Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Peut-on comparer les énergies fossiles à l’énergie nucléaire (...)

Peut-on comparer les énergies fossiles à l’énergie nucléaire ?

Le 8 février 2014, au cours d’un entretien sur Europe 1, Nicole Bricq, notre Ministre du Commerce Extérieur, déclare « Il faut utiliser le moins possible d’énergies fossiles ». Peu auparavant, elle avait proclamé « Sur le terrain énergétique, nous avons une industrie nucléaire extrêmement performante ».

 

 Quel est le degré de cohérence entre ces deux assertions de la Ministre ?

 

 Rappelons que les énergies fossiles ( Charbon, pétrole, gaz naturel - y compris gaz de schiste -, tourbe etc… ) résultent de la méthanisation de matière vivante - celle de forêts, par exemple - morte et ensevelie dans le sol depuis plusieurs dizaines de millions d’années. Madame Bricq pense très certainement et à juste titre à l’épuisement des réserves mondiales des énergies fossiles et surtout à l’effet de serre résultant du gaz carbonique libéré dans l’atmosphère lors de leur combustion. Peut-être a-t-elle aussi à l’esprit le danger des particules fines. A ce sujet, on sait que, au niveau national, le chauffage au bois participe plus que le diesel à l’émission de particules fines. Par contre, le bois de chauffage constitue une énergie renouvelable.

 

 L’industrie nucléaire, quant à elle, utilise des matières fissiles (Uranium, thorium). La nucléosynthèse de ces éléments a lieu au cours d’explosions des supernovae. Ils s’agrégèrent aux autres matériaux intergalactiques lors de la formation de la Terre. Les experts ne s’accordent pas sur les réserves terrestres de matière fissile. Leur évaluation dépend de facteurs économiques, technologiques, politiques et géo-politiques. Quoi qu’il en soit, les réserves raisonnablement accessibles devraient être épuisées dans une soixantaine d’années si les technologies actuelles des réacteurs ne devaient pas évoluer. A cela s’ajoute le problème encore très mal résolu des déchets nucléaires. A noter que les promoteurs de la filière « Réacteurs à sels fondus utilisant le thorium » se font forts de résoudre les difficultés actuelles en sus d’éviter les accidents majeurs tels que celui de Fukushima.

 

 En conclusion, on peut dire qu’il est actuellement téméraire, dans une vue à long terme, de vouloir opposer la « bonne » énergie nucléaire aux « méchantes » énergies fossiles. Si les secondes sont, par la force des choses, en voie de disparition, la première pourrait bien n’être qu’une énergie de transition. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • raymond 19 février 2014 11:11

    Si on n’utilise que l’uranium naturel il y en a effectivement pour environ 60 ans, mais on pourra recycler le combustible usé avec du plutonium(la matière la plus toxique pour l’homme) aussi utiliser du thorium...mais un jour il y en aura plus.

    Mais ne pas oublier que l’énergie nucléaire ce n’est que 12 % de l’électricité mondiale avec 440 réacteurs. Il ne représente qu’un part minime de notre consommation d’énergie totale ou le pétrole est roi et le nucléaire représente quasiment rien.

    Donc le nucléaire ne règle absolument pas le problème de notre dépendance au fossile il risque seulement de nous péter à la gueule.


    • NAMASTE 19 février 2014 13:51

      @ RAYMOND


      D’accord avec vous. J’ai voulu faire un article aussi court que possible en évitant notamment de mentionner « plutonium » et « surgénération »

    • Onecinikiou 19 février 2014 21:37

      Il n’y a pas 60 ans de réserves en ce qui concerne le thorium, mais plus proche du demi-millénaire. De quoi voir venir.


    • NAMASTE 20 février 2014 11:15

      Onecinikiou 


      OK mais il reste à développer la filière

    • Binabik 23 février 2014 03:48

      Ca me fait toujours bien rire ces histoires de « il y a des réserves que pour XXans ».

      Ca démontre a quel point les gens sont ignorant sur l’industrie minière. Dans le domaine minier, quand on cherche, on trouve.
      Je ne connais pas un seule minerai dont on ai jamais ’épuisé les réserves’... Curieux non ? Pourquoi toujours penser que le ciel va nous tomber sur la tête ? Encore une fois, dans le domaine minier, quand on cherche, on trouve.


    • NAMASTE 23 février 2014 13:17

      @ Binabik


      c’est exact mais les coûts d’extraction croissent au fur et à mesure que se réduisent les champs d’exploration (schistes bitumineux par exemple )

    • Binabik 24 février 2014 00:11

      Bien sure que les couts d’exploitation augmente, tout augmente (y compris nos salaires ;))...
      Mais augmentation des couts, ne veut pas dire épuisement des réserves.

      Globalement, ça a un effet ’inverse’, plus les couts montent, plus les prix montent, et plus il y a de réserves. Des gisements qui n’étaient pas exploitable il y a 50ans (ex sable bitumineux), le sont aujourd’hui, ce qui augmente considérablement les ’réserves’ de pétrole a l’échelle mondiale. [attention, je dis pas que c’est bien ou que c’est écologique ou durable, mais c’est des ’réserves’ dans tous les cas]

      Pareil pour l’Uranium, plus on attends, plus il y a de réserves, car l’Uranium est un élément qui n’est pas rare du tout dans la croute terrestre (en moyenne sur l’ensemble de la terre a 3g/t, a titre comparatif, on exploite les gisements d’or a partir de disons 0.5g/t...). Donc on ne verra probablement pas l’épuisement des réserves d’Uranium avant des centaines voir milliers d’années.


    • baldis30 25 février 2014 22:58

      Dans le nucléaire , le coût du minerai est ridicule par rapport aux autres secteurs de la filière . Sur les réserves on sait que pour un coût double du minerai actuellement on peut extraire l’uranium de l’eau de mer par résines échangeuses.

      le procédé est connu, pour l’instant il est financièrement plus intéressant d’exploiter à terre


    • claude-michel claude-michel 19 février 2014 13:06

      Toutes les énergies sur terre viennent de notre planète terre il me semble...Tout est fait par le sol...aussi bizarre que cela puisse paraitre..même les vents.. !


      • JC (Exether) 19 février 2014 13:23

        Heu, non pas toutes, l’énergie solaire, vient du soleil par exemple.
        D’une certaine façon, le bois est aussi un stockage de l’énergie solaire.

        La question n’est pas tant de savoir d’où vient l’énergie, mais si elle est renouvelable et à quelle échelle de temps.
        - quelques années pour un arbre
        - quelques millions d’années pour le pétrole/charbon
        - quelques milliards d’année pour l’uranium (et encore ne se renouvellera-t-il pas dans la croute terrestre)


      • claude-michel claude-michel 19 février 2014 13:29

        Peut-on comparer les énergies fossiles à l’énergie nucléaire est le titre de votre article il me semble...Après nous savons que nos sols sont détruits par l’homme et que bientôt il n’y aura plus rien...sauf le soleil..mais même lui finira un jour.. !


      • howahkan howahkan Hotah 19 février 2014 14:10

        j’attends l’écroulement de cette société commencé il y a 4 ou 5 000 ans voir plus ,avec une certaine candeur, sans impatience mais avec curiosité car je me demande bien quelle forme cela va prendre....mais la société n’est rien ,n’existe pas en elle même, c’est juste le résultat de la bataille continuelle de aujourd’hui 7 milliards d’humains.....tous roi, dictateurs, P-DG, général etc etc

        On aurait pu choisir de ne pas se battre et coopérer, mais non personne ne veut de cela, depuis que je demande autours de de moi euh bonjours c’est pour un sondage, tu accepterais un salaire unique pour tous ??? réponse : non mais oh, ça va pas bien toi , faut te faire soigner mon gars.....pov con smileydégage... ce monde est une volonté personnelle multiplié par 7 milliards sauf exceptions, la seule motivation perçue est : je veux tout, le pouvoir absolu pour faire tout ce qu je veux.....et pour ça une seule solution : voler le travail toujours collectif collectif

        ceux qui gueulent aujourd’hui sont justes les perdant du jeu auquel ils ont accepté de jouer..ceux qui n’ont pas perdu car ils n’ont pas joué essayent de dire quelque chose

        ceux qui ne jouent pas à avoir plus mais subissent ce totalitarisme ne sont pas dans cette mouvance, donc pas responsables des guerre et massacres, faim , pauvreté etreme etc etc

        Comme je le dis souvent , ceci est tres superficiel...........


        • NAMASTE 19 février 2014 14:25

          howahkan Hotah


          Ce que vous dites est quelque peu hors sujet mais bon ...
          Je vous conseille de lire (si ce n’est déjà fait) « L’ARGENT » de Charles Péguy.
          Cela pourrait vous consoler (si ce n’est déjà fait).

        • howahkan howahkan Hotah 19 février 2014 14:46

          Pour moi c’est totalement dans le sujet, la compétition entre humains (sans parler des causes et solutions de cela dans notre psyché) est ce qui produit ce problème et tous les autres, c’est même LE CŒUR DU SUJET avant le reste....mais on y croit sans rien savoir .

          merci du conseil de lecture ......

          je ne cherche pas de consolation car ceci est encore une fuite, le mauvais chemin
          Salutations


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 février 2014 16:50

            Pour que s’installe l’industrie nucléaire en France, il a fallu envoyer l’armée en renfort et tuer un manifestants contre, l’age de la retraite arrive pour ces équipements et le seuil à franchir est désormais critique. L’heure n’est plus à se poser la question de savoir comment répondre à la consommation croissante sur laquelle s’est assise cette énergie du tout électrique, ni de faire interdire le feu de cheminée, mais bien d’investir sur la localisation de la source d’énergie sur son toit notamment.
            Poêle de masse, éolienne horizontale de fronton et toiture solaire, puis appareillage ménager intelligent...Vite ou j’envoie l’armée !


            • baldis30 25 février 2014 23:03

              meuh oui .... et les trains ou les camions qui apporteront ta nourriture ils auront des cellules PV sur le toit ... et les dites cellules issues de la métallurgie du silicium, l’une des plus polluantes qui existe, elles seront fabriquées sur les toits ( seulement sur les toits chinois car la pollution ils s’en f......) . Et la métallurgie de l’arsenic ou du gallium qui va nécessairement avec ... c’est sur les toits et seulement par grand soleil qu’on les fera ....


            • julius 1ER 19 février 2014 17:01

              utilisons le crédit d’impôt pour acheter des Tatas à air-comprimé comme cela nous réduirons la conso d’énergies fossiles !!!!!!!!!!!!!


              • NAMASTE 20 février 2014 11:21

                @julius 1ER


                J’avoue être très sceptique au sujet de l’air comprimé ...
                Cependant, je fais confiance à TATA (Faut dire que j’ai roulé pendant
                de nombreuses années en TATA SUMO sur les routes indiennes ).

              • Stof Stof 19 février 2014 19:17

                Tout ça pour 4 à 5% de l’électricité mondiale. Ca fait un peu risqué comme énergie je trouve.

                Le pic Uranium aura lieu vers la fin des années 30.


                • Onecinikiou 19 février 2014 21:44

                  « Si les secondes sont, par la force des choses, en voie de disparition, la première pourrait bien n’être qu’une énergie de transition. »


                  @ l’auteur,

                  Absolument, personne ne dit le contraire. 

                  Mais certains voudraient nous faire croire, en plus prétendumment de sortir progressivement des énergies carbonées, qu’il serait souhaitable d’abandonner au plus vite et simultanément la filière nucléaire. C’est tout bonnement trompeur et démagogique puisqu’impossible. L’exemple allemand, soi-disant parangons de vertu écologiste (à 10t d’émission de CO2 par an/habitant contrairement au 6t d’un français...), est là pour nous le rappeler.

                  • bubu123 20 février 2014 10:03

                    Au lieu de mettre du pognon pour prolonger des centrales vieilles de 50ans, peut etre on pourrait mettre l’argent pour la recherche d’énergie alternative non ? Car la véritéc’est que on traîne des pieds pour développer des énergies plus propres, certains ont trop d’intérêts avec le pétrole ou le nucleaire


                  • ObjectifObjectif 19 février 2014 22:25

                    Il faudrait apprendre le français. Une substance fossile est un substance tirée de la terre. L’uranium et les autres matières radioactives sont clairement tirées de la terre, et l’énergie de la radio-activité est donc une énergie fossile, en plus d’être dangereuse.

                    « A.− GÉOLOGIE 1. Vx. [En parlant de certaines substances qui proviennent soit de la terre, soit d’une autre source] Qui est extrait du sein de la terre. Charbon, sel fossile.Emploi subst. Toute substance que l’on extrait de la terre : »

                    « Étymol. et Hist. 1. 1556 adj. « qui peut être extrait de la terre, minéral » »

                    « Empr. au lat. class. fossilis « tiré de la terre » (lui-même du supin de fodere, fossum).  »
                    extrait de http://www.cnrtl.fr/lexicographie/fossile

                    Cela n’a rien à voir avec le fait que certains combustibles viennent de substances biologiques, d’autant que pour le gaz ou le pétrole, il n’est pas prouvé que c’est le cas.

                    Et ce n’est pas parce qu’un autre ignorant ne savait pas parler français en 1975 qu’il faut le suivre :

                    « Spéc. Combustible fossile. Substance combustible provenant de la transformation de matières organiques à l’abri de l’air. La tourbe, la lignite, les charbons, les pétroles et le gaz naturel (...) sont des combustibles fossiles (LemaireEnvir.1975). »


                    • NAMASTE 19 février 2014 23:36

                      @ ObjectifObjectif

                      OK mais alors le cuivre,par exemple, et presque tout ce qui nous entoure l’est également (Tu es poussière ... )

                    • ObjectifObjectif 25 février 2014 15:42

                      Tout à fait, le cuivre aussi.


                    • vesjem vesjem 19 février 2014 22:27

                      Je ne savais pas que les particules des feux de bois avaient occasionné des millions de cancers du poumon ....


                      • vesjem vesjem 19 février 2014 22:50

                        La filière bois a failli être (re)développée (sous chirac je crois) et est restée sans suite ;
                        Je crois que c’est une filière « propre » ;
                        Des milliers d’hectares sont en jachère  ;
                        La reforestation créerait des emplois ,« paysans » , dans l’industrie du bois et des moyens de chauffage , dans sa distribution et transformation ;
                        L’air serait de meilleure qualité ;
                        La nature retrouverait son équilibre ; la balance commerciale également ;
                        Qu’est-ce qui ne va pas dans le cerveau de nos gouvernants ? sont-ils tant que cela soumis aux lobbies ?
                         
                         


                        • titi 20 février 2014 07:59

                          Le bois a le même défaut que l’e-cigarette : il n’est pas taxé, donc il ne rapporte rien aux caisses de l’état

                          Ce qui ne va pas c’est l’absence de TIPP sur le bois.

                          Au début des années 2000, Villepin avait essayé de développé une filière éthanol avec l’E85. E85 ca veut dire que le carburant comportait 85% d’éthanol et 15% d’essence « classique ». La TIPP sur cet E85 n’était assise que sur les 15%. Normal : la TIPP est une taxe sur les produits du pétrole et dérivés.
                          D’abord les écolos ont trouvé ça super.
                          Puis les écolos ont trouvé ça pas super et l’initiative a été tuée dans l’œuf.
                          Sauf maintenant l’essence « classique » est en fait de l’E10. Il contient 10% d’éthanol. Mais la TIPP est assise sur 100% y compris sur la part « non pétrole ».
                          L’E10 est utilisable par tous les moteurs essence sans préparation.
                          On a donc jamais autant consommé d’éthanol en France.
                          Mais maintenant que la TIPP « rentre », ce n’est plus un problème.


                        • NAMASTE 20 février 2014 11:10

                          @VESJEM


                          Je suppose que les experts continuent à examiner les possibilités de la filière bois car, comme l’écrit plus haut JC(exether), elle constitue une manière de stocker l’énergie solaire. On sait justement que le stockage de l’énergie est l’un des défis posés actuellement à la technologie.
                          Perso, j’ignore le bilan énergétique global de la filière bois. Il faut aussi trouver des solutions au CO2 (le stocker ?), aux particules (FAP comme sur les voitures diesel ? ) et les goudrons ( « Cancer des ramoneurs »).
                          Au fait, que donne une comparaison « bois vs. charbon » ?


                        • vesjem vesjem 21 février 2014 10:34

                          @titi
                          mais si , la filière bois est taxée ; de la plantation à sa combustion , en passant par le sciage , la distribution , la fabrication et l’installation des poêles , du ramonage , etc...


                        • titi 24 février 2014 10:32

                          Je sais que la filière bois est taxée.

                          Y compris les planches des cercueils sur lesquelles sont prélevées une dime de l’ONF.

                          Mais on reste loin du niveau de taxation des produits pétroliers...


                        • Zip_N Zip_N 20 février 2014 02:29

                          Evidemment que l’on peut comparer énergie fossile et nucléaire. Sans énérgie nucléaire il n’y aurait pas eu d’industrialisation, et sans cela pas de fabrication de moteurs thermique industriel à énergie fossile, pas d’automobiles ni de grand building et grande ville.Car impossible de chauffer au bois et charbon sans polluer tout l’atmosphère. Le charbon contribue au réchauffement climatique
                          et les lieux ou sont stocké les cendres sont contaminés à vie. La cendre de charbon est radioactive, 1 gramme d’uranium brute non traité équivaut en becquerel à 1 kilo de cendre de charbon.


                          • NAMASTE 20 février 2014 11:12

                            @ ZIP_N


                            Intéressante votre remarque sur les cendres. J’avoue que j’ignorais l’existence de cette radio activité. reste à savoir si elle est vraiment dangereuse.

                          • vesjem vesjem 21 février 2014 10:34

                            quid des cendres du bois ?


                          • Zip_N Zip_N 20 février 2014 03:28

                            Et au niveau des danger oui on peut aussi comparer. Les 2 provoquent des cancers. Les énergie fossiles diffusent les déchets et particules fines continuellement alors que le fissile diffuse le danger principalement par avarie. On peut dire qu’actuellement il y a 0,2 morts et accident dans un environnement fissile contre 99,8 pour le fossile (transport, chauffage, intoxication, catastrophe comme les feux de forêt, les pétroliers qui s’échouent..ect). Ils pourraient encore diviser l’ampleur d’une catastophe nucléaire éventuelle en faisant des centrales 2 fois, 4 fois ou 10 fois plus petites au lieu d’1 seule grande. De cette façon, si une catastrophe touche l’ une d’entre elles, les autres jumelles à proximité s’arrêtent aussi. Cela mettrait mieux en évidence la capacité à sécuriser. La catastrophe est 4 fois ou 10 fois moindre pour 1 production identique d’électricité. Décupler la sécurité serait un avantage non négligeable le temps de passer à des énergies qui sont moins cher, qui rapportent avec moins de mains d’oeuvre que le pétrole ou le nucléaire, peut-être avec la mer, l’océan et les grands plans d’eau par exemple.


                            • kervennic kervennic 22 février 2014 15:28

                              « le chauffage au bois participe plus que le diesel à l’émission de particules fines »
                              Que je sache il n’existe plus de gazogene. Il faudrait comparer les emissions de chauffage au bois avec celle du chauffage au fioul ou des centrales thermique charbons. Votre remarque n’a strictement aucun sens.

                              Le chauffage a bois est rarement utilise en ville ou le concentrations de particules fines posent reellement probleme. Le chauffage au bois tourne rarement quand il fait chaud et qu’a la campagne on absorbe tout de meme plus de particules fines si on conduit qu’au coin du poele ou en se promenant. Il existe des mesures simple pour reduire dratiquement les emissions, et certains poele comme le rocket stove, qui demande a etre autoconstruit si on veut l’utiliser en thermique, n’emet que de la vapeur d’eau.

                              Ensuite on fait des comparaisons absolument debile en regroupant tout sous le terme generique de PMA. Une goutte d’eau nano, un fragment de pollen, c’est des PMA, mais ca n’a souvent aucun impact sur la sante.
                              Les PMA sont dangereuse si elles entraine une imflammation. Or on ne peut pas comparer des particules portant des radicaux souffres ou azotes avec des petit morceaux de carbone qui ne sont pas necessairemet reactifs.

                              Le souffre des produits petrolier et les oxydes d’azotes posent de gros problemes. Un toit d’une maison chauffe au bois a un aspect normal, un toit de maison chauffe au fioul presente souvent des traces sans mousses car le souffre est biologiquement toxique aux quantites emises.

                              Bref probleme mal pose, generalite parsemenant les publications, autant de lacunes dont profitent allegrement les constructeurs automobiles pour se dedouaner.


                              • NAMASTE 22 février 2014 23:30

                                @ KERVENNIC

                                Si vous vous rendez sur le site de la « Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie d’Île-de-France (Driee IF) », vous y lirez que certains feux de cheminée seront interdits dans plusieurs centaines de communes de la région parisienne à partir du premier janvier 2015.

                                Je ne puis que vous conseiller de vous joindre aux lobbies puissants  qui ne vont pas manquer de combattre cette  directive.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès