Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Environnement > Penly, du feu et des fuites

Penly, du feu et des fuites

Eric Besson n'a pas manqué d’affirmer que la situation est « normalisée » à Penly, qu’il n’y a pas eu de pollution nucléaire, et que tout est sous contrôle, il n’empêche que les citoyens inquiets aimeraient savoir ce qu’il s’est réellement passé le 5 avril 2012.

Rappelons les faits : ce jour là, à 12h20, une alarme incendie s’est déclenchée suivie par « un dégagement de fumée  » dans le bâtiment réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Penly, comme on peut le voir sur cette courte vidéo.

La centrale nucléaire Penly, âgée déjà de 20 ans, située à quelques kilomètres de Dieppe, en Seine Maritime, a déjà connu une fuite en 2010, (lien) et c’est sur ce même site qu’est envisagée la construction d’un EPR.

Choix discutable, s’il faut en croire un rédacteur d’Agoravox, (pseudo Buridan) des risques géologiques menaçent cette centrale puisqu’un réseau karstique de galeries souterraines, alimenté par l’eau pluviale, pourrait être déstabilisant pour l’importante masse de béton de cette centrale nucléaire. lien

Mais revenons à l’incendie.

A 13h15, soit presque une heure plus tard, alors que la règlementation veut limiter à 15’ le délai d’intervention, une soixantaine de pompiers, mobilisés avec une vingtaine de véhicules se sont mobilisés pour éteindre les deux départs de feu, mais ce lenteurs en matière d’intervention sont coutumières, (lien) malgré les mesures prises par l’ASN (autorité de sureté nucléaire). lien

En effet, en 2000, l’ASN avait consacré un rapport complet sur le risque incendie, qui serait, d’après elle, insuffisamment pris en compte dans les centrales nucléaires (lien) et 12 ans après, on voit qu’il reste du chemin à faire.

Mais revenons à Penly.

La cause serait « un manque d’huile » provoquant un disfonctionnement d’une pompe du circuit primaire de refroidissement, et entrainant l’arrêt automatique du réacteur. lien

Sur ce lien, une image du schéma de la pompe du circuit primaire.

Ce départ de feu aurait endommagé le joint de l’une des 4 pompes de refroidissement du circuit primaire, provoquant une fuite d’huile, laquelle, comme ont pu le constater les pompiers, et le personnel de la centrale, était en feu. lien

Nous sommes donc devant une évidente contradiction : que le départ de feu soit à l’origine d’une fuite d’huile, suite à la défaillance d’un (ou plusieurs ?) joints, provoquant un problème sur une pompe du circuit primaire de refroidissement, n’explique pas pour autant la raison du feu.

En effet, EDF n’a pu donner aucune explication sur cet incendie, ainsi que l’a constaté Claude Barbay, président de FNE Haute Normandie, et membre de la CLI (commission locale d’information), ajoutant s’inquiéter du fait « qu’on ne sait pas si l’incident est intervenu dans la partie nucléarisée ou autour  ».

En fin de soirée du 5 avril, une nouvelle fuite d’eau radioactive était détectée. lien

Evangelia Petit, responsable des relations presse de l’ASN n’a pu indiquer à quel niveau se situait l’incident, précisant qu’elle attendait vendredi une inspection de l’ASN. lien

En tout cas, l’exploitant a assuré qu’il n’y avait pas de blessés, et aucunes conséquences sur l’environnement.

Ce qui n’est pas la vérité, car l’on sait déjà par la voix de Jean Christophe Niel, directeur général de l’ASN, qu’une des 29 personnes qui sont entrées dans le bâtiment réacteur pour éteindre les départs de feu avait été « légèrement brûlée ».

L’ACRO (association pour le contrôle de la radioactivité de l’Ouest) vient de faire des prélèvements à proximité de la centrale a déclaré Yves Blondel, animateur de l’association, regrettant toutefois que l’association ait été empêchée de faire des prélèvements au niveau du parking public de la centrale. lien

Jean Christophe Niel, a signalé que le volume de la fuite était de l’ordre de 2300 litres/heure, et qu’il avait baissé dans la soirée du 5 avril atteignant les 100 litres/heure, ajoutant que de l’eau avait été injectée dans le circuit primaire pour permettre le refroidissement du réacteur. lien

L’eau radioactive qui a fuit aurait été collectée dans un réservoir, et de toute façon, quelques milliers de litres d’eau radioactive qui s’échappent restent relatifs face aux 72 000 milliards de becquerels autorisés par an et déversés dans la Manche. lien

L’évènement a été classé au niveau 1 sur l’échelle INES (échelle qui en compte 7) (échelle internationale des évènements nucléaires).

Cet « incident » a déjà une première répercussion, car à la clôture de la Bourse de Paris, l’action EDF passait à 16,85€, (-2,09%) ce qui représente la plus forte baisse d’un CAC 40 en hausse de 0,19%. lien

Pour comprendre le risque que fait courir une telle fuite à notre environnement, il faut savoir qu’un réacteur qui n’est plus refroidi connait le même risque qu’à Fukushima ou Tchernobyl.

Yannick Rousselet, de Greenpeace, insiste en déclarant : «  une fuite de ce circuit, c’est évidemment important  » (lien) et demande que soit effectué un contrôle de toutes les pompes du circuit primaire, celle de Penly bien sur, (il y en 4), mais aussi toutes les pompes du même type au niveau national. lien

Le réseau « sortir du nucléaire » à déclaré, dans un communiqué « une fuite du circuit primaire représente une défaillance extrêmement grave » et conteste les « affirmations lénifiantes  » d’EDF et de l’ASN. lien

Le réseau a ajouté : « une fuite de liquide du circuit primaire, chargé en radionucléides provenant de l’usure des éléments de combustible, représente une menace potentielle pour l’environnement, ainsi que pour les travailleurs de la centrale, et les pompiers amenés à intervenir sur ce réacteur ». lien

En attendant Laurent Lacroix, directeur délégué de la centrale nucléaire à déclaré : « nous faisons en ce moment un diagnostic de l’état des installations pour établir les causes de cet évènement et pouvoir redémarrer l’installation. Nous sommes en train d’établir les causes de la présence de ces flaques d’huile à cet endroit. Les investigations en cours permettront de déterminer pourquoi elles étaient là et comment elles se sont enflammées ». lien

Vendredi 6 avril, Dominique Minière, directeur du parc nucléaire EDF, a déclaré que le réacteur avait continué a refroidir toute la nuit, et il a assuré : « on ne redémarrera pas avant qu’on ait compris ce qui s’est passé dans le détail  ». lien

Le 9 avril, le réacteur est en condition « d’arrêt à froid » et les réparations pourront commencer (lien), la centrale devant être à l’arrêt pendant une dizaine de jour « au maximum », le redémarrage éventuel de la centrale étant soumis à l’autorisation de l’ASN. lien

Est-ce la loi des séries, car le même jour, un incident se produisait à la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-eaux.

Après avoir signalé « qu’un léger dégagement de fumée s’est produit dans un bâtiment administratif vers 13h30 (…) la fumée est sortie d’une grille de ventilation et provenait sans doute d’un ventilateur qui a surchauffé, faisant fondre un peu de plastique » (lien) on apprenait qu’en réalité le réacteur n°2 était arrêté suite « à la défaillance d’un capteur d’eau ». lien

C’est dans cette même centrale que c’est produit l’un des plus graves accidents nucléaire français.

Le 17 octobre 1969, dans le réacteur A1, 5 combustibles sont entrés en fusion, limitant officiellement la pollution aux « frontières du site », la population n’ayant évidemment pas été prévenue, alors que l’accident était classé 4 sur l’échelle INES.

Le réacteur a été mis à l’arrêt pendant un an, et la réparation a couté plus de 3 millions d’euros. lien

Constatant « qu’alors que les pronucléaires nous présentent une technologie high-tech et complètement contrôlée, ces incidents donnent plutôt le sentiment d’une plomberie vétuste », Eva Joly, la candidate écologiste à la présidentielle « attend du gouvernement qu’il garantisse toute la transparence sur les évènements de Penly ». lien

Michelle Rivasi, l’une des fondatrices de la CRIIRAD, et députée européenne, appelle à la vigilance déclarant « le nucléaire, quand il y a un incident, on est toujours très vigilants, car un incident peut conduire à autre chose (…) et il va falloir être hyper vigilants vis-à-vis de cette eau très radioactive ». lien

Sur ce lien, l’avis de Bruno Chareyron, responsable de la Criirad.

En attendant, il n’y a pas qu’en Penly que des fuites se produisent : à Fukushima, elles se multiplient. lien

En effet, le jeudi 5 avril, 12 nouvelles tonnes d’eau radioactive se sont échappées rejoignant pour partie la mer, ainsi que l’a déclaré le porte parole de TEPCO. lien

Mais, comme l’on sait, au Japon, la situation a dépassé en gravité toutes les catastrophes nucléaires que nous avons connues.

L’exploitant va tenter d’ici janvier 2013 de mettre en place une grue géante afin de vider la piscine du réacteur n°4 des 264 tonnes de combustible, sans les exposer à l’air libre, alors que la dite piscine fuit, espérant que rien n’arrivera avant. vidéo

Comme dit mon vieil ami africain : « la gaieté du chien est dans sa queue  ».

L’image illustrant l’article provient de « lepetitjournal.com »

Olivier Cabanel

Articles anciens

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

Ce cher nucléaire

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Fukushima, les limites du cynisme

Nucléaire, explosion des prix

L’avis du blog de Fukushima sur ce lien


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (76 votes)




Réagissez à l'article

301 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 10 avril 2012 09:05

    C’est le syndrome de Pompéi,
    Nous privilégions le bénéfice à court terme tout en sachant que cela pourrait avoir de graves conséquences à moyen et long terme.

    Après nous le déluge ?

    Nous sommes des habitants de Pompéi .


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 09:47

      Romain

      il y a de ça,
      cet espèce d’aveuglement à penser que chez nous, on est infaillibles.
      cette arrogance sur une technologie à toute épreuve
      a lire attentivement un article du point, qui évoque le travail très pointu du sociologue christian Morel :
      « rien de plus ravageur que le consensus mou ou la crainte de la hierarchie »
      son livre : « décisions absurdes, comment les éviter », chez gallimard mérite le détour.
      merci de votre commentaire. 

    • 3615_anon 3615_anon 10 avril 2012 17:29

      Je pense a contrario que l’homme peut parfaitement maitriser l’énergie nucléaire.
      Mais pour cela il faut tenir ce domaine loin du Capitalisme et de ses dangers (rentabilité !)
      Forcément quand les employés sont en sous-nombre et sous-payés par rapport a leurs responsabilités , ça ne peut se passer que comme ça :/


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 21:47

      anon

      il y a des énergies qui se révèlent avec le temps des impasses.
      qu’elles soient gérées par des capitalistes ou pas n’y change pas grand chose,
      enfin, ce n’est que mon modeste avis.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 avril 2012 15:28

      Bonjour Olivier


      Pendant que le nucléaire poursuit ses ravages, j’ai sur un autre front un article en modération ici qui parle de Melenchon, de LePen et des coquetteries du Système. Mon instinct me dit qu’ii va avoir besoin de beaucoup de soutien smiley

      Pierre JC

    • JL JL1 11 avril 2012 16:02

      PJCA,

      pourquoi vous ne nous dites pas tout de suite que 120 000 personnes à Paris, 70 000 à Toulouse, et d’autres encore, qui ne viennent pas voir Mélenchon mais qui viennent pour se voir et se faire voir, pour savoir ce que c’était que le temps des cerises, et qu’il pourrait bien revenir ce printemps, pourquoi vous ne dites pas tout de go que ça vous défrise ? Parce que ce n’était pas prévu dans votre nouvelle société ?

      Parce que vous ne voulez pas que la France sorte de l’Otan ? parce que, parce que, comme disent les enfants ?

      J’ai voté contre votre article,ET je voterai Mélenchon au premier tour, et Mélenchon au second ! C’est clair !?


    • joletaxi 10 avril 2012 09:10

      amis de l’enclume bonjour

      v’la qu’il nous sert maintenant une vieille daube réchauffée...

      Sinon, comment va la ReopenMerah mania ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 09:43

        mon petit jo

        retournez vite dans votre bac à sable,
        ici, c’est une discussion entre adultes.
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 11:51

        laurie bleuton

        personne n’est parfait, et votre tentative en matière d’humour doit être saluée avec respect.
        ceci dit, vous y gagneriez en ajoutant à votre panoplie le nez rouge indispensable à chaque clown.
        permettez moi donc de vous en offrir un, que je prends sur le stock destiné à marco le sancho et jo le marteau.
        smiley

      • joletaxi 10 avril 2012 12:04

        @Laurie

        il ne faut désespérer, l’autre jour, sur un article sur le même sujet,un antinuc de service, (je ne pense pas qu’il participe aux élections de la plus belle enclume) a eu, après nous avoir servi sa « cuisine » habituelle, un commentaire à la fois honnête et intelligent, qu’il en soit remercié.

        Parfois sur un tas de fumier....


      • stereo 10 avril 2012 12:45

        Sacré Jo, t’as été loupé dès le départ, comme dirait Coluche, tu devrais porter plainte contre tes parents !!!... 


      • AB Berurier AB Berurier 10 avril 2012 12:53

        Moi j’aime bien les pronukes, ils me font mourir de rire.
        Ils ne comprennent rien, sont complètement à coté de la plaque, mais on peut toujours compter sur eux pour sortir la plus énormes imbécillité qui soit.
        Je suis certain que si on mettait Joe le Taxi et Bleuton Laurie ensemble dans un sous-marin, ils se battraient entre eux pour avoir un parachute.

        Joeletaxi, j’ai remarqué que vous ne faisiez des commentaires que sur les articles d’olivier Cabanel : ça remonte à votre enfance ? vous étiez dans la même classe, lui au 1er rang et vous au fond, près du poêle et vous lui en voulez depuis ce temps-là.
         
        Bleuton Laurie : Bravo. il fallait que quelqu’un ait la palme, ça y est, vous l’avez avec les félicitations du jury. Etre anti-écolo et choisir comme avatar une espèce en voie de disparition, et cela involontairement  : chapeau l’artiste.

        Rassurez-moi tous les 2, vous n’allez pas vous reproduire ? Parce qu’avec des gens comme vous, les générations à venir vont hériter de déchets radioactifs d’une durée de vie de plusieurs milliers d’années et vos descendants risquent de ne pas fleurir souvent vos tombes en remerciement


      • Punkonfou Punkonfou 10 avril 2012 12:57

        @ Jo et bleuton comme on dit chez moi rigolez tant que vous avez des dents....


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 avril 2012 13:04

        Salut O,

        s’il te plait, c’est pas le moment de remuer la merde, tous les futurs candidats en campagne éteignent volontairement le feu nucléocide par un silence assourdissant.

        tu dis «  Cet « incident » a déjà une première répercussion, car à la clôture de la Bourse de Paris, l’action EDF passait à 16,85€, (-2,09%) ce qui représente la plus forte baisse d’un CAC 40 en hausse de 0,19%. lie » C’est la mauvaise nouvelle du jour pour les pronuc qui ont tous, je suppose, des portefeuilles d’actions dans cette branche. Ils vont l’avoir mauvaise et encore plus si le prochain président n’est ni ump, ni ps...

        Eva Joly, ce matin sur rmc tentant de sa petite voix, coupée par le micro surpuissant de Bourdin, s’est excusée auprès de Corinne Lepage et n’a pu mener son discours tranquillement, c’est flagrant comment le pouvoir médiatique mise à fond sur « pourvu que rien ne change »...

        La France est encore en première place avec 6988 kwh par habitant ( chiffre de 1996 ) et depuis championne du monde des mauvais choix énergétiques en matière d’électroménager...

        Pour ma part, c’est 56 euro par mois pour 600m² sur un hectare...mon frère sur sa péniche à Paris, c’est 19 euros /mois...

        On peut y arriver bientôt avec 5 m² de solaire performant sur le toit.

        a+ et bonne campagne.L.S.


      • remopix remopix 10 avril 2012 14:39

        @ AB Berurier 

        Moi, c’est les antinuks qui me font rire. Ils voient la fin du monde partout. Une petite fuite...et hop ! c’est fukushima, Tchernobile et consort. Difficile avec eux d’avoir de l’info, ils sont pires que les pronuks. Avec ces deux là c’est le royaume de la désinformation. Comme avoir un avis, nous qui ne sommes ni pronuks, ni antinuks avec les infos distillées ici ?

      • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 10 avril 2012 14:55

        je ne savais pas que lui aussi le lobby du nucléaire avait ses sayanims dévoués.....
        Encore de magnifique prototypes de Larbin le cul bardé de barre d’uranium !!!!


      • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 20:39

        Lisa

        merci de cette intervention
        c’est vrai que l’environnement est quasi absent de la campagne
        mais le nucléaire, lui, il s’en fout des campagnes.
        il fuit, il prend feu quand il veut.
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 21:51

        jo

        vous évoquez le fumier et ce n’est pas une mauvaise idée,
        vous êtes en pays de connaissance.
        saluez le de ma part.
        ceci dit, grâce à lui, une énergie propre et inépuisable pourrait bien être une partie de la réponse énergétique propre et renouvelable a opposer a ce vieux (et dangereux) nucléaire.
        mais ça, je ne sais pas pourquoi je vous en parle, 
        vous ne pouvez pas comprendre.
        allez donc chercher votre seau et votre pelle.
        le bac a sable s’ennuie sans vous.
         smiley

      • frugeky 10 avril 2012 10:07

        Bonjour Olivier

        Une fuite d’huile dans une centrale nucléaire, où tout est généralement nickel, ça surprend ! Du circuit primaire, c’est doublement surprenant ! Qui s’enflamme sans qu’on en connaisse la cause, c’est inquiétant (combustion spontanée ?). De toute façon, faut pas compter sur la sincérité des autorités dans le secteur...

        • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 10:38

          frugeky

          comme l’a relevé Eva Joly, le nucléaire, dans le fond, c’est juste une affaire de plomberie, avec des fuites, et les dégâts qui vont avec, sauf que dans le cas nucléaire, les conséquences peuvent être autrement dangereuses.
          merci de ton commentaire.

        • Buddha-dassa 10 avril 2012 12:02

          Salut Olivier.....on a inventé les couteaux pour couper les légumes ,certains en ont fait des armes...pour tuer les voisins...
          « on » a découvert des propriétés de la matière dite inerte ,( enfin pour moi l’humain ne découvre rien du tout , mais ce n’est pas le sujet) et certains ont fait comme avec le couteau c’est a dire des conneries, ce sont d’ailleurs les mêmes ,qui jouent aussi avec la génétique, la chimie etc etc....sans aucune notion intelligente du global mais juste avec une motivation unique de l’intérêt financier particulier à court terme...

          ce sont des « idiots » congénitaux même avec BAC + 3000....même dans les bacs de sable il y a des claques qui se perdent smiley....ne pas confondre QI et intelligence bien sur, le QI est à l’intelligence ce que la carotte est à l’ âne, bon je dis ça mais j’ai un gros QI....cela dit je ne m’en sert pas...ouf !


          • stereo 10 avril 2012 12:50

            Je résume à l’extrême : « Un con, même avec la meilleure formation du monde, par définition, restera toujours un con !... »
            Regardez autours de vous !


          • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 13:11

            Buddha

            ça me parait parfaitement résumé.
            merci
             smiley

          • Ni naïf Ni Crédule dede 10 avril 2012 12:43

            Rappelons les faits : ce jour là, à 12h20, une alarme incendie s’est déclenchée suivie par « un dégagement de fumée  »

            - c’est de la vapeur d’eau. Une « fumée » est issue de matière carbonée donc de couleur beaucoup plus sombre.

            13h15, soit presque une heure plus tard, alors que la règlementation veut limiter à 15’ le délai d’intervention 
            - là c’est pas le top ! Mais tant qu’EDF n’aura pas des services de pompier à demeure sur site (comme cela existe ailleurs sur AREVA/CEA) les délais d’intervention seront toujours les mêmes.

            Sur ce lien, une image du schéma de la pompe du circuit primaire. 
            - ici une vidéo d’une pompe primaire.

            Nous sommes donc devant une évidente contradiction : que le départ de feu soit à l’origine d’une fuite d’huile, suite à la défaillance d’un (ou plusieurs ?) joints, provoquant un problème sur une pompe du circuit primaire de refroidissement, n’explique pas pour autant la raison du feu. 
            - En effet, pour qu’il y ait incendie, il faut qu’il y ait comburant (air), carburant (huile) et source d’ignition. L’enquête technique de l’IRSN nous le dira. Mais je crois bien que dans tous les articles on ne parle pas de flamme !

            « qu’on ne sait pas si l’incident est intervenu dans la partie nucléarisée ou autour  »
            - Vue qu’il s’agit de la pompe primaire, cela ne peut être que dans la partie nucléarisée.

            L’évènement a été classé au niveau 1 sur l’échelle INES (échelle qui en compte 7) (échelle internationale des évènements nucléaires). 
            - EDF propose et l’ASN statut en dernier lieux sur le classement de cet incident.

            Pour comprendre le risque que fait courir une telle fuite à notre environnement, il faut savoir qu’un réacteur qui n’est plus refroidi connait le même risque qu’à Fukushima ou Tchernobyl. 
            - Vue qu’il y a 3 autres pompes du même style autours de ce réacteur ainsi que les circuits habituels de secours, on est très loin du pire des scénarios invoqués ici.

            « une fuite de liquide du circuit primaire, chargé en radionucléides provenant de l’usure des éléments de combustible, représente une menace potentielle pour l’environnement, ainsi que pour les travailleurs de la centrale, et les pompiers amenés à intervenir sur ce réacteur » 
            - si c’est une menace pour les intervenants, croyez-vous que ces dits intervenants y aillent en tongues et short ? Un peu de sérieux !

            C’est dans cette même centrale que c’est produit l’un des plus graves accidents nucléaire français. 
            - oui, sur le même site mais absolument pas sur le même type de réacteur (UNGG vs REP)




            • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 13:17

              dede

              vous écrivez :

              - si c’est une menace pour les intervenants, croyez-vous que ces dits intervenants y aillent en tongues et short ? Un peu de sérieux ! 

              justement, je trouve que vous en manquez.
              rappeler des extraits de mon article pour écrire ce que vous savez manque singulièrement de sérieux,
              quand donc vous déciderez vous à l’être ?
              j’espère que vous n’avez pas trop de responsabilités dans le secteur nucléaire, sinon, il y aurait matière à s’inquiéter
              ce qui expliquerait la situation dans laquelle se trouve justement ce nucléaire qui vous est manifestement si cher.
              bonjour chez vous.
               smiley

            • Ni naïf Ni Crédule dede 10 avril 2012 13:54

              Olivier,

              Franchement, pensez-vous que des pompiers, (des professionnels du risque), interviennent sans protections ?

            • Ni naïf Ni Crédule dede 10 avril 2012 16:08

              Et c’était quand la premiére fois ?


            • Ni naïf Ni Crédule dede 10 avril 2012 16:32

              Ok, et dans le cas des pompiers intervenant en zone contrôlée : c’était quand la première fois ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 16:40

              dede

              vous avez le chic pour toujours tenter de sortir du sujet, mais vous ne devez pas ignorer que des pompiers seraient blessés malgré toutes les protections ...

            • Ni naïf Ni Crédule dede 10 avril 2012 18:09

              Et vous dites que c’est moi sort du sujet ?!


              N’est-ce pas vous qui parlez de Penly, non ? Alors évitez les amalgames en tout genre à dessein !

            • Clojea Clojea 10 avril 2012 12:47

              Salut Olivier : Merci pour l’article. Après l’enfumage électoral, l’enfumage pro nucléaire entre autre de Laurent Lacroix. Les gouvernements passent mais l’enfumage persiste. Heureusement que l’on est là pour dénoncer ça, mais les fumées sont longues à se dissiper.
              Allez, je vais voter Eva Joly au premier tour, et je m’abstiendrai au 2ème. A plus Olivier


              • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 13:18

                Clojea

                pas mieux,
                pour ma part, au deuxième tour, je voterais contre sarko ou lepen
                ça me parait difficile de faire pire ;
                merci de ton commentaire.

              • François51 François51 10 avril 2012 12:50

                de toute façon Besson il s’en fiche. dans 15 jours il est en vacances. après lui et tous les nucléocrates le déluge. même l’abominable Sarkosy a dit en « privé » qu’il n’avait rien foutu pendant sa fonction de ministre de l’industrie. peut être qu’il se sentait plus a l’aise dans la chasse aux roms et autres « fonctions » au ministère de l’identité nationale ?. en tout cas il est grillé. il a quand même réussi l’exploit de passer du PS a l’UMP en pleine campagne électorale 2007. surement sans précédant en politique. même si la politique en a connu des girouettes.


                • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 13:20

                  francois

                  c’est le moins qu’on puisse dire,
                  ce type qui a passé le clair de son temps à dire un peu n’importe quoi était parfaitement à sa place dans ce gouvernement,
                  on va pas le regretter.
                   smiley

                • Punkonfou Punkonfou 10 avril 2012 13:00

                  Merci pour l’article !!! Le lobby nucléaire a encore malheureusement beaucoup d’avenir devant lui...quand le lobby de la vie aurait-il du poids ???!!!


                  • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 13:22

                    Punkonfou

                    la vie a du poids, et bien plus qu’on ne saurait l’imaginer,
                    c’est surement pour cette raison que le lobby nucléaire s’inquiète,
                    et il fait bien.
                    merci de ce commentaire.

                  • stereo 10 avril 2012 13:01

                    Merci, Olivier, pour cet article.

                    Dans tous les domaines vous avez les « initiés », ( ceux qui savent ! ) et les profanes ( les ignares ! ). Devinez, de quel coté vous faîtes partie, vous qui représentez le peuple par vos questions naïves ?
                    Au faît, si on demandait l’avis des japonnais ?
                     


                    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 13:23

                      steréo

                      les japonais ont fini par comprendre, suite à la catastrophe.
                      faudra-t-il une catastrophe pour que les autres le comprennent à leur tour ?
                      merci de votre commentaire.

                    • jaja jaja 10 avril 2012 13:17

                      Communiqué du NPA. Sortir du nucléaire : ça urge !

                      vendredi 6 avril 2012

                      Le jeudi 5 un incident grave a perturbé le fonctionnement de la centrale de Penly. Cette nouvelle défaillance rendue publique, vient après d’autres restées secrètes, à Saint-Laurent-des-Eaux ou à Cattenom. Elle s’ajoute aussi à l’exposition des salariés à la radioactivité, à leur conditions de travail usantes et dangereuses qui restent dissimulées par tous les défenseurs du nucléaire.

                      Aujourd’hui le réacteur est arrêté et les conséquences sont limitées. Mais la succession d’incidents plus ou moins graves met en évidence les dangers que représente l’industrie nucléaire et l’urgence qu’il y a à décider et à organiser l’arrêt de l’industrie nucléaire.

                      Le programme défendu par Philippe Poutou prévoit la sortie du nucléaire en 10 ans, dans le cadre d’un service public de l’énergie favorisant les économies d’énergies, le développant les énergies renouvelables, préservant et développant l’emploi.

                      Choisir de dire soit « stop », soit « encore » au nucléaire est l’un des enjeux de l’élection présidentielle. Voter Philippe Poutou c’est faire clairement le choix d’un avenir débarrassé du nucléaire et des dangers qu’il fait peser sur les salariés, sur les populations, sur l’environnement et sur l’avenir.

                      Le 6 avril 2012.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2012 13:24

                        jaja

                        merci de nous avoir proposé ce communiqué clair et sans appel,
                        je le partage bien évidemment, souhaitant que d’autres candidats au fauteuil soient aussi clairs.
                         smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès