Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Nucléaire et démocratie, l’exemple de Plogoff

Nucléaire et démocratie, l’exemple de Plogoff

Plogoff, pour l'exemple !

Une nation si démocratique

La mobilisation populaire que le projet d'installer une Centrale Nucléaire sur les côtes déchirées de Plogoff mobilisa fut un exemple de lutte victorieuse face à un pouvoir autiste. Les manifestations ont abouti à l'abandon de cette folie. « Pour l’une des premières fois, les habitants d’une petite commune ont réussi à faire plier un projet d’aménagement “d’intérêt général” porté par l’État1. »

Revenons à cette histoire, symbolique par la manière avec laquelle le pouvoir central a imposé par la force ses centrales partout dans le pays. En 1975, Conseils Généraux et Conseil économique et social se mettent d'accord pour la construction d'une centrale nucléaire. La démocratie n'est jamais aussi parfaite que lorsqu'on ne s'enquiert pas de l'avis des populations ! Le site de Plogoff est choisi par le Conseil Général du Finistère dans une transparence digne des républiques bananières.

Une enquête d'utilité publique est imposée par la loi. On sait le peu de cas qu'en font nos potentats locaux. À Plogoff, les dossiers ont été brûlés devant la mairie par le maire de Plogoff Jean-Marie Kerloc'h et ses collègues des communes voisines le jour de leur réception. Le feu nucléaire était en marche. Ce sont des camionnettes, que des séides d'un état aux abois baptisent « mairie annexe », qui sillonneront la région pendant 45 jours pour recueillir absolument des réponses favorables.

Des manifestions monstres accompagnent cette procédure. Des barricades de carcasses de voitures, des monceaux d'ordures ménagères s'élèvent contre la force injuste de la loi, un peu partout sur les routes et devant les gardes mobiles arrivés en nombre. Le 16 mars 1980, 50 000 personnes se regroupent pour pourfendre la fin de cette enquête parodique. Le 24 mai 1980, 150 000 manifestants, dont votre serviteur, se pressent sur ce petit bout de terre.

Les arrestations se succèdent. Plusieurs manifestants sont traduits devant le tribunal de Quimper. L'un des avocats, Maitre Choucq, est même condamné à dix jours de suspension. Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu président de la République et son gouvernement socialiste décide l'abandon du projet, les choses ont bien changé depuis chez nos amis à la rose.

Une enquête d'utilité publique bien menée à la manière de nos démocraties françaises, nécessite quelque forces d'appoint : sept escadrons de gendarmes mobiles furent stationnés à Pont-Croix et Loctudy pour intervenir à Plogoff, des gendarmes-parachutistes furent appelés en renfort et pour le besoin de la sérénité de la réflexion populaire, des blindés sur roues furent envoyés dans ce petit village séditieux !

La famille Le Garrec filme en format 16 mm, les moments clés de cette aventure collective. Ils dormaient dans une ferme, des militants venaient les réveiller pour suivre une action qui se préparait. Caméra au poing, ils remplissaient le rôle qu'une télévision publique aux ordres omettait de jouer. C'était parfois risqué mais de là est née une trace indispensable de cette « affaire Plogoff ! »

L'état aime à s'entourer de précautions pour gérer son peuple. Des grenades incapacitantes, des lacrymogènes. Il se murmure même que du bromo-acétate d'éthyle, bien qu'interdit, ait été utilisé par la police urbaine lors d'émeutes à Quimper afin de liquider de vieux stocks (soucis louable dont il faut se réjouir). Les gardiens de la paix se muèrent en Force de l'ordre nucléaire pour les besoins de la cause. L'année précédente, une manifestation à Creys-Malville avait été réprimée dans le sang, nous venions d'échapper au pire.

A Plogoff, EDF et l'Etat pensaient sincèrement que les gens accepteraient la centrale. La population était composée surtout de retraités et d'ancien militaires, des catégories obéissantes et fidèles au pouvoir. C'est tout le contraire qui s'est passé . Alors, ils sortirent les moyens de persuasion massive ! Nous avons vu ce qu'il en fut de cette stratégie de la main de fer !

Le Breton a de la suite dans les idées. En 1976 déjà, les ingénieurs d'EDF sont empêchés de sonder des terrains qui pourraient accueillir une centrale sur la commune de Plogoff. Des opposants toujours plus nombreux rejoignent les comités locaux d'information nucléaire qui se sont montés un peu partout dans le pays. Comme au Larzac, les militants achètent des parcelles afin d'y implanter une bergerie. En multipliant le nombre de propriétaires, EDF devait avoir des difficultés pour acheter les terrains.

Plogoff, ce sont aussi d'immenses rassemblements festifs (Fest noz et concerts) impossibles aujourd'hui. Comme pour le Larzac, une mobilisation nationale a fait plier un gouvernement autoritaire. Depuis, les méthodes des puissants ont bien changé, l'opinion publique s'est rangée du côté du plus fort, façonnée qu'elle a été par un lavage de cerveau collectif. L'écologie est montrée du doigt, le confort et l'égoïsme sont les valeurs clefs de notre société.

La Caravane à vélo des indignés du Nucléaire veut renverser la vapeur, retrouver la force de ce combat épique et victorieux. Il est grand temps de rafraîchir la mémoire du parti socialiste, les promesses d'hier ne peuvent être liquidées au nom d'un pragmatisme honteux et suicidaire. Que chacun se souvienne de la belle et grande histoire du combat de Plogoff !

Mémoriellement leur.

DIMANCHE 5 AOUT :

Départ de Plogoff

Arrivée à la ferme de Gorré à Plouhinec.

Lundi 6 aout : arrivée à Sainte Anne La Palud


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 6 août 2012 10:42

    Bonjour c’est Nabum

    Démocratie et nucléaire sont deux termes antinomiques. Premièrement parce que les élus qui nous représentent ont confondu pouvoir et délégation de pouvoir, ils font les lois en fonction de leurs intérêts propres et deuxièmement, le nucléaire est un puissant acteur financier qui achète les décideurs pour qu’ils privilégient cette énergie aux détriments des énergies renouvelables. En cela, on voit que l’argent est le principal véhicule de la bêtise. Malheureusement, le bien commun est fonction de l’enrichissement et du confort de nos dirigeants. A l’étranger, la France fait de plus en plus figure de république « Bananière »… 


    • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2012 10:56

      Gabriel


      Vous le dites beaucoup mieux que moi et nous sommes tout à fait d’accord sur cette triste constatation.

      J’use à dessein de l’ambiguïté pour rappeler à nos amis du PS qu’ils se moquent de nous, une fois encore. Ils ne sont, eux aussi, que des valets du Grand Capital

    • thepouet 6 août 2012 16:39

      En réalité, l’oligarchie, notamment grâce au WWF, l’une de ses hypocrites émanations, bataille pour ne pas apporter le nucléaire à l’humanité, car ce serait la fin de sa domination, laquelle s’appuyant en grande partie sur le fait que les ressources seraient limitées ...
      "Les oligarchies ont toujours voulu bloquer les découvertes de la science et leur communication au plus grand nombre, par peur de voir se lever contre elles une exigence de justice, de liberté, d’égalité et de fraternité." 
      Cheminade 21 06 2011, extrait de lettre ouverte au PS sur le nucléaire

      ils ont conscience de ça, nos au demeurant bien sympathiques manifestants ?

      osons changer de paradigmes !
      Osons cesser d’être des idiots utiles servant une façon de penser que l’on refuse de démasquer !

      http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/la-course-apparemment-irreversible-119246#forum3393038


    • Gabriel Gabriel 6 août 2012 17:56

      thepouet

      Juste quelques banales questions Monsieur le Pro nucléaire :

      Comment faites vous pour arrêter un réacteur qui s’emballe ?

      Que faites vous des déchets hautement toxiques qu’on enfouit dans le sol depuis des décennies, cadeaux aux générations futures ?

      Que faites vous pour les régions contaminées pour des centaines voir des milliers d’années ? 

      Que faites vous pour stopper les radiations issues de ces catastrophes (Tchernobyl et Fukushima) ? 

      Voyez vous, les méchants écologistes (les vrais, pas les politicards se servant du logo) n’ont pas envie d’une technologie immaîtrisable en cas de catastrophe. Libre à vous, par ignorance des conséquences, de vanter le nucléaire mais, nous autres, les écologistes attardés, serons pour dés que vous aurez trouvé une solution aux problèmes posés.


    • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2012 18:01

       thepouet


      Et le pire c’est que vous êtes sérieux.

      l’oligarchie s’oppose au nucléaire, nous le remarquons tous les jours et nous sommes de bien mauvaise foi pour prétendre le contraire !

    • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2012 18:02

      Gariel


      Arrêtez un réacteur qui s’emballe , Rien de plus facile pour  thepouet

      On le déballe.

      Emballez, déballez, c’est pesé !

    • Leo Le Sage 7 août 2012 09:18

      @Par Gabriel (xxx.xxx.xxx.98) 6 août 17:56

      Vous dites : « Démocratie et nucléaire sont deux termes antinomiques »

      Il n’y a aucun lien entre nucléaire et démocratie.

      Vous dites : « Comment faites vous pour arrêter un réacteur qui s’emballe ? »
      Tout dépend de la technologie.

      Vous dites : « Que faites vous des déchets hautement toxiques qu’on enfouit dans le sol depuis des décennies, cadeaux aux générations futures ? »
      « Que faites vous pour les régions contaminées pour des centaines voir des milliers d’années ? »
      Depuis des décennies ? Qui vous dit qu’on ne pourra pas les exploiter dans le futur ?
      Je n’en sais rien et vous ?

      Vous dites : « Que faites vous pour stopper les radiations issues de ces catastrophes (Tchernobyl et Fukushima) ? »
      En quoi çà nous concerne ?

      Vous dites : "Libre à vous, par ignorance des conséquences, de vanter le nucléaire mais, nous autres, les écologistes attardés, serons pour dés que vous aurez trouvé une solution aux problèmes posés."
      Si vous avez des solutions çà se saurait.
      Je suis aussi un écologiste et je cherche des solutions : je n’en trouve pas qui soit acceptable.

      @AUTEUR/Par C’est Nabum (xxx.xxx.xxx.108) 6 août 18:02
      Au moins il y aura un domaine où nous ne serons jamais d’accord : le nucléaire.
      Les nouvelles centrales pourront être arrêtées de manière intrinsèques...
      Les centrales actuelles, dangereuses, ne le peuvent pas.

       

      Cordialement


      Leo Le Sage

      (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


    • Gabriel Gabriel 7 août 2012 10:25

      Monsieur Léo se qualifiant de sage,

      En réponse à vos intéressantes remarques :

      Vous dites : "Démocratie et nucléaire sont deux termes antinomiques"

      Il n’y a aucun lien entre nucléaire et démocratie.

      Vous êtes assez intelligent pour avoir compris le sous entendu mais je vais approfondir : « Disons qu’actuellement l’application de la démocratie va à l’encontre d’intérêts financiers particuliers … »

       Vous dites : "Comment faites vous pour arrêter un réacteur qui s’emballe ?"

      Tout dépend de la technologie.

       Vous avez deux exemples : Tchernobyl et Fukushima, on fait quoi ?

      Vous dites : "Que faites vous des déchets hautement toxiques qu’on enfouit dans le sol depuis des décennies, cadeaux aux générations futures ?« 
       »Que faites vous pour les régions contaminées pour des centaines voir des milliers d’années ?"
      Depuis des décennies ? Qui vous dit qu’on ne pourra pas les exploiter dans le futur ?
      Je n’en sais rien et vous ?

       En attendant d’avoir pourri la faune et la flore expliquez aux habitants de ces régions qu’ils patientent… 

      Vous dites : "Que faites vous pour stopper les radiations issues de ces catastrophes (Tchernobyl et Fukushima) ?"
      En quoi çà nous concerne ?

      Vu sous cet angle vous êtes surprenant, c’est vrai qu’est ce qu’on en a à foutre des autres et de leurs problèmes. Sérieusement, vous plaisantez ou quoi ? Evidement que je suis concerné et nous devrions tous l’être car demain les nucléocrates feront leurs besoins sous vos fenêtres et partiront sans nettoyer car ils en seront incapables !!! Etrange réflexion de votre part.

      Vous dites : "Libre à vous, par ignorance des conséquences, de vanter le nucléaire mais, nous autres, les écologistes attardés, serons pour dés que vous aurez trouvé une solution aux problèmes posés."
      Si vous avez des solutions çà se saurait.
      Je suis aussi un écologiste et je cherche des solutions : je n’en trouve pas qui soit acceptable.

       Je n’ai pas de solution pour combattre les dégâts relatifs au nucléaire et personne n’en a, ni vous, ni moi et le plus grave ni les soi-disant experts ! Par contre des solutions alternatives à cette énergie existent, c’est juste une question de choix de société, vous savez celle du genre l’humain d’abord… 


    • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 2012 10:29

      Gabriel


      Vous y allez fort
      Dire l’Humain d’abord à des gens qui ignorent tout de ce qui peut-être humain sans argent ni puissance ! Vont-ils comprendre ?

      Bravo !

    • Leo Le Sage 7 août 2012 11:08

      @Par Gabriel (xxx.xxx.xxx.98) 7 août 10:25
      Vous dites : « Monsieur Léo se qualifiant de sage »
      Monsieur Gabriel prétendant s’appeler comme tel...

      Vous dites : "Vous êtes assez intelligent pour avoir compris le sous entendu mais je vais approfondir : « Disons qu’actuellement l’application de la démocratie va à l’encontre d’intérêts financiers particuliers … »"
      Disons que les français ne savent pas que cela va coûter cher de se passer du nucléaire...

      Vous dites : « Vous avez deux exemples : Tchernobyl et Fukushima, on fait quoi ? »
      Rien : en quoi cela nous concerne-t’il ?

      Vous dites : « En attendant d’avoir pourri la faune et la flore expliquez aux habitants de ces régions qu’ils patientent… »
      Ils peuvent changer de coin en attendant...
      C’est un pays libre non ?
      Il fallait peut-être voter pour des personnes qui auraient choisi de faire une recherche dans le domaine du nuclaire propre.
      Non ?

      Vous dites : "Evidement que je suis concerné et nous devrions tous l’être car demain les nucléocrates feront leurs besoins sous vos fenêtres et partiront sans nettoyer car ils en seront incapables !!! Etrange réflexion de votre part"
      Lorsque tout le monde se décidera à voter, je pense que je me sentirais concerné.
      Puisque la plupart pense que voter, chose essentielle dans la vie d’une nation, n’est pas une priorité, alors les autres ne me concerne pas.

      Vous dites : "Par contre des solutions alternatives à cette énergie existent, c’est juste une question de choix de société, vous savez celle du genre l’humain d’abord…"
      Je serais curieux de connaître quelle énergie est capable de remplacer la formidable puissance du nuclaire...
      Ca m’interesse tout à coup...

      Parce que voyez vous, je constate, sauf erreur de ma part, que la population commence d"jà à geindre pour quelques euro de hausse alors que lorsque la France quittera le nucléaire, la hausse sera plus importante.
      Si vous voulez demandons à toutes ces personnes s’ils préfèrent payer une énergie chère sans nucléaire ou s’ils préfèrent faire comme les chinois : choisir le nucléaire pour pouvoir avoir une électricité à un prix abordable.
      On parie qu’ils opteront pour ma solution ?
      Dans votre malheur, je suis contre le nucléaire, mais je ne suis pas tombé de la dernière pluie...

      Vous en pensez quoi, monsieur je sais tout ?

      @AUTEUR/Nabum
      Vous dites :
      « Dire l’Humain d’abord à des gens qui ignorent tout de ce qui peut-être humain sans argent ni puissance ! Vont-ils comprendre ? »
      Laissez le s’exprimer ...
      On verra bien...

       
      Cordialement

      Leo Le Sage
      (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


    • Ruut Ruut 7 août 2012 17:37

      Comment faites vous pour arrêter un réacteur qui s’emballe ?

      Comme a Fukushima, on n’en parle surtout pas et on dit que tout vas bien.....

      Que faites vous des déchets hautement toxiques qu’on enfouit dans le sol depuis des décennies, cadeaux aux générations futures ?

      On n’en parle surtout pas et on dit que tout vas bien.....

      Que faites vous pour les régions contaminées pour des centaines voir des milliers d’années ?

      On n’en parle surtout pas, on dit que tout vas bien et on interdit la vente de Compteur Geiger .....

      Que faites vous pour stopper les radiations issues de ces catastrophes (Tchernobyl et Fukushima) ? 

      On n’en parle surtout pas, on dit que tout vas bien et on interdit la vente de Compteur Geiger .....

      Si les médiats n’en parlent pas le problème n’existe pas.

      De toute façon c’est incolore, inodore et on prétend que le cancer c’est normal pour tous le monde.

      La faute a la voiture et a la clope...... Il faut bien culpabiliser l’innocent.



    • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 2012 17:44

      Ruut


      Pour arrêter un réacteur qui s’emballe les pros du nucléaire le déballent à moins qu’ils ne remballent leurs affaires et envoient des intérimaires faire la sale et mortelle besogne !

    • thepouet 12 août 2012 06:34

      Un livre à lire, « les dix plus gros mensonge sur le nucléaire » édition DANGLES
      http://www.journaliste-enqueteur.com/attachments/File/Crousier_ENPC.pdf
      extrait de la préface du livre :
      « Antinucléaire dans trop savoir pourquoi, je m’étais mis en tête de dénoncer du point de vue scientifique les mensonges de cette industrie française. »
      Livre chiant à lire parce que le sujet le veut, mais livre qui aide considérablement le machin entre les deux oreilles à considérer plus sereinement cette importante question.
      M’enfin, après plus de 25 ans « d’anti-nucléarisme », sa lecture ne m’a pas fait de mal !

      l’auteur a fait un article sur Avox :
      http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/le-nucleaire-tel-qu-on-ne-le-45492
       

      Est-ce la technologie nucléaire en elle même, qui est dangereuse ?
      ou bien c’est de soumettre cette technologie au jeu du profit et tutti quanti, qui est le véritable problème ? ( Cf Fukushima ... )

      LE nucléaire, ça n’existe pas !
      Il n’existe qu’une technologie en évolution constante.
      Avec des sauts, depuis le silex pour faire du feu.

      bois - charbon - pétrole - nucléaire
      1 Milliard (?) d’habitants, max fin 19e, 2Mds 1930, 3 Mds 1960, 4 Mds 1974, 7 Mds 2011

      A chaque accroissement de densité d’énergie, on a accru notre capacité à accueillir.

      Et donc, pour une population mondiale attendue de 9 Milliards d’habitants, on fait quoi ?

      On se laisse arracher du gaz de schiste, avec des conséquences écologiques catastrophiques ?
      On laisse se continuer les guerres de prédation des pauvres pays producteurs de pétrole, et refusant de s’aligner ?

      Ou, considérant le lien implacable entre densité de flux énergétique, et capacité à accueillir dignement les âmes à naître, on regarde certaines choses à deux fois :
      1./ Cela permet de concevoir que solaire-éolien, et niveau de développement décent pour 9 Mds d’individus, sont incompatibles ( Bonjour le monde aux ressources limitées sous une bonne dictature verte ! )
      2./ On regarde, posément, les raisons qui font que oui, le nucléaire peut être dangereux, gravissime, catastrophique, et celles qui font que oui, techniquement on sait et on peut sécuriser, On constatera que la cupidité conduit à des absurdités technologiques, alors qu’on sait faire.
      Ne nous trompons pas de bataille, apporter une solution sérieuse à l’énergie est la seule issue pour créer un autre monde, car tout en découle.

      Il y a eu les centrales de génération 1.
      Puis 2. ( Fuku )
      Puis 3, càd, si j’ai bien compris, 3 = génération 2 dopée d’électronique ( nos EPR )
      Puis 4. Sous critique, à sécurité intrinsèque, c’est dans les tiroirs. Sortie en 2020, avant en Afrique du Sud. Pourquoi nos écolos, si légitimement préoccupés de la sécurité, n’en parlent-ils jamais ? Sortir du nucléaire ? Oui, mais de la génération 3, pour passer à la 4 !

      La transmutation des déchets ( projet Myrrha ), ce n’est pas une solution radicale aux déchets, devenus carburant de centrales d’un autre type ?

      Faire mieux que ce qu’on a fait jusqu’à présent, serait-ce si irréaliste ? si technocrate ? si nucléocrate ? si inconcevable ?

      Développement et énergie vont de pair, n’est-ce pas ?

      Je propose aux récalcitrants de se renseigner sur ce nucléaire en devenir, notamment sur les centrales de 4e génération, à sécurité intrinsèque, ce qui peut les amener - peut-être !! - à une réconciliation avec les atomes, et aussi les inviter à peser tranquillement l’importance de cette notion de densité de flux d’énergie, et la relativité du terme « monde au ressources limitées » ...


    • C'est Nabum C’est Nabum 12 août 2012 08:49

      thepouet


      Merci pour cette référence !

      Je peux néanmoins émettre quelques réserve sur cette édition. Il faut consulter l’ouvrage avec un esprit critique.

    • alinea Alinea 6 août 2012 11:01

      C’était le bon temps ! Mais je vous trouve bien sévère : il y a des tas de rassemblements aujourd’hui, des tas de militants ou seulement « conscients » qui se bougent les fesses : Notre Dame-des-Landes, Bure, dans le Var contre l’extraction de pétrole en Méditerranée, les gaz de schistes... Mais peut-être l’espèce écolo n’a pas grandi en proportion de la population globale ! En revanche, il faut être partout à la fois...
      Je n’étais pas à Plogoff, mais j’y avais des tas de copains ; au Larzac aussi...
      Ce sont nos vieilles guerres !


      • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2012 11:35

        Alinea


        Il y a certes beaucoup de rassemblement mais je doute désormais que la volonté d’aller jusqu’au bout soit dominante.

        Nous n’avons plus la ferveur des combattants du Larzac ou de Plogoff car l’opinion publique a subi un fort joli lavage de cerveau par des médias au service du pouvoir de façon plus insidieuse qu’à l’époque.

      • alinea Alinea 6 août 2012 13:00

        C’est Nabum : oui je pense que vous avez raison ; je me laisse attraper par mon indécrottable idéal optimiste ! chacun est beaucoup plus pris par des problèmes matériels, à tort ou à raison ; mais surtout les nouvelles générations ont été bien lavées et les vieilles sont, malgré tout, un peu usées... Quand on tiendra jusqu’au bout, c’est sans doute que ce sera encore plus grave ! Ça promet !


      • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2012 16:41

         Alinea


        Ne changez pas à nous deux cela fera équilibre !

      • miha 6 août 2012 11:08

        RV à Fessenheim en septembre, j’y serai.

        Avez-vous pris contact avec la maison de la résistance à la poubelle nucléaire à Bure ?

        Ils pourront peut-être vous rejoindre aussi : c’est juste avant leur festival du mois de septembre.

        http://burezoneblog.over-blog.com/


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2012 11:36

          miha


          Merci et à bientôt

          Je vais transmettre l’adresse au grand organisateur !

        • Grattounette 6 août 2012 12:26

          .. ; Et vous trouverez l’ensemble des dates vélocipédistes entre autres dans cet autre billet que vous pouvez lire aussi...


          • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2012 12:34

            Grattounette


            Je suis dévoilé, diantre

            Vous connaissiez le journal « Je suis partout » ?

            C’est moi ...

            • Grattounette 6 août 2012 13:04

               smiley smiley Le nom est d’ailleurs le même mais que je sache le texte y est différent donc mérite tout autant le détour, avec comme je disais en + les dates complètes. Dont je vous remercie d’ailleurs, je ne les avais pas. Perso j’ai retenu la halte à Carhaix, mon vélo va être content smiley


            • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2012 13:18

               Grattounette


              Pardon, c’est vrai que vous citiez le texte d’hier qui n’a pour eu les honneur d’Agoravox pour des raisons qui m’échappent un peu.

              Avec le principe de la maison, il est possible qu’un texte passe à la trappe, alors je diversifie les médias.

            • alinea Alinea 6 août 2012 20:10

              Oui, c’est Nabum : je comprends pourquoi vous dites qu’aujourd’hui c’est mou.
              Mais aujourd’hui il s’agit de militants ! Attendez qu’ils viennent par ici chercher du gaz de schistes ! Ça sera peut-être le Larzac ou Plogoff aussi !! Quand le peuple s’y colle, c’est autre chose.


            • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 2012 21:59

              Alinea


              le peuple est pris à la gorge avec ses traites, ses obligations, ses envies et ses forfaits. Le capitalisme enferme le gens dans un cercle infernal, une barrière qui en fait des moutons. Il n’y a plus de place à la révolte.

              Mais bon, je vois tout en noir et vous avez raison, si on vient dans leur jardin, ils peuvent se mettre à mordre !

            • aloha aloha 6 août 2012 23:48

              Bonsoir C’est Nabum,

              J’habite à 2 pas de là et c’est un simple mais immense merci que je souhaite adresser à ceux qui, il y a des années, ont permis de garder à ce site sa formidable beauté naturelle.

              Que seraient donc les balades à cheval dans les landes de Feunten Aod aujourd’hui, si vous n’aviez pas été là ? smiley

              Brenillis disparaît, certes trop lentement, mais Braspart reprend ses marques...

              Qu’ils viennent donc nous foutre leur foutues éoliennes en pleine mer, nous ne prendrons pas que nos vélos !

              Merci de ce rappel, bravo aux indignés du Nucléaire. S’ils peuvent au passage redonner ses lettre de noblesse à la Ferme du Gorré pour qu’elle recommence à vendre ses produits, ce serait merveilleux !


              • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 2012 07:16

                aloha


                Merci pour eux, votre message leur sera transmis et leur donnera du courage pour essuyer les vilaines remarques de ceux qui ferment les yeux sur tout ça pour quelques petits avantages si égoïstes.
                Il faut en finir avec le centralisme et les champs d’éoliennes en sont la nouvelle illustration. Tout ça pour que, une dou deux sociétés fassent énormément d’argent sur notre dos, sur celui de la planète tout autant !

                • slipenfer 7 août 2012 08:46

                  le film complet en qualité correct environ 1 heure

                  L’affaire de plogoff 

                  merci pour l’ article qui me rappel des souvenirs de Bretagne de bretons
                  et de bretonne

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès