Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Moins de viande

Moins de viande

À notre époque, les problèmes environnementaux abondent et empirent sans cesse. On peut penser au réchauffement climatique causé en grande partie par les gaz à effet de serre, à l’acidification des océans, à la fonte de la banquise, à l’élévation du niveau des mers, à la diminution de la biodiversité et à une foule d’autres enjeux. Des solutions sont proposées pour tenter d’éviter les dangers auxquels nous ferons immanquablement face. Parfois, les idées sont soumises seulement dans le but de faire bonne figure, pour créer une diversion et calmer les environnementalistes. D’autres fois, des plans concrets sont présentés pour remédier à la situation. Un geste facile pour diminuer la pollution et les gaz à effet de serre serait de diminuer notre consommation de viande.

Tout d’abord, surproduction de viande entraine une surconsommation d’eau, d’engrais et de céréales. « L’élevage représente 70% de la consommation d’eau en France, en particulier à cause des plantations de maïs »[1]. En plus 40% des céréales produites servent à nourrir le bétail que l’on finira par manger. Mais, si ces céréales étaient utilisées pour nourrir directement des populations 10 fois plus de personnes pourrait étancher leur faim.[2] On pourrait donc produire moins et nourrir plus. Aussi, les pesticides utilisés pour produire les grains destinés au bétail contaminent les rivières et les eaux souterraines. Ce problème devient de plus en plus préoccupant et nous pourrions en diminuer l’impact en réduisant notre consommation de viande.

Par la suite, on sait que « l’élevage est responsable de près d’un cinquième de l’ensemble des émissions contribuant au réchauffement climatique. »[3] L’élevage émet 37% du méthane émit dans l’atmosphère en raison de la digestion propre aux vaches. L’entassement des vaches dans les usines de production favorise l’accumulation de tout le méthane qu’elles produisent. Cette concentration d’hydrocarbure devient impossible à réabsorber. Une réduction des portions de viande dans nos repas pourrait ralentir le réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre.

Finalement, une alimentation qui se rapprocherait davantage au végétarisme serait à coup sûr bénéfique pour l‘équilibre de la planète. Les conséquences de la surconsommation de viande présentées plus haut ne sont qu’une brève aperçue de tous les contrecoups qu’elle cause réellement. Il faudrait y ajouter la déforestation, la désertification, le développement de maladies et j’en passe. Nous pourrions donc agir concrètement en diminuant notre consommation de viande ce qui n’est pas très difficile lorsque y réfléchi. Il faudrait présenter à la population de quelle façon changer leurs habitudes de vie en expliquant quelle proportion de viande devrait être présente dans leurs repas. Une alimentation uniquement végétarienne est aussi à envisager, mais pour que cela soit réalisable nous devrons abattre les préjugés qui cernent ce mode d’alimentation.  



[1] L’élevage industriel maltraite les animaux, les humains et l’environnement, [En ligne], [http://www.one-voice.fr/alimentation-et-vetements-sans-barbarie/l-elevage-industriel-maltraite-les-animaux-les-humains-et-l-environnement/] (10 avril 2013).

[2] Moins de viande et plus de céréales !, [En ligne], [http://www.unites.uqam.ca/ERE-UQAM/site_pedagogique/lemondeatable/pdf/4-activite.pdf] (10 avril 2013).

[3] Viande et environnement : La planète en péril, [En ligne], [http://www.one-voice.fr/alimentation-et-vetements-sans-barbarie/viande-et-environnement-la-planete-en-peril/] (10 avril 2013).

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • alinea Alinea 30 avril 2013 10:27

    Les rois ne mangeaient que gibiers et viandes ! C’est culturel : tout le monde veut être roi ! Ça finira par passer, j’espère pas trop tard. Même avec un boulot physique, manger de la viande exceptionnellement n’est pas un problème ; il faut dire qu’on nous a bassiné les oreilles avec un repas complet et équilibré, la bonne blague : l’équilibre se fait sur la semaine, voire le mois... on devrait faire visiter les élevages intensifs, aux adultes, aux enfants, parce que, les mots !!


    • foufouille foufouille 30 avril 2013 10:46

      je me disais que ca faisait longtemps sans article vegetaryen


      • foufouille foufouille 30 avril 2013 11:03

        j’essaye d’apprendre a mes poules de chier au meme endroit, mais ca a pas l’air de fonctionner


        • ZenZoe ZenZoe 30 avril 2013 11:48

          Le végétarisme, et c’est bien dommage, est une cause perdue d’avance en France et restera toujours marginal. Les Français sont bien trop attachés à leur bout de viande quotidien, voire bi-quotidien. C’est culturel comme dit Alinea. Tous nos plats célèbres sont à base de viande, la faute à Henri IV peut-être ?
          En Inde, 40% de végétariens, et même 80% dans certains états (Gujarat).
          En France, moins de 2% (pour une moyenne européenne de 4,5%).
          En tout cas, on peut zapper la viande et continuer à tenir debout tout seul, moi par exemple !


          • Mowgli 1er mai 2013 08:46

            « Tous nos plats célèbres sont à base de viande, la faute à Henri IV peut-être ? »

            Plus exactement, à base de poules. Vouez les basses-cours de Miteux-Rance et de Flamby.

            Ah, si vous connaissiez mes pou-ou-ou-les !


          • Nums Nums 30 avril 2013 14:11

            Au delà de 400g de viande par semaine, les risques de cancer du colon deviennent conséquents. De plus, la viande produite de nos jours est globalement de mauvaise qualité.


            A titre perso, je mange environ 100g de viande, 100g de poisson et 4 oeufs par semaine. Il peut même m’arriver de ne manger ni viande ni poisson durant 2 semaines, comme tout dernièrement.

            Je ne prône pas (ou plutôt plus) le végétarisme mais je considère, tout comme mon toubib, qu’il faut consommer de la viande en quantité plus que raisonnable.

            Pour ce qui est des produits laitiers, le rapport bienfaits/méfaits est défavorable. En même temps, le lait de vache c’est seulement bon pour le veau. Les produits laitiers, ça permet de rentabiliser une vache avant qu’elle ne finisse à l’abattoir. Ceci-dit, je suis malgré tout un grand amateur de fromage et j’apprécie d’en manger de qualité de temps en temps.

            En résumé, privilégier les végétaux, réduire drastiquement la consommation de viande et bannir (enfin presque) les produits laitiers, c’est s’assurer une bonne ou plus simplement une meilleure santé.

            • babadjinew babadjinew 30 avril 2013 16:03

              J’aime bien l’article il est plein de bon sens.


              Coté commentaires, c’est un peu étrange. Une apologie culturelle pour un produit en voie de disparition.... La, j’ai un peu de mal. A moins bien sur que ne soit considéré comme viande ces choses qui sont vendu sous barquettes dans les hypermarchés ? Sorry, mais ces trucs la, même si cela à l’apparence de la viande, C’EST PAS DE LA VIANDE ! (ogm, antibiotiques, pesticides, insecticides, eau en quantités astronomiques, métaux lourd, et la liste jamais ne fini...) 

              Alors pour ceux qui ne pourraient ce passer d’un apport en protéines animales, mangez de la VIANDE en fonction de vos moyens mais de la VRAI VIANDE. Elle est rare, très chère, difficile à trouver car sur le point d’être interdite à la vente, pour cause de shoot tranquillisants imposés....

              Mais cessez de vous empoisonner avec cette chose abjecte que Babylone fait passer pour de la viande.

              Suis presque sur que le taux de végétarisme en Inde est supérieur aux chiffres citées, mais si il est en constante baisse. Pour une raison simple le modèle/formatage Babylonien est malheureusement en passe de devenir le modèle unique global et cela implique des changements culturels. L’un des signes extérieur de richesse dans ces pays que l’on appelle BRIC est d’être aussi stupide que nous et de manger de la barbak matin midi et soir...

              C’est pas juste une anecdote, juste pour l’inde et la Chine c’est 3 milliards de pèlerins qui aimeraient nous singer.

              Prenez juste vos calculettes et cherchez à déterminer le nombres de terres arables, d’eau, de nourritures qu’il faudrait pour satisfaire en viandes tous ce petit monde plus nous..... 

              Pour les carnivores fini restera bientôt plus que le canibalisme si point de paradigme même à ce niveau nous ne changeons.

                 

              • foufouille foufouille 30 avril 2013 17:41

                « Pour les carnivores fini restera bientôt plus que le canibalisme si point de paradigme même à ce niveau nous ne changeons. »

                on elevera du vegetaryen attache dans un pre rempli de bonne herbe
                sur que ca fera de la bonne viande
                 smiley
                 :->


              • babadjinew babadjinew 30 avril 2013 19:31

                Ce serait en tous les cas moins hypocrite et plus humain que d’enchainer nos esclaves de productions à leur usines.....


                 

              • joletaxi 30 avril 2013 16:44

                aaahhh les bonnes reprises de avox, pas un jour sans le matraquage habituel des éternelles légendes urbaines.

                On peut penser au réchauffement climatique causé en grande partie par les gaz à effet de serre, à l’acidification des océans, à la fonte de la banquise, à l’élévation du niveau des mers, à la diminution de la biodiversité et à une foule d’autres enjeux.

                comme préambule argumentaire pour nous convaincre de bouffer des tofous, cela me paraît mal parti :
                vous ne savez pas qu’il n’y a eu aucune augmentation des t° globales( pour autant que cela aie une sens d’ailleurs, mais ne compliquons pas) ces 17 dernières années, malgré une augmentation continue du taux de CO2 ?on note même une baisse depuis 4 ans.
                Si une corrélation n’est pas suffisante pour valider une théorie, son absence tendrait à infirmer la relation ?

                l’acidification des océans( qui est d’ailleurs tout sauf une acidification), un article l’a évoqué dernièrement, allez y jeter un oeil, c’est on ne peut plus aventureux comme assertion
                ou encore lisez ceci

                http://wattsupwiththat.com/2010/06/19/the-electric-oceanic-acid-test/.

                la fonte de la banquise, mais laquelle ?car celle située au sud bat des records jamais vus, et pour le moment celle au nord est dans les moyennes.

                http://wattsupwiththat.com/reference-pages/sea-ice-page/

                l’élévation du niveau des mers continue son petit bonhomme de chemin, si vous voulez en savoir plus, cherchez Morner,ou encore lisez cet article

                http://climateaudit.org/2006/10/13/an-analysis-of-the-topex-sea-level-record/

                la diminution de la biodiversité, encore une affirmation qui ne repose sur rien ;
                lisez cet articles

                http://wattsupwiththat.com/2010/01/04/where-are-the-corpses/

                maintenant que votre postulat qui tendrait à prouver que devenir végétarien sauverait la planète ne repose sur rien, sur l’utilisation des terres, nourrir le monde, là encore une fois, tout votre discours ne repose sur rien de sérieux,lisez cet article

                http://wattsupwiththat.com/2010/09/11/animal-vegetable-or-e-o-wilson/

                pourquoi croyez-vous que dès qu’ils en ont eu l’opportunité, les hommes se sont lancés dans l’élevage ?

                bref, une nouvelle fois, mais je sais que c’est peine perdue, vous ressassez des vieux mantras qui ne résistent pas une seconde à l’analyse, mais cela fait passer le temps en sirotant un petit café.

                a la prochaine, car je n’ai aucun doute sur le fait que ce genre d’article fumeux reviendra comme le chiendent.


                • babadjinew babadjinew 30 avril 2013 17:17

                  Étrange manière de communiquer, affirmer des choses en balançant simplement des liens, sachant que presque personne ne le lira.


                  J’en ai pris un juste pour voir (http://wattsupwiththat.com/2010/09/11/animal-vegetable-or-e-o-wilson/). Déjà pour un site francophone balancer un lien anglophone c’est un peu moyen. De surcroît ricain et texans pour parler de suffisance alimentaire faut oser..... 

                  Passons, mais la lecture en diagonale de cette page qui au premier coût d’œil, montre une confusion total sur l’alimentation végétarienne, végane, ou simplement sans viande laisse vraiment à penser et supposer qu’elle est l’oeuvre des producteurs de bœufs Texans.

                  Si les autres liens sont du même acabit, faites plutôt un article pour promouvoir la grandeur sans précédent de tous les bienfaits que nous amène Babylone. Soyez positif et en harmonie avec vos convictions tenter de nous convaincre du bien fondé de vos opinions. 

                   

                • foufouille foufouille 30 avril 2013 17:43

                  on peut pas convaincre un croyant, surtout s’il se pense superieur


                • joletaxi 30 avril 2013 18:50

                  soit vous ne comprenez pas l’anglais, ce que je peux admettre ,soit vous refusez d’examiner les arguments exposés dans mes liens.

                  Encore une fois, savez-vous ce qu« est une ferme herbagère ?
                  Si les paysans se sont tournés vers l’élevage, il doit y avoir une raison non ?
                  Quand on consacre 20% de sa production de maïs à remplir son réservoir, je crois que la question ne se pose même pas.

                  mais cela fait partie de ces »vérités" qui sont déclamées en permanence, et qui, si on y regarde de plus près,n’ont aucun fondement.

                  Mais je ne vous empêche pas de manger des carottes, alors, à moins que vous démontriez de manière scientifique, qu’il y a une raison à changer, je continuerai à me nourrir selon mes goûts.


                • soi même 30 avril 2013 20:40

                  Il y a une aberration de pensé que l’on peu pas vivre sans 100gr protéines animales, et bien c’est faux.
                  Nos anciens vivaient relativement bien en consomment très peut de viande donc c’est bien un faux problème qui crée de véritable problème, environnemental, et sanitaire.

                  Je ne suis pas mon plus pour la promotion à un végétalisme stricte, car en réalité c’est une affaire personnelle et chacun doit bien un jours ce poser la question, quel est l’avantage de manger à outrance de la viande surtout qu’il y a toujours une maladie à la clé causé par un un excès d’urée.


                  • herbe herbe 30 avril 2013 23:23

                    Alors que ça devrait crever les yeux, on constate comme sur beaucoup de sujets un affrontement idéologique, comme d’hab, vieux comme le monde...


                    Finalement il faut renoncer au prosélytisme, les portes doivent s’ouvrir de l’intérieur, tenter de les forcer, c’est en fait les renforcer...

                    Ou alors il faudrait ruser comme Parmentier à une époque lointaine...mais la ruse c’est un peu comme la force, ça peut être contre productif sauf si elle a comme résultat un changement si profond qu’il permet d’absoudre le manipulateur, la fin justifie-t-elle les moyens ?

                    En tout cas végétarien ou non la pomme de terre reste aujourd’hui un met de choix et on n’en veut pas à Parmentier de son bon tour :
                    extrait toujours aussi savoureux :
                    « Cependant certains se méfient encore, et Parmentier utilise alors un stratagème pour vaincre les réticences : il fait garder le champ de la plaine des Sablons par des hommes en armes le jour, mais pas la nuit5. La garde du champ augmente la valeur de la culture aux yeux du peuple parisien et la nuit les vols de tubercules sont aisés. Le peuple parisien en profite donc pour « voler » des tubercules et la consommation se répand alors »



                    • Mowgli 1er mai 2013 08:35

                      « On peut penser au réchauffement climatique causé en grande partie par les gaz à effet de serre »

                      Pas besoin d’en lire plus, on sait qu’on a affaire à un bobo baba cool gogo gaga. Mais que ce n’est pas demain la veille qu’il suivra ses propres prescriptions, ne bouffant que des carottes crues (les faire cuire réchaufferait le climat), couchant à la belle étoile, se balandant à poil, bite au vent (oh le mélomane !). Ben oui, quoi mélomane : Beethoven


                      • foufouille foufouille 1er mai 2013 11:17

                        « 

                        Les bagnoles polluent significativement moins que la surconsommation de viande (produite industriellement). »

                        nouvelle perle de propagande vegetaryenne



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

caronalex


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès