Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Nos enfants n’ont pas connu le réchauffement climatique

Nos enfants n’ont pas connu le réchauffement climatique

Cela fait maintenant 19 ans que la température du globe est stable.

Cela fait maintenant 19 ans que la température du globe est stable. Telle est la conclusion de Ross McKitrick (université de Guelph, Canada), qui publie dans l’Open Journal of Statistics une nouvelle étude sur les données globales de température. Les émissions de gaz à effet de serre, qui progressent, elles, à un rythme toujours aussi soutenu, laissent décidément notre planète de marbre. À ceux qui annonçaient que bientôt nos enfants ne sauraient plus ce que c’est que de voir la neige tomber, notre bonne vieille planète oppose une tranquille indifférence. Ces 19 ans de stabilité font que plus aucun de nos enfants n’a désormais connu le « réchauffement global » dont ils ont pourtant tant entendu parler à l’école et à la télévision. Nous sommes entrés dans l’ère du Plateau des températures, que les carbocentristes, éternellement certains que le retour de la hausse est pour demain, appellent la « Pause ».

Aux États-Unis, le Wall Street Journal a ouvert ses colonnes à Matt Ridley, qui dresse un bilan impitoyable des prévisions alarmistes du GIEC. En Australie, où l’un des principaux enjeux des élections générales de l’an passé a été la taxe carbone, les électeurs ont tranché : le nouveau gouvernement ne veut plus entendre parler de climat. Les Australiens suivent ainsi la voie ouverte par le Canada qui, fin 2011, s’est officiellement retiré du protocole de Kyoto. Pour des raisons diverses, la plupart des grands pays appuient désormais sur la pédale de frein dans leurs politiques climatiques.

Et pendant ce temps-là, en France, un nouveau rapport vient de nous être pondu. Rédigé sous la direction de l’immarcescible Jean Jouzel, il nous promet une fois encore la poële à frire : jusqu’à +5,3 C° dans l’Hexagone d’ici la fin du siècle, sans oublier le cortège habituel de catastrophes collatérales dont le lecteur aura un aperçu en relisant l’Apocalypse selon Saint Jean. Inutile de dire que les journaux impartiaux sur la question que sont Le Monde ou Libération en ont aussitôt mené une lecture critique copié-collé la dépêche AFP, y adjoignant bien sûr les ornements iconiques traditionnels du genre : une cheminée d’usine dont s’échappe du gaz carbonique de la vapeur d’eau chez Libération, des enfants terrassés par la chaleur allongés sur l’eau chez Le Monde.

En revanche, ces journaux ne se sont pas donnés la peine de porter à l’attention de leurs lecteurs l’existence d’un autre rapport, norvégien cette fois, qui conclut à la quasi-impossibilité d’obtenir un accord international sur une limitation des émissions de gaz à effet de serre lors de la conférence de Paris de 2015. Parmi les motifs : il faudrait impliquer les parties les plus émettrices de gaz à effet de serre (Chine et États-Unis notamment), les faire s’engager sur des réductions drastiques, et enfin être en mesure de vérifier qu’elles honorent effectivement ces engagements. Rien de tout cela n’est acquis, on en est même très loin. Il est donc à prévoir que, après Copenhague en 2009, Paris sera en 2015 un nouveau coup d’épée dans l’eau pour les promoteur de politiques climatiques. En attendant, comme le chantait Joe Dassin, nous pouvons continuer à boire À la santé de cette vieille Terre qui s’en fout.


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 9 septembre 2014 14:09

    Cela fait maintenant 19 ans que la température du globe est stable.


    En voilà une affirmation !

    Bon au fait, quelle a été l’année la plus chaude jamais mesurée (depuis 1880) ? Il semblerait que ce soit 2010.

    Je vous invite à consulter tous les relevés satellite, y compris sur les sites climato-sceptiques : on note une élévation de température importante jusqu’en 2002. (2014-2002 = 19 ?) Et une élévation de température beaucoup moins significative depuis. Mais une élévation quand même, au moins jusqu’en 2010.

    Mais ce que vous n’avez pas l’air de comprendre, c’est que le réchauffement, l’élévation de température, on s’en fiche complètement. Ce n’est pas ça le problème que dénoncent les écolos. Le problème, c’est que si on reste avec les températures que nous avons actuellement, on cours à la catastrophe. 

    Avec les températures actuelles, sans nouvelles élévations de température, le niveau des mers augmente, la surface des déserts augmente, les instabilités climatiques font qu’aujourd’hui, beaucoup de populations ont du mal à se nourrir.

    J’attire votre attention sur le mot « aujourd’hui ». Je ne parle pas de prévision de réchauffement là, je parle d’un gosse qui meurt toutes les 6 secondes parce qu’il n’arrive pas à se nourrir, à cause d’une sécheresse ou d’une trop grosse mousson, pendant que vous lisez cet article.


    Oui la bonne vieille Terre s’en fout. Le milliard d’humain concerné par les températures anormalement hautes depuis les années 2000, qui galère chaque jour pendant que vous discutez de l’origine anthropique ou non du réchauffement, lui ne s’en fout pas du tout.

    Rien à battre de l’avis de tel ou tel scientifique. Ce qui est important, c’est que de toute l’histoire de la Terre, il n’y a jamais eu autant de personnes touchées par des dérèglement de climat.

    Si ça ne vous pose aucun problème de savoir qu’un septième de l’humanité souffre et que vous ne cherchez pas de solutions, c’est votre avis. Laissez ceux qui cherchent des solutions (limitation des émissions), même si leurs suppositions ne sont que des hypothèses, essayer de faire quelque chose.

    Au fait, juste pour info, tous les scientifiques, réchauffistes ou non, ont prévu que vos gosses iront très bien, on prévoit même souvent une diminution des températures en Europe. Non parce que vous savez, l’Europe c’est petit, tout petit à l’échelle du monde. Et le mot « global » de « réchauffement global », n’a jamais voulu dire que ça se réchauffait de partout.

    • mmbbb 9 septembre 2014 20:58

      Vous devriez commencez a faire une campagne sur la natalite Cette croissance exponentielle de la demographie sera la source de tous les problemes A terme la population sera urbaine donc consommera plus d ’ernegie et pollura plus bien evidemment Les scientifiques nous gonflent avec ce rechauffement climatique il sera ( si c’est confirme ) un probleme supplementaire qui s’ajoutera aux autres tous aussi dramatiques Est ce que ces scientifiques se sont penche sur la pollution des oceans par le plastique dont les particules viennent se meler au plancton Le plancton a une importance dans l ’ecosyteme D’ici quelques decennies l’ocean sera vraiment un cloaque et les biotopes detruit par l’activite humaine Qui s’en soucie ? Se focaliser uniquement sur ce fameux rechauffement qui est une querelle byzantine ( la modelisation est incomplete la climatomogie une sicence ou de nombreux paramatres echappent a la comprehension ) et permet d’eluder les autres problemes dont l’homme lui seul est responsable 


    • Benoît Rittaud Benoît Rittaud 9 septembre 2014 21:02

      Savoir si l’année 2010 a été plus chaude ou non n’est pas la question. Par-delà les petites oscillations entre les années, il s’agit de savoir s’il y a une tendance générale. Comme effectivement il y a eu un (léger) réchauffement au XXè siècle, le fait que le XXIè siècle montre un plateau n’empêche pas que, occasionnellement, un « record » soit battu.


      Pour les « relevés satellites », vous parlez sans doute des mesures UAH et RSS. Je n’ai plus sous la main ce que ça donne pour UAH, mais pour RSS un calcul simple montre que la tendance est au calme plat pour les derniers 17 ans et 11 mois. Les 19 ans de McKitrick que je mentionne (et qui ont été obtenus par une méthode statistique spécifique), eux, se fondent sur HadCRUT4 (qui n’est pas satellitaire).

      Dire que d’ores et déjà « un gosse meurt toutes les 6 secondes » à cause des 0,7°C d’augmentation que nous avons connus depuis le XIXè siècle me semble grossièrement exagéré. Qu’il y ait des drames créés par des événements météorologiques extrêmes, personne n’en doute. De là à tous les imputer au réchauffement, il y a un monde.

      Vous parlez de « dérèglement » inédit du climat : est-ce donc que vous considérez qu’il a existé une époque où le climat était « bien réglé » ? Si oui, quelle était donc cette époque ?

      Pour ce qui est de la température en Europe : non, tout le monde ne prévoit pas une baisse, cf. le rapport français signalé dans l’article. Enfin, sous nos latitudes tempérées, l’hiver tue beaucoup plus durement que l’été : pas sûr que des températures plus fraîches seraient globalement favorables aux Européens...

    • HELIOS HELIOS 10 septembre 2014 01:14

      ...Bibou1324...


      Jusqu’à présent personne n’a encore démontré que le réchauffement global que nous avons connu depuis le 20 eme siècle provient des gaz a effet de serre (et non pas l’inverse)... puis que ce soit parmi ces gaz ,le CO2 qui rappelons le est nécessaire aux plantes, au plancton etc... et enfin que le CO2 en excès, si c’est le cas, provient de l’activité humaine malgré la combustion des énergies fossiles. Rappel, le methane et surtout la vapeur d’eau ont des effet de serre beaucoup plus importants.

      Il y a beaucoup de raison, outre celles dues au Soleil, pour que la température de la Terre s’élève, notamment les tremblements de terre qui sont des conséquences des mouvements des continents eux même initiés par les convections magmatiques... tout cela dégageant des énormes quantités d’énergies qui se repartissent a la surface du globe par simple transfert.

      Il y a également un élément de mesure très significatif, qui est le rayonnement de la Terre dans l’espace, qui permet de mesurer sa « température » (indépendamment du climat). hélas je ne peux pas vous citer les conclusion n’allant pas dans votre direction, j’en ai perdu la source. si quelqu’un la retrouve...

      Malheureusement il existe des personnes dogmatiques qui ont envie de croire et toutes les mesures ne suffiront pas a les faire changer d’avis. Tant qu’il s’agit d’une opinion, apres tout ce ce n’est pas grave surtout si elles mettent leurs actes en accord avec ces croyances.
      L’ennui c’est que certaines d’entre elles ont des pouvoirs sur nous tous et se sentent investi d’une mission divine et cherchent, de bonne foi, par esprit de lucre ou par religion a pourrir la vie des autres.

    • Grizloff 11 septembre 2014 21:10

      Quel talent, j’ai failli pleurer ! mais revenons aux choses sérieuses svp !
      Des secheresses en Afrique ?? en voila une surprise.
      un record battu en 2010 ? et alors ? c’est un record enregistré en 1880... en 1880..Allez je la fais simple : CA ne prouve absolument rien du tout.
       quand au reste, je préfère ne pas en parler tellement c’est mélangé avec un tas d’informations avariés, non vérifiables, avis personnels etc. bref la culpabilité n’a pas pris, desolé.

      par contre ce que je sais c’est que les plantes adorent le Co2, donc depuis peu de temps je me mets a penser qu’en fait un genre d’éco systeme se déroule peut etre sous nos yeux (un gentil écosyseme, du genre qu’on aime). il y a un exces de Co2 dans l’atmosphere ,tout va bien, nos plantes elles adorent ca, ca les booste, donc le Co2 regenere plus vite la planete en verdure. Et pourquoi pas. au moins ca a un sens pour moi . Du coup plus il y aura du Co2 plsu nos petites plantes vont avoir un terrain favorable ce qui est bon pour nous en fin de compte. voila je me sens beaucoup mieux j vais aller m prendre une biere tiens.


    • claude-michel claude-michel 9 septembre 2014 14:19

      heu....Réchauffement climatique : nouveau rapport alarmant du GIEC

      Le Monde.fr avec AFP | 31.03.2014...
      Sécheresses, inondations, maladies, migrations, pénuries alimentaires, risques de conflit, etc. : le deuxième volet du cinquième rapport du groupe intergouvernemental d’experts de l’ONU sur l’évolution du climat (GIEC), publié lundi 31 mars, recense les impacts déjà observables du changement climatique.... ?

      • HELIOS HELIOS 10 septembre 2014 01:20

        ... rapport très utile pour justifier les immigrations non désirées, la spéculation sur les ressources alimentaires, mais également les productrices de semences transgéniques, les engrais et autres pesticides... le contrôle de l’eau transfrontalière.... Et, et, et... les mesures de contraintes gouvernementales en terme sociaux et fiscaux etc...


        En bref, ce type de rapport est une vrai aubaine pour les grandes structures commerciales, les circuits économiques financiers et le contrôle des populations.....

      • claude-michel claude-michel 10 septembre 2014 09:22

        Par HELIOS....Bonjour..L’humanité est aveugle...les livres d’histoires sont là pour le démontrer..Une fois de plus elle se réveillera trop tard.. !


      • pat520 pat520 9 septembre 2014 21:21

        entre ce que l’on sait et ce que l on croit savoir et ce que l’on ignore...

        on tire beaucoup de conclusions , pas en aveugle mais au moins en borgne.

        évidemment il suffirait d’un caprice du soleil pour griller la terre , un caprice de volcan pour la geler.
        Mais a notre niveau et de de notre responsabilité ce que l’on sait c’est que le taux de co2 n’a jamais été aussi élevé depuis des million d’année et qu’il continu a monter.
        connait on la limite d’absorption de co2 par les océans ? connait on la capacité de ces mêmes océans
        a absorber le surplus de chaleur.. et quand nous arriverons aux limites d’autorégulation du climat que va t il se passer ?. 
        on ne sait pas grand choses en fait . juste que l’on joue aux apprentis sorcier dans notre maison
        au risque la voir disparaitre avec nous. 
        on sait juste que nous sommes tout sauf raisonnable..nous animaux doué de raison parait il...
        n’est il pas un peu ridicule de débattre de la température du feu au milieu de l’incendie ? 


        • tf1Groupie 9 septembre 2014 22:17

          Ce qui serait catastrophique ce serait que la température du globe soit stable !

          Car le climat est tout sauf parfaitement stable, et donc une telle stabilité serait une anomalie.


          • epicure 17 septembre 2014 17:22

            catastrophique ?
            non, moins que si ça augmentait comme ces 40 dernières années.
            Mais anormal oui, car l’un des principaux facteurs naturel c’est le soleil, que ce soit sa position par rapport à la terre ou les tâches solaires.
            Tout ceci crée des cycles qui expliquent les grandes variations annuelles naturelles.

            Et ce qui est nommé réchauffement global c’est donc l’écart entre ce qui est produit par les cycles naturels et la réalité des températures.

            Donc si le climat se stabilise sur plusieurs années c’est donc qu’il y a deux phénomènes qui se contrarient.

            Hors là sur ce graphique par exemple on peut voir des choses intéressantes :

            http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Temp-sunspot-co2.svg?uselang=fr

            C’est qu’avant les années 70 la courbe de température et celle des tâches solaires sont assez voisines à quelques variations prêt, tant que le CO2 progresse lentement.
            Hors à partir de cette période bien que les tâches solaires diminuent, la température augmente bien au delà des températures précédentes.
            Et vers le plus bas des tâches solaires, la température stagne, comme si la baisse des températures induite par les tâches solaires compensait l’effet de serre. Le plateau de température est en effet inhabituel.

            mais si on regarde l’évolution depuis 1850 en France on peut quand même voir que depuis 1910 environ, la tendance est globalement à la hausse :

            http://onerc.org/fr/indicateur/graph/1544

            La baisse entre 1940 et les années 70 ne compense pas la hausse précédente.
            Ce qui nous donne quand même une augmentation de plus de 0,8 °C en un siècle.

            Pour rappel deux augmentations successives de 5°C sur plusieurs milliers d’années, avaient provoqué la pire extinction biologique de l’historie de la terre.

            SI les températures augmentent trop rapidement les animaux et les plantes ne peuvent pas s’adapter aux changements de climats.


          • ablikan 10 septembre 2014 04:36

            La science canadienne, pays liberal s’il en est, est en fait celle des sables bitumineux. Je ne defend cela-dit pas la théorie du réchauffement climatique.


            • howahkan howahkan Hotah 10 septembre 2014 10:07

              l’erreur humaine,entre autre me semble être de s’opposer à ce qui est....a essayer de ne vivre que dans le connu, donc dans la memoire donc dans le passé, dans SON passé, toujours en opposition au passé des autres.....à partir de là la vie est finie avant d’avoir commencée...et la guerre et les massacres ne euvent que etre..aisni le faussaire darwin a bin sur tout faux et nous sommes dements parce que notr cerveau ne marchen plus bien et non pas parce que les singes mangent des bananes smiley

              car vouloir reproduire le passé c’est du zombiesque mental...hier j’ai « joui » et je veux que ce moment perdure...à jamais, à jamais..voila résumé la profondeur de note pseudo intelligence.....


              • Julien Coblence Julien Coblence 10 septembre 2014 10:10

                Bonjour à tous,


                Propos très intéressants de part et d’autre. Je vous propose tout de même une vision alternative qui tente de réconcilier les esprits échauffés par son aspect unificateur. Il s’agit de la théorie électrique de l’Univers telle que relayée par Pierre Lescaudron dans son ouvrage que vous pourrez trouver sur amazon ici.

                Il est évident que nous devons prendre en considération le soleil pour expliquer le climat et l’activité solaire est rarement évoquée dans les prédictions officielles.

                Je vous laisse vous plonger dans cette épopée fascinante.
                Bonne lecture !

                • legrind legrind 10 septembre 2014 10:25

                  Intéressant , merci. C’est moi ou les les gens du GIEC sont imbus d’eux-mêmes et de leur prestige ?Jean Jouzel dans un « c dans l’air » en 2013 face à un mathématicien que je ne connaissais pas, Benoit Rittaud, auteur de « le mythe climatique » Le réchauffement climatique s’est arrêté


                  • legrind legrind 10 septembre 2014 10:35

                    je viens de réaliser que l’auteur de l’article est monsieur Rittaud dont je parle , autant pour moi smiley


                  • BA 10 septembre 2014 10:33

                    Mercredi 10 septembre 2014 :

                    Concentration record des gaz à effet de serre en 2013. Les gaz à effet de serre ont atteint un niveau de concentration record en 2013, a annoncé mardi 9 septembre à Genève l’Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence de l’Organisation des nations unies. Qui plus est, le taux d’accroissement du dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique entre 2012 et 2013 représente la plus forte augmentation annuelle depuis 1984, année des premières mesures fiables.

                    Des données préliminaires laissent supposer que cela pourrait être dû à la réduction des quantités de CO2 absorbées par la biosphère terrestre alors que les émissions de ce gaz continuent de croître.

                    ACIDIFICATION DES OCÉANS

                    En 2013, la concentration de CO2 dans l’atmosphère représentait 142 % de ce qu’elle était à l’époque préindustrielle (1750), et celle du méthane et du protoxyde d’azote respectivement, 253 % et 121 %.

                    L’océan absorbe aujourd’hui environ le quart des émissions totales de CO2, mais cela est lourd de conséquences, selon les experts  : « Le rythme actuel d’acidification des océans semble en effet sans précédent depuis au moins 300 millions d’années. »

                    Pour le secretaire général de l’OMM, Michel Jarraud, la situation est inquiétante :

                    « Nous savons avec certitude que le climat est en train de changer et que les conditions météorologiques deviennent plus extrêmes à cause des activités humaines, telles que l’exploitation des combustibles fossiles. (…) L’ignorance ne peut plus justifier l’inaction. » http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/09/09/concentration-record-des-gaz-a-effet-de-serre-en-2013_4484171_3244.html

                    • ecolittoral ecolittoral 10 septembre 2014 13:43

                      Et oui ! Quand on ne veut pas se fatiguer à réfléchir, on trouve toujours des croyances.

                      Réchauffement climatique, surpopulation, Dieu, les Aztèques, Nostradamus etc. etc.

                      Les migrations et problèmes de l’humanité ne sont que des problèmes humains provoqués par des humains et uniquement pour le pouvoir ou l’argent.

                      Le climat et le fantasme de la surpopulation sont très pratiques pour orienter les esprits vers des questions (des peurs) qui n’en sont pas.

                      Imaginez que les moutons abandonnent la croyance « climat et surpopulation » et commencent à cogiter sur les vrais raisons (économiques et financières) des problèmes.

                      Ils pourraient avoir la mauvaise idée de proposer des solutions et de demander des comptes.

                      Ah oui, j’oubliais !

                      Les migrants qui se noient en Méditerranée ou au large du Yémen.

                      Les millions de paysans en Afrique et Amérique latine, expropriés et remplacés par des industries bio(?) carburants.

                      Les millions d’hectares lessivés, morts et qui ne retiennent plus l’eau dans leurs sols.

                      La déforestation.

                      La guerre en Ukraine, en Syrie, aux Soudans.

                      La raréfaction de la monnaie dans l’économie réelle.

                      C’est à cause du CO2 et de la surpopulation ?


                      • howahkan howahkan Hotah 10 septembre 2014 14:36

                        je trouve cela excellent....bien vu, en bref vrai, si si !

                        salutations..


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 10 septembre 2014 18:27

                        C’est exacte, et toute la question est bien là ! C’est de la diversion politicienne, c’est de l’escapade, c’est trompes-moi pour que je te trompe !!!

                        En définitive tout le monde est satisfait de savoir la grande complexité de la machine climatique, ce qui leur permet évidemment de dire tout et n’importe quoi sans risque d’avoir un zéro !

                        Comme je l’avais précisé dans un précédent commentaire, l’échec de Copenhague était programmé et le couscous de Paris en 2015 sera une vraie débâcle !

                        Comme vous dites : Le chamboulement climatique ne permet en définitive qu’à chambouler les esprits au plus grand profit des prédateurs politiques et économiques !


                      • BA 10 septembre 2014 20:11

                        Lundi 13 janvier 2014 :

                        Changement climatique : 1 chercheur n’y croit pas (et 9136 pensent qu’il est réel).

                        Les climatosceptiques sont en minorité au sein de la communauté scientifique. Et même en ultra-minorité. C’est ce que montre James Lawrence Powell dans un post publié sur son blog, et repris sur Desmogblog.com.

                        Le chercheur, ancien membre du comité national scientifique américain, et actuel directeur exécutif du Consortium national des sciences physiques, a parcouru 2258 articles, écrits par 9136 auteurs, et publiés dans des revues à comité de lecture entre le 12 novembre 2012 et le 31 décembre 2013.

                        Résultat, un seul auteur, publié dans la revue de l’Académie des Sciences russes, conteste l’existence d’un changement climatique provoqué par l’homme. Ce qui, en infographie, donne ça :

                        http://www.slate.fr/sites/default/files/photos/powell1.jpg


                        • epicure 17 septembre 2014 17:30

                          le docteur : votre température est passée de 41°C 50 hier à 41°C 49 , elle se stabilise
                          le patient : ouf merci docteur , je suis heureux de plus avoir de montée de fièvre.


                          • epicure 17 septembre 2014 17:31

                            le docteur : votre température est passée de 41°C 50 hier à 41°C 49 , elle se stabilise
                            le patient : ouf merci docteur , je suis heureux de plus avoir de fièvre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès