Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Massacre des bouquetins du Bargy : la paranoïa plus forte que la raison (...)

Massacre des bouquetins du Bargy : la paranoïa plus forte que la raison !

Les bouquetins sont protégés, et leur abattage est interdit. Pourtant, un bain de sang a actuellement lieu en Haute-Savoie, et c’est un scandale. De nouveaux éléments attestent que la décision d'abattage des animaux de plus de cinq ans a été prise contre l'avis du Conseil National de la Protection de la Nature ! La position du CNPN rejoint la ligne de la pétition qui vient de récolter plus de 6000 signatures.

 Une fois n’est pas coutume, c’est avec la véhémence d’une colère qui me submerge que je m’exprime. Des bouquetins ont la brucellose, c’est un fait, mais contrairement à ce que des journaux ont laissé entendre, les autorités scientifiques d’Etat n’ont pas préconisé l’abattage des bouquetins de plus de cinq ans dans le massif du Bargy. Les rapports de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail indiquent qu’il n’y a pas d’urgence à agir dès 2013, et qu’il faut recueillir de nouvelles données et formuler de nouvelles réflexions avant de prendre une décision. Se basant sur ce rapport, le Conseil National de la Protection de la Nature, commission chargée d’épauler le Ministre de l’Ecologie, a pris position.

 J’ai pu lire aujourd’hui l’avis du CNPN du 12 septembre 2013 destiné au Préfet de Haute-Savoie (merci à qui de droit) : « la commission Faune du CNPN considère que si l’éradication du foyer de brucellose chez le bouquetin des Alpes dans le massif du Bargy s’avère indispensable, elle n’a nullement besoin d’être réalisée dans l’urgence. Aussi l’abattage total et immédiat de la totalité des animaux appartenant à cette espèce sur le massif n’a pas été retenu (3 voix pour, 17 contre et 1 abstention) au profit d’un abattage partiel ».

 « En ce qui concerne l’abattage partiel, deux options ont été envisagées et étudiées :

 - D’une part l’abattage total des animaux de plus de cinq ans car il semblerait que ce soit eux qui soient les plus affectés par la maladie, les femelles notamment. Toutefois, sur le terrain, l’estimation de l’âge des femelles s’avère extrêmement difficile, contrairement à celle des mâles.

- D’autre part, l’abattage des seuls animaux séropositifs, à l’instar de ce qui a été fait jusqu’à présent, en demandant au Laboratoire National de référence qu’un effort particulier soit porté sur la mise au point d’un test sérologique utilisable sur le terrain le plus rapidement possible, ce afin d’éviter une seconde intervention destinée à l’abattage des animaux séropositifs. Bien que longue à mettre en œuvre – elle devra être échelonnée sur trois ans – c’est cette solution qui a été retenue par les membres de la commission par 13 voix, contre 6 pour la première option, et 1 abstention. Cette solution éviterait outre une déstabilisation de la population, l’essaimage d’animaux, en particulier infectés, vers les massifs avoisinants, une réintroduction trois ans plus tard coûteuse et controversée, et l’élimination de cadavres qui, en petit nombre, pourraient être abandonnés aux prédateurs naturels. »

 En clair, la décision d’abattage des bouquetins de cinq ans et plus a été prise contre l’avis du Conseil National de la Protection de la Nature. Ce fait n’a pas été rendu public : que font les journalistes ? Que font les associations ? Le CNPN a opté pour une solution plus douce, beaucoup plus douce que l’élimination, en moins d’un mois, de ce qui pourrait s’élever à 80% de la population des bouquetins du Bargy. Pour rappel, l’arrêté ministériel du 23 avril 2007 stipule que l’abattage du Bouquetin des Alpes est interdit sur tout le territoire métropolitain et en tout temps. Pour rappel, l’article L. 411-2-4° du code de l’environnement stipule que les dérogations aux interdictions encadrant le statut de protection du Bouquetin des Alpes ne peuvent être délivrées que s’ « il n’existe pas d'autre solution satisfaisante ». Il existe d’autre solution satisfaisante, le Conseil National de la Protection de la Nature l’affirme noir sur blanc. En ce mois d’octobre, des dizaines de bouquetins sains sont abattus (ce jeudi, 27 bouquetins auraient été tués) ; et ce, contre l’avis du CNPN !

 Les 197 bouquetins tués les 1 et 2 octobre ont été incinérés sans subir de tests sérologiques, alors que ces tests sont des données épidémiologiques cruciales ! Pourquoi ? Peut-être parce que l’Etat n’est pas capable d’assumer la vérité : « Ah zut, on a massacré autant de bouquetins sains, désolé ! » Pire, dans cet avis de la commission, il est écrit que le risque de contamination tant pour l’Homme que pour les animaux domestiques est extrêmement faible, et que la filière du reblochon (que le Préfet veut à tout prix sauver) « n’est absolument pas affectée par l’éventuelle présence de Brucella dans du lait pouvant être utilisé dans la fabrication de ce fromage, étant donné le fait que cette bactérie est inactivée durant le processus d’affinage du fromage ! » Cet abattage drastique (au moins 224 animaux en un mois) est pArAnoïAque ! D’ailleurs, sauf erreur de ma part, l’arrêté qui ordonne l’abattage a été signé par un Préfet qui avait, auparavant, sous un autre statut, participé à la gestion de la grippe A (les masques ; les dizaines de millions de vaccins à la poubelle, vous souvenez-vous ?) Accorder une dérogation à un arrêté ministériel est grave et doit être justifié ! L’avis du CNPN n’a pas été suivi, et l’Etat doit s’expliquer !

 

 Nous devons nous mobiliser, nous organiser pour saisir le Tribunal Administratif. Les bouquetins le méritent. Si vous pensez, comme le CNPN, que l’abattage systématique des bouquetins du Bargy de plus de 5 ans n’est pas justifié ; si vous vous opposez, comme le CNPN, à l’abattage de bouquetins dont le statut sérologique est soit inconnu soit négatif à la brucellose, n’hésitez pas à signer et à partager cette pétition : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Petition_Stop_a_labattage_des_bouquetins_du_Bargy

 

Texte et photos : Matthieu Stelvio. Plus d'informations sur le blog : Le Bruit du Vent.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Txotxock Txotxock 26 octobre 2013 09:57

    Ces temps ci il vaut mieux, sur Agoravox, être bouquetin que Rom.


    • Kelimp 26 octobre 2013 10:59

      Remarque trollesque ! Le sort des bouquetins n’a rien à voir avec d’autres sujets.
      Maintenant, une chose est sûre avec les animaux, c’est qu’il ne vous trahissent pas, qu’ils ne demande rien si ce n’est respect et amour quand ils suivent vos pas, qu’ils ne cherchent pas à vous exterminer sous prétexte de loisir, maladie ou concurrence territoriale, et, surtout, que eux, au moins, ne détruisent pas, par plaisir ou cupidité, la Nature.
      Alors, parfois je me pose la question de la réelle valeur de l’un ou de l’autre.


    • Croa Croa 26 octobre 2013 12:39

      ça ne compense le silence médiatique !

      Pendant que les sortis d’écoles de journalisme nous bassinent avec Léonarda le bouquetins peuvent crever smiley


    • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 26 octobre 2013 14:08

      ça va... ’faut pas exagérer ! Et cet article apporte beaucoup de renseignements nouveaux. Les bouquetins ne sont pas à la Une de tous les journaux et de toutes les télés... Au contraire, ailleurs que sur Agora, personne n’en parle. Ils sont actuellement massacrés, excusez si ça fait réagir !

      Les conclusions du CNPN prouvent que cette décision est infondée et va à l’encontre de l’avis des experts. C’est une donnée très importante, pourquoi n’avoir pas rendu public cet avis des experts ? Tout a été fait pour que le scandale soit étouffé. Si « le fait de déterrer » ces données du CNPN est important pour les bouquetins, c’est aussi important pour notre démocratie. On interroge des commissions, on les fait travailler des mois et des mois... puis, au final, on se moque de leur avis, et on fait sauter les lois par abus d’autorité ! Cette affaire révèle un dysfonctionnement démocratique important.
      Et puis, c’est scandaleux de signer l’arrêté d’abattage le 1 octobre, et d’avoir tué les 2/3 potentiels des bouquetins du massif le lendemain... en sachant qu’un recours dure un an...
      Notre démocratie est malade.

    • alinea Alinea 26 octobre 2013 11:25

      La brucellose n’est pas transmissible par contact que je sache ! c’est quoi cette histoire ?
      Les pasteurs ont la flemme de garder leurs bêtes, c’est ça ? C’est pas assez rentable pour ces pauvres mal compris ?
      De toutes façons la brucellose fait avorter ; si toutes les femelles l’ont, il y aura une forte baisse de natalité ! Ils sont peut-être trop nombreux aussi, ces bouquetins ; dès que l’homme met son nez dans la nature c’est pour y foutre le bordel ; il n’y a pas d’exception.
      Il faut mettre en taule et pour longtemps les tireurs et les décideurs !


      • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 26 octobre 2013 14:11

        Toutes les femelles n’ont pas le brucellose, c’est très loin d’être le cas. Mais l’Etat ne fait pas de détails. Les nuances sont sans doute trop compliquées pour l’Etat. Dommage car les experts de l’Anses et du CNPN maîtrisent les nuances.


      • alinea Alinea 26 octobre 2013 14:21

        Quel est le bien fondé du pouvoir de l’État en ce domaine ? S’il y a abus de pouvoir, quelle est notre possibilité de le mettre en défaut ? On se laisse faire sur tout, ce n’est pas étonnant qu’il y ait tant de dérapages ! Peut-on, là, aujourd’hui arrêter le massacre ou n’avons-nous que nos yeux pour pleurer ?
        ( j’ai lu attentivement l’article et j’ai compris que l’État est hors la loi : qui peut porter plainte contre l’État ?)
        L’innocence est massacrée ; il n’y a pas que là, naturellement, est-ce une raison pour ne pas réagir ?


      • jef88 jef88 26 octobre 2013 11:52

        la décision d’abattage des animaux de plus de cinq ans ??????????????
        J’espére qu’on vérifie les papiers des bouquetins avant de les abattre !
        sinon ? TRIBUNAL ADMINISTRATIF !


        • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 26 octobre 2013 12:55

          Ils ne peuvent même connaître l’âge des femelles à distance de tir ! Ils tirent dans le tas, puis brûlent les cadavres ; de la sorte, personne ne peut vérifier qu’ils n’ont pas abattu les femelles de moins de cinq ans.


        • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 26 octobre 2013 14:13

          Si vous avez des idées pour faire réagir l’Etat, n’hésitez pas à en parler. Dans tous les cas, pacifisme et dialogue.


          • alinea Alinea 26 octobre 2013 14:23

            L’Europe ?
            Enfin, le temps qu’on cause, le mal sera fait !


          • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 26 octobre 2013 14:36

            Le Préfet a demandé à l’Etat à ce que tous les bouquetins du massif soient tués. Les animaux de moins de 5 ans pourraient être abattus au printemps prochain. Il y a quelque chose à faire pour défendre ces animaux. Et puis, au moins pour le principe, il faut réagir ! On ne peut pas laisser passer de telles choses en restant spectateurs ! A force d’avoir à faire à des spectateurs, certains vont finir par tout se permettre !


          • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 26 octobre 2013 14:43

            Une idée avancée (par certains experts !) est le boycott de la filière reblochon (qui n’est absolument pas menacée par la brucellose d’après le CNPN). Je pense que c’est une mauvaise idée, mais bon, dans les faits, si on dit : « 1) tant que les abattages continuent, on boycotte le reblochon ; 2) si les abattages non-conformes à l’avis du CNPN s’arrêtent, on achète tous du reblochon »... ça peut marcher. Mais je suis globalement contre cette idée : ce ne sont pas aux éleveurs de payer (mais l’Etat pourrait les indemniser du manque à gagner), même si ce sont sans doute eux qui font pression. Le débat, toutefois, me semble pertinent.


          • esox1 26 octobre 2013 14:57

            Dans ce pays, les gens sont totalement déconnectés du réel.
            Il y a des milliers de Français envoyés mourir à la rue par la politique extrémiste de l’UMPS. L’UMP a voté des lois d’exception et Hollande continue le travail. La France, seul pays de l’OCDE à pratiquer ces « méthodes » :
            http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2012N30440
            Beaucoup plus de signatures pour les bouquetins que pour les humains. Vous n’avez pas honte ?
            Pour avoir longtemps habité les Alpes, le bouquetin est un animal quasi domestique réintroduit il y a peu. c’est une sorte d’animal de cirque -quasi domestique- qui amuse les touristes. Le véritable animal de nos montagnes est le chamois. Vous êtes pathétiques...


            • alinea Alinea 26 octobre 2013 16:40

              Aucune honte esox ; en revanche, vous êtes pathétique, vous ! allez, faites une pétition pour que tous les humains soient beaux bons et gentils comme vous !


            • alinea Alinea 27 octobre 2013 20:03

              Désolée esox1 ; toute lutte pour la justice est noble et indispensable ; pourquoi agresser ceux qui veulent défendre le peu qui nous reste de nature ? Même bien entachée des pattes de l’homme ? Ce massacre, il est urgent d’y mettre fin ; cela ne donne ni n’ôtera rien aux rmistes !


            • Anti-flic 26 octobre 2013 16:48

              Une question : Ceci fait-il allusion aux humains massacrés par des états totalitaires ?


              • ARMELLE 26 octobre 2013 19:03
                Mathieu,

                ’Si vous avez des idées pour faire réagir l’Etat’’

                Pourquoi ne tentez vous pas une pétition sur AVAAZ, avec 5000 signatures vous auriez des chances de faire bouger les lignes. Ce mouvement international compte 27.000.000 membres, en France je ne sais pas mais certainement bcp.





                • Bilou32 Bilou32 26 octobre 2013 20:41

                  Ces gros bourrins de chasseurs (pour parler poliment...) ont été contents... Plus de 220 cartons ! Je suis même sûr qu’ils sont pour quelque chose dans ce gâchis... Il existe des vaccins contre la brucellose, interdit sur les animaux d’élevage (dépistage de la séropositivité impossible par la suite) mais qui pourrait être utilisé sur les animaux sauvages. Bien sûr c’est plus compliqué qu’un coup de fusil ou de carabine.


                  • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 26 octobre 2013 21:23

                    La lecture du rapport de l’ANSES du 4/09/13 indique effectivement que la vaccination est une solution envisageable, et que celle-ci fera l’objet d’une prochaine saisine. Mais l’Etat n’a pas laissé le temps aux experts de réfléchir sur le sujet avant de prendre sa décision, alors que pour les experts, il n’y avait aucune urgence à agir. D’après une source assez solide, une vaccination intra-conjonctivale ou sous-cutanée à l’aide du vaccin vivant Rev1 pouvait se tenter, car les bouquetins sont des animaux appartenant au genre Capra.


                  • Auxi 26 octobre 2013 22:44

                    L’État doit s’expliquer ? Mais c’est tout vu, il suffit de penser au poids électoral des viandards !


                    • Auxi 26 octobre 2013 23:59

                      Beaucoup plus de signatures pour les bouquetins que pour les humains. Vous n’avez pas honte ?


                      Non. On n’a jamais vu de bouquetins en déporter d’autres en camp d’extermination. Cela dit, merci pour la précision à propos des chamois. Au fait, que sont-ils devenus ?

                      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 27 octobre 2013 00:43

                        Il faut supprimer rapidement tous ces animaux qui ne servent à rien ! Ca ne se mange même pas, ça ne donne pas de fromage, ça ne participe pas à la croissance, alors de quel droit ça essaie de vivre sur la terre de de l’Homme tout puissant ?? Massacrons ces sales bêtes cornues et puantes !  smiley


                        • J-J-R 27 octobre 2013 08:30

                          L’oligarchie des incapables dans toute sa splendeur. 


                          • taquin taquin 27 octobre 2013 17:04

                            Et pourtant des « Bouques » émissaires en liberté qui mettent à mal le monde y’en a plein, si on organisait une grande battue à coup sur on verrait s’envoler pas mal de nos problèmes mdr


                            • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 27 octobre 2013 20:08

                              « Comme Goebbels, répétons en chœur : quand j’entends le mot culture je sort mon revolver ! »


                              En fait ce n’était pas Goebbels, c’est une erreur de citation très courante.  smiley


                            • igorencore igorencore 27 octobre 2013 20:22

                              En effet Gaspard, j’ai appris , il y a longtemps que l’auteur en était Von Schirach,[ c’est toujours en place sur Wiki]

                              Comme l’indique votre lien la création fut sans doute collective, mais ce ne fut très certainement pas Göring


                              • Bruce Baron Bruce Baron 28 octobre 2013 19:15

                                Sauvons les bouquetins.


                                • Klisthène 2017 Kxyz 1er novembre 2013 15:09

                                  chaque année on tue en Europe 12 millions d animaux pour analyses plus que contestableS..
                                  une initiative citoyenne européenne est en cours pour que la commission se saisisse du sujet
                                  il manque 17360 signatures et reste 8 heures
                                  http://www.stopvivisection.eu/fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès