Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Montebourg : Gueugnon, le parking radioactif

Montebourg : Gueugnon, le parking radioactif

Arnaud Montebourg :

Député de la 6e circonscription de Saône-et-Loire 12 juin 1997 – 16 juin 2012

Président du conseil général de Saône-et-Loire 27 mars 2008 – 21 juin 2012

 Gueugnon  : http://www.gueugnon.fr/votre-ville

"GUEUGNON, une ville où il fait bon vivre ! Gueugnon se situe dans l'ouest du département de la Saône-et-Loire (71) en Bourgogne du Sud. Charmante ville traversée par l'Arroux, Gueugnon se trouve au carrefour de trois régions géographiques : Morvan, Charolais et Bourbonnais.
Chef lieu d'un canton de 9 communes de l'arrondissement de Charolles, Gueugnon est souvent perçu comme un îlot industriel au centre d'une région essentiellement vouée à l'élevage charolais. Ville à la campagne ou campagne dans la ville ? Voilà son charme..... "

 

JE CITE ....

.../...C’est la Criirad, laboratoire indépendant spécialiste de la radioactivité en France qui révèle la première l’affaire en 2007. L’aiguillon de la filière nucléaire française met les pieds dans le plat gueugnonnais, lorsqu’elle constate des mesures « 20 fois supérieures » à la normale, autour de l’ancien site d’Areva et notamment sur le parking du stade de football de Gueugnon.../...."

".../...Reconnaissant contraint et forcé l’existence de ce stockage sauvage, répertorié nulle part, Areva confirme la présence d’environ 20 000 tonnes de déchets radioactifs, enfouis seulement à quelque 70 cm de profondeur, sous les pieds de supporters du Gueugnon FC. Après des atermoiements, le groupe d’Anne Lauvergeon propose de recouvrir de goudron ces déchets, une solution qui arrange tout le monde en raison de sa simplicité.../...."

article source complet ici

http://www.enviro2b.com/2010/02/18/radioactivite-l%E2%80%99affaire-%C2%AB-atomique-%C2%BB-du-stade-de-foot-de-gueugnon/

le dossier de la criirad ici :

http://www.criirad.org/actualites/uraniumfrance/geugnon/noteCRIIRAD11-94_gueugnon.pdf

Un reportage de France 3 avait tiré la sonnette d'alarme, en 2009 , sur ce dossier pour lequel les autorités préfectorales semblaient pourtant rassurantes !

Pour ce qui est du reportage le voici … Pièces à convictions « Uranium, le scandale de la France contaminée » datant de 2009.Le reportage dédié à Gueugnon ici, ou l'on y apprend entre autre qu'un parcours de santé avait été aménagé sur la zone... :

 

 L’intégral de l’émission ici http://youtu.be/WVEwQxk6_mw

"../...L’affaire se complique l’été 2009, lorsque la fameuse bande de goudron est posée. Au lieu d’atténuer la radioactivité, les travaux ne font qu’aggraver la dangerosité du site. Comme le précise le Canard enchaîné, bloqué par le goudron, le radon 222 gaz radioactif produit par le radium 226, s’accumule et se désintègre en libérant notamment des rayonnements gamma irradiants.../..."

SEPTEMBRE 2011

"L’ancien parking du stade Jean-Laville est toujours fermé. Le dossier fait du surplace

.../...Malgré des travaux entrepris en 2010, l’ancien parking du stade reste fermé. Une étude d’impact doit mesurer les risques sanitaires.Certes, les mesures effectuées par l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) ne font pas état d’anomalie sur les zones traitées, notamment au niveau de l’ancienne laverie. Toutefois, des mesures anormales ont été relevées à ses abords.../...

.../...De son côté, la Criirad a relevé des émanations excessives à proximité des guichets du stade, rue Roger-Couderc, en mai 2011.la pose d’une géomembrane étanche avait permis de stopper les rayonnements radioactifs sur la surface du parking. Sans toutefois masquer l’ensemble des points chauds. « La Criirad a décelé des anomalies le long des bouches dégoût, à proximité immédiate du parking  », fait remarquer la présidente de VPEG, Bernadette Lesme.../...

articles sources complets ici

http://www.lejsl.com/pays-charolais/2011/09/22/le-dossier-fait-du-surplace

http://www.lejsl.com/pays-charolais/2011/12/12/un-nouveau-rebondissement

DECEMBRE 2011

.../...Un nouveau rebondissement : Une décision du tribunal administratif relance le feuilleton du parking du stade. L’annulation d’un arrêté préfectoral par le tribunal administratif de Dijon pourrait compromettre la réouverture du parking.

l’association VPEG avait saisi le tribunal administratif de Dijon, demandant l’annulation de l’arrêt préfectoral du 29 juin 2009, portant une autorisation de stockage de déchets nucléaires. « Le préfet n’avait pas à prendre cet arrêté. Le site de stockage n’est pas une ICPE (installation classée protection de l’environnement, NDLR), mais une INB (installation nucléaire de base), fait remarquer Bernadette Lesme. Ceci est basé sur des jugements purement scientifiques. Et qui dit INB dit compétence du ministère, et non plus de la préfecture

Si les conséquences de la décision du tribunal administratif restent encore difficiles à cerner, une éventuelle réouverture du parking au public semble compromise. Toutefois, l’étude d’impact se poursuit et devrait livrer ses conclusions au début de l’année 2012. « Je reviendrai devant le conseil municipal pour accepter ou non la convention d’Areva sur l’utilisation ou non de cet espace, prévient Dominique Lotte. Et la zone continuera de subir des contrôles réguliers. .../....

MARS 2012

.../...L’IRSN évalue l’impact dosimétrique lié à l'utilisation du parking sud du stade Jean Laville 

Le 1er mars 2012, l’IRSN a présenté devant la Commission Locale d'Information et de Surveillance (CLIS) du site AREVA de Gueugnon son évaluation de l’impact dosimétrique qui résulterait de la réutilisation du parking du stade suite à son assainissement par AREVA.
L’IRSN conclut à la compatibilité des niveaux d’exposition obtenus après assainissement avec un usage de parking, mais souligne toutefois la nécessité de prévenir les modifications possibles de ces niveaux pouvant résulter d’une dégradation des matériaux recouvrant la zone ou de travaux d’excavation..../...

L’IRSN souligne également que les commentaires et conclusions émis dans son rapport ne tiennent pas compte des situations particulières qui résulteraient par exemple de la réalisation de travaux d’excavation sur la zone du parking. Vis-à-vis de telles situations, l’IRSN considère nécessaire de prévoir des dispositions permettant d’informer les intervenants, d’encadrer le chantier sur le plan de la radioprotection et de vérifier l’intégrité de la couverture à l’issue des travaux."

communiqués et rapports sources complets ici :

http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20120301-Site-AREVA-Gueugnon-Evaluation-impact-dosimetrique-utilisation-parking-stade.aspx

 

Cout total des pseudo "travaux" depuis le début de l'affaire en 2007 :

1 350 000 euros dépensés par Areva et l’État


Je comprends maintenant ce que ce cher Arnaud entend par "filière d'avenir" !

Oui, on n'a pas fini d'en manger de la radioactivité et elle donnera encore longtemps du travail (toujours aux mêmes) tout autant que des cancers (pour tout le monde là).

 

en savoir plus sur les mines françaises d'uranium  :

Carte des sites français d'extractions d'uranium :

http://www.criirad.org/actualites/uraniumfrance/img/carteFrance_WEB.pdf

http://www.criirad.org/actualites/uraniumfrance/somuraniumfrance1.html

carte interactive des sites :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/enfin-une-carte-des-mines-duranium-en-france_18130/


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • jako jako 30 août 2012 08:45

    Décidement, vous en avez de bonnes informations, merci


    • Gaiga Kaunta Gaiga Kaunta 30 août 2012 10:17

      merci internet !
      là pour le coup, j’ai fait beaucoup de copier coller, c’est un ancien résumé que j’avais fait en décembre et que j’ai trouvé opportun de ressortir et mettre à jour

      le tout est de trouver les bons articles et de les recouper, ce qui n’est pas toujours facile car
      il y a beaucoup de « journalistes » qui se contentent de coller les dépêches AFP

      les sites cea, asn, irsn , andra etc. ont énormément de dossiers mis en ligne ce qui permet de comprendre l’étendu du désastre, en se disant toutefois que ça n’est que la partie visible de l’iceberg.... Et puis, il y a énormément d’autres sources qui permettent de recouper et de mettre à jour tout ça

      Gueugnon, j’ai découvert le sujet via le très bon doc d’Elise Lucet sur France 3, qui traite également d’autres zones contaminées, sujets qui méritent de sortir de l’ombre également

       Réveil Fukushima
      antinucléaire de longue date, je n’avais pourtant jamais mis le nez aussi profond dans la M... nucléaire : la catastrophe japonaise m’a sonnée : plus précisément la deuxième explosion, celle du 14 mars, où là je me suis dit : ils vont nous la « refaire à l’envers » façon Chernobyl

      j’ai plus appris en 1 an qu’en 25 ans ...
      A l’époque de la catastrophe russe j’étais trop petite pour comprendre, j’ai appris et compris plus tard en visionnant des documentaires ...puis depuis le 11 mars,sur le lobby nucléaire en général, dans un travail quotidien à fouiner sur le net, stocker dossiers et articles sur le sujet dans son ensemble et sur le nucléaire français en particulier :
      et je suis révoltée de ce que je découvre jours après jour

      un tabou est doucement en train de tomber dans l’hexagone, il ne faut rien lâcher et continuer d’informer, par le net certes, mais en allant à la rencontre des citoyens, hors la toile


      • Plus robert que Redford 30 août 2012 22:56

        C’est bien joli tout ça, ma cocotte !
        Super, la Démocratie Internet, les Enquêtes Internet, La Science Intrernet...

        Mais ca vaut surement pas l’expérience du terrain !

        J’habite justement à 18Km de Gueugnon. J’y travaille parfois. Au foot, j’y vais jamais (occupation de blaireaux...) Mais l’histoire du parking du stade Jean Laville, ça fait une paye qu’on en entend parler...

        La pollution radioactive, il y a longtemps que j’y suis sensible parceque ça m’avait interpellé lors de mes études et que je me disais qu’il y avait des raisons de s’en préoccuper, d’autant que la COGEMA a exploité quelques sites dans la région.
        Alors, j’avais toujours envisagé de m’acheter un compteur Geiger, comme ça, juste au cas...
        Paf !
        Fukushima !
        C’est décidé, je m’en paye un !
        250€ chez Labo and Co pour un petit modèle RADEX... Pas une ruine !...

        Mauvaise pioche, les fournisseurs n’arrivent pas à fournir, justement, because toute la production file au Japon.

        Enfin, en mai dernier un mail m’informe que le modèle est à nouveau dispo...
        Hop, je commande, je suis livré, et je me mets à mesurer à tout va, n’importe quoi, n’importe où...
        Résultats : Au fond du jardin, pleine cambrousse : 0,18 à 0,2 microsieverts par heure ;
        Eau de la loire : 0,15µSv/h en gros dans mon environnement normal, de 0,12 à 0,22 µSv/h
        De suite, à côté de mon clavier : 0,13µSv/h

        Parking du stade de Gueugnon, en quatre emplacements différents : de 0,18 à 0,25µSv/h
         !!!!
        Putain, Ca craint vachement !!!
        Au secours, on va tous mourir !!!
        Les supporters du FCG à 6 bras avant la fin du siècle !!!

        Bref, faut pas déconner !
        Les analyses alarmantes, chais pas où il faut aller les chercher, hein ?!!!

        Mais je promets de continuer...
        Si je peux passer sur les vieux sites de la Cogema, sans effraction, j’irai voir...

        Ah, j’oubliais :
        J’ai dans mon garage un vieux « Lumogaz », tu sais, le machin de chez Butagaz qui permet d’y voir clair sans électricité..

        J’ai collé la sonde dessus : 0,54µSv/h

        Faut pas s’étonner que les yeux des campeurs, y brillent dans le noir !!!


      • Gaiga Kaunta Gaiga Kaunta 31 août 2012 11:50

        merci pour ta contribution mon poulet smiley

        tu remarqueras que j’ai publié les conclusions de l’IRSN qui pour rappel sont celles-ci

        L’IRSN conclut à la compatibilité des niveaux d’exposition obtenus après assainissement avec un usage de parking, mais souligne toutefois la nécessité de prévenir les modifications possibles de ces niveaux pouvant résulter d’une dégradation des matériaux recouvrant la zone ou de travaux d’excavation..../...

        Ce que je souhaite montrer avant tout chose avec le déroulement de cette histoire, c’est la gestion somme toute lamentable et douteuse de la part d’AREVA et le fait qu’on en aura jamais fini, puisqu’il convient désormais de faire en sorte que ce site ne se dégrade pas...

        Sans l’intervention de la criirad, de l’asso VPEG, et de France 3, où en serions-nous aujourd’hui ?
        Le fait que le parking soit resté fermé malgré les conclusions de l’IRSN, n’est pas anodin non ?
        tout comme la somme dépensée depuis le début ! si ?

        Dans sa gestion de ce site, rappelons qu’Areva n’avait même pas pris soin de faire répertorier le les plus de 20 000 tonnes de stériles présents sous ce parking ( est-ce bien légal d’ailleurs ?) et qui y sont toujours ( en ont gratté partiellement quelques couches ici et là )

        Il est bon aussi de rappeler que pas loin de là, ( de l’autre côté de l’Aroux) AREVA « gère » également un site de dépôt en sous-sol ( et « remis au vert.. ») de plus de 100 000 tonnes de résidus ? là où autour avait été aménagé le parcours de santé

        ce site est classé ICPE (installation classé pour la protection de l’environnement ), enregistré sous le numéro 167 de la nomenclature, déchets industriels provenant d’un site classé..,
        déchets conventionnels donc et non INB, (installation nucléaire de base) avec la nomenclature 1711, déchets radioactifs
        je vais faire ma suspicieuse et poser la question suivante : plus de contrôles et plus de taxes pour cette dernière, ceci explique t’il cela ? )
        à priori la radioactivité présente (déchets considérés de très faible activité) permet cette classification ICPE et le site est normalement sous surveillance...

        voici le lien d’un doc de l’ ANDRA qui répertorie tous les sites dits « historiques »
        http://www.andra.fr/inventaire2012/03_pdf_inventaire/6-2-Les_situations_historiques.pdf

        alors, oui, toi qui as la chance de posséder un compteur, tu peux continuer à surveiller l’endroit
        je t’invite même à faire des mesures sur les points chauds relevés par la criirad ( tu les trouveras dans leur rapport)

         


      • jako jako 30 août 2012 10:23

        D’accord mais c’est du travail tout de même, puisque vous semblez très capable, il y a un sujet naissant mais je n’ai que peu d’infos, sur le mobilier urbain en métaux lourds, mais alors très lourds vous voyez ? Plusieurs ont déja été démontés en Belgique, le seul moyen de les repérer est de se munir d’un appareil de test et de se déplacer soi même.

         


        • celui qui maugréé celui qui maugréé 30 août 2012 11:38

          Ce sujet revient en effet régulièrement en première ligne.

          La Criirad en parle tout particulièrement sur son site même si les actualités plus récentes comme fukushima ont pas mal monopolisé leurs ressources.

          une chose est sûre l’addition totale du coût du nucléaire est comme toujours largement tronqué. je ne prétends pas qu’il faut l’arrêter ou le continuer je dis juste que l’équation globale a toujours été sciemment tronquée pour favoriser cette énergie.


          • Gaiga Kaunta Gaiga Kaunta 30 août 2012 11:45

            oui, j’ai vaguement entendu quelques trucs sur le sujet qui méritent effectivement d’être creuser.....

            en parlant de « mobilier urbain » il y a un geste à la portée de chaque citoyen, c’est la « chasse » aux paratonnerres radioactifs
            il s’agit d’anciens modèles, interdits à la fabrication depuis 87 mais qui ornent encore moult édifices...
            un simple regard suffit à les reperer (châteaux, clochers, girouettes, etc.) : ils sont très spécifiques
            Il y en aurait entre 30 et 40 000 disséminés un peu partout :
            le but de cette chasse est de les répertorier et surtout d’informer les communes ou propriétaires afin qu’en cas de manipulation ou dégradation, ils puissent intervenir avec les protections nécessaires adéquates

            Avec un ami, on en a découvert un par hasard, il y a 3 semaines, en dinant en terrasse dans un petit village près de chez moi, où j’ai pourtant l’habitude d’aller : c’est mon ami qui en levant les yeux vers le clocher l’a repéré, en tout simplicité ^^

            plus d’infos ici
            http://www.paratonnerres-radioactifs.fr/


            • Gaiga Kaunta Gaiga Kaunta 30 août 2012 11:54

              concernant le mobilier urbain qui contiendrait des substances radioactives
              je sais qu’en France, il y a un arrêté datant de 2009 qui autorise l’ajout de ces substances dont voici quelques détails
              il y a un dossier complet sur le site de la criirad

              arrêté interministériel du 5 mai 2009
              http://textes.droit.org/JORF/2009/05/14/0111/0032/

              Avis de l’Autorité de sûreté nucléaire du 19 novembre 2008
              sur le projet d’arrêté fixant la composition du dossier et les modalités
              d’information des consommateurs prévues à l’article R.1333-5 du code de la
              santé publique
              http://www.criirad.org/mobilisation/img/AvisASN5052009.pdf

              Art. R.1333-2 et R.1333-3
              http://www.criirad.org/mobilisation/img/R1333-2et3.pdf


              • Yoann Yoann 30 août 2012 12:20

                En effet, ça fait un moment qu’elle est sortie cette histoire :
                Radioactivité à Geugnon, campagnes radioactives et omerta politique

                Mais une piqure de rappel est tjrs bonne smiley


                • raymond 30 août 2012 17:39

                  Oui ancienne histoire mais bien réelle, je constate que parfois les bancs ou poubelles sont démontées bien que neuves, ce qui veut bien dire qu’ils dépassent très largement les valeurs acceptées et cela démontre aussi que le controle doit etre pris en main par le citoyen


                • joletaxi 30 août 2012 14:51

                  tiens un nouvel officiant au club ?

                  normalement c’est le pré carré du mage barbu collectionneur d’étoiles jaunes ?

                  Vous savez que ces vieilles antiennes ont déjà été débattues cent fois, il y a des pages entières de commentaires sur ces sujets.
                  Enfin, si cela donne un sens à votre vie ,pourquoi pas ?


                  • lavabo 30 août 2012 14:58

                    C’est la nouvelle ligne editoriale..... on a deja eu le modem, le 11/09 (toujours en cours), melanchon president.....

                    Moi je trouve ca fantastique un media a contre-courant et se plantant lamentablement dans tous les domaines. C’est fantastique les realites paralleles !!!!! 

                  • Gaiga Kaunta Gaiga Kaunta 30 août 2012 20:23

                    Jo et Lavabo

                    Il est vrai que vos contributions dans les fils de commentaires sont sans conteste pertinentes et enrichissantes ... smiley
                    « enfin, si cela donne un sens à votre vie, pourquoi pas ? »

                    bien dommage que vous n’ayez à coeur de nous faire partager votre savoir et votre réalité dans des articles pour faire évoluer la ligne éditoriale d’agoravox et nos pauvres connaissances.


                    • foufouille foufouille 30 août 2012 20:50

                      y en a partout de ces dechets
                      meme dans les outils


                      • Gaiga Kaunta Gaiga Kaunta 31 août 2012 12:49


                        compte rendu du conseil municipal du 30 novembre
                        http://www.gueugnon.fr/documents/portal81/sg_cr_cm_2011_11_30.pdf

                        dans lequel le maire de Gueugnon souligne le pb de l’extraction des déchets présents et leur transports....ainsi que la réalité d’une surveillance nécessaire du site

                        extrait --->

                        Moi je ne souhaitais pas et je l’ai affirmé haut et fort, je ne souhaitais pas que plusieurs dizaines de milliers de tonnes de déchets radioactifs se trouvent sur les routes du Département de Saône et Loire.
                         Ça fait partie de l’histoire locale, elle n’est pas reluisante, elle n’est pas agréable,
                        elle n’est pas sympathique, elle va nous suivre des générations et des générations au-delà de nos propres personnes mais en aucun cas je ne souhaite faire porter à d’autres populations du Département ce qui a été notre histoire locale
                        Et en aucun cas enlever les déchets radioactifs et les déplacer dans un autre site ou les déplacer, les mettre sur la route, vous imaginez la responsabilité qui aurait été la nôtre, si il y avait eu des traces de ces matériaux sur les routes du département ou un camion qui ait un accident en transportant ces matériaux-là ?

                        Je pense que nous aurions eu du mal à la fois à digérer, à déglutir et probablement à dormir. Je n’ai pas voulu prendre cette responsabilité-là, j’ai souhaité que notre histoire locale nous l’assumions ensemble au mieux avec une exigence de travaux demandés à AREVA,

                        C’est ce que nous avons obtenu, on aurait pu peut-être obtenir plus, sans-doute,
                        sûrement, aujourd’hui il y a un secteur, un territoire qui est de nouveau visible, regardable, il va falloir d’ailleurs le regarder très attentivement pour qu’il reste dans cet état-là et qu’il soit contrôlé très régulièrement et là-aussi ça fait partie des demandes qu’avec Fernand Bouiller nous avons formulé à de très nombreuses reprises à la CLIS
                        et nous avons ré-insisté pour que les choses avancent et enfin Mr Rameau quand vous expliquez que la CRIIRAD a fait de très mauvais contrôles au mois d’août dernier, avec des étudiants de l’université de Dijon qui étaient venus de manière inopinée sur le secteur ou qui cherchaient un territoire d’étude, ils ont fait avec la CRIIRAD des tests.
                         Il y avait trois points chauds, l’essentiel 99,99 % de cet espace-là, les résultats étaient conformes à ce qui avait été prévu au départ, c’est à dire des résonnances et un niveau de radioactivité équivalent au milieu naturel.
                        J’ai même d’ailleurs posé la question et Fernand Bouiller peut confirmer ou infirmer, à Mr Debord le Président de la CRIIRAD qui était là en tant que personne qualifiée à la dernière CLIS, lui demandant « Monsieur Debord, est ce que ces résultats vous parlent ou ne vous parlent pas » en d’autres termes est ce que ces résultats sont bons ou pas bons, il a fini par me dire, ces résultats me parlent.

                        Si j’ai obtenu ça du Président de la CRIIRAD ça veut dire que moi qui suis un néophyte en la matière, je peux être rassuré avec encore une fois beaucoup d’exigence et la volonté que celles et ceux qui nous succèderont aient autant d’exigence vis à vis d’AREVA et surtout surveillent comme le lait sur le feu cet espace-là.

                        Moi je suis déterminé à continuer à avancer, nous sommes déterminés à assurer la protection de nos populations, nous n’avons jamais été aussi proche Mr Rameau, parce que, rappelez-vous, puisque vous êtes des spécialistes des photos, rappelez-vous, l’état de ce parking et retrouvez la clôture agricole aux trois fils barbelés dont je vous parlais tout à l’heure, c’est une réalité et ça a duré 30 ans. C’est sous notre municipalité que les choses ont avancé et je vous en remercie.


                        • Gaiga Kaunta Gaiga Kaunta 31 août 2012 12:52

                          ajout faisant suite à l’extrait du pv du conseil municipal de Gueugnon du 30 novembre 2011

                          Fernand Bouiller : Je voulais juste confirmer qu’au terme de la conclusion de la CLIS, on avait ajouté aussi un dosimètre qui est vers la cabane blanche à l’intérieur du stade, c’était important il fallait le faire, on l’a ajouté et je confirme bien que la demande d’enlever des barrières était faite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gaiga Kaunta

Gaiga Kaunta
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès