Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > On tremble à Fukushima

On tremble à Fukushima

Alors que la bousculade s’invite dans les grandes surfaces pour acheter un hypothétique cadeau de Noël, au Japon, on vit dans l’incertitude et l’angoisse.

Tepco a décidé de passer à la vitesse supérieure, à moins que ça ne soit que de la « com », annonçant que la procédure de sortie des combustibles dans la piscine du réacteur N°4 allait s’accélérer.

L’entreprise a en effet promis qu’avant la fin de 2014 tous les assemblages contenus dans cette piscine problématique seraient mis à l’abri dans 2 réservoirs.

Rappelons qu’il y a actuellement dans cette « piscine de refroidissement » 1331 barres de combustible, dont 200 barres neuves. Certaines ont été élaborées à base de Mox, contenant donc du plutonium, ce produit radioactif dont la période ou demi-vie est de plus de 24 000 ans.

Auparavant ce retrait définitif des barres d’assemblage devait être terminé fin 2015.

Si ce calendrier est respecté, l’entreprise nucléaire devrait ensuite vider les autres piscines, lesquelles contiennent au total 1393 barres de combustible nucléaire. lien

D’ici là, il faut croiser les doigts espérant qu’un nouveau séisme ne viendra pas fragiliser encore un peu plus les bâtiments de la centrale dévastée.

L’inquiétude vient aussi du réacteur n°1 dont on constate depuis le 8 décembre 2012 une augmentation de la concentration d’hydrogène, une forte poussée ayant eu lieu le 12 décembre. lien

En même temps, une série de 16 séismes s’est produit les 7 et 8 décembre. lien

L’inquiétude ne vient pas seulement des séismes, car l’état du béton de la dalle du bâtiment n°4 n’est pas rassurant.

Peut-être sous l’effet du corium « baladeur », les fondations du bâtiment ont été fragilisées et l’idéal serait de les refaire, ce qui semble mission impossible.

En attendant, des ouvriers essayent tant bien que mal de renforcer la base de la piscine. lien

Alors qu’officiellement, le gouvernement japonais avait accepté d’ouvrir ses portes aux entreprises étrangères qui s’étaient portées candidates au démantèlement de la centrale dévastée, on s’interroge sur l’exclusion de ces entreprises décidée par que ce même gouvernement. lien

Quelles sont les raisons de ce refus ?

Y a-t-il quelques secrets à protéger ?

Grâce à la CRIIRAD nous avons appris que des centaines de milliers de japonais, vivant encore dans les territoires très contaminés, ont été durablement irradiés.

En effet les produits relâchés en grande quantité dans un large rayon autour de la centrale, dépassant largement la zone évacuée, sont du césium 134 et 137, ce dernier ayant une période, ou demi-vie de 30 ans.

La radioactivité ne sera donc diminuée par 2 qu’au bout de 30 ans.

Au-delà de la zone des 20 km, l’exposition supérieure à 20 milliSieverts/an augmentera de 20 fois le risque de cancer, alors que la CIPR (commission internationale de protection radiologique) considère comme inacceptable une dose de 1 milliSieverts/an laquelle correspond à 17 cancers pour 100 000 personnes exposées.

Or à 60 km de la centrale, la CRIIRAD a mesuré des doses de radioactivité plus de 10 fois supérieures à la « normale ».

L’association indépendante s’inquiète aussi des mesures de décontamination qui sont, d’après elle, largement insuffisantes, et en attendant, des centaines de milliers de Japonais continuent d’accumuler des doses largement supérieures à 1 mSv. lien

Un autre danger menace la population japonaise : s'il faut en croire le « Fukushima Diary », 1052 japonais sont atteints par un norovirus identique à celui qu'ont connu des habitants d'Hiroshima, après avoir consommé des repas distribués par une « boite à lunch ». Comme cette entreprise distribue près de 5000 repas par jour, on s'attend à ce que d'autres japonais soient bientôt touchés. lien
En octobre 2012 des cas identiques avaient été déclarés dans la préfecture de Niigata, ainsi qu'auparavant, à Hokkaido en janvier 2012, à Okinawa et Niigata en avril 2012. lien

Le gouvernement japonais a déclaré que la catastrophe nucléaire aurait déjà couté au moins 15 milliards de dollars, le démantèlement devant durer 30 ans, et la facture définitive devant s’allonger bien évidemment. lien

Au milieu de toutes ces mauvaises nouvelles, il y en a au moins une qui est bonne : grâce à 400 000 € de dons émanant de particuliers, un hôpital indépendant à ouvert ses portes au Japon.

Par contre, la catastrophe nucléaire ne semble pas avoir servi vraiment de leçon, puisque le gouvernement japonais a décidé de tenir une conférence ministérielle internationale, qui en se donnant comme argument « tirer des leçons du désastre du 11 mars 2011 » semble plutôt servir de caution au redémarrage d’un certain nombre de réacteurs nucléaires.

Il s’agirait donc de « renforcer la sécurité », « d’améliorer la transparence », et autres termes de langage, plutôt que de tourner définitivement le dos à l’énergie nucléaire. lien

Ce qui expliquerait la récente déclaration du président du directoire d’Areva, affirmant que le Japon aurait du mal à se passer de l’énergie nucléaire. lien

C’est l’occasion de redécouvrir la belle contribution du romancier japonais Natsuki Ikezawa, parue dans « le Monde Diplomatique » en mars 2012 : « l’effondrement de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi et les émanations de matières radioactives ont transformé pour longtemps plusieurs villes et villages en zones inhabitables, et surtout, feront vivre des gens avec la crainte d’effets nuisibles sur leur santé pendant des dizaines d’années. Ces émissions radioactives dans l’air et dans la mer sont un acte criminel à l’échelle internationale… ». lien

En France, les ouvriers de la vieille centrale de Fessenheim, dont François Hollande a annoncé la fermeture avant la fin de son mandat, ont empêché le liquidateur nommé de franchir les portes de la centrale. lien

Pourtant, il n’est pas inutile de rappeler que le 27 décembre 1999 nous sommes passés en France à 2 doigts d’une catastrophe nucléaire, lorsque la centrale du Blayais avait été mis à mal par une inondation, situation si problématique que le maire de Bordeaux, un certain Alain Juppé, avait envisagé l’évacuation de sa ville. lien

Aujourd’hui, il y a un réel changement, et les populations refusent dans leur grande majorité l’énergie nucléaire, alors même que leurs dirigeants, pourtant élus démocratiquement, continuent à la privilégier.

Comme dit mon vieil ami africain : « il vaut mieux avoir peur de l’âne au volant que des chevaux sous le capot  ».

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

L’image illustrant l’article provient de www.joebanana.net

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le mensonge nucléaire de Sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

L’hallali nucléaire

Fukushima, à 2 doigts du pire

Fukushima, le bâtiment 4 s’enfonce

Nucléaire, Transports, la valse du fric

Fukushima sur France

Du césium dans les sapins


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (73 votes)




Réagissez à l'article

212 réactions à cet article


  • gaijin gaijin 15 décembre 2012 08:33

    la photo d’illustration se passerait presque de commentaires


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 08:48

      gaijin

      j’ai essayé en vain d’obtenir le nom du photographe pour le féliciter, mais je n’ai trouvé que l’adresse de blogs qui ont publié cette terrible photo.
      merci...

      • joletaxi 15 décembre 2012 09:54

        bonjour les enclumes

        aaahhhh rien de tel qu’un vieux ragout réchauffé par ces temps maussades.

        enfin dans le ragout, on a parfois une bonne surprise, ici c’est d’une banalité affligeante.

        Bonne nouvelle par contre

        http://www.thegwpf.org/canadian-shale-big-bonanza/

        http://www.thegwpf.org/green-left-defeat-german-parliament-votes-fracking/

        et les anglais ’y mettent aussi.

        on est vraiment les champions toute catégorie, on a les écolos les plus cons que le monde nous envie.

        http://www.leblogenergie.com/2012/11/23/lobservatoire-europeen-des-marches-de-lenergie-denonce-les-incoherences-politiques-et-reglementaires-europeennes/

        même au niveau européen, on prend conscience de la nuisance de la mouvance

        http://www.leblogenergie.com/2012/11/23/lobservatoire-europeen-des-marches-de-lenergie-denonce-les-incoherences-politiques-et-reglementaires-europeennes/

        Une mesure de salut public serait de reléguer les « philipulus verts » dans leurs yourtes et champs bio,car quand je constate que nos « décideurs » écoutent les idioties du grand spécialiste en énergie, N.Bulot, on se dit que l’on marche sur la tête


        • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 09:59

          jo le marteau

          je ne sais pas si je dois m’esclaffer devant tant de lobbying malfaisant, ou vous plaindre sincèrement d’être capable d’un tel aveuglement ?
          pauvre garçon...
           smiley

        • gaijin gaijin 15 décembre 2012 12:32

          jo est daltonien
          quand on lui dit vert .....il voit rouge


        • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 13:01

          gaijin

          il a pas seulement un problème de compréhension des couleurs, mais il n’entend que ce qu’il veut entendre...
          cas désespéré.
           smiley

        • jacques lemiere 15 décembre 2012 13:06

          lobbying malfaisant ?

          les verts il yen a en Allemagne...les verts font donc de fait de l’électricité avec du charbon...( la différence c’est qu’ils en font plus qu’avant)...
          Que la réalité est méchante.
          pourquoi vous n’écrivez pas un article sur le charbon ?
          l’exploitation du charbon ne vous gène pas ? Pas de morts ? pas de conséquences géologiques ?
           et tiens...savez vous que la combustion de charbon augmente la radioactivité...en fait pour une même énergie électrique produite... mieux vaut se trouver près d’une centrale nucléaire qu’une centrale à charbon ? en terme de niveau d’irradiation ?

          Non vous allez vous occuper de nous sauver, d’abord le nucléaire à supprimer, puis le pétrole, puis le charbon, wow ensuite bien sur limiter les prélèvements de biomasse, 
          et en m^me temps construire des éoliennes et des panneaux solaires..(.mais avec quelle énergie ????), bien sur cela est facile car , IL NOUS SUFFIT de diminuer notre consommation d’énergie individuelle !!!
          Supprimez les hommes pour les sauver , vous gagnerez du temps...



          On a aussi eu des articles prévoyant que le japon allait sombrer économiquement...

          Vu d’haiti..ces angoisses doivent faire bien rire....



        • olfe olfe 15 décembre 2012 13:46

          Ouaip !
          Et les « philipulus productivistes pro nuc/pétrole », il serait grand temps de les noyer dans leur béton qui leur sert ordinairement à construire de monstrueuses cités péri-urbaines pour y parquer les pauvres qu’on a spolié de leur terres afin d’exploiter celles-ci jusqu’au trognon.
          Et les blocs de béton, on les stocke avec tous les déchets nucléaires et autres que ces enfoirés ont produit depuis des décennies.


        • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 14:01

          lemiere

          vous lisez ce que vous voulez lire, une forme d’autisme en quelque sorte.
          je dénonce, avec d’autres, le nucléaire mais pas seulement,
          l’exploitation de toutes les énergies fossiles est critiquable, d’autant que nous pouvons aujourd’hui fabriquer toute l’énergie dont nous avons besoin.
          j’ai écris suffisamnent d’articles sur le sujet...
          mais comme je l’écrivais, vous ne lisez que ce qui vous arrange.
          un moutruche, en quelque sorte.
           smiley

        • anomail 15 décembre 2012 15:37

          Ce cher Joe.

          Toujours en embuscade ? Ca paie bien ?


        • J.F. 30 décembre 2012 11:13


          NiveauRisque statistique de cancer mortel d’après l’hypothèse LNT12Dose en une exposition1 000 mSv
          =1 sievert1 / 20Seuil des effets déterministes : apparition de la fièvre des radiations.100 mSv1 / 200Limite de l’effet statistiquement observable des excès de cancers sur les survivants de Hiroshima et Nagasaki3.

          La limite d’exposition des personnels d’intervention est de 100 mSv en cas d’urgence radiologique, voire 300 mSv pour des interventions destinées à sauver des vies humaines (France)13.

          Les systèmes de réparation de l’ADN des cellules sont activés à des doses comprises entre 10 et 100 mSv.

          10 mSv1 / 2000En dessous du seuil de 2 cGy (20 mSv) on ne détecte plus d’augmentation de la fréquence d’aberrations chromosomiques14.

          Un scanner comportant dix coupes (voire beaucoup plus pour un scanner coronaire moderne) entraîne une exposition de 15 mSv15. Un scanner abdominal correspond à 12 mSv.

          Les 0,5 million d’habitants des zones faiblement contaminées aux alentours de Tchernobyl recevront une dose cumulée sur 70 ans de l’ordre de 14 mSv16.

          mSv
          1 000 µSv1 / 20 000Une exposition de l’ensemble de l’organisme à 1 mGy entraîne, en moyenne, la traversée de chaque cellule par un électron17.

          L’irridiation par scintigraphie est de l’ordre de 4 mSv lors de l’étude des os, et 2 mSv pour l’examen de la thyroïde15.

          100 µSv1 / 200 000Une radiographie des poumons entraîne une dose de 0,3 mSv18 à 1 mSv15. Une radiographie dentaire correspond à une dose de 0,2 mSv. L’exposition moyenne due aux retombées des essais nucléaires atmosphériques a atteint un pic en 1963 avec 0,15 mSv19. Une mammographie correspond à une dose effective de 0,13 mSv20.10 µSv1 / 2 000 000Un voyage Paris-New York aller et retour : 0,06 mSv18.µSv1 / 20 000 000Les radionucléides contenus dans une cigarette entraînent en moyenne une exposition aux rayonnements de 7,3 µSv par cigarette21 (outre l’exposition aux goudrons cancérigènes).Voilà Cabanel, je vous reprends à nouveau avec des chiffre faux ! Ce tableau est donc « pour rappel » ou plutôt pour information car je m’attends à nouveau à votre pirouette habituelle - désagréable- qui montre que vous n’y connaissez rien en la matière et aux chiffres et qui clos toute discussion possible avec d’autres membres... 

          Cordialement,

          JF

          • tf1Goupie 15 décembre 2012 11:58

            Mon Dieu, il vont tous mourir ?!

            Bravo Cabanel vous avez le chic pour faire passer le Japon pour un désert contaminé.

            Les Japonais doivent apprécier l’image que vous donnez de leur pays, un peu comme les amelocs qui montrent des photos de « Paris en flammes » quand il y a des manifs.


            • AniKoreh AniKoreh 15 décembre 2012 12:22


              Dites, tf1, et la ’bande des quatre’ au demeurant : le « Parisien’, c’est pourtant un porte-voix de votre bord, non ? A propos de contamination, voici pourtant ce qu’ose y écrire son journaliste, F. Mouchon, aujourd’hui :

              C’est sûr que »les Japonais doivent apprécier l’image qu’il leur donne de leur pays"...

               
              Fukushima, pire que prévuLes conséquences de la catastrophe nucléaire qui a frappé le Japon en mars 2011 vont se faire sentir encore longtemps. Selon un rapport, des centaines de milliers de personnes sont encore exposées à des niveaux très importants de radiations.

            • gaijin gaijin 15 décembre 2012 12:29

              curieusement ce n’est pas l’avis des japonnais que je connais ..........


            • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 13:02

              tfi machin

              vous avez raison.
              tout va bien, 
              aucun problème,
              pas de pollution radioactive
              tout ça n’est que le fait d’écolos bornés et irresponsables.
              ça va comme ça ?
               smiley

            • jacques lemiere 15 décembre 2012 13:12

              pas écolos bornés ou irresponsables...d’écolos qui ont fait quoique ce soit...parler...parler...

              on a eu un accident majeur nucléaire...l’angoisse est légitime ...
              mais

              l’énergie nucléaire a de la marge.

              votre angoisse n’est pas proportionnelle au risque, c’est tout.

            • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 13:42

              lemiere

              vous me faites penser à cet animal mythique que l’on vient de découvrir !
              ils l’ont appelé le « moutruche » espèce croisée entre le mouton et l’autruche.
              le ciel vous tienne en joie.
               smiley

            • tf1Goupie 16 décembre 2012 16:19

              « vous avez raison.

              tout va bien, 
              aucun problème, »...

              Votre mauvaise foi est fortement radioactive Cabanel.
              Où ai-je dit que tout allait bien au Japon ?

              Seulement si vous faites 50 articles par an sur chacun de nos problèmes planétaires vous ne serez pas couché la nuit.

              Votre catastrophisme grandiloquent est simplement saoulant ; tout ça c’est du voyeurisme déplacé d’un écolo-bobo qui observe le Japon à près de 20 000 km depuis son téléscope, en faisant semblant de croire qu’Internet lui donne une vision éclairée de la réalité.


            • olivier cabanel olivier cabanel 16 décembre 2012 16:37

              tfmachin

              amusant...
              je suis de mauvaise foi.
               smiley
              je me la met sous le coude,
              peut être même que je vais l’encadrer.
              vraiment amusant.
              vous avez l’air de penser qu’il est facile d’obtenir des infos sérieuses sur fuku ?
              vous devriez lire ça.
               smiley

            • Romain Desbois 16 décembre 2012 16:50

              Slt j’interviens exceptionnellement pour te donner une info qui me met en colère.

              Renault a développé en Israël , une version électrique de la Renault Fluence.
              voir : http://www.automobile-propre.com/breves/d8-emission-sur-la-voiture-electrique-le-28-novembre/

              Je considère cela comme une trahison d’Etat, ne pas l’avoir déjà généralisé en France et soutenir le diesel , c’est une trahison. On peut toujours essayer de redresser ce qu’on veut.

              Amitiés.


            • olivier cabanel olivier cabanel 16 décembre 2012 17:24

              bonne info Romain,

              merci.
              je vais l’utiliser pour mon prochain article.
               smiley

            • Aldous Aldous 15 décembre 2012 13:04

              merci pour cet article Olivier.

              Mieux vaux tard que jamais.

              Cette histoire montre l’inertie des autorités et des opérateurs ainsi que l’utilité des lanceurs d’alerte et des medias independants.

              Le danger que represente la piscine no4 et ses tonnes de MOX a en effet été identifié très tôt par des observateurs indépendant, y compris votre serviteur.

              Il suffisait pour cela de faire comme moi : se rendre sur le site de l’AIEA et consulter les stocks déclarés pas TEPCO pour chacune des installations.

              Une chose sautait aux yeux : Les stocks de la piscine 4 dépassaient en dangerosité tout le reste du site de Daichi cumulé. De quoi rendre tout le japon, voire une bonne partie de l’hémisphère nord de la planète inhabitable.

              Les experts indépendants furent immédiatement contrés pas les experts en circulez-y-a-rien-à-voir officiels et leur relais médiatique rouleau compresseur.


              • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 13:43

                Aldous

                pas mieux.
                je partage et remercie.
                 smiley

              • yoann 15 décembre 2012 13:48

                Merci pour votre article.

                Pourriez vous donner le lien d’information annonçant le retrait de tout le combustible de la pisicne n°4 pour fin 2014 ?

                Ce serait un début d’excellente nouvelle mais techniquement quelques choses me chagrine.

                Salutations


                • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 14:04

                  yoann

                   le lien était dans l’article, mais pas de soucis, je vous le redonne ici
                  ceci dit, comme disait sarko je crois (ou pasqua ?) , les promesses n’engagent que ceux qui les croient...
                  mais soyons positifs.
                   smiley

                • yoann 16 décembre 2012 05:59

                  « les promesses n’engagent que ceux qui les croient...mais soyons positifs. »

                  Effectivement les nombreuses déclarations du Japon concernant la transparence et la sécurité du nucléaire mettent la puce à l’oreille. Lien ici

                  En faite, le Japon est en pleine période électorale : Lien ici

                  Et je ne pense pas que l’on puisse être positif.

                  Les élites corrompus sont en train de réussir le tour de passe passe. En réussissant à faire accepter :

                  - Une contamination permanente qui ridiculise toutes les règles de radioprotections (avec de nouvelles fuites permanentes). Lien ici
                  - Une situation instable sur le long terme.
                  - Une supposition tirée du chapeau de résolution de crise pour fin 2014.

                  Dans la réalité, techniquement le déchargement du combustible prendra beaucoup plus de temps. notamment, parce qu’il faut créer un sas pour le combustible usé et sans parler des nombreuses mauvaises surprises qui vont se rajouter :  Lien ici. et Lien ici

                  La contamination continue de façon dramatique (Le Japon est un pays à éviter désormais).
                  Non seulement pour la contamination au césium un peu partout mais aussi pour la corruption et le mensonge qui y règne. (La radioactivité servant de traceur).

                  Les autres réacteurs ne sont toujours pas stabilisées.

                  L’élite japonaises préparent le redémarrage des autres réacteurs à grand coup de rapport et d’expertise de sécurité.

                  L’art de la communication au bénéfice du côté obscure de l’humanité.

                  La réalité est que le Japon est un pays en mauvaise posture.

                  La corruption véhiculée par le secteur du nucléaire (scientifique et industriel) est un fléau mondial.

                  Et je laisserais le mot de la fin à un natif lucide sur la situation de son pays.
                  Lien ici


                • yoann 16 décembre 2012 06:04

                  Et j’ai oublié de souligner l’incompétence des ingénieurs. Parce que ça aussi, ça commence à bien faire !


                • yoann 16 décembre 2012 06:11

                  le bon lien sur la nouvelle fuite par celui ci : Lien (le bon) ici

                  Je m’emmêle les pinceaux tellement il y a de mensonges.


                • yoann 16 décembre 2012 18:22

                  Terrible et prédéterminé.

                  Lien ici


                • yoann 17 décembre 2012 14:41

                  Une analyse inquiétante. Et une très bonne question que l’on devrait se poser aussi. Que se passera t’il en cas d’absence de mains d’œuvre suffisante ?

                  Lien ici


                • JMBerniolles 15 décembre 2012 14:04

                  En fait, il ne s’agit que d’un mois de gagné.

                  Novembre 2013, plutôt que décembre de la même année.
                  Le déchargement ne présente pas de problèmes particuliers, surtout si on le compare à ce qui reste à faire pour retirer les corium figés des fonds de cuve primaire et enceinte, côté drywell, pour les trois premiers réacteurs de la tranche n°1.

                  Comme il faut bien trouver les motifs d’agiter les peurs, on a bâti tout un document/fiction autour de cette piscine de stockage de l’unité n° 4. Dont monsieur Cabanel se fait régulièrement l’écho sans vraiment s’assurer de la cohérence des informations ;

                  Dans la mythologie d’ « experts » qui assurent leur propre publicité en utilisant les croyances d’idéologues anti nucléaires, cette piscine devait s’écrouler à la moindre secousse.
                  Un séisme de l’ordre de 7.2 dans la même zone que les séismes du 11 mars 2011 [il y a eu plusieurs mouvements des plaques continentales et tectoniques] vient de se produire et il y a avait déjà eu de fortes répliques. La piscine n’a même pas bougé.

                  Mais si l’on s’intéresse vraiment au Japon, il faut plutôt s’inquiéter de la tournure que prend le conflit à propos de la souveraineté sur les Iles Senkaku. La Chine est de plus en plus agressive : survol des Iles, bâteaux dans les eaux japonaises... Cela fait partie du bras de fer qui s’installe de la Syrie à ce tir ce qu’il faut bien appeler missile à longue portée [les chinois ont sûrement aidé les Nord coréens à le mettre au point] qui met les USA à portée balistique de la Corée du Nord.
                  La Chine va d’ailleurs bloquer les sanctions à l’encontre de la Corée du Nord aux Nations Unies...

                  Nous nous trouvons devant deux foyers de guerre qui cristallisent l’affrontement de deux blocs renconstituant l’antagonisme des années de guerre froide.

                  Les raisons de s’inquiéter ne manquent pas.. inutile d’en inventer.

                  JMB






                  • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 14:08

                    jmberniolles

                    l’expertise n’a pas d’états d’ame, elle ne fait que constater.
                    il n’y a pas de croyance la-dedans.
                    juste un constat.
                    une piscine surchargée.
                    un bâtiment dévasté.
                    des renforts insuffisants pour empêcher le pire,
                    des fondations qui s’effritent, peut être sous l’effet du « corium rongeur »
                    bref, pas de quoi pavoiser.
                    mais libre à vous de jouer les moutruches
                    décidément, j’aime bien ce mot.
                    je n’arrête pas de l’utiliser.
                     smiley

                  • olfe olfe 15 décembre 2012 14:14

                    @ Olivier Cabanel :
                    Les « moutruches » ont des cousins : les « autrutons »


                  • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2012 14:26

                    olfe

                    oui, je vois d’ici la gueule de leur progéniture !
                    bien trouvé en tout cas...
                     smiley


                  • anomail 15 décembre 2012 15:36

                    JMBerniolles

                    Jolie vision d’avenir, malheureusement ça manque un peu de liens pour étayer.


                  • Jr.Bupp Jr.Bupp 15 décembre 2012 16:06

                    Salut JMB

                    En France, cela s’appelle un ENARQUERIE !!!

                    Cette méthode qui consiste à utiliser, entre autres, la peur du peuple pour se faire de “l’argent“ est utilisée presque systématiquement par les énarques comme si, c’était le sujet préféré d’un de leurs cours !

                    Et comme vous l’avez justement remarqué, on trouve toujours, un ou plusieurs énergumènes qui abondent (indirectement ou plus rare, directement) dans le sens souhaité !

                    Donc, en France, on n’a du nucléaire…mais pas que ! Tout est verrouillé du simple fait de la complexité des process employés et donc, on interdit aux affairistes de faire de l’argent avec l’energie électrique de grande puissance... Et c’est bien comme ça !

                    L’energie électrique est trop importante pour nous tous pour qu’elle devienne un produit ! Elle doit rester un service d’état !

                    Voilà que pour d’autres raisons….. des pays étrangers mettent en place de l’éolien. A priori, la France ne peut être concernée par ce sujet car techniquement en opposition avec les process qu’elle utilise.

                    Pourtant, l’énarque de base voit là-dedans, le moyen de faire de l’argent puisque, l’eolien est de faible puissance, donc, plus simple à gérer techniquement (croit-il ) !

                    Pour faire de grosses sommes d’argent, il faut simplement en « mettre plein » !!!!

                    Comment justifier ce « plein » ?

                    En jouant sur les peurs ! Et là… facile !, il suffit de rabâcher Tchernobyl, Three Mile Island , et maintenant Fukushima !

                    Vous voulez être en sécurité, ne plus être pollué ? Mettez des éoliennes à la place du nucléaire ! (je simplisme !!!).

                    Et d’un seul coup, on trouve beaucoup de problèmes à notre nucléaire (des faux, bien sûr) !

                    Et comme cela ne suffit pas, on se “paye“ un ou plusieurs ministre et on invente le Grenelle qui va bien ! Comme ça, c’est gravé dans la loi ! plus rien à dire !

                    Sauf que... tout ne se passe pas comme prévu (très grosse résistance des ingénieurs EDF, RTE et du public par le truchement des associations).

                    Et d’un seul coup, grâce à cette opposition, on constate que pour faire fonctionner l’éolien en grande quantité  > 10 GWc , il faut compenser les variations de productions d’énergie qu’il génère.

                    Et qui compense aujourd’hui ? Principalement, le nucléaire !!!

                    Donc, demain, si Hollande 16 (par analogie à Louis) fait arrêter la moitié des réacteurs nucléaires, il faudrait leur substituer au moins 75% de la puissance éolienne installée !

                    Avec quoi ???? Des centrales à flammes... bien sûr ! Qui contribueront aux mêmes titres que nos CHERS voisins, à nous polluer avec le CO2 !

                    EEEEEUUUHHHHH !!! !!! !!! c’est quand même bizarre que l’action de certains écologistes aille à l’inverse du but recherché !! vous ne trouvez pas ?

                    Bon, je m’arrête là sinon j’écris un livre !!! Ou peut-être un article sur AV !


                  • gaijin gaijin 15 décembre 2012 16:11

                    vous faites bien de vous arrêter
                    puisque vous confondez la quantité et le sens


                  • Jr.Bupp Jr.Bupp 15 décembre 2012 16:30

                    Non... je ne crois pas !


                  • Jr.Bupp Jr.Bupp 15 décembre 2012 16:35

                    Oupss !!! Ce site, actuellement, fonctionne mal !

                     

                    J’ecrivais : Non, je ne crois pas... Mais, vous pouvez toujours essayer de vous expliquer !

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès