Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Mise en avant des abeilles… En dépit de toutes les autres (...)

Mise en avant des abeilles… En dépit de toutes les autres espèces

Une fois encore, les articles fleurissent sur la rapide progression de l’extinction des abeilles, toujours en nous faisant croire que les causes sont inconnues, alors qu’il paraît, jour après jour, de plus en plus évident que la cause majeure s’appelle « pesticides  », et que cette extermination ne s’arrêtera pas tant qu’on continuera à utiliser ces poisons.

Tout les ans, le même problème revient, les articles sur les conséquences ressurgissent sans que rien ne soit fait sur les causes, ou si peu, mais surtout, ce sont toujours les mêmes types d’articles, mettant en avant les abeilles, l’apiculture et, éventuellement, la fameuse citation qui nous dit que si les abeilles disparaissaient, l’humanité n’aurait plus que 10 ans à vivre, et ses dérivés. Quelle belle leçon de journalisme ! Ouah, les abeilles de cet hiver ont disparu à hauteur de 10, 20, 30, 40%, quel désastre ! Oui mais, désastre qui se répète depuis près de 20 ans maintenant, qui n’est traité médiatiquement que depuis 5 ans environ, alors que bien des apiculteurs avaient alertés les pouvoirs publics dès la première année, sans succès.

 

Ce cirque dure depuis 20 ans, et n’est toujours pas fini. Les pesticides sont peu à peu interdits, mais d’autres les remplacent aussitôt ou presque, et on est reparti pour un tour.

Plus grave : cette mise en avant sur les abeilles écrase les autres actualités sur le sujet… Il est probable qu’une majorité, pour ne pas dire intégralité des habitants sachent que les pesticides ont un impact négatif sur les abeilles, mais savez vous qu’ils en ont aussi sur les papillons, les bourdons, les autres pollinisateurs.. Mais aussi les oiseaux, les mammifères, les amphibiens… En réalité, toutes les espèces, tout les milieux sont concernés ! Ne mettre en lumière que l’activité apicole, éventuellement sur les conséquences économiques dues à la non pollinisation des fleurs, c’est ne montrer que l’arbre qui cache la forêt, et croire que cela ne touche que les bêbêtes qui ne nous concernent pas, c’est ne rien savoir de la nature… Tout est relié, et l’humanité, n’en déplaise à certain, fait parti de ce tout, fait parti de la nature. Polluer, détruire, empoisonner la nature, c’est se détruire, s’empoisonner et se polluer. Ce que vous manger dans vos assiettes, c’est quoi ? Ce sont ces champs inondés de pesticides. Ces poissons que vous mangez viennent des lacs et des rivières qui accueillent les résidus de pesticides qui se sont infiltrés avec l’eau, et la viande, issue des élevages intensifs ou les animaux (qui sont réduis à l’état d’objets-esclaves) sont bourrés de médicaments… Sans oublier leur nourriture, elle aussi aspergée de pesticides.

 

En finalité, notre santé est directement impliquée. Les pesticides ne concernent pas que les paysans ni les abeilles, mais sont un sujet grave, mondial, autant pour nos sociétés que pour l’environnement. Raison de plus de mettre à jour leurs dangers, et raison de plus pour les interdire tant qu’ils ne sont pas clairement établis comme sans dangers, principe de précaution oblige, et ce, de façon réellement neutre, et non pas par des résultats financés par les industries de pesticides elles même, ou validées par des services d’un Etat acheté par ces industries..

Pour des aliments sains, et une nature préservée, avant qu’il ne soit trop tard… Si ce n’est pasdéjà le cas.


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 9 mai 2013 12:10

    Entre les pesticides, les OGM, la nourriture de type « toxic food », la destruction du système sanitaire, l’allongement de la durée du travail, le recul de l’âge de la retraite, il serait bien étrange que l’espérance de vie ne finisse par reculer.

    À moins qu’ils ne truquent les chiffres, comme pour le chômage.


    • Bilou32 Bilou32 9 mai 2013 12:33

      Surtout si l’on considère l’espérance de vie en bonne santé...


    • alinea Alinea 9 mai 2013 13:25

      On ne parle que des abeilles parce qu’elles sont les seuls insectes que l’homme exploite !
      Voyons, c’est évident ! Que les hirondelles disparaissent ou toutes ces bestioles qui agacent, on s’en fout ! Les abeilles, c’est du PIB ! Les autres, non !
      L’homme a fini par se convaincre que non seulement il maîtrisait la nature mais encore qu’il n’en faisait plus partie. Cet homme des Lumières, egocentré, finira par tout tuer ; il s’en fout, il est en ville...
      J’ai écrit deux articles sur les abeilles, qui nuancent cette vérité assénée ; vérité, oui, mais pas unique ; il y a mille choses à faire pour les abeilles, à la portée de tous ; mais pas pour les piller !


      • daniel paul 9 mai 2013 13:41

        Merci de ces mots alinea smiley


      • aimable 9 mai 2013 13:49

        chez moi les abeilles sont en libre service , en les observant , très peu sont des sauvages , dans ma jeunesse elle étaient toutes sauvages, sauf celles de mon père ! ( nous avions trois ruches ) mais ce qui est inquiétant c’est que la quantité actuelle représente a peine 20% de cette époque !!


      • alinea Alinea 9 mai 2013 14:13

        aimable : les abeilles ont été abâtardies par la main de l’homme ! Elles peuvent redevenir sauvages mais garder leurs gênes batards ! Ici, dans le sud, il n’y a quasiment plus de « petites noires » ; et encore, sûrement grâce à une association qui a voulu les préserver ; très adaptées à leur climat et à leur pays, on s’en doute ! Mais les yougoslaves étaient plus douces, les italiennes plus rentables ! enfin, bon....


      • urigan 9 mai 2013 15:02

        Les hommes ont écrit que Dieu (si on peut l’appeler ainsi) à créé la terre pour en faire un jardin, et à créé l’homme pour le garder. J’oserais dire pour l’entretenir.
        Devant notre bêtise crasse, il s’est barré ailleurs, nous laissant pour ce que nous sommes : Des être seulement capable de faire de ce jardin, un désert.
        ............

         smiley


        • Cassiopée R 9 mai 2013 15:10

          Sans abeilles = pas de fruits et légumes

           

          Disparition massive des abeilles dans les campagnes à cause des pesticides qui créent des éradications, près de 80% dans certaines régions.

           

          Inadapatation des nouvelles ruches près des villes, chute des abeilles dans ce nouveau secteur géographique.

           

          Conclusion disparition des fruits et légumes pour les espèces dont l’espèce humaine.


          • fa45 9 mai 2013 16:14

            ils peuvent pas revenir au naturel ??? ils en seront victime un moment donner , les pesticides perturbes le climat également, tout ça pour gagner plus , plus , plus , un jour ils auront beaucoup moins !! Comment ça se fait qu’ont a 3 jours de beau a vouloir faire trop chaud d’un seul coup et une semaine de temps pourri pour redescendre aussi vite = gens malades qui ne s’adaptent plus , personne a du remarquer ce phénomène depuis quelques années ?


            • kéké02360 9 mai 2013 21:38

              il y a seulement deux chaînes de magasins qui commencent à proposer quelques produits sans OGM c’est Carrefour et Auchan, plus nous serons nombreux à réclamer des produits sans OGM dans ces magasins, plus nous ferons barage aux OGM ......

              Sinon pour consommer des aliments produits près de chez vous, faites vos courses ici :

              http://www.mescarottes.com/ 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

POlivier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès