtre pas le césium, est de nouveau en panne. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « Le serpent a beau courir, il ne va pas plus vite que sa tête ».

L’image illustrant l’article vient de « www.magazine-greenlife.com&nbsp ;&raquo ;

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Un nucléaire pourtant si sur…

Nucléaire, la cible terroriste.

Energie, la facture sera salée

La passoire nucléaire

Sortir en douceur du nucléaire


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

196 réactions à cet article    


    • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 09:10

      dede

      une réglementation, fut-elle exceptionnelle, n’a jamais arrêté un missile, ou empêché la chute d’un avion...

    • Ni naïf Ni Crédule dede 21 mars 2014 09:40

      Peut-être, mais des forcenés oui !


    • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 09:50

      dede

      mais l’essentiel n’est-il pas d’empêcher l’attentat ?

    • Ni naïf Ni Crédule dede 21 mars 2014 10:28

      Comme d’en d’autres domaines, la sécurité passe par la non-divulgation d’éléments qui pourrait servir à des personnes mal-intentionnées. CQFD


    • gaijin gaijin 21 mars 2014 10:45

      dédé
      la non divulgation de quoi ?
      du fait que votre sécurité c’est du foutage de gueule ?
      votre loi ne vise qu’a casser le thermomètre ......


    • Ni naïf Ni Crédule dede 21 mars 2014 10:48

      C’est votre vision des choses !  smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 11:13

      dede

      que des consignes secrètes existent, bien sur,
      mais il ne s’agit pas de ça.
      vous tournez autour du sujet, et le sujet c’est la sécurité.
      or comme vous avez pu le découvrir dans l’article, elle est illusoire, non seulement incapable d’empêcher une intrusions, mais surtout en cas d’accident, incapable de gérer la situation, 
      si ce qui s’est passé a Fukushima arrivait en France, nous aurions vraisemblablement le même résultat.

    • gaijin gaijin 21 mars 2014 11:15

      oui tout a fait


    • Ni naïf Ni Crédule dede 21 mars 2014 11:24

      Tout ça n’est que hypothèses basées sur rien de concret qui soit à votre connaissance.


      A toutes choses égales on peut faire des comparaisons, mais là vous mélangez torchons et serviettes !!!

    • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 11:38

      dede

      c’est mieux que de se mélanger les pinceaux.
       smiley

    • Ni naïf Ni Crédule dede 21 mars 2014 13:55

      « ♫ Ils nous cachent tout, ils nous disent rien ♫ »


      Euh, dites-moi, ça fait longtemps que vous avez internet ?
      Sur internet vous avez deux moteurs de recherche : Cabanel.com et Google.com. 

      Allez, je vous aide : Le deuxième à l’air de mieux fonctionner, il est plus pertinent !
       smiley

    • Ni naïf Ni Crédule dede 21 mars 2014 14:47

      Comme ailleurs !


      Au lendemain de l’intrusion de militants de Greenpeace au sein de la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace)un objet suspect détecté mardi à proximité du site nucléaire de Marcoule, tout à côté du Visiatome, a mis en alerte les services de sécurité chargés de la protection du site.

      Comme tout objet se trouvant anormalement à proximité immédiate de ce complexe industriel particulièrement sensible, il a donc été considéré comme une menace potentielle. 

      Des gendarmes spécialisés lourdement armés et vêtus de gilets par balles qui se sont rendus sur place afin de retirer l’objet suspect en question se sont retrouvés avec dans les mains un cartable d’écolier. Trousse, cahier du jour, gomme et double décimètre, tout y était.

      C’est un élève qui était venu visiter le site avec sa classe qui l’avait oublié là en repartant. Son cartable lui a été restitué sans autre forme de procès.

      http://www.laprovence.com/actu/faits-divers-en-direct/2798443/un-cartable-deleve-met-le-site-nucleaire-en-alerte.html


    • Alibaba007 Alibaba007 22 mars 2014 00:45

      @ Dédé « C’est votre vision des choses ! »

      Ma vision des choses est que ce nouvel arsenal juridique ne sert qu’à protéger les intérêts des actionnaires du nucléaire et comme d’hab, ils se partagent les bénéfices et les dettes seront socialisées.

      Enlève ton masque ! Joe le troll, on t’a reconnu !  smiley


    • claude-michel claude-michel 21 mars 2014 09:28

      La « protection » des centrales c’est l’auberge Espagnole...Le lobby du nucléaire est là pour faire de l’argent..beaucoup d’argent pas pour protéger les centrales...la preuve avec « Greenpeace » !


      • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 09:36

        claude-michel

        pas mieux !
         smiley

      • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 mars 2014 09:55

        Bonjour Olivier,

        ’’ Greenpeace rappelle qu’en cas d’accident à Fessenheim plus de 4 millions de personnes se trouvant à moins de 75 km du site sont en danger ’’.

        Et encore ça c’est dans la théorie (sans vent) ... avec le vent la radioactivité est transporté au tour du globe. On à bien vue comme l’accident de Fukushima à des répercussions directes sur la côte west des États-Unis ...

        http://www.election-europe.org


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 11:17

          bonjour eau-du-robinet

          c’est bien en effet de rappeler que le sens des vents est déterminant, 
          à Fukushima, on a constaté que des quartiers de Tokyo, pourtant à 250 km avait ramassé bien au delà de la norme en césium et compagnie.


        • Mac Naab 22 mars 2014 00:54

          Mon dieux il y a vraiment des gens qui pensent que la vidéo montre les conséquences de Fukushima.
          Voici l’analyse des rayonnements de la plage en question, après que la vidéo soit devenu populaire. http://www.google.fr/imgres?safe=off&client=firefox-a&hs=Cp&sa=X&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&channel=sb&biw=928&bih=461&tbm=isch&tbnid=WhcQt-0ktuwQaM%3A&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.metabunk.org%2Fthreads%2Fdebunked-fukashima-radiation-reaches-west-coast.2898%2F&docid=fAjBl-gdZxIzkM&imgurl=https%3A%2F%2Fwww.metabunk.org%2Fsk%2FIMG_6627.jpg_24483264_20140106_160031.jpg&w=739&h=582&ei=T88sU7nhA4rM0AXhyoCoAw&zoom=1&iact=rc&dur=507&page=1&start=0&ndsp=7&ved=0CF0QrQMwAg

          On y voit clairement que la très grande partie des émissions radioactives proviennent du Thorium présent de manière abondante en général sur les plages de la cote ouest.

          Chaque élément radioactif émet à des différents niveau d’énergie lorsqu’il se désintègre c’est pour cela que l’on peut savoir qu’elle type de noyaux on a sur cette plage. Et c’est pas du Césium que l’on aurait détecté de la même manière. Donc à moins que Fukushima produise du Thorium c’est pas à cause de Fukushima que la plage a ce niveaux de radioactivité. 


        • gaijin gaijin 21 mars 2014 10:42

          le nucléaire repose sur des croyances
          il n’y aura pas d’accident
          il n’y aura pas d’ attentat
          il n’y aura pas de tremblement de terre
          il n’y aura pas d’inondation
          il n’y aura pas de tsunami
          oups
          ........
          la sécurité réelle étant impossible il n’est pas nécessaire de s’en préoccuper vraiment mais de faire croire que l’on s’en occupe .....
          comme on nous le répète régulièrement le principal danger c’est le stress véhiculé par ces salauds d’écologistes « bobosécolofachistesd’extrèmegauchemêmepasingénieurs »


          • gaijin gaijin 21 mars 2014 10:48

            olivier
            mdr
            tu titre « que fait la police »
            et hop dédé est le premier commentateur .....si ça c’est pas une preuve que la police de la pensée fait son boulot je ne vois pas ce qu’il te faut
            ( fait gaffe il va appeler des renforts )


            • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 11:15

              gaijin

              oui, il est aux aguets, et des que le moindre article s’en prend à son cher (très cher) nucléaire, il se met dans tous ses états.
              un manque de sang froid donc.
              ce qui n’est pas rassurant en cas d’accident.
              oups ! j’oubliais, en matière nucléaire, il faut toujours utiliser le mot « incident »
               smiley

            • Ni naïf Ni Crédule dede 21 mars 2014 14:51

              « ...en matière nucléaire, il faut toujours utiliser le mot « incident » »


              Décidément, vous êtes très mal renseigné !
              Les critères de classement de l’échelle INES.

            • 65beve 21 mars 2014 12:27

              Bonjour Olivier,
              IL faut faire la distinction entre les gens de Greenpeace et des terroristes.
              Les premiers sont délogés manu militari par les gendarmes, les seconds le seraient à coups de Kalachnikov par le GIGN.
              cdlt


              • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 12:56

                65beve

                je pensais que c’était clair ?
                je n’ai jamais sous entendu que « les militants de greenpeace serait des terroristes » !
                bien au contraire, ils font (à mon avis) acte de citoyenneté, prouvant par leur action que nous ne sommes pas à l’abri d’un acte terroriste...
                désolé que ça ait pu porter à confusion.


              • Electric Electric 21 mars 2014 12:39

                Salut Olivier,

                un seul bémol, il ne s’agit pas de sécurité, mais de sûreté, concernant les problèmes d’accès aux sites nucléaires.

                Il y a encore plus simple pour faire péter une centrale : en prendre tout simplement le contrôle en prenant en otage la salle de contrôle. Ensuite fermer les vannes des circuits primaires. Attendre 2H, le temps que le MOX fonde, et bye bye les réacteurs.

                C’est ce qui aurait pu se passer à Rovno pendant la « révolution » ukrainienne lorsque des dingos ont pris la centrale d’assaut, et foutu le feu aux bâtiments administratifs :

                http://french.ruvr.ru/news/2014_02_20/Lopposition-ukrainienne-a-pris-d-assaut-la-centrale-nucleaire-de-Rovno-2514/

                Et il y a encore plus simple : sur le dark web, on peut taper les serveurs informatiques d’installations en tout genre comme des barrages (déjà fait), des stations d’épurations, ....

                Les centrales nucléaires sont aussi reliées aux réseaux. Les virus (stuxnet, attaques, ...) s’y régalent.

                Avec les progrès tous azimuts en matière d’informatique, on a du souci à se faire.

                En substance : tout pays possédant un parc nucléaire peut être l’objet de chantage de la part de groupes terroristes ou d’Etats voyous.

                Pour condamner toute l’Europe du nord, il suffirait de balancer un seul gros pétard dans les piscines de plutonium de la Hague seulement couvertes par du bardage de supermarché.

                Stockage du WIPP en folie : j’ai pris contact avec les opposants qui ont ensuite bien relayé par des communiqués de presse :

                http://burestop.free.fr/spip/spip.php?article603

                Dans un monde normal, cet accident devrait condamner définitivement tout projet d’enfouissement de déchets radioactifs à longue durée.

                Il est possible que les USA se retrouvent actuellement avec la plus grosse bombe sale potentielle de toute l’histoire du nuke sur les bras, puisque, c’est officiel, les rejets atmosphériques sont continus depuis le début du feu nucléaire souterrain (et c’est du plutonium et de l’américium) :

                http://enenews.com/official-radioactive-particles-escaping-everyday-wipp-dispersing-top-officials-made-available-comment-expert-leakage-coming-unfiltered-ducts-weeks


                • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 12:59

                  bonjour Electric

                  en effet ; j’aurais pu pousser beaucoup plus loin ma réflexion.
                  merci de l’voir fait...
                  en tout cas pour l’accident au USA je suis totalement mobilisé, espérant que ça pourrait se résoudre ... mais sans tomber dans du catastrophisme, je dois avouer etre inquiet.
                  et qui ne le serait pas ?
                   smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 13:06

                  parkway

                  bien évidemment.
                  merci de proposer ce scénario... je me demande quelle sera la réponse de dédé ?
                   smiley

                • Ni naïf Ni Crédule dede 21 mars 2014 14:57

                  « ...merci de proposer ce scénario. »


                  Vous encouragez cela ???
                  Venant d’un anti-nuc cela m’étonne !!!
                   smiley

                • bnosec bnosec 21 mars 2014 12:50

                  Etonnamment personne ne remarque qu’au contraire Greenpeace n’arrive jamais à entrer dans la centrale mais se fait attraper après le premier niveau de sécurité.

                  Par ailleurs savez vous qu’ils préviennent toujours avant leur méfait, de peur d’être tirés comme des lapins ?

                  Prévenu ou pas, je serais la sécurité je tirerais dans le tas histoire de jouer dans des conditions vraiment réelles d’infiltration de la centrale par des gens malintentionnés !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 13:01

                    bnosec

                    je pense qu’à ce stade, vous pourriez profiter des promotions en matière de lunette.
                    si vous aviez lu attentivement, vous auriez constaté que les militants de greenpeace étaient effectivement parvenu a pénétrer (à plusieurs reprises) dans les enceintes nucléaires.
                    rappelez vous la fumigène déposée sur un réacteur de Bugey... et tant d’autres.
                    dites moi, ne seriez vous pas en manque d’objectivité ?
                    le ciel vous tienne en joie.
                     smiley

                  • bnosec bnosec 21 mars 2014 21:02

                    SUR un reacteur ? ouaouh !!!
                    Sont ils rentrés ?
                    Qu’avez vous a dire sur le fait qu’ils préviennent les pouvoirs publics avant leur action afin de ne pas se faire repousser trop violemment ?

                    PS :
                    combien a couté cette mascarade d’opération ?
                    que pensent les donateurs de greenpeace de cet argent dépensé et qui pourrait vraiment servir à des actions bénéfiques ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 21 mars 2014 23:17

                    bnosec

                    oui, ils sont rentrés dans la cuve du réacteur, 
                    ils ont pris des chaises, et se sont installés tranquillement attendant l’arrivée des forces spéciales...
                     smiley
                    sacré bnosec, zetes un marrant...
                     smiley

                  • Alibaba007 Alibaba007 22 mars 2014 01:24

                    @Olivier 
                    Je partage ton inquiétude sur ces cinglés de Folamours et notre santé future. Mon prochain achat : un Radex RD1706 histoire de mieux savoir ce qu’on nous fait avaler.

                    Merci pour les rappels sur ces épées de Damoclès... prochainement un article détaillé sur « l’incident niveau 8 » qui se passe aux States ??? merci d’avance !

                    bnosec ...c’est Zorglub quand il est bourré ? « Hips  ! je voulais dire Bulgroz ! »  smiley


                  • Ni naïf Ni Crédule dede 22 mars 2014 07:36

                    « un Radex RD1706 histoire de mieux savoir ce qu’on nous fait avaler. »


                    Je vous conseil de vous instruire un peu avant de faire des mesures avec un Radex.

                    Enfin, c’est vous qui voyez ! smiley

                  • olivier cabanel olivier cabanel 22 mars 2014 07:54

                    alibaba

                    oui, tu as raison de souligner que ce qui se passe au Nouveau Mexique pourrait grimper rapidement dans l’échelle nucléaire.
                    pour l’instant, c’est une fois de plus la chape de plomb médiatique.
                    surtout ne pas affoler les populations.
                     smiley

                  • babadjinew babadjinew 21 mars 2014 14:15

                    https://www.google.fr/maps/@47.8903793,7.5651974,1949a,35y,39t/data= !3m1 !1e3

                    Juste un petit lien pour les autruches qui pensent et croient que la sécurité puisse être garantie sur le site de Fessenheim. Du simple vent car l’accès y est facile par terre, fleuve et air à tout stratège déterminé.... Greenpeace sur ce coup n’aura que défoncer des portes ouvertes, malheureusement toujours nécessaire pour le petit gaulois de base qui croit toujours la messe de l’autorité......

                    Pas la peine non plus de parler des risques sismiques en cette partie de la france et encore moins des inondations possible surtout depuis que les pluies deviennent diluvienne sous nos latitudes......

                    Encore moins certainement du précédents de Tchernobyl ou la boite à connerie nous affirmait que le nuage avait été arrêté aux frontières.... 

                    Très drôles pour les habitants de cette régions des trois frontières justement, car il n’y a certainement pas d’autre régions d’Europe ou le mot citoyen européen fait autant sens. Non pas pour des raison politique mais simplement pour des raisons linguistiques et économiques.

                    La Bâlois (Suisse Allemande), l’Allemand de cette partie de l’Allemagne et l’Alsacien étant quasiment la même langue parlée de tous dans cette région. Et, il va de soit aussi que les ondes radios et Tv passent sans peine le Rhin...... Imaginez alors le choc lorsque les riverains de Fessenheim lors du cataclysme Tchernobyl s’entendent dire sur les ondes françaises tout va très bien il n’y a rien à craindre, et que sur les ondes Suisse et allemande ils s’entendent dire vos légumes sont contaminée, ne consommer plus de champignons et procurez vous des pastilles d’iodes..... 

                    Bref en gros pour connaitre un peu des vérités de la centrale de Fessenheim mieux vaut prendre ses sources outre Rhin car de ce coté çi ce n’est que désinformations.....

                    Merci au lanceurs d’alertes..... 

                      

                     


                    • stetienne stetienne 21 mars 2014 14:16

                      probalité de mourir :
                      1/accident de voiture a cause imbécile chauffard
                      2/cancer du aux pesticides et autre joyeux engrais
                      après le reste ..............

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès