Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Moteurs : quand l’eau permet de remplacer l’essence

Moteurs : quand l’eau permet de remplacer l’essence

Il est possible de couper son essence avec de l’eau. Mais nombreux sont les lobbies industriels qui n’ont pas intérêt à répandre la nouvelle. L’association lorraine La pierre angulaire, spécialisée dans la maîtrise de l’énergie et basée à Courcelles-sur-Nied, travaille sur une modification de la ligne d’échappement, mais le moteur reste classique.

L’idée est d’utiliser la chaleur des gaz d’échappement pour produire de la vapeur qui est ensuite transformée et injectée dans le moteur. Il s’agit en réalité d’un complément à l’essence, c’est pour cela que l’on appelle cela du « dopage à l’eau ». Le procédé n’a rien de révolutionnaire. La sidérurgie lorraine se servait déjà de la vapeur d’eau pour augmenter la température de ses fonderies.

En 2007, la commune de Vitry-sur-Orne, en Moselle, donnait sa chance à l’association en l’autorisant à équiper un petit véhicule utilitaire municipal. Depuis, deux camions et la balayeuse ont également été dopés à l’eau. L’agent technique continue à remplir le réservoir de carburant, mais il remplit aussi de temps en temps un bidon d’eau de pluie récupérée. Si bien que les véhicules consomment moins d’essence et recrachent 50 % à 80 % de particules en moins dans l’air. Comme elle fonctionne plusieurs heures d’affilée et reste chaude, la balayeuse communale permet au système de fonctionner à plein régime et de diminuer par trois la consommation à la pompe. Cette solution est écologique et économique. Sur un an, Vitry-sur-Orne réalise 1 200 euros d’économie de carburant.

Certes, le procédé est expérimental et non standardisé. Mais les membres de l’association équipent les véhicules au cas par cas. Cela ne modifie en rien le comportement de ces derniers. Il faut compter deux jours d’immobilisation et 2 000 euros pour équiper votre véhicule du système de dopage à l’eau. 

La commune de Vitry-sur-Orne a permis à l’association de crédibiliser son procédé. Depuis, les villes de Jœuf, Hayange, Guénange, Cahors et Besançon ont suivi. De même que des agriculteurs.

Après la prime à la casse, il serait peut-être temps d’accorder une prime dopage à l’eau et de créer une filière industrielle.

Plus d’informations sur le site de l’association : http://lapierreangulaire.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=41&Itemid=3.


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • 4A+++ 30 avril 2012 17:32

    Bonjour ,

    A la lecture de votre article voir shéma d’installation, on ne voit pas bien le principe de fonctionnement, En quoi le fait de faire passer un tube dans le collecteur d’admission et d’échappement avec de l’eau peut permettre de faire des économies de carburant de 20 à 30%. Il faudrait nous en dire plus ...

    Est ce basé sur le principe de faire de l’hydrogène ?

    Pour ma part, je serai plutot partant sur une base de voiture électrique combiné avec un petit moteur essence combiné, pour recharger les batteries en roulant.


    • Romain Desbois 30 avril 2012 18:02

      je suis d’accord avec vous 4A+++

      d’ailleurs on peut même développer les hybrides avec de l’alcool ou de l’huile végétale.

      Il est toujours bon de rappeler que Diesel avait conçu son moteur éponyme pour fonctionner à l’huile d’olive.


    • Calva76 Calva76 30 avril 2012 19:26

      <<Pour ma part, je serai plutot partant sur une base de voiture électrique combiné avec un petit moteur essence combiné, pour recharger les batteries en roulant.>>

      Entièrement d’accord : L’avenir appartient à l’hybride série. smiley
      La recharge indépendante des batteries permet d’avoir un régime fixe pour le générateur et ainsi obtenir des rendements extraordinaires avec une pollution bien mieux maîtrisée qu’avec des régimes transitoires permanents liés aux architectures conventionnelles.


    • lemouton lemouton 1er mai 2012 12:31

      Il est toujours bon de rappeler que Diesel avait conçu son moteur éponyme pour fonctionner à l’huile d’olive. 


      exact Romain desbois
      pas specialement à ’huile d’olive, mais avec des huiles végétales.., oui..
      La poudre de charbon, était même un des combustibles envisagés.. 

      Son objectif était de concevoir un moteur économique à utiliser, car il ne faut pas oublier que ce que nous appelons « essence », est de son vrai nom « essence de pétrole », le composant liquide le plus faible en quantité et le plus cher du distillat du pétrole... smiley

    • Croa Croa 1er mai 2012 15:26

      « A la lecture de votre article voir shéma d’installation, on ne voit pas bien le principe de fonctionnement »

      - 1 Le schéma d’installation n’est pas dans l’article ! Sinon on trouve ça.

      - 2 ) Et pour cause les inventeurs ne savent même pas pourquoi ça marche ! (En théorie il n’y a aucune raison pour que ça ne fonctionne pas mais pour d’autres raisons.)

      - 3) ça ne fait que de la vapeur, à priori.

      Et tu vas être content : les véhicules hybrides seront ceux de l’avenir, dans la mesure où nous aurons du pétrole évidemment ! (La prospective démontre que les technologies électriques vont battre les technologies purement mécanique. Les systèmes moteur-embrayage-boite-ponts-transmission-roues sont appelés à entrer un jour dans l’Histoire.)


    • ta favorite ta favorite 1er mai 2012 21:15

      On en promet des choses... Qu’en est-il du catalyseur d’énergie ? Et la voiture électrique qu’on nous promet depuis des décennies, dont les quelques modèles sont à 40.000 euros alors que la plupart des Français gagnent 1.200 euros par mois... Et l’hydrogène ? Et le solaire ? Et les algues productrices d’hydrocarbures ? Et le biogaz ? On reste dans le marginal, voire dans le théorique tout en se plaignant du prix des carburants... smiley


    • Defrance Defrance 1er mai 2012 22:36

       @ le mouton, 

       les Berliet de l’armée vers les années 68 pouvaient utiliser toutes sorte d’huile (même de l’huile de vidange) à la place du Diesel . Il y avait un rotacteur au tableau qui permettait cette selection. 

       En cas de problème au combat, on pouvait vidanger les camons HS pour continuer a rouler !


    • epapel epapel 2 mai 2012 00:10

      Et ils consommaient combien : 50l au 100 ?


    • lemouton lemouton 2 mai 2012 12:20

      à Defrance..

      exact .. et cela est même possible aujourd’hui avec les moteurs diesels jusqu’au milieu des années 90, avant le HDI.., à condition que l’huile soit propre..

      Pénurie de gas oil.. ??
      vous pouvez aller en grande surface acheter des bidons de 5l d’huile alimentaire 1er prix,
      et zhou.. c’est reparti.. si.. si .. je vous assure...  smiley


    • non667 30 avril 2012 17:40

      autour des années 1965 j’avais une 4 cv renault très usée et j’ai observé que par temps doux gris et humide elle était moins bruyante et semblait tourner plus rond et plus vite !
      il y a surement une solution à creuser de ce coté là !
      mais à voir le nombre de gros 4x4 en ville la consommation d’essence ne semble pas être une préoccupation des conducteurs et donc des constructeurs  ! mais ça peut venir ! .
      a moins qu’on passe plus directement au moteur hybride ou électrique !


      • lemouton lemouton 1er mai 2012 12:51

        autour des années 1965 j’avais une 4 cv renault très usée et j’ai observé que par temps doux gris et humide elle était moins bruyante et semblait tourner plus rond et plus vite !


        —> exact .. tres bien vu..

        le dopage à l’eau, par vaporisation via l’admission d’air, d’un moteur essence à carburateur, est connu depuis longtemps, durant la 2ème guerre il me semble que des avions employaient ce principe, pour se tirer d’un mauvais pas en boostant leur moteur..
        Cela n’étant pas sans conséquence pour le moteur, il n’était employé qu’au dernier moment..
        et de plus je ne sais si aujourd’hui le circuit d’echappement anti pollution accepterait gentiment des particules d’eau ;; smiley

        le moteur à hydrogène issu de l’eau est un leurre, car il faut plus d’énergie pour decomposer l’eau que ce que fournit la combustion hydrogène/oxygène, à la ilmite, il a l’avantage de déplacer la source de pollution (usine), la concentrer,donc la controler...

        la motorisation électrique des roues, via des batteries et un alternateur actionné par un moteur à carburant embarqué,me semble la solution, aujourd’hui la moins mauvaise..
        Le moteur à carburant consommerait le moins possible, car sa fonction d’alimentation des batteries est regulière, régime constant.. les accelerations se ferait via le tampon d’énergie électrique stockée..
        Ce principe est déjà mis en vente, chez Renault, me semble t’il... smiley


         

      • ecophilopat 30 avril 2012 18:00

        C’est le principe pantone, expliqué sur ce site, http://quanthomme.free.fr/ je suis d’ailleurs surpris que l’auteur ne le nomme pas.

        En gros le principe consiste a utiliser les gaz d’échappement pour chauffer de l’eau contenue dans un réservoir, la vapeur produite est injecteée dans l’admission.

        http://quanthomme.free.fr/pantone.htm


        • Romain Desbois 30 avril 2012 18:04

          Et il semble que ce n’est pas aussi performant, la carburation ayant besoin de plus de carburant pour pallier à la présence de l’eau.

          Le vrai moteur à eau est le moteur hydrogène ;


        • jacques lemiere 30 avril 2012 18:41

          En tant que tel ne pas consommer d’essence est facile, il ne suffit de ne pas rouler...ou de rouler moins vite ...


          Quel est l’intérêt ? augmente-on le rendement énergétique ???




          • Croa Croa 1er mai 2012 15:37

            Oui, tout à fait : Le réacteur récupère tout simplement une grosse partie des pertes à l’échappement.

            Ceci dit un turbo fait la même chose sauf qu’un turbo ne fonctionne qu’à partir d’un certain régime.

            - Le site au bout du lien ne raconte que des conneries. (Tout comme le site des inventeurs qui apparemment ne comprennent même pas pourquoi ça marche mais au moins ont-ils inventé quelque chose smiley ! )


          • Spip Spip 30 avril 2012 19:54

            Ce principe d’injecter de l’eau me rappelle quelque chose. Pendant la seconde guerre mondiale, des chasseurs ont été équipés d’un système d’injection eau/méthanol. Il n’était pas destiné à économiser le carburant mais à donner un supplément de puissance à la demande (pas permanent). Il était bien recommandé aux pilotes de ne s’en servir qu’en cas de nécessité absolue car, au retour, il fallait démonter tout le moteur.

            Alors par analogie, dans le cas actuel, je me demande si un moteur classique n’aurait pas à souffrir, dans le temps, de cette transformation. Quels sont les retours des utilisateurs, sur ce point, après beaucoup de kilomètres ?


            • Traroth Traroth 30 avril 2012 20:16

              Encore le moteur à eau ? C’est une fumisterie maintes et maintes fois démontrée, ne respectant pas les principes les plus fondamentaux de la physique. Tant qu’on ne m’expliquera pas d’où vient l’énergie d’un point de vue physique, je ne vois pas de quoi on discute !

              Dans l’essence, l’énergie provient de la combustion d’hydrocarbures avec l’oxygène de l’air. Et dans le moteur à eau ???


              • ACR26 ACR26 30 avril 2012 21:39

                Non, il ne s’agit pas d’un moteur à eau. C’est un moteur fonctionnant à l’essence (mélange air/essence) dans lequel on injecte au niveau de l’admission de fines particules d’eau. Ce système a été utilisé en formule 1 et abandonné par la suite

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Injection_d%27eau_dans_les_moteurs


              • simir simir 1er mai 2012 14:20

                # ACR 26

                C’est exact Ce système d’injection d’eau en Formule 1 a été développé par Renault sur son V6 Turbo. 
                Ils ont ensuite repris le procédé sur les R5 Maxi Turbo qui développaient 380 cv avec un tout petit 1500 cm3 4 cylindres Turbo
                Je crois que Mitsubishi utilise encore ce système sur l’Evo X de la lancer.
                Maintenant ce système a été abandonné même en compétition ou la chasse au moindre cheval et au moindre gramme est de mise on peut donc considérer que c’est un échec en terme de perspectives

              • Traroth Traroth 2 mai 2012 10:37

                Même remarque : ce que ce type d’article oublie systématiquement d’expliquer, c’est quels principes physiques sont mis en oeuvre pour permettre l’amélioration des performances du moteur en utilisant de l’eau. C’est loin d’être le premier article de ce genre que je lis, et c’est à chaque fois pareil !


              • ACR26 ACR26 30 avril 2012 20:38

                Ce systéme est connu depuis longtemps et a souvent été utilisé dans des cas bien particuliers. Il n’est pas tellement adapté pour la voiture de monsieur tout le monde qui roule tous les jours.

                http://www.econologie.com/par-renault-articles-2949.html


                • gordon shumway gordon shumway 1er mai 2012 10:18

                  Posez vous la question de savoir combien vous sera facturé l eau au robinet qd vous ferez rouler le parc automobile avec en n oubliant pas que l’eau potable est une denrée de plarène plus rare et un besoin vital pour les hommes . J en conclu pour ma part que c est une fausse bonne idée 


                  • JL JL1 1er mai 2012 10:21

                    gordon shumway,

                    c’est du second degré ?


                  • Croa Croa 1er mai 2012 15:45

                    Le système est perfectible en recyclant une partie de l’eau et il ne faut pas se servir de l’eau potable, un luxe pour cet usage là !


                  • poumpampoum 1er mai 2012 10:27

                    Bonjour,

                    Régulièrement le mythe de l’eau dans un moteur à combustion ressort. effectivement la théorie qu’en substituant le mélange carburant par de la vapeur d’eau dans les chambre de combustion peut s’avérer un bon compromis. Le gros problème de cette solution est l’oxydation rapide et de fait la durée de vie d’un moteur.

                    Je vous invite à consulter le procédé PANTOME. Son concepteur a déposé des brevets et a été condamné pour escroquerie car ses clients n’ étaient pas satisfaits.
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_Pantone.

                    Peut-être un jour, mais il faudra révolutionner la fabrication même des moteurs.

                    Cdlt.


                    • vachefolle vachefolle 1er mai 2012 10:33

                      La seule bonne energie est celle qui n’est pas consommée.
                      Le seule bonne voiture est une voiture à l’arret.


                      • parity parity 1er mai 2012 10:53

                        C’est l’argument typique de la personne qui habite proche de son travail. Ce qui n’est hélas pas le cas de tout le monde. Et pas par choix. Habiter proche de son lieu de travail est une chance. Souvent ce n’est pas abordable lorsque le boulot se trouve en ville. Déjà qu’il peut être difficile de choisir son lieu de travail, choisir son lieu d’habitation se fait souvent « par défaut » c.à.d. par une accumulation de contraintes plus que de choix.

                        Prendre les transports en commun c’est possible uniquement lorsque l’on habite en agglomération et qu’il y a un vrai « service » et non un pseudo service ferroviaire deux fois dans la journée à horaires fixes.

                        Pour ma part, c’est ce qui se passe : un train à 6h30 du matin, un a midi dont je n’ai que faire et un à 18h30. Complètement HS niveau horaires, notamment pour le boulot, la garde de mon fils etc. donc arrêtez de systématiquement mettre cet argument à deux balles qui n’est valable qu’en agglomération.


                      • BOBW BOBW 1er mai 2012 12:25

                         Ah l’inventeur du moteur qui acceptera ceci  ! : http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=542490pisserdansrservoir.jpg

                        Avec réservoir supplémentaire de tisane ou de bière dans le coffre


                        • bert bert 1er mai 2012 14:02

                          j’aime bien groland


                          • Nenuphar Nenuphar 1er mai 2012 14:05

                            Et pour une Maserati Grand Turismo S, le procédé est-il possible, sans crainte de casser le véhicule ?


                            • bourrak 1er mai 2012 14:46

                              Ca devrait marcher, mais c’est plus compliqué à installer.


                            • Croa Croa 1er mai 2012 15:48

                              C’est surtout très con, comme de posséder ce genre de truc pour frimeur riche.


                            • Nenuphar Nenuphar 3 mai 2012 00:29

                              Bien sûr, c’est cousu de fil blanc. « Lorsqu’on n’atteint pas la vigne, on dit que son raisin est amer ». . 


                            • Biloo 1er mai 2012 14:07

                              Le moteur à eau est un vieux débat. Couper son carburant à l’eau utilise de facto moins de carburant mais le rendement du moteur chute lui aussi. Dans un moteur à explosion, le carburant brule, pas l’eau. Quoi qu’il arrive quand on prend le côté thermodynamique de la chose, on s’aperçoit que le moteur n’est pas plus performant, au contraire.
                               faire du cas par cas, c’est bien l’important ici, car il s’agit de couper de le carburant à l’eau pour réduire les performances du moteur et la consommation, sans pour autant que les performances visibles soient altérées. En somme, ça ne se fait que sur des moteurs qui sont en réalité surdimensionné pour le véhicule et l’utilisation qui en est faite.


                              • bourrak 1er mai 2012 15:01

                                Sur la plupart des installations, ce n’est pas le carburant qui est coupé mais l’admission d’air, un peut comme les systèmes de recirculation de gaz d’échappement.
                                La haute température d’air à l’admission donne peut être une meilleure combustion.

                                Il y a beaucoup de vidéos youtube en cherchant : geet pantone


                              • AN221 AN220 1er mai 2012 14:16

                                Vous avez confondu le 1er avril et le 1er mai !!!!!
                                Le PDF de présentation (http://lapierreangulaire.free.fr/doc/comm/tripli.pdf)quel rigolade...


                                • Big Polar Bear Big Polar Bear 1er mai 2012 19:35

                                  Ca fait des années que la rumeur au sujet du moteur à eau circule... selon cette rumeur, ça fait longtemps que ça existe, mais les pétroliers font tout pour que cette solution ne soit pas lancée sur le marché. Je veux bien y croire...
                                  ... mais j’imagine que si l’industrie du pétrole n’en veut pas, celle de l’automobile serait ravie. Et on roulerait tous avec des bagnoles avec des V8.

                                  Faut arrêter de déconner.


                                  • bourrak 2 mai 2012 14:48

                                    Là c’est vous qui déconnez avec le raisonnement « Et on roulerait tous avec des bagnoles avec des V8 » ;) et l’industrie automobile est aussi dépendante des prix du pétrole.


                                  • epapel epapel 2 mai 2012 00:17

                                    2000 € d’installation pour gagner peut-être 2l/100, il faut au moins 100.000 km pour amortir.

                                    Ça ne vaut pas le coup, surtout pour ceux qui n’ont pas les moyens et donc qui ont des voitures d’occasion.

                                    Surtout qu’on peut obtenir le même résultat en ayant une conduite souple.


                                    • epapel epapel 2 mai 2012 00:19

                                      Après la prime à la casse, il serait peut-être temps d’accorder une prime dopage à l’eau et de créer une filière industrielle.

                                      C’est à dire dépenser inutilement l’argent des impôts à sortir du trou une filière non rentable.
                                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès