Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pesticides des champs et pesticides des villes

Pesticides des champs et pesticides des villes

Le jeudi 23 janvier 2014, le parlement a adopté une proposition de loi écologiste qui interdit en France les produits phytosanitaires dans les espaces verts publics à partir de 2020, et dans les jardins particuliers à compter de 2022. 

Cerisiers roses et pommiers blancs, est-il fini le temps des confitures du jardin qui seraient les plus belles et les meilleures ?

Pas tout a fait. Parce cette loi écologiste prévoit évidemment que les pesticides bio ne sont pas concernés. Les articles "ne s’appliquent pas aux produits de bio-contrôle figurant sur une liste établie par l’autorité administrative" (PROPOSITION DE LOI visant à mieux encadrer l’utilisation 
des produits phytosanitaires sur le territoire national. (Texte définitif) (http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0280.asp)

J'ai parcouru presque une dizaine de comptes rendu de la loi dans la presse.

Il est remarquable qu'aucun ne signale cette restriction concernant les pesticides bio...

Nous pouvons donc continuer à utiliser les pesticides bio. L'idée est que les pesticides bio seraient des pesticides "pour de rire". Ils tuent, mais ils tuent naturellement, ils tuent bio ; ça change tout.

Pourtant, prise au hasard, voici une étiquette de pesticide bio en vente libre dans les jardineries :

R10 Inflammable.
R36 Irritant pour les yeux.
R65 Nocif : peut provoquer une atteinte des poumons en cas d'ingestion.
R66 L'exposition répétée peut provoquer dessèchement ou gerçures de la peau.
R50/53 Très toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement aquatique.

S2 Conserver hors de portée des enfants.
S13 Conserver à l'écart des aliments et boissons, y compris ceux pour les animaux.
S20/21 Ne pas manger, ne pas boire et ne pas fumer pendant l'utilisation.
S23 En cas de contact avec les yeux, laver immédiatement et abondamment avec de l'eau et consulter un spécialiste.
S36/37 Porter un vêtement de protection et des gants appropriés.
S49 Conserver uniquement dans le récipient d'origine.
S51 Utiliser seulement dans des zones bien ventilées.
S62 En cas d'ingestion, ne pas faire vomir. Consulter immédiatement un médecin et lui montrer l'emballage ou l'étiquette.
S29 Ne pas jeter les résidus à l'égout.

Respecter les instructions d'utilisation pour éviter les risques pour l'homme et l'environnement.
SP1 Ne pas polluer l'eau avec le produit ou son emballage.

Ne pas traiter un terrain risquant un entraînement vers un point d'eau : ruisseau, étang, mare, puits... en particulier si le terrain est en pente.
Ne pas traiter en présence des abeilles. Attention : ce produit peut porter atteinte à la faune auxiliaire.

En comparaison, une arme chimique n'est qu'un pétard de quatorze juillet...

Et pourtant, ce produit est en vente libre dans les jardineries, comme un vulgaire fusil d'assaut aux États-Unis.

Et pourtant l'étiquette indique : « Utilisable en agriculture biologique ». Allez comprendre.

Plus d'infos sur ce sujet : Les pesticides bio... sont des pesticides ! (http://ecologie-illusion.fr/agriculture-bio-pesticides-bio.htm)

Mais, bon, il faut se concentrer sur l'essentiel, les députés agissent pour protéger notre santé. Alléluia. Ils veulent nous protéger des pesticides. Parce que les pesticides sont dangereux, tout le monde le sait. Tout le monde le sait parce que tout le monde le dit. et Lycée de Versailles. La sorcière édentée qui offrait une pomme empoisonnée à Blanche-Neige existe, on la rencontre tous les jours, c'est la sorcière chimie, qui nous offre tous les jours des pommes empoisonnées aux pesticides.

D'ailleurs, certains comptes rendu de presse font œuvre de pédagogie. Ils rapportent les résultats de l'expertise collective pilotée par l'Inserm (juin 2013) qui avançait une "présomption forte" de lien entre certains cancers avec l'usage de pesticides chez les professionnels qui les manipulent.

Cette présomption forte est une réalité. Toutefois, ainsi présenté, c'est à la limite de la désinformation. Car il faut rappeler aussi les études concordantes qui montrent sans aucun doute, que les agriculteurs vivent plus longtemps et ont moins de cancers que la population générale. Les agriculteurs sont particulièrement exposés aux pesticides, en première ligne lorsqu'ils les préparent, les transvasent, les répandent sur les cultures. C’est une "population sentinelle", qui serait jusqu’à 1 000 ou 10 000 fois plus exposée qu’un simple consommateur.

On a tant dit d’horreurs sur les pesticides que tout le monde imagine que les malheureux agriculteurs tombent comme des mouches surprises dans un pchitt d’insecticide.

Et pourtant la nouvelle extraordinaire est que les agriculteurs sont en bonne santé, et même en meilleure santé que la population générale !

Toutes les études concordent. Aux États-Unis , L’"Agricultural Health Study", portant sur 52 395 agriculteurs et 32 347 conjoints suivis pendant six ans. Résultat principal : les agriculteurs ont une espérance de vie supérieure et moins de cancers que la population générale. En France, l'Observatoire des Résidus de Pesticides parvient aux mêmes conclusions.

La Mutuelle Sociale Agricole (MSA) a lancé en 2005 l’étude Agrican (AGRIculture et CANcer), suivant 180 000 personnes affiliées à la MSA. Des premiers résultats ont été publiés en septembre 2011. Ils montrent une nette sous mortalité de la population suivie comparativement à la population générale, les hommes et femmes suivis ayant par exemple respectivement 27 % et 19 % moins de risque de décéder d’un cancer qu’un homme et une femme du même département et du même âge.

En résumé :

1- Les agriculteurs vivent plus longtemps et ont moins de cancers, toutes localisations confondues, que la population générale ;

2- mais les agriculteurs ont également un faible excès de certains types de cancers rares, la responsabilité des pesticides étant soupçonnée pour certains d’entre eux.

Résultats globalement rassurants : ceux qui sont mille fois plus exposés que nous aux pesticides vivent mieux que nous !

Plus d'infos et de références sur Les pesticides sont-ils dangereux ? http://ecologie-illusion.fr/dangers-des-pesticides-cancers-mythes-propagande-lobbying.htm

 

Pierre Yves


Moyenne des avis sur cet article :  1.31/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 10 février 2014 10:32

    Notre sol est pourri par les nitrates et autres saloperies...Plus de 85% de nos rivières sont polluées...Il faudrait des centaines d’années pour dépolluer... !


    • passtavie passtavie 10 février 2014 10:42

      Vous avez raison Pierre Yves, on s’en tape des abeilles et des vers de terre, nous on veut continuer à utiliser nos bons vieux pesticides...


      • Pierre Yves Pierre Yves 10 février 2014 17:39

        Vous avez raison, on s’en tape des morts-de faim des pays pauvres.

        Pierre Yves


      • passtavie passtavie 10 février 2014 22:35

        Quand il n’y aura plus d’abeille on verra combien ils seront les morts de faim... Quand les terres seront épuisés aussi. Propagande quand tu nous tiens !


      • foufouille foufouille 10 février 2014 11:04

        mort de rire


        • Pierre Yves Pierre Yves 10 février 2014 17:37

          Mort de rire ? C’est un luxe de riche. Il y a aussi ceux qui meurent de faim.

          Pierre Yves


        • passtavie passtavie 10 février 2014 22:43

          Alors que d’autres gaspillent, on sait.


        • raymond 10 février 2014 11:05

          Il ne vous reste plus qu’a vous suicider avec un produit bio je vous propose 2 litres de whisky en une heure pour voir un excellent poison naturel la nicotine. Pour flinguer un ruisseau 5000 litres de purin c’est excellent. le curare, la digitaline aussi c’est naturel . Un produit irritant : le vinaigre...

          Mais tous ces produits ont un gros avantage ils se dégradent rapidement. on ne peu pas en dire autant du DDT ,des organochlorés ou organophosphorés ou des divers pertubateurs endocriniens.

          Votre article c’est n’importe quoi.


          • raymond 10 février 2014 11:19

            Pour ce qui est de la santé des agriculteurs vous devriez plutôt chercher par type de culture évidement un éleveur est peu exposé au pesticides et vit au grand air. Mais allez voir l’état de santé des arboriculteurs, viticulteurs, ou maraichers ce n’est pas du tout pareil car eux sont beaucoup plus exposés au pesticides.

            Manger des pommes pas bio avec la peau 30 traitements phytosanitaire par an dont des hormones. La peau c’est là ou il y a le plus de vitamines !!!


            • Chabinpolitain 10 février 2014 12:24

              Je suppose que vous êtes du genre à vous faire attacher dans le lit en gémissant « oh oui, Maîtresse ! », ce que vous écrivez vous salit tellement que vous ne pouvez sans doute plus approcher grand monde, vous voici Kapo, même pas vendu, les vendus au moins touchent des compensations mais vous faites ça pour rien, juste la jouissance de la soumission, vous êtes à plaindre !
              Pathétique pauvre humain proche de la fin qui ne sait comment en finir...


                • Pierre Yves Pierre Yves 10 février 2014 18:16

                  Pourquoi « même eux » ?

                  Pourquoi « C’est dire » ?

                  L’étude que vous citez n’apporte rien de neuf à ce que nous savons déjà depuis longtemps :

                  Ce rapport concerne les "personnes exposées professionnellement" c’est-à-dire les agriculteurs. Les agriculteurs sont particulièrement exposés aux pesticides, en première ligne lorsqu’ils les préparent, les transvasent, les répandent sur les cultures. C’est une "population sentinelle", qui serait jusqu’à 1 000 ou 10 000 fois plus exposée qu’un simple consommateur ; cette population est particulièrement surveillée et étudiée pour cette raison : si les pesticides posent problème, les agriculteurs en seront 1 000 ou 10 000 fois plus touchés que les simples consommateurs. Résultats :

                  1] Les agriculteurs vivent plus longtemps et ont moins de cancers, toutes localisations confondues, que la population générale ;

                  2] mais les agriculteurs ont également un faible excès de certains types de cancers rares, la responsabilité des pesticides étant soupçonnée pour certains d’entre eux.

                  Le rapport que vous citez concerne le résultat 2]. Vous avez raison de le citer.

                  Mais vous avez tort de ne rien dire des résultats 1]. Je ne sais pas si c’est du fait de votre ignorance ou de par une volonté délibérée de tordre les résultats des chercheurs. Vous nous le direz vous-même.

                  Auparavant, je vous conseille : Les pesticides sont-ils dangereux ? http://ecologie-illusion.fr/dangers-des-pesticides-cancers-mythes-propagande-lobbying.htm

                  Pierre Yves



                • Rincevent Rincevent 10 février 2014 14:26

                  Il faudrait peut-être lire les études en enlevant ses œillères pour y voir dans le détail ce qui est écrit et pas juste la phrase qui vous arrange. http://www.journaldelenvironnement.net/article/cancer-les-agriculteurs-sont-ils-vraiment-moins-affectes,25014

                  Pour le reste de l’article, c’est tellement grossier qu’il n’y a pas besoin d’y revenir, il se disqualifie de lui-même.


                  • Pierre Yves Pierre Yves 10 février 2014 21:48

                    Mais que voulez-vous démontrer ?

                    De nombreuse enquêtes montrent que les agriculteurs vivent plus longtemps et ont moins de cancers, toutes localisations confondues, que la population générale.

                    Les premiers résultats d’une vaste enquête française confirment ces résultats.

                    Mais un certain quidam, un sieur François Veillerette est étonné.

                    Il pipote, il se gratte, il a un doute, (Devos le jouerait bien...) ; oui... mais... et l’incidence, et la mortalité...

                    FV est peut-être le petit génie qui en sait plus que tous les chercheurs réunis. Mais pour l’instant, le petit génie n’a pas émis la moindre hypothèse sur le miracle qui ferait qu’une plus forte incidence sur une certaine population se traduirait par une plus faible mortalité.

                    Ça s’appelle du noyage de poisson.

                    De votre côté, mon article est "tellement grossier qu’il n’y a pas besoin d’y revenir".

                    Ça s’appelle un honteux bottage en touche.


                    Pierre Yves


                  • raymond 11 février 2014 10:07

                    Vous répétez les agriculteurs en général mais je vous ais déjà répondu un agriculteur n’est pas forcément arboriculteur ou viticulteur là cela change de la statistique de la profession et je connais beaucoup de maraichers viticulteurs mort de cancer.
                    Les éleveur très nombreux font baisser la statistique de la profession.


                        • Pierre Yves Pierre Yves 10 février 2014 18:39

                          Greenpeace  ?

                          Quel est cet organisme de recherche ?

                          Pierre Yves


                              • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 10 février 2014 19:57

                                « Résultats globalement rassurants : ceux qui sont mille fois plus exposés que nous aux pesticides vivent mieux que nous ! »


                                Quelle niaiserie. Si vous en connaissiez, vous sauriez qu’ils ne sont pas assez fous pour consommer ce qu’ils vendent. Ils ont un jardin à part, un jardin sans pesticides !

                                • joletaxi 10 février 2014 21:07

                                  @ l’"auteur

                                  vous êtes ici sur un media alternatif, lieu de confrontation d’idées, de controverses ,d’échanges d’informations , où les intervenants examinent attentivement et dans la sérénité les arguments des uns et des autres, dans un débat constructif en dehors de tout à priori, de sectarisme...

                                  arf, je blague
                                  vous êtes sur vomigorax
                                  je résume votre article
                                  pesticides, chimie, c’est caca
                                  bio, durable, c’est bon

                                  vous avez compris la nuance ?
                                  vil larbin de monsanto
                                  que je ne vous y reprenne plus


                                  • Pierre Yves Pierre Yves 10 février 2014 21:58

                                    J’avais lu votre message sur mon premier article, et je projetais de vous féliciter. Votre expression « ce sont des enclumes », est une vraie trouvaille. Si elle est vôtre, faites-la breveter, elle peut faire un tube, en tous cas, elle exprime parfaitement ce que je ressens depuis deux ou trois jours.


                                    Pierre Yves


                                  • doctorix doctorix 11 février 2014 13:01

                                    Nous sommes peut-être des enclumes, mais vous êtes surement marteau.

                                    J’ai une grande habitude des études fournies par les laboratoires pharmaceutiques, qui tiennent lieu de parole d’évangile, chez nos dirigeants et à l’OMS ou l’ONU (deux hauts-lieux de la corruption).
                                    Chaque jour qui passe montre que ce ne sont que magouilles, entourloupes et fruits de la corruption.
                                    Il y a trois fois plus de cancers du cerveau chez les agriculteurs.
                                     Idem pour la prostate.
                                    10% de majoration seraient déjà suspects, là c’est 200% de plus.
                                    Alors qu’avec leur lieu de vie, ils devraient tous être centenaires...
                                    Il est bien possible que si les autres cancers peuvent être plus rares chez eux, c’est qu’il n’ont pas le temps de survenir...
                                    Quoiqu’il en soit, les études sont unanimes pour montrer la stérilisation quasi totale des sols, avec disparition de tous les micro-organismes, et que plus rien ne peut plus pousser sur ces sols, jadis si riches et si vivants, sans apports de saloperies de la chimie.
                                    Si c’est ça que vous voulez pour vos petits-enfants, continuez à semer la mauvaise parole. Mais ça m’étonnerait qu’elle pousse ici...
                                    De plus, des mauvaises herbes hyper-résistantes (comme l’Amarante, qui, joyeusement, est un excellent comestible) ont été sélectionnées sous l’influence du glyphosate de Monsanto : c’est le même phénomène qu’on observe sur les bactéries avec l’abus des antibiotiques. Et c’est irréversible.
                                    Vous êtes donc complice, sciemment ou non (il y a le vice, mais il y a aussi la bêtise) de crime contre l’humanité.
                                    Mais vous ne paierez rien pour ça, il n’y a pas de Nuremberg prévu.
                                    Pas encore.

                                  • Pierre Yves Pierre Yves 11 février 2014 17:38
                                    « il n’y a pas de Nuremberg prévu. Pas encore. »
                                    Signé : « L’inquisition verte. »

                                    Pierre Yves

                                    • Pierre Yves Pierre Yves 10 février 2014 23:07

                                      www.challenges.fr/ economie/ 20131010.CHA5511/ un-suicide-tous-les-deux-jours-chez-les-agriculteurs.html

                                      Je n’ai pas lu l’article, le titre suffit.

                                      - Un suicide tous les deux jours, soit 180 suicides par an.

                                      - Il y a 1 800 000 agriculteurs en France (employés, employeurs), soit 1 suicide pour 10 000 agriculteurs.

                                      - Il y a environ 10 000 suicides par an en France pour environ 60 000 000 Français.

                                      - Soit, à la louche, 2 suicides pour 10 000 Français, agriculteurs ou non. 2 fois plus que chez les agriculteurs seuls.

                                      Vous vouliez nous faire croire qu’il y a un taux élevé de suicides chez les agriculteurs ? C’est raté.

                                      Ce titre qui veut faire peur est en fait une escroquerie intellectuelle, ou de la bêtise, vous vous êtes fait piéger, et vous propagez l’escroquerie, ou la bêtise.


                                      Pierre Yves


                                      • Pierre Yves Pierre Yves 11 février 2014 17:29

                                        Et  ?

                                        Pour vous, un buzz médiatique vaut plus qu’une règle de trois ?

                                        Pierre Yves


                                        • Rincevent Rincevent 11 février 2014 09:36

                                          Contrairement à vous je ne cherche pas à démontrer, juste proposer des infos.

                                          Si l’ensemble des agriculteurs vit plus longtemps ils le doivent surtout à leur hygiène de vie très différentes de celle des citadins. Pour ceux qui ont à manipuler des produits phytosanitaires de synthèse, c’est bien la Mutualité Sociale Agricole, la mieux placée pour savoir, qui avait été la première à donner l’alarme.

                                          Plutôt que de bottage en touche on pourrait parler de carton rouge : 96 % d’avis défavorables, de mémoire d’agoravoxien, je n’avais encore jamais vu un tel score. Mais vous êtes sans doute victime du grand complot écolo des vendeurs de purin d’orties…


                                          • Pierre Yves Pierre Yves 11 février 2014 15:50

                                            Oui, sans doute, les agriculteurs doivent leur bonne santé à une meilleure hygiène de vie.

                                            Mais une fois cette constatation faite, il ne faut pas rester les bras ballants, il faut chercher à en tirer un enseignement.

                                            Enseignement 1] : une bonne hygiène de vie compense, au delà, les effets négatifs éventuels des pesticides sur les professionnels.

                                            Enseignement 2] L’effet négatif des pesticides sur les professionnels, est si peu important qu’il est balayé par une bonne, c’est-à-dire une normale hygiène de vie.

                                            Enseignement 3] S’il faut militer pour aider les gens - et non pour soutenir une idéologie - il faut donc militer d’abord contre une mauvaise hygiène de vie, et non contre les pesticides. Il faut militer contre la sédentarité et le tabac par exemple.

                                            Pourtant, on a vu de hauts gradés dans la hiérarchie verte, haranguer leurs troupes, moustache au vent et pipe au bec. C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire, c’est le mauvais exemple parfait.


                                            J’ai bien vu que j’ai 96% d’avis défavorables.

                                            Et alors ?

                                            Vous croyez encore que la vérité se décide au vote ? Non, ce sont les résultats des chercheurs (ceux qui sont indépendants d’idéologie) qui petit à petit tracent le chemin.

                                            Galilée a été condamné à 100% par une assemblée idéologique à 100%. Vous voyez, le monde progresse dans le bon sens, je ne suis condamné qu’à 96%. Il y a 4% d’hérétiques. Si l’inquisition verte ne les extermine pas (médiatiquement), ils feront des petits.


                                            Pierre Yves


                                          • Rincevent Rincevent 11 février 2014 23:14

                                            Alors là, comme raisonnement (enseignement 1, 2, 3) c’est très particulier. On appelle ça des sophismes : http://www.cnrtl.fr/definition/Sophisme

                                            1) Ca compense en terme de statistiques pas en terme de santé (allez vendre ça à ceux qui ont un cancer…)
                                            2) Idem puisque c’est la proposition 1 présentée à l’envers.
                                            3) Il n’y a pas à hiérarchiser dans la lutte pour la santé (à moins de bosser pour Monsanto, bien sûr). La cohérence, pour quelqu’un qui se réclame d’une bonne hygiène de vie, serait de faire aussi très attention à ce qu’il absorbe quotidiennement.

                                            Donc, en gros, vos raisonnements soignent la statistique, moins la logique et encore moins le cancer...


                                          • loki 11 février 2014 10:06

                                            un article de pure désinformation provenant certainement d’une cellule de communication de l’industrie d’agrotoxiques , ils sévissent sur le web , forums etc.. , , voir les sites comme alertes http://alerte-environnement.fr/ ou le site cité dans l’article, ils ont un budget pour ça .


                                            • Pierre Yves Pierre Yves 11 février 2014 16:14

                                              Désinformation  ?

                                              Le dire c’est bien, mais le fer c’est mieux ; faire une démonstration, avec un petit minimum (ne soyons pas cruels) d’arguments.


                                              Oui, arrêtez, argh ! je vous en supplie, j’avoue... Je suis payé par une multinationale qui fabrique en secret des poisons pour éliminer les hommes de la surface de la terre, moi compris ; j’ai accepté de disparaître pour laisser place aux déserts, et aux broussailles.

                                              J’ai accepté de travailler pour eux car ils m’ont garanti que les poisons en question qui seront utilisés pour supprimer l’humanité sont tous naturels ; pour moi, le naturel, c’est important. Ils m’ont expliqué que les poisons naturel sont les plus puissants, les plus terribles.

                                              Effectivement, j’ai vérifié, vous pouvez le faire vous aussi, rien n’égale la nature en matière de poison.


                                              Pierre Yves


                                            • passtavie passtavie 11 février 2014 18:38

                                              Surtout que le nom du site tend à attirer le chaland se posant des questions. Alerte environnement, on a l’impression qu’il va y être écrit les pires choses susceptible d’êtres arrivés à notre environnement. Or ce n’est pas le cas. C’est juste du lynchage...


                                            • bakerstreet bakerstreet 11 février 2014 13:34

                                              ARTICLE BOURRE DE PESTICIDES ET A NE MANIPULER QU’AVEC LA PLUS GRANDE ATTENTION !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès