Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Monsanto se lance dans la lutte biologique

Monsanto se lance dans la lutte biologique

On a appris récemment (fin 2013) que Monsanto s'alliait à des société compétentes en lutte biologique.

Associer les mots "Monsanto" et "biologique" fait grincer les oreilles de ceux pour qui Monsanto est le Satan moderne, le bio étant le paradis perdu qu'il faut retrouver. (il y a cent an tout était bio...)

Il est pourtant, naturel que Monsanto s'intéresse à la lutte biologique. Pour une raison simple :

- Les cultures Bt, de coton Bt par exemple, nécessitent moins d'épandage de pesticides.

Les études sur le sujet sont nombreuses, et concordantes.

« Dans notre base de données bibliographiques entre 2000 et février 2008, sont recensées 695 références portant sur l’impact des cultures transgéniques sur les quantités de pesticides utilisées. Toutes ces publications indiquent que les plantes génétiquement modifiées résistantes aux insectes permettent d’économiser les traitements effectués contre les insectes cibles des transprotéines. » (Analyse de l’avis sur la dissémination du MON810 sur le territoire français du comité de préfiguration d’une haute autorité sur les organismes génétiquement modifiés – Jean-Baptiste Bergé, Directeur de Recherches INRA honoraire et Agnès Ricroch, Maître de Conférences AgroParisTech – 2008 – souligné dans le texte)

« La lutte contre les insectes ravageurs des cultures de coton nécessite le recours à de fréquents traitements insecticides. […] À la suite de l’introduction de nouvelles variétés modifiées génétiquement pour résister aux attaques d’insectes, la quantité de produits insecticides répandus et le nombre de traitements ont été divisés par 3. […]
En Inde, l'emploi de 50 % de variétés de cotonnier Bt entraînerait une diminution des quantités de produits insecticides pouvant atteindre 9200 tonnes par an. […]
Conclusion :
Dans les pays en développement, l'introduction de coton Bt a des répercussions sur la "santé" de l’environnement avec une moindre contamination par les produits insecticides […] » (OGM et alimentation : peut-on identifier et évaluer des bénéfices pour la santé ? – AFSSA, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, 2004)

« En moyenne, les fermiers qui cultivent le coton Bt en Chine ont réduit de 70 % les pulvérisations de pesticides contre l’anthonome du cotonnier d’Asie, produisant le kilogramme de coton 28 % moins cher que ceux qui n’utilisent pas le coton Bt (Huang et al. 2002b). Ces avantages ont eu des répercussions importantes sur la situation agronomique, environnementale, sanitaire et économique d’environ 5 millions de fermiers disposant de peu de ressources, dans 8 provinces. De la même façon, des essais effectués en Chine avec du riz contenant des gènes le rendant résistant aux larves d’insectes qui ravagent les rizières, ont montré une baisse de 80 % de l’utilisation des pesticides et une augmentation du rendement de 6 à 9 % (Coghlan 2005).
[…]
Une étude sur deux ans portant sur les répercussions économiques de l’adoption du coton Bt par les fermiers des Makhatani Flats de la province Kwa-Zulu Natal d’Afrique du Sud, a montré que non seulement il y avait eu des augmentations de rendements, mais que les économies réalisées du fait de la réduction des applications de substances chimiques l’emportaient sur le coût plus élevé des semences (Ismael et al. 2001). Entre 1997 et 2001, le nombre de cultivateurs de coton d’Afrique du Sud ayant adopté les plants de coton Bt a été multiplié par 16 (Bennett et al. 2003). » (Biotechnologie alimentaire moderne, santé et développement : étude à partir d'exemples concrets - Organisation mondiale de la Santé 2005)

« La communauté scientifique s’accorde pour dire que l’utilisation de cultures transgéniques Bt résistantes aux insectes contribue à réduire le volume et la fréquence de l’utilisation d’insecticides sur les cultures de maïs, de coton et de soja (CIUS). Ce résultat a été particulièrement significatif pour la culture du coton en Afrique du Sud, en Australie, en Chine, aux États-Unis et au Mexique » (FAO - LA SITUATION MONDIALE DE L'ALIMENTATION ET DE L'AGRICULTURE - 2003-2004)

Les OGM Bt protègent l’environnement… et les cultures bio ! (http://ecologie-illusion.fr/OGM_Bt_reduisent_utilisation_des_pesticides.htm)

Même des sites militants en conviennent :

« les plantes Bt permettent a priori de diminuer la quantité d’insecticide pulvérisé sur les cultures » (Site de l'Association Générations Futures, qui a pour objet d'agir contre « les conséquences négatives de l’agriculture ou de toute autre activité humaine utilisant les produits phytosanitaires et les engrais de synthèse » - visité en mars 2013)

- Il y a donc plus de biodiversité dans les champs de coton Bt.

- Il y a donc plus d'insectes utiles, d'auxiliaires, genre coccinelles qui se nourrissent de pucerons.

« A meta-analysis of 42 field experiments indicates that nontarget invertebrates are generally more abundant in Bt cotton and Bt maize fields than in nontransgenic fields managed with insecticides. » (Marvier et al., a meta-analysis of effect of Bt cotton and maize on nontarget invertebrates, Science 2007)

« Grâce à des données recueillies de 1990 à 2010 sur 36 sites dans 6 provinces du nord de la Chine, les chercheurs ont étudié l’impact de la culture de coton Bt sur les organismes présents dans l’agro-écosystème coton et les cultures environnantes. Ils ont observé que la diminution d’utilisation d’insecticides à large spectre liée à la culture de coton Bt a favorisé l’augmentation des populations de trois groupes majeurs de prédateurs généralistes naturels : les coccinelles, les araignées et les chrysopes. Ainsi ces auxiliaires des cultures, dont les populations sont largement affectées par les insecticides à large spectre utilisés en agriculture conventionnelle, sont plus abondants dans les cultures de coton Bt. Ils y contribuent au contrôle biologique d’un autre ravageur lui aussi majeur du coton mais contre lequel la toxine Bt est inefficace, le puceron Aphis gossypii. Les chercheurs ont également observé que les auxiliaires colonisent les cultures voisines non transgéniques (maïs, arachide et soja) ». (La culture de coton Bt favorise un service écosystémique, la régulation biologique – INRA – 2012)

- Les cultures Bt sont ainsi particulièrement propices à la lutte biologique. Contrairement aux cultures non Bt, arrosées de pesticides, bio ou non, qui tuent tous ce qui bouge, y compris les insectes utiles. Epandage de pesticides, synthétiques ou bio, est incompatible avec la lutte biologique.

C'est, peut-être pour cette raison que Monsanto se lance dans la lutte biologique, pour réaliser la combinaison gagnante :

OGM Bt + lutte biologique.

Pierre Yves


Moyenne des avis sur cet article :  1.51/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • liberty1st liberty1st 8 février 2014 12:07

    Le problème de l’utilisation de ces organismes OGM pose de nombreux problèmes même si ils peuvent apporter certaines solutions !

    Il faut être conscient que Monsanto, en faisant de la recherche, en produisant et en vendant ses cultures OGM n’a pas une vision philanthrope mais bien économique et c’est là la limite des OGMs !

    Notamment, le problème de la non reproductibilité des semences, rend les producteurs dépendant des négociants.

    Par ailleurs, pour du coton, bonne idée pour limiter la pollution. Toutefois, pour un produit comestible comme le mais, on doit s’interroger car une plante résistante l’est parce qu’elle utilise des mécanismes de défense chimiques qui peuvent ne pas être anodins pour le consommateur.

    Quid de la contamination et dissémination de ces OGMs à des cultures qui seraient non OGM par choix. Il est aujourd’hui impossible de consommer du « Bio 100% » (cf voir le seuil de tolérance en %OGM dans des cultures vendues comme « sans OGM » ou non étiquetées « OGM ») en raison de la dissémination.


    • Pierre Yves Pierre Yves 8 février 2014 13:11

      Le sujet était le fait que le coton Bt permet de réduire l’utilisation d’insecticides. Fait reconnu par des études nombreuses et concordantes, venant d’organismes indépendants, indépendants d’idéologie.

      Ce fait permet d’envisager une coopération OGM Bt + lutte biologique, qui est très problématique dans d’autres types de cultures.

      A partir de ce sujet, vous commentez sur la litanie des sujets généralement agités à propos des OGM. Des sujets peut-être intéressants à discuter, mais qui n’ont rien à voir. Il faudrait ouvrir une nouvelle discussion sur chacun de ces autres sujet : économique, dépendance des producteurs de semences, dissémination, bio...


      Pierre Yves


    • liberty1st liberty1st 13 février 2014 00:18

      Très juste, je m’égare. Mais en cas de dissémination, le coton non OGM qui se retrouverait OGM à quelque % pourrait être reconnu propriété de Monsanto. Oui, les OGMs sont un réel progrès mais à condition que leurs brevets soit détenus par les états et non par les firmes.


    • paul 8 février 2014 12:13

      Déjà en 2010, on savait à quoi s’en tenir sur ce coton BT :
      « Suite à une étude menée dans l’État du Gujarat, à l’ouest de l’Inde, la firme Monsanto feint aujourd’hui de découvrir que son coton transgénique se révèle inefficace. Les insectes contre lesquels est censé lutter ce coton OGM ont développé des résistances aux pesticides inoculés dans les plantes ... »
       http://www.bastamag.net/Monsanto-reconnait-l-inutilite-de


      • Pierre Yves Pierre Yves 8 février 2014 13:10

        Vous citez « une étude », qui cite des propos de Pierre, Paul, ou Jacques...

        Vous croyez vraiment tout ce que vous lisez sut Internet ?

        Si vous avez des études indépendantes sous la main, je veux dire indépendantes d’idéologie, venant d’organisme institutionnels indépendants d’idéologie, universités, labo indépendant d’idéologie, OMS, académies de sciences ou de médecine, alors citez les, ça méritera qu’on les regarde de près.

        Mais les propos idéologiques de Pierre Paul Jacques...


        Pierre Yves 


      • paul 8 février 2014 18:12

         « Vous citez une étude qui cite des propos de Pierre,Paul,Jacques,....des propos idéologiques ... »
        Manquez pas de culot, Monsieur l’auteur, pour donner ce genre de leçon : sur votre fiche auteur d’Agoravox, il est simplement indiqué : cet auteur n’a pas renseigné sa description . Votre nom n’est même pas complet .
         ...Pas plus de résultat sur le Net pour connaitre vos compétences.
        Sont cités quelques articles sur les blogs de Médiapart et du Monde et des bouquins à la gloire des OGM bien sûr, mais aussi les pesticides et le nucléaire : la totale !

        Peut être êtes vous plus compétent sur le sujet de la zététique et l’origine du monde développé dans votre livre « Dieu est il un gaucher pour jouer aux dés » ?
        En ce moment il est question de prolonger le moratoire sur le Mon 810 .
        N’êtes vous pas tout simplement un lobbyiste, M. Pierre Yves Morvan ?


      • Kelimp 8 février 2014 12:49

        Une belle désinformation que cet article. A croire qu’il a été écrit par un troll ...ou un lobbyiste de l’agro-alimentaire.
        Si, et j’en doute, Monsanto veut se refaire une virginité, qu’elle commence par renoncer à ses manipulations génétiques et à ses attaques contre les agriculteurs qui refusent de se plier à ses diktats.
        Le vivant n’est pas brevetable !


        • Pierre Yves Pierre Yves 8 février 2014 13:20

          Evidemment, quelqu’un qui ne combat pas aveuglement les OGM est obligatoirement quelqu’un de mauvaise foi, un lobbyist qui ne recherche que son propre intérêt.

          Je suis l’auteur de cet article, et je revendique ma totale bonne foi et indépendance, en espèce, et surtout, idéologique. Je n’ai aucun à priori, je me base seulement sur les résultats des chercheurs indépendants, indépendants d’idéologie.

          Il est facile d’écrire « une belle désinformation ». Il serait plus constructif d’apporter des références pour soutenir cette affirmation.


          Pierre Yves 


        • tinga 8 février 2014 14:38

          Les OGM ne sont pas forcement mauvais, ils peuvent être très utiles, entre les mains de criminels au service de la guerre économique, cela tourne au désastre.


        • non667 8 février 2014 18:52

          à tinga
          entre les mains de criminels au service de la guerre économique

          pas seulement économique (arme alimentaire ) ! monsanto au travers ses recherches veut trouver une arme militaire démographique  géno-virale . c’est à dire,cherche à modifier des virus génétiquement modifiés (sida+ ) afin que ceux -ci ne s’attaquent (empoisonnement ,stérilisation ) qu’aux populations ne possédant pas le gène d’abraham (par exemple )ce gène étant acquis par descendance ou par modification génétique .


        • wawa wawa 8 février 2014 12:51
          Hypothèse interessante. Tout n’est jamais tout noir ou tout blanc. Le principale reproche que je fais aux OGM, c’est qu’il sont accompagné de lois restrictive concernant.
          Un saut génétique avec les espèce sauvage n’es pas une possibilité mais une certitude à long terme. Il y aura une guerre semblable avec celle antibiotique- bactérie résistance.

          Je suis un train de consulter le site de l’auteur. çà fait un peu ressucée d’autre mais il est interressant, je le conseille a ceux qui voudraient y consacrer une heure.

          • François-xavier 8 février 2014 13:25

            @l’auteur, bonjour, et la marmotte met le chocolat dans le...
            En étant un peu soit tant informé sur la manière dont Mosanto agit contre la bio diversité, l’agriculture résonné etc etc effectivement il y a de quoi s’inquiéter...le fait que quelques multinationales essaient de s’octroyer le monopole de l’alimentation en utilisant le lobbying et l’intimidation, est très dangereux pour une simple raison lorsu’elles controleront l’ensemble de l’agriculture ( qui est un domaine stratégique pour une population !!! ), elles feront ce qu’elles veulent, et mettront les peuples au pas !!!, et ça a déjà commencé... losqu’on voit que nos agriculteurs risquent de ne plus pouvoir réensemencer une partie de leur récolte, pour cause de concurrence déloyale, effectivement il y a de quoi se poser des questions ( peut-on etre en concurrence déloyale avec ce que la nature nous offre ?).

            Mosanto et consort ne sont que des fachistes psychopathes voulant imposer leur dictature de l’argent !!! ils en ont rien à faire de la Nature, ceux qu’ils veulent c’est faire du fric à tout prix.


            • tinga 8 février 2014 13:53

              Monsanto qui rappelons le a fait sa fortune avec l’agent orange au Vietnam dont les conséquences se font toujours sentir.

              Dans un monde normal, ces gens devraient être emprisonné pour le restant de leurs jours, dans un monde normal, cet article faisant l’apologie de génocidaires tomberait sous le coup de la loi, à travers le monde entier cette entreprise continue ses crimes de manière totalement abjecte et les victimes se comptent par centaines de milliers.





              • alinea Alinea 8 février 2014 14:14

                Ainsi, Monsanto ne serait pas le Diable, mais le Bon Dieu ?
                Quelle belle journée que ce 8 février 2014 où j’apprends cela !


                • foufouille foufouille 8 février 2014 15:11

                  on a pas lus les mêmes choses
                  les paysans se suicident pour rien et le rendement est pas mauvais
                  aucun procés pour un grain de maïs
                  le monde merveilleux du bisounours libertasplusrien


                  • Pierre Yves Pierre Yves 8 février 2014 22:08

                    Effectivement, celui qui lit les rapports d’étude des académies, de science, de médecine, des labos d’université, du CNRS, de l’OMS, de la FAO, aura une certaine vue des choses.

                    Celui qui lit seulement la littérature de propagande idéologique verra autre chose.

                    Pierre Yves


                  • EntreiciThropocène 8 février 2014 16:16

                    Nous sommes toujours dans la même logique mortifère, adapter l’humanité au changement climatique et à la logique productiviste (chère au FN.SEA), plutôt qu’une profonde remise en question ( moins confortable évidemment ) de nos modes de vies écocides.

                    Préparons-nous, car la prochaine étape c’est le transhumanisme !

                    Faisons donc confiance à Monsanto (un p’tit coup d’agent orange, hum ?) Et tuons donc un peu plus chaque jour ce qui fait notre HUMANITE, à n’en pas douter nous sommes sur la bonne voie.

                     


                    • non667 8 février 2014 19:17

                      à ente ...
                      (chère au FN.SEA)
                      ce découpage de l’acronyme montre :
                       1° que vous ne savez pas que le fn est le principal ennemi de la fnsea et celà depuis l’entré en politique de jm.lepen (fils d’artisan marin pêcheur qui à fait ses début 1950 au centre national (déja ) des indépendants et paysans C.N.I.P. ) c’est à dire pour la défense des PETITS commerçants ,épiciers ,bouchers ,boulangers ,artisans ,paysans contre les grandes surfaces et les multinationales agroalimentaires (défendues par la fnsea ! ) ,industrielles ......etc ....+ le grand capital ( ce qui ramène le fn plus à gauche que le ps ! smiley smiley smiley
                      2°qu’en attaquant perfidement le f.n.  hors sujet dans l’article  ! vous êtes l’idiot utile ou le valet du système N.O.M.  smiley smiley smiley


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 février 2014 18:34

                      Ouille ! Monsanto qui s’interesse à la lutte biologique ...
                      Ils vont breveter les insectes ? En fait breveter l’eau chaude ...
                      Nous faire payer le fait que les coccinelles bouffent les pucerons , que des micros guêpes parasitent les mouches des fruits ...


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 février 2014 19:50

                        Monsanto se lance dans la lutte biologique ...  ???

                        Ou plutôt, quand Monsanto de tire une balle dans son propre pied !

                        Monsanto détruit et pollué l’environnent depuis plus de 50 ans ... pour se présenter un beau jour comme le sauver de l’Humanité ... ? 

                        On ne me le fait pas, c’est vraiment trop gros !!!

                        Des cas emblématiques de biopiraterie

                        Juste un exemple :

                        Le NEEM ou Margousier indien (azadirachta indica), tire son nom du perse signifiant « arbre libre ». Depuis des siècles il a été introduit et fleurit en Afrique, en Amérique centrale et du Sud, dans les Caraïbes et en Asie. C’est en Inde que cet arbre est le plus utilisé. On fait mention de son usage dans des textes écrits il y a plus de 2000 ans, dans l’agriculture comme insecticide, en médecine humaine et animale, et en cosmétique. Il est aussi vénéré comme « l’arbre libre » à travers la religion et la littérature dans de nombreuses cultures locales. Au début des années 1990, les propriétés du NEEM ont fait l’objet d’une série de 64 brevets déposés par plusieurs entreprises privées, dont un brevet sur les vertus fongicides par le géant de l’agrochimie W.R. GRACE. Alors même que l’Inde avait librement diffusé l’usage et les connaissances sur le NEEM depuis des siècles, ces entreprises se sont approprié cette ressource importante en quelques années. Une conséquence directe fut l’augmentation de la demande en graines de NEEM par ces acteurs. W.R. GRACE installa une usine de traitement du NEEM qui capta une grande partie des graines disponibles, faisant augmenter leur prix au-delà de ce que les populations locales pouvaient payer. Auparavant, les graines de NEEM étaient en accès libre et étaient largement utilisées pour produire de l’huile indispensable pour l’éclairage et le chauffage.

                        source :: http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article397

                        Cet exemple montre bien le vrai intérêt que portent les multinationales à l’environnement biologique !


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 février 2014 20:19

                          Vol des savoirs ancestraux ...


                        • Pierre Yves Pierre Yves 8 février 2014 22:15

                          "Vol des savoirs ancestraux". Encore un fameux serpent de mer.

                          Il y a cent ans à peine la famine était courante, les savoir ancestraux savaient faire vivre, très mal, deux milliards d’humains, qui mouraient, très mal, à moins de 60 ans...

                          Pierre Yves


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 février 2014 22:30

                          Simplement que la diffusion de ces savoirs ne doit pas se faire sur un rapport marchand ,que le fruit des expériences empiriques ne tombe pas dans l’escarcelle de quelques actionnaires du fait que l’on en a compris scientifiquement le bien fondé .
                          Si tout est est brevetable ,alors un jour ,par mes spécificités, je serais moi même brevetable .


                        • Pierre Yves Pierre Yves 8 février 2014 22:42

                          http- combat-Monsanto-etc., Ah, que voilà un fameux site de référence, pur de toute idéologie, validé par la communauté scientifique internationale.


                          Pierre Yves


                        • kéké02360 8 février 2014 20:03

                          Une agriculture biologique, n’a aucunement besoin de plantes BT pour réduire l’utilisation de pesticides puisqu’elle n’en utilise pas !!!!!!!

                          Faut vraiment être un suppo de Satan payé par Monsanto pour écrire une bouse pareil smiley

                          http://greenpeace.fr/guetteur/marques/ 


                          • Pierre Yves Pierre Yves 8 février 2014 21:57

                            L’agriculture biologique, n’utilise pas de pesticides ? ? Encore un ignorant qui s’ignore. Renseignez vous, ou visitez une jardinerie en vous demandant ce que sont ces produits signalés comme dangereux et sur lesquels il est indiqué « autorisé en agriculture biologique » .

                            http-Greenpeace-etc. Voilà une source d’infos garanties, reconnues par la communauté scientifique internationale.

                            Pierre Yves


                          • bourne 8 février 2014 20:48

                            @Pierre-Yves

                            Article kamikaze , bravo fallait l’oser ... !


                            • Pierre Yves Pierre Yves 8 février 2014 21:56

                              "Il fallait l’oser". Mais l’expression est encore libre dans ce pays, même si, vous avez raison, il faut oser face au tir groupé du lobbying vert.

                              Dans le message précédant le vôtre je suis même un suppôt de Satan. Au Moyen Age, ça coûtait le bûcher.


                              Pierre Yves


                            • alinea Alinea 8 février 2014 20:57

                              L’auteur : vous savez sans doute que l’on peut lutter contre les insectes nuisibles aux cultures, autrement ? Et en même temps contre la paupérisation des peuples contraints de fournir à l’occident matière à ses débordements ?
                              C’est vrai qu’on dort mieux en se berçant de l’illusion que tout est bien dans le meilleur des mondes !
                              Bonne nuit !


                              • Chabinpolitain 8 février 2014 22:00

                                @L’auteur, vous n’êtes pas de mauvaise foi mais simpleement un menteur pro !
                                En effet il est constaté et prouvé depuis pas mal d’années que le fait d’utiliser des plantes Bt produit des pesticides et ce n’est pas parce que la bactérie en est responsable qu’il faut tout confondre et croire que c’est une application « Bio ».
                                Vous pouvez nous présenter autant de sites vendus que vous le voudrez, le volume de pesticides générés par le Bt est autrement plus important que de simples traitements.
                                D’autre part vous oubliez un petit détail, c’est l’utilisation massive de désherbants avec ces cultures, alors si les désherbants ne sont plus des pesticides il va falloir en informer les fabricants...
                                D’autre part ( encore ) les résultats de rendements obtenus sont très loin de tenir leurs promesses et c’est en effet la raison pour laquelle les paysans indiens se suicident en masse, ils ne peuvent faire face à leurs endettements qui leur ont permis d’acheter semences ET pesticides, citez moi un seul exemple de plante GM qui ne soit pas vendue avec sont lot de pesticides, ce qui revient à dire, renseignez-vous un peu mieux sur des sujets que vous ne maîtrisez pas !!!


                                • Pierre Yves Pierre Yves 8 février 2014 22:39

                                  1] Vous confondez OGM Bt avec les OGM résistants à un herbicide. ça n’a rien à voir.

                                  2] Personne ne dit que les OGM Bt sont un « application bio » ; relisez mieux.

                                  3] la thèse, qui n’est pas très difficile à comprendre est la suivante

                                  3-1] Les OGM Bt nécessitent moins d’épandage de pesticides.

                                  3-2] Il en résulte que les insectes auxiliaires sont plus nombreux, et qu’on peut en ajouter pour la lutte biologique contre les prédateurs. Les insecte auxiliaires ne seront pas éliminés par des épandages massifs et répétés d’insecticide.

                                  4] Oui les OGM Bt produisent en interne des pesticide ; ils sont créés exactement pour ça. Vous avez l’air de le découvrir.

                                  4] en faisant produire un insecticide pas la plante Bt, on ne fait que suivre l’exemple de la nature : presque toutes les plantes produisent en interne des pesticides pour se protéger des prédateurs. Et c’est vrai aussi pour la plupart des plantes que nous mangeons tous les jours. Vous n’avez jamais entendu parler de la solanine de la pomme de terre ?

                                  6] Les suicides des paysans indiens causés par les OGM, c’est de la propagande. Ces suicides existaient avant l’introduction des OGM, et n’ont pas progressé

                                  Pierre Yves


                                • joletaxi 8 février 2014 22:54

                                  @l’auteur

                                  vous vous aventurez dans une jungle ici,d’un genre nouveau, car peuplé d’enclumes.
                                  il n’y a pas la moindre chance que vos interlocuteurs abandonnent leurs croyances.

                                  sur les suicides des paysans, cela fait partie de ces légendes urbaines que la secte verte propage avec une belle constance, et cela marche.
                                  le nuage de tchernobyl, les pluies acides, le trou dans la couche d’ozone, la poele à frire,la montée des océans, Mme Michu est matraquée sans cesse, et elle finit par le croire

                                  concernant les suicides, l’étude tout ce qu’il y a d’officiel, avec les chiffres,les références
                                  www.indiaenvironmentportal.org.in/files/btcotton.pdf

                                  ils ne liront pas,ils dénonceront un complot,et vont cracher des insultes, comme d’hab
                                   vomigorax, le média alternatif citoyen, lieu d’échanges, de confrontations d’idées, wouarf


                                • RICAURET 8 février 2014 22:04

                                  ils ne sont pas deja presente comme les sauveurs de humanite plus de famine
                                  or aujourd hui c’est le contraire, des suicides plus de pauvres plus de cancers
                                  aux etats unis l herbe a cohon bloque les tracteurs( 600chevaux) impossible de l arracher que desire l homme vivre ou mourrir de fain a cours terme oui cours terme face a notre planete 


                                  • alinea Alinea 8 février 2014 22:11

                                    C’est quoi l’herbe à cohon : l’amaranthe ?


                                  • lionel 9 février 2014 09:27

                                    Pierre Yves,
                                    Pouvez vous vous présenter ? Quel est votre intérêt à écrire cet article qui tente de réhabiliter une entreprise monstrueuse déjà complice dans la mort de millions d’individus (je suis gentil), tout cela ayant commencé avec sa participation au projet Manhattan et aux massacres des populations de Hiroshima et Nagazaki. Nous nous souvenons aussi de sa participation au massacre à l’arme chimique des populations Coréennes, Vietnamiennes... Je ne parlerais pas des agriculteurs suicidés, de la génération de plantes ultra résistantes aux herbicides etc, etc, etc...

                                    Que gagner vous à réhabiliter cette entité criminelle ?


                                    • Pierre Yves Pierre Yves 9 février 2014 11:02

                                      Me présenter ? Mais l’essentiel est dit sur mon site, y compris mon nom ; je n’ai absolument rien à cacher.

                                      Écologie, environnement... mythes et réalité (http://ecologie-illusion.fr/ )

                                      Je suis ingénieur (informatique) maintenant à la retraite.

                                      Mon intérêt ?

                                      C’est d’abord la curiosité. Démêler ce qui est un credo récité et répété en boucle, comme on récite un chapelet, de ce que les études scientifiques permettent de connaître.

                                      Cette curiosité permet de mieux connaître des éléments de réalité, très différents des credo qui ont envahi nos media. C’est par cette meilleure connaissance que l’on peut espérer mieux combattre les vrais problèmes de la planète, aujourd’hui et surtout à venir. Ces problèmes sont l’épuisement des ressources les plus fondamentales, les plus vitales – la terre, l’eau, l’énergie – et donc la nourriture. Ces problèmes concernent d’abord les pays les plus pauvres. 1,2 milliards de personne n’ont pas (encore) accès à l’électricité.

                                      Je considère qu’il est utile de faire savoir tout cela, d’ouvrir les yeux qui ont été fermés par le conditionnement idéologique imposé par les réciteurs de chapelet, qui ont pratiquement pris le contrôle des tous nos media. Car la situation est grave, alarmante. Pour les plus pauvre, je ne parle pas pour les nantis des pays développés. Plus il y aura de personnes éveillées, les yeux ouverts, plus nous aurons de chance de résoudre les problèmes de la planète.

                                      Où avez vous vu que j’aurais" réhabilité l’entité criminelle Monsanto" ? Je n’ai émis aucune opinion sur Mosanto, ce n’était pas le sujet. Mais j’ai effectivement écrit le mot Monsanto, et je constate que sur ce forum, le mot seul déclenche toute une série de réflexes conditionnés, dont la récitation de tous les articles du credo où le mot apparaît.

                                      Le sujet de l’article, ce ne sont pas les crimes que la propagande prête à Monsanto, le sujet, c’est cette hypothèse : l’association des OGM Bt et de la lutte biologique est peut-être un moyen de réduire au maximum l’épandage de pesticides.

                                      Je constate que personne ici n’a apporté le moindre élément à la discussion, ni pour la contredire (avec des arguments), ni pour la soutenir (avec des arguments). Pourquoi cet étonnant silence sur le vrai sujet ? Faut-il supposer une ignorance générale des intervenants ? Faut-il supposer un conditionnement idéologique qui empêche de comprendre et d’imaginer autre chose que ce qui est écrit dans le bréviaire ? Il doit y avoir au minimum un peu de vrai dans cette seconde hypothèse : ce qui n’est pas dans le bréviaire ne peut venir que de Satan ; arrière Satan ! Voir plus haut dans la discussion, je serais un suppôt de Satan.


                                      Pierre Yves

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès