Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Mariage et réchauffement climatique pour tous

Mariage et réchauffement climatique pour tous

L'annulation le 24 avril dernier par le Conseil d'Etat de l'arrêté d'application de la Réglementation thermique offre une opportunité au Gouvernement de rendre ce texte plus conforme à l'intérêt national.

JPEG - 35.8 ko
après Katrina

Le thermomètre médiatique

Une décision du Conseil d’Etat du 24 avril est passée complétement inaperçue du grand public alors qu’elle a plus d’incidences sur notre vie future que le mariage pour tous qui fait tant de bruit.

Comment comprendre que l’on puisse mobiliser des foules pour le droit de quelques milliers d’individus et que par ailleurs le logement d’au moins 500 000 personnes chaque année ne suscite aucune mobilisation ?

Sans doute chacun a-t-il son idée sur la famille et ce sujet touche-t-il nos valeurs et notre moi profond mais, d’une manière pratique, notre propre vie sera-t-elle modifiée par le texte de Mme Tobira (à moins d’être en instance de mariage homo) ?

Certainement non.

La décision du Conseil d’Etat, quant à elle, touche un sujet technique mais, essentiel pour nous tous : la Réglementation thermique, qui impose des règles de construction lors du permis de construire.

Le Conseil d’Etat a prononcé l’annulation sous trois mois de l’arrêté d’application de cette réglementation thermique. Il le déclare illégal.

Ce sujet voisine le zéro médiatique et pourtant il est au cœur de la survie de l’homme !

 

Le thermomètre écologique

Cette Réglementation, issue du Grenelle environnement, devait avoir pour principal objectif la limitation des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique.

Ce réchauffement est LE GRAND DANGER qui menace l’humanité entière. Les conséquences en seront terribles et sont déjà visibles un peu partout dans le monde !

Nous devons tout faire pour le limiter et d’abord, réduire nos propres émissions.

Mais, bienheureuse la France métropolitaine, pour qui ce danger est lointain et n’est qu’un sujet épisodique de journaux télévisés !

Cela permet à l’écologie politique de cultiver aveuglément son fonds de commerce antinucléaire et de favoriser paradoxalement les énergies fossiles carbonées.

Pour lutter contre cet effet de serre, la Loi Grenelle a prévu un abaissement du seuil de consommation énergétique des nouveaux logements.

Logiquement, si la composition du mixte énergétique reste identique et que la consommation baisse, les émissions de gaz à effet de serre devraient baisser proportionnellement. Eh bien nos technocrates se sont affranchis de cette logique !

Le seuil théorique de consommation des nouvelles constructions doit être de 50 kWh/ m² /an avec une modulation selon divers critères pour tenir compte de la zone géographique, de l’altitude...

Pour l’électricité ce seuil est abaissé conventionnellement à 19,3 kWh / m² /an pour tenir compte des pertes d’énergie occasionnées lors de la fabrication de l’électricité.

Mais, le législateur a prévu aussi que le seuil devait être modulé en fonction des émissions de gaz à effet de serre de l’énergie considérée.

L’électricité française étant notoirement décarbonée (à 90%) la réglementation thermique devait donc moduler le seuil de consommation pour tenir compte de ce contenu écologique et faire en sorte que les émissions de CO2 pour les deux principales énergies (gaz et électricité) soient équivalentes.

Pour une raison étonnante cette modulation n’a pas été retenue par la DHUP (Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages), responsable de la Réglementation thermique.

A croire que la DHUP refuse de lire le thermomètre écologique alors que le but de la Loi était de faire baisser la fièvre planétaire !

 

Le choc de moralité

Green Light dans un précédent article en donne une raison : GDF Suez finance toujours la DHUP !

Je n’ose croire que notre Président de la République puisse annoncer « un choc de moralité » et tolérer encore de telles pratiques !

Si certains métiers devaient être interdits aux Parlementaires comme incompatibles avec leur mandat électoral, que dire de cette incompatibilité au sein d’une administration où le gaz fait la loi pour l’électricité ?

Résultat de cette absence de neutralité : la plupart des nouvelles constructions ont dû opter pour le gaz, en ce qui concerne le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Le gaz pour tous ! Est-ce bien raisonnable ?

Car ce n’est un secret pour personne : la France importe son gaz de l’étranger et le paye de plus en plus cher !

La balance commerciale française du gaz était déficitaire de 9,5 milliards d’€ en 2010, de 11 milliards en 2011, de 13 milliards en 2012.

Pourquoi dans ces conditions vouloir encore augmenter nos importations par de nouvelles constructions condamnées à cette énergie ?

Pourquoi imposer le gaz à tous nos concitoyens ?

Bizarre, bizarre… Vous avez dit moralité ?

Trois mois pour utiliser le bon thermomètre

Le Conseil d’Etat n’a pas voulu entrer dans la complexité de la Réglementation thermique et a simplement prononcer l’annulation de l’arrêté litigieux pour vice de compétence.

Il a trouvé, à juste titre, que le ministre de l’Environnement n’était pas compétent pour signer seul un arrêté ayant de lourdes conséquences sur le logement, l’énergie, l’industrie, l’économie et que les ministres compétents dans ces matières devaient être consultés et engager leur responsabilité sur ce texte.

Il accorde trois mois de sursis au gouvernement pour présenter un texte conforme à la Loi.

On voit en effet les conséquences malheureuses sur notre économie d’un texte conçu sur des bases purement politiques ( ?) ou influencé par le lobby gazier, sans tenir compte des spécificités françaises, ni des conditions économiques actuelles :

le logement est en panne alors qu’il devrait tirer l’activité de notre pays,

la filière électrique est en cours de destruction alors que c’est une filière d’excellence…

Le Conseil d’Etat, dans sa grande sagesse, offre une opportunité d’ajuster le texte de l’arrêté pour rétablir un équilibre des énergies plus conforme à l’intérêt national. Il ne faut pas laisser passer cette chance !

Personne ne pourrait comprendre que ces trois mois ne bénéficient pas de l’expérience des trois dernières années !

La modification est simple,

L’essentiel de la Réglementation thermique peut rester en l’état, il suffit d’un chiffre, dans la formule du seuil de la consommation maximum, d’une valeur exprimant le contenu CO2 de l’électricité nettement inférieur à celui du gaz !

Un petit choc d’intelligence (Il ne l’a pas encore dit !) et le thermomètre écologique, censé mesurer les émissions CO2 d’un logement, rejoindra la boîte à outils de la croissance !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Rensk Rensk 15 mai 2013 11:57

    Un vice de forme... ne doit pas devenir un vice de pub.


    • joletaxi 15 mai 2013 12:07

      Cette Réglementation, issue du Grenelle environnement, devait avoir pour principal objectif la limitation des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique.

      Ce réchauffement est LE GRAND DANGER qui menace l’humanité entière. Les conséquences en seront terribles et sont déjà visibles un peu partout dans le monde !

      tant que cette escroquerie planétaire durera, des gens comme vous continueront à vouloir imposer aux autres des réglementations absconses, coûteuses ,et finalement sans aucun bénéfice pour personne, sauf les lobbys verts et autres ONG, asso,grenelle, et autres « bidules » qui vivent et plutôt confortablement sur la crédulité qui frise l’imbécilité de Mme Michu.

      Une étude allemande a montré que toutes les estimations théoriques concernant les normes d’habitat étaient fausses.Les habitations traditionnelles consomment en réalité 30 % de moins qu’estimé, et les habitations aux nouvelles normes, 30 % de plus.

      De plus, croyez-vous que la population soit composée de demeurés ?

      Lors du premier choc pétrolier, tout le monde a compris la nécessité d’isoler,et dans la plupart des cas, l’ fait sans devoir se conformer à des théories fumeuses.

      Hier soir Arte, chaîne dont on ne peut pas dire qu’elle soit au service du turbocapitalisme libéral débridé, diffusait un reportage sur la faillite de la politique énergétique de l’Europe issue du protocole de Kyoto, décapant !

      A écouter les prophètes apocalyptiques de la mouvance, nous avons nous mêmes initié un mécanisme qui va nous précipiter dans la misère(oups, la décroissance joyeuse et festive)

      Notez une fois pour toutes, qu’il n’y a plus d’augmentation des t° depuis 17 ans, que les 3 dernières années sont plutôt à la baisse, que le niveau des mers reste stable, que la banquise arctique est parfaitement dans la moyenne, (si cela a un sens d’ailleurs ?)et qu’il n’y a pas plus, ni moins ,d’événements climatiques ces dernières 20 années, les chiffres sont sans appel ;


      • nemotyrannus nemotyrannus 15 mai 2013 15:12

        -Notez une fois pour toutes, qu’il n’y a plus d’augmentation des t° depuis 17 ans, que les 3 dernières années sont plutôt à la baisse, que le niveau des mers reste stable, que la banquise arctique est parfaitement dans la moyenne, (si cela a un sens d’ailleurs ?)et qu’il n’y a pas plus, ni moins ,d’événements climatiques ces dernières 20 années, les chiffres sont sans appel ;


        Non , il faut comprendre que c’est le pic qui a été atteint il y a 17 ans , qu’il y a toujours des fluctuations , que c’est pas sur une petite dizaine d’années qu’i faut mesurer ça , que eh bien si , le niveau des mers augmente ( , TOUT COMME LES TEMPÉRATURES C’EST À L’ECHELLE GLOBALE QUE ÇA SE MESURE ) , qu’on a pas inventé le réchauffement climatique pour mettre des taxes mais on a mis des taxes à cause de ce truc justement , que d’ailleurs , on l’observe depuis 1987 , qu’on se doute de l’effet du CO2 sur l’atmosphère depuis 1896 , que les taxes datent de 2008/2009.

        Qu’il faut être bien mal informé pour croire que de telles quantités de gaz restent sans effets alors qu’on peut mesurer les effets de ces même gaz , et d’autres , à travers toute l’Histoire et même la Préhistoire.

        Il n’y a que sur les sites à sensations ou les reportages pas franchement objectifs qu’on ose dire que c’est le plus grand danger.
        Belle catastrophe mais pas pour les bien-lotis.

      • joletaxi 15 mai 2013 17:28

        que eh bien si , le niveau des mers augmente ( , TOUT COMME LES TEMPÉRATURES C’EST À L’ECHELLE GLOBALE QUE ÇA SE MESURE )

        et bien non, la hausse du niveau des océans reste parfaitement stable(du moins à en croire des mesures à 1mm près ,cf Morner)

        http://sealevel.colorado.edu/files/2013_rel2/sl_ns_global.png

        et même de 2006 à nos jours, c’est rigoureusement nul.
        pour les t), c’est pareil

        http://www.drroyspencer.com/wp-content/uploads/UAH_LT_1979_thru_Apr_2013_v5.5.png

        et à nouveau, ces dernières années, c’est à la baisse

        concernant la banquise

        http://stevengoddard.wordpress.com/2013/05/14/the-arctic-has-gone-stone-cold/
        http://stevengoddard.wordpress.com/2013/05/14/devastated-arctic-has-the-most-mid-may-ice-in-a-decade/

        c’était pas l’endroit où le réchauffement devait être le plus important ?

        ne parlons pas de l’antarctique

        http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/seaice.anomaly.antarctic.png

        et globalement, c’est effrayant comme cela indique un dramatique réchauffement

        http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/global.daily.ice.area.withtr end.jpg

        et pour ce qui est des gigantesques quantités de CO2 que nous ajoutons, une comparaison n’est pas inutile

        http://stevengoddard.wordpress.com/2013/05/12/complete-list-of-things-which-changed-when-co2-hit-400-ppm/

        bref, je comprends que ,en bon client croyant des prophéties catastrophistes, il vous soit pénible de vous voir contredit par les faits,
        So the fight is not on a level of a normal argument. The arguing is with people who believe they possess the “truth” and that anything short of their “truth” cannot be tolerated.

        lisez cet article

        http://notrickszone.com/2013/05/11/joe-bastardi-cooling-in-the-future-shaping-up-to-be-worse-than-we-thought/

        en tout cas, pour de la poele à frire, c’est une escroquerie, on se les pèle


      • nemotyrannus nemotyrannus 16 mai 2013 11:04

        Mais C’est pas vrai.


        Vous ne faits que comparer , comme sur ce site douteux goddard , deux années consécutives avec les deux valeurs maximales et minimales.

        Je peux en mettre aussi des tableaux.

        Ah , oui , la banquise ne fond pas d’un coup et peu même se former , les glaciers par contre...
        En Antarctique :
        Ce que Goddard faite exprès d’oublier ,entre autre, c’est le rôle de la chute du niveau d’ozone (au dessus) , refroidissant la stratosphère et renforçant localement les vents .


      • alainminc alainminc 15 mai 2013 13:17

        Le réchauffement climatique ... en France et dans quelques pays d’Europe, car ailleurs ne semble pas avoir un tel impact. Encore une spécialité française et que le monde entier nous envie.


        • Cassiopée R 15 mai 2013 14:36

          La planète est trop pollué, les humains vont connaître à la fois une surdémographie et une raréfaction des ressources générales avec un climat toujours vers plus de chaud qui appauvriront les dernières ressources existantes.

          C’est lorsque les productions ne suivront plus avec des masses de populations que les problèmes arriveront. Les productions chutent, nombres d’exemples de part le monde le prouvent, l’échelle est plus grande à cause du commerce qui dépends de différentes régions du monde avec une pollution des terres, des mers et de l’air.


          • Ouallonsnous ? 16 mai 2013 08:46

            Pour la chute des productions, voyez plutot du coté de la spéculation financière sur les matières premières.
            L’improbable réchauffement climatique dont les merdias « glosent » tant et plus n’y est que virtuellement et merdiatiquement pour quelque chose !

            Merci à la City et à Wall Street, les affameurs institutionnels du NOM anglo-américain !


          • viva 15 mai 2013 20:53

            En guise de réchauffement, les données actuelles permettent d’établir que le réchauffement global à stoppé en 1998. 


            Ce fiche en l’air tout les modèles du Giec qui prévoyaient une hausse sur cette période.

            De même il est maintenant établie que le réchauffement précède la hausse du co2.

            Le rapport qui va sortir est déjà contesté à l’intérieur même du Giec.

            Tout cela est officiel, les réfèrences sur ce sujet sont disponibles de partout.

            • viva 15 mai 2013 21:04

              Bref, encore une tentative d’escroquerie avec ce soi disant réchauffement climatique anthropique.


              Que l’on veuille nous faire payer et payer et payer c’est tout ce qu’il est possible de constater en matière de réchauffement. 

              Le rapport soit disant consensuel du Giec n’est reconnu comme scientifiquement comme valable que par la petite équipe du Giec.

              Il faut tout de même rappeler que cet organisme à été crée afin de démontrer qu’il y a un réchauffement climatique dans le bit d’aider les politiques a prendre des décisions. 

              Dans la réalité, cela fonctionne à l’inverse, les politiques veulent prendre des mesures ils ont donc besoin d’un rapport pour justifer leurs actes.

              • Mr Dupont 16 mai 2013 08:52

                Oui : il est plus qu’urgent de faire quelque chose autrement voilà ce qu’il ne va pas manquer d’arriver :

                http://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-snc7/417450_566864539999910_1715371652_n.jpg
                .


                • révolQé révolté 16 mai 2013 10:08

                  Le réchau...quoi ???

                  Aujourd’hui 16 mai 2013,10:00 , 14° à Montpellier... !!!

                  Il devrait faire 10° de plus... !!!
                  La mer n’est pas monté à 28° depuis août 2005... !!
                  Le climat est peut être déréglé mais la terre est loin de se réchauffer,qui plus est à cause des humains.
                  Encore une bonne façon de créer des taxes et autres impôts pour remplir les comptes en suisses ou tous autres paradis fiscaux chers aux politiques si honnêtes et intègres.
                  Plus les années passent et plus il fait froid,comment croire à une telle escroquerie que ce réchauffement climatique... ???
                  Chiffres truqués,rapports bidons,tout y est,comme d’hab...


                  • doctorix doctorix 16 mai 2013 12:25

                    On va vous dire encore que vous confondez le climat et la météo....

                    Ces gens du GIEC vous diront encore que le réchauffement progresse quand ils casseront la glace pour se laver les fesses (qu’ils n’ont pas très propres).
                    Le CO2 intervient dans le réchauffement (en l’occurrence l’absence de réchauffement), nous sommes d’accord. La vapeur d’eau aussi. Le problème est que c’est dans le rapport d’une alouette pour un cheval.
                    Toute cette arnaque a été instaurée par la mère Thatcher, qui avait des problèmes avec ses mineurs d’une part, et avec la promotion du nucléaire de l’autre. C’est pourquoi elle est à l’origine de la fondation du GIEC, qui avait pour mission de démontrer que le CO2, c’était caca.
                    D’autres ensuite se sont saisis de l’aubaine pour créer la première taxe mondiale, qui est une des ambitions du NOM.
                    Le GIEC a bien fait là où on lui disait de faire, mais en trafiquant autrement leurs modèles informatiques, il vous aurait tout aussi bien démontré qu’on allait tout droit vers une glaciation.
                    17 ans sans réchauffement, quand le taux de CO2 atteint ce mois-ci son record historique de 400ppm, ça ne choque personne ? Et ceci alors que l’activité solaire atteint son maximum en 2013 pour ce cycle...
                    Allez, remballez vos combines et vos arnaques, on ne marche plus.
                    Et tant mieux si nos élus, même en toute mauvaise foi et par ignorance, ont arrêté les frais.
                    Arrêtons aussi le projet ITER, qui est une coûteuse fumisterie. Intéressons-nous plutôt, à l’instar des USA (malheureusement surtout leur branche militaire) et du Japon, à la fusion froide, qui est notre avenir. Il ne se passera pas une génération avant que cette révolution tombe sur ce monde en panne comme une bénédiction du ciel. Autant y être pour quelque chose.

                  • Croa Croa 17 mai 2013 11:04

                    Notre électricité nucléaire (une spécificité française), produit certes peu de gaz à effet de serre mais les risques pris ne seront pas éternellement sans effets !  smiley

                    Par ailleurs le gaz est un bon choix pour le chauffage puisqu’à efficacité égale il produit 4 fois moins de CO2 que le charbon et 3 fois moins que le fuel (environ ; Comme carburant c’est moins évident en raison d’un mauvais rendement en l’état actuel des techniques courantes.) Actuellement il s’agit essentiellement de CH4 naturel importé de l’étranger, c’est vrai mais le CH4 artificiel issue de fermentations diverses n’a pas dit son dernier mot même s’il ne sera jamais possible d’en produire autant qu’il s’en consomme aujourd’hui. Mais justement ce serait oublier l’autre objectif écologique du logement, à savoir l’amélioration progressive de l’isolement qui doit à terme aboutir au logement passif et, dans l’attente, le choix du gaz reste bien le moins mauvais, c’est incontestable !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès