Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Poêles à granulés : complément au test de « Que choisir »

Poêles à granulés : complément au test de « Que choisir »

« Que choisir » propose ce mois-ci (N° 467 Février 2009) un test sur 7 poêles à granulés.

Comme je me chauffe moi-même avec ce système depuis 10 ans, je propose à ceux que ça intéresse, un témoignage en complément de l’article, ainsi qu’un « fil » si vous souhaitez me poser des questions… auxquelles j’essaierai de répondre non pas en tant que spécialiste, mais en tant qu’utilisateur.

Lorsque j’ai choisi ce système de chauffage il y a de ça 10 ans, on en était au tout début de l’aventure… Quelques gros vendeurs de poêles à bois avaient en vitrine un modèle de poêle à granules, un seul (pour faire écolo)… qu’ils déconseillaient généralement à leurs clients. À côté des gros distributeurs quelques petits artisans indépendants commençaient à s’intéresser à l’engin et à l’améliorer. En effet, ces poêles existaient déjà au Canada depuis pas mal d’années mais leur conception était assez rustique : alimentation des granules par silo et aucune carte électronique pour gérer l’ensemble complexe du système.

Or, l’électronique et les fortes chaleurs ne font pas bon ménage ensemble. Il a donc fallu, tout au début, régler définitivement ce problème. Vint ensuite, entre autres, le problème des granulés (appelé aussi « Pellets ») et faire entendre aux quelques rares fabricants qui existaient qu’il fallait les calibrer en diamètre et en longueur… Autrement, s’ils étaient trop longs, ils bloquaient la vis sans fin qui alimente le foyer et le moteur finissait par griller en quelques minutes. Puis, il a fallu s’attaquer au problème du bruit.

En effet, le système possède quatre moteurs électriques : un pour faire tourner la vis sans fin qui alimente le foyer, un pour la soufflerie qui envoie l’air chaud dans la maison, un autre pour l’évacuation des fumées et enfin un autre qui souffle sur les granules de la trémie faisant « effet forge ». Deux des moteurs pouvaient techniquement être silencieux mais pour celui de la vis sans fin et celui de la soufflerie le problème était plus délicat à cause de la conception des ailettes. Aujourd’hui, le moteur de la vis sans fin ne s’entend quasiment plus, mais il reste le ronronnement dû à la soufflerie qui, lui, persiste encore dans les modèles les plus récents.

Lorsque j’ai vu pour la première fois un poêle à granules, c’était dans une foire. Les sons environnants masquait le bruit inhérent au poêle lui-même, ce qui fait que, lors de l’installation à mon domicile, j’ai été désagréablement surpris par le bruit que faisait l’appareil… toute la journée… et toute la nuit ! C’était il y a 10 ans. Maintenant, le problème est résolu, mais il faut savoir qu’il reste un ronronnement permanent dû au ventilateur de la soufflerie. Néanmoins, plus la soufflerie est réglée au minimum et plus le ronronnement est faible.

Alors, c’est vrai, pour beaucoup de personnes possédant ce genre de poêle, ce ronronnement qui paraît désagréable au début finit par devenir non seulement agréable, mais rassurant… Psychologiquement, l’effet négatif s’inverse très rapidement.
Néanmoins, un jour, un ami preneur de son à France 3 m’a dit en rigolant : « Si j’avais un système comme ça chez moi, je deviendrais fou ! » Bon ! on peut comprendre que son métier l’oblige d’avoir les oreilles extrêmement sensibles.

J’insiste quelque peu sur le point du bruit, car c’est le seul petit inconvénient de ce système… Inconvénient qui, on l’a vu, peut devenir un avantage : le doux ronronnement d’une présence rassurante.

Les questions que vous devez vous poser si vous souhaitez acquérir ce genre de poêle.

La première chose que vous devez savoir c’est s’il y a un vendeur de granulés assez près de chez vous… moins de 100 km. Pour ce qui est de la qualité des pellets vous pouvez vous reporter à l’article « Que choisir » qui explique très bien l’affaire.

La deuxième concerne l’agencement de votre maison. Comme ce chauffage marche à l’air pulsé il chauffera l’entièreté de votre maison si les volumes sont ouverts. Pour les maisons avec des tas de petites pièces partout et des couloirs, c’est plus délicat. Néanmoins, l’air pulse environ jusqu’à une douzaine de mètres… de quoi couvrir largement l’entièreté de la surface d’une maison normale.
Si vous avez deux étages, installez plutôt votre poêle en bas (au pied de la cage d’un escalier par exemple) car l’air chaud monte.

La troisième concerne le poêle lui-même. Soyez absolument certain de la compétence du professionnel, autant pour l’installation que pour le suivi après-vente. Si vous sentez que le commerçant ne maîtrise pas bien les arcanes de l’appareil : n’insistez pas et allez voir ailleurs. Vous devez être sûr du SAV pour vivre en sécurité psychologique avec ce pôele. Une petite défaillance électronique ou autre peut toujours survenir (c’est très rare)... et, bien sûr, c’est toujours l’hiver que ça se produit ! Il faut donc que le dépannage se fasse très rapidement en cas de pépin… Imaginez une maison sans chauffage pendant une semaine, voir plus ! Gla-gla…

De plus, pour qu’ils fonctionnent correctement et pendant longtemps ces poêles doivent être nettoyés chaque année à fond. Ce nettoyage est à la portée de n’importe quel petit bricoleur, même du dimanche, mais il est quand même technique. Il faut démonter pas mal de pièces pour pouvoir récupérer et aspirer toutes les cendres et les poussières accumulées un peu partout dans l’engin lui-même pendant l’hiver. Ca prend environ 4 heures. Vous pouvez passer un contrat de nettoyage annuel si vous ne vous sentez pas de le faire vous-même… mais, au prix de l’heure, ça n’est pas donné !
 

 Raccordement au conduit de cheminée.

Vous avez deux possibilités : soit vous vous branchez sur un conduit de cheminée existant, soit vous n’avez pas de conduit de cheminée à l’endroit où vous voulez placer votre poêle et dans ce cas -c’est un très gros avantage de ce système- vous pouvez vous en passer.

Vous percez votre mur avec un marteau-piqueur si votre mur est en vieilles pierres ou avec une scie cloche de 80 ou 100 mm de diamètre si votre mur est en parpaings. Vous sortez ensuite le conduit d’évacuation des fumées à l’horizontale. C’est ce que j’ai fait pour mon installation. Je crois que ça s’appelle un système en tampon ou en ventouse. Ca ne peut se faire qu’à la campagne si votre sortie d’évacuation des fumées ne gêne personne (du genre : le tuyau débouche devant la fenêtre du voisin !)

Néanmoins ce système en tampon a un petit inconvénient. En cas de panne d’électricité tous les moteurs du poêle s’arrêtent… Y compris celui de l’extraction des fumées. Donc, soit les fumées s’échappent par aspiration naturelle dans le conduit de cheminée, mais, en cas de sortie en tampon l’aspiration naturelle ne peut pas se faire puisque votre tuyau de sortie est à l’horizontale… et donc la fumée s’échappe par où elle peut, c’est-à-dire par l’appareil lui-même et envahit votre maison. Il faut ouvrir les fenêtres en grand… Néanmoins, il n’y a pas des pannes d’électricité tous les jours ! Mais, quand ça arrive, c’est chiant.

 
Isolation de votre maison et consommation de granulés.

J’habite dans une zone de montagne (1000 m d’altitude), ma maison est donc isolée en conséquence. C’est-à-dire très bien !... au-delà des normes Promotelec. Grâce à cette isolation extrêmement performante j’utilise 1 tonne 3/4 de granulés par hiver. Ici, la période de chauffage dure 7 mois. La partie de la maison que je chauffe avec le poêle à granules est d’environ 120 m². 1 tonne de granulés en sac coûte environ 220 euros TTC.

En résumé : je chauffe 120 m² pendant sept mois pour 385 euros.

Il faut dire que je ne chauffe pas pendant la nuit… Même quand il fait très froid (moins 10 et plus) la maison tombe rarement en dessous de 15° le matin, mais en 10 minutes elle retrouve une température de 17/18°… 20mn pour arriver à 20°. Comme presque tous les appareils sont maintenant munis d’un programmateur, il suffit de le faire démarrer 15 mn avant de se lever et l’affaire est jouée. En plus on dort à la bonne température et ça tue tous les acariens (les acariens meurent en dessous de 19 °)… c’est important pour moi parce que ma fille est allergique.

Lors de la livraison des granules (à stocker dans un endroit sec) j’en ai pour 20 minutes à tout ranger. C’est tout.

Le grand slogan de ces poêles à granules c’est : « Le confort du bois, la chaleur du bois, le prix du bois... sans la corvée de bois. »

Le réservoir de granulés permet une autonomie d’environ trois jours et je dé-cendre environ une fois par semaine environ 1 litre de cendres. Une minute pour dé-cendrer avec le cendrier amovible.
 

Voilà !... Il y aurait encore certainement beaucoup de choses à dire, mais si vous avez d’autres questions sur le sujet, à tout de suite sur le « fil ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 23 janvier 2009 12:54

    ce type de poele reste tres cher. surtout a cause du credit d’impot.
    comme pour les "flammes vertes", le prix affiche comprend souvent cette "reduction"
    sauf que le prix a ete gonfle avant

    pour les granules, le prix varie du simple au double car il faut tenir compte du cout de livraison
    220€ la tonne est plutot rare
    la qualite est variable aussi

    ajoutons que l’autonomie annonce est au minimum de chauffage

    mais pour ceux qui ont de la place, il existe des chaudiere a granule

    http://www.chauffage-discount.fr/chaudieres/pellets-granules/


    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 23 janvier 2009 13:10

      Bonjour Foufouille,

      Les prix des 7 poêles testés par "Que choisir" s’échelonnent entre 2 834 euros et 5 836 euros.
      Stupéfaction dans le test : le plus cher est celui qui arrive dernier et le moins cher arrive en seconde place !

      Pour ce qui est de la livraison, ça dépend ! Pour ma part ça me coûterait 45 euros... mais je préfère aller les chercher moi-même avec ma remorque.
      Le prix des granulés a baissé l’année dernière et cette année (la concurrence commence à s’organiser) ... mais, effectivement, la tonne TTC est monté jusqu’à 280/290 euros...



    • jacques jacques 23 janvier 2009 14:39

      Tu parles d’une isolation supèrieure au norme ,quelle isolation as tu,si ce n’est pas indiscret ?


      • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 23 janvier 2009 16:24

        @ Jacques,

        On peut toujours faire mieux, et encore meiux en matière, d’isolation !
        Néanmoins, pour vous donnez une idée :

        Mon toit :
         - laine de verre haute densité de 100 mm (rm2 K/W : 3,15) croisé avec
         - stirodur de 70 mm (rm2 K/W : 2,8) +
         - la couche d’air + le lambris de 15 mm

        Les murs :
         - Siporex (béton cellulaire) de 25 cm +
         - bardage sapin de 30 mm x 2

        Huisseries chène, double vitrage (4/16/4)
         



        • la fee viviane 23 janvier 2009 17:29

          c’est en effet essentiellement la bonne isolation et une tres bonne aération des locaux qui font tout. Moi je chauffe 130 m2 avec une cheminée à insert Supra pour rien ! En effet j’habite par chance un département boisé et peu entretenu au niveau des forêts. tous les ans je demande à la commune de m’indiquer quelques arbres malades ou en sunombre sur une parcelle, le garde forestier me les marque, je les coupe, je les transporte avec une remorque de 600 kilos, une petite dizaine de voyages et le tour est joué. je brûle essentiellement fu pin que je laisse sécher, et du chêne vert pour la fin de soirée. Même avec -8 la maison ne descend jamais à moins de 18° et je ne chauffe qu’à partir de 16 heures !! Je possède un toit tout en un le Trylate qui a une couche de laine de verre tres haute densité, plus une couche de plastique à bulles et enfin un panneau de bois et platre qui finit le plafond mansardé dans les chambres à l’étage. Les murs sont en parping de 20 cms, plus laine de verre de 70 mms, plus briques de 4 cms et enduit ciment. Pas de vide sanitaire, mais une dalle de 30cms en pierre plates, plus 5 cms de béton armé et endin des carrelages de terres cuites naturels de 2.5 cms d’epaisseur. Je sais que tous le monde n’a pas la chance d’être dans ma région oû la forêt commence à peine à être exploité par des fous qui pensent comme moi que l’on peut vivre mieux avec moins !!


          • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 23 janvier 2009 18:02

            @la fée viviane

            Oui, le bois c’est bien... quand on est jeune.
            Le premier étage de ma maison est équipé d’un poele à granulés, mais le RDC marche au bon vieux poêle à bois. Moi aussi je fais du bois dans la forêt... mais plus le temps avance et plus mon dos me rappelle mon âge (54 ans)... c’est encore possible pour moi, mais dans 10 ans, je ne sais pas ?

            C’est pour ça que le poêle à granulés est un bon compromis... pour les vieux : on reste au bois sans la corvée de bois. Un clic pour allumer, un clic pour éteindre... et même, avec le programmateur, plus de clic du tout. Juste mettre un sac de 15 ou 25 kg dans le poêle tous les jours ou tous les deux jours (1mn) et dé-cendré toute les semaines (1mn aussi)... et nettoyer la vitre et le foyer tous les 15 jours (5mn).

            Selon la qualité des granules il faut aussi nettoyer la trémie tous les 4/5 jours. En effet, elle fini par se boucher si la cendre des pellets brulés s’aglomèrent au fond et font une couche dure. Ca prend 3 mn... mais il faut le faire !


          • eugène wermelinger eugène wermelinger 23 janvier 2009 17:59

            Bonjour Alain et salut tout le monde !

            A l’heure de ma retraite j’ai transporté mes pénates dans le Morvan. Zone boisée de France, s’il en est. Pas loin d’ici (La Roche en Brenil) , il se construit un pôle bois qui sur 35 hectares verra aussi une usine à pellets qui devrait envoyer de par la France son train quotidien de combustible !
            Alors pour préparer cette maison, ancienne longère des grands-parents, j’ai commencé par installer un poêle à bois dans la cheminée et c’est lui qui chaque heure nous donne la plus agréable chaleur. Mais comme on voulait du confort, j’ai aussi fait mettre le chauffage central au gaz en citerne, qui à présent ne produit plus que l’eau chaude. Me laissant convaincre du modernisme j’ai aussi quatre consoles air-air dont une seule est en route - dans mon bureau. J’avais encore amené un poêle à charbon de mon père qui a été utile lors des grands froids d’il y a qq jours. Enfin deux radiateurs électriques si desfois des amis devaient venir à l’improviste pour les chambres d’amis. 
            Ce qui me gène pour les appareils modernes, c’est qu’ils sont tous asujetis à l’électricité et surtout à l’électronique. En cas de problème il faudra attendre la venue d’un spécialiste et de ses tarifs prohibitifs d’intervention. 
            On a fait le tour et je suis heureux de la vision du bois qui chauffe dans mon poêle, et comme ma baraque est bien isolée, 12 stères suffisent à notre bonheur. Du chêne, du charme. 


            • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 23 janvier 2009 18:14

              Saluton Eugène,

              Si tu as une usine qui se construit près de chez toi, intéresse-toi de près à ce système de chauffage... Les pannes électroniques ou autres sont quand même très rares... 
              Ca fait 10 ans que j’ai mon poêle (en plus c’est un vieux modèle qui n’était pas encore très au point à l’époque, j’ai changé le moteur de la vis sans fin par un plus moderne et plus silencieux) et je n’ai encore jamais eu d’emmerdes ! Il faut dire que je l’entretiens très bien.

              Si un jour j’en ai, je viendrais le dire sur ce fil !

              Il faut penser à nos vieux jours, quand la corvée de bois deviendra difficile pour nous.




            • foufouille foufouille 23 janvier 2009 20:33

              ces poeles reste quand meme deux fois plus cher qu’une chaudiere a bois
              il y a pas des pellets partout non plus

              par contre en cas de coupure de courant, une petite eolienne de 1000w et un onduleur, devrait permettre de faire marcher le poele

              @ eugene
              Boutique eBay - DIRECT IMPORTATION : POELE A BOIS

              chaudiere a bois


            • clair 23 janvier 2009 20:54

              utilise un poêle à pelets depuis 3ans. Tout est dit sauf que la régul joue sur 3 degrés : expl 21 max chaud
              18 froid pb ! le bistre dans le foyer dur dur. Mais trés satisfait quand même.


              • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 23 janvier 2009 21:24

                Oui, le bistre dans le foyer, ça vient presque à coup sûr de la qualité des granules qui ne doit pas être fameuse.
                Mais en nettoyant la trémis tous les jours ou tous les 2 jours ça peut faire l’affaire quand même...


              • jacques jacques 24 janvier 2009 00:37

                Je ne sais si ça marchera pour ton poêle ,mais a une époque ou je me chauffais au bois ( y compris traverse SNCF) .J’utilisais des petits blocs de chaux vive dans le foyer et ca ramonnait le foyer ,le poêle et une partie du conduit de la cheminée.


              • brieli67 23 janvier 2009 21:47

                et ce depuis 18 ans...

                http://www.omafra.gov.on.ca/french/engineer/facts/93-024.htm
                http://en.wikipedia.org/wiki/Corn_stoves

                Les pellets les moins chères sur le marché : LE GRAIN DE MAIS ! ou le pépin de raisin ou le noyau de cerise

                http://www.omafra.gov.on.ca/french/engineer/facts/93-024.htm

                J’ai importé le colosse du Canada par voie de mer puis remonté le Rhin, démonté dans la cours et remonté dans la pièce. Du temps c’est pas si cher ...

                En projet une chaudière extérieure de style agricole, beaucoup moins cher !
                http://www.campagnesetenvironnement.fr/-le-mais-nourrit-et-chauffe-nos-truies-354.html

                Littérature
                http://en.wikipedia.org/wiki/Corn_stoves
                http://www.iburncorn.com/
                http://www.cornflame.net/
                http://www.youtube.com/watch?v=arUEQ1q4sIk&feature=related et accès à d’autres chaudières à corn

                En Europe les leaders pour ces chauffages "alternatifs" sont les Autrichiens
                http://www.kachelofenverband.at/

                sinon facile à démonter et monter soi-même
                le Kachelofen poele à faïence. http://pagesperso-orange.fr/amms/Kachelofen/Kachelofen1.html


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 24 janvier 2009 13:03

                  Salit bleri du 67

                  Suis allé voir ton beau reportage sur la construction de ton poêle "Kacheloffen". Mes félicitations. Moi qui pensais que tu chauffais essentiellement au Schnaps. Dis-donc, tu pourras faire réchauffer ta pitance là-dessus, et éviter ainsi le four à micro-ondes.
                  PS : j’ai aussi ramené un Kachel d’Alsace et l’ai remonté ici, il fonctionne, mais en raison des trop petits bouts de bois à y mettre, je n’allume pas souvent, sauf quand on a la nostalgie de l’Alsace. Et puis, tu es souvent là pour me la rappeler. Merci. 


                • brieli67 26 janvier 2009 01:30

                  http://translate.google.com/translate?hl=fr&ie=UTF-8&oe=UTF-8&langpair=en|fr&u=http://olliver.family.gen.nz/schnapps.htm&prev=/language_tools

                  Toi qui lit, comprend l’allemand et qui a beaucoup de temps pour des stages
                  http://www.schnaps.co.at/

                  ça change de la Cristallisation du lait microndé

                  Nix fer ungöd, Mannla.

                  Ps c’est à partir du petit-lait qui contient du galactose que se fabrique l’éthanol le moins cher.
                  L’équation chimique est plus "rentable"....
                  yES yES le BOURBON industriel se boit ....... comme du petit-lait !


                • brieli67 23 janvier 2009 23:05

                  pour les éoliennes
                  http://www.windside.com/new/france/products.html

                  problème de stockage de l’énergie. Une famille pompe l’eau dans réservoirs-étang en hauteur et dans un deuxième temps par la chute d’eau actionne des micro/pico turbines hydroliques
                  http://www.micro-energies.qc.ca/micro_turb_intro_index_1.html
                  Les technologies sont au point, si topographie correcte un tel investissement est rentabilisée avant 6 mois et rapporte.

                  smic pour les moinsseurs !


                  • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 24 janvier 2009 08:28

                    Merci Brieli67 pour tous ces liens... ça donne des idées !

                    Une anecdote concernant les pellets :
                    Il y a de ça 7 ou 8 ans j’ai eu un lot de pellets qui brulait très mal et faisait carrément du mâchefer. Au bout d’un jour, j’avais un bloc de cendre qui obstruait presque 1/3 de la trémie.

                    Il faut le dire et le redire : il n’est pas normal que la cendre devienne compacte dans la trémie. Ca ne vient pas de l’appareil, ça vient des granulés. De bons granulés font une cendre fine et légère qui s’envole au fur et à mesure. Que la trémie s’obstrue un peu au bout d’une semaine, ça c’est normal... mais pas plus.

                    Donc, pour en revenir à mon problème de mâchefer, l’artisan qui me fournissait a été voir à l’usine qui fabriquait les granulés. Et là, tout s’est éclaircit : la sciure pour faire les pellets était stockée à même le sol en terre. Le mec qui la ramassait avec son tracto (pour la mettre dans la machine à faire les granules) faisait glisser le godet sur cette terre et ramassait les cailloux en même temps ! Tout ça se mélangeait avec la sciure... et au bout du compte faisait du mâchefer au brûlage.

                    La qualité des pellets, c’est vraiment important pour le bon fonctionnement de l’appareil ! On peut tolérer des qualités moyennes, mais il faut s’attendre à des baisses de performance et/ou des petits inconvénients.
                    j’ai testé pas mal de marque de granulés... le rendement peut s’améliorer, d’une qualité à l’autre, de 10 à 15 %... ça n’est pas rien ! Le test "Que choisir" esplique très bien tout ça.




                    • brieli67 26 janvier 2009 01:19

                      l’originalité ce sont des éoliennes à axe vertical plus petites qui tournent plus longtemps et sans bruit.
                      en fait à chaque niveau elles actionnent une pompe style vis d’Archimède et cogénèrent de l’électricité.

                      un saut chez wiki anglais
                      http://en.wikipedia.org/wiki/Wind_turbine
                      qui vous expliquera les VAMTs et leurs avantages et inconvénients.

                      sinon je signale au Gééénie ......
                      http://www.absintheliquor.com/fr/resources/

                      Turbolevure et http://www.amazingstill.com/

                      autour de 26 cents le litre de "bioéthanol" de 94- 98 pour cent .....

                      Bonnes lectures...


                    • lechar 25 janvier 2009 22:49

                      je voulais juste dire à Jacques que se chauffer avec les traverses SNCF est une très très mauvaises idée car elles sont traitées par des produits extremements nocifs ! à ne surtout pas bruler !


                      • bobbif 5 avril 2009 21:44

                        Bonsoir,

                        Cela fait des semaines que j’écume les forums et autres blogs, à la recherche de témoignages d’utilisateurs de poêles à pellets, afin de décider ou non d’en installer un. Votre article, ainsi que celui de Que choisir, et quelques autres plutôt rassurants m’ont finalement convaincu de faire le pas.

                        Reste une question qui me turlupine : l’évacuation des fumées. En effet, il semble que compte tenu de l’agencement de ma maison, le plus simple soit une évacuation par un tuyau qui déboucherait en façade, à travers mon crépi (qui est beige très clair, voire blanc cassé). Aussi je m’inquiète des risques de noircissement du mur sous l’effet des fumées.

                        Quel est votre avis d’utilisateur sur le sujet ?

                        Merci d’avance !


                        • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 6 avril 2009 08:59

                          Bonjour BobBif,

                          Je me suis fait la même réflexion que vous lorsque j’ai, il y a maintenant 10 ans, mis la sortie de mon tuyau à l’horizontal. Ca s’appelle une sortie en tampon.
                          J’ai donc fait dépasser mon tuyau d’environ 50 cm de mon mur. La puissance du moteur d’extraction des fumées fait que la fumée est propulsée loin en avant du tuyau et vous n’avez aucune raison d’être inquiet quant à un possible noircissement de votre mur.
                          Je le sais, car la sortie de mon tuyau se trouve assez près de mes gouttières de toit. Donc si la fumée devait noircir ou même jaunir les objets environnants (mur, gouttières, lambris de sous toit, bastings) je l’aurais constaté en 10 ans. Or, rien ! Pas la trace d’un moindre jaunissement quelconque.

                          Je pense que, comme moi-même, vous ne regretterez pas votre achat.
                          J’ai fabriqué, pour l’esthétique, autour des 50 cm de tuyau en sortie, une petite boite en bois avec une grille en fer qui ressemble à un pigeonnier. Ca fait tout son effet et ça cache le tuyau !

                          Si vous voulez plus de renseignements ou même des photos de mon installation en tampon, je vous donne mon adresse e.mail publique sur laquelle vous pouvez m’écrire : avrobert@free.fr


                          Cordialement

                          Alain


                          • mixaboulette 6 avril 2011 11:36

                            Concernant le chauffagequi marche à l’air pulsé, le poèle à granules a air pulsé chauffera correctement votre maison evidemment en fonction de l’ouverture entre chaque pièces. Pour les maisons avec des tas de petites pièces partout et des couloirs,evidemment c’est plus délicat. Néanmoins, l’air pulse environ jusqu’à une douzaine de mètres… de quoi couvrir largement l’entièreté de la surface d’une maison normale.
                            Si vous avez deux étages, installez plutôt votre poêle en bas (en evitant le dessou des escalier) car la chaleur, (surtout pulsé), monte aux étage.


                            • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 6 avril 2011 12:27

                              @ Mixaboulette

                              Très bon apport ! Tout à fait exact...


                              • Valérie Valérie Guillen 23 septembre 2011 11:27

                                Effectivement, la question de l’emplacement du poele (que ce soit un poele à bois, un poele a granulés, un insert...) est importante : dans la piece principale, c’est ce qu’il y a de mieux, de manière centrale par rapport à l’agencement de la maison. Chez nous, c’est dans la piece de vie qui rassemble salon, salle a manger et cuisine. Dans cette piece, on a l’escalier qui monte aux chambres (un escalier ouvert, ce qui facilite le déplacement de chaleur). Ce qui fait qu’on a dans les 21/22 ° en bas et 18/19° dans les chambres


                                • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 23 septembre 2011 12:13

                                  Un petit apport supplémentaire :
                                  L’article a été écrit en janvier 2009. Aujourd’hui, septembre 2011, le prix de la tonne de granules est plus proche des 260 euros la tonne TTC non livrée.


                                  • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 27 mai 2012 13:07

                                    Concernant la sortie en tampon, on me pose souvent la question de savoir si, à la longue, ça ne finit pas par noircir le mur extérieur de la maison ?
                                    La puissance de la soufflerie d’extraction envoie la « fumée » à environ 1 m à l’horizontale. Si vous faites dépasser votre tuyau d’environ 40 cm du mur, comme je l’ai fait moi-même, vous n’aurez aucun problème... si ce n’est celui d’avoir, pour des raisons esthétiques, à cacher le tuyau . Pour ma part j’ai fabriqué une espèce de caisse autour qui ressemble à une cabane à pigeons. Voir les 4 photos ici.

                                    Il faut noter aussi que les fumées d’extraction sont complètement invisibles parce qu’elles ne contiennent que très très peu de suie.


                                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 20 octobre 2013 12:41

                                      Le lien ci-dessus pour les 4 photos n’est plus valable.

                                      Le lien valable est maintenant ici avec 6 photos et non plus 4.

                                    • cyresne 8 février 2013 16:56

                                      Bonjour a tous

                                      Quand vous parlez de tampon ne s’agit it pas de systeme a ventouse ?

                                      Nous avons quand meme pas mal d’utilisateurs qui se plaignent de traces et parfois de refoulement souvent parce que les normes ne sont pas respectees (ecart avec le mur, ecart avec le toit) car il y en a :
                                      http://www.poelesabois.com/installer-un-poele-et-un-conduit/installer-poele-granules.php
                                      http://www.poelepellets.net/installation-dun-poele-a-pellet.php

                                      EN parlant de fumée, et en ne me referant qu’aux taux particules de fines, qui font l’actualite en ce moment (cela donnera peut etre lieu a mon 1er article sur agoravox) celui d’un poele a granule est similaire a celui d’une chaudiere au fuel. Du coup si c’est juste admissible en terme de qualite de l’air ce n’est pas bien salissant . heureusement le taux d’Emissions NOx et SO2 ainsi que le bilan Carbone rend le granule plus propre que le fuel


                                      • CHASKA 30 avril 2013 10:43

                                        Bonjour à tous,


                                        Je suis nouvelle et j’ai quelques questions. Je fais construire ma maison et le constructeur me propose de choisir entre le poêles à granulés ou le chauffage au sol, le coût étant biensûr du simple au double. Que me conseillez-vous ? 

                                        merci de votre aide.

                                        • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 30 avril 2013 11:40

                                          Bonjour Chasca,

                                          Quitte à vous décevoir, je ne pense pas que quelqu’un puisse vous conseiller, comme ça, dans l’absolu, sans avoir toutes les données concernant votre habitation : superficie, architecture (pièces ouvertes ou pièces fermées), le conduit d’aération et conduit de cheminée conformes ou non pour le crédit d’impôt, maison à étages ou non, un professionnel compétent en matière de poêle à granules près de chez vous pour l’entretien annuel et le SAV, un distributeur de granulés à moins de 50 km de chez vous, le niveau de votre engagement écologique (le choix du poêle à granules, est aussi un engagement écologique en plus d’être, effectivement, un très bon choix financier puisqu’il est très rentable à long terme)… Êtes-vous assez « bricoleur » pour faire l’entretien annuel vous-même ?… etc… etc... 

                                          Ce que je peux vous conseiller c’est de faire venir chez vous un professionnel du chauffage à granules compétent afin qu’il vous fasse un devis que vous puissiez comparer à celui du chauffage au sol. 

                                          Le système du poêle à granules simple (comme le mien) est valable pour une architecture de pièces ouvertes. Néanmoins, vous pouvez aussi opter pour le système de chauffage central à granules avec radiateurs, il y en a même qui font l’eau chaude en plus (version Hydro) (ici). 

                                          Pour ma part, lorsque je vois le prix des différentes énergies grimper en flèche depuis 13 ans (date de l’achat de mon poêle à granules) je n’ai jamais regretté une seconde son acquisition. Je chauffe le haut de ma maison (120 m2) avec des granules pour 550 € par an (2 tonnes, 7 mois de chauffage : j’habite à la montagne à une altitude de 1000 m). Par contre, je chauffe le bas de ma maison avec un simple chauffage à bois... et quelques pièces ponctuellement avec du chauffage électrique.




                                          • FIFI3978 25 juin 2013 16:59

                                            Bonjour, merci pour cet article et vos précieux conseils. J’ai fait l’acquisition d’un poêle à granules. J’ai rempli un formulaire sur le site poeleagranules.com, un professionnel près de chez moi m’a contacté et nous avons fixé un rendez-vous. Après son étude, nous avons validé l’installation. Nous avons passé notre premier hiver avec et vu le froid, nous avons été ravis ! Nous pouvons chauffer toute notre maison, le programmer. Le matin et le soir, nous avons notre maison bien chaude. Au départ, cela devait être un chauffage d’appoint mais il a vite été notre chauffage principal. Je regrette tout de même la publicité un peu négative faite pour ce produit sur certain forum ou article de presse. Le granulé est peu connu en France mais je pense que cela doit bien arranger l’état et les fournisseurs d’énergie. Pour conclure, notre expérience est positive et nous conseillons le granulé à nos amis.


                                            • ortie458b 20 octobre 2013 12:21

                                              Je viens de faire l’acquisition de ce type moyen de chauffage et ma maisons est beaucoup plus confortable. Avant j’utilisai un poêle à pétrole qui n’était pas si mal mais nettement moins économique. Je suis heureux de voir que le chauffage à granulé se développe rapidement.


                                              • elmateo 9 janvier 2014 16:02

                                                Bonjour à tous.


                                                Venant de faire l’acquisition d’un poele a granules, je me permets de vous faire part de ma petite expérience en la matière (seulement 1 mois depuis son installation). J’adore tout d’abord son aspect, il est très loin des poêles à bois de papa.

                                                Pour les performances, on aime également le fait de pouvoir le programmer et couper son fonctionnement pendant nos absences lorsque l’on part au travail. Pour le moment nous n’avons pas constaté de réelles économies mais comme je le disais, nous ne l’avons que depuis un mois seulement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès