Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Neuf pays d’Europe pour construire un super-réseau d’éoliennes (...)

Neuf pays d’Europe pour construire un super-réseau d’éoliennes en Mer du Nord

L’éolien offshore est promis à un bel avenir. Surtout si les pays européens unissent leur expertise et mutualisent leurs moyens.


Neuf pays européens (l’Irlande, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Suède, le Danemark, la France et l’Allemagne) ont fait un premier pas vers l’installation d’un super-réseau d’éoliennes offshore en Mer du Nord… un projet où les moyens seraient mutualisés, chacun ayant des « billes » différentes à apporter (les danois sont par exemple en pointe dans la construction d’éoliennes dites « flottantes »). 

Le North Seas Countries Offshore Grid Initiative relève pour l’instant plus de l’initiative politique que d’un véritable plan établi et daté, mais cela pourrait constituer un développement important pour les énergies renouvelables en Europe – l’éolien offshore est promis à un bel avenir par l’ensemble des experts, ne restent que des détails techniques (résistance des turbines au sel, par exemple) à franchir.

Mieux, Treehugger suggère que la Norvège rejoigne ce projet, car sa capacité en énergie hydrolique (barrages) pourrait servir de « batterie » à ce champ offshore. Ainsi, en période de vents forts, les Norvégiens, qui disposent d’un accès très large à la Mer du Nord, pourrait mettre en veille leurs turbines hydroélectriques pour n’utiliser que la production des éoliennes du projet, évitant ainsi des pertes d’énergie.

 

Ci-contre, un autre projet européen visant à établir un réseau électrique transnational. Le projet North Sea prendrait tout son sens sur cette nouvelle grille.


TechnoPropres


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • JoëlP JoëlP 11 janvier 2010 10:00

    Intéressant mais j’aurais aimé en savoir un peu plus.


    • ARMINIUS ARMINIUS 11 janvier 2010 11:05

      Comme quoi l’Europe peut servir à de grands projets utiles... initiative à suivre et à multiplier, bon vent !


      • manusan 11 janvier 2010 11:38

        intéressant,

        plus d’info ?

        c’est quand est-ce prévu pour ?


        • dom y loulou dom 11 janvier 2010 12:40

          il y a encore des bonnes nouvelles


          • joletaxi 11 janvier 2010 14:17

            Combien de temps encore cette escroquerie de l’éolien « rentable » pourra encore perdurer ?

            Vous parlez des Danois, mais alors vous feriez bien de nous donner les chiffres du bilan catastrophique pour le porte monnaie des habitants.
            Les norvégiens n’ont pas attendu ce projet pour recharger leur centrales hydro à partir des excédents de courant en période creuse des champs éoliens danois(courant acheté très cher par le réseau danois et revendu pour peanuts,car inutile,en période creuse)Par contre, pour palier aux fluctuations abruptes de l’éolien,les danois achètent au prix fort du courant généré par les centrales à flamme allemandes en période de pic de consommation.Les chiffres parlent d’eux-même:19 % exporté en période creuse,21 % importé en période pleine.
            Cet hiver, comme l’hiver passé,les champs éoliens anglais,du fait en période froide d’anticyclone durablement établi,n’ont pas produit et le manque d’investissement en moyens classiques fait craindre des coupures.
            La seule raison qui pousse les gouvernements à intensifier leurs investissements dans cette filière inutilement onéreuse et sans aucune pérennité est l’obligation imbécile décidée pat l’Europe des 3 X 20.
            Pour financer les 6 éoliennes belges offshore, il faut instaurer une taxe supplémentaire aux aides somptuaires déjà engrangées par les entrepreneurs éoliens.
            Bref un gachis d’argent et de moyens dont on aurait pu se passer.Les Allemands ont compris qui remettent en chantier dans l’urgence des centrales à flamme.

            • joelim joelim 11 janvier 2010 18:33

              J’ai voté pour la publication de cet article car c’est une nouvelle intéressante, même si çà manque encore de concret et aussi de sources.

              Mais je suis aussi dubitatif devant le rapport bénéfice / coût des éoliennes, même géantes. Et les risques en cas de tempête (même si les pâles sont bloquées) ?

              Je me demande si des projets d’utilisation de l’énergie des marées (en Manche) ou du soleil (en Afrique) ne sont pas plus efficients et moins risqués.

              Le problème est que les études de faisabilité et l’estimation des coûts et des risques ne sont pas toujours faites par des experts objectifs, les spécialistes de la question travaillant souvent pour ou avec les boîtes qui seraient bénéficiaires des marchés générés. 

              Bref, si on n’y prend garde, çà va faire comme le GIEC ou la grippe A, dès que le projet est pharaonique les lobbies intéressés sont capables de pondre n’importe quel rapport dythirambique sur la question afin de remplir leurs poches des deniers publics qu’on voudra bien leur donner. Et le « on » voudra bien puisque ce sont les politiques, qui croient généralement avoir besoin de ces lobbies pour se faire réélire...

              • apopi apopi 11 janvier 2010 22:08

                Bien sûr tous les Français savent que Tchernobyl n’est qu’ un film de Luc Besson et que le méchant nuage radioactif a été énergiquement arrêté a la frontière Suisse par Tonton et Chirac réunis, c’est beau la cohabitation. Entre le lobby de l’éolien et celui du nucléaire, surtout dans le pays le plus nucléarisé du monde ça va être dur de choisir. Au fait combien de centrales encore en carafe le 11 janvier, 15, 17, du moins officiellement ??


                • bonnes idees 24 janvier 2010 18:36

                  Bon alors si j’ai bien compris l’éolien c’est pas rentable, le solaire vaut pas un pet de lapin, les vagues c’est zéro, le charbon entraine du Co2, le nucléaire est trop dangereux et le gaz part.. Concrètement on fait quoi pour pallier à la demande croissante d’energie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès