Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Parlons de surpopulation...

Parlons de surpopulation...

Cette lettre a été adressée à trois quotidiens importants : Le Monde, Le Figaro, Sud-Ouest.

  « Monsieur le Rédacteur en Chef

 Je fais partie d’un groupe de scientifiques (http://gpso.wordpress.com), répartis dans 24 Pays, qui s’est engagé à convaincre les médias de faire cesser le tabou qui s’oppose à toute discussion relative aux problèmes posés par la taille et la croissance de la population humaine en relation notamment avec la dégradation de l’environnement. Nous maintenons ce tabou à notre péril et à celui de millions d’autres espèces.

 La surpopulation est étroitement liée à toutes les formes de dégradation de l’environnement dont nous prenons conscience maintenant : disparition d’espèces, modifications du climat, pollutions, désertifications, diminution des réserves aquatiques, déforestations etc., or la croissance démographique mondiale est préoccupante. Rappelons quelques chiffres, ils sont éloquents. Il a fallu attendre longtemps pour que la population humaine franchisse le cap du milliard d’individus. C’était en 1800. Cent ans après environ, en 1930, nous étions deux milliards. Tout s’est accéléré ensuite : en 30 ans le troisième milliard a été atteint, 15 ans après le quatrième. Nous sommes actuellement six milliards sept cent millions d’êtres humains avec, en projection, deux milliards supplémentaire d’ici 2050.

 Pour nourrir ces deux milliards supplémentaires on estime qu’il faudra augmenter les surfaces agricoles de 18%. Faire de l’agriculture c’est « affecter un espace à une espèce animale ou végétale utile à l’homme et exclure de cet espace toute autre espèce concurrente » à cet effet d’exclusion il faut ajouter toutes les pollutions liées aux pratiques agricoles. Il faudra aussi loger cette population c’est-à-dire recouvrir d’importantes surfaces nouvelles avec des matériaux inertes incompatibles avec la vie qui y préexistait. Il faudra développer les voies de transport et de communication, les échanges, les industries, les moyens d’élimination des déchets, il faudra accroître la fourniture d’énergie.

 Il est illusoire de penser qu’en réduisant notre consommation (même s’il est bon de le faire) nous arriverons à corriger les excès dus à la croissance ininterrompue de la population humaine ; personne ne peut réduire ses besoins organiques à zéro, il faut pour cela ne pas exister.
 
 Il est temps de réfléchir à ces problèmes démographiques et de préparer l’opinion à une perception nouvelle de leur évolution.
 Le problème de la limitation des naissances est difficile dans les pays en voie de développement où de grossières erreurs ont été commises dans le passé. Mais les erreurs doivent être utiles pour progresser.
 Il faudra dans ces pays, par recours aux médias sans doute, mieux y éduquer les femmes en exposant de nouvelles options concernant la taille des familles ; il faudra mieux protéger l’enfance pour qu’une forte mortalité ne soit plus la justification des familles nombreuses ; il faudra enfin rendre les moyens de contraception facilement accessibles à tous.

 Le projet d’aboutir rapidement à un pallier de croissance de la population humaine et, par la suite, à sa décroissance est une option dont dépend l’avenir de notre espèce et du reste du monde vivant.

 En espérant que vous voudrez vous intéresser au sujet que je vous expose et que, convaincu de son importance, vous voudrez bien nous aider à en faire prendre conscience (en publiant cette lettre par exemple), veuillez agréer, Monsieur le Rédacteur en Chef etc. »

Via le site BlogHardi
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2009 09:55

    à l’auteur

    « Cette lettre a été adressée à trois quotidiens importants : Le Monde, Le Figaro, Sud-Ouest ».

    Ces quotidiens se sont-ils intéressés à votre courrier ? De quelle manière ?


    • aetius320 6 juillet 2009 10:15

      Encore une litanie qui ne dit que la moitié des choses.

      Effectivement si le progrès technique s’arrête, nous allons entrer en surpopulation. Par progrès technique je ne parle pas d’« enculage de mouches » sur les téléphones portables, sur la puissance des processeurs ou les gadgets qui font internet, ouvre-boite, vibro-masseur et agenda en même temps, je parle de sources d’énergie primaire et de robotisation des chaines de production. Le vrai progrès quoi, pas ce qu’on nous sert depuis 20 ans.
      Alors effectivement, comme on mis quasiment 0 sur la fusion thermonucléaire et donc 0 sur la nucléosynthèse des éléments, 0 sur l’augmentation NATURELLE de la productivité agricole et 0 sur la robotisation TOTALE des chaines de montage (et oui les esclaves chinois coutent moins cher), on va être en surpopulation.
      Bienvenu dans le neo-malthusianisme.


      • franck2009 6 juillet 2009 10:44

        Vous dites : « Encore une litanie qui ne dit que la moitié des choses. »

        ....mais vous devriez développer votre réponse.

        Vous terminez par : « Bienvenu dans le neo-malthusianisme. »

        ....mais reprenez le débat d’un autre siècle et dans un autre contexte.

        Si vous taxez de ’ malthusianiste ’ celui qui lance le débat sur la surpopulation, vous faites comme ceux qui traitent de ’ fasciste ’ ou de ’ populiste ’ celui qui remet en cause le néo-libéralisme. Quelquepart vous devenez l’allié objectif des partisans interessés au ’ laisser-aller ’ actuel...

        Dire que la planète peut nourrir davantage de personnes revient à faire de la reproduction une fin en soi....

        Il s’agit dans un premier temps d’une révolution conceptuelle  : L’humanité se considérant comme une espèce parmi d’autres se devant de contrôler son expansion.

        ’ La vie pour la vie ’ , ’ croissez et multipliez ’ étaient des messages pour une humanité qui se percevait comme fragile et vulnérable. Aujourd’hui le seul ennemi de l’humanité c’est elle-même. Elle même et ses anciens shémas de pensée. Survivre dans un univers hostile car inhabitable c’est accepter le fait que le monde est limité, que l’humanité est limitée dans un univers illimité. Je n’ai pas de prévention contre la terraformation et la colonisation de l’espace, il se trouve seulement que l’on est infoutu d’envoyer une seconde mission lunaire avant 2020.... :)


      • mac 6 juillet 2009 10:48

         Le progrès technique pour résoudre le problème de la surpopulation !
        C’est justement grâce à ce genre d’espoirs qu’on est aujourd’hui au bord du gouffre.
        Vous évoquez la fusion à froid contrôlée mais est-elle seulement possible ?
        Certains scientifiques pensent qu’on manque tout simplement de théorie pour expliquer cette réactions nucléaire et que des investissements gigantesques dans ces domaines, sans mieux comprendre ce qui se passe réellement, n’aboutiront peut-être à rien.

        Voici un propos qui serait attribué à Einstein (un vrai théoricien lui !) lors de sa rencontre avec l’abbé Pierre :
        « Il y a trois bombes. La première vient d’exploser, c’est la bombe atomique. Elle change tout. Désormais, le monde est mortel. Plus seulement l’homme, mais le monde (c’est ce qui entraînera le développement de l’écologie et des mouvements d’opposition au nucléaire). La deuxième, c’est la bombe information . Enfin, la troisième, c’est la bombe démographique. »

        Vous pouvez également lire le « retour au meilleur des mondes » d’Huxley pourtant publié en 1958.Son exposé sur problème de la surpopulation me semble éloquent. Pour lui, c’est tout simplement la démocratie telle que nous la connaissons qui pourrait être menacée..

        http://sami.is.free.fr/Oeuvres/huxley_retour_au_meilleur_des_mondes.html


      • Kalki Kalki 6 juillet 2009 10:59

        Oui oui biensur, biensur.

        Sauf qu’on augmente pas la production agricole - de facon significative et sans risque pour la santé - avec des usines ( c’est autre chose que le secteur primaire n’est ce pas ? ).

        Secteur ’primaire’/agricole qui répond aux besoins primaires, vous savez les besoins, réellement indispensable a la vie.

        Ca vous fait surement chier : sauf qu’il n’y a RIEN d’illimité - et vous feriez bien d’analyser la « croissance » de nos pays pour le comprendre.

        Il y a des limites partout, c’est scientifique.

        Est ce que votre religion , votre idéologie va a l’encontre de la science ? Si oui alors il n’est pas bon de vous écouter.

        Peut etre croyez vous qu’il y a du pétrole illimité ? de l’électricité illimité ? Des terres a l’infinie et en meme temps des forets à l’infinie ?...

        Il y a actuellement 52 jours de marge - ( de ’stocks’ ) sur les marchés pour la nourriture.

        Les pays qui ne peuvent produire la nourriture SCIENTIFIQUEMENT nécessaire à leurs POPULATIONS, sont obligés d’importer.

        Importer si, Ils le peuvent économiquement. ( c’est à dire par exemple pour l’angletterre ou le japon, en étant « SUPERIEUR » « économiquement » - monétairement).

        EN afrique ou ailleurs ou par le passé , on en fait pas une si grande affaire de « crever » de faim , n’est ce pas, et on s’en tape comme vous le faites d’ailleurs dans nos pays. Et puis parfois un petit conflits pour regler tout cela , n’est ce pas - vous parlez de malthusianisme avec cynisme : car quand les choses se passent devant vos yeux ou se passeront, vous ne voyez pas que c’est ce que malthus a écrit.

        Second point important que personne ne définit clairement , ( apres le point sur les ressources pour une populations données ) :

        La nature n’est pas faites pour etre mis en cage, en zoo, ou etres élevé pour être tué et bouffé à la chaine.

        Dans le cas du « zoo » ou de l’espace insuffisant en dehors d’un milieu naturel, vous pouvez voir apparaitre un malaise que ce soit chez les animaux - ou les humains.

        Dans le cas de la mise en chaine productive, c’est à dire dans le cas de la soumission, vous pouvez voir apparaitre d’autre effets psychologique sur les animaux, ou les humains.

        Ce que l’on fait aux animaux  : vous pouvez le comparer ouvertement à la condition humaine.

        C’est quoi la nature, c’est quoi la nature de la liberté ? c’est quoi la nature de la liberté dans une vie naturelle, animale OU HUMAINE ?


      • appoline appoline 6 juillet 2009 20:17

        @ Franck,

        Il y a peu j’ai lu un manuscrit d’un type qui a bossé pour la NASA, le problème, c’est qu’Amstrong a été devancé, il y avait déjà du monde sur la place. N’en déplaise, il y a moins con que nous.


      • Capone13000 Capone13000 6 juillet 2009 10:19

        Ne vous inquietez pas nos élites, rockefeller, bill gates, soros, etc..) travaillent déja sur cette question, le seul problème est qu’ils ont choisi une facon plus radicale pour réduire la population : la crise économique, la grippe A et empecher les pays pauvres de se developper en bloquant les energies (pétrole, nucléaire civil, etc...)


        • appoline appoline 6 juillet 2009 20:05

          @ Capone,

          Vous avez raison, d’ici quelques mois nous devrions avoir une réponse à cette question relative à la surpopulation. Le côté radical dont vous parlez devrait mettre tout le monde d’accord, mais dans la douleur. Il est vrai que l’élite a déjà les pieds dans les starting-block mais notre bêtise nous a rendu aveugle. Peu d’yeux auront la chance de s’ouvrir après la réduction de la populasse qu’ils haïssent, mais nous avons fait aussi notre propre tort.


        • boris boris 6 juillet 2009 10:54

          Je rejoins ce qu’écrit Capone, d’ici peu la population va baisser d’une maniére drastique.

          Si il n’y avait pas eu les deux guerres mondiales, avec la politique actuelle nous aurions passer le cap des 7 milliards.

          Là non seulement il va y avoir des guerres, mais nous pouvons prévoir des épidémies et catastrophes en tous genres, voulues où pas.


          • appoline appoline 6 juillet 2009 20:09

            @ Boris,

            Toutes les infos arrivent à la même conclusion, tu as raison. Nous devons nous attendre à une première salve dès la rentrée, j’en ai peur. J’ai pas fini de bouffer des haricots verts avec ces conneries.


          • boris boris 6 juillet 2009 22:40

            Pas de soucis Appolline, viens me rejoindre, nous varirons les plaisirs ! Gustatifs...


          • appoline appoline 7 juillet 2009 21:05

            @ Boris,

            Si les choses se gâtent, un jour tu pourrais me voir arriver avec le chihuahua sous le bras, si je ne l’ai pas bouffé avant (lol), quoique.


          • HELIOS HELIOS 6 juillet 2009 11:05

            Je ne vois pas comment on peut arriver a une limitation volontaire des naissances dans un systeme ouvert comme le notre.

            Si les blancos, les yankees (les blancs europeens et americains) regulent efficacement leur croissance, l’espace libre qu’ils preservent ainsi est immediatement occupé par une immigration, à raison, opportuniste.

            Que faire si chaque fois que ces pays regulent leur croissance, si paralellement une pression humaine en provenance de pays peu sensible a la qualité de vie ou même par volonté déliberée, vient contrecarrer ces efforts ?

            Le seul moyen de reguler effectivement les croissances de populations (aussi bien la decroissance que la croissance), c’est de les mettre face a leur propre densité. Le contrôle drastique des flux migratoires est dont impérative.

            Je sais bien qu’encore une fois, mon discours est plutôt politiquement incorrect, comme est perçu cet article je pense. Quand je parle de « régulation de flux migratoires » je ne parle pas de quelques mariages ou quelques deéménagements, je parle de grands volumes, comme les migrations de peuplements que subissent les pays du sud de l’europe, mais egalement d’asie.


            • brieli67 6 juillet 2009 11:12

              Oh les cons !

              Une serre horticole de 1oo km sur 1oo km menée en hydroculture permet d’assurer l’apport protidique journalier de 60 g de protéines pour tout être humain.

              ETUDE DU CNRS datant de 1977 et on a fait plein de progrès techniques depuis.

              Avec cette serre il y en a pour 23 à 25 Milliards de bouches à nourrir !

              Scientifiques, mon cul ! Ah ! une bonne guerre !

              SALAUDS !
              SALAUDS ! SALAUDS !


              • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2009 11:23

                à brieli67

                La forme de votre intervention nuit très nettement à la pertinence éventuelle de son fond.


              • mac 6 juillet 2009 11:30

                 Avec des raisonnements comme ceux-là on peut aussi mettre des gens dans des batteries comme les poulets et en nourrir encore plus.
                Le but n’est pas de savoir si on peut nourrir les gens moyennant beaucoup de concessions sur la qualité de vie mais également de savoir si on peut les faire vivre décemment sans qu’ils se mettent sur la figure.
                Les populations des pays émergents vont, elles aussi, vouloir des automobiles et des écrans plats, serons nous capable de satisfaire cette demande ?
                La réalité c’est que plus nous serons nombreux sur terre et plus les contraintes imposées aux populations seront importantes.
                La question est de savoir si nous voulons vraiment de ce genre de futur car les humains et les fourmis ont tout de même quelques différences...


                 


              • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 11:51

                Malgré le potentiel technique pour nourrir 24 milliards d’êtres humains, ce que les néo-malthusiens veulent dire c’est que pour eux il est hors de question de diminuer leur train de vie actuel ou ne serait-ce que d’envisager d’y apporter une petite modification.

                En d’autres mots ils veulent rester les maitres et ne pourront y arriver que si la science et les progrès techniques sont décriés et restreints, interdits au plus grand nombre.

                Quand ils parlent de rompre le tabou, c’est bien celui d’envisager le genre humain comme du bétail ou du gibier que l’on pourrait « gérer et prélever » à loisir, ce qu’ils font déjà dans de nombreuses parties du monde.

                Il ne s’agit là que d’officialiser la barbarie eugéniste sous couvert d’humanisme et d’écologie. Ce qui est le plus risible c’est que des néo-malthusiens puissent se réclamer de la science en citant Einstein quand même ce dernier à fini par admettre ce qu’il devait à Poincaré.

                Que veulent dire des expressions telles que : « si on peut les faire vivre décemment » ? Depuis quand envisage-t-on des humains comme des poulets en batterie ?


              • Kalki Kalki 6 juillet 2009 12:23

                Non il n’est pas question de maitre ou esclave.

                Il s’agit juste de rester humain : c’est quoi la nature humaine ? C’est quoi la condition humaine naturelle ?

                Vous vous êtes jamais posez cette question ?


              • Kalki Kalki 6 juillet 2009 12:33

                Car la plupart de vos thèse que vous lancer sur les « neo malthusiens » vous pouvez aussi vous les envoyez en pleines figures.
                 

                • ils veulent rester les maitres. Qui sont les maitres ? quel est l’idéologie qui est en place ?
                • c’est bien celui d’envisager le genre humain comme du bétail ou du gibier que l’on pourrait « gérer et prélever » à loisir ... Qui considères les humain comme du bétail, qui est ce qui veut les parquer à l’infinie dans des cases de bétons ... comme des animaux ? Qui ? N’est ce pas ce qui se passe aujourd’hui ? N’est ce pas ce qui se passerais si la population augmente à l’ « infinie » ?
                • Depuis quand envisage-t-on des humains comme des poulets en batterie ? Certain ont envisagé cela depuis la Revolution industriel ? Vous savez... et c’est ce qui advint.

                Le monde que vous croyez avoir devant vous est une illusion.

                La liberté que vous croyez avoir, et la liberté que les autres ont ( si jamais vous pensez aux autres ... ) est une illusion.

                Plus le système augmente , plus la population augmente, plus les humains sont des animaux en cage, des rouages, soumis, liés aux système pour survivre, frustré de ne pouvoir ni changer les choses , ni de critiquer la politique ou décider la politique, ni être maitres réellement de son destin. Biensur nous ne parlons que de 98% de la population alors ca doit etre faux ... ?


              • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 12:37

                Je suis né dans cette condition humaine naturelle : On crevait de faim, on était rachitiques, on subissait la polio, un enfant mort pour cinq viables, je vous fais grâce des saloperies légués par les moustiques et autres joyeusetés.


              • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 12:48

                4 novembre 2008 (LPAC) — Alors que la planète subit une chute drastique de la production de biens indispensables au maintien de sa population, le Fonds mondial pour la nature (anciennement World Wildlife Fund) a publié le 29 octobre son Rapport Planète vivante (Living Planet Report 2008), affirmant que, puisque « les besoins des hommes en nourriture, eau, énergie et matériaux » représentent la plus grande menace pour la biodiversité, la consommation humaine devrait être réduite d’au moins 30% — pour commencer.

                Selon ce rapport, plus des trois quarts de la population mondiale vivent dans des pays dont la consommation dépasse leur bio-capacité (exprimée sous forme d’« empreinte écologique »). Les auteurs en viennent à demander la « réduction de la population, de la consommation individuelle et des ressources utilisées ou des déchets émis pour produire des biens et des services ». Pour la première fois, le WWF s’en prend même à la consommation d’eau.

                Ce rapport, dont les recommandations, si elles étaient appliquées, conduiraient à la mort de centaines de milliers d’hommes, a été co-rédigé par des membres de la Société zoologique de Londres. A l’origine du WWF, on trouve le prince Bernard des Pays-Bas et son co-penseur, le Prince Philip d’Edimbourg, le prince consort de la Reine Elisabeth II d’Angleterre. Le prince Bernard était un membre des SS, qui, contraint de démissionner du parti en vue de sa fonction royale, signa sa lettre de démission par un « Heil Hitler ! ».

                Le critère d’« empreinte écologique » dont se sert le WWF fut élaboré par une fondation britannique, l’Optimum Population Trust, qui fait ouvertement campagne pour réduire des deux tiers la population mondiale afin de la ramener à deux ou trois milliards d’individus.


              • Kalki Kalki 6 juillet 2009 14:41
                Votre expérience personnel ne vous donne pas le droit de dire soyons plus de fous sur terre à l’infinie et il y aura pas de problème. Si il y en a c’est pas graves « dieu » n’est pas avec nous, ce n’est pas notre faute et ce n’est pas a cause de nos choix ( ou de nos ancetres ) , mauvais fortunes.

                La croissance est nécessaire, mais une question de stabilité l’est tout autant. Il faut savoir s’arretter de grandir, comme le corps humain par exemple, passant de l’enfant à l’adulte. Population&société, Tous les pays du monde (2007)Telecharger en pdf
                Ivan Illich et la critique radicale de la société industrielle
                r_e_v_e_r_i_e_s

                Vous savez le problème de la surpopulation n’entrera jamais en ligne de compte pour les personnes qui dirigent la démocratie et les républiques (jamais le peuple) .... Actuellement il est plus question d’un clash de civilisation, l’occident représente aujourd’hui au maximum 14% de la population mondial - et elle compte bien garder son pouvoir sur le présent sur l’économie, sur l’avenir, sur les autres peuples bon a remplacer nos ouvrier pour moins chere, et sur les autres cultures ... d’une maniere ou d’une autre.

                Question de survie. ( pensent ils - et dans 90 % des cas ils ont raisons )

                Quitte a convertir les autres culture, par la subversion, ou la prise par la force le tout passé comme une lettre à la poste directement dans la tete du peuple grace aux médias.

                Vous croyez que ce n’est pas en rapport avec le probleme de population , et bien que tel que le voient les « dirigeants » (meme ceux non élus ) , il vaut mieu « convertir » tout le monde le plus vite possible, les problèmes qui peuvent advenir c’est un autre probleme. Le plus risque étant qu’on se fasse « bouffer » par les autres « empires »/cultures du monde. Je n’ai pas la meme vision que ces personnes, meme si je n’ai peut etre pas certaines informations qu’elles ont et que personnes d’autre n’a surement.

                Pourquoi on ne se fait pas corrompre pas les autres cultures ? parceque les médias veillent a nous foutres ce qu’il faut dans le cerveau. Et notre culture mac do - neoliberalisme - pauvreté > criminalité insécurité flic et prison peuvent envahir le monde.

                Le choix de devenir des peuples adultes est difficile, ils ont peur de se faire bouffer par les autres si ils baissent la cadence - et pensent surement que devenir adulte pourrait être possible si il y avait reellement qu’un empire sur terre ( pas tres réjouissant car il n’y aurait qu’une culture et une domination - en dehors de la porté du citoyen et de la démocratie ). Un empire dans leur vision ne doit enchanter personne ... rien de naturelle pour la condition de leur esclaves ( ils sont les maitres) ne sortira de leurs cervelles - rien de bon ne sort de personne caractérisé par ce genre psychologie et de vision du monde. Meme du respect ’socialiste’ quand il y a soumission est une injure aux êtres humains.

                Pour en venir aux faits : vous voulez qu’il n’y ai plus de pauvre dans votre société ou dans le monde , que personne ne meurt de faim, que tout le monde ai un travail valorisant, c’est possible. Encore faut il le vouloir. Tout le monde vivant à le droit de vivre, en s’accomplissant - sans devenir esclave - alors faisant que cela reste ainsi - dans de bonnes conditions humaines.

                Rappelle nos pays ne seraient pas riches - avant la 2eme guerre ni apres, sans avoir pillé les autres pays - d’abord par domination physique, puis gentiment, par domination économique.

                Les gaullois, et les amérindiens sont morts. Mais il reste toujours une possibilité imprévu que pour une fois ce soit les gaullois ou les amérindiens qui gagneront.


              • paul muadhib 6 juillet 2009 11:34

                Parler de « trop » de monde sans parler de densité de population me semble être de la mauvaise fois au mieux.
                Chez une certaine catégorie de personnes, pas seulement chez les élites ,enfin les pseudos élites, la peur de la mort est le point central de toute action, je n expliquerais pas ici...d ailleurs ca n intéresse pas grand monde, de plus c est une démarche personnelle que de « voir »cela. ainsi , les « autres » trop nombreux a leur yeux rentreraient dans cette peur, peur implique élimination de cette peur, simple, destructeur. Ainsi on n élimine pas des gens mais sa peur
                Aucune intelligence derrière tout ceci seulement juste l évidence d un cerveau qui fonctionne comme une machine avec moins d intelligence qu un tas de cailloux.
                C est ma vision et je la partage..


                • katalizeur 6 juillet 2009 11:34

                  @tous a bonjour

                  que ceux qui estime qu’il y a surpopulation,ce sont peut est eux ,les surnumeraires ; rien ne les empeche de se suicider et d’emmener leurs familles avec eux.......

                  attali 795 ans dit qu’il faut piquer les vieux ??? pourquoi vit il encore ? qu’il nous donne l’exemple.....


                  • oncle archibald 6 juillet 2009 11:55

                    Entièrement d’accord avec l’auteur : il faut en parler, mettre le problème sur la table et essayer d’y réfléchir ... Mais au terme de la réflexion et en supposant que la conclusion sans appel soit « il faut de la décroissance » comment prétendez vous IMPOSER à qui que ce soit le nombre d’enfants qu’il DOIT avoir ... 


                    C’est encore sur le droit à la vie que la question va revenir in-fine .. et il me parait bien peu compatible avec les valeurs de liberté égalité fraternité de dire : un enfant par couple ça suffit, on est en surproduction ici .. et puis plus tard, si le « remède » a bien marché : vite vite, trois enfants par couple sinon la terre va se désertifier. 

                    La vie l’amour la mort .. négociables, règlementables, ou tabous ?

                    • Kalki Kalki 6 juillet 2009 12:15

                      Personnellement je ne parlerais pas de décroissance - même de décroissance de population.

                      On peut parler en chiffre - en capacité de production donnée et chiffrée - et en besoin humain chiffré.

                      On parle scientifiquement.

                      On intègre ce que l’on sait de l’humain, en sociologie , psychologie et ( anthropologie ).

                      On pense scientifiquement.

                      Et on décide quel voie prendre dans un débat de société.

                      La croissance ne nous amènera pas vers les étoiles et ne nous apportera pas le bonheur ou une bonne vie humaine - commençons d’abord par apprendre a vivre sur notre planète - en gardant notre humanité pour nous et pour les autres - et en laissant une place pour la nature plus grande qu’un zoo ou une zone protégé.

                      Décroissance , non ce n’est pas le mot.

                      Il s’agit d’un plan de développement - un choix de société.


                    • Emmanuel38 6 juillet 2009 12:25


                       Voici ce que l’auteur a écrit :

                      " Il est temps de réfléchir à ces problèmes démographiques et de préparer l’opinion à une perception nouvelle de leur évolution.

                       Le problème de la limitation des naissances est difficile dans les pays en voie de développement où de grossières erreurs ont été commises dans le passé. Mais les erreurs doivent être utiles pour progresser.
                       Il faudra dans ces pays, par recours aux médias sans doute, mieux y éduquer les femmes en exposant de nouvelles options concernant la taille des familles ; (...) ; il faudra enfin rendre les moyens de contraception facilement accessibles à tous. « 

                      Où voyez vous que l’auteur propose d’ »imposer" quoi que ce soit ?

                      J’ajouterais volontiers à ce qui a été écrit, qu’il y aurait aussi lieu de cesser les incitations financières directes et indirectes à créer des familles nombreuses, étant entendu que ces restrictions ne devraient toucher les familles que pour les enfants à venir.



                    • oncle archibald 6 juillet 2009 14:59

                      Ecrire « IL FAUDRA » agir comme ci ou comme ça n’est-il pas vouloir imposer une limitation des naissances et non plus en discuter le bien fondé ?




                    • oncle archibald 6 juillet 2009 15:02

                      Cette volonté d’imposer est encore plus sensible dans votre post lorsque vous ajoutez qu’il faudra AUSSI couper les aides financières aux familles jugées trop importantes ....


                    • martin martin 6 juillet 2009 12:07

                      bonjour
                      La Chine, encore elle, a pris conscience de ce problème il y a bien longtemps. Comment ? en limitant à 1(un) enfant par foyer. Malheureusement ceci a été plus ou moins respecté au détriment des enfants de sexe féminin qui ont été sacrifiés et de cela résulte un « manque » pour la population masculine : fini les bigames voici les polyandres ou alors retour de razzias pour se procurer les éléments manquants.


                      • Kalki Kalki 6 juillet 2009 12:21

                        En dessous de 2 enfants ( comme dans les pays d’europe comme par magie ) il y a baisse de la population - en théorie ( si la longévité n’augmente pas par miracle grace notament àla technologie qui pourrait déshumaniser ).

                        psychologiquement c’est désastreux, les enfants uniques en masse ont une mentalité des plus matérialistes et égoïstes - c’est parfait pour intégrer les humains comme des rouages dans le système. Tout comme au japon la surpopulation provoque des troubles que la « raison pure » ne tient pas compte dans sa vision scientifique et systémique.


                      • marcel 6 juillet 2009 13:20

                        "Malgré le potentiel technique pour nourrir 24 milliards d’êtres humains, ce que les néo-malthusiens veulent dire c’est que pour eux il est hors de question ."

                        Voilà une prévision encore plus optimiste que les prévisions absurdes de la FAO et de son porte parole , la pleureuse Ziegler ,affirmant que la Terre pourrait nourrir sans difficulté 12 milliards d’habitants et cela par le fait de l’agriculture biologique .
                        Malthus a en résumé affirmé que le chiffre de population devait s’établir en proportion des capacités (de charge) de la biosphère (environnement) d’ un Territoire donné . (Essai sur le principe de population) et j’avoue pleienemnt partager son avis .
                         


                        • Lucien Denfer Lucien Denfer 6 juillet 2009 13:28

                          Grand bien vous fasse, cher monsieur, montrez-nous donc l’exemple en matière de dépopulation dans ce cas et nous vous promettons d’en tirer des conclusions avisées...


                        • katalizeur 6 juillet 2009 14:06

                          @marcel

                          «  »« Malthus a en résumé affirmé que le chiffre de population devait s’établir en proportion des capacités (de charge) de la biosphère (environnement) d’ un Territoire donné . (Essai sur le principe de population) et j’avoue pleienemnt partager son avis »«  »

                          voila une idée qu’elle est bonne marcel......je t’encourage a commetre l’acte fatal qui te mettra en adequation avec ton maitre a penser mal tuz.....le poison c’est un peu lent , la pendaison ça fait mal, je te conseille le fusil de chasse avec deux balles pour le sanglier que tu es....bon debarras....avec attali cela fait deux ....aux suivants ...a la fin de la journéé nous aurons reglés une partie des problemes de l’humanité......

                          A QUI LE TOUR ? TOUS MAJEUR ET CONSENTANT ....elle est pas belle la vie ?


                        • brieli67 6 juillet 2009 15:33

                          Savez lire Monsieur Marcel

                          oui une seule serre de 1oo km sur 1oo km ad vitam eternam passe que norme Ekobio pas l’usine à gaz qui pollue ;

                          Comme par hasard toutes ce’s cultures hors-sols sont négligées voire prohibées en France.

                          Alors que les projets fleurissent partout dans le monde
                          http://www.always-inspiring-more.com/Der-urbane-Bauernhof-Alptraum.131.0.html
                          il y a dix ans :http://www.guardian.co.uk/society/2001/aug/22/guardiansocietysupplement4

                          Prof Dickson Despommier
                          http://www.aidg.org/component/option,com_jd-wp/Itemid,34/p,1199/


                        • marcel 6 juillet 2009 13:56

                          Mais monsieur, j’ai mis mon malthusianisme en application en limitant ma progéniture à 2 enfants .
                          Vos propos me laissent supposer que vous faites partie de ces lapins qui copulent à tour de bras et qui par la faute de leur progéniture surnuméraire limitent l’espace vital des autres .

                          Le droit à un espace vital raisonnable est un droit inaliénable de chaque individu mais dont les lapinistes font fi .

                          Tirez les conclusions que vous voulez , peu me chaut .

                           


                          • katalizeur 6 juillet 2009 14:22

                            @ marcel

                            mon ami j’ai trois enfants, pour un lapin ,il me semble que je suis dans la norme , moi j’estime qu’il y a de la place pour tout le monde avec un peu plus de solidarité et de partage......mon espace vital est vaste.... quand il y en a pour deux ...il y en a pour trois et meme quatre...

                            je vous plains monsieur, non seulement votre espace, lui, doit etre tres etroits, mais votre coeur aussi doit etre vraiment petit et sombre......

                            mais , par charité je compathie .......vous devez etre si pauvre,..... que vous ne pouvez donner, quelle triste vie.... vous devez endurer ;... de toujours avoir peur de manquer.....


                          • Butters Butters 6 juillet 2009 14:13

                            bah la Corée du nord commence a donner l’exemple, n’excluez pas le cannibalisme (arf c peut-etre encore tabou) fodra bien continuer à engendrer kkes bon ragout pour l’avenir.


                            • marcel 6 juillet 2009 14:20

                              @katalizeur :

                              quel argumentaire puissant ,on devine sous les propos une intelligence bovine et une bêtise évidemment à front de taureau .
                              Je vous devine à l’instar de Morice expert en expressions toutes faites gravées dans votre cerveau reptilien du type « fasciste , nazi , populiste , révisionniste , »jours les plus sombres de notre histoire , bête immonde , etc , que tout connard de gauchiste doit pouvoir seriner à l’envi quand il se trouve à bout d’argument .

                              Si vous pouviez crever à votre tour , j’avoue que cela ferait du bien à la planète !

                              Pauvre déchet humain !


                              • katalizeur 6 juillet 2009 14:33

                                @ marcel

                                «  »« on devine sous les propos une intelligence bovine et une bêtise évidemment à front de taureau  »«  ». lol je vous retourne le compliment, les lecteur appreciront le plus bestial de nous deux....

                                1°) je ne suis pas gauchiste, GAULLISTE commme j’aime a le repeter...je ne suis pas a court d’argument, la preuve je suis encore a votre disposition....

                                en ce qui conserne la vie et la mort..je suis croyant, musulman de statut, donc ne crains ni la vie ni la mort qui cher monsieur n’est qu’une etape dans la longue evolution de l’entité que vous insultez....quand a la planete point de soucis les force de l’esprit ( DIEU) veille....

                                pour paraphraser votre etron chef...si la terre ne te plait pas .....quitte là.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès