Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Mobilisation de fonds à Congo-Brazzaville pour le développement (...)

Mobilisation de fonds à Congo-Brazzaville pour le développement durable

Le gouvernement congolais a signé lundi 22 février dernier avec le Programme des Nations Unies pour le développement, un accord de financement pour appuyer les activités durables de l’environnement, dans le cadre du plan de travail annuel.
De plus la capitale congolaise accueillait du 22 au 26 février la 17e session de la Commission des forêts et de la faune sauvage pour l’Afrique, et la 1ère semaine africaine des forêts et de la faune sauvage.

D’un coût global de huit cent trente mille dollars américains, ce projet porte sur la mise en œuvre du suivi et de l’évaluation du programme de travail dont les activités seront basées sur les procédures et les engagements respectifs des Nations Unies et du Congo-​Brazzaville, dans le cadre du programme pays 2009-​2013.
« La République du Congo a fourni des efforts très louables en termes de conservation, plus de 10% de la superficie nationale classée sous forme de réserves et parc nationaux »

, a indiqué le représentant du Pnud au Congo, Lamin Maneh, après signature de l’accord.
Le Congo est par ailleurs le fer de lance de la lutte pour le développement en Afrique : lors du 6ème forum mondial du développement durable, et devant plus de cinq cents personnalités et responsables du monde politique, économique, éducatif et associatif de la planète, le président congolais Denis Sassou N’Guesso, y avait défendu l’idée de la création d’un fond africain pour le développement durable :
« Je propose la création, par nous-​mêmes, d’un fond africain pour le développement durable »

, avait annoncé l’hôte du 6ème Forum mondial du développement durable. Une proposition à laquelle les huit autres chefs d’Etat présents ont donné leur accord de principe.

Malgré les efforts consentis dans ce domaine et face à l’exposition de l’Afrique aux changements climatiques auxquels le continent reste de plus en plus exposé, il ressort que plus de détermination s’avère encore de mise pour des actions plus concertées.
Pour favoriser sa mise en œuvre effective, le gouvernement congolais devra apporter une contribution de cinq cent mille dollars. Cet apport servira non seulement à cofinancer les activités programmées, mais aussi à entreprendre des actions de plaidoyer pour le financement d’autres projets en faveur du Congo.
La mobilisation effective du gouvernement congolais en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), s’illustre notamment par la tenue d’assises axées sur les stratégies nouvelles pour une meilleure implication de la forêt dans la lutte contre la pauvreté.

La capitale congolaise accueillait donc du 22 au 26 février dernier la 17e session de la Commission des forêts et de la faune sauvage pour l’Afrique, et la 1ère semaine africaine des forêts et de la faune sauvage.
Ce colloque est une occasion pour les pays africains, la poursuivre des réflexions pouvant apporter une amélioration dans la contribution des forêts et la faune sauvage pour l’atteinte de l’objectif du millénaire, à savoir la lutte contre la faim et la malnutrition.
Avec pour thème « Les forêts et la faune sauvage de l’Afrique pour l’Afrique : réponse aux défis des systèmes des moyens d’existence durable », ces journées sont une manière, pour les pays africains, d’échanger leurs points de vue sur le rôle que la forêt peut jouer dans l’amélioration des conditions de vie des populations.
Les participants venus de différents pays d’Afrique subsaharienne, ont débattu sur différents aspects, notamment le cadre institutionnel, la coopération internationale, régionale et sous-​régionale, ainsi que le développement des nouveaux outils pour assurer une meilleure gestion durable des ressources forestières et fauniques.

Disposant d’un important réseau d’aires protégées couvrant une superficie d’environ 10%, l’Afrique entend adapter ses stratégies à l’objectif du développement durable.

Source PNUD

Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Louise Louise 5 avril 2010 18:57

    Des sous pour Sassou ???.................... smiley

    Le Congo Brazza : fer de lance ? Enfin, il vaut mieux lire ça qu’être aveugle. Mais c’est une autre sorte de cécité !... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès