Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Pesticides, le grand bluff !

Pesticides, le grand bluff !

 On oublie souvent que les pesticides représentent une large palette diverse et variée de produits chimiques destinés à la protection des cultures et récoltes.

 Parmi ceux-ci figure en bonne place des poisons contre les parasites, des désherbants et fongicides destructeurs de champignons et mauvaises herbes, genre de potion apparentée à une sorte de bouillon de onze heure. On a donc compris que ces tambouilles étaient réservées d’utilisation qu’à une petite partie de la population, les agriculteurs, qui, en s’empoisonnant à petit feu, empoisonnent par la même occasion le reste de la planète. Malheureusement, il y a aussi quelques apprentis jardiniers du dimanche qui succombent à cette facilité de faire la culture. On peut dire facilité car indéniablement il est moins fatiguant de passer le pulvérisateur que de se pencher pour arracher la mauvaise herbe ; la terre est basse n’est-ce pas !

 Mais là n’est pas l’unique raison. La grande raison est avant tout économique. Le leitmotiv des sociétés productivistes étant le rendement il est évident que l’emploi des produits de chez Monsanto et consorts favorise le rendement et diminue la pénibilité. Mais voilà, il y a un revers à la médaille car ce sont pour la plupart des poisons. Alors, le peuple s’émeut, et les politiques s’en mêlent pour faire semblant de compatir avec l’opinion publique. Résultat, beaucoup de brassage d’air, maints mensonges, et des faux-semblants pour affirmer une bonne volonté de circonstance.

 L’un des moins évident, tant il peut paraître le fruit d’une politique en apparence stricte avec tous les produits nouveaux arrivant sur le marché, c’est la réduction en volume puisqu’il y a eu en effet une diminution de 99 600 tonnes depuis 2000. Le chiffre peut paraître éloquent, seulement voilà, il y a un hic. Si on ne peut nier la réduction du tonnage on ne peut déterminer exactement l’impact car on oublie souvent que pendant cette période, les multinationales qu’il ne faut pas prendre pour des imbéciles, ont donc concentré leurs produits, parfois réduit par dix, ce qui fait diminuer le tonnage mais ne nous donne pas à savoir si l’utilisation des pesticides a diminué. Il serait sans doute plus intéressant de s’intéresser aux surfaces traitées ce qui serait plus significatif.

 A fortiori, le réflexe pesticide n’a pas diminué et si l’on veut bien en croire les derniers chiffres, plutôt augmenté. Les pourcentages de l’année 2008 sont tombés, impitoyables. La hausse du chiffre d’affaire pour cette année là est alarmante, 2 079 milliards d’euros, soit la bagatelle de 14%. Sans entrer dans les détails, à la lecture de tels chiffres on reste un instant pantois, effaré, et on se demande, mais qu’est-ce qu’il nous raconte Borloo avec son Grenelle de l’environnement !

 Eh oui, la grande mascarade, la croissance verte de Sarkozy, c’est du bluff, de la poudre aux yeux et aussi malheureusement des résidus toxiques de pesticides qui détruisent les poumons, désagrègent les estomacs, s’attaquent aux yeux, à la peau, etc., engendrant cancers et autres maladies graves.

 Quand ce gouvernement parle écologie, méfiez-vous, la couleur verte n’est qu’une couche superficielle servant à camoufler les méfaits du capitalisme pour qui le profit est le seul moteur sociétal. Vous pouvez crever, ils s’en foutent…peut-être pas tout à fait car ça fait aussi le beurre des hôpitaux privés, rien n’est laissé au hasard dans la société ultralibérale !

 Source chiffres : Univers-Nature

 http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • caramico 30 juin 2009 15:43

    35 ° à l’ombre...

    La rivière passe en ville...

    A côté, un panneau, interdit de se baigner.

    Moi j’aurais pensé plutôt à un panneau, interdit de polluer.

    Mais en France, on autorise les salopards pour pourrir notre environnement, et on interdit la baignade.

    A quand l’interdiction de respirer ?


    • patroc 30 juin 2009 16:02

       Bon article.. Il suffit de consommer bio ou presque.. C’est un peu plus cher pour le moment, mais on s’alimente mieux donc moins et surtout, plus de pesticide !.. Une petite île de naturel au milieu d’un océan de poison avant d’être englouti définitivement ?..


      • LE CHAT LE CHAT 30 juin 2009 16:20

        Quand ce gouvernement parle écologie, méfiez-vous

        OUI , c’est essentiellement pour faire profiter à l’agrobusiness des copains !


        • Le péripate Le péripate 30 juin 2009 17:04

          En 1997, le World Cancer Research Fund, avec l’aide de l’OMS, du National Cancer Institute, la FAO et le CIRC ont conclu après avoir étudié plus de 650 études sur les pesticides : « Il n’y a pas de preuves convaincantes qu’un contaminant quelconque (y compris les pesticides) présent dans la nouriture puisse modifier les risques de cancer, pas plus qu’il n’y a de preuve d’un lien probable de cause à effet. En fait, il y a actuellement peu de signes épidiomologiques indiquant que la contamination chimique (pesticides) des aliments et des boissons, aux doses autorisées, puisse accroitre les risques de cancer. »

          Si on admet le chiffre fort d’une vingtaine de décès annuel au US dû aux pesticides, quel serait les conséquences d’une interdiction des pesticides, et d’une agriculture totalement bio ? Jusqu’à 300 milliards par an pour les seuls US, soit plus d’ 1 milliard de dollars par personne sauvée. Pourquoi pas ? Mais ce n’est pas tout. Les rendements baisseraient de 16 à 84%, les prix augmenteraient de 30 à 120%. Plus de surfaces de terre donc à cultiver (sauf à mourir de faim). On sait d’autre part que face à une telle augmentation des prix, les consommateurs les plus pauvres reporteraient leur alimentation sur la viande, les graisses et l’amidon Avec une augmentation des cancers liés au manque de consommation de légumes.Or une baisse de seulement 10% de la consommation de légumes, c’est 26 000 cas supplémentaires.
          Alors, je me dis que les criminels écologistes sont ceux qui veulent nous renvoyer au Moyen-Âge.


          • dom y loulou dom 30 juin 2009 21:21

            d’accord péripate, le jour venu, quand toutes les abeilles auront disparues à cause de tous ces toxiques, c’est vous qui irez poléniser les arbres fruitiers d’europe.


          • amipb amipb 30 juin 2009 21:29

            Eh bien ! Avez-vous eu des cas de cancer dans votre famille ou votre entourage ? Si oui, n’êtes-vous pas tombé sur quelque médecin conseillant de passer l’ensemble de l’alimentation au bio ? Bio qui est, soit dit en passant, la nourriture NATURELLE (c’est ce que mangeaient nos grand-parents), à l’inverse de la soupe artificielle et empoisonnée que l’on nous sert en grandes surface.

            Pensez-vous donc que les pesticides, poisons contre des êtres vivants souvent pulvérisés en haute concentration, le sirop de glucose-fructose, l’huile de palme, l’aspartame, le glutamate de sodium, l’irradiation, le lavage des viandes par le chlore, etc. sont des pratiques ne pouvant avoir d’impact sur le fonctionnement du corps ? Et ce, alors même que leur origine n’est pas liée à une quelconque volontée d’« amélioration » mais bel et bien d’économie de coût !?

            Le Moyen-Âge, il réside d’abord dans la croyance aveugle en la science, cette science qui est pourtant capable de nous démontrer l’extrême dangerosité de ces pratiques, quand elle n’est pas manipulée par d’obscurs lobbies alimentaires...


          • Le péripate Le péripate 30 juin 2009 21:33

            Les abeilles. D’accord. Il se trouve que j’ai un jardin et.... des abeilles. Je n’ai pas noté qu’il y en ait moins, mais ce n’est pas une mesure scientifique. Vous avez certainement des éléments. Mais admettons. Combien de morts humains acceptez vous pour sauver les abeilles ? Et puisque vous me conviez à aller polliniser moi-même (j’observe beaucoup d’autres insectes s’affairant), combien de ces morts serez vous prêt à aller consoler ?
            Ou vous donnez une réponse sérieuse à ces interrogations, ou vous êtes un rigolo.


          • Le péripate Le péripate 30 juin 2009 21:37

            Amip. Fumez vous ? Buvez vous du café ? Vivez vous dans une maison calfeutrée ? Buvez vous de l’alcool ?
            L’essentiel des cancers ont pour cause ce genre de comportement. Voulez vous les chiffres ?


          • Yaka Yaka 30 juin 2009 23:01

            Le problème n’est pas tellement le cancer, mais les désequilibres que ces pesticides créent dans la biosphère.
            L’efficacité dans le bio est moindre, mais il faudra se résoudre à un moment ou a un autre qu’on ne vivra pas toujours dans le même confort qu’aujourd’hui.


          • krolik krolik 30 juin 2009 17:13

            Ce qu’il y a de sûr c’est que l’espérance de vie des Français augmente régulièrement d’environ 3 mois chaque année.
            Alors peut-être que l’on s’intoxique !! Mais ça reste à démontrer.

            Dans ma commune il est interdit de se baigner dans le fleuve, dans les communes vosines, en amont et en aval c’est autorisé. En fait le Maire veut rentabiliser la superbe piscine..
            Alors la pollution des fleuves... faut voir... Cette année il a été captiré des saumons qui remontaient la Seine du côté de Rouen, ça ne s’était pas vu depuis... on ne sait plus..

            La pollution du Rhône, c’est de la pollution aux PCB, c’est à dire de la pollution industrielle et pas de la pollution agricole.

            @+


            • amipb amipb 30 juin 2009 21:35

              Non, l’espérance de vie était bien supérieure chez les anciens, octogénaires ou plus, qui ont pu profiter d’une alimentation saine et des dernières trouvailles de la médecine.

              Les générations suivantes sont touchées par 3 maux extrêmement graves : le cancer (explosion chez les jeunes), le diabète (sucres en abondance, dont une majorité artificielle, sirop de glucose-fructose et aspartame) et les problèmes cardio-vasculaires (stress, manque d’activité, nourritures grasses).


            • Le péripate Le péripate 30 juin 2009 21:48

              Faux. Jamais la nourriture n’a été aussi saine. Explosion des cancers chez les jeunes ? Un léger accroissement dû à un meilleur diagnostic. Diabète et maladies cardio-vasculaires. A la fois dû au vieillissement de la population et à des choix de vies personnels (tabac, alcool entre autres ).

              Et l’espérance de vie se dit d’un tel âge : espérance à 0 an, à 20 ans, etc... Celle qui a fait un progrès incroyable est celle à la naissance. Sinon, bien sûr, des centenaires ont toujours existé, sans que cela ai un sens particulier.

              Je ne sais pas dans quel monde vous vivez.


            • Gül 30 juin 2009 22:36

              @ Péripate,

              Pardon, mais dans quel VOUS vivez ?

              La nourriture n’a jamais été aussi saine ?

              Comment pouvez-vous dire une chose pareille ?

              Une nourriture aseptisée, sans goût aucun, vous appelez cela une nourriture saine ??? smiley

              Pardonnez-moi, je n’ai pas de choffres et franchement je m’en fous, des chiffres...

              Par contre j’ai passé toute mon enfance à la campagne et j’ai appris à reconnaitre la forme, l’odeur, le goût de chaque aliment !

              Quand je fais des courses au supermarché du coin ou même sur le marché, je ne retrouve pas cela ! Jamais !

              Petite je n’ai jamais été malade en dehors des maladies infantiles habituelles, toujours en pleine forme et je garde jusqu’à aujourd’hui les bienfaits de cette alimentation que j’ai eu la chance d’avoir.

              Votre réaction me fait bondir ! De nos jours, une alimentation saine ??? M’enfin, vous plaisantez ?

              De la viande passée à l’eau de Javel, des fruits et légumes recouverts d’une couche épaisse de conservateurs, des charcuteries sous-vide qui périssent deux semaines plus tard, j’en passe et des meilleures...

              C’est ce que vous nommez une nourriture plus saine qu’elle ne l’a jamais été ????

              Non, décidément, c’est vous qui devez vous poser la question de savoir dans quel monde vous vivez ?


            • Le péripate Le péripate 30 juin 2009 23:18

              Vous mangez de la viande avec de l’eau de javel , vous ? Excusez moi si je refuse une invitation à déjeuner.
              Croyez ce que vous voulez, dans le fond, je m’en fous. Mais encore aujourd’hui, il est possible de faire l’expérience de manger comme « avant ». Une petite tourista vous tente ? L’augmentation de la place des légumes dans l’alimentation, vous n’y croyez pas non plus ?
              Une alimentation meilleure, c’est plusieurs choses. L’abondance d’abord. + 24% depuis 1961. Des prix plus bas. divisé par trois depuis 1957. Qualitative. Moins de maladies induites par l’alimentation. Un point noir, l’Afrique. Mais ça n’a rien à voir avec vos problèmes très bobos de viande à l’eau de javel..... smiley


            • amipb amipb 1er juillet 2009 12:02

              @Peripate :vous mélangez tout. La qualité n’a rien à voir avec la quantité et mes grand-parents n’ont jamais eu de tourista en cultivant leur potager ou en achetant des fruits et légumes à l’épicerie du coin.

              Vos chiffres quant à la santé ne sont pas les miens :
              http://www.nnia.org/fr/nestle-company/2009/expert-warns-we-are-heading-for-a-cancer-explosion-within-3-years/
              http://www.viva.presse.fr/Pourquoi-tant-de-cancers_6510.html
              http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=229

              Ce ne sont que quelques liens, mais je vous invite à vous rapprocher des services de cancérologie de Paris, vous ne serez pas déçu.


            • Le péripate Le péripate 1er juillet 2009 12:13

              Vous ne lisez pas les liens que vous proposez. Rien que dans le premier, derrière une vague argumentation sur une hypothétique « explosion » des cancers (des sous !), la seule affirmation réellement scientifique montre la responsabilité des comportements individuels.


            • amipb amipb 1er juillet 2009 14:57

              C’est vous qui ne lisez pas : l’explosion des cancers est bel et bien annoncée, et liée au régime alimentaire. Relisez donc. L’original ici : http://www.news-medical.net/news/2009/02/08/45641.aspx

              Autrement, essayez le Val de Grâce à Paris...


            • Le péripate Le péripate 1er juillet 2009 15:18

              Non seulement, je lis, et surtout je comprends. L’obésité ne tombe pas du ciel. C’est un choix individuel. Comme fumer. Comme vivre dans une maison enfumée ou excessivement calfeutrée.
              Au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué, la question soulevée (pas bien haut) par l’article est celle des supposés poisons qui nous seraient imposés, et auxquels il serait très difficile d’échapper. Donc, vous confondez des maladies qui sont induites par des comportements individuels, et des maladies qui seraient d’origine environnementale. C’est pourtant simple.

              Ce qui ne veut pas dire que ce n’est pas un problème de santé publique. Qui se traite simplement par l’éducation et ’information. Et pas en dénonçant je ne sais quels empoisonneurs du capitalisme apatride libéral machin....

              La vérité toute simple est pourtant qu’il est aujourd’hui facile et peu couteux de se nourrir sainement pour qui le veut. Ce qui suppose qu’il soit informé, éduqué, en un mot, responsable.


            • alex75 30 juin 2009 19:47

              Une étude récente a montré qu’il y avait des pesticides dans les appartements parisiens. Ils ne proviennent pas des jardins publics (la mairie de Paris, comme de nombreuses villes a supprimé à 98% l’usages des pesticides, désherbants etc) mais de la Bauce, de la Picardie, amenés par le vent. En remerciement, les parisiens envoient leur pollution dans ces régions (ozone etc) par le même moyen… ! (Je t’aime, moi non plus !).


              On retrouve toujours les mêmes pseudo-arguments dans les commentaires des lobbies pro-pesticides : l’espérance de vie s’allonge, ce n’est pas prouvé que ce soit toxique (toxique pour les insectes, mais pas pour les hommes… des produits « intelligents » en somme qui choisissent avec discernement leurs victimes !).
              Merci à l’auteur pour cet excellent article.

              La clé de cette énigme réside dans la notion de « basculement ».
              Toutes ces technologies ont apportées des effets positifs spectaculaires et des inconvénients invisibles. Aujourd’hui, avec le temps, les toxiques (chimie, pollution automobile, pesticides, métaux lourds, hormones de synthèses) s’accumulent et leurs effets deviennent permanents, cumulatifs et dévastateurs. 

              La réussite des années 50/60 bascule vers un désastre planétaire de grande ampleur et seuls ceux qui refusent de voir ne voient rien.

              Le nombre de cancer n’augmentent pas « parce que les gens vivent plus longtemps » car il y a de plus en plus d’enfants et de jeunes qui sont touchés. Les animaux sauvages sont touchés également de façon significative, demandez aux vétérinaires ou aux garde-chasse…

              Enfin, au sujet de la ritournelle « l’agriculture bio ne peut pas nourrir tout le monde », cette assertion typiquement française ( ah ! le cartésianisme !) est radicalement fausse. 
              - 70% de la production végétale sert à l’alimentation du bétail et à la sur-consommation de viande.
              - les aliments bio sont nettement moins chers que toutes les cochonneries industrielles qu’absorbent les « pauvres » : pâtisserie sous blister, boissons à l’aspartame, pizza surgelées carton-pâte, plats préparés qui ont perdus leur goût et leurs vitamines, gadgets chimiques pour l’apéritif, j’en passe et des biens pires !
              Mais de plus en plus de gens se rendent bien compte de tout ça et changent d’habitudes.
              Le vrai changement a lieu dans les magasins et dans les cuisines, pas toujours sur les blogs (Ah Ah… !).


              • amipb amipb 30 juin 2009 21:42

                Ah, la viande, vaste sujet ! Savez-vous que sa consommation a explosé depuis les années 70 ? Qu’il faut 1 tonne d’eau en moyenne pour faire 1 kg de bifteck ? Le végétarisme ne surcharge pas le corps et augmente sensiblement l’espérance de vie.


              • dom y loulou dom 30 juin 2009 21:13

                http://www.tuxboard.com/?round-up-de-monsanto-dangereux-pour-l-homme

                et puis pour la si douce et vertueuse utilisation de pesticides et de désherbants...

                lisez donc cela... édifiant.

                http://perso.menara.ma/fadil_itshm/securite.htm

                ce qu’on se demande vraiment est coment peut-on utiliser de tels produits, se couvrir des pieds à la tête... et EN PLUS prétendre que ces pesticides ne sont pas dangereux pour la santé ???

                je sais, on est pas à une aberration près... mais là... quand même...

                ils ont prévu des mini-combinaisons pour les abeilles ?

                Il y a déjà une vallée en chine où les paysans doivent poléniser tous leurs arbres fruitiers parce qu’il n’y a plus une seule abeille... imaginez... arbre par arbre, fleur par fleur... des milliers de fleurs par arbre... à la main...


                • logo22 30 juin 2009 22:05

                  combattre l’abus de pesticides, et si possible arriver à s’en passer , pourquoi pas ?
                  mais si vous voulez etre credible, apportez au debat des chiffres credibles :
                  l’augmentaton de 14% du CA en 2008 et plus liée à l’inflation sur ces produits, en particulier à cause de la flambee des cours du petrole à cette epoque. Ce n’est donc pas une question de volume !
                  la reduction du tonnage est bien reelle, mais c’est vrai qu’elle ne correspond pas aux 99000 T annoncées depuis 2000. tout simplement parce que les concentrations ont evolué. c’est d’ailleurspour ça que les agriculteurs travaillent de plsu en plus à doses reduites
                  si vous voulez obtenir un chiffre fiable, les surfaces taitees ne sont pas plus utiles, car chaque surface peut recevoir la meme dose totale en plusieurs passage (technique tres frequente qui presente au moins l’avantage de reduitre les risque de ruissellement liés aux precipitations de type orage par definition peu previsibles)
                  le seul chiffre serieux serait en realité le tonnage de matieres actives, mais celui là, vous ne l’obtiendrz probablement jamais


                  • gege061 30 juin 2009 23:05

                    Bonsoir,
                    Vileneuve loubet et sa décharge.
                    Un premier vallon comblé, une nouvelle décharge. TOUS les élus étaient au courant, et cette décharge aurait du fermer il y a plusieurs années. Mais elle ne se voyait pas et ne sentait pas comme aujourd’hui.
                    Monsieur le maire a « fêté » la fermeture anticipée de la décharge..... pas beau la communication. Donc la décharge doit être fermée courant juillet mais on ne sait pas ou mettre les déchets.
                    Alors...
                    Dans notre monde occidental le problème des déchets est réel mais même si la décharge ferme nous allons garder nos déchets toxiques.
                    Merci aux élus « écolo » de circonstance et qui vont défigurer un peu plus notre Provence avec le tgv et l’on sait que la SNCF est un gros utilisateur de pesticide
                    Pour qui , pour quoi ?
                    Allez va tout va bien votons


                    • Georges Yang 1er juillet 2009 11:36

                      S’il y avait eu des pesticides en Irlande au temps de Swift et au XIX ° siècle, les Irlandais ne seraient pas morts de famine et seraient restés chez eux au lieu d’émigrer aux Etats-Unis


                      • Chien Guevara Chien Guevara 2 juillet 2009 01:25

                        Juste pour apporter de l’eau à ton moulin, au sujet des gentils Monsanto and co ...

                        Trois herbicides de Monsanto pour le jardin mis en cause

                        Après le Gaucho et le Régent, certains Round Up bientôt interdits ? C’est ce qu’espère une coalition de militants écolos réunie autour du Mouvement pour les droits et le respect des générations futures et d’un agriculteur bio. Après avoir passé beaucoup de temps à vérifier le contenu des coups qu’ils risquaient de porter au géant Monsanto via un de ses produits-phare, désherbant le plus vendu en France et dans le monde, ils viennent de mettre en demeure le ministre de l’Agriculture de retirer les autorisations de mise sur le marché de trois herbicides, les Round Up Express, Round Extra 360 et Round Up GT Plus. Sans réponse du ministre sous deux mois, ils porteront l’affaire devant le Conseil d’Etat.

                        En cause, le POEA, une substance active bien présente dans la formule mais jamais analysée lors de la mise sur le marché des Round Up. En France, une autorisation de commercialiser de tels produits « phytosanitaires » est donnée par le ministère de l’Agriculture après avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA). Cette dernière joue donc un rôle capital dans l’évaluation des risques. Or, dans ses différents avis, l’agence n’a étudié la dangerosité que d’une composante du Round Up, le glyphosate, élément principal mais pas unique de l’herbicide.

                        De plus, l’autorisation des Round Up a été donnée pour l’agriculture, où ceux qui pulvérisent les champs sont protégés, alors que les Round Up concernés sont utilisés par des particuliers et donc sur des pelouses où jouent des enfants, plus fragiles à l’exposition à de tels produits chimiques.

                        Les autorisations de mise sur le marché données à la légère ?

                        Etonnemment, deux des trois avis de l’AFSSA ayant débouché sur l’extension de
                        l’autorisation de ces trois Round Up des champs vers les parcs et
                        jardins (le http://asset.rue89.com/files/avis AFSSA 16 avril 2007 RU EXPRESS.pdf« >Round Up Express, et le http://asset.rue89.com/files/avis AFSSA 16 avril 2007 RU GT PLUS.pdf“>Round Up GT Plus) d’où a découlé, par extension, l’autorisation pour les particuliers, n’analysent que les effets du glyphosate, seule substance mentionnée par Monsanto et présentée comme la principale. La firme, leader mondiale des OGM, n’a pas répondu à nos sollicitations.

                        Monsanto, comme tous les fabricants d’insectisides, a droit de conserver ses secrets de fabrication, c’est ‘légal mais anormal’, commente Gilles-Eric Séralini, président du conseil scientifique du CRIIGEN, centre de recherche indépendant cofondé par Corinne Lepage et milite pour la transparence sur les OGM.

                        Une substance dangereuse ?

                        Mais ce n’est pas tout. Les études menées ces dernières années par le même Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire, notamment dans la revue Chemical Research in Toxicology
                        montrent que le polyoxyéthylène amine (POEA), adjuvant présent dans le Round Up est une substance non seulement active mais potentiellement dangereuse. Il explique que celle-ci ‘rentre dans les cellules embryonnaires, un peu comme des grains de sable’. Des études de laboratoire sur les œufs d’oursins et les rats ont montré de possibles perturbations génétiques. Gilles-Eric Séralini
                        décrit des ‘nécroses, asphyxie, dégradation de l’ADN’ induites par
                        la formule du Round Up.

                        Les recherches du professeur Séralini ont été prises si au sérieux qu’elles ont conduit à une nouvelle saisine de l’AFSSA pour avis. L’intérêt de celui-ci est surtout de forcer l’agence à reconnaître la présence de POEA… sans conclure pourtant que ces effets seraient inquiétants. Seulement, ‘les résultats diffèrent d’une lignée à l’autre sans que l’on puisse en tirer des conclusions claires’, écrit l’AFSSA, qui n’a pas répondu à nos sollicitations.

                        Pas de ‘conclusions claires’, mais une législation qui ne bouge pas, déplore Séralini :

                        « L’AFSSA ne veut pas mettre en cause ses avis précédents mais ses arguments relèvent soit de la mauvaise foi soit de l’incompétence. »

                        A-t-on prévu les effets sur les enfants dans les jardins ?

                        Enfin, la lettre des plaignants s’appuie sur un autre argument de taille : l’absence de certains tests sur l’usage en jardin, ce qui est une entorse à la législation.
                        Il suffit de regarder deux des trois avis rendus par l’AFSSA pour lire, notamment en page 3 de http://asset.rue89.com/files/avis AFSSA 16 avril 2007 RU EXPRESS.pdf‘>ce document que
                        le risque pour les personnes (enfants par exemple) pouvant pénétrer sur les surfaces traitées n’a pas été évalué’.

                        Or, souligne Jacques Maret, l’agriculteur bio qui porte la démarche avec le MDRGF, ‘une fois qu’une autorisation de mise sur le marché agricole a été obtenue, une autre autorisation pour l’usage en jardin doit être demandée, et les actions sur le public concerné, donc aussi les enfants, doivent être étudiées’.


                        • Mengneau Michel Mengneau Michel 2 juillet 2009 07:45

                          Salut camarade

                          J’avais lu l’article, mais j’ai aussi voulu démontrer le coté politique de l’affaire avec un grenelle de l’environement mascarade. Et ça risque d’être pire puisque le maïs OGM MON 810 de chez Monsanto vient d’être de nouveau autorisé par EFSA, autorité européenne de sécurité alimentaire des aliments, ce qui fait qu’il va être remis sur le marché, cette autorisation annulant les moratoires de 14 pays. Donc, il va falloir recommencer, mais la première conclusion est que malgré le nombre de députés européens soi- verts cela ne sert à rien, le parlement n’ayant que peu d’influence en la matière. De toute façon, comme il ne sont que les représentants de l’écologie bazard, il e faut pas grand chose d’eux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès